MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 8 Joumada at Thani 1437.

Flash info du 8 Joumada at Thani 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Palestine : l’armée israélienne censure la presse, la FIJ condamne.

Samedi, la fédération internationale des journalistes (FIJ) a fait appel à l’ONU concernant les attaques menées par Israël à l’encontre des médias palestiniens. Les colons israéliens s’adonnent en effet à des attaques et à des censures des médias locaux palestiniens.

Le week-end dernier, l’armée israélienne a pénétré dans les locaux d’une télévision palestinienne située à Ramallah. Le président de la FIJ a tenu à réagir face à cet acte inadmissible. Il a ainsi déclaré dans un communiqué : « Nous ne pouvons pas tolérer ces attaques continues des autorités israéliennes pour museler la presse palestinienne ».

La veille de cette intervention dans les locaux de la chaîne palestinienne, l’armée israélienne est entrée dans un autre complexe télévisé, avant d’arrêter le directeur de la chaîne et de fermer les locaux. Israël et son armée pratiquent donc une véritable censure des médias palestiniens, censure dénoncée et condamnée par la FIJ qui espère une réaction de l’ONU.

Ainsi, l’ONU est invitée à « enquêter sur les violations de la liberté de la presse en Palestine sans délai ». Pénétrer dans les locaux de chaînes télévisées, arrêter des journalistes et fermer des chaînes de télévision reflètent en effet une véritable violation des libertés de presse et d’expression. La liberté d’expression semble une fois de plus s’appliquer seulement à certains alors qu’elle est amputée à d’autres et ce, en toute impunité.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Manuel Valls dit « assumer les relations de la France avec l’Arabie saoudite ».

Au début du mois de mars, François Hollande remettait la Légion d’honneur au prince héritier d’Arabie saoudite Mohamed ben Nayef. C’est justement sur cet événement que Manuel Valls est revenu en indiquant qu’il fallait arrêter les hypocrisies quant aux relations avec l’Arabie saoudite.
Une Légion d’honneur qui fait grincer des dents.

Remise discrètement, cette haute distinction a suscité de nombreuses critiques. Cependant face à cette situation, le Premier ministre a appelé à cesser les hypocrisies. Il a indiqué que la France possédait de fortes relations avec le royaume saoudien et que cela devait être assumé. « Nous avons une relation stratégique avec l’Arabie saoudite. Il faut l’assumer. Est-ce que pour autant nous partageons la nature du régime, son action ? Non, bien évidemment », a précisé Manuel Valls. Cependant certains s’interrogent donc sur les raisons de cette attribution de la Légion d’honneur et dénoncent la peine de mort qui a donné lieu à l’exécution de 72 personnes depuis le début de l’année. Mais honorer les dirigeants étrangers est tradition et ne pas discuter avec des Etats dont on ne partage pas le système de gouvernance voudrait dire ne plus avoir de relations diplomatiques. Manuel Valls a d’ailleurs aussi désigné l’Iran par ce discours.

L’Arabie saoudite est considérée comme un allié de taille par la France, dans la lutte contre l’Etat islamique. C’est aussi un partenaire économique important avec des contrats d’armement. Quant aux droits de l’Homme, les autorités françaises disent en discuter avec Riyad. Pour se donner bonne conscience ?

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Palestine : Ahmed Dawabcheh s’envole à la rencontre de Cristiano Ronaldo après avoir reçu son invitation !

Âgé de seulement 5 ans, Ahmed Dawabcheh s’est retrouvé orphelin en un rien de temps après avoir perdu l’intégralité de sa famille dans un incendie criminel déclenché par des extrémistes israéliens le 31 juillet dernier, à Douma, en Cisjordanie occupée.
Un vaillant survivant honoré.

Il y a quelques heures à peine, le seul survivant de la famille Dawabcheh accompagné de son oncle et de ses grands-parents se sont envolés en direction de l’Espagne. Ils y retrouveront Cristiano Ronaldo qui n’a pas hésité à inviter le jeune Ahmed à sa rencontre, il y a quelques semaines, dès que celui-ci serait habilité à voyager. Ils passeront ce soir la frontière entre la Cisjordanie occupée et la Jordanie afin de rejoindre Amman d’où ils s’envoleront en direction l’Espagne, a annoncé le grand-père d’Ahmed.

Le patron du sport palestinien, Jibril Rajoub, a particulièrement apprécié l’initiative de la star du football et a tenu a « salué une superbe initiative humaine du Real Madrid, de son administration et de Cristiano Ronaldo. Elle redonne espoir à un enfant qui a perdu toute sa famille. » Ajoutant :

« Il y a un soldat inconnu dans toute cette affaire et c’est Zinedine Zidane, que nous remercions chaleureusement. ».

Le jeune palestinien a dû être hospitalisé durant 8 longs mois afin de soigner ses graves brûlures et les médecins ont confirmé le besoin d’une longue période de convalescence afin qu’il puisse correctement se rétablir. « Il vient de passer huit mois à l’hôpital. Il va mieux mais il faudra encore beaucoup de temps et de soins pour qu’il se remette vraiment » a précisé son grand-père.

Après avoir perdu ses parents ainsi que son petit frère de 18 mois, Ahmed pourra retrouver la joie de son enfance en passant du temps et peut-être même en jouant au football -s’il y parvient- avec sa star préférée qui lui redonnera certainement le sourire, par la grâce et la volonté d’Allah.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Algérie : La collecte de Bouchra sera entièrement reversée à Maria !

Nous vous parlions de la petite Maria, atteinte d’une atrésie des voies binaires, et de l’appel aux dons lancé par son père par le biais du site de collecte Cotizup. Au vu de son état de santé qui ne cesse de se dégrader, la famille de Bouchra a décidé de reverser la totalité des dons recueillis pour soigner Bouchra à Maria.

Généreux geste.

Décédée le 8 mars, la campagne de dons organisée pour sauver Bouchra avait permis de récolter la somme nécessaire en un bref délai. Le site CotizUp vient aujourd’hui d’annoncer le généreux don octroyé par la famille de Bouchra :

« C’est un geste des plus généreux qui vient aujourd’hui éclaircir la sombre et triste annonce du décès de la petite Bouchra. La famille de Bouchra vient d’annoncer à CotizUp sa décision d’offrir officiellement la totalité de la collecte (119 409 €) à la petite Maria, 8 mois et atteinte de la même maladie. » .

Le député belge Laurent Louis a également exprimé ce lundi son soutien à la famille de Maria, s’indignant face à la somme excessive demandée par la France et la Belgique pour une telle prise en charge.

Le député belge Laurent Louis a également déclaré sur twitter :
Quel malheur que de voir des enfants malades. Maria me fait penser à ma petite Racha. C’est triste que l’Algérie ne puisse sauver ses enfants. La médecine est un domaine où il y a encore de gros progrès à faire dans ce beau pays. Le pire, c’est qu’on demande des sommes folles pour sauver cet enfant; 120 000 euros en Belgique et 200 000 euros en France ! C’est affreux de voir que la survie d’un enfant soit conditionnée au fric. Je viens de parler avec la famille et je vais faire ce que je peux pour permettre à Maria de venir en Belgique pour qu’elle puisse être soignée même si la famille ne parvient pas à réunir la somme exorbitante demandée. Soigner un enfant ne devrait jamais être une histoire d’argent. J’espère que Maria aura la même chance que Racha. Que Dieu la bénisse et que les Hommes lui viennent en aide…

En espérant que la petite Maria parvienne à se rendre en Belgique et qu’elle puisse se soigner convenablement, inch Allah.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


M’Hammed Henniche (UAM 93) accueille des étudiants en journalisme pour une immersion dans le culte musulman.

M’Hammed Henniche de l’UAM 93 a accueilli comme chaque année les étudiants en journalisme de l’ESJ-Paris (École supérieure de journalisme de Paris). L’occasion pour ces futurs journalistes de mieux comprendre comment fonctionne le culte musulman en France.

A l’heure où la communauté musulmane est souvent diabolisée dans les médias, cette expérience ne peut être que positive. La démarche engagée par le secrétaire général de l’UAM 93 doit être soutenue et pourquoi pas copiée dans l’ensemble du territoire.

Communiqué de M’Hammed Henniche :

Comme chaque année, depuis 2011, les étudiants en journalisme ont passé la journée du lundi 14 mars dans une mosquée de la Seine Saint-Denis, en l’occurrence la mosquée du Centre Culturel islamique du Bangladesh de Stains.

Il s’agit d’un partenariat entre l’UAM-93 et l’ESJ-Paris (École supérieure de journalisme de Paris) qui permet aux étudiants de faire une « immersion dans une mosquée » de la Seine Saint-Denis : en assistant aux prières, observant les ablutions, découvrant le fonctionnement d’une mosquée de l’intérieur et surtout débattre sans tabou avec les responsables de la mosquée et de l’UAM-93 sur l’islam, l’actualité…

Une conférence de presse sous l’œil bienveillant de leur professeur M. Philippe Duley, ancien dirigeant du journal le Parisien.

Pour rappel : ce partenariat a permis aux étudiants de l’ESJ-Paris de visiter la mosquée d’Aubervilliers (2011), la Mosquée du Bourget (2012), la Mosquée de Pantin (2013), la Mosquée du Pré-St-Gervais (2014).

En 2015, et à cause des évènements dramatiques, l’ESJ-Paris a préféré suspendre cette initiative temporairement.

2016 c’était la reprise avec Stains, l’année prochaine on choisira une nouvelle mosquée, Incha’Allah, nous cherchons à présenter chaque année une nouvelle mosquée.

Enfin, grand merci à toute l’équipe de la Mosquée de Stains qui étaient magnifiques et fort aimables.

Les organismes Noorassur et Halal Vérif ont expliqué les problématiques de la finance islamique et du halal aux étudiants journalistes.

Chaque étudiant est parti avec son prénom écrit en calligraphie arabe, c’était le cadeau surprise de cette année.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Palestine : Un agent secret israélien confond son collègue avec un Palestinien et le tue.

Les forces de sécurité ont accidentellement abattu un agent du Shin Bet, Amir Maimoni, 29 ans, près de la frontière de Gaza mardi ont indiqué les responsables de la sécurité.

L’incident est survenu mardi soir alors que les agents du Shin Bet étaient en pleine opération le long de la frontière avec Gaza. Maimoni a été mortellement blessé dans l’incident et est décédé un peu plus tard des suites de ses blessures.

« Il s’agissait d’une opération nécessaire et complexe à laquelle vous participiez en tant que combattant et commandant », a déclaré Yoram Cohen, chef du Shin Beth.

Pour l’instant, les détails de l’incident n’ont pas été rendus publics par les forces de sécurité israéliennes. Une enquête va être menée pour combattre ce qui a poussé l’un des agents à ouvrir le feu sur son collègue.

Selon un ancien chef du Shin Beth, Avi Dichter, un tel accident n’était pas arrivé depuis plus de 20 ans.

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Bruxelles , attentats de Paris : fusillade lors d’une perquisition.

Plusieurs policiers ont été blessés lors d’une perquisition à Bruxelles dans le cadre d’une enquête sur les attentats de Paris. Enquêteurs belges et français travaillent sur la filière bruxelloise qui serait grandement impliqué dans les attaques du 13 novembre à Paris.

Le quartier où s’est déroulé la fusillade est actuellement bouclé. Plusieurs personnes seraient en cavale. Les autorités ont précisé qu’il ne s’agit pas d’Abdeslam Salah, recherché depuis les attentats de Paris.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Abdelkader Merah renvoyé aux assises pour complicité d’assassinats.

Quatre ans après les faits, le frère de l’auteur des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012 a été renvoyé aux assises spéciale – car spécialement composée – par les juges antiterroristes. Abdelkader Merah comparaîtra donc pour « complicité d’assassinat ».

Un autre complice présumé a été renvoyé par les trois magistrats : Fettah Malki, accusé pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Il est soupçonné d’avoir fourni un pistolet-mitrailleur Uzi et un gilet pare-balles au tueur.

Un non-lieu a été en revanche prononcé pour Mohamed Mounir Meskine, soupçonné d’avoir participé avec les frères Merah au vol du scooter utilisé lors des attaques. Les décisions des magistrats correspondent aux réquisitions du parquet de Paris il y a un mois. Le procureur estimait alors qu’Abdelkader Merah a été « un vecteur indéniable de radicalisation et dans la mise en œuvre des principes mortifères relayés par les groupes terroristes ».

Lors de l’enquête sur l’implication du frère aîné du tueur dans les tueries, un iPod et un lecteur multimédia avaient été retrouvés. Les experts avaient trouvé dans l’iPod des notes effacées, contenant des conseils pour échapper à la vigilance des autorités. Dans le lecteur multimédia, des fichiers audio en arabe évoquaient des techniques de dissimulation (possession de plusieurs téléphones, approvisionnement en armes, « camouflage » au sein de la société d’un pays). Dans les deux cas, l’accusé a minimisé ces preuves.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Amérique : Une célèbre escrimeuse américaine voilée s’est vu refuser l’accès à un festival en raison de son hijab.

Au sommet de son art, à la pointe de l’épée maniée avec dextérité, Ibtihaj Muhammad, la première athlète américaine voilée à participer aux prochains Jeux Olympiques de Rio en août 2016, est au faîte de sa notoriété, ou du moins le pensait-elle humblement, avant l’incident qui a failli lui barrer l’accès au festival très prisé des médias interactifs à Austin, Texas.

L’escrimeuse multi-médaillée, qui a eu les honneurs de la Maison Blanche, aurait bien aimé sortir sa botte secrète pour se tirer d’un bien mauvais pas, mais face à l’excès de zèle d’un contrôleur qui exigeait d’elle qu’elle retire son hijab pour obtenir un badge d’accréditation, la championne a préféré user de toute sa force de persuasion pour briser les barrières de son entêtement, bête et méchant.

Refusant de se plier à cette injonction vexatoire et irrecevable, elle a déployé des trésors de patience et d’intelligence pour expliquer à son interlocuteur qu’aucune loi ne l’obligeait à retirer un voile revêtu pour des raisons religieuses dans l’espace public, et a fortiori qu’elle arborera, au Brésil, pour défendre les couleurs de la bannière étoilée.

Réalisant un peu tard à qui il avait affaire, l’illustre inconnu, chargé de gérer les entrées, lui a finalement remis le précieux badge mais cerise sur le gâteau : le nom et la fonction qui y figuraient n’étaient pas les siens ! Ibtihaj Muhammad, qui n’était décidément pas au bout de ses déconvenues, a eu la désagréable surprise de découvrir sa fausse identité : elle était mystérieusement devenue Tamir Muhammad, travaillant pour la Time Warner !

Habituée à batailler ferme, sur et en dehors la piste d’escrime, Ibtihaj Muhammad ne s’attendait sûrement pas à devoir porter l’assaut contre la bêtise humaine, mâtinée de racisme, pour être autorisée à profiter des joies du grand événement d’Austin. Une fois sa véritable identité connue des organisateurs du festival, l’escrimeuse au zénith de la gloire a reçu leurs plates excuses, ceux-ci se défendant de toute discrimination religieuse et islamophobie, imputant la faute à un « volontaire inexpérimenté ».

Tout est bien qui finit bien pour Ibtihaj Muhammad, mais on ne peut s’empêcher de songer, en ces temps troublés par la « Trumpmania » délétère, à ce qu’il serait advenu d’une citoyenne lambda voilée confrontée à ce même « volontaire inexpérimenté », ce véritable cerbère tatillon à l’extrême…

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Allemagne : Trois universités allemandes ferment brutalement leur salle de prière.

Dans un synchronisme parfait, trois grandes universités allemandes – Dortmund, Duisbourg et Essen – semblent s’être donné le mot pour ne plus laisser de place à Dieu, et surtout à Allah, au sein de leur établissement respectif, refermant brutalement et définitivement les portes de leur salle de prière, après plus de vingt d’existence.

Si leur décision, tombée comme un couperet, pénalise essentiellement les étudiants de confession musulmane, les raisons invoquées, qui ont en commun de raviver les sempiternels préjugés contre l’islam, oscillent entre la « ségrégation entre les sexes », un grief émanant principalement de l’Université de Dortmund dont il est à noter que la salle de prière était ouverte à tous les cultes, aux « craintes sécuritaires » partagées par les trois. Toutes agitent en effet le chiffon rouge devant la « menace de radicalisation » en leur sein, maquillée en « question d’espace pour les étudiants » par l’une d’entre elles, un argument qui n’a abusé personne…

Mis devant le fait accompli, les étudiants musulmans ont tenté d’instaurer un dialogue pour faire revenir les directions des trois Universités à de meilleurs sentiments, mais leurs portes, tout comme celles de leur salle de prière, sont restées hermétiquement closes à toute médiation.

Face à ce mur infranchissable d’incommunicabilité, les musulmans poursuivant leur cursus universitaire à Dortmund ont lancé une pétition pour dénoncer cette mesure jugée, elle, radicale et prise sans la moindre concertation, ne supportant plus le poids de la suspicion généralisée qui pèse continuellement sur eux.

Loin d’emboîter le pas aux trois Universités qui ont purement et simplement envoyé leurs étudiants musulmans prier ailleurs (à défaut de les contraindre à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs…), la plupart des établissements supérieurs allemands les accusent de discrimination religieuse, à l’instar de l’Université de Cologne qui s’apprête à ouvrir une deuxième salle de prière d’ici à l’été prochain.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Selon un rapport, Israël détourne 78 % de l’aide humanitaire destinée au Palestiniens.

Shir Hever, un économiste israélien qui a passé des années à assembler les pièces du puzzle économique de l’occupation, vient de publier un rapport plutôt choquant à lire.

Les diplomates peuvent avoir une réputation de faux-fuyant, d’obscurantisme voire d’hypocrisie, mais peu d’entre eux se sont retrouvés comparés à un tueur en série, surtout un tueur qui dévore la chair humaine.

Cet honneur est revenu à Lars Faaborg-Andersen, l’ambassadeur de l’Union européenne en Israël, la semaine dernière, lorsque des colons juifs ont lancé une campagne sur les réseaux sociaux lui donnant le rôle de Hannibal Lecter, le terrifiant personnage du film « Le Silence des Agneaux ». Une image du diplomate danois portant le masque de prisonnier de Lecter était censée suggérer que l’Europe elle aussi doit être muselée.

Les griefs des colons visent l’aide allouée par l’Europe, qui a fourni un refuge provisoire à des familles de Bédouins après que l’armée israélienne eut démoli leurs maisons dans les territoires occupés près de Jérusalem. Le logement d’urgence les a aidés a demeurer sur les terres convoitées par Israël et ses colons.

Les autorités européennes, outrées par la comparaison avec Lecter, ont rappelé à Tel Aviv que s’il daignait respecter le droit international, Israël aurait assumé ses responsabilités pour assister ces familles.

Si l’Europe pourrait se voir comme faisant partie de l’Occident des Lumières, se servant de l’aide pour défendre les droits des Palestiniens, en fait la réalité est moins encourageante.

Shir Hever, un économiste israélien qui travaille depuis des années à assembler les pièces du puzzle économique de l’occupation, vient de publier un rapport plutôt choquant à lire. Comme d’autres, il croit que l’aide internationale a permis à Israël d’éviter d’acquitter la facture de son occupation. Mais il va plus loin. Sa conclusion – qui pourrait surprendre les colons israéliens – c’est que 78 % au moins de l’aide humanitaire destinée aux Palestiniens se retrouvent dans les caisses d’Israël.

Les sommes en jeu sont considérables. Les Palestiniens sous occupation sont parmi les plus dépendants de l’aide dans le monde, puisqu’ils reçoivent chaque année plus de 2 milliards de dollars de la communauté internationale. Selon Hever, les donateurs pourraient subventionner directement jusqu’à un tiers du coût de l’occupation.

D’autres formes de l’exploitation par Israël ont été identifiées dans de précédentes études. En 2013 la Banque Mondiale estimait au bas mot que les Palestiniens perdent au moins 3,4 millions de dollars par an en ressources pillées par Israël.

En outre le refus d’Israël de conclure la paix avec les Palestiniens – et par conséquent avec le reste de la région – lui sert de prétexte pour justifier les 3 milliards de dollars d’aide militaire étatsunienne.

C’est aussi sur les Palestiniens qu’Israël teste ses armes et ses systèmes de surveillance – pour exporter ensuite son expertise. Les industries militaro-cybernétiques d’Israël génèrent des milliards de dollars de bénéfices par an. Une étude publiée la semaine dernière estime qu’Israël est le huitième pays le plus puissant dans le monde.

Mais si ces flux de revenus sont une aubaine identifiable mais préoccupante de l’occupation israélienne, l’aide occidentale aux Palestiniens est clairement destinée aux victimes et non aux vainqueurs.

Comment Israël peut-il prélever autant ? Le problème, dit Hever, c’est le rôle de médiateur que s’autoprescrit Israël. Pour atteindre les Palestiniens, les donateurs n’ont d’autre choix que de passer par Israël, ce qui lui fournit de riches opportunités pour ce qu’il nomme « détournement » et « réaffectation » de l’aide.

Premier résultat : les Palestiniens constituent un marché captif. Ils ont accès à peu de marchandises autres qu’israéliennes.

Qui en profite ? Une organisation israélienne, observatoire des bénéfices économiques de l’occupation pour Israël, a estimé que la firme de produits laitiers Tnuva jouit d’un monopole d’une valeur de 60 millions de dollar par an.

En fait, le détournement de l’aide se fait parce qu’Israël contrôle toute la circulation des personnes et des biens. Les restrictions israéliennes lui permettent de faire payer le transport et le stockage ainsi que des redevances « de sécurité ».

D’autres études ont identifié des profits supplémentaires à partir de la « destruction de l’aide ». Chaque fois qu’Israël anéantit des projets financés par l’aide étrangère, les Palestiniens sont perdants – mais souvent Israël y gagne.

Le cimentier Nesher, par exemple, contrôlerait 85 % de toutes les constructions par les Israéliens et les Palestiniens, y compris les fournitures pour la reconstruction à Gaza après les dévastations successives causées par Israël. Outre les employés des industries de la sécurité, d’importants segments de la société israélienne se remplissent les poches grâce à l’occupation.

Paradoxalement, cette étiquette de « peuple le plus dépendant de l’aide dans le monde » qu’on accole généralement aux Palestiniens, on ferait peut-être mieux de l’apposer aux Israéliens.

Que peut-on faire ? L’expert en droit international Richard Falk note qu’Israël exploite un vide dans la supervision de l’aide : les donateurs ne mettent pas de conditions pour s’assurer que leur argent parvient bien aux bénéficiaires visés.

Ce qu’a fait la communauté internationale au long de ces 20 dernières années du processus d’Oslo – consciemment ou non – c’est offrir à Israël des incitations financières pour stabiliser et ancrer sa domination sur les Palestiniens. Israël peut le faire pratiquement sans rien débourser .

Si l’Europe et Washington ont essayé de battre Israël avec un petit bâton diplomatique pour qu’il relâche son emprise sur les territoires occupés, simultanément ils lui présentaient de juteuses carottes financières pour l’encourager à renforcer son emprise.

Il existe une petite lueur d’espoir. La politique d’aide européenne n’a pas à être un auto-sabotage. L’étude Hever indique qu’Israël a fini par devenir aussi tributaire de l’aide que les Palestiniens eux-mêmes.

La semaine passée l’Union Européenne notait qu’il appartient à Tel Aviv, et non à Bruxelles, de s’occuper des Bédouins qu’il a laissés sans abri. L’Europe pourrait prendre au sérieux sa propre décision et commencer à réattribuer à Israël les coûts réels de son occupation.

Les choses pourraient aller assez vite, quoi que décide l’Occident, si l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas – et c’est ce que même Israël prévoit pour bientôt – devait s’effondrer.

Clic pour voir la Source de l’article

**********

 » width= »600″>
Palestine : Les jeunes ingénieures de Gaza, Rawan Abdou al-Lattif et Madj al-Mishirawi invente une brique respectueuse de l’environnement.

Les moyens du bord bien maigres n’ont pu empêcher les deux jeunes filles ingénieures Rawan Abdou al-Lattif et Madj al-Mishirawi de continuer leur projet et créer une brique respectueuse de l’environnement qui pourrait défier les briques concurrentes, même sur le marché international.

Leur projet s’appelant « Green Cake » est adopté par l’action Mobadiron 3 (Les Initiateurs 3), de l’Université Islamique de Gaza. Les deux ingénieures travaillaient sur le terrain et remarquaient que les briques utilisées dans la construction étaient de mauvaise qualité, lourdes et chères. Dès lors, elles ont commencé à chercher des solutions.

Sous le blocus sioniste, la bande de Gaza souffre d’un manque affreux de produits de construction, encore plus de bonne qualité et à prix abordable. Ces données ont poussé les jeunes ingénieures à entamer leur projet « Green Cake ».

On a bien compris que le projet vise à produire une sorte de brique qui pourrait dépasser celle qui existe actuellement sur le marché, par sa bonne qualité, son coût, son poids.

Respectueuse de l’environnement.

Selon Abdou al-Lattif, « Green Cake », le nom du projet, comporte deux mots. « Green », qui veut dire « Vert », indique son respect de l’environnement. Le deuxième mot, « Cake », indique que la brique est bien vide à l’intérieur, comme un gâteau plein de trous.

Les cendres de charbon et de bois, telle est la composition essentielle de cette nouvelle brique, dit-elle, elles remplacent complètement le caillou et le sable.

La jeune ingénieure al-Michirawi confirme au correspondant de notre Centre Palestinien d’Information (CPI) les dires de sa partenaire. Elle confirme que la nouvelle brique voudrait remplacer celle qui existe sur le marché qui est lourde, chère et de mauvaise qualité.

Des qualités internationales.

La masse de la brique « Green Cake » fait environ la moitié de la brique ordinaire, ayant une intensité inférieure à celle de l’eau. En outre, elle est alors non seulement légère, mais aussi insonorisée et résistante au feu.

Les deux jeunes ingénieures sont en train d’enregistrer leur invention dans la bande de Gaza, puis en Cisjordanie.

Puis le projet « Green Cake » est arrivé en demi-finale de la neuvième compétition du forum MIT pour les projets créatifs.

Les jeunes ingénieures sont contentes d’arriver à ce stade de la compétition. Elles espèrent que les points de passage et la situation politique ne les empêcheront pas d’aller à l’étranger représenter Gaza et leur invention sur la scène internationale.

A noter enfin que le dernier stade, la finale de la compétition MIT, se passera dans la ville saoudienne de Jiddah, les 11 et 12 du mois d’avril 2016.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

Des milliards de Shekels investis pour trouver une solution aux tunnels de Gaza.
.
Démolition d’une maisons palestinienne à Bethléem.
.
Le Conseil des droits de l’homme discute de l’interdiction du Mouvement islamique.
.
Les dispositifs de l’AP convoquent des dizaines de partisans du Hamas à Hébron.
.
Les forces d’occupant arrêtent un enfant palestinien.
.
14 journalistes palestiniennes violentées durant l’Intifada de Jérusalem .
.
Abou Marzouk : Notre visite en Egypte a tourné une nouvelle page.
.
L’occupation poursuit sa folie destructrice à Jérusalem.
.
L’occupation aurait trouvé une usine de fabrication d’armes à Jérusalem.
.
Arrestations en série en Cisjordanie.
.
Hamas au Caire : nos réunions sont dans la transparence et nous demandons l’ouverture du passage de Rafah.
.
L’occupation prend d’assaut l’Université Khadouri pour la deuxième fois en 18 heures.
.
Les jeunes ingénieures de Gaza et une brique respectueuse de l’environnement.
.
L’occupation arrête un palestinien pour possession de pièces détachées d’arme à feu.
.
Qalandia enterre son martyr Nahed Matir.
.
Une manifestation de colons bloque la route N°60 en Cisjordanie.
.
Naplouse: Affrontements à Awarta après une incursion sioniste.
.
La radio de l’armée israélienne a révélé une décision du gouvernement israélienne de confisquer 2 000 dunums des terres de Palestiniens près de la ville de Jéricho.
.
Un soldat sioniste et un colon agressent le captif al-Qiq à l’hôpital Afula.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire