MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 7 Safar 1438.

Flash info du 7 Safar 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Le cheikh et le scorpion !

Un cheikh vit un scorpion se noyer et décida de le tirer de l’eau.

Lorsqu’il le fit, le scorpion le piqua. Par l’effet de la douleur, le cheikh lâcha l’animal qui, de nouveau, tomba à l’eau et était en train de se noyer. Le cheikh tenta une nouvelle fois de le sauver et l’animal le piqua encore.
Un jeune disciple qui était en train suivre la scène se rapprocha du cheikh et lui dit :
« Excusez-moi, Maître, mais pourquoi insistez-vous ? Ne comprenez-vous pas qu’à chaque fois que vous tenterez de le tirer de l’eau, il vous piquera ? »
Le cheikh répondit : « La nature du scorpion est de piquer, mais cela ne va pas changer la mienne qui est d’aider. »
Alors, le cheikh réfléchit, et à l’aide d’une feuille, il tira le scorpion de l’eau et le sauva, puis, s’adressant à son jeune disciple, il continua :
» Ne change pas ta nature si quelqu’un te fait mal, prends juste des précautions. Car, les hommes sont presque toujours ingrats du bienfait que tu leur fais. Mais, ce n’est pas une raison d’arrêter de faire du bien, d’abandonner l’amour qui vit en toi.
Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent. Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Car ta conscience est ce que tu es, et ta réputation, c’est ce que les autres pensent de toi. Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons de sourire. »

Une belle morale n’est-ce pas?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Tu seras Hafidh mon enfant.

L’apprentissage du Coran pour nous adultes est parfois un défi quotidien. Certains d’entre nous ont commencé sa lecture et son apprentissage relativement tard et souvent, nous espérons pour nos propres enfants qu’ils y soient initiés au plus tôt. Cela peut passer par quelques heures hebdomadaires auprès d’un professeur expérimenté, dans des cours proposés par votre mosquée locale ou vous pouvez tout simplement accompagner vos enfants vous-même. Je vous propose ici le récit de notre propre expérience familiale pour commencer ce travail du cœur, de la mémoire et de l’esprit, en famille, avec les plus petits.

A quel âge avons-nous débuté ?

On peut commencer l’apprentissage de versets du Coran dès le plus jeune âge y compris quand la fratrie est composé d’enfants d’âges très différents. Dans notre famille, les enfants ont commencé par la Chahada (le Témoignage de Foi) et quelques versets. C’est lorsque nous avons entamé une année d’Instruction En Famille (IEF) avec notre fille alors âgée de 4 ans que nous avons travaillé l’idée d’un vrai programme d’éducation islamique et coranique.
L’idée est d’y parvenir en douceur en impliquant les enfants, tous âges confondus. Vous verrez que les plus petits prendront beaucoup de plaisir à participer, à leur rythme, aux activités des plus grands.

Comment nous organisons-nous ?

Évidemment, pour de jeunes enfants, les moments d’instruction et d’éducation très encadrés ne durent qu’une à deux heures par jour, toutes matières confondues. Pour faciliter l’apprentissage, nous favorisons l’alternance entre calme, concentration légère, exercice physique, concentration intense, jeux, etc. Ces moments très courts d’intense concentration et d’attention complète (quinze à vingt minutes) sont donc suivis et/ou entrecoupés de dessins, jeux, bricolages, sorties, etc.

Pour l’instruction et l’éducation islamiques, nous alternons entre apprentissage des lettres/lecture en arabe, apprentissage du Coran et apprentissage de la religion (bon comportement, invocations, histoire,…). Nos enfants, qui sont instruits en famille, choisissent eux-mêmes le moment consacré au Coran. Une grande liberté leur est accordée mais nous avons été clairs sur le fait que la séance d’instruction islamique est quotidienne et que seul le moment sera choisi par eux-mêmes. Nous avons rapidement constaté qu’ils prennent un grand plaisir à se mettre au travail tout seuls car ils sont fiers, le soir, de montrer leurs travaux à leur père ou d’en parler au téléphone avec leurs grand-parents.
A leurs âges (moins de 5 ans), nous n’insistons pas sur de l’apprentissage strict du Coran tous les jours. Le rythme d’apprentissage est donc lent et très variable : les jours où l’enfant est très concentré et réceptif, nous le soutenons dans son rythme et les jours où il a « un besoin intense » de jeux… nous suivons ce besoin.

Pour résumer, je dirais que nous nous sommes fixé deux règles :

-progression et activités adaptées au rythme et à l’âge de chacun ;

-petits efforts quotidiens plutôt que de gros objectifs dans une séance hebdomadaire unique.

Pour cela, nous veillons à ce que cet effort pour l’apprentissage du Livre soit valorisé et valorisant.

Comment créer une ambiance sereine et motivante pour l’apprentissage du Coran ?

L’ambiance propice à l’apprentissage réside pour nous dans l’aménagement d’un espace accueillant mais surtout dans la valorisation d’un « moment » : apprendre à aimer apprendre et à acquérir le savoir.

Pour le premier point, rien de plus simple : dans une chambre (ou dans la pièce de vie), nous avons installé un coin dédié à la lecture agréablement aménagé (coussins, tapis moelleux, couvertures) afin d’inviter les enfants à s’y installer avec toutes sortes de livres. Nous-mêmes, parents, nous nous y installons pour lire… l’espace est donc perçu par les enfants comme un lieu agréable pour des lectures solitaires mais aussi celui où tout le monde se retrouve pour lire avec plaisir. Les enfants ont investi cet espace avec enthousiasme et prennent grand soin de son rangement.

Pour le Coran, nous leur avons expliqué son importance en tant que Livre et nous avons énuméré (et répété) les règles particulières de bienséance pour sa lecture. Par notre lecture (ou son écoute) régulière également, ils se sont vite rendus compte de son importance et de sa particularité pour toute la famille.

Quel matériel utilisons-nous ?

Pour l’instruction et l’éducation islamique globale, nous avons investi dans l’achat d’une soixantaine de supports (livres, CD, DVD et posters). Pour l’apprentissage du Coran, nous travaillons en alternant avec une douzaine de supports différents : 7 livres, 2 CD et 3 posters effaçables, le tout selon l’envie des enfants.

Nous avons choisi de mettre l’accent sur du matériel varié, ludique et coloré… pour impressionner l’œil et donc le cerveau. Pour un apprentissage efficace et plaisant, il nous a paru essentiel de proposer de beaux livres qu’on ouvre avec plaisir et émerveillement pour leurs illustrations qui nous correspondent et pour leur richesse en contenu.

Vous avez un programme d’éducation islamique à la maison, contactez nous contact@ajib.fr !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Amérique : Donald Trump évacué d’urgence après que quelqu’un ait crié «Il a une arme !»

Incident lors d’un meeting de Donald Trump à Reno cette nuit. Trump est évacué d’urgence après que quelqu’un dans le public ait crié «Il a une arme !». Finalement aucune arme ne sera trouvée dans la foule. Donal Trump reviendra 20 minutes plus tard avec ces mots : « Personne n’a jamais dit que ce serait facile pour nous. Mais nous ne serons jamais stoppés. Jamais, Jamais, Stoppés. »

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Daech et Hilary, danseuses des Saoud.

Depuis son exil londonien, Julian Assange vient de révéler un nouvel email d’Hillary Clinton. Dans ce courriel daté d’août 2014, elle écrit : « Nous devons aussi utiliser la voie diplomatique (..) pour faire pression sur le Qatar et l’Arabie Saoudite qui fournissent clandestinement un soutien financier et logistique à Daech et d’autres groupes sunnites radicaux de la région ». A l’époque, Mme Clinton n’est plus secrétaire d’Etat. Mais elle est une personnalité politique de premier plan. Elle adresse cette recommandation à John Podesta, son actuel directeur de campagne, qui est alors conseiller de Barack Obama.

Pourquoi la révélation de cet email est-elle une bombe ?

D’abord, parce que ce courriel découvre le pot aux roses du financement extérieur du terrorisme. La doxa disait que les millions de dollars qui remplissent les poches des terroristes provenaient du trafic de pétrole et d’extorsions diverses. On devinait que les armes lourdes, les uniformes et les 4X4 de Daech n’avaient pas été achetés au bazar du coin. Daech et les autres groupes du même acabit ne sont pas des bandes de pouilleux déguenillés, mais ils constituent une véritable armée, composée de mercenaires suréquipés.

Cette armée d’invasion qui mobilise une piétaille de desperados sans foi ni loi n’a pas surgi du néant. Manifestement, elle a bénéficié d’une logistique efficace et de puissants moyens financiers. L’email de Mme Clinton l’exprime sans détour. Avec cette nouvelle pièce versée au dossier, c’est donc l’hypothèse souvent ressassée du « terrorisme autofinancé » qui passe à la trappe. On se doutait un peu que les décérébrés du djihad global ne travaillaient pas seulement pour la gloire. On sait désormais qui s’emploie généreusement à garantir leur pouvoir d’achat.

Mais il y a plus. Le courriel de l’ex-secrétaire d’Etat cite les deux Etats concernés. Il ne vise ni une nébuleuse d’institutions où toute responsabilité serait diluée, ni l’initiative privée de milliardaires qui financeraient le djihad pour le plaisir. C’est un point essentiel. Les défenseurs des pétromonarchies invoquent toujours l’obscurité des circuits de financement (qui est réelle) pour disculper les gouvernements saoudien et qatari. Comme on ne peut pas remonter à la source des transferts financiers, ils affirment qu’il n’y a pas de source, et le tour est joué. Qui finance les terroristes ? On ne sait pas vraiment. Et comme on ne sait pas vraiment, on finit par dire que ce n’est personne.

L’email d’Hillary Clinton balaye ces arguments de faux-jeton qui servent à blanchir les vrais coupables. Le texte est clair et net. Il désigne la responsabilité directe du pouvoir saoudien et du pouvoir qatari. Il signale la participation des deux Etats au financement et à la logistique de l’infrastructure terroriste. Hillary Clinton ne fait aucune réserve. Devant son clavier, elle dit les choses comme elles sont. Et ce qu’elle nomme, c’est un terrorisme d’Etat.

Du coup, l’email révèle aussi l’ampleur de la responsabilité américaine. Il montre que le poison ne vient pas seulement des deux pustules wahhabites, mais des USA. Quand Hillary écrit ce courriel, sa main ne tremble pas. Pourquoi ? Parce qu’elle sait de source sûre ce qu’elle écrit. Comme tous les dirigeants de premier plan, elle sait de quoi il retourne. Barack Obama lui aussi le sait. Ainsi la révélation de cet email déchire le voile du mensonge tissé par les dirigeants occidentaux autour d’un terrorisme qui est leur bébé. Ces crapules savaient et n’ont rien dit parce que leur complicité est indicible.

Ce nid de scorpions, ils savent parfaitement qui le nourrit. Ce sont leurs amis. On se souvient que Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères, puis Manuel Valls, avaient réfuté en bloc des accusations aussitôt taxées de complotisme. « Je n’ai pas de raison de douter de l’engagement de ces deux gouvernements », déclarait le premier ministre français sur RTL, en novembre 2015, à propos du Qatar et de l’Arabie saoudite, ces « amis de la France ». Après la révélation de ce nouvel email, M. Valls devrait se regarder dans la glace. Il aura l’air fin.

Cerise sur le gâteau, cette affaire met à nu la corruption abyssale des Clinton. L’ex-secrétaire d’Etat a cautionné l’alliance avec les pétromonarchies pour détruire des Etats souverains en Libye et en Syrie. Elle y a semé le chaos et la désolation. Mais cela ne suffisait pas. Elle a aussi touché les dividendes de cette compromission. Les monarques du Golfe qui abondent les caisses des djihadistes sont les mêmes que ceux qui versent des millions de dollars à la Fondation Clinton. Et c’est avec eux que Washington a signé de fabuleux contrats d’armement (80 milliards de dollars en dix ans). Difficile de faire mieux dans la compromission et la corruption. Daech et Hillary, même profil ! Danseuses pour les Saoud. Mais le pire, c’est qu’elle risque d’être élue.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Les forces d’occupation israéliennes ont refusé de libérer le doyen des détenus palestiniens, Nael Barghouthi, après l’objection du procureur général du tribunal sioniste.
.
Les forces armées d’occupation israéliennes ont arrêté la nuit dernière et le dimanche à l’aube, dix citoyens palestiniens de la Cisjordanie occupée .
.
Les forces de la sécurité de l’Autorité Palestinienne en Cisjordanie occupée poursuivent leur attaque contre les étudiants et les prisonniers libérés, en plus des résistants en Cisjordanie.
.
Une délégation palestinienne est arrivée le samedi soir, à la ville de Bali en Indonésie, pour participer à la réunion d’Interpol qui se tiendra lundi.
.
De violents affrontements ont éclaté le samedi soir, entre les citoyens palestiniens et les forces de la sécurité de l’Autorité Palestinienne au camp d’Ein à l’ouest de la ville de Naplouse.
.
Les autorités d’occupation israéliennes ont fermé le samedi soir , quatre routes dans la province d’Hébron au sud de la Cisjordanie occupée.
.
Les forces armées d’occupation israéliennes ont pris d’assaut le dimanche à l’aube, les villages de Qabatia, Massilah et Zbabeda au sud de la ville de Jénine.
.
Les autorités égyptiennes ont décidé d’ouvrir le passage de Rafah pour permettre à une délégation d’hommes d’affaires palestiniens d’entrer en Egypte.
.
4 Palestiniens ont été blessés le samedi 5, après avoir été attaqués par les colons sionistes dans le village d’al-Gania dans le gouvernorat de Ramallah.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire