MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 8 Safar 1438.

Flash info du 8 Safar 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Ne ratez pas la plus grosse pleine Lune du siècle !

Pour terminer l’année, la Lune a décidé de nous en mettre plein la vue ! Vous êtes peut-être déjà familiers des super-Lunes, elles reviennent tous les ans à la même époque ou presque. Mais cette fois, le phénomène sera véritablement unique puisqu’il n’y aura pas mieux au 21e siècle ! Et ce se sera le 14 novembre 2016 !

C’est quoi, une super-Lune ?

Une super-Lune désigne le moment où la Lune est à son périgée, c’est à dire quand la lune est au point le plus proche de la Terre. Aujourd’hui, nous parlons de super-Lune quand la Lune est à 90% de son point le plus proche.

Si la Lune peut-être plus proche de la Terre à certains moments, cela signifie que son orbite ne décrit pas un cercle parfait autour de notre planète mais une ellipse. Et selon les moments de l’année, sa distance par rapport à la Terre peut varier de 30 000 kilomètres !

Le mot de super-Lune ne plait pas vraiment aux astronomes. Puisqu’il s’agit d’un terme emprunté à l’astrologie. Les astronomes préfèrent parler de périgée-syzygie.

On dit qu’une Lune est pleine, quand elle est à l’opposée du Soleil. Et quand le Soleil, la Terre et la Lune s’alignent, cela s’appelle une syzygie. (En astronomie, ce terme désigne 3 objets en opposition ou en conjonction). Ainsi, les super-lunes se produisent quand la Lune est en périgée-syzygie, c’est à dire quand la Lune est proche de la Terre (périgée) et pleine (qui ne se produit qu’en syzygie).

On a droit à 4 ou 6 super-lunes chaque année. Mais celles qui sont notables, c’est quand la pleine Lune se produit au moment le plus proche du périgée. En 2016, il y a 3 super lunes : le 18 octobre, le 14 novembre et le 14 décembre.

La super-Lune du siècle ?

Le 14 novembre, la pleine Lune sera visible exactement pendant son périgée (à 2 heures près) ! Si les super-lunes sont fréquentes, celle-ci est extrêmement rare ! Tellement rare, que la dernière fois que ce phénomène s’est produit, c’était en 1948 ! Et la prochaine fois que vous pourrez voir la Lune (presque) aussi proche de nous, ce sera en 2034.

La super-Lune du 14 décembre sera beaucoup plus commune, si ce n’est qu’elle va réduire la visibilité de la pluie d’étoiles filantes des Géminides.

Qu’allez-vous voir ?

La super-Lune sera 14% plus grosse et 30% plus brillante qu’une pleine lune lambda. Mais ce n’est pas toujours facile de faire la différence. Les 30% de luminosité peuvent facilement être masqués par une fine couche nuageuse ou l’éclairage urbain. Et avec l’absence de points de référence ou d’éléments qui peuvent donner une idée d’échelle, vous ne remarquerez peut-être pas la différence de taille.

Par contre, si vous voyez une pleine Lune assez basse sur l’horizon, vous pouvez avoir l’illusion qu’elle est immense, surtout si vous la regardez avec des éléments naturels en référence comme des arbres, des immeubles. Il s’agit d’une illusion d’optique, mais elle est vraiment bluffante !

Comment en profiter ?

La super-Lune du 14 novembre sera visible dès 14h52 ! Mais c’est la nuit que vous pourrez mieux en profiter. Comme toujours en astronomie, fuyez les centre-villes et toutes les zones urbaines très éclairées. Vous n’avez pas besoin de lunettes pour vous protéger et le spectacle sera fascinant. Il faut juste espérer qu’il fasse beau ce soir-là.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Santé : Médecine prophétique : traiter les maux intestinaux et les plaies.

Traiter la diarrhée par les médecines prophétique et populaire

La diarrhée est une maladie qui touche particulièrement les nouveaux-nés. Le premier des remèdes est de prolonger au maximum l’allaitement maternel qui est plein de bienfaits et qui s’avère être une protection contre la diarrhée.

Au delà de l’allaitement maternel, la diarrhée peut être traitée par la médecine prophétique avec le miel. Le saviez-vous ? Il est rapporté dans les Sahihaine d’après Abu Sa’id Al Khudri (qu’Allah l’agrée) qu’un homme est venu voir le Prophète (‘alayhi salat wa salam) et lui dit que son frère avait mal au ventre, qu’il souffrait de diarrhée. Le prophète (‘alayhi salat wa salam) lui dit alors : « Donne lui du miel ». Il partit puis revint dire : « Je lui en ai donné, mais il n’a fait qu’aggraver sa diarrhée ». Il répéta cette scène à trois reprises et à chaque fois, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui répondait : « Donne lui du miel ». A la quatrième fois, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui répondit : « Ce qu’Allah a dit est vrai, c’est le ventre de ton frère qui ment ». On donna encore du miel au malade et il fut guéri.

SobhanAllah, le traitement prophétique de la diarrhée se fait par le biais du miel. Si les résultats ne sont pas constatés dès la première prise, il faut persister dans la prise du miel jusqu’à ce que la guérison apparaisse. Dans la médecine populaire, cette maladie peut être traitée par l’eau de riz bouilli, la tisane de feuilles de vigne ou encore la tisane de menthe avec du miel et de l’huile de nigelle. Les traitements ne manquent pas face à cette maladie, qu’il s’agisse de la médecine prophétique ou traditionnelle al hamdouliLlah.

Traiter la constipation par les médecines prophétique et populaire

Autre mal, même organe : les intestins. La constipation peut s’avérer très douloureuse pour celui qui en souffre, qu’il s’agisse d’enfants en bas âge ou d’adultes. Les causes de la maladie sont diverses et peuvent notamment être dues à l’alimentation, au manque de fibres.

Le traitement prophétique contre la constipation nous a été rapporté par Asma bint ‘Umays (qu’Allah l’agrée) à qui le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Avec quoi soignais-tu la constipation ? » – Avec des noix, répondit-elle. Le Prophète dit : « Ils sont très purgatifs ». Elle ajouta : et je me purge également avec le séné. Et le Prophète (‘alayhi salat wa salam) répondit : « Si un remède pouvait guérir la mort, ça aurait été le séné » (At Tirmidhy). Dans un autre hadith, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) conseille le séné et le cumin : « Je vous recommande le séné et le cumin. Ils comportement un remède pour toutes les maladies, sauf la mort » (Ibn Maja). Ainsi, le séné, les noix ou encore le cumin sont des remèdes contre cette maladie intestinale qu’est la constipation.

Au delà de ce traitement prophétique, la médecine populaire ou les remèdes de grand-mère comme on les appelle communément, prônent l’utilisation de l’huile d’olive. Il convient de prendre une tasse d’huile d’olive à jeun pour la personne touchée par la constipation. Le lait accompagné de miel est également conseillé dans ce cas, de même que la prise de fruit et légumes riches en fibres comme la pastèque, les raisins ou encore les mangues.

Traiter les plaies par les médecines prophétique et populaire

Les plaies ont également leur traitement dans la tradition prophétique et la médecine populaire. Bien que la désinfection soit bien connue et pratiquée dans la médecine moderne, il est intéressant de se pencher sur la manière dont les plaies sont traitées dans les médecines prophétique et populaire.

Il est raconté dans les Sahihaine d’après Abu Hazim qui a entendu Sahl ibn Sa’d demander avec quoi le Prophète (‘alayhi salat wa salam) soigna sa plaie le jour de la bataille d’Uhud. « Fatima (qu’Allah l’agrée) lui lavait le sang de sa blessure tandis que Ali Ibn Talib lui versait de l’eau. Lorsque Fatima vit que l’eau ne faisait qu’augmenter le flot de sang, elle prit une natte, la brûla et lorsque celle-ci fut calcinée, elle l’appliqua sur la blessure et alors le sang s’arrêta de couler« . La cendre venue de la natte a pour objectif d’arrêter le sang et non de soigner la plaie en elle-même ou la cicatriser.

Dans la médecine populaire, les plaies peuvent être soignées et cicatrisées par le miel naturel appliqué sur la plaie une fois qu’elle ait été nettoyée. Le fait de laver la plaie avec de l’eau tiède mélangée à l’ail moulue fait également partie des remèdes populaires. Les petites plaies quant à elles peuvent être traitées avec de la graisse de baumier. Laver la plaie peut se faire avec des infusions de feuilles de framboisier ou encore des infusions de camomille. Tout cela et bien d’autres remèdes entrent dans la lignée des traitements populaires.

Quelle que soit la maladie qui nous touche, il est possible d’y répondre, d’apaiser la douleur et de guérir le mal par des traitements prophétiques ou traditionnels. Au delà de la médecine moderne dont les traitements sont bien connus, il nous faut prendre en considération le fait que d’autres remèdes, plus naturels et tout aussi efficaces (voire plus efficaces) existent et doivent être utilisés. Allah a créé avec chaque maladie son remède, à nous d’en user inchaAllah et d’en tirer tous les bénéfices possibles. Gardons à l’esprit chers frères et soeurs qu’utiliser la médecine prophétique nous permet également de perpétuer une Sunna, une action dont la récompense revêt une immense valeur.

Qu’Allah nous permette de guérir des maux qui nous atteignent. Qu’Il fasse que notre guide soit la Sunna et tout ce qu’elle enseigne.

Clic pour voir la Source de l’article

***



Un Coran en ligne qui renouvelle le web musulman

Connaissez-vous Coran-francais.com ? Il s’agit d’un site internet dédié au Coran en ligne créé par un jeune reconverti lorsqu’il avait 17 ans, il y a tout juste 3 ans et qui connait de plus en plus de succès avec plus de 120.000 visites en octobre dernier.

Des fonctionnalités nouvelles.

Dans un premier temps dédié à la lecture et à l’écoute de l’essai de traduction du Coran en français du professeur Muhammad Hamidulah, Coran-francais.com a développé à partir de fin 2015 de nombreuses fonctionnalités pour faciliter l’étude Saint Coran dans sa langue originelle en ligne.

Des fonctionnalités classiques aux plus avancées, Coran-francais.com annonce sur sa page d’accueil avoir l’ambition d’apporter une réponse à tous vos besoins.

Cet outil permet en autre :
– De lire et d’écouter le Coran en arabe ansi que l’essai de traduction en français du professeur Muhammad Hamidullah.
– De lancer la lecture audio d’un verset en particulier.
– De reprendre l’écoute d’une sourate depuis un verset en particulier.
– De télécharger chaque sourate en fichier MP3 ou tout le Saint Coran.
– De télécharger chaque verset en fichier MP3 ou tous les versets du Saint Coran.
– De retrouver une sourate depuis un verset ou un verset depuis un ensemble de mot.
– De lire le Saint Coran en 30 ou en 60 jours avec la partition par Juz et par Hizb.
– De lancer une écoute d’une sourate en faisant répéter X fois chaque verset.
– De lancer X répétition d’une tranche de verset.

Depuis peu, l’outil permet à tout webmaster ou développeur d’application d’intégrer gratuitement toutes ses fonctionnalités à son projet pour en faire bénéficier ses utilisateurs, et cela en gardant son identité visuelle et son propre logo (par exemple).

Coran en ligne, sans connexion internet.

Exclusivité Katibîn : Coran-francais.com a récemment sollicité ses utilisateurs, comme régulièrement, afin de connaitre leur opinion sur les fonctionnalités de son outil et pour solliciter des suggestions d’amélioration.
Le développeur nous a informé de la possibilité de télécharger (dans les prochaines heures incha’Allah) Coran-francais.com sur ordinateur afin de bénéficier de toutes ses fonctionnalités sans connexion internet !

Aujourd’hui, lorsque vous recherchez « Coran en français » ou « Coran en arabe » sur Google, ce tout jeune site conçu avec les dernières technologies du web devrait apparaître en première ou en deuxième position « naturelle » sur vos écrans en fonction de votre localisation.

Les mises à jour citées ci-dessus ne sont pas arrivées seules et en annonce des nouvelles, car l’ouverture récente de l’espace membre du site il y a deux mois et les publications du développeur sur son profil Facebook public, notamment sur la création de QUIZZ laisse espérer de nombreux nouveaux outils facilitant l’apprentissage du texte sacré !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Un jeune reporter syrien nommé « journaliste de l’année ».

Voilà une nouvelle qui réjouira Hadi Abdullah. En effet, ce jeune reporter syrien est désigné comme le journaliste de l’année par RSF.

Il est le lauréat du 25 eme prix pour la liberté de la presse, qui sera remis mardi à Strasbourg. Un titre amplement mérité puisque ce reporter armé de son courage n’hésite pas à s’aventurer dans des zones dangereuses, zones où plus aucun journaliste occidental ne se risque afin de couvrir l’horreur de la guerre.

En effet, durant ces missions Hadi Abdullah « a frôlé la mort à plusieurs reprises » et d’ailleurs son cameraman lui n’a pas échappé à la mort lors de l’explosion d’une bombe.

En 2015, le prix avait déjà récompensé une journaliste syrienne, Zaina Erhaim, qui travaillait depuis la ville d’Alep, ravagée par la guerre.

Une petite touche d’optimisme pour ces journalistes et pour l’ensemble du peuple syrien qui se voient de plus en plus muselés et meurtris dans leur chair par le régime tyrannique de Bachar.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Nord de la France : Une Mosquée profanée.

Quelle mauvaise surprise pour les fidèles de la Mosquée-Er Rahma qui ont découvert leur Mosquée profanée dans la nuit de samedi à dimanche.

En effet, les volets du lieu de culte ont été tagués avec une croix gammée mais aussi une croix celtique, symbole du « white power ». De plus, du jambon a été retrouvé sur le pas de porte.

Les fidèles ont été très choqués après la découverte de ces inscriptions à caractère islamophobe, surtout dans ce climat devenu de plus en plus hostile aux musulmans.

Les responsables du lieu de culte ont décidé de déposer plainte.

En France, les profanations de Mosquées sont devenues monnaie courante, et pourtant les pouvoirs publics et les politiques ne font jamais entendre leur voix pour condamner ce genre d’actes nauséabonds.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Suisse : une association musulmane accusée de radicalisme suspendue .

L’association An’Nur, en charge de la mosquée de Winterthour (Suisse), a été suspendue par la Fédération des organisations islamiques de Zurich (FOIZ) vendredi 4 novembre. Cette décision fait suite à une descente de police dans la mosquée deux jours auparavant.

L’imam de Winterthour est accusé d’avoir appelé au meurtre des musulmans qui ne prennent pas part à la prière du vendredi dans la mosquée lors de son prêche du 21 octobre dernier. « Nous sommes choqués qu’un imam appelle à la violence dans une de nos maisons de dieu », déclare Mahmoud El Guindi, président de la FOIZ, dans la SonntagsZeitung. « Nous exigeons de nos membres une connaissance de l’État de droit et de la démocratie suisse. » , ajoute-t-il

L’imam d’origine éthiopienne a été incarcéré et accusé de provocation au crime et à la violence. Une dizaine de fidèles proches de l’association An-Nour auraient rejoint l’organisation Etat islamique. L’association va devoir quitter ses locaux car les propriétaires des lieux ne souhaitent pas prolonger le bail. La FOIZ s’oppose cependant à la fermeture de la mosquée et estime que chacun « mérite une seconde chance ». Elle affirme en outre vouloir « ramener les éléments radicaux dans le droit chemin. Cela exige, dans certains cas, de la tolérance ». La mosquée devrait cependant fermer à la fin de l’année selon Tribune de Genève, les propriétaires du local ne souhaitant pas reconduire la location à l’association.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le grand pardon des évêques de France aux victimes de prêtres pédophiles.

« Sortir du trop long silence coupable de l’Église et de la société », tel était l’objectif de l’Assemblée plénière des évêques de France réunis à Lourdes (Hautes-Pyrénées) lundi 7 novembre, décrété pour l’Eglise de France comme un jour de prière, de jeûne et de pénitence pour les victimes d’abus sexuels.

« Oui, il nous faut oser regarder en face les scandales du péché qui atteignent l’Église tout entière. Oui, il nous faut sortir du trop long silence coupable de l’Église et de la société et entendre les souffrances des victimes », a-t-il été déclaré lors d’une homélie prononcée par Mgr Luc Crepy, évêque du Puy-en-Velay et responsable de la Cellule permanente de lutte contre la pédophilie (CPLP). « Oui, il nous faut comme le demande le pape François, « demander pardon pour les péchés commis par les autorités ecclésiastiques qui ont couvert les auteurs d’abus et ignoré la souffrance des victimes » », a-t-il poursuivi.

« Il n’y a pas d’excuses ou de demi-mesures pour les actes commis sur un seul de ces petits ! (…) L’Évangile ne transige pas avec ce qui porte atteinte et méprise la dignité de tout homme, et plus encore quand il s’agit des plus faibles », a-t-il signifié. « Nous avons voulu sans doute sauvegarder l’image de respectabilité de l’Église, par peur du scandale, en oubliant qu’elle est sainte et composée de pécheurs. En cela, nous avons failli à notre mission en n’étant pas meilleurs que le reste de la société qui gardait aussi le silence. »

Cette reconnaissance officielle de la part de l’Eglise catholique de France, très attendue des associations de victimes d’abus sexuels, faisait suite dernièrement aux controverses particulièrement nombreuses ces derniers mois, notamment dans le diocèse de Lyon (Rhône) où le cardinal Philippe Barbarin, l’archevêque de Lyon, était accusé d’avoir couvert des pédophiles.

« Pardonner n’est pas oublier. (…) Pardonner est en premier lieu l’affaire des victimes, mais cela n’est possible que si les auteurs sortent de tout déni, prennent véritablement conscience du mal commis et manifestent un repentir qui ne soit pas seulement des mots, mais une profonde repentance et une volonté ferme d’un travail profond sur eux-mêmes », a lancé Mgr Crepy.

Cette journée de pardon et de pénitence a été organisée à la demande du pape François. Celui-ci a exprimé plusieurs fois sa colère contre les prêtres pédophiles depuis ses débuts à la tête du Vatican. En juillet 2014, il avait reçu des victimes de pédophilie et avait alors fermement dénoncé la complicité d’une partie de la hiérarchie ecclésiastique qui cache d’innommables abus. « Il n’y a pas de place dans l’Église pour ceux qui commettent ces abus, et je m’engage à ne pas tolérer que du mal soit causé à un mineur par un individu, qu’il soit religieux ou autre », avait-il déclaré.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Mariés au premier regard… grâce à la science, vraiment ?

M6 diffuse dès lundi 7 novembre une docu-réalité attendue Mariés au premier regard. Adaptée du format américain Married at first sight, l’émission de dating réunit des célibataires âgés de 25 à 45 ans en vue d’unir des couples après une batterie de tests psychologiques, sensoriels et scientifiques mis au point par une sexologue, un psychologue et un sociologue, à ceci près que les personnes ne se sont jamais rencontrées.

Pour ceux et celles qui vont jusqu’au bout de l’expérience, les couples ne se rencontreront pour la première fois que devant l’autel de la mairie. Car oui, un mariage qui n’aura rien de fictif sera célébré en présence de leurs familles. Une fois qu’ils se seront échangés les alliances, ils partiront en lune de miel pour mieux se connaître. A son issue, le couple décidera s’il souhaite rester ensemble ou entamer une procédure de divorce. Une émission qui promet des surprises. Mais la science peut-elle vraiment aider à trouver sa moitié ? Avis aux téléspectateurs.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Amérique : L’opération séduction de Bill Clinton auprès des musulmans du Michigan à J-2 avant l’élection.

Alors que les deux prétendants au bureau ovale font leur dernier tour de piste sur la scène politique américaine, avant de savoir qui sortira grand vainqueur d’une campagne présidentielle d’une rare médiocrité et toxicité, les promesses de dernière minute virevoltent avec légèreté dans le camp Clinton, au cours d’une opération séduction qui, elle, a tenu toutes ses promesses…

A ce petit jeu bassement politicien des paroles qui s’envolent, l’ancienne maîtresse de maison à la Maison Blanche peut compter sur son ex-président de mari pour tout promettre, même l’impossible, aux électeurs musulmans de Dearborn, dans le Michigan, là où sa visite inopinée dans deux entreprises locales a créé l’événement dimanche soir.

A la faveur de sa pêche aux voix dans un restaurant réputé pour sa cuisine moyen-orientale, Bill Clinton, escorté de la députée démocrate Debbie Dingell, chargée de battre le rappel des troupes sur ses terres, a fait le serment de tout mettre en œuvre pour arracher de l’enfer syrien le frère d’une citoyenne américaine voilée… une fois, bien sûr, son épouse propulsée au sommet du pouvoir.

Sawsan Azaz, originaire de Syrie, était en train de dîner en famille, lorsque le 42ème président des Etats-Unis a fait soudainement son apparition dans le restaurant, suscitant des exclamations de surprise mais aussi, très vite, des acclamations. Cette admiratrice de Bill Clinton, parmi de nombreux autres fans inconditionnels, n’en a d’abord pas cru ses yeux, avant de ne pas en croire ses oreilles en l’écoutant lui promettre ce qu’elle voulait entendre par-dessus tout.

« J’ai toujours aimé Bill Clinton. Il est génial. Nous avons eu de bons jours pendant son mandat, alors je vais voter pour Hillary. C’est ce que la majorité d’entre nous fera mardi prochain », a-t-elle déclaré, revigorée par la belle promesse de celui qui n’est plus désormais que l’époux d’Hillary.

« Sa présence était juste incroyable ! Les gens souriaient, ils étaient très heureux de le voir. L’ensemble du personnel est arrivé et a voulu se prendre en photo avec lui, ce qui est assez cool. La plupart des employés qui travaillent ici voient en lui le meilleur président que nous ayons jamais eu », a renchéri Yunus Musa, le gérant du restaurant, à l’unisson de l’euphorie qui a gagné l’ensemble de sa clientèle.

A l’approche du verdict des urnes, les promesses, légères comme des plumes, volent et tourbillonnent dans le camp Clinton, avec d’autant plus d’agilité que les électeurs ont la mémoire courte… Et pourtant, elles risquent fort, à l’instar de celles non tenues d’Obama, de s’évaporer à l’air libre si jamais son ex-secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères entrait dans l’histoire en tant que première présidente des Etats-Unis.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Angleterre : La leader du groupe d’extrême droite « Britain First » condamnée pour avoir agressé verbalement une femme voilée.

Toutes griffes dehors, Jayda Fransen, 30 ans, la fulminante figure de proue de l’extrême droite britannique « Britain First », tempête plus que d’ordinaire depuis que la justice de son pays l’a condamnée à 2 500 euros d’amende pour avoir invectivé une femme musulmane, lors d’une « patrouille chrétienne » qui fit trembler les pavés de Luton, le 31 janvier 2016.

Impressionnante dans son uniforme aux couleurs du nationalisme revanchard, elle avait pris la tête de la manifestation, marchant à grands pas dans les rues de cette localité du Berfordshire, tout en scandant des slogans anti-islam, injurieux et anxiogènes, jusqu’au moment où elle vit une mère de famille voilée refuser la brochure que lui tendait, par provocation, un de ses militants galvanisés.

Traversant l’avenue avec précipitation pour en découdre avec celle qui avait eu l’audace de leur faire face sous son hijab, sans fléchir, Jayda Fransen a mis cette citoyenne sans histoire plus bas que terre devant ses quatre jeunes enfants terrorisés, hurlant : « Pourquoi êtes-vous couverte comme ça ? Vous représentez tout ce que j’exècre ! Ce sont les hommes musulmans qui vous forcent à vous voiler car ils ne peuvent pas contrôler leurs pulsions sexuelles ».

Difficile de nier ces vociférations haineuses que de nombreux passants ont très distinctement entendues, et plus difficile encore de donner une version édulcorée de cette agression islamophobe caractérisée dont les caméras de surveillance ont immortalisé la violence, notamment l’instant choc où la furie de « Britain First » a brandi rageusement une croix blanche devant sa malheureuse victime qui en a lâché ses emplettes.

Une victime effarée mais qui n’est pas néanmoins restée sans voix, trouvant le courage de lui rétorquer : « Je suis une citoyenne britannique de confession musulmane. C’est non seulement mon choix, mais aussi mon droit de porter ces vêtements ! ».

Difficile de tout nier en bloc quand les preuves sont accablantes, sauf pour Jayda Fransen, cette « fervente chrétienne » telle qu’elle se définit elle-même, qui ne s’embarrasse guère de la vérité pour mettre tout le monde au pas ou à sa botte, y compris dans un prétoire…

Mais mal lui en a pris cette fois-ci, car c’est elle qui a senti passer le glaive de la justice, sévèrement blâmée pour son « comportement choquant », et non sa concitoyenne musulmane voilée, dont le petit garçon de quatre ans a été très affecté par l’altercation, qui a été chaudement félicitée pour l’authenticité et la précision de son témoignage.

Jayda Fransen n’aura pas longtemps ruminé sa colère noire. C’est sur la page Facebook de son mouvement d’ultras qu’elle a extériorisé sa rancoeur, critiquant sans mots couverts le jugement « absurde de la Cour », et allant jusqu’à dénoncer une « reddition devant l’islamisme », sans craindre de s’attirer à nouveau les foudres de la justice, comme la redoutable semeuse de troubles qu’elle est.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : L’Union des Démocrates Musulmans Français candidate à la présidentielle de 2017.

L’UDMF (Union des Démocrates Musulmans Français) est candidate pour la première fois aux élections présidentielles. Pour représenter l’UDMF, Kamel Messaoudi a été désigné par notre parti.

Monsieur Messaoudi est un père de famille de 57 ans, diplômé de l’école de médecine de Lyon, installé en libéral à Mayotte comme médecin radiologiste depuis 13 ans. Il est également membre élu auprès du conseil de l’ordre départemental des médecins de Mayotte, président de la section veille et prospective auprès du conseil économique, social et environnemental du département de Mayotte.

Depuis 13 ans, il œuvre sur le terrain en sensibilisant les Mahorais sur les difficultés liées à la santé, l’instruction et l’éducation. Il travaille notamment à la rédaction de rapports sur l’état des lieux sanitaires de l’île, à destination des parlementaires et des élus locaux.

Le choix de présenter un candidat issu du département d’Outre-Mer est également un message symbolique permettant de nous distinguer face à l’omniprésence des candidats établis majoritairement dans la métropole. Notre participation à ce scrutin a pour premier objectif d’interpeller la Nation sur des incohérences concernant l’ensemble du peuple de France.

En effet, l’un des défis majeurs qui nous attend concerne la lutte contre les inégalités.

Inégalités entre les femmes et les hommes, inégalités sociales, inégalités face aux personnes en situation de handicap, inégalités territoriales. En Outre-Mer, ces inégalités ne sont pas seulement d’ordre économique puisqu’elles touchent aussi au genre, à l’éducation et à la santé et sont une injustice manifeste par rapport à l’Hexagone. En effet, il existe bel et bien des territoires perdus de la République mais, contrairement aux dires de certains de nos politiques, ceux-ci ne figurent pas uniquement dans les banlieues de la métropole mais aussi en Outre-Mer comme aux DOM TOM.
L’autre défi qui a motivé notre présence est la lutte contre les discriminations et les amalgames et que combat notre Parti depuis sa création en 2012.

Les discriminations se sont banalisées ces dernières années, stimulées par des courants populistes alimentés par la crise. Elles touchent aujourd’hui principalement les musulmans en raison de leurs convictions religieuses. Le musulman cristallise actuellement tous les débats et il est devenu l’arbre qui cache la forêt. Car à l’heure où l’on pourchasse le burkini, où est envisagée l’interdiction du voile à l’université et dans les lieux publics, ce sont nos acquis sociaux qui sont aujourd’hui sacrifiés et la précarité ne cesse de s’accroître dans l’indifférence de nos politiques.
Enfin, notre pays a été touché à plusieurs reprises par des attaques terroristes et jamais les amalgames et les caricatures n’auront autant menacé notre cohésion nationale.

En effet, les amalgames n’ont jamais été aussi forts, reportant la barbarie de Daech à l’ensemble des citoyens de confession musulmane. Le nombre des actes islamophobes a explosé depuis ces attaques, il est donc temps d’en appeler à un réel sursaut républicain que nous comptons bien incarner.

Alors que les acteurs politiques n’ont fait qu’alimenter ces caricatures en créant des catégories de citoyens, nous ferons campagne pour renforcer notre pays de l’intérieur en valorisant sa véritable richesse constituée par l’ensemble des citoyens sans distinction aucune.
Voici pourquoi, un Parti Démocrate et Musulman est parfaitement légitime pour se présenter au plus important rendez-vous électoral.

Depuis le début de l’année, nous avons lancé une grande opération de communication baptisée le Tour du de France de l’UDMF, afin de nous présenter et d’aller à la rencontre de nos citoyens au travers des territoires français. Elle nous a permis d’agrandir nos rangs en mobilisant davantage de citoyens à nos côtés, les incitant, entre autres, à interpeller leurs élus pour nous faire entendre. Car, en effet, le parrainage n’est pas un privilège mais avant tout un devoir et une mission qui incombent à nos politiques. Si le concours pour la présidentielle n’est ouvert qu’aux partis traditionnels, souvent coupés de la réalité du terrain, alors c’est la mort des petits partis et, inéluctablement, celle de la démocratie.

Pour comptabiliser les 500 signatures d’élus (maires, députés, sénateurs, conseillers régionaux ou membres du Parlement européen), nous avons complété, cet été, cette opération par une communication à destination des maires. Elle s’est accompagnée d’une lettre envoyée à leur attention intitulée « Lettre à la France », rédigée par le fondateur du parti et disponible depuis notre site internet (http://udmf.fr). Cette lettre reprend des morceaux choisis de celle écrite par Emile Zola en 1898, où il y dénonçait l’antisémitisme qui gangrénait son époque.

Cet envoi a ainsi permis de faire découvrir les idées de l’UDMF à l’ensemble de ces élus et de très nombreux rendez-vous sont planifiés pour rencontrer ces acteurs afin d’obtenir des promesses de signatures.

Pour encourager davantage ces promesses de parrainage, nous allons publier un modèle de courrier à destination de toutes celles et ceux qui souhaitent voir un candidat UDMF à la présidentielle de 2017. Ce modèle sera disponible depuis notre site de campagne et permettra aux citoyens de l’adresser directement à leur maire.

Une campagne présidentielle ne peut se concrétiser sans financement. Comme pour toutes élections, les frais de propagande (bulletins de vote, affiches, professions de foi …) sont entièrement à la charge des candidats.

L’UDMF ne bénéficie actuellement d’aucune subvention publique contrairement aux autres partis. Pour rester indépendant, notre financement dépend uniquement de la mobilisation des citoyens français. Nous en appelons donc à tous ceux qui veulent faire entendre leur VOIX et AGIR pour ne plus subir, en nous aidant à les représenter.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Campagne présidentielle : la question du conflit israélo-palestinien dans la politique étrangère française .

Lors de l’émission d’On n’est pas Couché du 5 novembre dernier, au cours de laquelle Dominique de Villepin était invité à l’occasion de la sortie de son dernier livre sur la paix et la guerre, il a été longuement question de la diplomatie internationale, plus particulièrement de nos liens avec le Qatar et l’Arabie Saoudite accusés par beaucoup d’être à l’origine du djihadisme international. Ce même sujet a été abordé lors du dernier débat réunissant les candidats à la Primaire de la droite.
Or, alors même qu’il se développe dans la même région, le conflit israélo-palestinien n’a jamais été évoqué au cours de ces deux séquences télévisuelles. C’est pourquoi j’aimerais montrer en quoi la fin du pourrissement de la situation qui perdure depuis plusieurs années entre Israéliens et Palestiniens est une des clés du règlement des conflits dans la région.

La diplomatie contre le djihadisme.

Fait connu de tous, les organisations djihadistes utilisent, parmi d’autres, l’argument de l’injustice faite au peuple palestinien par l’occupation israélienne dans leurs tentatives de recrutement de nouveaux adeptes.

Bien que la situation sur le terrain soit beaucoup plus complexe que ne le laisse entendre le traitement médiatique habituel qui en est fait, les violations répétées, depuis plusieurs années, du droit international par le gouvernement israélien n’aident pas à contrecarrer la propagande djihadiste. Sur ce sujet, la France ne peut bien sûr pas être décisive. Mais, en tant que membre permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU, elle a son rôle à jouer, afin de déployer une stratégie cohérente contre la montée du djihadisme international qui l’a si durement frappée ces deux dernières années.

C’est pourquoi le gouvernement actuel, bien qu’il pâtisse de nombreux échecs dans d’autres domaines, a eu raison de prendre l’initiative d’organiser la Conférence de Paris du 3 juin dernier pour la paix au Proche-Orient. Certes, rien de concret n’en est ressorti, alors qu’Israéliens et Palestiniens n’y ont même pas été représentés.
Jean-Marc Ayrault, l’actuel chef du Quai d’Orsay, a toutefois fait remarquer à cette occasion qu’il voudrait qu’on se serve de l’Initiative de « La Terre contre la paix » proposée en 2002 par la Ligue arabe comme base de règlement du conflit, au même titre que des résolutions de l’ONU ou de la feuille de route du Quartet pour le Moyen-Orient qui appuient toutes la solution à deux Etats. Pour rappel, Il s’agissait alors, en échange d’une reconnaissance mutuelle et d’une garantie donnée à Israël à l’existence par tous ses voisins arabes, de donner l’indépendance aux Palestiniens sur la base des frontières de 1967 tout en trouvant une « solution viable » sur le sort des réfugiés. Initiative rejetée par Israël alors. Mais cette position de la diplomatie française rappelle que la paix globale dans la région ne peut passer sans reconnaissance entre les Etats arabes et Israël.

Ainsi, la question des relations avec le Qatar et l’Arabie saoudite, partie prenante de la Ligue arabe, ne peut ne pas être liée à celle du conflit du Proche-Orient et donc aux diplomaties adoptés vis-à-vis des acteurs de celui-ci.

Le Qatar et l’Arabie Saoudite, des acteurs incontournables ?

Certains candidats à la Primaire à droite sont pour remettre à plat nos relations diplomatiques avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, tout en leur demandant des comptes sur le soutien supposé qu’ils apporteraient au terrorisme. Nonobstant l’interrogation sur la pertinence de cette proposition, et étant donné l’initiative française prise cette année sur le conflit israélo-palestinien, il aurait été intéressant que les électeurs entendent la position de ces candidats sur les liens qui pourraient être faits entre règlement du conflit israélo-palestinien et celui de l’affrontement chiite/sunnite, lequel est une des raisons profondes de l’embrasement de la Syrie, mais aussi de l’Irak et du Yémen.

Il ne s’agit pas de dire que des liens opérationnels existent entre les deux théâtres. La situation en Israël/Palestine fonctionne en vase clos. La guerre civile syrienne, bien qu’ayant lieu dans un pays frontalier, n’interfère par exemple pas dans la poursuite de la colonisation ou dans la vague de violence actuelle.
Seulement, l’Iran ayant réintégré la scène internationale depuis l’accord historique de l’année dernière, les puissances occidentales, dont la France, auraient intérêt à assurer un jeu d’équilibre entre les pétromonarchies avides de gros contrats et la puissance chiite aux besoins imminents en équipements en vue de sa modernisation permise par l’ouverture récente. En plus de défendre leurs positions dans un contexte de reprise timide de l’économie mondiale, elles gagneraient en crédibilité.

S’il fallait qu’il y ait un changement dans notre politique étrangère, il serait urgent de convaincre les puissances chiites et sunnites de participer ensemble aux conversations internationales travaillant à la paix israélo-palestinienne. Dans le même temps, il faudrait impulser une réelle montée en pression sur Israël pour qu’il respecte le droit international, afin de les rendre plus réceptifs à l’invitation au dialogue, Arabie Saoudite et Iran en tête, lesquels viennent de rompre leurs relations diplomatiques.

Le cas contraire favoriserait le développement de l’épouvantail djihadiste malgré la défaite annoncée de Daesh. Tout simplement parce les affrontements entre chiites et sunnites, en se poursuivant et en s’intensifiant dans les zones où ils se côtoient (Yémen, Irak, Syrie, Liban, Est de l’Arabie Saoudite, Bahreïn) créeront ou permettront le développement de zones de radicalisation attirant à elles tous les djihadistes de l’Ancien monde.

Conclusion.

Au vu des faits évoqués, la question du règlement du conflit israélo-palestinien doit être l’objet d’une impulsion nouvelle de la politique étrangère française.
La paix dans cette guerre vieille de près de sept décennies permettra d’enlever un argument de poids au recrutement de nouveaux djihadistes, tout en rendant crédible tout effort de paix visant à la réconciliation entre chiites et sunnites, et ce, pour ne pas laisser se développer d’autres endroits ressemblant à l’Etat islamique.
Encore faut-il en trouver le chemin. Un chemin de plus en plus tortueux à mesure qu’apparait, du fait de l’imbrication forcée de plus en plus poussée des peuples juif et arabe sur le terrain, qu’un Etat binational sera peut-être la solution la plus viable à l’avenir…

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’archevêque Atallah Hanna prévient des visites de normalisation à al-Quds occupé.
.
Un nombre de citoyens palestiniens ont été asphyxiés par les gaz lacrymogènes lors des confrontations avec les forces d’occupation dans le village de Qafr Raii au sud de Jénine.
.
Un responsable au gouvernement de l’occupation israélienne a menacé de démolir de milliers de maisons palestiniennes dans la ville occupée de Jérusalem.
.
La radio de l’armée sioniste a révélé, dimanche, un nouveau plan colonial sioniste à Jérusalem, pour la construction du bâtiment qui est conçu pour faciliter la pénétration à Al-Aqsa.
.
Les blindés d’occupation ont fermé, lundi 7, les entrées du village d’Akroba et Osarin au sud de Naplouse avec les barrières de sables et les rochers.
.
Il est prévu que les ambassadeurs de 22 pays européens se rendront mardi 8, dans la Bande de Gaza via le passage de Beit Hanoun (Erez).
.
Les forces armées d’occupation israéliennes ont empêché hier matin dimanche 6, le citoyen Refaat Salama et son fils d’entrer dans leurs terres pour la cueillette des olives.
.
Le chef du Comité des Affaires des prisonniers et les libérés, Issa Qaraqea, a dit le dimanche 6, que les deux prisonniers Samer Issawi et Mounther Sanouber, ont suspendu leur grève de la faim.
.
Les forces armées d’occupation israéliennes ont mené lundi à l’aube des rafles dans les différentes zones de la Cisjordanie occupée.
.
Les renseignements de l’Autorité Palestinienne ont arrêté dimanche un militant du mouvement du Djihad islamique en Palestine et ont tenté d’arrêter un autre dans la ville de Jénine.
.
Les forces armées de l’occupation israélienne ont agressé l’ex- prisonnier Maqdisi (Jérusalémite) Mahmoud Abdel Latif, 25 ans, avant de l’arrêter, le dimanche.
.
Des sources médiatiques ont rapporté que des jeunes palestiniens ont visé par le jet de pierres des voitures et un bus portant des colons.
.
Des sources juridiques ont confirmé dimanche la détérioration de la santé de deux prisonniers en grève de la faim dans les prisons d’occupation israélienne.
.
Les colons sionistes ont commencé à construire une nouvelle colonie sauvage près du camp d’entrainement de l’unité Kafir dans le nord de la Vallée du Jourdain.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire