MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 12 Shawwal 1437.

Flash info du 12 Shawwal 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #muslimradio.info :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Turquie : Tentative de coup d’Etat en Turquie : au moins 60 morts et 336 personnes arrêté.

Les forces de sécurité turques ont arrêté 336 personnes, en lien avec la tentative de coup d’Etat menée vendredi soir. Ce samedi matin, au moins 60 personnes, dont de nombreux civils ont été tués.

La situation reste toujours très confuse ce samedi matin après la tentative de coup d’Etat en Turquie, réalisée par un groupe au sein de l’armée. Au moins 60 personnes, dont de nombreux civils, ont été tuées. Les forces de sécurité turques ont arrêté 336 personnes, pour la plupart des militaires, en lien avec cette tentative, a d’autre part souligné un responsable sous couvert d’anonymat. Le Premier ministre Yildirim a ordonné samedi à l’armée d’abattre les avions et les hélicoptères se trouvant aux mains des militaires putschistes, selon un responsable turc. Il a annoncé avoir nommé un nouveau chef de l’armée par intérim.

Les putschistes de l’armée ont tenté de prendre le pouvoir en Turquie avec des avions de chasse et des chars, entraînant samedi une violente riposte d’Ankara et le retour précipité de vacances du président Recep Tayyip Erdogan, qui semble avoir repris la main. Les affrontements, qui ont donné lieu à des scènes de violences inédites à Ankara et Istanbul depuis des décennies, ont fait au moins 60 morts, dont de nombreux civils, a annoncé un responsable turc. 754 militaires ont été arrêtés, selon l’agence progouvernementale Anadolu.

La situation est loin d’être réglée.

Après que son Premier ministre Binali Yildirim a assuré que tout était « largement sous contrôle ». Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi avant l’aube qu’il « y a en Turquie un gouvernement et un président élus par le peuple » et que « si Dieu le veut, nous allons surmonter cette épreuve ». Accueilli à l’aéroport d’Istanbul en provenance de Marmaris (ouest) par une foule compacte de sympathisants, il a adopté une attitude de défi, prédisant l’échec de la rébellion et assurant qu’il continuerait à assumer ses fonctions « jusqu’à la fin ».

« Ceux qui sont descendus avec des chars seront capturés car ces chars ne leur appartiennent pas », a ajouté le président. Il a félicité les Turcs pour être descendus « par millions » dans les rues, notamment sur l’emblématique place Taksim à Istanbul, noire de manifestants conspuant les putschistes. La situation dans ce grand pays de 80 millions d’habitants, membre-clé de l’Otan, était toutefois loin d’être réglée vers 7 heures, huit heures environ après l’annonce de la tentative de coup d’Etat. Un avion a largué tôt samedi une bombe près du palais présidentiel à Ankara, et des avions de chasse F-16 ont bombardé des chars de rebelles aux abords du palais présidentiel, a indiqué la présidence.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Les mérites du Paradis : le premier à y entrer et le dernier.

L’entrée au Paradis est caractérisée par certains points – que l’on retrouve dans les paroles d’Allah et de Son Messager (‘alayhi salat wa salam) – et qu’il nous semble important de relever. Nous nous baserons sur l’ouvrage d’Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) intitulé « Le Paradis » ainsi que sur celui d’Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) nommé « Les délices du Paradis ».
Nous nous intéresserons à trois points en particulier que sont : le portier et les responsables du Paradis, le premier qui frappera à la porte du Paradis à savoir le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) et pour finir, les derniers à entrer au Paradis incha Allah.

Le portier et les responsables du Paradis.

Le portier et les responsables du Paradis sont des Anges. Chaque Ange qu’Allah a créé à un rôle bien défini. Ainsi, Il a créé des Anges afin qu’ils prennent la responsabilité du Paradis. Nous ignorons leur nombre exact, à Allah revient le savoir de toute chose.
Notre Seigneur a dit : {Et l’on conduisit au Paradis, en groupes homogènes, ceux qui avaient craint pieusement leur Seigneur. Lorsqu’ils y arrivèrent et que ses portes s’ouvrirent, ses gardiens leur dirent : « Paix et salut à vous ainsi que béatitude ! Entrez-y donc pour l’éternité. »} (Sourate 39 : Verset 73). Les gardiens ou responsables du Paradis sont les Anges qu’Allah a assigné à cette place.

De plus, un hadith évoque le portier du Paradis. En effet, selon Soulaymen ibn El Moughira, Thabit et Anas (qu’Allah les agréé), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « J’arriverai à la porte du Paradis, le Jour du Jugement dernier, et je demanderai l’ouverture de cette porte. Le responsable demandera « Qui es-tu ? » Je répondrai : « Mohamed ! » Il dira, précisément : « Je ne suis autorisé à ouvrir la porte à aucun être avant toi ». (Rapporté par Ahmed et Muslim). Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) ajoute que le portier et « le plus haut responsable des Paradis est Radwan (‘alayhi salam). ».

Le Messager d’Allah (saws), le premier qui frappera à la porte du Paradis.

Comme nous venons de le voir, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) demandera l’ouverture de la porte du Paradis. C’est ainsi que Radwan (‘alayhi salam) « se lèvera spécialement par respect et pour la dignité du Messager de Dieu (‘alayhi salat wa salam). […] Il se lèvera en personne et lui ouvrira la porte. Il ne se lèvera jamais plus, pour personne d’autre que lui. Par contre, les responsables du Paradis travailleront sous les ordres de leur Chef Radwan (‘alayhi salam). » Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) souligne bien le fait que le portier et le plus haut responsable du Paradis, à savoir Radwan (‘alayhi salam) ne se lèvera qu’une seule fois et ce sera pour l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Par ailleurs, ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) affirme que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) sera bien le premier à frapper à la porte du Paradis en citant le hadith suivant, confirmé dans le sahih Muslim, d’après Anas (qu’Allah l’agrée) : « Je suis le plus suivi le Jour du Jugement dernier et je serai le premier à frapper à la porte du Paradis. » Ce fait ne devrait donc constituer nul doute dans nos esprits car il est prouvé par les paroles de l’Envoyé d’Allah lui-même (‘alayhi salat wa salam).

Les derniers à entrer au Paradis.

Les derniers à entrer au Paradis ont été évoqués par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). En effet, Al Boukhari et Muslim rapportent de ‘Abdallah ibn Messaoud que « Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Je connais le dernier à sortir de la Géhenne et le dernier à entrer au Paradis. Un homme sortira de l’Enfer en rampant, Dieu lui dira : {Va entrer au Paradis.} Il s’arrêtera devant, il lui semblera être plein. Il retournera et dira : « Ô mon Dieu, je l’ai trouvé plein. » Dieu lui dira une seconde fois : {Va entrer au Paradis.} Il arrivera devant, il lui semblera être plein. Il retournera et dira : « Ô mon Dieu, je l’ai retrouvé plein. » Dieu lui dira pour la troisième fois : {Va, entre au Paradis. Tu auras le monde entier et dix fois plus.} Il dira : « Tu Te moques de moi, et Tu es le Roi. » J’ai constaté que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) souriait jusqu’à découvrir ses molaires, il dit : « C’est la dernière place des gens du Paradis comme demeure. » ».

De même, l’un des derniers hommes à entrer au Paradis à été évoqué par l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) dans le sahih de Muslim, selon Abu Darr. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Je connais le dernier à entrer au Paradis et le dernier à sortir de la Géhenne. Un homme sera amené le Jour du jugement dernier, on dira : présentez-lui ses plus petits péchés, et cachez-lui les plus grands. On lui présentera ses plus petits péchés, ils lui diront : Tu as fait ceci et cela tel jour. Un autre jour, tu as fait ceci et cela et ainsi de suite. Il répondra : « Effectivement ! » Il ne pourra nier, craignant la présentation de ses plus grands péchés. On lui dira : « On te changera chaque péché par une bonne action. » Il ajoutera : « Ô mon Dieu, j’ai commis des péchés que je ne vois pas ici ! » » Abu Darr affirma : « J’ai vu le Messager de Dieu sourire jusqu’à découvrir ses molaires. ».

Qu’Allah nous accorde, à nous ainsi qu’à nos proches, l’entrée au sein de Son Paradis. Puisse-t-Il nous compter parmi ceux qui méritent Sa Rétribution, par Sa Miséricorde infinie.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Attentat de Nice : Kylian, 4 ans, a été retrouvé mort.

Il faisait partie des 84 victimes de l’effroyable attentat de Nice : Kylian, 4 ans, était porté disparu depuis le 14 juillet et vient d’être retrouvé mort.

Une recherche interminable.

Tahar, le père du jeune Kylian, était activement à sa recherche depuis deux jours. Ils se trouvaient son épouse Olfa et lui à la promenade des Anglais jeudi 14 juillet, accompagné de leur fils Kylian. Olfa ayant perdu la vie le jour du drame, Tahar parcourait les hôpitaux dans l’espoir de revoir son fils disparu depuis jeudi soir. Depuis l’annonce de sa mort faite par trois psychologues de l’hôpital Pasteur 2 ce samedi matin, Tahar est effondré :

« A nos questions, elles n’ont rien répondu. Mais elles nous ont fait comprendre, par des signes de tête, que c’était fini » […] livre Hamadi à Nice Matin, un ami de Tahar. Avant d’ajouter avec ses filles : « Il ne veut voir personne. Il est anéanti. Avec Killian, ils avaient un rapport fusionnel ».

Les corps d’Olfa et de Kylian seront rapatriés en Tunisie dans les jours à venir. Une pensée à Tahar et ses proches dans cette lourde épreuve, qu’Allah fasse miséricorde à son épouse et à son fils.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Nice : une dizaine de familles musulmanes ont perdu un proche dans l’attaque du 14 juillet.

Au lendemain de l’attentat qui a frappé la ville et fait au moins 84 morts, un prêche unique a été prononcé ce vendredi dans les mosquées niçoises pour « dénoncer l’abject et le drame » de l’attaque du 14 juillet.

Boubekeur Bekri, vice-président du conseil régional du culte musulman, qui dit s’être déplacé à Nice pour montrer « l’unité nationale face au terrorisme ». Selon Boubekeur Bekri, une dizaine de familles musulmanes ont perdu un proche dans l’attentat qui a fait au moins 84 morts, 202 blessés dont 25 en réanimation.

Plus tôt dans la matinée le Conseil français du culte musulman (CFCM), l’Union des mosquées de France (UMF), et la mosquée de Paris ont condamné dans un communiqué « l’attentat d’une gravité extrême ».

« Le CFCM transmet sa totale solidarité avec les habitants de Nice, exprime sa profonde compassion aux familles des nombreuses victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », déclare le Conseil français du culte musulman dans son communiqué.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Turquie : le peuple turc refuse le coup d’Etat contre Erdogan et chasse les putschistes.

Hier, le monde musulman a connu une nouvelle tentative de coup d’Etat. Contre toute attente, c’est en Turquie et contre le président Recep Erdogan que des militaires ont tenté de prendre le pouvoir par la force.

Hier vers 22h, alors que la plupart des médias ne semblaient pas se rendre compte de l’envergure de l’opération putschiste, les internautes turcs ont informé le monde entier sur la situation dans le pays. Des centaines de militaires se sont emparés des points névralgiques du pouvoir en commençant par les ponts, les médias et autres bâtiments de la sécurité intérieure.

Des hélicoptères de combat, avions et chars ont rapidement été lancés dans les airs et les rues des plus grandes villes du pays provoquant un effet de panique. Plusieurs véhicules militaires ont ouvert le feu sur des bâtiments publics et civils dans les rues.

Des coups de feu et des scènes de liesse ont eu lieu à Damas et Téhéran, principaux adversaires d’Ankara sur le terrain syrien. Sur twitter, les internautes kurdes pro-PKK (indépendantistes armés) et autres laïcs ont aussi célébré ce qu’ils croyaient être la fin des « conservateurs » en Turquie.

Une heure après la tentative de putsch, Recep Erdogan a réagi via une allocution filmée grâce à son téléphone et l’application Facetime. Le président, élu démocratiquement, a appelé son peuple à sortir dans la rue pour refuser le coup de force de certains militaires.

Rapidement, des millions de turcs se sont rassemblés sur les grandes places du pays, n’hésitant pas à se mettre devant les véhicules militaires voire à les attaquer. La police et les forces spéciales sont également intervenues afin de réagir face aux putschistes. Un avion de chasse F16 des loyalistes a détruit l’hélicoptère qui avait attaqué le bâtiment des services secrets. De nombreux militaires qui refusaient de se rendre ont été tués, les autres capturés.

En quelques heures, le coup d’Etat a été déjoué par le peuple et les services de police proches du président légitime. Selon les premières informations du gouvernement turc, les responsables de cette tentative de putsch avorté seraient proches de la secte du milliardaire exilé aux Etats-Unis Fethullah Gülen. De nombreuses arrestations dans tous les domaines du pouvoir turc, sont en cours et plus d’un millier de militaires ont été arrêtés. Plus de 100 putschistes sont morts.

Depuis plusieurs années, Erdogan est en guerre ouverte avec Gülen qu’il accuse de vouloir créer un état parallèle et d’être à l’origine de nombreuses affaires visant à déstabiliser le pouvoir. Le milliardaire exilé aux Etats-Unis détient de nombreux groupes de presse et partisans à travers les plus importantes institutions du pays malgré les purges lancées par l’AKP d’Erdogan.

Cette tentative de coup d’état échouée, Recep Erdogan va pouvoir, avec l’appui de la population, continuer à écarter tous ses opposants qui souhaitent utiliser la force pour prendre le pouvoir. Cet échec des militaires prouve qu’il est tout à fait possible de se maintenir au pouvoir même lorsqu’une partie de l’armée s’y oppose, à condition d’avoir l’amour du peuple.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Inde : double peine pour une famille musulmane accusée d’avoir consommé du bœuf.

La famille de Mohammad Akhlaq est désemparée. La justice indienne ne se presse pas pour traiter le cas de ce père de famille musulman, assassiné en octobre 2015 dans l’Uttar Pradesh après avoir été l’objet d’une rumeur le décrivant comme un consommateur de bœuf. Cette pratique est interdite chez les hindous et les extrémistes ne se privent pas de faire usage de la violence contre ceux qui sont accusés de tuer une vache.

Plutôt que de concentrer ses efforts pour faire condamner les auteurs du massacre, la justice pourrait… inculper la famille pour consommation de bœuf alors même qu’elle réfute formellement cette accusation qui a coûté la vie au chef de famille.

La femme de Mohammad Akhlaq, le frère et les enfants majeurs du défunt feront l’objet d’une enquête car des preuves auraient été réunies contre eux, selon un tribunal local qui a communiqué cette décision jeudi 14 juillet, rapportent plusieurs médias indiens. Une pétition soutenant les allégations contre les Akhlaq a été adressée à la justice par les villageois, une démarche visant à soutenir les 19 personnes inculpées pour meurtre.

L’Uttar Pradesh réprime sévèrement les consommateurs de bœuf. S’ils sont reconnus coupables, ils peuvent encourir jusqu’à sept ans de prison, en plus d’une forte amende. Double peine pour une famille endeuillée.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Thomas Jefferson et l’islam, récit d’une proximité intellectuelle méconnue.

L’un des pères fondateurs de l’Amérique, le troisième homme d’Etat à présider aux destinées de la nation (1801-1809), Thomas Jefferson, cet apôtre des Droits de l’homme et l’une des grandes plumes de la Déclaration d’Indépendance (1776), a-t-il été inspiré, influencé, voire éclairé par la lecture du Coran ?

Loin d’être saugrenue ou purement anecdotique, la question de la proximité intellectuelle, certes non exempte de contradictions, qui a uni cette illustre figure des Etats-Unis à l’islam, appartient à la Grande Histoire et est mise, à ce titre, en exergue dans l’ouvrage publié par Denise A. Spellberg, professeur agrégé d’histoire américaine et islamique à l’Université d’Austin, au Texas : « Le Coran de Thomas Jefferson. L’islam et les Fondateurs ».

Le Saint Coran n’est pas un livre qui est tombé des mains du jeune Thomas Jefferson, alors étudiant en droit désireux d’approfondir sa connaissance des textes de loi du monde entier, mais au contraire l’a passionné dès les premières pages, suscitant une curiosité et une soif d’apprendre intarissables que toute une vie n’a pas été assez longue pour assouvir.

Comme nombre de ses pairs de l’époque qui, ne se fiant qu’à leur libre arbitre et au risque d’encourir l’opprobre, s’affranchissaient du dénigrement ambiant à l’égard des musulmans pour s’imprégner de la quintessence du Texte, Thomas Jefferson pensait initialement que le Coran était un recueil de lois et a été captivé par la profondeur de sa spiritualité.

Tout à la fois philosophe, agronome, inventeur et architecte, Thomas Jefferson était un grand esprit, illuminé par la hauteur de vue des Lumières, qui ajouta une corde à son arc : l’apprentissage de la langue arabe dont l’intérêt a été aiguisé au fil de ses acquisitions de textes en arabe, parallèlement à sa défense de la liberté religieuse qui n’a fait que se renforcer au fur et à mesure de ses lectures.

Dans son livre, Denise A. Spellberg brosse le portrait d’un éminent personnage, dont le souvenir est ancré dans la mémoire collective américaine, qui s’est distingué par ses relations complexes et fascinantes avec l’islam et les musulmans, une équation parfois inextricable qui l’a mis en très mauvaise posture : être le premier dirigeant des Etats-Unis à s’opposer à une nation islamique, tout en étant accusé par ses opposants politiques d’être musulman, et ce bien avant Obama…

En dépit de son engouement certain pour les enseignements de l’islam et de ses efforts pour les appréhender, Thomas Jefferson reprochait toutefois à la religion musulmane sa nature répressive, notamment à l’égard de la science, mais sans être pour autant pour ce va-t-en-guerre parti en croisade contre l’extrémisme musulman, comme certains intellectuels américains, qui réécrivent l’histoire à la lueur de leur militantisme farouche et peu académique, aimeraient le faire passer aujourd’hui.

Ces derniers occultent un peu trop hâtivement que Thomas Jefferson, l’ardent défenseur des droits de l’homme, fut le grand protecteur de la liberté religieuse des musulmans d’Amérique. Cette réalité méconnue est bien mise en relief par l’ouvrage qui lui est dédié, tout en jetant une lumière crue sur l’actuelle spirale infernale de l’islamophobie, dont on se demande si le souffle épique d’une grande page d’histoire contribuera à la briser…

Clic pour voir la Source de l’article

**********



France : Mohamed Lahouaiej-Bouhlem, le tueur de Nice, décrit comme dépressif, ne faisant pas la prière, ni le Ramadan.

Alors que des fleurs, des bougies et des messages de condoléances jonchent le sol sur la promenade des Anglais, en mémoire des nombreuses victimes, dont des enfants et adolescents, fauchées par le camion de la mort conduit par Mohamed Lahouaiej-Bouhlem, le profil et la personnalité de ce dernier interpellent grandement, car ne correspondant pas au portrait-robot dressé par le gouvernement, et notamment par Manuel Valls : un « terroriste sans doute lié à l’islamisme radical ». Seul le modus operandi de sa fureur meurtrière constituant un indice révélateur.

Qui était véritablement ce Tunisien de 31 ans, natif de M’saken, père de trois enfants et en instance de divorce, employé par une entreprise niçoise en tant que chauffeur livreur, dont ses proches et ses voisins s’accordent à dire qu’il n’était pas religieux, et a fortiori ne présentait aucun signe de radicalisation, son père le décrivant comme « dépressif, ne faisant pas la prière, ni le Ramadan », et des habitants du quartier de Nice où il vivait comme « renfermé », « violent et très méchant », dont les déboires conjugaux étaient connus de tous ?

« L’auteur de l’attaque à Nice, Mohamed Lahouaiej-Bouhlem, a fait l’objet de plusieurs procédures judiciaires, entre 2010 et 2016, pour menaces, violences et vols et dégradations mais n’a été condamné qu’une seule fois, en mars dernier, dans le cadre d’une altercation sur la voie publique. Le 27 janvier, alors qu’un automobiliste lui demandait de déplacer sa camionnette qui perturbait le trafic, Mohamed Lahouaiej-Bouhlem l’a agressé avec «une palette de bois», selon la Chancellerie, et lui a ouvert le crâne.

Mis en examen et placé sous contrôle judiciaire durant deux mois, il a été condamné le 24 mars à six mois de prison avec sursis, a confirmé le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas. Vendredi, sa victime, Jean-Baptiste Ximenes, postait son indignation sur Facebook avec un extrait du jugement: «Le terroriste qui a fait les attentats à Nice est celui qui m’a agressé à coup de batte de baseball… Il devait faire six mois de prison… Où est la justice? Le monde est petit alors arrêtez de les laisser se promener!»

Selon Nice Matin, Mohammed, 37 ans, qui le connaissait bien pour être originaire de la même ville, M’saken, en Tunisie, confirme son côté dépressif: «Il était en instance de divorce ou divorcé. Avec trois enfants. Un prêt venait de lui être refusé, et il devenait de plus en plus agressif», a-t-il confié. L’ex-femme du meurtrier a été placée vendredi matin en garde à vue par les enquêteurs.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Un ex-prisonnier palestinien empêché de se rendre en Turquie.
.
Les forces d’occupation privent 106 palestiniens de leur droit de voyager.
.
Le père du captif Abu Daheer accuse les geôliers israéliens d’avoir torturé son fils.
.
L’occupation arrête 35 militants pacifiques à Hébron.
.
Gaza: Les citoyens célèbrent la victoire de la Turquie sur le coup d’état.
.
5 Palestiniens arrêtés par l’occupation à Hébron.
.
Hébron assiégée pour la deuxième semaine consécutive.
.
Le Hamas félicite la Turquie pour l’échec du coup d’Etat.
.
L’occupation convoque des jeunes hommes de Beit Fajjar.
.
Hamas condamne l’attentat terroriste dans la ville de Nice.
.
4 blessés par les balles d’occupation et plusieurs arrestations au camp d’Aida.
.
La deuxième commémoration de l’agression sioniste de 2014
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire