MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 1 Sha'ban 1437.

Flash info du 1 Sha’ban 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Salat Istikhara : la prière de consultation.

La prière de consultation (salat istikhara) est un des bienfaits dont dispose notre communauté. En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant d’effectuer un choix en particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et ainsi, d’éviter certaines erreurs. Il nous semble essentiel de présenter ce qu’est la prière de consultation en la définissant, en prouvant son importance et en exposant les termes de son invocation inchaAllah. Notre rappel se base sur l’ouvrage de ‘Abdullah Al-Hammadi intitulé « La Prière d’Istikhara ».

Qu’est ce que la prière de consultation ?

Nous pouvons définir la prière d’istikhara du point de vue littéraire mais également selon l’aspect religieux. Du point de vue littéraire, l’istikhara veut dire « la demande de ce qui est le mieux pour une chose ». Ainsi, la prière d’istikhara est une prière qui consiste à demander ce qui est le mieux pour une chose, un choix.

Selon la définition religieuse, l’istikhara est « le fait de demander de remettre l’affaire au choix d’Allah et à ce qui est le mieux ». La prière d’istikhara est composée de deux rak’a et d’une invocation bien précise rapportée dans les recueils prophétiques de manière authentique. Cette prière est donc une Sunna (tradition prophétique). Ainsi, la prière de consultation consiste en une demande à Allah, de ce qui est le mieux lorsque nous devons faire un choix concernant un mariage ou un voyage par exemple. Dans cette invocation que nous citerons plus bas, le serviteur demande à Allah d’écarter cette chose si elle comporte un mal pour lui et de la lui faciliter si elle comporte un bien pour lui. Bien que cette prière ne soit pas une obligation, elle présente une certaine importance.

Pourquoi la prière de consultation est importante ?

La prière de consultation, comme toutes les composantes de notre belle religion possède une importance capitale. La cause la plus évidente de cette importance est le fait que l’homme a besoin de l’aide de son Seigneur car sans Lui, il est perdu. Ainsi, il est très important pour tout un chacun de demander l’aide d’Allah dans ses choix car Il est le Très Savant et le Très Sage. Notre Créateur sait parfaitement ce qui est un bien pour nous et ce qui ne l’est pas. Il est donc nécessaire pour chacun d’entre nous de Le consulter avant d’effectuer un choix.

La prière de consultation est importante car à travers elle, le serviteur place toute sa confiance en Allah. En effet, lorsque nous demandons l’aide d’Allah par le biais de la salat istikhara, nous nous remettons entièrement à Lui et à Sa volonté. Nous savons pertinemment qu’Il est Le Connaisseur de toute chose et que, par conséquent, Son aide ne peut être que bénéfique pour nous. Allah le Très-Haut a dit : {Ton Seigneur crée ce qu’Il veut et choisit : eux n’ont pas le choix. Transcendance à Allah le Très-Haut, par-dessus tout ce qu’on Lui associe ! Ton Seigneur sait aussi bien ce que cachent les poitrines que ce qu’elles dévoilent. Il est Allah ; il n’est de Dieu que Lui ; à Lui louange dans la première et dans la dernière ; à Lui le Jugement ; c’est vers Lui que vous retournerez} (Sourate 28 : Verset 68 à 70). Il est de notre devoir d’implorer l’aide d’Allah en le consultant à travers cette prière. L’importance de la prière d’istikhara est donc prouvée par l’infinie connaissance de notre Créateur.

L’importance de la prière de consultation a été soulignée par de nombreux savants. Parmi eux, le savant Mohamed ibn Ahmed Al Qurtubi (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Certains savants ont dit : Il n’appartient à personne d’entreprendre un projet quelconque, concernant la vie d’ici-bas, qu’après avoir demandé à Allah ce qui est le mieux dans ce projet et en accomplissant deux rak’a de la prière d’istikhara. » Les savants considèrent que la prière d’istikhara est indispensable à l’accomplissement d’un projet, quel qu’il soit. Il est donc important de savoir comment effectuer la prière d’istikhara.

Comment effectuer la salat istikhara ?

La manière dont il faut faire la prière de consultation nous a été enseignée par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Le hadith qui suit détaille la façon dont nous devons prier et l’invocation particulière que nous devons prononcer. Il est rapporté par Al Boukhari et Ahmed, entre autres et son authenticité a été prouvée par Cheikh Al Albani (qu’Allah lui fasse miséricorde).

Jabir (qu’Allah l’agrée) rapporte : « L’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) nous apprenait la façon de demander à Allah ce qui est le mieux – al istikhara – dans toutes nos affaires, de la même manière qu’il nous apprenait une sourate du Coran. Il disait : « Quand l’un de vous décide d’entreprendre un projet, qu’il effectue deux inclinations en dehors de la prière obligatoire, puis qu’il dise : « Mon Dieu ! Je Te demande ce qui est le mieux, en vertu de Ta science, je Te demande de m’en accorder la capacité en vertu de Ton omnipotence, et je Te demande de Ton immense faveur. Tu es puissant et je ne suis pas puissant. Tu sais et je ne sais pas. Tu est le Très savant des choses cachées ! Mon Dieu ! Si tu sais que cette affaire – il mentionne la nature de cette affaire – est meilleure pour moi, concernant ma religion, ma vie, et les conséquences-mêmes de cette affaire, maintenant et plus tard, décrète-la donc pour moi et facilite-la moi, puis bénis-la moi ! Et si tu sais que cette affaire est mauvaise pour moi, concernant ma religion, ma vie et les conséquences-mêmes de cette affaire, maintenant et plus tard, détourne-la de moi, détourne-moi d’elle et décrète pour moi ce qui est le mieux, quoi qu’il s’agisse, puis rends-moi satisfait [de ce bien que Tu m’as décrété] » ». (Translittération phonétique de l’invocation : « Allahumma inni astakhiruka bi ‘ilmika wa astaqdiruka bi qudratika, wa as-aluka min fadlika l’azimi. Fa innaka taqdiru wa la aqdiru, wa ta’lamu wa la a’lamu, wa anta ‘allamu lghuyubi. Allahumma in kunta ta’lamu anna hadha l-amra – il mentionne la nature de cette affaire – khayrun li fi dini wa ma’ashi, wa ‘aqibati amri, fa qdurhu li, wa yassirhu li, thumma barik li fihi. Wa in kunta ta’lamu anna hadha l-amra – il mentionne la nature de cette affaire – sharrun li fi dini wa ma’ashi wa ‘aqibati amri fa srifhu ‘anni, wa srifni ‘anhu, wa qdur li lkhayra haythu kana thumma ardini bihi. »).

Qu’Allah nous accorde Sa bénédiction dans nos affaires d’ici-bas. Qu’Il nous facilite ce qui nous sera bénéfique dans l’au delà.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Londres : Sadiq Khan, Londres à son premier maire… musulman.

Sadiq Khan, musulman est un ancien avocat, défenseur des droits de l’homme, né de parents pakistanais. Désigné candidat de son parti aux fonctions de maire de Londres pour les élections, il vient d’être élu Maire de Londres.

À 34 ans, ce député issu d’un milieu social modeste vient de prêter serment ce samedi à Londres.

Sadiq Khan devient donc le premier maire musulman d’une grande capitale occidentale.

Lors de sa cérémonie d’investiture, il a tenu à s’entourer des représentants de toutes les communautés et de toutes les confessions qu’il a promis de toujours défendre.

« je suis déterminé à diriger l’administration la plus transparente, la plus engagée et la plus accessible que Londres ait connue et à représenter chaque communauté et chaque partie de notre ville en tant que maire de tous les Londoniens ».

En France, des médias à l’instar des Grandes Gueules de la radio europe 1, ont surfé toute la semaine sur ces futures élections, allant même jusqu’à poser la question nauséabonde suivante :

» Pourriez vous voter pour un candidat musulman à une élection ? »

Alors qu’en France, la simple évocation du mot musulman provoque l’hystérie, dans la capitale d’une des plus grandes puissances du monde, un musulman peut devenir Maire.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Ramadan 2016 : Il ne nous reste plus qu’1 mois pour nous préparer.

Il ne nous reste environ plus qu’un seul mois afin de nous préparer à vivre pleinement le mois Saint du Ramadan.

Évidemment, conformément à la sunna du prophète (RSS), la date exacte ne sera confirmée qu’après observation du croissant lunaire. Cette observation aura lieu autour du 6 juin 2016 Incha’Allah.

Ce mois est un mois Saint car c’est le mois durant lequel Allah a choisi de révéler le Coran au prophète Mohamed (RSS).

Ce mois est un mois durant lequel il faut jeûner du lever du soleil jusqu’à son coucher mais aussi se comporter de la meilleure manière en faisant preuve de bonté, d’altruisme et de générosité.

C’est un moyen de nous expier de nos péchés, de nous rapprocher de notre Seigneur et de nous rappeler l’essence même de notre existence.

Préparons nous donc pour ce mois béni et efforçons nous de le vivre de la meilleure façon à l’image de notre prophète (RSS). Comme Allah (S) a dit :

{Ô les croyants! On vous a prescrit as Ṣiyam comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété} (Sourate 2 : Verset 183).

Alors qui est déjà prêt ?

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Autriche : Un homme dépose deux têtes de porc devant la Mosquée.

Un islamophobe qui a déposé deux têtes de porcs devant une Mosquée jeudi soir a été arrêté.

En effet, un homme de 46 ans dénoncé par des passants a été interpellé par les forces de l’ordre à Graz en Autriche.

Cette information est rapportée par la police locale : « Il a déposé les têtes de porc sur le chantier et souillé le minaret avec du sang »

La communauté musulmane de Graz est sous le choc car de plus en plus d’actes à l’encontre des musulmans sont à déplorer.

Hélas, il ne s’agit pas seulement d’une attaque contre un édifice religieux musulman mais d’une attaque à l’encontre de l’ensemble des musulmans du pays.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


La première Miss USA musulmane se convertit au christianisme.

Rima Fakih a fait bien des couvertures depuis 2010, année de son élection au prestigieux titre de beauté Miss USA.

Sa particularité : l’Américaine d’origine libanaise était musulmane et ce fut une première aux Etats-Unis.

Cette fois, Rima Fakih fait parler d’elle outre-Atlantique en raison de sa conversion au christianisme, effectuée en avril en prévision de son mariage le 15 mai avec un producteur libanais très fortuné nommé Wassim Salibi, lui-même chrétien maronite.

La jeune femme, qui a grandi dans une famille d’obédience chiite et était scolarisée dans une école catholique près de Beyrouth, avait déclaré en 2010 s’être reconnectée à l’islam lors de ses années passées à l’université du Michigan car une forte communauté musulmane est implantée dans la région, rappelle Christian Today.

Dans le même temps, elle déclarait volontiers avoir une approche très libérale de la religion, célébrant aussi bien des fêtes chrétiennes et musulmanes car plusieurs membres de sa famille sont chrétiens dont un oncle, devenu prêtre après sa conversion au christianisme.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Une lycéenne interdite d’entrée dans son établissement scolaire pour cause de jupe trop longue.

Et revoilà venu le temps, non pas des cerises, mais de la crispation laïciste, nettement moins juteuse et franchement plus amère, sur la longueur d’une jupe qui, si elle était raccourcie de plusieurs centimètres, ne susciterait aucun émoi dans le temple scolaire, car comme chacun sait : l’émancipation des femmes, jeunes et moins jeunes, se mesure à l’aune de bouts de tissus qui ne dissimulent rien ou si peu, la pudeur étant suspecte dans un Hexagone qui serait pourtant bien avisé d’exiger un peu de tenue sur ses bancs d’école…

Alors que la chasse aux voiles est ouverte toute l’année et comme si la loi liberticide de mars 2004 ne suffisait pas, l’ostracisme envers les élèves portant une jupe désormais considérée comme un « signe religieux ostentatoire » défraye la chronique au mois de mai, à l’heure où fleurit le muguet, comme ce fut le cas l’année dernière avec les deux affaires d’exclusion au fort retentissement qui frappèrent deux collégiennes mortifiées, l’une de Charleville-Mézières, l’autre d’Orléans (voir photo de la jeune Sarah ci-dessus).

Un an plus tard, au moment où la nature reverdit, la laïcité sectaire et répressive sévit de nouveau contre une lycéenne en 1ère STMG, au lycée Flora-Tristan à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), qui n’a pas pu franchir, mardi dernier, le seuil de son établissement scolaire en raison de sa jupe à la longueur qui fâche, et fait perdre pied et la raison aux responsables de cette interdiction arbitraire.

Des responsables qui se murent dans un silence éloquent face à l’incompréhension de la jeune fille de 16 ans, bannie brutalement sans autre forme de procès. « C’est injuste, je ne fais pas de provocation », se désole-t-elle, en précisant qu’elle s’est convertie à l’islam il y a un an et qu’elle retire son voile pour se rendre en cours, comme le relate le Parisien.

« On ne sait pas si c’est la jupe ou l’attitude de l’élève qui est à l’origine de cette décision », a indiqué le rectorat de Créteil, en assurant qu’elle sera « reçue lundi par la direction ».

Parmi les polémiques paroxystiques qui ont l’art d’enflammer la République laïque jusqu’à sombrer dans le grotesque, les cris d’orfraie poussés par la bien-pensance hexagonale contre une jupe jugée un peu trop longue quand elle est revêtue par certaines adolescentes ont été fustigés par le New York Times en 2015, en ces termes sans fioritures : « Cela devient ridicule quand les professeurs se permettent d’émettre un jugement en considérant que tel ou tel habit est une prise de position religieuse. Plus largement, les officiels français doivent cesser de se cacher derrière la laïcité quand leur unique but est en réalité d’imposer leur identité et leurs codes à des personnes aux racines différentes des leurs. (…) Aucune religion ne menace sérieusement la laïcité en France aujourd’hui, et invoquer un principe aussi noble contre une jeune fille ne fait que le dévoyer ».

La France farouchement anti-voile, qui revendique sa préférence pour les mini-jupes à dessein, ne réalise-t-elle pas que son islamophobie institutionnelle a contribué à ce que ses valeurs cardinales se soient, elles aussi, réduites comme peau de chagrin ?

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : L’antisémitisme, arme d’intimidation massive.

L’antisionisme a beau se définir comme un refus raisonné du sionisme, l’admettre comme tel serait encore faire un compromis avec l’inacceptable. Empreint d’une causalité diabolique, l’antisionisme est moralement disqualifié, mis hors jeu en vertu de l’anathème qui le frappe.

Dans un monde où le ressassement médiatique tient lieu de preuve irréfutable, certains mots sont des mots-valises, des signifiants interchangeables dont l’usage codifié à l’avance est propice à toutes les manipulations. De perpétuels glissements de sens autorisant le passage insidieux d’un terme à l’autre, rien ne s’oppose à l’inversion maligne par laquelle le bourreau se fait victime, la victime se fait bourreau, et l’antisionisme devient un antisémitisme, comme l’a affirmé Manuel Valls, premier chef de gouvernement français à avoir proféré une telle insulte. Au moment où « l’intifada des couteaux », en outre, est renvoyée par certains à la haine ancestrale pour les juifs, il n’est pas inutile de se demander pourquoi cette assimilation classique et néanmoins frauduleuse occupe une fonction essentielle dans le discours dominant.

Depuis soixante-dix ans, tout se passe comme si l’invisible remords de l’holocauste garantissait à l’entreprise sioniste une impunité absolue. Avec la création de l’Etat hébreu, l’Europe se délivrait miraculeusement de ses démons séculaires. Elle s’octroyait un exutoire au sentiment de culpabilité qui la rongeait secrètement pour ses turpitudes antisémites. Portant sur ses épaules la responsabilité du massacre des juifs, elle cherchait le moyen de se débarrasser à tout prix de ce fardeau. L’aboutissement du projet sioniste lui offrit cette chance.

En applaudissant à la création de l’État juif, l’Europe se lavait de ses fautes. Simultanément, elle offrait au sionisme l’opportunité d’achever la conquête de la Palestine.Ce rachat par procuration de la conscience européenne, Israël s’y prêta doublement. Il reporta d’abord sa violence vengeresse sur un peuple innocent de ses souffrances, puis il offrit à l’Occident les avantages d’une alliance dont il fut payé en retour. L’un et l’autre liaient ainsi leur destin par un pacte néo-colonial. Le triomphe de l’Etat hébreu soulageait la conscience européenne, tout en lui procurant le spectacle narcissique d’une victoire sur les barbares. Unis pour le meilleur et pour le pire, ils s’accordaient mutuellement l’absolution sur le dos du monde arabe en lui transférant le poids des persécutions antisémites. En vertu d’une convention tacite, Israël pardonnait à l’Europe sa passivité face au génocide, et l’Europe lui laissait les mains libres en Palestine.

Son statut exceptionnel, Israël le doit à ce transfert de dette par lequel l’Occident s’est défaussé de ses responsabilités sur un tiers. Parce qu’il fut l’antidote au mal absolu, qu’il plongeait ses racines dans l’enfer des crimes nazis, Israël ne pouvait être que l’incarnation du bien. Mieux encore qu’une sacralité biblique aux références douteuses, c’est cette sacralité historique qui justifie l’immunité d’Israël dans la conscience européenne. En y adhérant implicitement, les puissances occidentales l’inscrivent dans l’ordre international. Le résultat est indéniable : avalisée par les maîtres du monde, la profession de foi sioniste devient loi d’airain planétaire.

L’invocation du sacré démonisant toujours son contraire, cette sacralité d’Israël ôte alors toute légitimité aux oppositions qu’il suscite. Toujours suspecte, la réprobation d’Israël frôle la profanation. Contester l’entreprise sioniste est le blasphème par excellence, car c’est porter atteinte à ce qui est inviolable pour la conscience européenne. C’est pourquoi le déni de légitimité morale opposé à l’antisionisme repose sur un postulat simplissime dont l’efficacité ne faiblit pas avec l’usage : l’antisionisme est un antisémitisme. Combattre Israël, ce serait, par essence, haïr les juifs, être animé du désir de rejouer la Shoah, rêver les yeux ouverts de réitérer l’holocauste.

L’antisionisme a beau se définir comme un refus raisonné du sionisme, l’admettre comme tel serait encore faire un compromis avec l’inacceptable. Empreint d’une causalité diabolique, l’antisionisme est moralement disqualifié, mis hors jeu en vertu de l’anathème qui le frappe. On a beau rappeler que la Palestine n’est pas la propriété d’une ethnie ou d’une confession, que la résistance palestinienne n’a aucune connotation raciale, que le refus du sionisme est fondé sur le droit des peuples à l’autodétermination, ces arguments rationnels n’ont aucune chance d’être entendus. L’antisionisme s’inscrit depuis un siècle dans le champ politique, mais il se voit constamment opposer une forme d’irrationalité qui n’a décidément rien de politique.

L’assimilation frauduleuse de l’antisémitisme et de l’antisionisme, il est vrai, procure deux avantages symboliques. Le premier est à usage interne. Cette assimilation limite drastiquement la liberté d’expression, elle tétanise toute pensée non conforme en l’inhibant à la source. Elle génère une autocensure qui, sur fond de culpabilité inconsciente, impose par intimidation, ou suggère par prudence, un mutisme de bon aloi sur les exactions israéliennes. Mais cette assimilation mensongère est aussi à usage externe. Elle vise alors à disqualifier l’opposition politique et militaire à l’occupation sioniste. Cible privilégiée de cet amalgame, la résistance arabe se voit renvoyée à la haine supposée ancestrale qu’éprouveraient les musulmans pour les juifs.

Ce qui anime les combattants arabes relèverait d’une répulsion instinctive pour une race maudite, et non d’une aspiration légitime à la fin de l’occupation étrangère. La chaîne des assimilations abusives, en dernière instance, conduit à l’argument éculé qui constitue l’ultime ressort de la doxa : la « reductio ad hitlerum », la souillure morale par nazification symbolique, dernier degré d’une calomnie dont il reste toujours quelque chose. Terroriste parce qu’antisioniste, antisioniste parce qu’antisémite, la résistance arabe cumulerait donc les infamies.

Les attaques au couteau ne seraient pas l’effet explosif d’une humiliation collective, dit-on, mais le fruit de la haine inextinguible pour les juifs. Seule force qui ne cède pas devant les exigences de l’occupant, la résistance, pour prix de son courage, subira alors le tir croisé des accusations occidentales et des brutalités sionistes. Et comme si la supériorité militaire de l’occupant ne suffisait pas, il faut encore qu’il se targue d’une supériorité morale dont ses crimes coloniaux, pourtant, attestent l’inanité.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I, Centre Palestinien D’Information.

La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête un jeune garçon d’Hébron.
Les forces de la sécurité préventive de l’Autorité Palestinienne à Ramallah ont arrêté le samedi après-midi 7 mai, l’adolescent Oussama Ahmed Salhab (16 ans) de Kherbat Qalqas dans le sud d’Hébron.
.
Suède : 14e Conférence des palestiniens en Europe.
La ville suédoise « Malmo » a témoigné samedi 7 mai le début des activités de la 14ème session de la Conférence des Palestiniens en Europe.
.
Un dirigeant du FPLP annonce son retrait de la vie politique.
Zulfikar Suergo, membre du Bureau politique du FPLP, a annoncé sa retraite de travail public et de la vie politique.
.
Gaza : Funérailles des enfants brûlés vifs.
Des milliers de citoyens palestiniens ont participé samedi aux funérailles des 3 enfants qui ont trouvé la mort dans l’incendie de leur maison à cause des bougies la nuit dernière.
.
Haniyeh: l’occupation met le feu à Gaza avec le consentement de l’Autorité Palestinienne.
Ismaïl Haniyeh, vice-président du Bureau politique du mouvement du Hamas, a considéré que la mort des enfants de la famille Abou Hendi est parallèle aux crimes incessants de l’ennemi sioniste contre la Bande de Gaza.
.
Les villageois palestiniens exigent l’ouverture de routes agricoles à Deir Istiya.
Les agriculteurs et citoyens palestiniens se sont rassemblés, hier après-midi, dans la ville de Deir Istiya.
.
Sheikh Salah: Nous allons célébrer notre liberté à la Mosquée al-Aqsa
Sheikh Ra’ed Salah, chef du Mouvement islamique dans les territoires occupés en 1948, a exprimé sa confiance que «le peuple palestinien va bientôt célébrer sa liberté.
.
L’occupation ouvre une nouvelle fois le carrefour de Beyt Anoun à l’est d’Hébron.
Les forces d’occupation israelienne ont ouvert à nouveau, ce matin, le carrefour de Beyt Anoun à l’est d’Hébron après avoir été fermé pendant six mois.
.
L’occupation interroge les citoyens à l’ouest de Jénine.
Les forces d’occupation sionistes ont interrogé, la nuit dernière, quatre citoyens de la ville de Silat al-Harithiya à l’ouest de la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie.
.
Des colons prévoient d’abattre des centaines d’oliviers.
Des colons israéliens ont marqué des centaines d’oliviers appartenant à des Palestiniens dans la ville de Deir Estia à l’ouest de Salfit comme un prélude à les couper.
.
Un calme prudent règne dans la bande de Gaza
Les Forces d’Occupation Israéliennes se sont retirées des zones frontalières orientales de Gaza, hier après-midi, après avoir effectué plusieurs incursions.
.
Hamas: l’Autorité Palestinienneisraelienne et l’occupation portent l’entière responsabilité de l’incendie de la famille Hindi.
Le mouvement du Hamas a souligné que la vie à Gaza est devenue impossible, sous le blocus, la strangulation et la complicité, tout en appelant la communauté internationale et toutes les parties concernées à agir pour arrêter cette détérioration de la situation humaine dans l’enclave assiégée depuis des années.
.
Shin Bet: la résistance palestinienne a effectué 115 attentats en Avril.
La sécurité d’Israël a dévoilé que la résistance palestinienne en Cisjordanie occupée a commis 115 « attaques documentées » contre des cibles sionistes, qui ont blessé des dizaines de soldats et de colons durant les mois d’Avril et mai.

Les données publiées par le service des renseignement israéliens (Shin Bet), ont montré que pour la première fois en six mois, aucun décès n’a été enregistré du côté israélien, au cours d’une vague d’opérations palestiniennes.
.
5677 palestiniens arrêtés depuis le début du soulèvement de Jérusalem.
.
Deux raids aériens sionistes sur l’est de Khan Younis.
Les drones de l’armée occupante israélienne ont lancé deux raids aériens, à l’aube samedi, sur l’est de la ville de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.
.
A cause de la crise de l’électricité, Trois enfants meurent dans l’incendie de leur maison à Gaza.
Trois enfants sont morts, tard la nuit de ce vendredi, alors que leur mère et leurs deux frères sont blessés suite à un incendie qui a ravagé leur maison à l’ouest de la ville de gaza.
.
Un jeune palestinien blessé par les balles d’occupant au nord de Gaza.
Les forces d’occupation israéliennes ont ouvert le feu et lancé des bombes lacrymogènes sur un groupe de jeunes palestiniens, blessant l’un d’eux et asphyxiant plusieurs d’autres.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire