MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone
juin 2016 – Page 2 – MouslimRadio

Flash info du 24 Ramadan 1437.

Flash info du 24 Ramadan 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #muslimradio :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Maroc : Un diabétique roué de coups pour avoir bu de l’eau pendant le Ramadan.

A Rabat, un marocain a été passé à tabac pour ne pas avoir respecté le jeûne du Ramadan. Seul bémol et pas des moindres, l’individu était diabétique, il était donc légalement dispensé du jeûne. Retour sur cette affaire et sur les conditions du jeûne dans les pays musulmans.
Le diabétique est religieusement dispensé du jeûne

Malgré certains abus dans le monde musulman où des non-jeûneurs rompent ostensiblement le Ramadan par pure provocation, cette affaire dont il est question est de loin une des plus scandaleuses de la période. Un médecin du centre hospitalier universitaire Avicennes (Ibn Sina) de Rabat a récemment partagé sa stupéfaction dans une vidéo, il y explique avoir reçu un patient diabétique, passé à tabac pour avoir bu de l’eau en public pendant le Ramadan. Ahmed Farissi annonce via l’enregistrement, d’ailleurs visionné presque 100 000 fois sur internet, que l’homme agressé a même du recevoir cinq points de sutures lors de son arrivée aux urgences. Le médecin a fermement condamné l’injustice, rappelant au passage que ce genre de comportement faisait détester l’Islam aux croyants ainsi qu’aux non-croyants. Le pire dans cette histoire, est que le malade était tout à fait dans son droit de ne pas jeûner, il risquait d’aggraver sa maladie et de se mettre en danger. C’est presque devenu une coutume, durant le Ramadan les agressions liées au non-respect du jeûne sont assez fréquentes, quelques citoyens réagissent avec impulsion à la vue d’une gorgée d’eau ou d’une bouchée en pleine après-midi…

Les mêmes écarts.

Plusieurs pays musulmans connaissent leur lot de mésaventures. Entres les provocateurs et les dispensés légaux, les jeûneurs tombent facilement dans l’abus, ils adoptent souvent une attitude violente, impulsive et intolérante vis à vis des exemptés, sans même savoir si cela est justifié ou non. Au début de ce mois de juin, un homme a déjà été agressé dans une salle de jeu de Marrakech pour avoir allumé une cigarette. Même si tout comportement violent est logiquement interdit par notre religion, fumer en public est considéré comme un manque de respect, y compris de pudeur, voire même un sentiment de fierté à ne pas honorer le jeûne. En effet sont seulement légalement dispensés du jeûne, le malade, le voyageur, la personne âgée ainsi que la femme enceinte. Les pratiquants auront donc tendance à faire moins preuve de tolérance pour un fumeur sans gêne que pour une vieille femme. Même si beaucoup de personnes n’ont pas le choix, il est aussi préférable pour les non-jeûneurs de ne pas s’afficher en public, avant tout pour le respect mais aussi pour ne pas éprouver ceux qui sont dans la difficulté.

Le Ramadan est un mois béni durant lequel notre miséricorde et notre comportement doivent croître, même si certains faits peuvent nous surprendre il est préférable pour nous d’adopter le meilleur des caractères tel que notre Prophète (Paix et Miséricorde soient sur Lui) nous l’a enseigné. Le jeûneur doit respecter le non-jeûneur légal, au même titre que le non-jeûneur illégal ne doit pas s’afficher avec fierté et orgueil face au jeûneur.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


En Tunisie, l’état d’urgence est encore prolongé.

Depuis le 24 novembre 2015, la Tunisie est sous état d’urgence décrété à la suite d’un attentat visant la garde présidentielle. Dernièrement, la gouvernance a justement décidé de le prolonger d’un mois, soit jusqu’au 21 juillet 2016.

Ni grèves, ni réunions, ni spectacles…

Ainsi, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, après avoir consulté son Premier ministre et le président de l’Assemblée des représentants du peuple, a déclaré que l’état d’urgence ne serait pas levé avant la fin juillet. En Tunisie, cette situation signifie que sont interdites les grèves et toutes les réunions pouvant causer un trouble à l’ordre public. Il est aussi question de garder fermés les salles de spectacles tout comme les lieux de ventes de boissons. Et les autorités peuvent aussi, si nécessaire, prendre le contrôle de la presse. Il faut préciser que l’état d’urgence avait été proclamé en novembre 2015 puis prolongé une première fois en mars dernier. A présent, il faudra attendre juillet pour savoir si la date de fin sera à nouveau repoussée.

Cette décision est prise en plein été, période propice à davantage de tourisme. Cependant l’attaque au musée du Bardo tout comme l’attentat sur une plage et un hôtel de Sousse ont influencé les touristes à bouder la Tunisie. Ce qui est bien dommage pour cette industrie qui fait vivre des milliers de Tunisiens !

Clic pour voir la Source de l’article

**********


« Iftar Sharing » : partage d’iftar entre particuliers.

Chaque jour, des repas de rupture du jeûne sont organisés dans toute la France entre particuliers pour partager un moment de convivialité.

Une action solidaire.

C’est un étudiant qui a lancé cette initiative : chaque jour un lieu de rendez-vous est fixé afin d’accueillir ceux qui le désirent pour partager un repas de rupture du jeûne, avec des connaissances ou des inconnus. Pour cela, il a crée une page facebook « Iftar Sharing, faisons connaissance autour d’un iftar » mais aussi une plateforme sur laquelle il suffit de s’inscrire pour connaître le prochain lieu de rendez-vous puis s’y rendre en apportant un mets à partager avec les autres participants. D’abord sur Paris, ces rassemblements ont maintenant lieu un peu partout en France, chez des particuliers mais aussi parfois en plein air.

Une volonté de partage.

Beaucoup passent le ramadan loin de leur famille parce qu’ils sont étudiants ou en déplacement professionnel, et ressentent le besoin durant le ramadan de partager le repas du soir. Cette initiative a donc été lancée dans le but « de partager un moment de convivialité ». En plus d’une vocation solidaire, elle a aussi un objectif de partage culturel. Tous les musulmans ne viennent pas du même horizon et ces repas permettent de découvrir les spécialités culinaires de chacun. Dans un esprit de partage et d’ouverture sur l’Autre, les non musulmans sont également conviés à ces repas.
En ce mois sacré, un peu partout dans le monde nous assistons à des partages d’iftar. Bien loin de l’image négative véhiculée par beaucoup, ces actions montrent les vraies valeurs de l’islam, telles que la solidarité et le partage.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : La nouvelle mosquée de Rosny-sous-Bois invite ses voisins chrétiens.

Quelques jours après son ouverte officielle le 1er Juin dernier, la nouvelle mosquée de Rosny-sous-Bois invitait quelques-uns de ses voisins chrétiens à franchir le pas de la porte du lieu de culte musulman.

Pendant la visite, les questions se sont enchainées : « Quels sont les piliers de l’Islam ? Comment faites-vous la prière et à quelles heures ? Les enfants ont-ils le droit d’entrer dans la mosquée ? Rendez-vous aussi un culte à Marie ? » rapporte le journal Le Parisien.

« C’est la première fois que je rentre dans une mosquée… c’est magnifique ! ».

« La rencontre entre les religions se heurte à des réticences, des préjugés, du malaise, de l’ignorance de part et d’autre. Ensemble, nous voulons casser ces barrières. » a déclaré Michaelle Vallée, membre de la communauté catholique de Rosny-sous-Bois.

« C’est la première fois que je rentre dans une mosquée… c’est magnifique ! » confit un visiteur qui ne cache pas son enthousiasme.

« C’est un début, nous posons les premiers jalons pour cheminer ensemble et réfléchir à une action commune autour du vivre ensemble. » précise Michaelle Vallée.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Espagne : L’ancien premier ministre espagnol Jose Luis Zapatero : « Nous devons sans cesse exprimer que l’Islam ne soutient pas le terrorisme ».

Du 24 au 26 juin à Sarajevo en Bosnie-Herzégovine, hommes politiques, universitaires et militants des droits de l’homme se réunissaient pour parler de la montée de l’islamophobie en Europe. Ce premier sommet européen sur l’islamophobie a été crée dans le but d’aborder le problème de la montée des discours à caractère islamophobe et des crimes de haines à travers l’Europe.

Dans son discours, l’ancien Premier ministre espagnol Jose Luis Zapatero a insisté sur le fait que ce n’était pas la religion mais le fanatisme qui tuait les gens :

« Ce n’est pas la religion qui tue les gens, c’est le fanatisme. Et ceci est plus ancien que toutes les religions. Nous devons sans cesse exprimer que l’Islam ne soutient pas le terrorisme. Si nous voulons empêcher l’islamophobie nous devons lutter coude-à-coude avec les musulmans ».

« Nous devons lutter par l’éducation et la connaissance qui sont les armes les plus fortes et vivre ensemble pour édifier la paix. La Bosnie-Herzégovine et l’Espagne peuvent lutter ensemble étant donné que ce sont deux pays multiculturels. Si l’Europe souhaite devenir la grande Europe, elle doit travailler pour lutter contre toute discrimination dont l’islamophobie » a affirmé Jose Luis Rodriguez Zapatero.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Au Maghreb, des femmes combattent pour la Vie.

Ce sont des récits préoccupants où courage et exemplarité nous impressionnent et nous font à la fois tirer la sonnette d’alarme. Les bénévoles d’Islamic Solidarity France, association humanitaire spécialiste du parrainage rapportent tous les mois des nouvelles de familles situées aux confins de petits villages perchés dans les montagnes du Maghreb. Des veuves, des mères et des grand-mères nous confient leurs inquiétudes et les trop lourdes responsabilités qui pèsent sur leurs épaules depuis le décès de leur mari.

Elles ont entre 16 et 70 ans, sont nées dans un village et ne l’ont jamais quitté ne serait ce que pour visiter le village voisin. Autour d’un thé, elles partagent leurs espoirs et surtout leur appel à l’aide pour subvenir aux besoins de la famille. Ces mères se démènent jusqu’à épuisement pour permettre à leurs parents âgés et à leurs enfants – orphelins de père de vivre décemment. La charge leur apparaît comme quasi impossible lorsque leurs enfants sont handicapés. Il arrive malheureusement que les mamans baissent les bras pour un temps, ce sont alors les grands-parents qui prennent la responsabilité des enfants handicapés et de leurs soins. Dans ce contexte il est évident que les mères n’ont pas de temps pour gagner leur vie afin d’accéder à l’alimentation et aux soins médicaux pour la famille.

La pauvreté, la maladie, l’isolement sont les ennemis jurés de ces combattantes qui déplacent des montagnes pour célébrer la vie, l’amour et notre Créateur. Islamic Solidarity France rencontre tous les mois 250 familles « filleules et bénéficiaires » à travers le Maghreb, mais aussi au Sénégal et en Palestine. Votre générosité et le travail exceptionnel des bénévoles permettent de distribuer à chacune des familles des colis alimentaires subvenant aux besoins d’une famille de 5 personnes pendant 1 mois. Grâce à vous, les familles ne souffrent pas de la faim et les mères peuvent reprendre espoir en une solidarité qui n’oublie personne, pas même les familles très isolées par la pauvreté, le handicap, la vieillesse…

http://www.islamic-solidarity.org/

Clic pour voir la Source de l’article

**********

USA : violentes bagarres à l’arme blanche entre néonazis et antifascistes.

A Sacramento, un groupe de néonazis a affronté un contre-rassemblement antifasciste devant le Capitole de l’Etat de Californie. A l’instar de l’Europe, les groupes radicaux racistes et islamophobes se multiplient outre-Atlantique.

Une trentaine de néonazis et une centaine d’antifascistes se sont affrontés lors d’un rassemblement devant le Capitole de Sacramento. Selon les premières informations, plusieurs manifestants ont été blessés dont deux gravement.

Les autorités locales ont évoqué des violences à l’aide d’armes blanches sans préciser quel camp était responsable des blessures graves. Sur d’autres vidéos, on peut voir un homme noir gravement blessé, violemment frappé par les néonazis.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Nicolas Anelka explique que c’est grâce à l’Islam qu’il a surmonté ses épreuves.

La chaîne Youtube Yard a proposé une nouvelle vidéo intéressante afin de mieux découvrir l’ex star de football Nicolas Anelka et le rappeur Mac Tyer. Lors de ce passage devant les caméras, ces deux personnalités publiques reviennent sur les difficultés en banlieue et sur l’islamophobie ambiante en France. (commencer la vidéo à 13min25 pour la question liée à l’islam)

Nicolas Anelka, originaire de Trappes dans les Yvelines, révèle que contrairement à ce que croyait toute la presse, sa conversion est antérieure à sa carrière de footballeur professionnel. L’ex talentueux attaquant du PSG, d’Arsenal ou encore du Real Madrid a expliqué comment il avait réussi à surmonter les épreuves dans sa vie bien mouvementée même lorsque toute la presse s’acharnait contre lui.

» La religion m’a donné beaucoup dans ma vie. C’est beaucoup grâce à ça que j’ai réussi à surmonter. Parce que quand tu sais que tu es dans la religion, que tu rentres dans la religion qui est pour moi l’Islam, tu vas être éprouvé. Donc quand tu sais que tu vas être éprouvé, tu es prêt. »

Anelka est aussi revenu sur le climat délétère autour de l’Islam et des musulmans en France. Il a notamment évoqué la polémique autour de la « mode islamique » et la différence de traitement des communautés entre la France et la Grande Bretagne.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Bani Street : Moussa va aider les enfants de la rue !

Moussa, le célèbre humanitaire, est retenu au Bangladesh depuis des mois et cela injustement.

Mais de ce périple, il a su faire une belle aventure toujours en restant au secours des autres.

Les enfants déshérités des rues du Bangladesh vivent dans un désarroi complet. Moussa et Banistreet ont choisi de leur redonner joie et dignité.

A nous de rejoindre cette aventure qui débute !

Pour aider à votre tour et redonner le sourire aux petits de la rue :
http://www.banistreet.com
.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Manuel Valls reçoit le vice prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed Ibn Salman.

Le vice prince héritier Mohammed bin Salman a rencontré le Premier ministre français Manuel Valls, au siège du gouvernement lors d’une visite officielle en France qui a débuté lundi.

Au cours de la réunion, ils ont discuté des moyens pour les deux pays de coopérer et les moyens de développer cette relation dans divers domaines a rapporté l’Agence de presse saoudienne.

Le vice prince héritier a également rencontré le président François Hollande à l’Élysée, la résidence officielle du président français. Avant de s’entretenir prochainement avec le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian.

L’Arabie Saoudite est le plus important client de la France au Moyen Orient. Depuis plus d’une décennie, les contrats se comptant sur des milliards de dollars se multiplient entre les deux pays. Alors que l’Union Européenne souhaite interdire la vente d’armement vers l’Arabie Saoudite étant donné les bombardements sanglants au Yémen, la France de son côté continue d’entretenir ses relations.

Manuel Valls est souvent critiqué en France pour son double discours autour de la question du salafisme et de l’Arabie Saoudite, principal vecteur de la promotion de la doctrine « wahabite ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Au Pakistan, une fatwa autorise le mariage pour les transgenres.

Un groupe de 50 responsables religieux de Lahore, grande ville de l’est du Pakistan, a émis une fatwa légalisant le mariage entre personnes transgenres.

Signée dimanche 26 juin et relayée par Reuters, l’avis juridique permet à une femme transgenre ayant « des attributs masculins » peut épouser religieusement une femme ou alors un homme transgenre qui possède « des attributs féminins ». Cependant, une personne qui aurait « des attributs des deux sexes » ne peut se marier avec quiconque.

Cet avis protège les droits individuels des transgenres dans les questions liées à l’héritage ou aux funérailles religieuses. Il rend ainsi illégal tout acte qui a pour but « d’humilier, d’insulter ou de provoquer » les transgenres de confession musulmane, membres à part entière de la communauté selon les religieux. Muhammad Zia Ul Haq Naqshbandi, qui dirige l’organisation musulmane lahoraise Tanzeem Ittehad-i-Ummat, précise que les parents qui déshériteraient leurs fils ou filles transgenres prennent le risque de « s’attirer la colère de Dieu ».

La fatwa ne fait pas office de loi : il est toujours impossible pour les transgenres de se marier au Pakistan. Le mariage gay est puni par une peine d’emprisonnement à vie. L’organisation religieuse s’est déjà fait remarquer en 2015 en publiant une fatwa statuant que les auteurs d’attentats-suicides se jetaient d’eux-mêmes dans les feux de l’enfer.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Le volte-face de Trump sur l’interdiction d’entrée des musulmans .

L’une des propositions phares du candidat républicain à la présidentielle est en train de passer à l’as. Après la fusillade San Bernardino en décembre 2015, Donald Trump avait assuré qu’il ne laisserait plus d’immigrés de confession musulmane pénétrer sur le territoire américain. Le 12 juin dernier, après le massacre d’Orlando, il a réitéré sa menace en la précisant. Seul les musulmans « issus de zones du monde qui ont un passé démontré de terrorisme contre les Etats-Unis » seraient concernés par la mesure.

Plusieurs membres de l’équipe de campagne de Donald Trump ont laissé entendre que cette mesure ne serait pas instaurée. Interrogé par CNN, le trésorier de la campagne nationale a indiqué que « tout cela est une question de terrorisme, pas de religion ». Le candidat républicain voit sa rivale Hillary Clinton le battre dans les sondages comme celui du Washington Post-ABC qui donne plus de dix points d’avance à la candidate démocrate.

Donald Trump a modifié récemment son équipe, à commencer par sa directrice de campagne Corey Lewandowski. Aujourd’hui, c’est l’avocat Paul Manafort qui détermine sa stratégie. Après avoir travaillé avec les présidents Gérald Ford, Ronald Reagan et Georges W. Bush, l’avocat a expliqué en avril que le milliardaire « joue » un rôle lorsqu’il décrivait son plan d’interdiction de territoire aux musulmans. Sur le dos de ces derniers qui subissent depuis des mois la campagne, sur fond de haine, de Donald Trump.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Gergaoun ou la fête des enfants par excellence dans les Etats arabes du Golfe, pendant le Ramadan.

Parés de leurs plus beaux atours traditionnels, les enfants des Etats arabes du golfe Persique attendent avec impatience de prendre part aux festivités colorées et sonores organisées à leur attention pendant le Ramadan, et quel que soit le nom donné à cette fête rituelle, riche en friandises, en spectacles et résonnant d’éclats de rire, selon les contrées où ils vivent, tous ont en commun d’avoir les yeux qui brillent à l’évocation de Gergaoun, ou Gerge’an, Garangaoua, ou encore Hag el Leila.

Les frimousses s’illuminent à la perspective de cette parenthèse récréative par excellence, perçue comme une belle récompense en ce mois béni de jeûne, les petites filles se faisant une joie de revêtir leurs plus chatoyantes jalabeeyas (robes colorées traditionnelles), tandis que les petits garçons ne cachent pas leur fierté d’arborer leur thobe des grands jours (longue robe blanche). Le bonheur se lit sur les visages à l’approche de cette journée très spéciale, où chacun d’entre eux sera sur son trente-et-un pour aller frapper aux portes du voisinage, en quête de bonbons, de noix et autres saveurs sucrées.

Dans le sultanat de Bahreïn, après la prière du soir, il n’est pas rare que ce porte-à-porte gourmand, qui enchante les petits et les grands, rythme la nuit de ses joyeux effets de surprise, même si certains ont observé au fil du temps, et non sans une certaine nostalgie, que cette grande fête ancestrale tombe progressivement en désuétude.

« Il y a de plus en plus de ressortissants étrangers dans nos villes, et nous craignons pour la sécurité de nos enfants lors de cette fête », a confié une mère de famille Bahreïnite en mettant l’accent, comme nombre d’autres mamans, sur l’aspect sécuritaire pour expliquer qu’elle préfère à regret que ce grand événement ludique, dont raffole les enfants, ait lieu désormais soit dans l’intimité de son foyer, soit dans des centres commerciaux sous la surveillance des parents.

Ce « mardi gras » des Etats du Golfe, sans les masques et les déguisements, mais qui remplit les cœurs de la même allégresse, remonterait à la naissance du petit-fils du Prophète (PBSL), Hasan ibn Ali, lorsque sa fille Fatimah, comblée par l’arrivée de son enfant le 15ème jour du mois de Ramadan, décida de la célébrer en offrant à ses coreligionnaires des morceaux de sucre décorés.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Syrie: Mohamed, 12 ans subvient seul aux besoins de sa famille.

Depuis que le conflit a éclaté, la vie de Mohamed a été extrêmement difficile ; plus qu’on ne pourrait l’imaginer. Alors que la mort de son père bien aimé fut un réel traumatisme, sa maison fut complètement détruite par un missile aérien.

Mohamed ne s’était jamais imaginé devenir celui qui subvient aux besoins de sa famille à seulement 12 ans. Mais il n’a pas eu le choix. Il travaille toute la journée à Alep, à changer des pneus de voiture. Il gagne juste ce qu’il faut pour subvenir aux besoins de sa mère devenue veuve et de sa jeune sœur. En tant qu’homme de la maison, le petit Mohamed essaie de montrer un visage courageux. Pourtant, la nuit, quand Mohamed essaie de trouver le repos, il s’allonge, terrifié, alors que les bombes pleuvent autour de lui. Il traverse une vie misérable, mais sa famille est coincée et il n’y a aucune issue. Beaucoup d’enfants comme Mohamed portent des fardeaux qu’aucun enfant de cet âge ne devrait supporter. Avoir une famille à charge à cet âge, alors qu’il devrait profiter de son enfance, est inacceptable.

Vous pouvez alléger le poids que porte Mohamed sur ses épaules aujourd’hui. Faites un don pour soutenir les familles en difficulté, comme celle de Mohamed, qui sont gravement dans le besoin ce Ramadan. Chaque jour, elles pleurent pour avoir un peu de soutien. Nous ne pouvons pas les laisser tomber. Montrons-leurs que nous ne les avons pas oubliées en ce mois béni.

Le Prophète (sws) a dit: »Celui qui soulage un croyant d’un souci parmi les soucis de l’ici-bas Allah le soulage d’un souci parmi les soucis du jour du jugement. » (Sahih Muslim).

Afin de soutenir les enfants comme Mohamed, vous pouvez faire un don à l’ONG Human Appeal, présente en Syrie depuis le début du conflit et qui agit à l’intérieur du pays grâce à des colis alimentaires, de l’aide médicale, éducative et financière. Ne reportez pas à demain, le Ramadan est la meilleure période pour faire une bonne action.

Faites un don maintenant sur humanappeal.fr : https://humanappeal.fr
.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des jeunes palestiniens lancent des explosifs sur un poste militaire à Jérusalem.
.
L’occupation cible des terres agricoles à l’est de Khan Younes.
.
L’occupation arrête un gardien d’Al-Aqsa.
.
Libération de la détenue jérusalémite Khadidja Khuys.
.
Le Conseil des droits de l’homme appelle israél à arrêter ses violations contre les Palestiniens.
.
18 Palestiniens arrêtés à Jérusalem et en Cisjordanie.
.
Le Hamas salue les efforts turcs pour alléger le blocus de Gaza.
.
Confrontations avec l’occupation après la prise d’assaut d’Atil à Tulkarem.
.
Le député Zaidan: les élections locales sans consensus national sont un échec.
.
La Jordanie condamne les violations de l’occupation contre Al-Aqsa.
.
Israël et la Turquie décident de normaliser leurs relations.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

L'association Baytouna vous convie à un iftar solidaire, le samedi 2 Juillet, à partir de 20h.

clic ici pour RESERVER TA PLACE

L’association Baytouna vous convie à un iftar solidaire, le samedi 2 Juillet, à partir de 20h.

Après une présentation de l’association, nous vous proposons un buffet à volonté pour la rupture du jeûne, suivi de deux conférences de l’Imam et psychothérapeute conjugal et familial, Mohamed Samir Gozim. Deux thèmes seront abordés : L’engagement et comment continuer ses efforts après Ramadan.

Nous comptons sur votre présence et espérons faire salle comble!

Iftar Caravanes Solidaires,
hommes et femmes séparés,
Samedi 2 Juillet, à partir de 20h,

Adresse :
Espace Hermès,
10, cité Joly,
75011 Paris.

Tarif : 15 Euro.

Pour plus d’info : contacter le 06 35 79 05 65.

Pour réserver vos places, rendez-vous sur https://www.weezevent.com/iftar-solidaire