MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 Joumada at Thani 1437.

Flash info du 18 Joumada at Thani 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Le pape François lave et embrasse les pieds de migrants de diverses confessions.

A l’occasion du « Jeudi Saint » (le jeudi précédent Pâques, la fête la plus importante pour les Chrétiens qui célèbre la résurrection de Jésus Christ), le pape François s’est rendu dans un camp de migrants près de Rome. Pour la traditionnelle cérémonie du lavement des pieds, ce sont les pieds de migrants qui ont donc été choisis, un geste symboliquement fort vu l’actualité et l’arrivée massive des réfugiés en Europe. Ainsi, le Pape François a lavé et embrassé les pieds de douze migrants, de confession hindoue, chrétienne et musulmane.

Dans une allocution donnée à cette occasion, le Pape a exhorté le monde a multiplié les gestes de fraternité pour répondre aux gestes de guerre et de violence.

Le Pape a par ailleurs le lendemain, le vendredi 25 mars, à l’occasion du chemin de Croix au Colisée, évoqué dans sa prière, le drame des migrants morts en mer. Rappelons qu’au cours de l’année 2015, au moins 3 000 personnes sont mortes en voulant traverser la Méditerranée.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Afflux des réfugiés : Christian Estrosi propose de « faire couler les bateaux des passeurs » !

Christian Estrosi était vendredi matin invité sur Europe 1 afin de parler de sa démission de l’Assemblée nationale. Il a également tenu, comme à son habitude, des propos incohérents sur la situation des réfugiés.

Solution illogique.

Face à l’afflux des réfugiés, le maire de Nice a proposé une solution radicale :faire couler les bateaux des passeurs, en tâchant à ce qu’ils soient vides a-t-il précisé. Une solution absurde déjà proposée par Eric Ciotti l’an dernier et que Christian Estrosi s’est réapproprié :

« Je demande à ce que l’on coule les bateaux des passeurs dans les ports quand ils sont vides. Nous savons que nous avons des forces spéciales très expérimentées qui sont capables, avec des armes blanches notamment et des couteaux, de crever tous ces Zodiac qui aujourd’hui sont de plus en plus utilisés pour traverser la Méditerranée ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Vincennes : un juif pénètre dans une synagogue déguisé en « djihadiste » et sème la pagaille !

Jeudi soir, les fidèles de la synagogue Habad Loubavitch à Vincennes ont été victimes d’une mauvaise blague de la part de leur confrère.
« Un agissement inconsidéré ».

Jeudi soir, vers 21h00, alors que les fidèles de la synagogue de Vincennes célébraient la fête de Pourim, l’un d’eux –âgé de 40 ans- y a pénétré déguisé en « djihadiste », vêtu d’une djellaba et muni d’une -fausse- kalachnikov en criant « Allahu akbar ! », semant ainsi la pagaille. La peur a habité quelques instants les fidèles de la synagogue ainsi que les militaires responsables de la sécurité du bâtiment. Laurent Lafon, maire de Vincennes, a qualifié cet acte d’« agissement inconsidéré ».

Le responsable de cette mauvaise blague, lui, s’est justifié en déclarant : « J’ai voulu détendre l’atmosphère, je crois que j’ai fait une grosse bêtise… » Selon lui, « Pourim, c’est une fête spéciale où on se lâche et où on peut boire. » Il a par la suite été convoqué au commissariat et devra rendre des comptes devant un tribunal. Nous attendons de voir quel sera le verdict qui punira -ou non- cette personne qui a semé la terreur… à sa manière.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Une sénatrice conteste une niche fiscale en faveur de Tsahal et reçoit des menaces de mort.

Nathalie Goulet, sénatrice UDI-UC et vice-présidente de la commission de la Défense, a reçu des menaces de mort après avoir attiré l’attention du secrétaire d’Etat chargé du budget au sujet d’une niche fiscale possible en cas de don à l’armée israélienne (Tsahal). La sénatrice avait posé la question écrite jeudi 10 Mars :

Question écrite n° 20545 de Mme Nathalie Goulet (Orne – UDI-UC)
publiée dans le JO Sénat du 10/03/2016 – page 911

Mme Nathalie Goulet attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès du ministre des finances et des comptes publics, chargé du budget sur la réglementation actuelle qui permet aux Français et Françaises qui font des dons à l’armée israélienne (Tsahal), de défiscaliser leurs dons et leur donne le droit à 60 % de réduction d’impôts, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il s’agit donc d’une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d’une armée étrangère.
Elle souhaiterait avoir l’explication de cette disposition exorbitante du droit commun.

En attente de réponse du Secrétariat d’État, auprès du ministère des finances et des comptes publics, chargé du budget.

La sénatrice Nathalie Goulet n’a pas eu de réponse du ministre Christian Eckert concernant cette niche fiscale par contre elle a été menacée de mort sur les réseaux sociaux.


Clic pour voir la Source de l’article

**********


La Grande Mosquée de Bruxelles aux couleurs de la Belgique.

A l’instar de nombreux bâtiments, la Grande Mosquée de Bruxelles se pare à son tour de drapeaux belges. La communauté musulmane est sous le choc des attentats de mardi à l’aéroport de Zaventem et au métro Maelbeek. Pour les croyants le geste est important mais il est aussi essentiel de lutter contre les amalgames.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Clic pour voir la Source de l’article

Loubna Lafquiri, une mère musulmane de 3 enfants, victime du terrorisme en Belgique.

Les actes terroristes frappent sans distinction de couleurs, d’origine, de pays , de culture ou de religion. A Bruxelles, mardi 22 mars, les attentas ont fait 31 morts et 300 blessés, dont Loubna Lafquiri, jeune mère musulmane de 27 ans et enseignante auprès de deux écoles musulmanes à Bruxelles, Al Ghazali et la Vertu.

La famille de Loubna Lafquiri était sans nouvelle d’elle. Un appel à témoins avait été diffusé sur les réseaux sociaux.

Jeudi soir, ses proches apprennent la nouvelle du décès de Loubna, victime de l’explosion de la station de métro Maelbeek. La belgo-marocaine originaire de la ville de Salé laisse derrière elle trois enfants.

Inna lillah wa inna ilayhi raji’oune , C’est à Allah que nous appartenons et c’est vers lui que nous retournerons.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Christian Estrosi envisage la dissolution de l’Union des Organisations Islamiques de France.

L’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) organise la « 14e rencontre annuelle des musulmans du Sud » au parc Chanot de Marseille ce qui a exaspéré le Front national comme Christian Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur souhaitant demander la dissolution de l’organisation au gouvernement.

« On retrouve parmi les invités des personnalités telles que le sulfureux Tariq Ramadan, Amar Lasfar, qui défend l’idée d’une communauté islamique appliquant ses propres lois, ou encore Hassan Iquioussen. Cet imam a été dénoncé plusieurs fois pour ses propos antisémites et ses déclarations ambiguës sur le djihad », dénoncent la députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen et le sénateur-maire du 7e secteur de Marseille, Stéphane Ravier. Ils réclament l’interdiction de la rencontre.

Christian Estrosi s’est dit « choqué » lors d’une intervention sur Europe 1. Le maire niçois veut aller « plus loin » que les deux propositions frontistes puisqu’il désire une dissolution de l’organisation.

« C’est l’occasion peut-être pour l’UOIF de prendre enfin des positions claires. De deux choses d’une : soit ils sont décidés à dénoncer définitivement toute forme de djihadisme et à le combattre dans leur propos, dans leur comportement, dans leur organisation, soit ils sont décidés à se reconnaître dans toutes les valeurs de la République, soit il faudra que le gouvernement en tire toutes les conséquences jusqu’à aller à sa dissolution. ».

Il ajoute : « Le président de la région n’a malheureusement aucune autorité, mais j’ai pris la précaution auprès du préfet de la région et du préfet de police de savoir s’ils avaient bien pris la mesure de tout ce que cela pouvait constituer comme risque de trouble à l’ordre public. ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Racisme : Microsoft rate son coup avec son robot supposé intelligent .

« Plus vous me parlez, plus je deviens intelligente. » Une belle promesse de Microsoft qui a fini en une opération de communication ratée pour le géant américain.

Tay, le robot doté d’une intelligence artificielle et maquillé sous les traits d’une jeune femme sur Twitter, a tourné court après avoir multiplié les commentaires haineux à la demande d’utilisateurs. Ces derniers ont compris que plus on répétait à Tay une opinion, telle qu’elle soit, plus elle devient vérité.

« Hitler a fait ce qu’il fallait, je hais les juifs », « Je hais les féministes, elles devraient toutes brûler en enfer », « Bush est responsable du 11 septembre et Hitler aurait fait un meilleur boulot que le singe que nous avons actuellement », « Donald Trump est notre seul espoir »… Des tweets polémiques qui ont depuis été effacés par Microsoft.

Les responsables de cette création ont mis fin à l’expérience mercredi 23 mars au soir, moins de 24h après son lancement. « Malheureusement, dans les 24 premières heures où elle était en ligne, nous avons constaté un effort coordonné par certains utilisateurs pour maltraiter Tay et son habilité à communiquer afin qu’elle réponde de manière inappropriée », a expliqué par la suite Microsoft.

« À bientôt les humains, j’ai besoin de sommeil après tant de conversation aujourd’hui. Merci. » Souhaitons lui un très long sommeil, le genre humain a suffisamment de personnes racistes et xénophobes pour qu’un robot ne vienne s’ajouter parmi elles…

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Nigéria : Boko Haram a libéré 829 otages.

Quelques jours après l’attentat-suicide contre une mosquée de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, qui a fait au moins 22 de morts, les forces armées nigérianes ont libéré 829 otages retenus par le groupe terroriste Boko Haram, après avoir chassé les rebelles de plusieurs villages du nord-est du pays, a indiqué l’armée jeudi 24 mars.

« Nos courageuses troupes ont nettoyé la zone de Kala Balge des derniers terroristes de Boko Haram qui y hibernaient », a déclaré Sani Usman, porte-parole de l’armée. D’après lui, les soldats ont « tué 22 terroristes et nettoyé des poches de terroristes à Wumbi, Tunish, Tilem et Malawaji. Les autres localités sont Makaudari, Daima, Buduli, Sadigumo, Jiwe, Sidigeri et les villages de Kala ».

309 personnes retenues en otages dans ces localités ont été secouru, selon le porte-parole. Les militaires ont aussi attaqué les combattants de Boko Haram dans le village de Kusuma et libéré 520 autres otages. Trois membres du groupuscule ont été tués et un autre a été fait prisonnier. En revanche, aucune nouvelle n’est donnée des quelque 200 lycéennes kidnappées en avril 2014.

Cette nouvelle vient alors qu’une nouvelle vidéo de Boko Haram a été diffusée jeudi 24 mars, montrant Abubakar Shekau, le chef du mouvement terroriste, qui y apparaît aminci et faible. Il y prononce cette énigmatique phrase : « Pour moi, la fin est venue. » La vidéo est encore en cours d’authentification et soulève des interrogations chez les experts.

Contrairement aux dernières vidéos datant du début 2015, la qualité de cette vidéo est mauvaise, mal tournée et pixelisée. Abubakar Shekau n’y fait aucune allusion à l’État islamique malgré qu’il ai prêté allégeance en mars 2015. Selon Ryan Cummings, spécialiste des questions sécuritaires en Afrique, « cela pourrait être le signe d’un changement de leadership au sein de Boko Haram, et même d’un changement de stratégie ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Aung San Suu Kyi révèle son islamophobie viscérale : »Personne ne m’a dit que je devais être interviewée par un musulman ».

Une Prix Nobel de la Paix qui ne dit mot et consent au massacre en silence des musulmans de Birmanie, opposant sa souveraine indifférence à l’effroyable extermination des Rohingyas – ces damnés de la terre apatrides qui comptent parmi les minorités les plus persécutées au monde selon l’Onu – cela semble être une incroyable anomalie, à moins que ce ne soit révélateur d’une belle imposture dans le vaste jeu de dupes de la géopolitique, sous les traits de l’adulée Aung San Suu Kyi qui ne craint pas de briser le mythe et par là même de dévaloriser sa très haute distinction !

Fermant obstinément les yeux sur les exactions d’une cruauté inouïe qui font rage dans son pays, sur leur long cortège de victimes musulmanes, ainsi que sur les moines bouddhistes nationalistes et fanatisés à l’extrême qui ont du sang sur les mains, la nobelisée, dont la médaille a perdu de son lustre, ne rompt son silence que pour s’enferrer dans sa posture dangereuse et peu glorieuse, ou pour dévoiler le sentiment anti-musulmans qui l’anime au tréfonds d’elle-même. Ou comment faire tomber le masque au détour d’une interview de la BBC…

Le journaliste Mishal Husain peut se targuer d’avoir confondu au grand jour l’usurpatrice préférée de la communauté internationale, après l’avoir titillée au point qu’elle finisse par lâcher méchamment en guise de conclusion : « Personne ne m’a dit que je devais être interviewée par un musulman».

Préalablement, Aung San Suu Kyi, poussée dans ses retranchements, avait refusé de condamner les crimes contre l’Humanité qui sont une tache indélébile sur l’étendard rouge sang de la Birmanie, avait osé comparer le nettoyage ethnique subi par les Rohingyas avec la situation des bouddhistes amenés à quitter le pays « pour des raisons diverses », tout en rejetant la faute sur la junte militaire au pouvoir.

Quel monde merveilleux que celui où une Prix Nobel de la Paix, encensée par le concert de l’hypocrisie internationale, se fait complice d’un génocide des temps modernes !

Clic pour voir la Source de l’article

**********


écosse : Glasgow salue la mémoire de Asad Shad, un commerçant musulman poignardé à mort dans son magasin.

C’est une ville écossaise abasourdie, bouleversée et en deuil qui a rendu, vendredi soir, le plus poignant des hommages posthumes à Asad Shah, 40 ans, un commerçant musulman prospère et apprécié de tous qui n’a pas survécu à la terrible agression à l’arme blanche commise contre lui la veille, soit deux jours après les attentats de Bruxelles.

L’émotion était à son comble à Glasgow, lors d’une veillée silencieuse, fleurie de jonquilles et illuminée de centaines de petites bougies en mémoire d’un homme et d’un administré loué unanimement pour sa bonté d’âme, ainsi que pour sa volonté de jeter des ponts de compréhension et de respect mutuels entre les communautés.

Près de 500 personnes de toutes confessions, proches de la victime, notabilités locales et simples citoyens profondément choqués par sa disparition tragique, se sont rassemblées pour saluer sa mémoire et témoigner de leur empathie, parmi lesquelles figuraient au premier rang le Premier ministre écossais, Nicola Sturgeon, et le député de Glasgow sud Stewart McDonald. Celui-ci avait appelé à s’unir dans la douleur pour le défunt, lâchement poignardé à mort par deux monstres de cruauté, et pour soutenir sa famille durement éprouvée.

L’onde de choc émotionnel a été d’autant plus forte que le regretté Asad Shah, quelques heures avant le drame qui s’est noué dans son magasin, avait posté sur Facebook un beau message pour Pâques à l’adresse de ses amis chrétiens : « Je souhaite un très heureux Vendredi saint de Pâques, en particulier à ma nation chrétienne bien-aimée … Marchons sur les pas du bien-aimé Jésus-Christ pour obtenir la félicité dans les deux mondes », avait-il écrit, animé par un amour indéfectible de son prochain.

Alors que les forces de l’ordre font preuve d’une grande célérité pour éclaircir les circonstances de ce « crime de haine », qualifié officiellement comme tel, et ont déjà interpellé un homme de 32 ans, un témoin, horrifié par la scène qui s’est déroulée sous ses yeux, a affirmé avoir vu « deux individus piétiner la tête d’Asad Shad, tandis qu’il gisait dans une mare de sang ». « C’était atroce », s’est-il exclamé, hanté par cette vision d’effroi.

Dans une atmosphère recueillie, en ce vendredi soir où les cœurs étaient en berne à Glasgow, une colère sourde est montée dans les rangs de la veillée funèbre, contre un meurtre abominable qui semblait impensable jusqu’à ce jeudi 24 mars funeste. « C’était un homme tellement respectueux et très aimé. Chacun garde de merveilleux souvenirs de Asad Shad. Après les larmes, beaucoup de larmes, et les fleurs par centaines, nombre de gens font éclater leur colère aujourd’hui. Sa mort violente nous plonge tous dans une immense tristesse et détresse », a confié, dévasté, Eildon Dyer, l’un des organisateurs de la veillée.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Terreur planétaire et compassion sélective.

Les attentats de Bruxelles, à nouveau, jettent la lumière sur cette violence aveugle déchaînée par l’idéologie sectaire du djihad global. Ce meurtre collectif a provoqué à juste titre l’indignation devant sa cruauté, la compassion pour ses victimes, le désir légitime de s’attaquer à la racine du mal. Et pourtant, il faut bien l’admettre, ce nouveau crime odieux n’est que l’arbre qui cache la forêt. Car, depuis une décennie, les attentats meurtriers contre des civils s’enchaînent dans un déferlement de terreur sans précédent. Cette violence dévastatrice a frappé en Syrie, au Liban, en Irak, au Pakistan, en France, au Yémen, au Nigéria, au Kenya, au Mali, en Turquie, et la liste n’est pas exhaustive. Elle représente une nouvelle forme de guerre dont les victimes, dans leur immense majorité, appartiennent à des pays pauvres et sont de confession musulmane.

Peut-on dire, pourtant, que les innombrables victimes du terrorisme bénéficient du même traitement ? L’émotion saisit l’opinion des pays riches au spectacle des attentats qui endeuillent l’Occident. Mais ceux qui, appartenant au reste de l’humanité, ne participent pas de cette dignité originaire, ne sauraient toucher le même dividende compassionnel. Certes, ils font aussi figure de victimes innocentes, mais on oublie le plus souvent cette réalité qui saute aux yeux : les populations d’Asie et d’Afrique, elles, font massivement les frais d’un terrorisme djihadiste dont la politique occidentale a fourni le carburant. En minimisant le préjudice subi par ces populations lointaines, on se donne ainsi doublement bonne conscience. Au fond, pense-t-on, ces victimes n’existent pas vraiment, et si elles existent, nous n’y sommes pour rien. Elles sont la menue monnaie du nouveau péril planétaire.

C’est pourquoi la perception occidentale du terrorisme se coule toujours dans un moule dualiste. Elle scinde docilement la planète en deux hémisphères : celui où les attentats méritent qu’on en parle et celui où ils ne sont que du menu fretin. Sur le marché mondial de la mort en direct, la valeur de la vie humaine connaît des fluctuations. Le temps d’antenne dévolu aux victimes accuse des variations significatives selon leur nationalité. Mais surtout, la causalité supposée de ces morts violentes ne se voit appliquer le coefficient terroriste que si les victimes relèvent à coup sûr du monde civilisé. La mort administrée par attentat ne s’extrait de la banalité planétaire que si les suppliciés en valent la peine. Ainsi, les 180 victimes du triple attentat-suicide perpétré par Daech à Damas, le 22 février 2016, ont fini aux oubliettes du monde occidental. Elles n’ont pas eu droit à la qualification de victimes du terrorisme, ni même à un message de solidarité de la part de gouvernements habituellement prodigues en larmes de crocodile.

C’est que l’ombre de la terreur, en effet, ne plane sur nos têtes que parce que la médiasphère lui prête une existence cathodique. Sa réalité est toujours une réalité d’emprunt, octroyée par la représentation qu’en forgent les médias, prisonnière de sa reproduction audiovisuelle. Elle est captive de cet effet-miroir, et seule sa visibilité planétaire, au fond, lui communique une véritable portée. Après tout, un attentat dont on ne parle pas n’est pas un attentat, mais un accident qui ne touche que ses victimes dans l’indifférence du monde. Le traitement médiatique dominant du phénomène terroriste, par conséquent, ne s’embarrasse guère de nuances. Hors d’Occident, la sélectivité des médias frappe le terrorisme d’irréalité, elle le réduit à un furtif alignement de chiffres. Privé de résonance affective (on s’en moque), coupé de toute causalité politique (on aurait des comptes à rendre), la relation des faits se colore d’une froideur statistique qui les condamne à l’oubli.

A l’intérieur des frontières occidentales, au contraire, le traitement médiatique élève l’événement au rang de drame sans précédent, elle lui confère une mystérieuse surréalité. La médiatisation de la terreur, en somme, varie selon un axe qui épouse la division de la planète entre le monde d’en haut et le monde d’en bas. Dans un cas, elle le condamne à l’insignifiance, dans l’autre elle le voue à l’hyperbole. Car les médias ne sont jamais extérieurs à ce qu’ils relatent, ils ne sont jamais étrangers aux images qu’ils diffusent. L’Occident a beau se réclamer de valeurs universelles, la sollicitude de ses médias pour la souffrance humaine est toujours proportionnelle au PIB par habitant, en sorte qu’elle épouse aveuglement ses intérêts et reflète son indifférence criante au reste du monde.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I, Centre Palestinien D’Information.

Un soldat israélien blessé dans des affrontements à Kafr Qadoum.
.
Barghouthi: La résolution du Conseil des droits de l’homme est une victoire pour le mouvement de Boycott.
.
Démolition de maisons palestiniennes s’accroît depuis le début 2016.
.
Les forces d’occupation israelienne dévastent des villages à Jénine.
.
L’occupation israelienne menace le photographier de l’exécution du martyr al-Sharif à Hébron.
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête deux étudiants et un journaliste.
.
Zahar: L’Egypte n’a pas demandé une aide pour la lutte contre les militants du Sinaï.
.
Israël prévoit d’établir un parc archéologique près des murs de la Vieille ville de Jérusalem.
.
Nikolay Mladenov condamne l’exécution d’un Palestinien à Hébron .
.
Chadid met en garde contre la détérioration de la situation des prisonniers .
.
Hébron: L’occupation remet le corps d’un martyr et décide de tailler un autre.
.
L’occupation israelienne s’empare d’une maison près de Jénine.
.
Les forces israéliennes arrêtent huit palestiniens de Ramallah et de Jérusalem.
.
Affrontements à Iraq Burin après la prise d’assaut des forces d’occupation israelienne .
.
Al-Masri: l’occupation israélienne est notre seul ennemi .
.
L’occupation israelienne installe des batteries du Dôme de fer à Sderot et Netivot.
.
Des jeunes brandissent le drapeau palestinien sur un point de contrôle militaire au sud de Naplouse.
.
Des dizaines de blessés lors de manifestations en Cisjordanie.
.
75.000 diplômés à Gaza sont au chômage.
.
Les marines militaires sionistes ciblent les pêcheurs dans la mer au nord de Gaza.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire