MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 9 Sha'ban 1437.

Flash info du 9 Sha’ban 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Pourquoi scolariser son enfant dans une école privée musulmane.

L’interdiction du hijab au sein des établissements scolaires publiques du primaire et du secondaire a été un mal pour un bien. Un mal car son application s’est faite dans la douleur, un certain nombre de jeunes filles ont été exclues, d’autres ont interrompu leur scolarité. Un bien car elle a été le point de départ d’une grande réflexion sur la nécessité de disposer d’un système éducatif privé musulman. Ainsi, en quelques années une dizaine d’écoles privées musulmanes ont vu le jour et les projets en sont tout aussi nombreux wal hamdoulilah.

Sonia, fidèle lectrice d’AJIB.fr a décidé de scolariser sa fille dans une école privée musulmane. Pour notre plus grand plaisir, elle nous fait par de son expérience et des motivations qui l’ont poussé à faire ce choix. Un exemple de courage et de sacrifice, qu’Allah la récompense et préserve ses enfants, amîne.

Voici les réponses à divers questions que nous lui avons posé :

Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs ?

As salamou ‘aleykoum, je m’appelle Sonia j’ai 29 ans. Je suis maman de 3 enfants, une fille âgée de 6 ans et deux garçons âgés de 5 et 3 ans. J’attends par ailleurs un quatrième enfant al hamdoulilah. Depuis la naissance de ma fille, je suis mère au foyer. Mes garçons vont à l’école maternelle en bas de chez moi et en ce qui concerne ma fille, après l’avoir scolarisé à l’école maternelle classique, j’ai décidé de la mettre à l’école irakienne de Paris.
Pourquoi avez vous choisi de scolariser votre fille à l’école irakienne ?

Tout d’abord, afin que ma fille bénéficie d’une éducation religieuse que je n’ai pas eu. Comme beaucoup de maghrébins en France mon éducation religieuse a été quasi-nulle. Elle s’est résumée à l’interdiction du porc et le jeune du mois de Ramadan. J’ai appris par la suite ma religion et maintenant que je suis maman, l’éducation de mes enfants se base exclusivement sur l’islam du moins j essaie.

Pour ma fille, du fait de l’interdiction du port du voile, il était primordiale qu’elle aille en école musulmane. Sachant que les enfants passent majoritairement leur temps à l’école, la moitié de leur éducation se fait là bas. J’ai des neveux et nièces qui sont scolarisés à l’école publique et ça me fait vraiment peur… les webcam avec des filles dès la primaire, « je sort avec un tel ou un tel »… tout cela est devenu banal.

Pour moi, l’ islam ce n’est pas seulement accomplir des actes obligatoires mais c’est un art de vivre, je veux que mes enfants grandissent dans un environnement musulman.
Sur le plan financier, trouvez vous cela cher ?

Après avoir fait des recherches, j’ai vu qu’il y avait à Paris une école irakienne et une école algérienne, toutes deux reconnues par l’État. Ensuite, étant donné que je ne connaissais aucune des deux, j ai du faire un choix. Le tarif est de 1200 euros. Je pourrai dire que c’est cher comparé à la gratuité de l’école public mais des sœurs qui placent leur enfants dans des écoles catholiques paie le même tarif voir plus cher. C’est un véritable investissement, même si c’est difficile avec un seul salaire mais avec la baraka d’Allah, je ne l’ai pas senti dans mon budget.
Sur le plan logistique, qu’est ce que cela à entrainer au quotidien ?

Le seul problème est la distance. J’habite dans le 91 et l’école est située dans le 8 ème arrondissement de Paris, à une station du Trocadero. Pour faire simple, voici le déroulement d’une de mes journées :

A 7 h du matin je prépare les enfants ( toilettes , petit déjeuné ,etc….) ensuite je commence par déposer les garçons en voiture à l’école maternelle dès l’ouverture à 8 h20. Ensuite, je fonce à la gare, mon train arrive à 8 h 37 ( il est impossible d’y aller en voiture car c est minimum 2h ) donc je commence par le RER D jusqu’à’ a Gare De Lyon environ 20 minutes, puis on prend le RER A jusqu’à la station Auber ( environ 8 minutes) et pour finir on emprunte la ligne 8 du métro jusqu’à l’arrêt rue de la Pompe pour arriver à l’école (environ 15 minutes) . Heureusement que les horaires de l’école sont adaptés : du lundi au jeudi 9 h 30 à 15 h00 et le vendredi 9h30 à 12H30 et je peux vous dire que les transports en commun aux heures de pointes avec des enfants, c’est vraiment dur.

Après je fais le même trajet pour rentrer à la maison, j’arrive à 11h. Je fais mon ménage, je prépare le diner, parfois je fais des courses ou je m’occupe des formalités administratives mais je n’ai que 2h45 avant de retourner à la gare où mon train arrive à 13h52. Je récupère alors ma fille à 15h, après un peu plus d’une heure de trajet retour, je récupère mes garçons à l’école maternelle.

À 16h30 c’est l’heure du gouté, des devoirs le repas se fait à 18h30 les enfants se couchent à 19h30 une fois que tout est rangé.

Je peux vous dire qu’après une telle journée, j’accomplis ma salat puis je tombe de sommeil. Je ne suis pas la seule qui fait ce genre de trajet car la plupart des frères et sœurs viennent de banlieue Parisienne : Evry, Vigneux, Massy Palaiseaux, Epinay sous Senart, Saint Michel sur Orge, Mantes la Jolie, Cergy, Herblay, Saint Ouen, Créteil, Charenton, la Plaine Saint Denis, Nanterre…

Quand on entre dans l’école, ça fait plaisir de voir une ambiance de muslim, beaucoup de petites filles sont avec leur hijab et les garçons en qamis. Pour moi, c est une famille je me sens vraiment à l’aise là bas.
Sur le plan de l’apprentissage et des compétences, qu’en est il ?

En ce qui concerne l’apprentissage, ma fille qui ne connaissait même pas l’alphabet arabe sait aujourd’hui lire et écrire. Elle a appris par ailleurs des hadiths, des sourates, des anasheed. Étant donné que je ne suis pas arabophone, j’avais peur de ne pas pouvoir l’aider dans ses devoirs. Malgré cela, elle se débrouille très bien, de plus je peux toujours compter sur des sœurs pour m’aider.

L’école suit le programme national d’Irak. L’enseignement des différentes matières se fait en arabe : sciences, maths, langue arabe, éducation islamique… En ce qui concerne la langue française, il est vrai que le niveau n’est pas le même que l’éducation national. Cela implique de travailler d’avantage avec les enfants a la maison.

J’ai confiance en cette école, en tout cas plus qu’en celle de la République qui tend à vouloir banaliser certaines choses interdites par l’islam dès le plus jeune âge. Par ailleurs, toute cette animosité autours de l’islam en ce moment me réconforte dans mon choix. Je ne souhaite pas que la République inculque quoi que ce soit à mes enfants. Pour plus de cohérence, je souhaite que l’éducation qu’ils reçoivent à l’école suive celle qu’ils reçoivent à la maison.

Enfin, je voulais ajouter que l’école irakienne n’est pas chiite. Les professeurs sont irakiens, syriens égyptiens, algériens etc…. je sais que beaucoup de gens se poseront la question.

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Angleterre : Des musulmans nettoient bénévolement les rues de Londres.

Les élèves d’un collège privé et les membres d’une association de bienfaisance musulmane se sont associés afin de nettoyer les rues de Londres. Les bénévoles se sont attaqués aux quartiers de Londres avec une importante communauté musulmane.

Le but du projet est tout d’abord la sensibilisation des habitants, redonner une bonne image de la communauté musulmane et suivre les enseignements de l’Islam. L’action fait partie de la campagne appelée #BigGreenSpringClean.

Au Royaume-Uni, la communauté musulmane continue son travail de dawa et d’éducation de la jeunesse. Une très bonne initiative qu’il serait peut être bon de tester dans certains quartiers de Paris et sa banlieue voire à Marseille, Venissieux ou encore Roubaix.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Angleterre : Une femme en niqab empêche une adolescente de se suicider.

En Grande Bretagne, une jeune fille souhaitait se suicider. Assise sur un pont de l’est de Londres, prête à sauter, elle a décidé de ne pas aller au bout de son geste suite à l’intervention d’une femme en niqab.

L’héroïne du jour roulait paisiblement lorsqu’elle a remarqué la jeune fille en détresse. Rapidement, elle s’est arrêtée et s’est posée à côté d’elle pour discuter et la persuadée que le suicide n’était pas la meilleure solution. Convaincue, l’adolescente a décidé de ne pas sauter du pont. La police est aussi arrivée sur place pour porter secours à l’ado. Une histoire qui se finit bien…

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Emploi : Les discriminations, le racisme et l’islamophobie, poussent les jeunes Français à s’expatrier.

Les jeunes diplômé fuient la france et trouve un emploi très facilement ailleurs, cela signifie que la france pays le prix de son islamophobie…..

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Emploi : quand les discriminations poussent les jeunes Français à s’expatrier

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Bourget: une Femen jette sa tunique sur Tariq Ramadan.

Samedi 14 mai, des Femen ont fait irruption au cours d’une conférence de Tariq Ramadan donnée dans le cadre du rassemblement musulman annuel organisé par l’UOIF au Bourget. L’une d’entre elles a jeté sa tunique sur Tariq Ramadan. En septembre 2015, lors de la troisième édition du salon musulman du Val-d’Oise, ces mêmes Femen étaient montées sur l’estrade pour interrompre l’intervention du prédicateur controversé Nader Abou Anas, provoquant l’intervention immédiate du service d’ordre.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I, Centre Palestinien D’Information.

Les forces d’occupation prennent d’assaut la maison du député Abdeljawab à Selfit.
Une unité des soldats de l’occupation israélienne ont pris d’assaut ce dimanche soir la maison du député palestinien, Naceur Abdeljawad, dans le village de Dir Balout.
.
15 chaînes et radios partagent une émission conjointe sur l’anniversaire de la Nakba.
Plus de 15 chaînes palestiniennes et arabes et un certain nombre des chaînes et radios locales organise une vague d’émission conjointe dimanche pour célébrer la 68ème commémoration de la Nakba du peuple palestinien, et confirmer leur attachement au droit palestinien au retour dans ses foyers.

L’émission conjointe commencera le 22h00 durant deux heures jusqu’à le minuit.

L’émission va comprendra plusieurs paragraphes techniques diversifiés, tandis qu’un certain nombre des personnalités politiques, historiques, intellectuelles et médiatiques vont participer dans cette émission pour discuter de la présente palestinienne et les espoirs et les défis qui confrontent le retour des réfugiés dans leurs foyers.
.
Arrestation d’une jeune palestinienne sous prétexte d’avoir tenté une attaque au couteau.
Des sources médiatiques hébreux ont rapporté que les soldats d’occupation israéliens ont arrêté une jeune palestinienne près du passage de Zaatra, au sud de Naplouse, sous prétexte qu’elle détient un couteau dans l’intention de les attaquer.

Les forces d’occupation utilisent ces prétextes souvent pour justifier les arrestations des jeunes palestiniens et de les interroger dans des conditions inhumaines. A maintes reprises, les soldats israéliens ne se résignent pas à ouvrir le feu sur les palestiniens, les tuants de sang froid sans aucun procès.
.
Pour le 68ème anniversaire de la Nakba.
Hamas: Pas de reconnaissance d’Israël, notre but est de libérer la terre et l’homme.
Le mouvement du Hamas a confirmé encore une fois qu’il ne reconnaîtra pas Israël, ne renoncera à aucun pouce de terre, et que le peuple palestinien et sa résistance vivante continueront de diriger le projet de libération, tandis que la nation arabo-islamique persiste comme sa profondeur stratégique.

Dans un communiqué publié dimanche à l’occasion du 68ème anniversaire de la Nakba de la Palestine, le Hamas a déclaré: « Notre peuple a combattu, ces jours-ci, dans la bataille pour défendre sa terre, sa présence et ses lieux saints, et a payé le prix fort avec ses fils, mais l’injustice et la complicité internationale l’ont poussé à continuer à sacrifier plus de vie et de sang jusqu’aujourd’hui, en l’obligeant à souffrir encore dans la tyrannie, l’oppression et les crimes de l’occupation et sous la misère et l’asile ».

Le Hamas a salué la révolte de la jeunesse palestinienne et la lutte des Palestiniens dans les territoires occupés et ceux qui vivent dans les pays de refuge, appelant à la nécessité d’améliorer les activités du soulèvement de Jérusalem et de les poursuivre, particulièrement en conjonction avec la commémoration des 68 ans de la Nakba.

Le Hamas a mis en garde contre les projets de judaïsation et de colonisation de l’occupation israélienne, et les invasions systématiques des colons extrémistes qui cherchent à imposer un statu quo sioniste pour leur rites talmudiques dans la sainte mosquée al-Aqsa, rappelant également les violations renforcées des forces armées israéliennes qui répriment les fidèles palestiniens et entravent leur accès à leurs lieux saints islamiques.

Le mouvement a lancé un appel à tous les régimes arabes pour appuyer et soutenir les réfugiés du peuple palestinien, jusqu’au jour de leur retour dans leurs foyers natals, et à cesser de les forcer encore à se réfugier .

Enfin, le Hamas a salué les réfugiés palestiniens partout dans le monde, et la lutte du peuple palestinien dans les territoires occupés, à Jérusalem et en Cisjordanie, louant également les sacrifices de leurs dirigeants qui ont enregistré une image lumineuse dans leur lutte contre les crimes de l’occupation, notamment le Cheikh Raed Salah, chef du mouvement islamique, tout en rendant hommage aux héros détenus qui croupissent dans les geôles de l’occupation israélienne.
.
La semaine de Jérusalem en Malaisie .. Soutien de l’Intifada et refus de la normalisation.
Le parti islamique en Malaisie et le bureau du vice-président de l’union mondiale des Oulémas musulmans ont conclu la semaine de Jérusalem pour célébrer la commémoration de la Nakba, en confirmant leur soutien de l’intifada de Jérusalem et le refus de la normalisation avec l’occupation israélienne.
.
68 ans après la Nakba, l’occupation est en état d’alerte, et l’Intifada continue.
Les Palestiniens du monde entier commémorent dimanche le 68ème anniversaire de la Nakba, exprimant leur attachement à la cause et le droit au retour dans leurs foyers dont l’occupation sioniste les a expulsés par la force.

Les camps de réfugiés, les villes et villages des territoires palestiniens occupés, commémorent actuellement la Nakba, pour défier les mesures répressives et violations des forces occupantes israéliennes qui ont annoncé un état d’alerte pour les contrer.

Pour sa part, le journal hébreu Yediot Aharonot a déclaré que l’armée est en état d’alerte maximale en vue de la suppression possible des manifestations et activités de commémoration dans plusieurs villes palestiniennes, citant, selon Aharonot, des lieux d’affrontement prévus à Qalandiya, au nord de Jérusalem, et le point de contrôle de Hawara, au sud de Naplouse, et au point de contrôle de 300, au nord de Bethléem et le camp de réfugiés d’Aida.

Le mouvement de la résistance islamique du Hamas, le mouvement du Djihad islamique et la Coalition de la jeunesse de l’Intifada ont appelé à renforcer, aujourd’hui dimanche, le soulèvement de Jérusalem et à intensifier les activités commémorant les 68 années de la Nakba de Palestine et à combattre l’occupation dans divers points de contacts en Cisjordanie et l’intérieur occupé.
.
Les renseignements de l’Autorité Palestinienne arrêtent un jeune homme d’Hébron.
Les agents des services de renseignements de l’Autorité Palestinienne ont arrêté, hier soir, un jeune homme palestinien de la ville d’Hébron en Cisjordanie occupée, après avoir attaque le magasin dans lequel il travaille dans le cadre des campagnes continues d’arrestations politiques en Cisjordanie occupée.
.
Des colons attaquent une maison palestinienne près de la Mosquée Ibrahimi.
Des colons extrémistes sionistes, ont attaqué, la nuit dernière, une maison palestinienne, dans la voie de Jaber, près de la mosquée Ibrahimi d’Hébron, au sud de la Cisjordanie occupée.

Notre correspondant a déclaré que les colons sionistes de « Kiriat Arba », lourdement armés et sous la protection de l’armée d’occupation, ont attaqué la maison du citoyen Sufian Abou Jaber, et l’ont agressé et frappé devant ses enfants.

Il a ajouté que les colons ont emporté deux de ses fils et les ont détenus dans le poste de police, Jabbarh près de la colonie juive de Kiryat Arba, pendant deux heures, avant d’être libérés ultérieurement.
.
Le Hamas et le Jihad islamique appellent à activer l’intifada à la commémoration de la Nakba.
Le Hamas et le Jihad islamique ont appelé, hier soir, les jeunes hommes palestiniens en Cisjordanie occupée et dans la ville occupée de Jérusalem à participer à la commémoration de la Nakba.

Les deux mouvements ont salué, dans un communiqué commun, les appels lancés par des jeunes hommes palestiniens pour activer l’Intifada en Cisjordanie occupée et sur les frontières de la Bande de Gaza à la commémoration de la Nakba.
.
Des incendies et des blessés lors des confrontations à Kafr Kaddoum.
Des dizaines de palestiniens dont des enfants, des femmes et des membres de la protection civile ont été blessés ce soir lors des confrontations avec les forces d’occupation israéliennes dans le village de Kafr Kaddoum, au nord de la Cisjordanie occupée. Plusieurs arbres d’oliviers ont été brûlés.

Le coordinateur de la résistance populaire dans le village, Mourad Chtioui, a rapporté que le ciel de Kafr Kaddoum s’est voilé par les gaz lacrymogènes et les bombes sonores, au moment où des dizaines de dounams d’oliviers avaient pris le feu.

Chtioui a indiqué que les pompiers n’avaient pu maitriser le feu qu’après avoir grimpé le sommet de la montagne car les forces d’occupation avaient fermé les chemins par des remblais.
.
En « Israël », le « contrôleur de l’Etat » lance son rapport et une bombe politique.
Depuis la guerre agressive menée par les occupants sionistes contre la bande de Gaza en 2014, appelée par la résistance palestinienne la bataille d’Al-Asfi-l-Maakoul (le Chaume dévoré), les occupants sionistes découvrent et dévoilent son échec. Le dernier rapport du « contrôleur de l’Etat » a mis le doigt sur plusieurs points douloureux, surtout les mauvaises estimations militaires d’avant la guerre et la mauvaise gestion pendant et après.

Ce rapport, publié par le journal hébreu Yediot, est une bombe politique, dit plus d’un.

Les tunnels et leur menace.

Yediot a observé la tension accrue entre le contrôleur de l’Etat et Netanyahou et Ya’alon. Le contrôleur a écrit dans le brouillon secret de son rapport que Netanyahou n’avait pas mis son cabinet au courant des avertissements du « Chabak » concernant un possible affrontement militaire avec le Hamas au mois de juillet 2014. Les membres du cabinet ne l’ont su qu’une fois la guerre éclatée.

Le rapport dévoile les erreurs commises durant la guerre, prolongeant la guerre jusqu’à 51 jours. Le rapport dévoile également l’absence de bonnes préparations et de bons plans pour traiter les tunnels offensifs. Le rapport dévoile aussi que Netanyahou et Ya’alon ont dirigé la guerre quasiment tout seuls, en négligeant les autres membres de leur cabinet, les autres ministres.

Une bombe politique.

Le journal confirme que ceux qui avaient pu lire le projet du rapport n’ont pas hésité à le qualifier de « bombe politique tactique » et à dire qu’il est encore plus grave que le rapport de Winograd sur l’échec de la deuxième guerre du Liban. Le rapport confirme que la guerre de Gaza a été un grand échec qui n’avait pas tiré les leçons de la deuxième guerre du Liban.

Il n’est pas impossible que ce soit Liberman qui soit derrière cette fuite, dans l’intention de frapper Netanyahou et Ya’alon, croit l’analyste militaire de la dixième chaîne israélienne.

Une résistance résistante.

Le rapport vient dans un moment d’affrontements et d’agitation politiques, dans un moment où l’entité sioniste vit la folie des tunnels. Les dirigeants voudraient exploiter cette folie pour couvrir leurs échecs successifs tant dans la bande de Gaza qu’en Cisjordanie.

Le rapport ne reflète pas que la mauvaise estimation sécuritaire et militaire sioniste, mais aussi la bonne préparation de la résistance palestinienne. La résistance palestinienne a surpris l’occupation et l’a obligée à céder à ses conditions. Les jours dévoilent de plus en plus les mensonges avancés par les occupants sionistes durant la guerre, face à la crédibilité de la résistance.

Des choix difficiles.

Le rapport offre aux dirigeants de l’entité sioniste trois choix.

Le premier choix serait de ne pas s’engager dans une nouvelle guerre contre la bande de Gaza. Et ce qui se passe actuellement, quant aux tunnels, n’est qu’une partie de la guerre psychologique.

Le deuxième choix serait d’arriver à une longue trêve et à résoudre par conséquent tous les dossiers suspendus : le blocus, les soldats enlevés et le port flottant.

Le troisième serait le choix d’une nouvelle guerre. C’est un choix difficile avec des conséquences difficiles. Ce serait une guerre encore plus douloureuse que les précédentes.

Il est vrai que les résultats du rapport du contrôleur de l’Etat ne poussent pas Netanyahou vers la porte de sortie, mais il lui serait difficile de reprendre encore une fois le siège de premier ministre.

Finalement, le rapport confirme la force de la résistance palestinienne. La résistance palestinienne de Gaza fait le malheur des occupants sionistes. Et si la Cisjordanie se révoltait ?
.
L’occupation arrête deux palestiniens qui se seraient infiltrés dans les territoires occupés.
Les forces armées d’occupation ont arrêté, hier soir, deux citoyens palestiniens qui ont tenté de s’infiltrer de la Bande de Gaza à l’intérieur des territoires palestiniens occupés en 1948.

L’Agence « Quds Press » a rapporté, selon des sources palestiniennes, que les forces armées d’occupation sionistes se sont déplacées de leurs bases à l’est du camp de Bureij au centre de la Bande de Gaza, près de la clôture de séparation, et ont arrêté deux citoyens palestiniens sur les lieux. Elles les ont ensuite obligés à se déshabiller et les ont emmenés vers une direction inconnue à l’intérieur des territoires palestiniens occupés en 1948.

Des médias hébreux ont confirmé l’arrestation de deux jeunes hommes transférés, par la suite, au siège du Shen Bet pour enquêter avec eux sur la raison de leur infiltration.
.
La marine sioniste arrête deux pêcheurs palestiniens au large de la mer de Gaza.
Les forces de la marine sioniste ont arrêté, hier soir, deux pêcheurs palestiniens au large des côtes du nord de la Bande de Gaza, avant la confiscation de leur bateau.

Le chef du syndicat des pêcheurs, Nizar Ayash, a déclaré à notre correspondant que les canonnières sionistes ont chassé une barque de pêche utilisée par deux pêcheurs avant d’ouvrir le feu sur eux et les arrêter.

Il a ajouté que la marine sioniste a détenu les deux pêcheurs pendant un certain temps avant de confisquer leur barque.

Il est à noter que les forces armées sionistes ont intensifié, ces derniers temps, leur poursuite des pêcheurs palestiniens au large des côtes de la Bande de Gaza, en les ciblant par des balles réelles, en les arrêtant et en confisquant leurs barques et matériels de pêche.
.
A la commémoration de la Nakba; clés symboliques énormes aux entrées des camps de Naplouse.
4 clés symboliques géantes ont été installées, hier, aux entrées des 4 camps dans la province de Naplouse au nord de la Cisjordanie occupée, en préparation pour la célébration du 68ème anniversaire de la Nakba.

Les clés ont été installées par le Comité national suprême pour le retour des réfugiés « Nous reviendrons (Sana’oud) » et le comité national pour la commémoration de la Nakba ainsi que par les Comités de services dans les camps de Balata, Ein Beit al-Ma, l’ancien Askar et le nouveau Askar.

Le coordinateur du Comité national à Naplouse Imad Eddine Ashtioui a déclaré que a mise en place des clés aux entrées des camps vient dans le cadre du programme des activités nationales dans la province préparées par toutes les factions et institutions pour célébrer cet événement tragique.

Il a ajouté que ceci met l’accent sur le symbole de la clé qui restera dans la mémoire du peuple palestinien jusqu’à la réalisation du rêve de retour.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire