MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 25 Sha'ban 1437.

Flash info du 25 Sha’ban 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Australie: Sommet national de la jeunesse musulmane, pour le dialogue et la positive attitude !

Samedi 28 mai se tenait le Sommet national de la jeunesse musulmane à Canberra, Australie. 145 délégations venues de tout le pays, pour discuter des problèmes rencontrés en tant que musulman, se mettent d’accord sur un point essentiel: le dialogue est déjà un élément de réponse, la clé pour trouver une solution.

Organisé par l’Académie des sciences et de la recherche islamique (ISRA) et le Centre Islamique de Canberra (CIC), le sommet a abordé en priorité la question de l’identité musulmane en Australie même si l’extrémisme, l’islamophobie, le chômage, la santé et l’exclusion sociale ont l’objet de longs débats.

La rencontre de jeunes de tous âges, s’étant déplacés de divers états et territoires du pays a fait resurgir un sentiment fort d’appartenance et de solidarité dont avaient besoin les jeunes: » C’est une atmosphère géniale. Avec tout le monde, ici, cela nous montre que nous ne sommes pas seuls face à ce que nous ressentons« , déclare Hafsa Farouk, 23 ans.

L’un des principaux intervenants, issue de la communauté musulmane influente, Yassmin Abdel-Magied, une ingénieure, auteure et fondatrice de La Jeunesse Sans Limite, a laissé, quant à elle, un double message inspirant: « Ne laisse jamais les attentes d’autrui te limiter dans ce que tu fais », ou encore, » Ne sous-estime pas tes capacités à changer le monde qui t’entoure. Tu n’es pas tenu de changer le monde entier, mais n’oublie pas qu’en faisant de petites choses, comme faire changer quelqu’un d’avis, tu crées toi aussi le changement ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Le T-shirt » Freedom Palestine » qui ne fait pas peur à Emmanuel Macron.

Tous les médias ont fait part de l’altercation entre Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, et des syndicalistes anti-loi Travail à Lunel. Mais les propos sur le tee-shirt du jeune homme n’étaient pas anodins puisqu’il s’agissait d’un maillot avec le slogan « Freedom Palestine » !

« Vous ne me faites pas peur avec votre T-shirt » avait déclaré le Ministre d’une manière peu respectueuse à un gréviste de Lunel. « La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler ! », avait-il rajouté. Des propos qui avaient choqué les internautes conscients de la situation économique catastrophique et des mesures anti-sociales imposées par le gouvernement socialiste.

Des internautes ont découvert que derrière la colère d’Emmanuel Macron se cachait peut être un tee-shirt « Freedom Palestine » porté par l’un des syndicalistes.

Alors porter un tee-shirt en soutien à la Palestine est censé faire peur ? Le message pour la survie du peuple palestinien semble ne pas être compris par notre Ministre de l’Economie.

Une belle dédicace de la part de ces salariés qui font grève afin de promettre à nos enfants un avenir meilleur loin de la précarité dans laquelle nous enfonce le gouvernement Valls.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Selon Jamel Debbouze, H. Ben Arfa et K. Benzema « payent la situation sociale en France ».

La non-sélection d’Hatem Ben Arfa et de Karim Benzema continue d’alimenter les polémiques. Après les accusations de racisme d’Eric Cantona à l’encontre de Didier Deschamps , c’est au tour de Jamel Debbouze de s’interroger sur les choix du sélectionneur de l’Equipe de France.

Dans un interview accordé au magazine France Football, le célèbre comédien franco-marocain, Jamel Debbouze, a regretté que les « deux convives manquent à l’appel ».

« Le sélectionneur a certainement ses raisons. Mais je n’aurais pas fait comme ça pour Benzema et Ben Arfa. Pour plein de raisons », rajoute Debbouze.

L’humoriste originaire de Trappes regrette l’absence de Karim Benzema qu’il décrit comme « l’un des meilleurs attaquants du monde » et d’Hatem Ben Arfa « meilleur joueur français de la saison en Ligue 1 » qui devaient être « ‘nos’ représentants en équipe de France ».

« Tant qu’on ne permet pas aux quartiers d’évoluer et qu’on en fera pas des Sillicon Valley, qu’on ne leur permettra pas de s’épanouir humainement, socialement et économiquement, on ‘leur’ en voudra toujours d’être ce qu’ils sont. Karim Benzema, et par extension Hatem Ben Arfa, payent la situation sociale de la France d’aujourd’hui ».

Une analyse qui rejoint celle d’Eric Cantona quant aux raisons purement politique de la non-présence des deux attaquants franco-maghrébins. Sur Internet, la communauté maghrébine continue de critiquer les choix de Didier Deschamps et rappelle l’affaire des quotas sous l’ère Laurent Blanc.

Derrière cette banale affaire de sélection en Equipe de France, c’est tout un schéma de société qui se répète désormais même dans les milieux sportifs. Le plafond de verre atteint désormais le haut niveau ce qui entraîne une plus grande frustration dans les banlieues françaises. Les choix de Didier Deschamps sont vus comme une suite logique à une politique de plus en plus discriminante.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Les musulmans de Lagny sur Marne sont toujours privés de lieu de culte à une semaine du Ramadan.

Dans le cadre de l’état d’urgence, plusieurs mesures de police administrative ont été prononcées à l’encontre de l’Association Des Musulmans de Lagny sur Marne :

Dissolution de l’association ;
Fermeture de la salle de prière ;
Gel des avoirs.

C’est dans ces conditions que plusieurs centaines de fidèles musulmans ont été privés du seul lieu de culte à Lagny sur Marne.

Afin d’assurer la continuité de la pratique religieuse, les Musulmans de Lagny sur Marne ont créé l’association Es-salam, laquelle a été régulièrement déclarée en Préfecture le 5 mars 2016. Les dirigeants de l’Association Es-Salam ont pris contact avec le Préfet et la Mairie de Lagny sur Marne dans l’espoir d’obtenir d’une part la signature d’une convention d’occupation du domaine public situé au 6-14, rue Jean MERMOZ et d’autre part, l’installation à titre provisoire d’un chapiteau en guise de salle de prière.

L’Etat n’a apporté aucune réponse satisfaisante aux dites propositions, et ce malgré le fait que le mois du Ramadan débute dans moins de 15 jours avec un nombre de fidèles qui sera multiplié par trois.

A ce jour, les Musulmans de Lagny sur Marne sont face à un choix cornélien : soit renoncer à leur droit fondamental, à savoir, l’exercice de leur liberté religieuse, soit alors s’exiler vers les salles de prière déjà combles des communes voisines avec le risque de créer des troubles à l’ordre public.

Les dirigeants de l’Association Es-Salam lancent « un cri d’alarme » aux autorités publiques et mettent en garde l’Etat des conséquences regrettables que pourrait engendrer l’absence d’un lieu de culte.

En tout état de cause, l’Association Es-Salam entend promouvoir l’exercice du culte musulman dans le respect des principes Républicains mais pour ce faire, encore faut-il que les pouvoirs publics entendent la détresse des Musulmans de Lagny sur Marne.

Que les Musulmans de Lagny sur Marne ne soient pas les boucs émissaires du terrorisme… ».

Président de l’Association Es-Salam.

** communiqué de l’association Es-Salam de Lagny-sur-Marne **.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Le militant antiraciste Gamal Abina tacle l’islamologue Gilles Kepel.

Le militant, Gamal Abina, connu pour son engagement dans la cause antiraciste, a taclé Gilles Kepel. Le médiatique islamologue est la cible de nombreuses critiques depuis une tribune sur Libération où il valide le droit à l’islamophobie.

Gamal Abina est revenu sur la thèse de Gilles Kepel sur la fin de « l’islam politique » il y a 15 ans. Pour beaucoup de spécialistes, l’islamologue s’est totalement discrédité suite à l’explosion des révolutions arabes et l’arrivée au pouvoir de nombreux gouvernements issus des partis politiques dits « islamistes ».

« Ce pseudo-intellectuel autoproclamé spécialiste du monde musulman et des mouvements islamistes, je rappelle à toutes fins utiles, qu’il y a exactement 15 ans, en 2000, il nous affirmait du haut de de sa grandeur intellectuelle et dans un exercice de pronostics, que même Madame Soleil n’aurait pas osé faire, que l’islamisme radical avait fini par rendre l’âme », écrit Gamal Abina.

Le militant franco-algérien a qualifié le nouveau livre du médiatique islamologue de « douteux » « sur un style alarmiste et racoleur ». Se contredisant totalement, Kepel annonce désormais que « l’islamisme est très bien implanté en Europe et que ce n’est pas prêt de s’arrêter ».

Gamal Abina finit par se moquer de « l’accent à couper au couteau » du spécialiste de l’islam qui aime impressionner ainsi les journalistes et l’appelle à « retourner sur les bancs de l’école » ce qui permettrait « de ne plus distiller à la fac sa propagande de charognard ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


france : Renaud Camus candidat à l’élection présidentielle de 2017.

L’écrivain Renaud Camus et président du parti de l’In-nocence a annoncé, lundi 30 mai, qu’il se présentera à la présidentielle de 2017. « Je suis candidat à la présidentielle 2017 (ou candidat à la candidature) », a-t-il tweeté. Le programme de l’auteur est assez simple et tient dans un demi-tweet : «Une seule ligne : NON au Grand Remplacement. »

Renaud Camus est obnubilé depuis plusieurs années par la thèse du grand remplacement qui voudrait que les gouvernants européens travaillent à la substitution de la population majoritaire blanche par une population arabo-musulmane.

Il a participé au rassemblement des droites organisé par Robert Ménard à Béziers lors du week-end des 28 et 29 mai. Un événement dont Renaud Camus est sorti déçu. La députée FN Marion Maréchal-Le Pen a quitté le rassemblement après un désaccord avec le maire héraultais, qui a fait savoir que son mouvement « Oz ta droite! » ne servirait « de marchepied à personne » pour 2017, y compris pour le FN.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Le footballeur Serge Aurier porte plainte pour violences policières.

Après une altercation avec des policiers de la Brigade anticriminalité, à la sortie d’une boite de nuit dans le quartier des Champs-Elysées, Serge Aurier a été mis en garde à vue lundi 30 mai à l’aube. Le défenseur du Paris Saint-Germain a pu sortir dans l’après-midi pour faire constater à l’hôpital ses blessures à la lèvre et au front. Mais il est ensuite retourné au commissariat et a vu sa garde à vue prolongée de 24h. Le football a décidé de porter plainte pour violences policières selon RMC.

Les forces de l’ordre reprochent à l’international ivoirien de les avoir insultés et d’avoir porté un coup de coude au thorax d’un des policiers. Serge Aurier aurait proféré des menaces et aurait dit : « Vous ne savez pas qui je suis ! Vous osez me manquer de respect, vous êtes fous. Mon avocat va s’occuper de vous. Vous trois, j’ai bien dit vous trois, vous allez le regretter toute votre vie. C’est fini pour vous ». « Vous trois, vous serez révoqués toute votre vie ! », assure-t-on du côté d’Europe 1.

Cependant, RMC détaille une autre version des faits. Lorsque Serge Aurier et ses amis démarrent leur Porsche, rue Ponthieu, une voiture de la BAC arrive en contresens et s’arrête à hauteur du véhicule. Une policière aurait demandé de façon véhémente au footballeur de sortir de descendre en lui mettant une lampe torche dans les yeux et en proférant quelques insultes. Un autre policier aurait demandé à Serge Aurier de sortir les mains des poches afin de procéder à un contrôle. Devant la nonchalance de l’Ivoirien, il lui aurait donné un coup de poing.

Le chauffeur et ami du joueur du PSG n’a pas été interpellé mais assure que les deux femmes dans la voiture ainsi qu’une quatrième personne peuvent témoigner de l’affaire. Une confrontation devrait avoir lieu dans la journée du mardi 31 mai entre Serge Aurier et le policier qui a porté plainte contre lui.

La direction du PSG n’a, pour l’heure, fait aucun commentaire. Le président Nasser Al-Khelaïfi dit attendre de connaître les suites judiciaires avant de se prononcer. Le défenseur âgé de 23 ans avait déjà été sanctionné en février dernier pour avoir proféré des insultes à l’encontre de son entraineur Laurent Blanc et de ses coéquipiers sur le réseau social Periscope. Serge Aurier est sorti de garde à vue. Il sera jugé le 26 septembre.

Clic pour voir la Source de l’article

**********



France : L’Union des Démocrates Musulmans Français met le cap sur les Législatives de 2017, à travers son Tour de France.

Elections cruciales à plus d’un titre, notamment pour un micro parti en devenir tel que l’est l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF), les régionales ont apporté en décembre dernier leur lot de joies intenses à Nagib Azergui, le fondateur et actuel président du mouvement, agréablement surpris par ce banc d’essai électoral réussi, mais aussi d’amères déceptions en réalisant que l’âpre combat pour s’imposer dans l’arène politique hexagonale avait aiguisé des appétits internes des plus préjudiciables.

Ayant fait sien le célèbre aphorisme « ce qui ne tue pas rend plus fort », ce dernier a tourné la page de ces lendemains qui déchantent et désenchantent, comme seule la politique peut en produire, pour se tourner résolument confiant vers l’avenir, réconforté par la fidélité des militants et plus que jamais convaincu de la légitimité de la voie alternative que représente l’UDMF, après sa percée prometteuse en Ile-de-France. « 12 528 franciliens nous ont fait confiance, et 121 citoyens, en France et Outre-Mer, nous ont rejoints ! », s’exclame-t-il avec enthousiasme, en se félicitant de l’intérêt accru, toutes générations confondues, que l’UDMF suscite à Paris et en régions.

Alors que les législatives, ce scrutin d’enjeu national majeur, se profilent à l’horizon 2017, le petit parti foncièrement républicain, riche de son éthique musulmane et ouvert à tous les citoyens, sans exclusive, ne craint pas de rivaliser avec les grands pour mieux combattre, sur le terrain, leur islamophobie obsessionnelle et, pire encore, institutionnalisée, en ayant à coeur de réconcilier une grande partie des Français issus de l’immigration post-coloniale avec la noblesse de l’exercice de la politique et les isoloirs.

« La diversité est un trésor », insiste Nagib Azergui, déterminé à écrire un nouveau chapitre de l’UDMF, aux couleurs « or » flamboyantes de sa nouvelle charte graphique symbolisant l’énergie et l’éveil des consciences, tout en affichant clairement la nouvelle ambition du parti : « Nous voulons investir 50 candidats pour les législatives qui seront susceptibles de récolter au minimum 1% des voix, ce qui nous permettra de bénéficier d’un financement public », explique-t-il, en rappelant que lors des régionales, la petite somme de 7 000 euros avait été récoltée au titre des frais de campagne, ne permettant alors que d’éditer 200 000 bulletins de vote, alors que 14 millions auraient été nécessaires…

Loin du compte, l’UDMF a toutefois réussi à relever son premier défi électoral de taille, après avoir franchi bien des obstacles et s’être attirée les foudres du microcosme politico-médiatique, vent debout contre le mot qui fâche « musulman ». « Et pourquoi pas ? », répond Nagib Azergui aux farouches détracteurs de son mouvement, avant d’enfoncer le clou : « Pourquoi serait-ce une aberration qu’un projet politique, tourné vers une éthique musulmane tout en étant soucieux de préserver les idéaux républicains, puisse voir le jour en France ? Il est fort regrettable que certains cercles littéraires, intellectuels ou philosophiques ne conçoivent cette évidence que sous l’angle du danger. Les musulmans de France ont bien plus à offrir qu’une islamisation fantasmée de la Nation ou que le grand remplacement de notre République par la Charia ».

Dans un Hexagone qui s’enfonce toujours plus dans l’abîme du populisme, de l’islamophobie systémique et de la xénophobie, l’UDMF a entamé vaillamment son « Tour de France » depuis le mois de février, sillonnant les villes et les villages, et faisant des haltes dans des mosquées, afin d’aller à la rencontre des Français, notamment ceux qui sont pointés du doigt continuellement et à qui on tend une main traîtresse lors des élections.

Etre à l’écoute de leurs préoccupations, les inciter à accomplir leur devoir civique mais aussi à venir gonfler les rangs du parti, voire à en être acteurs, Nagib Azergui et ses équipes s’attellent à implanter durablement leur mouvement dans un paysage politique immuable,, en se réjouissant de susciter des vocations parmi la jeune génération, notamment les 18-30 ans, dont l’engouement pour l’UDMF ne se dément pas et se manifeste particulièrement au cours de réunions publiques.

« Nous avons poursuivi notre mobilisation sur la région Île-de-France avant de nous rendre dans le département du Nord, d’Eure-et-Loir et très prochainement dans la Vienne, les Alpes-Maritimes, le Rhône, les Bouches-du-Rhône et les départements d’outre-mer », précise le président de l’UDMF. Celui-ci déroule alors une feuille de route qui colle à l’actualité la plus brûlante et souvent accablante, à l’image des déplacements effectués « à Saint-Gratien, dans le Val-d’Oise, au moment de la fermeture de la mosquée de l’AMSG (Association des Musulmans de Saint Gratien), à Lille, dans le lycée-collège Averroès, à l’annonce de la décision gouvernementale de durcir les contrôles sur les établissements musulmans, et bientôt, à Nice pour rencontrer les responsables de la mosquée En Nour pris en otage par le président », comme le déplore grandement Nagib Azergui.

A l’heure où l’UDMF met le cap sur les Législatives de 2017 avec une détermination à toute épreuve, sa volonté d’essaimer en dehors des frontières s’est concrétisée à Mayotte, où Kamel Messaoudi, un médecin radiologiste de 57 ans, connu pour ses actions de sensibilisation sur le thème de la santé et de l’éducation, a inauguré la toute première section locale d’Outre-Mer.

« Je crois dur comme fer dans le projet politique alternatif que nous incarnons et portons, compte tenu de la défiance généralisée envers les hommes politiques. Il ne faut pas déserter le terrain, mais l’investir pleinement au contraire, en assumant notre islamité qui est tout à fait compatible avec l’attachement aux valeurs républicaines et à la laïcité », clame haut et fort Nagib Azergui, résolu à tirer les meilleurs enseignements des multiples épreuves qui ont jalonné la route de l’UDMF, depuis son émergence sur l’échiquier politique national, à conquérir les suffrages, mais aussi à triompher d’une abstention record, cette grande gagnante des urnes, élection après élection.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Le Japon noue des liens étroits avec la Malaisie pour développer son industrie Halal.

Au Japon, la passerelle économique créée avec l’industrie Halal, loin d’être fragilisée par les violents remous de la diabolisation, est au contraire consolidée par un volontarisme politique nippon qui aspire à ce que la Malaisie, ce partenaire de premier plan, puisse prendre une part active à son essor, afin de satisfaire les attentes d’un nombre croissant de touristes musulmans sur son territoire.

Ce renforcement des liens entre Tokyo et Kuala Lumpur comble d’aise le Vice-Premier ministre malaisien, Datuk Seri Dr Ahmad Zahid Hamidi, dont la poignée de main échangée récemment avec son hôte de marque, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, fut des plus cordiales. Cette récente rencontre au sommet devait cimenter la confiance qui règne entre les deux pays pour développer des biens et des services certifiés « halal » par la Malaisie, conformément à ses normes élevées d’authentification.

« Le Japon, encouragé par les résultats de son industrie halal en pleine croissance, souhaite établir une collaboration étroite avec les entreprises malaisiennes en vue de booster ce secteur », s’est félicité Zahid Hamidi auprès des médias, à l’issue de ses échanges fructueux avec son homologue japonais Taro Aso qui a loué le savoir-faire et le niveau d’exigence en la matière des organismes de certification malaisiens.

Alors que les Jeux Olympiques de Tokyo se profilent à l’horizon 2020, le pays du Soleil-Levant qui, plutôt que d’agiter le chiffon rouge devant le halal, préfère capitaliser sur ce secteur des plus florissants, est déjà dans les starting-blocks pour exploiter les formidables retombées touristiques de la vitrine mondiale des Olympiades, et s’imposer comme l’une des destinations phares des familles musulmanes en quête du plus agréable des dépaysements.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Un tiers des Américains en faveur du boycott d’Israël !

Attention ça grimpe ! Malgré le monopole de la propagande israélienne dans les grands médias, la campagne internationale de boycott d’Israël progresse dans le monde entier, selon un sondage IPSOS.

33 % des Américains, sur un échantillon de 1100 personnes, estiment que le « boycott d’Israël est justifié et constitue un moyen légitime de faire pression politiquement sur l’Etat d’Israël », selon un sondage IPSOS à paraître, et révélé par la chaîne de TV israélienne Channel 2, à la veille d’une conférence contre la campagne BDS organisée au USA par le lobby israélien.

(Que du beau linge : World Jewish Congress, Keren Hayesod, the American Center for Law and Justice, the Anti-Defamation League, the Zionist Organization of America, Israel Bonds, StandWithUs, B’nai B’rith International, Hillel, …).

Un sondage similaire réalisé au Royaume-Uni monte à un pourcentage de 40 % de Britanniques qui approuvent la campagne de Boycott de l’occupant israélien, en tant que moyen de pression « légitime ».

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’ex-prisonnier Talalqeh: les prisonniers en attente de la liberté promise.
.
Sit-in: Naplouse proteste contre les coupures de visites de la Croix-rouge.
.
Haaretz: confiscation des milliers de dunums en Cisjordanie.
.
L’occupation israelienne vise les agriculteurs palestiniens à Bureidj.
.
L’occupation israelienne reporte le procès du professeur Barghouthi.
.
12 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie, Jérusalem et Tel-Aviv.
.
Les forces armées israelienne se déplacent dans le nord de Gaza et arrêtent 4 pêcheurs.
.
Mechaal félicite Yildirim pour son poste à la tête du gouvernement turc.
.
Un Palestinien condamné pour « incitation à la vilence » sur Facebook.
.
Les forces armées d’occupation sionistes ont arrêté le lundi 30 mai, un citoyen de la ville de Jénine au nord de la Cisjordanie occupée, lors de son retour au passage de Karama, venant de Turquie, après sa lune de miel.
.
Al-Falouja : l’histoire du dernier village de la Nakba.
Le village d’al-Falouja est le dernier point palestinien tombé entre les mains des bandits sionistes, en 1949, après une bataille acharnée, historique.
.
Un soldat israélien blessé dans une attaque au couteau à Tel-Aviv.
.
Hamas: L’initiative française est une tentative de leurrer notre peuple.
.
Le prisonnier Omar Barghouthi souffre encore de la détention administrative.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire