MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 10 Safar 1438.

Flash info du 10 Safar 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Donald Trump est le 45ème Président des Etats-Unis.

C’est un véritable tremblement de terre aux Etats-Unis : l’élection de Donald Trump. Le candidat qui était face à Hillary Clinton a donc remporté davantage de grands électeurs et devient ainsi le 45ème Président américain !

Sans expérience et anti-immigration.

Il a 70 ans et est novice en politique. Milliardaire et ancienne figure de la télé-réalité, Donald Trump passait pour un clown, un amateur il y a encore un an. Personne ne croyait qu’il pourrait un jour accéder à la fonction suprême. Pourtant c’est bien lui qui est sorti victorieux des urnes. Dans son discours après l’annonce de sa victoire, il promet le succès et dit « être avec tout le monde » . Il souhaite investir dans la reconstruction des villes, s’occuper des vétérans… « Il faut reprendre en main le destin de notre pays » , a dit Donald Trump. Il veut chercher le partenariat plutôt que les hostilités notamment dans les questions internationales. Hillary Clinton pour sa part n’a pas pris la parole à l’annonce des premiers résultats. Son directeur de campagne avait demandé aux soutiens réunis pour accueillir la candidate démocrate de rentrer chez eux, certainement pour ne pas reconnaître immédiatement la défaite. Hillary Clinton a cependant félicité son adversaire par téléphone.

Donald Trump se voit déjà renouveler le rêve américain. Comment cela se concrétisera sur le terrain ? Côté français, Marine Le Pen avait déjà tweeté sur la victoire du Républicain. Et si c’est ce dernier qui félicitait Marine Le Pen l’année prochaine à l’occasion de l’élection présidentielle française ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Objectif Barakah ! gérer son temps efficacement.

La question du jour, si votre journée comptait une heure de plus, qu’en feriez-vous ? Ce ne sont pas les idées qui manquent n’est-ce pas ? Aujourd’hui 65% des 25-49 ans trouvent qu’ils n’ont pas assez de temps et à bien y réfléchir ça semble complètement fou…

Nous sommes à une époque où les choses n’ont jamais été aussi faciles et rapides. Voyager, communiquer, nous avons toutes sortes d’appareils ménagers pour nous aider à cuisiner plus vite, laver plus vite, nous pouvons même faire des achats sans avoir besoin d’aller au magasin !!! Mais alors comment se fait-il que nous manquions de temps ? En fait le problème est ailleurs.

Aujourd’hui nous passons nos journées à jongler entre nos différentes obligations sans pouvoir souffler. Quand finalement la journée se termine, deux impressions se mêlent : d’une part nous sommes exténués mais de l’autre nous n’avons pas l’impression d’avoir avancé. Les jours se succèdent, les mois, les années et nous ne trouvons jamais le temps pour soi ou même pour Din et c’est très frustrant. La réalité c’est que nous avons assez de temps mais nous ne savons pas comment l’utiliser, une grande partie de notre temps est gaspillée sans que nous nous en rendions réellement compte.

Employer les gros moyens.

Quand la frustration est à son comble, on emploie les gros moyens, généralement on sort les plannings, on fait des super listes, on colle des post-it pour nous rappeler tout ce nous avons à faire avec la ferme intention de sortir pour de bon de ce sprint quotidien. Mais très vite les listes s’allongent, les plannings ne sont plus respectés et nous retournons à notre course folle. La raison est simple, en fait le problème est ailleurs.

Se poser les bonnes questions, prendre les bonnes habitudes.

Le problème est que nous devons impérativement nous poser les bonnes questions quant à notre rapport au temps et faire le ménage dans la multitude de mauvaises habitudes que nous avons et qui causent notre perte. C’est ce que vous propose de faire Marie du blog Objectifdin dans un atelier en ligne.
Se poser les bonnes questions, réajuster sa vision du temps, prendre les bonnes habitudes pour renouer avec la barakah dans le temps et trouver l’organisation qui vous convient en fonction de vos priorités.
En plus de cet accompagnement, une série d’ebooks est à votre disposition pour vous éclairer sur des sujets précis comme les tâches ménagères, le programme religieux et autres.
Pour tout remettre à plat et repartir du bon pied découvrez l’atelier en ligne Objectif Barakah en vous rendant sur, http://objectifdin.fr
.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Ismaël Boudjekada, candidat à la prochaine élection présidentielle.

L’année 2017 verra l’élection présidentielle avoir lieu en France. Parmi les candidats déjà pressentis se trouvent des représentants des partis habituellement sur le devant de la scène politique. Cependant, dans l’ombre, on retrouve un candidat indépendant : Ismaël Boudjekada. Ce dernier n’hésite pas à interpeller les politiques sur les réseaux sociaux mais aussi en allant à leur rencontre. Ainsi sur Katibîn.fr nous voulions en apprendre plus à son sujet et par la même occasion vous le faire (re)découvrir.

– Vous êtes donc Ismaël Boudjekada, comment vous présenter avec davantage de détails ?
En toute simplicité, je me présente tel que je suis vraiment : un citoyen touche-à-tout qui a été touché très tôt par le virus, non pas de la politique comme on le répète souvent dans la presse, mais celui de la chose publique et de l’intérêt général. Cela fait sept ans que j’ai pris la plume pour rédiger mon premier livre à caractère politique. Je fais partie de celles et ceux qui en ont ras-le-bol de voir les mêmes visages aux responsabilités avec le même degré d’inefficacité.

Alors que des solutions à notre galère commune me paraissaient être limpides, je remarquais cette persistance de nos représentants dans des sentiers bien connus pour nous mener droit dans un mur. Alors j’ai décidé de me bouger, de rassembler à mon niveau et de former une équipe de citoyennes et citoyens qui, comme moi, ont cette envie folle d’en finir avec le copinage, les polémiques de bas niveau et tout cela, en s’affirmant forces de propositions !

– A 21 ans, vous êtes le plus jeune candidat à vouloir vous présenter à la prochaine élection présidentielle, pensez-vous que votre jeune âge et votre manque d’expérience en politique puissent vous faire défaut ?
Dans un premier temps, on pourrait le penser, et c’est normal. Néanmoins, à la différence de beaucoup, je ne vois pas ma candidature comme un combat mené en individuel. Je me vois comme un humble porte-parole d’une équipe riche de ses diversités. Je suis celui qui s’imprègne de leurs expériences et qui me place un peu en punching-ball, prêt à faire face à ces vieux briscards de la politique que l’on voit sur nos écrans depuis deux, voire trois générations. Mais aussi prêt à défendre avec assurance et détermination un projet pragmatique, que j’ai voulu bien articulé.

Imaginez. Je suis l’invité d’un plateau face à un grand nom de la politique, riche de plusieurs décennies d’expérience politique. Il suffit que cet individu me mette mal à l’aise pour que les téléspectateurs pensent naturellement que c’est normal. « Il n’a que 21 ans, après tout ». Imaginez l’inverse. Que je mette mal à l’aise ce politique au parcours bien établi. Là, c’est quand même un peu plus embêtant pour celui que j’aurais en face de moi. En toute humilité, je ne les crains pas, et je leur conseille, gentiment, de ne pas trop me sous-estimer au risque d’avoir quelques sueurs froides.

Hé puis bon… Entre nous… Vous voulez vraiment qu’on parle du bilan de ceux qui revendiquent une grande expérience ? Si l’expérience était gage d’efficacité, cela ce saurait, non ?

– Quels sont les changements que vous pensez justement apporter aux Français ? Quelles seront les idées neuves ?
Dans un pays où la misère ne cesse d’augmenter, la dignité de nos compatriotes n’est plus assurée : cela montre bien la nécessité de remettre en question la tenabilité de notre modèle social qui, ne nous en cachons pas, est bel et bien à bout de souffle ! De la sorte, je propose la mise en place du Revenu de Base : un revenu versé à chaque membre d’une collectivité, âgé de 16 ans et plus, de manière inconditionnelle.

La transition devra se faire de manière intelligente, longuement réfléchie, et paramétrée. La taxe sur les transactions financières, la restructuration de notre dette publique et notre liberté d’investissement à nouveau retrouvée sont autant de paramètres rendant possible le financement d’un revenu de base inconditionnel, en ce qu’ils sont, à eux-seuls, générateurs de nombreuses recettes.

Concernant les sans-emploi, par cette mesure, leur dignité sera garantie ! En effet, en percevant ce « minimum vital » ils auront (enfin) de quoi payer leur loyer, se nourrir, s’habiller. Par ailleurs, le revenu de base étant inconditionnel, il permettra à nos compatriotes désireux de choisir un parcours autre que celui se limitant à la sphère conventionnelle de l’emploi rémunéré, de le faire avec la garantie de ne pas être face à un manque quelconque de moyens visant à remettre en cause la couverture de ses besoins vitaux.

S’agit-il pour autant de payer les individus à ne rien faire ? Bien évidemment non puisque l’emploi, aussi, sera revalorisé ! Étant compris dans le salaire du travail, le revenu de base rendra possible une diminution des coûts du travail tout en réconciliant les employeurs et les employés entre eux. En effet, bien trop souvent on oppose ces deux groupes d’individus en sous-entendant que leurs intérêts n’étant pas les mêmes, ce qui va dans le sens de l’un irait forcément dans le sens contraire de l’autre. C’est un non-sens. Le revenu de base se substitue au salaire. En d’autres termes, prenons un salarié touchant 1100€, avec un revenu de base de 1000 euros par mois. Sans le revenu de base, l’employé coûte à l’employeur quasiment le double lorsque les charges salariales sont comptées, à savoir 2200€. Avec un revenu de base, l’employeur vous reverse en net 1000 euros seulement par mois, sa baisse de charges est donc considérable. Vous ne lui coûterez que très peu. Mais qui diable irait travailler 140 heures par mois pour quelques 1000 euros ? Bien peu de monde, n’est-ce pas ?

C’est là que votre employeur n’aura pas d’autres choix que de revaloriser votre salaire de 600 à 800€ net par mois : l’Etat l’y obligera de manière contractuelle. Imaginons que celui-ci vous augmente de 800 euros par mois. En net, il vous reversera donc 900€. Soit un coup de 1800€, charges comprises, pour l’employeur. C’est 400€ de moins qu’avant la mise en place d’un pareil revenu inconditionnel : inespéré pour l’employeur pour qui vous représenterez une charge moins importante, quand, au même moment, vous verrez votre pouvoir d’achat augmenter de 800€ supplémentaires.

Le revenu de base que nous proposons est donc une mesure neuve, moderne, aux antipodes des rustines de basses qualités que nos représentants collent depuis des lustres sur un pneu activité économique crevé ! Il s’agit là d’une des mesures clés de mon programme.

– Sur vos réseaux sociaux vous partagez régulièrement les articles à votre sujet dans les médias, vos opérations « coup de poing », vos interventions sur les ondes des radios… vous n’en faites pas un peu trop ?
On ne peut pas me reprocher de rendre compte des actions que je mène. L’engagement d’un citoyen indépendant est suffisamment peu couvert médiatiquement pour qu’en plus nous nous privions d’user des moyens de communication mis à notre disposition ! À ceux qui pensent que j’en fais trop, je leur demande de s’assurer qu’eux, n’en font pas trop peu.

– Où en êtes-vous des parrainages nécessaires pour vous présenter à l’élection présidentielle ?
Nous avons dépassé le seuil symbolique des 250 parrainages sur 500 nécessaires. Plusieurs alliances en cours de négociation pourraient nous permettre d’obtenir, dans le délai imparti, les parrainages manquants. Par ailleurs, je précise qu’au-delà de la Présidence de la République, nous sommes engagés sur les législatives, où nous comptons bien être présents sur l’intégralité des circonscriptions, étrangères et DOM-TOM comprises. Une première pour un mouvement indépendant !

– Enfin, à votre sens, quelle mesure le prochain président français devrait décider en premier lieu, avant les autres ?
J’accorde une importance particulière à la question de la réforme profonde de notre modèle sociale, soulevée plus haut. J’invite nos responsables politiques, à commencer par le Premier des Français à faire preuve d’un peu de courage. Symboliquement, la lutte contre la fraude fiscale doit être entamée dès son entrée aux responsabilités. Cela passe par :

la négociation, à échelle européenne, d’une taxe sur toutes les transactions financières, qui certes existe déjà, dérisoire, que l’on veut élever à hauteur de 10% pour un gain d’environ 10 000 milliards d’euros par an.
l’allocation de moyens économiques, humains et juridiques considérables : aujourd’hui, les candidats à la primaire de la droite nous parlent sans cesse de la fraude sociale, qui coûte 6 milliards d’euros chaque année, quand la fraude fiscale coûte 60 à 80 milliards d’euros. Je ne dis pas qu’il ne faut pas en parler, mais qu’il faut se donner des priorités et chercher l’argent là où il se cache depuis trop longtemps. Pour cela, je propose d’embaucher massivement des contrôleurs fiscaux mais aussi retirer l’agrément financier à toutes les banques pourvues de filiales dans les paradis fiscaux tout en les contraignant, par la loi, à nous communiquer les noms de leurs clients possesseurs de comptes offshores et protégés par le secret bancaire.
enfin, accorder un délai de six mois aux fraudeurs fiscaux pour se régulariser vis-à-vis du FISC, faute de quoi nous légiférerons afin de faire en sorte que toute personne non-régularisée et rattrapée par le FISC soit dans l’obligation de rembourser le triple du préjudice économique subi, tout en n’excluant pas une déchéance de nationalité. On appartient à une communauté nationale à partir du moment où on participe à l’effort collectif.

J’attends, bien évidemment, le prochain Président de la république sur ces questions fondamentales !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le prix Reporters sans frontières est remis à un reporter syrien : Hadi Abdullah.

Reporters sans frontières a désigné le « journaliste de l’année ». C’est Hadi Abdullah qui a été récompensé avec le site d’informations chinois 64Tianwang et les journalistes-citoyens Lu Yuyu et Li Tingyu.
Risquer sa vie pour informer

A 29 ans, Hadi Abdullah est la figure de ces médias indépendants qui sont nés au milieu du conflit syrien. Ces journalistes montrent au monde ce que les médias mainstream ne disent pas. Le rôle des journalistes et reporters n’est pas sans risque pour leur sécurité : meurtre, enlèvement, intimidation, menaces… Ainsi le prix décerné à Hadi Abdullah à Strasbourg vient décorer ce courage. « Nous sommes très heureux de décerner le prix à des journalistes et des médias qui se sont illustrés par leur professionnalisme et leur courage, dans des pays où le journalisme s’exerce bien souvent au péril de sa vie », a indiqué Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières. Hadi Abdullah a d’ailleurs été gravement blessé en juin dernier lorsqu’une bombe a explosé à son domicile à Alep, tuant malheureusement son ami et collègue Khaled al-Issa.

Hadi Abdullah, tout comme le site d’informations chinois 64Tianwang et les journalistes-citoyens chinois Lu Yuyu et Li Tingyu, emprisonnés aujourd’hui, sont des héros tout simplement !

Clic pour voir la Source de l’article

***

Le prince Charles et son épouse Camilla découvrent la Grande Mosquée d’Abu Dhabi.

Le prince Charles d’Angleterre et son épouse la duchesse de Cornouailles Camilla ont entamé une tournée dans le Moyen-Orient visant au dialogue entre les cultures.

Le prince et sa femme après avoir visité Oman se sont rendus à Abu Dhabi aux Émirats. C’est dans la splendide Mosquée Cheikh Zayed qu’on a pu les apercevoir admirer le fantastique lieu de prière.

Plus de 1 000 colonnes et de 82 dômes, des lustres plaqué or 24 carats et le plus grand tapis du monde tissé à la mai, le lieu a de quoi impressionner.

Le prince et sa femme n’ont jamais caché leur attrait pour l’Islam et l’Orient … Un jour peut-être ?

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Mais qui est Trump le nouveau président d’Amérique.

Nous vous avions depuis quelques mois déjà prévenu du dynamisme d’un certain candidat milliardaire concourant pour les primaires républicaines. Des remarques acerbes aux rires moqueurs, nombreux sont ceux qui balayèrent d’un coup de main la possible élection de cet ancien acteur de télévision.

Aujourd’hui Donald Trump est le nouveau président des États-Unis.

Ces déclarations contre les latinos et les muslims vont pouvoir devenir réalités sous des yeux trop enclins à faire confiance aux médias traditionnels de l’establishment. Son plan keynésien de relance de l’économie a lui aussi toutes les chances de réussir. Il est donc temps de connaître ce président …

Une question majeure reste posée. Quelle sera la politique internationale américaine ? Isolationniste ou plutôt interventionniste et cavalière ? Quid de la mer chinoise et du Sham ?

Les prochaines semaines seront donc cruciales. Wait and see boy !

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Contrôle au faciès : l’Etat définitivement condamné par la Cour de cassation.

La Cour de cassation a définitivement condamné l’Etat pour sa responsabilité dans les contrôles d’identités discriminatoires effectués par les forces de l’ordre.

Dans un communiqué, la haute juridiction estime qu’ « un contrôle d’identité fondé sur des caractéristiques physiques associées à une origine réelle ou supposée, sans aucune justification objective préalable, est discriminatoire : il s’agit d’une faute lourde qui engage la responsabilité de l’Etat ». La justice statue que c’est à l’Etat de prouver que les contrôles ne sont pas discriminatoires. La question de la charge de la preuve est ainsi renversée.

Felix de Belloy, un des avocats des plaignants, a salué une « grande victoire » qui permet de sortir « de plusieurs décennies de non-droit en matière de contrôle d’identité. Les policiers considéraient qu’ils pouvaient contrôler sans motif, c’est terminé ».

En 2013, treize individus ont porté plainte contre l’Etat car ils affirmaient avoir fait l’objet d’un contrôle d’identité fondé sur leur apparence physique. Le 24 juin 2015, la cour d’appel de Paris a condamné l’Etat à verser des dommages-intérêts pour cinq des 13 cas.

L’Agent judiciaire de l’Etat a formé des pourvois en cassation pour les cinq arrêtés en question tandis que les huit autres victimes déboutées ont fait de même. Résultat : 11 des 13 arrêtés ont été confirmés, les deux restants ont été cassés, l’un pour « non-respect d’une règle de procédure civile indépendante de la question des contrôles d’identité » et l’autre « parce que la cour d’appel n’a pas recherché si la différence de traitement n’était pas justifiée par des éléments objectifs apportés par l’administration ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


La nouvelle islamophobie du président de la LICRA.

Sans ouvrir un débat public, franc et sincère avec divers interlocuteurs qui pourraient le soutenir ou le contredire et sans échanger le moindre mot avec ses concitoyens de confession ou de culture musulmane, notamment les responsables des différentes associations qui se battent pour le vivre ensemble et contre le racisme et toutes les discriminations que subissent les français de confession ou de culture musulmane et juive, le Président de la LICRA (Ligue contre le racisme et l’antisémitisme), Alain JAKUBOWITZ lance à la veille du premier anniversaire des attentats terroristes du 13 novembre 2015, une phrase-bombe qui risque d’ouvrir un fossé entre les différentes composantes de notre pays et de construire un mur, principalement entre les citoyens français de confession ou de culture musulmane d’une part et les citoyens français de confession ou de culture juive d’autre part, en déclarant sur tweeter qu’il faut « reprendre le combat contre cette IMPOSTURE qu’est le concept d’ISLAMOPHOBIE » et « BANNIR » ce terme d’islamophobie.

Le Président de la LICRA tient un combat d’arrière-garde, car en prenant une telle position, similaire à celle de MM. BUISSON et MESNARD, il n’est plus désormais crédible pour parler du racisme, car il fait une distinction entre les formes de discrimination. Il se permet de nier le phénomène réel et combien inquiétant de l’islamophobie, véhiculé notamment au nom de la liberté d’expression par des pseudo-intellectuels tels qu’un Eric ZEMOUR et ses comparses.

Le président de la LICRA a-t-il oublié que son rôle est de réunir le plus grand nombre de citoyens contre tous les racismes et non de cliver l’opinion et de diviser les différentes communautés culturelles ? Le président de la LICRA peut-il nier le fait que la stigmatisation des français musulmans est réelle et lui revient- il à lui tout seul de décider sur une question à la fois brûlante et nationale qui doit embrasser la totalité de l’arc en ciel de la lutte contre les discriminations, alors même que
Françoise DUMONT, Présidente de l’Association la Ligue des Droits de l’Homme (LDH), indique que « le terme islamophobie » bien qu’il provoque un certain nombre de polémiques, est assez largement utilisé et compris dans le débat public et que la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) utilise le mot islamophobie ?

Par sa prise de position, le Président de la LICRA attise les tensions alors qu’en cette période où le terrorisme menace notre pays, il aurait fallu plutôt des discours d’unité et d’apaisement. L’Observatoire National contre l’Islamophobie déclare cesser, à partir de ce jour, tout échange ou contact avec la LICRA tant qu’elle ne revient pas sur sa position qui a soulevé au sein des associations musulmanes et autres, un tollé général.

Le Président de l’Observatoire National contre l’Islamophobie.
Secrétaire Général du CFCM.
Abdallah ZEKR.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
8 jeunes palestiniens ont été asphyxiés par les gaz des bombes lacrymogènes des forces d’occupation israéliennes et ce lors des confrontations dans le village d’Abu Dis.
.
Le Conseil législatif qualifie la décision du tribunal constitutionnel de « dangereuse »
.
Jérusalem: Le cimetière de Qalunya face au vandalisme sioniste.
.
Interpol retarde l’adhésion de la Palestine
.
Les forces d’occupation israéliennes ont de nouveau arrêté, aujourd’hui, un ex-prisonnier palestinien une semaine seulement après sa libération des prisons israéliennes.
.
8 jeunes hommes palestiniens ont été blessés mercredi lors de violents affrontement avec les forces armées israéliennes dans le village d’Abou Dis.
.
Les dizaines de colons juifs ont pris d’assaut le mercredi matin , les esplanades de la mosquée sainte d’al-Aqsa via la porte des Maghrébins, sous la protection stricte de la police .
.
Les autorités d’occupation israéliennes ont émis 50 ordres de détention administrative pour des périodes entre 3 et 6 mois contre des prisonniers palestiniens.
.
Le mouvement de résistance islamique « Hamas » a appelé le président américain, Donald Trump, de réévaluer la politique de son pays vers la question palestinienne.
.
La gestion des affaires de la Mosquée Al-Aqsa et Waqf de Jérusalem a dénoncé les déclarations dangereuses des membres de la « Knesset » d’ Israël.
.
Tirs sur un jeune qui aurait tenté de poignarder des soldats.
Les soldats d’occupation israéliens ont ouvert le feu ce matin mercredi 9, sur un citoyen palestinien dans le village de Hawara au sud de la ville de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie.
.
De hauts diplomates européens ont exigé, hier, qu’Israël mette fin à son blocus sur l’enclave côtière de Gaza après que les conditions de vie soient devenues effroyables.
.
Challah discute avec Zarif de l’Initiative du Djihad pour mettre fin à la division.
.
De grandes forces armées de l’occupation israélienne ont envahi, à l’aube mercredi, la ville de Sebastia, au nord de Naplouse, et arrête plusieurs jeunes.
.
La Déclaration de Balfour, bientôt cent ans, remue toujours le couteau dans la plaie.
.
L’entreprise militaire israélienne Elbit a acheté six hélicoptères de la société Airbus-Helicopters pour renforcer les capacités de la police d’occupation.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire