MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 13 Dhou al Qada 1437.

Flash info du 13 Dhou al Qada 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #muslimradio.info :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Santée : 7 signes d’intolérance au gluten que vous ignorez.

Beaucoup plus de personnes que l’on croit sont intolérants ou sensibles au gluten (non cœliaque), malheureusement la plupart ne seront jamais diagnostiqués comme tels. Ils souffriront de problèmes de santé pouvant être handicapant dans la vie de tous les jours.

En France, 20% des personnes ne seront diagnostiquées qu’après 60 ans. Les adultes semblent davantage touchés que les enfants. Un problème devenu récurrent.

Voici 7 signes d’intolérance au gluten que tout le monde ignore. Attention toutefois car certains signes peuvent être attachés à d’autres pathologies. Si vous reconnaissez un ou plusieurs symptômes apparaissant dans cette liste, vérifiez que ce ne soit pas dû à une intolérance au gluten.

1. Kératose pilaire.

Ce problème de peau se manifeste par un aspect granuleux assimilable à la « chair de poule ». On retrouve généralement ces petits boutons sur les bras, le dos et les cuisses. Ils sont le résultat d’une carence en acide gras et vitamine A causée par le gluten qui endommage l’intestin.

2. Maux de tête persistants.

Les migraines, les maux de tête persistants sont un signe potentiel d’intolérance au gluten mais peuvent être également des symptômes de beaucoup de problèmes médicaux. En général, si votre migraine commence une à deux heures après l’ingestion de gluten, c’est très révélateur d’une sensibilité au gluten non cœliaque.

3. Vertiges.

4. Fatigue chronique.

Vous vous levez le matin en ayant l’impression de ne pas dormir suffisamment ? Le gluten peut en être la cause. En effet, il contribue à un sentiment de fatigue puisque le corps dépense beaucoup d’énergie à traiter les protéines de gluten. Lorsque vous déjeuner avec du gluten, vous relancez encore l’inflammation pour une partie de la journée, votre sentiment de fatigue va alors perdurer.

5. Fibromyalgie.

De plus en plus d’experts médicaux affirment que la fibromyalgie est un symptôme et non une maladie. Cette inflammation est l’un des signes les plus forts de l’intolérance au gluten.

6. Maladies auto-immunes.

Les maladies auto-immunes se développent assez fréquemment chez les personnes intolérantes à cause d’inflammation et exposition prolongée au gluten mettant le corps en alerte.

Le lupus, la thyroïdite de Hashimoto, la polyarthrite rhumatoïde, la colite ulcéreuse, le lupus, la sclérodermie, la sclérose en plaques, le psoriasis sont des symptômes d’intolérance.

7. Problèmes digestifs fréquents.

Les problèmes gastro-intestinaux sont des symptômes assez fréquents d’intolérance au gluten, notamment chez les enfants. Ces maux comprennent : des gaz, des ballonnements, des diarrhées, des constipations qui persistes ou encore une perte d’appétit, des nausées et vomissements. Ce sont des symptômes pouvant révéler d’autres maladies (intolérance au lactose, maladie de Crohn, syndrome du côlon irritable…) le diagnostiquer de l’intolérance au gluten peut être long à détecter.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Eté 2016 : un goût d’Allemagne d’avant-guerre.

La France est inondée par des sempiternelles polémiques sur le voile, une de plus une, une affaire de burkini dans un centre aquatique privatisé pour une journée par une association marseillaise Smile 13 a déclenché une vague de nouvelles mesures et d’interdictions. Cannes et Villeneuve-Loubet, soutenues par la justice, ont interdit le port du burkini par un arrêté municipal, et oblige le port d’une « tenue correcte, respectueuse des bonnes mœurs et du principe de laïcité, respectant les règles d’hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime ».

La femme musulmane est encore mise sous les feux des projecteurs alors que le climat demeure tendu après la vague d’attentats qu’a connue la France. Laissée en pâture, les médias lui prêtent des mots, des affabulations sur fond de velléité islamiste ou de pure soumission docile vis-à-vis de l’entité masculine mi-mystérieuse mi porteuse du mythe de l’envahisseur prompt à détruire la culture occidentale, selon les besoins de l’article.

Le petit oiseau bleu se déchaine comme à son accoutumé. Le grain lui est donné à moudre, il picore, se délecte, déchiquette. Une journée privée devient une volonté d’un islam conquérant, de femmes désireuses d’ « imposer » le vêtement islamique.

Ne manquant pas d’inspiration pour créer une focale constante sur le voile, les médias s’interrogent également sur son port par des athlètes lors des JO de Rio, revenant sur son historique durant les derniers événements sportifs de ce type des 80 dernières années. Un véritable cri d’indignation s’était aussi élevé après la décision de la Fifa (Fédération Internationale de Football) d’autoriser le port du voile ou du turban dans le but de ne pas faire de discrimination. La FFF (fédération française de football) a quant à elle persisté dans son choix d’interdire ce vêtement y compris à ses joueuses lors de compétitions internationales invoquant le respect des « principes constitutionnels et législatifs de la laïcité ». Obsession française, exception laïcisante à l’extrême.

La France s’émeut devant le voile. Jean-François Copé déclarait d’ailleurs en mai dernier vouloir prohiber l’accès aux établissements publics à l’instar des hôpitaux ou des universités à toute personne arborant un signe religieux ostentatoire et ce, afin de combattre les « comportements radicaux ». On se souvient tout autant de la polémique autour de Dolce & Gabbana ou encore du port du voile dans les facultés françaises. Cette salade mal défraichie reflète la situation d’incertitude et de malaise dans laquelle se retrouve la gente féminine musulmane française. Profitez de vous faire soigner dans les hôpitaux, d’étudier à l’université…

Au début de son journal, en juillet 1942, Anne Frank écrivait :

« Les juifs n’ont pas le droit de fréquenter les théâtres, les cinémas et autres lieux de divertissement ; les juifs n’ont pas le droit d’aller à la piscine, ou de jouer au tennis, au hockey ou à d’autres sports ; les juifs n’ont pas le droit de faire de l’aviron ; les juifs ne peuvent pratiquer aucune sorte de sport en public. » en terminant par « voilà comment nous vivotions ».

Ces interdictions à foison ne sont pas le signe d’une sécurité retrouvée, d’une course pour la dignité de la femme ou de combats pour une laïcité bigote mais elles matérialisent un système qui ne sait plus répondre aux besoins de ses contemporains et aux défis actuels menaçant son ordre plus ou moins établi. L’esprit devient totalitaire, manichéen presque simplet quand il se retrouve face à une impasse cognitive et une incapacité d’action.

Surgissent subrepticement des sursauts de colonialisme et de racisme savamment dissimulés par les concepts de laïcité et d’égalité ayant perdu tout sens moral au profit d’une haine aveuglante et pernicieuse.

La France ne cache ses pulsions dictatoriales que derrière des concepts fallacieux de laïcité entièrement dévoyée et surtout d’égalité homme/femme. La même égalité bafouée lorsque des questions politiques sont en jeu.

Dans son ouvrage « Merci pour ce moment », Valérie Trierweler rapporte quelques anecdotes quant à la considération de son ex-compagnon à l’encontre des femmes. Par exemple, Valérie Trierweler s’est permise de suggérer Valérie Toranian, directrice du magazine Elle, comme ministre du droit des femmes expliquant :

« Je la connais peu, mais je trouve que cela aurait eu du sens et de l’allure, une nouvelle François Giroud. » Or, le président de la République a refusé, son ancienne compagne écrit : « Franz-Olivier Giesbert, alors directeur du Point, est le compagnon de Valérie Toranian. Dans l’esprit de François, qui connait le problème pour l’avoir vécu, Franz-Olivier Giesbert aurait forcément vécu la promotion de sa compagne comme un camouflet personnel. Solidarité de machos. »

Et après, on attendra les politiques défendre les droits des femmes, l’égalité des sexes, la lutte contre le plafond de verre et autres beaux discours…

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Sondage : 55% des catholiques pratiquants pensent que la présence de musulmans est « une menace ».

Selon une étude de l’Ifop, effectuée entre 2012 et 2016, publiée samedi par Le Monde, les catholiques pratiquants se méfient de plus en plus des musulmans. Les autorités religieuses appellent à plus de tolérance et de dialogue.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


En Allemagne le burkini ne pose pas de problème.

Le site info a mis en ligne un reportage allemand qui évoque la tolérance qui existe dans ce pays vis-à-vis du port du burkini. On y voit une citoyenne allemande convertie depuis 15 ans à l’islam. Elle explique qu’elle n’a jamais eu droit à des remarques au sein de la piscine. Elle ajoute que les réactions des gens sont très normales et qu’elle ferait de même si une religieuse catholique venait à se baigner dans une piscine publique.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Amérique : Le boycott d’ Israël s’affiche sur les bus de San Francisco.

Cette affiche, créée par la Campagne Seattle Mideast Awareness (Conscience sur le Moyen Orient), est en circulation depuis le 9 août 2016 et le restera pendant 4 semaines. De quoi avoir envie d’aller faire un tour à San Francisco !

Les pubs de Campagne Seattle Mideast Awareness disent aussi « NON aux mesures anti-boycott ! » et énumèrent tous les boycotts qui ont permis de faire progresser la justice das le monde, dont celui contre le thé de Grande-Bretagne en 1773, celui des bus Montgomery aux USA, qui restreignaient les places assises pour les Noirs, en 1956, et celui de l’Afrique du Sud de l’apartheid, de 1959 à 1994.

“Ceux qui soutiennent l’apartheid israélien essaient de convaincre les dirigeants et parlementaires d’autres pays de criminaliser le boycott contre l’injustice sociale en Israël », explique Edward Mast, qui fait partie de Campagne Seattle Mideast Awareness. “Ces attaques contre la liberté d’expression, ajoute)t)il, sont un exemple de plus de la manière dont Israel réclame un traitement à part ».

Une vingtaine d’Etats américains ont adopté des mesures pour tenter de freiner la campagne BDS. Le gouverneur de New York, Mario Cuomo a même demandé récemment que soit constituée une liste noire des institutions et firmes impliquée dans cette campagne de boycott, désinvestissement et sanctions contre Israel.

Mais d’importants organismes américains pour les défenses des libertés comme The American Civil Liberties Union, the Center for Constitutional Rights, contestent la légalité de ces mesures anti-boycott.

“La campagne BDS ne cesse de grandir », souligne Carla Curio, autre membre de Campagne Seattle Mideast Awareness. “A tel point, fait-elle remarquer, que le gouvernement israélien dépense des millions en propagande mensongère pour tenter de dissuader les gens de s’engager dans cette campagne contre l’apartheid israélien et ses crimes de guerre ».

Campagne Seattle Mideast Awareness avait déjà financé des campagnes similaires sur les bus de Washington, et de 3 autres villes en 2015. Chicago et Seattle les ont censurées en 2016.

Le site de Campagne Seattle Mideast Awareness met en garde les citoyens américains contre le soutien apporté par le gouvernement état sunien aux violations israéliennes des droits de l’homme et du droit international.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Ambassadeur Al-Emadi signe des projets coûtant 40 millions de dollars à Gaza.
.
L’occupation ferme une école à Jérusalem-est.
Le bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a décidé de fermer l’école d’al-Khan al-Ahmer dans les quartiers bédouins à l’est de la ville occupée.
.
Sur les ruines de la mosquée al-Aqsa, Rapports israéliens: des dispositifs concréts pour construire le temple juif.
.
11 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie.
.
Jordanie: Les islamiques exigent une position ferme contre les violations sionistes d’al-Aqsa.
Le parti du Front de l’action islamique en Jordanie a fermement condamné les invasions des colons sionistes dans la mosquée sainte al-Aqsa.
.
L’occupation approuve la construction de 4 200 nouveaux logements à l’ouest de Ramallah.
.
4 Palestiniens arrêtés à Jénine.
.
Un véhicule de colons caillassé à Naplouse.
.
Une incursion limitée des forces d’occupation à l’est de Khan Younis.
Les forces armées d’occupation ont pénétré, dans une distance limitée, le lundi matin, à l’est de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.
.
Prétextant qu’elle s’apprête à mener une attaque au couteau, L’occupant israélien arrête une jeune fille près de Jénine.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire