MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 16 Joumada Al Awwal 1437.

Flash info du 16 Joumada Al Awwal 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Marseille : le professeur juif qui s’était « fait agresser » aurait finalement tout inventé !

C’était l’acte de trop. Celui qui était parfaitement tombé juste après les attentats du 13 novembre, celui qui était trop antisémite et celui qui nous avait coûté tous ces discours -de deux poids deux mesures- pleins de tolérance, de paix, de soutien, de fraternité… mais surtout d’hypocrisie.
Arrêté pour « dénonciation de crime imaginaire ».

Tzion Saadoun, un enseignant juif, avait déclaré avoir été agressé dans le 13e arrondissement de Marseille, le 18 novembre dernier. Ces 3 agresseurs auraient tenu des propos antisémites et l’auraient insulté avant de le frapper et de lui « taillader les avant-bras avec un couteau ». L’un d’eux aurait soulevé son tee-shirt afin de lui montrer une inscription de DAECH ainsi qu’une photo de Mohamed Merah sur son téléphone portable. Enfin, une patrouille de police serait finalement arrivée au bon moment faisant fuir les agresseurs présumés.
Mais… tout ne serait qu’invention.

L’histoire tragique de ce professeur juif n’aura pas tenu longtemps la route. Il a été placé ce matin en garde à vue dans les locaux de la Sécurité publique, a annoncé une source proche du dossier qui affirme que Tzion Saadoun est actuellement interrogé pour « dénonciation de crime imaginaire ». Le verdict de la justice française sera-t-il à la taille de l’indignation qu’avait suscité cette pseudo-agression ?

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Maroc : le Rallye 4L Trophy à la conquête du désert pour l’humanitaire.

4L Trophy remet ça en 2016 ! Le rallye a débuté il y a quelques jours depuis Biarritz afin de rejoindre le sud de l’Espagne, Algéciras. Cap a été mis sur le Maroc afin d’apporter avant tout du matériel et des fournitures scolaires aux enfants les plus démunis.
Un mot d’ordre : l’entraide.

Agés entre 18 et 28 ans, les étudiants participant au 4L Trophy sont prêts à vivre une expérience humaine mais aussi très sportive et avec une finalité humanitaire. A bord de 4L sur lesquelles chaque binôme a travaillé d’arrache-pied tant au niveau mécanique que pour le sponsoring, les participants ne font pas seulement la course. Ils s’entraident lorsque les uns ou les autres s’ensablent ou sont en panne. Il s’agit du dépassement de soi au service des autres. Cette compétition porte le nom de rallye mais c’est surtout une course pour aider la population locale. En effet, les coureurs sont arrivés au Maroc avec des voitures chargées de cahiers, cartables, stylos, dictionnaires, tenues de sport… Tous ces dons sont remis en partenariat avec l’association « Enfants du désert ». Si au départ, ce sont les routes nationales, les autoroutes qui sont empruntées ; l’objectif est le désert marocain et les dunes de Merzouga notamment. Avant de reprendre le chemin du retour vers Tanger.

Vivre une aventure comme le Rallye 4L Trophy est à coup sûr une aventure humaine qui restera un souvenir mémorable pour tous ces étudiants.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Croix-Rouge : la Tunisienne Nourane Houas encore aux mains de ses ravisseurs au Yémen.

Le kidnapping de Nourane Houas, travaillant au Yémen pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), remonte déjà au 1er décembre 2015. Cela fera donc presque trois mois et ce sans annonce favorable quant à sa libération prochaine.
Il n’y a pas eu de revendication.

C’est à Sanâa, la capitale yéménite, que Nourane, originaire de Tunisie, a été enlevée par un groupe armé. Bien que sans nouvelle rendue publique, le ministère tunisien des Affaires étrangères tout comme la Croix-Rouge assurent être très actifs afin de parvenir à une issue favorable. Mais aucune information supplémentaire ne filtre sur le sujet, à mettre sur le compte de la sécurité de Nourane ? La déclaration du chargé de l’information Adnane Hazem auprès de la délégation du CICR au Yémen est peu rassurante. En effet, il a indiqué que la durée de cette prise d’otage pourrait être de plusieurs mois. Rappelons que la sécurité au Yémen est très précaire en raison de la guerre civile et des bombardements de l’aviation saoudienne notamment.

En 2011, une Française et deux Yéménites travaillant aussi pour le CICR avaient été enlevées puis relâchées deux jours après le kidnapping. La médiation d’un pays voisin joue souvent un rôle important dans les libérations d’otages. L’espoir demeure que cela soit le cas pour Nourane Houas.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Dépakine : le scandale ressurgit autour de ce médicament à risque.

Dépakine : ce médicament anti-épileptique est de nouveau au centre de toutes les interrogations sur le plan sanitaire…comment de nombreuses femmes enceintes ont pu ne pas être informées sur les risques importants que comporte ce traitement ?

Ce médicament pourtant prescrit depuis la fin des années 60 est au cœur de nombreuses plaintes à l’encontre du laboratoire qui le commercialise. Une plaignante, Marine Martin, découvre qu’il est classé second dans la liste des médicaments les plus dangereux…une enquête fait état de nombreux risques pour la santé.

Cette mère de deux enfants, tous deux touchés par des dommages liés au médicament, est à l’initiative d’une association qui vise à prendre en charge le manque d’informations aux victimes atteintes.
Malformations et troubles neurocognitifs.

Un rapport de l’inspection générale des affaires sociales estime qu’il y a eu plus de 400 cas de malformations congénitales, et plus de 150 troubles neurocomportementaux, entre 2006 et 2014…

Mais ces risques accrus visant particulièrement les femmes ne sont clairement connus que depuis l’année 2015.

La France est pointée du doigt quant à son manque de réactivité sur un cas aussi grave qui touche un bon nombre de sa population.
Une prescription hautement réglementée.

Deux réglementations ont été intégrées depuis le début de l’année :

Un formulaire d’accord de soins a été mis en place par l’agence européenne du médicament, et a pour but de se désengager de toute responsabilité directe.

Les patientes à travers ce formulaire déclarent avoir été tenues au courant des risques qu’elles encourent sur les effets secondaires de ce médicament et que «les patientes enceintes ou en âge de procréer soient pleinement informées et comprennent les risques de malformations congénitales et de troubles neurodéveloppementaux chez les enfants nés de femmes ayant pris du valproate pendant la grossesse».

L’ordonnance de soins ne peut plus être prescrite par un simple généraliste mais devra faire l’objet d’un passage chez un spécialiste de type neurologue, qui lui seul sera apte à prescrire ce médicament.

De nombreuses femmes dénoncent et déplorent tout de même un certain laxisme du côté des organisations pharmaceutiques, qui continuent à délivrer ce médicament sans respecter cette mesure.
Le valproate de sodium mis en cause.

Ce composant serait à l’origine de défaillances sur le système nerveux et aurait déjà commis des dommages irréparables : cas d’autismes, troubles de la mémoire, malformations, fausses couches, décès de bébés…

Il en résulte pour les victimes des conséquences considérables et néfastes sur la santé, et des répercussions difficiles à vivre au quotidien.
Enquête en cours.

L’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) a été mandatée depuis l’été dernier par le Ministère de la santé afin de suivre cette affaire, et une enquête a été déposée et reste en cours au Parquet de Paris…

La mention « dangereux pour femme enceinte » devra normalement figurer sur les boites dès le mois prochain.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Dépakine: une mère se mobilise contre le… par BFMTV

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Egypte : les autorités veulent dissoudre une ONG dénonçant la torture.

Le « Nadeem Centre for Rehabilitation of Victims of Violence », une ONG mettant en lumière la torture en Egypte, est menacé de fermeture administrative par les autorités du pays. Des rapports récents dénonçant des cas de maltraitance en prison, ayant entraîné la mort, pointent encore du doigt des policiers.
Des infractions sont les raisons de cette dissolution.

Qu’est-il donc reproché à cette organisation non gouvernementale existant depuis 1993 ? De ne pas respecter les activités déclarées lors de la création de la structure. Une infraction qui reste floue pour Nadeem connu pour son expertise et cette assistance fournie aux victimes des violences : suivi psychologique, soins médicaux… Pour Aïda Seïf el Daoula, directrice de l’association, les autorités veulent faire cesser la dénonciation des tortures, du harcèlement à l’égard de la population civile. Après avoir reçu cet ordre de fermeture, les membres de Nadeem ont fait appel de cette décision. Par ailleurs, l’ONG avait aussi dernièrement accusé les services de sécurité d’être responsables de la mort de Giulio Regeni qui vivait au Caire. Cet étudiant italien avait écrit de multiples articles contre Abdel Fattah al Sissi. Une enquête a été demandée par l’Italie afin de faire toute la lumière sur cette affaire.

Amnesty International a précisé que depuis l’élection de l’ex-maréchal al Sissi à la présidence du pays, les arrestations et les détentions arbitraires ainsi que la torture et les morts en garde vue avaient considérablement augmenté. Des informations prouvant bien que le travail de Nadeem pour la défense des droits de l’homme dérange dans les plus hautes sphères du pouvoir égyptien.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Pour Bashar al-Assad, 80 pays soutiennent les terroristes en Syrie.

Bombardements russes, rebelles, Turquie, Etat islamique… Ce sont autant de sujets que Bachar al-Assad a évoqués dans une interview accordée dernièrement au journal El País, au sein de sa résidence à Damas. Une entrevue qui a eu lieu quelques jours avant que le cessez-le-feu proposé par les Etats-Unis et la Russie ne soit accepté par la présidence syrienne.
Le gouvernement au secours du peuple…

Des convois d’aide humanitaire ont très récemment été autorisés à se rendre dans différentes zones du pays. Cependant, le président syrien a indiqué cela n’était pas une nouveauté. Les associations humanitaires n’auraient pas été interdites d’agir sur le terrain depuis le début du conflit. « Nous n’avons jamais privé des zones d’une assistance même Raqqa aux mains de l’Etat islamique et auparavant sous le contrôle du Front Al-Nusra. Nous leur envoyons même des vaccins pour les enfants » , d’après ses dires.
Reprendre le contrôle d’Alep.

L’armée gagnerait progressivement des points stratégiques dans la ville défigurée d’Alep. Mais pour y arriver ce sont aussi les axes de circulation avec la Turquie qui sont rendus inutilisables ou sous contrôle militaire. Cela rend donc difficile quelconque échappatoire pour les habitants de la ville. « Les supports russe et iranien jouent un rôle essentiel face aux 80 pays soutenant les terroristes de différentes manières. Ils leur apportent un soutien financier, logistique, politique sans parler des armes et des combattants recrutés » , a ajouté Bachar al-Assad. Turquie, Qatar, Etats-Unis sont certains de ces états.

Par ailleurs, pour Bachar al-Assad, il n’y a aucun doute, la traque des combattants de l’Etat islamique est son objectif et ce jusqu’au coeur de Raqqa. Il réfute toutes les accusations de tortures sur des prisonniers ainsi que l’implication russe dans les derniers bombardements d’hôpitaux. Quant à toutes ces victimes du conflit, elles sont pour lui les conséquences de la guerre… Tout simplement !

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : Une affiche « rue interdite aux arabes et aux noirs » trouvée à Niort.

En sortant de chez lui mardi 23 février vers midi, Antoine Leroy a été choqué par un tract raciste trouvé au niveau de la rue Basse à Niort. Antoine a aussitôt photographié puis diffusé sur son compte Twitter.

On peut lire sur la feuille de papier:

« Depuis quelques mois j’ai ouvert un commerce, et parce que les clientes ont peur de vous, elles ne viennent pas! Alors pour que je puisse travailler et continuer à payer vos allocations de fainéant, dites-vous que le bas de la rue basse à Niort est interdite : aux arabes, noirs… et tout autre fainéant ! Merci de comprendre qu’il y en a qui bosse ».

Antoine doit insister pour porter plainte.

Antoine Leroy ne souhaite pas que l’auteur de ce tract raciste reste impuni. Il décide de porter plainte au commissariat de la ville mais le fonctionnaire de police refusera dans un premier temps de prendre sa plainte car il n’est « pas directement concerné » car il est « blanc ». Surpris, Antoine contacte la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Égalité qui lui conseille d’insister.

********************


France : Une dizaine de CRS entourent un bus et demandent à une femme voilée de descendre.

À Paris, ce vendredi 29 janvier à 17h, Lydia prend le bus après une journée d’étude à sa faculté, comme à l’accoutumée. Durant ce trajet, une dizaine de CRS entourent le bus et procèdent à une interpellation. Pas un seul instant Lydia ne pouvait imaginer qu’elle en serait directement la cible.

À la station d’Austerlitz, le bus marque un arrêt. Les passagers sont sommés par une dizaine de CRS de ne pas quitter le bus. Ceux-ci ne donnent aucune autre explication. Lydia, comme les autres passagers attendent 10 minutes dans l’incompréhension la plus totale.

L’attente prend fin avec l’arrivée d’une agent de police qui monte dans le bus et interpelle directement Lydia, lui demandant de descendre. Celle-ci s’exécute tout en ayant du mal à réaliser que c’est elle qui fait l’objet d’une telle opération. Aucun justificatif d’identité ne lui sera demandé. Il lui est expressément notifié d’attendre sans poser de questions.

Cinq minutes plus tard, en pleine rue et devant des passagers et des passants qui la fixent désormais comme un « suspect », on lui annonce que c’est une erreur et qu’elle peut remonter dans le bus.

« C’était une situation très gênante pour moi. On n’a pas voulu m’expliquer ce qui correspondait aux descriptifs de l’avis de recherche. J’étais la seule personne voilée dans ce bus, j’ai eu l’impression qu’il fallait faire descendre quelqu’un du bus et que je faisais office de suspect. ».

Lydia a essayé de recueillir davantage d’informations mais aucune réponse ne lui sera faite. Lorsqu’elle remonte dans le bus : tous les regards restent bien évidemment figés sur elle.

Les policiers n’ont pas pris la peine d’expliquer aux usagers du bus qu’il s’agissait d’une erreur et que Lydia était tout à fait innocente.

Ce qui nous interpelle est la disproportion d’une telle opération (bus immobilisé par des CRS, interpellation aux yeux de tous) avec la maigreur de l’ « enquête » qui a suivi. Même pas un seul document d’identité n’a été demandé.
Sur quels critères se sont-ils fondés pour ordonner une opération aussi « muselée » ?.

Il n’est pas acceptable que Lydia subisse une telle humiliation publique, sans aucune explication et sans même qu’il ait été jugé utile de la blanchir de toutes accusations.

Lydia a contacté le CCIF. Elle a été mise en relation avec le pôle juridique qui l’accompagnera dans ses démarches.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Palestine : Un jeune adolescent palestinien de 15 ans tué par les soldats israéliens près de Naplouse.

Un jeune adolescent âgé de 15 ans a été tué par des soldats israéliens en Cisjordanie occupée. Qusay Diab Abu al-Rub a été accusé d’avoir voulu poignarder un militaire. Le meurtre a eu lieu au sud de Naplouse dans le nord de la Cisjordanie.

« Un assaillant palestinien a tenté de poignarder un soldat (israélien) à la Bitot Junction. […] La force a répondu à l’imminence du danger en tuant le jeune homme ».

Selon des témoins de la scène, le jeune adolescent se trouvait loin des soldats qui auraient pu le neutraliser sans le tuer.

Une photo prise sur la scène du drame a été partagée sur les réseaux sociaux par le Shehab Nouvelles Agence basée à Gaza. On y voit le jeune homme allongé sur le sol avec ce qui ressemblait à une blessure par balle au visage.

La porte-parole du Croissant-Rouge arabe palestinien a indiqué qu’une ambulance du Croissant-Rouge se trouvait à proximité au moment de la fusillade, mais a été empêchée d’accéder à la scène.

Depuis octobre, plus de 170 Palestiniens ont été tués par les forces et les colons israéliens. Une révolte populaire touche actuellement les territoires palestiniens occupés. Les jeunes n’hésitent plus à s’en prendre aux soldats israéliens surarmés au péril de leur vie.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Le métro londonien recouvert d’affiches anti-Israël, Netanyahu furieux.

Des militants de l’association « London Palestine Action » ont mis en place des affiches critiquant la politique d’apartheid d’Israël contre les Palestiniens partout dans le réseau du métro dimanche matin à Londres.

Un militant, qui ne veut pas être nommé, a déclaré à The Electronic Intifada que le groupe a placardé 150 affiches anti-Israël sur les panneaux publicitaires de 4 stations de métro.

Ces affiches sont des « messages politiques conçues pour ressembler à de la publicité ». Ils ont été installés par-dessus les annonces habituelles. L’action a été programmée pour coïncider avec le lancement de la semaine contre l’apartheid israélien au Royaume-Uni.

« Israël et ses partisans sont habitués à avoir les grands médias comme haut parleur de leur point de vue. Notre action a pour objectif de mettre l’accent sur le soutien qu’Israël reçoit de l’industrie d’armement du Royaume-Uni (gouvernement et sociétés britanniques) ».

Les militants ont pointé du doigt la société britannique G4S qui participe à la sécurisation des prisons israéliennes. Ces mêmes prisons qui abritent des centaines d’enfants interpellés illégalement par les militaires de Tsahal.

La chaîne BBC a aussi été visée par les critiques du « London Palestine Action » pour son manque d’impartialité dans le traitement de l’information concernant le conflit israélo-palestinien.

La Fédération sioniste britannique a appelé aussitôt les autorités à « appréhender les coupables ». Le ministère des Affaires étrangères d’Israël a appelé les publicitaires à retirer immédiatement les affiches anti-israéliennes.

Clic pour voir la Source de l’article

*********************


Amnesty International appelle la France à mettre fin à l’état d’urgence.

Dans son rapport annuel, l’ONG Amnesty International a dénoncé les dérives sécuritaires des autorités françaises dans le cadre de l’état d’urgence et la montée du discours xénophobe.

Bilan peu glorieux en terme de libertés et de droits pour la France cette année. Amnesty International pointe du doigt une explosion des discriminations à l’encontre des minorités ethniques et religieuses. La crise humanitaire liée à l’exode des réfugiés est selon l’ONG l’une des principales causes de la montée des discours nationalistes et xénophobes.

Amnesty International revient aussi sur les dérives de l’état d’urgence instauré le soir des attentats du 13 novembre et qui a déjà été prolongé à deux reprises. Pour l’ONG, il ne fait aucun doute que le choix des personnes perquisitionnées (3300) est lié à leur pratique religieuse et non à leur dangerosité.

L’organisation évoque aussi un nombre impressionnant d’individus assignés à résidence sur une simple note blanche des services de renseignement. Le cas le plus choquant est celui de Tahar, gérant d’un fast food à Bobigny, accusé de faire du prosélytisme religieux, de prôner le martyr ou encore de souhaiter vouloir instaurer la charia. L’homme qui se dit musulman mais pas radical a été soutenu par les élus de la ville qui le connaissent depuis 20 ans mais son état reste toujours le même depuis trois mois.

Human Rights Watch ou encore l’ONU ont aussi appelé la France à mettre fin à l’état d’urgence sans succès. Manuel Valls a indiqué dans un interview pour une télévision étrangère vouloir maintenir cet état d’exception jusqu’à la destruction de l’Etat Islamique.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


La Mecque : Des pubs McDonald’s avec Neymar retirées.

Une campagne de publicité de McDonald’s avec pour égérie Neymar, star du Barça ont été retirés.

La Mecque étant un lieu sacrée, toutes ces affiches offrant une rencontre avec le joueur ont été retirées de la ville sainte.

C’est McDo même qui a pris cette décision face aux critiques essuyées sur les réseaux sociaux.

Aucune raison officielle n’a été avancé mais les médias se sont empressés d’évoquer une raison religieuse.

En effet, ce joueur brésilien ne manque jamais une occasion d’afficher son attachement au christianisme sur un terrain.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Turquie : Il porte plainte contre sa femme qui insulte Erdogan.

Une histoire insolite s’ est déroulée en Turquie.

C’est ainsi qu’un homme exaspéré d’entendre sa femme insulter Erdogan à chaque apparition tv a décidé de la trainer en Justice.

Mariés depuis 3 ans, cet homme entend sa femme insulter le président perpétuellement. Lassé il lui demande de cesser et la met en garde. Énervée à son tour, son épouse le défie : « enregistre-moi et porte plainte officiellement ».

Aussitôt demandé, aussitôt fait. En effet, il dépose plainte.

Il assure que.

« Même si c’était mon père qui jure ou insulte le président, je ne le pardonnerai pas et je porterais plainte ».

Quel drôle de dénouement pour ce Mr qui à son tour se trouve trainer en Justice et pour cause sa femme demande le divorce…

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Sofiane dans le coma, sa mère désemparée.

Depuis que Sofiane est tombé dans le coma suite à un accident de moto lors d’un séjour en Thailande accompagné de sa fiancée, sa mère est anéantie.

En effet, cette mère de famille de Tourcoing (Nord) est perdue depuis que les hôpitaux lui réclament une somme astronomique pour soigner son fils.

« On nous demande 7 000 euros rien que pour les soins dans le dispensaire où les conditions sont déplorables », explique Malika Mameche.

Pour le transférer dans un hôpital plus important, on lui demande 12 000 euros et les frais de rapatriement se chiffrent à 75 000 euros.

Le problème est que Sofiane n’est plus assuré.

« Il n’a pas d’emploi, il est à ma charge. Mais ce que je ne savais pas, c’est que depuis qu’il a eu 25 ans, il y a deux mois, il n’est plus couvert par mon assurance. Personne ne m’a rien dit. ».

Alors les amis de son quartier ont décidé de lancer un appel à la mobilisation sur les réseaux sociaux afin de rapatrier Sofiane. Ils ont pu récolter assez d’argent pour permettre à deux membres de sa famille d’aller sur place mais pas assez pour le ramener en France.

Pour cette maman en détresse « il est inhumain de laisser mourir un gamin pour une question d’argent ».

Désormais cette mère de famille a exigé de l’ambassade et du Quai d’Orsay une intervention afin que Sofiane soit rapatrié car « c’est un citoyen français! ».

Espérons que cette demande soit acceptée.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Suisse : L’U-D-C a déposé une initiative contre le voile.

L’U-D-C vient de déposer un texte visant à interdire le hijab dans les établissements publiques. Les instigateurs de ce texte ont récolté 4385 signatures sur les 4000 nécessaires.

Le but étant de forcer le gouvernement cantonal à légiférer en la matière par le biais d’une loi à part entière ou alors d’une modification d’une loi existante.

Pourtant, il y avait déjà eu un jugement rendu en décembre 2015 en défaveur d’une interdiction. Les juges estimant que l’interdiction du port du voile constitue une atteinte grave à la liberté religieuse.

Pour L’U-D-C il s’agit désormais de faire accepter une telle interdiction par le peuple afin que le gouvernement suive.

Ce parti islamophobe n’en ait pas à son premier combat contre les musulmans du pays. En effet, il avait obtenu en 2013 l’obligation de se découvrir le visage dans les administrations et dans les bâtiments publics.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Bel élan de solidarité pour Sofiane, dans le coma en Thaïlande .

Bel élan de solidarité en faveur de Sofiane Mamèche. Le jeune homme de 25 ans, qui était en vacances en Thaïlande, va pouvoir être rapatrié en France grâce aux 80 000 euros collectés en un rien de temps sur le Web.

Sofiane Mamèche, qui réside à Tourcoing, est plongé dans le coma depuis un accident survenu à Phuket sur un scooter loué sur place avec sa petite-amie vendredi 19 février. Ejecté du deux-roues après sa collision avec un véhicule, Sofiane, qui ne portait pas de casque, a été évacué dans un dispensaire avant de se faire transférer dans un hôpital. Les factures ont vite explosé jusqu’à atteindre les 75 000 euros pour le rapatriement. Or, il n’était plus couvert par l’assurance parentale depuis deux mois, date à laquelle Sofiane a eu 25 ans, plongeant la famille dans le désarroi.

Une habitante de Tourcoing s’est alors mobilisée pour les Mamèche en créant une cagnotte en ligne. Des proches, dont le père et le frère de Sofiane, se sont rendus à son chevet, prêt à assurer le rapatriement. Ils réclament aujourd’hui le diagnostic d’un médecin français.

Sofiane avait à de nombreuses reprises eu maille avec la justice, selon La Voix du Nord. Il est actuellement recherché par la police belge dans le cadre d’un trafic de drogue. Une de ses connaissances, qui était sur le point de s’envoler au Qatar pour ensuite rejoindre la Thaïlande, a d’ailleurs été arrêtée mardi à Bruxelles. Des déboires judiciaires dont la famille a connaissance mais qui ne doivent en rien altérer la mobilisation aux yeux des soutiens de Sofiane Mamèche comme Gérald Darmanin, le maire de Tourcoing.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Les mers d’Asie plus meurtrières que la Méditerranée pour les réfugiés .

La mer Méditerranée n’est pas la plus mortelle des chemins empruntés par les réfugiés et demandeurs d’asile. Les routes maritimes d’Asie du Sud-Est ont été trois fois plus mortelles pour eux que la mer Méditerranée en 2015, a fait savoir le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) dans un nouveau rapport publié mardi 23 février.

Selon le rapport « Mouvements maritimes mixtes en Asie du Sud-Est » qui comptabilise le nombre de personnes qui ont traversé l’océan Indien, 33 600 réfugiés et migrants de diverses nationalités ont tenté la traversée sur des bateaux de passeurs dans la région l’an dernier, dont près de 33 000 dans la baie du Bengale et la mer d’Andaman.

Le nombre de départs dans le golfe du Bengale en 2015 était à peine supérieur à la moitié du nombre de départ de l’année précédente, une diminution sans doute « attribuée à un certain nombre de facteurs, y compris la découverte de fosses communes le long de la frontière terrestre entre la Thaïlande et la Malaisie, contenant les restes de plus de 200 personnes qui seraient arrivées précédemment, la répression des autorités gouvernementales contre les réseaux de passeurs et le contrôle des points de départ et d’arrivée traditionnels », selon Andreas Needham, une porte-parole de l’UNHCR.

Ces différents facteurs, selon le rapport, ont incité les passeurs à abandonner leurs passagers en pleine mer, pour beaucoup des Rohingyas, marqués par une nouvelle année meurtrière.

Si le nombre de départs a baissé, ce n’est pas le cas du taux de décès des passagers en 2015. « Près de 370 personnes seraient mortes dans le golfe du Bengale et la mer d’Andaman, non pas par noyade, mais suite aux mauvais traitements des passeurs, qui ont abusé et tué des passagers en toute impunité », signale-t-on.

L’UNHCR rappelle l’urgence pour les Etats de la région de « prendre des mesures concrètes afin de coordonner les procédures de sauvetage en mer, mettre à disposition des lieux de débarquement des passagers en toute sécurité et accueillir ces derniers de manière appropriée ». L’agence prône aussi « la mise en œuvre de voies migratoires sûres et légales, telles que les migrations de travail et les programmes de regroupement familial, notamment pour les Rohingyas déjà présents dans les pays d’accueil ».

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Abattoir « bio » du Vigan : la cave des horreurs pour les animaux .

Le respect du bien-être animal, très peu pour l’abattoir intercommunal du Vigan, dans le Gard. L’établissement, qui n’avait de bio que son nom, a crée le scandale en France mardi 23 février après la diffusion d’une vidéo par l’association de défense animale L214.

Les quelques minutes de la vidéo, dont les images ont été tournées entre juin 2015 et février 2016, montre l’horreur dans laquelle sont plongés les animaux avant leur mort. Les employés maltraitaient sans ménagement les ovins, bovins, porcins et autres caprins en les jetant par-dessus la barrière – jusqu’à casser les pattes des animaux – ou encore en les torturant par l’usage de la pince électrique « pour rire » entre collègues… Attention, la vidéo contient des images choquantes.

L’abattoir produisait de la viande provenant d’élevages locaux puis fournissaient les commerçants de la région. Ce sont 6000 qui étaient abattus par an jusqu’à présent dans l’établissement. Celui-ci a été fermé à titre conservatoire par les élus qui ont la charge et une enquête préliminaire a été ouverte. Pour le plus grand bien des animaux.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Avec Harvard, des cours gratuits pour mieux connaître les religions .

La prestigieuse université américaine de Harvard lance une série de cours en ligne sur les religions afin de lutter contre « l’inculture généralisée à propos des religions dans le monde », à la source de préjugés et de la haine antireligieuse.

Dans ce cadre, l’enseignement de textes sacrés issus des cinq grandes religions au monde – christianisme, islam, judaïsme, bouddhisme et hindouisme – figure au programme élaboré par Diane Moore, directrice du projet de littérature religieuse à la Harvard Divinity School, et cinq autres professeurs de l’université, tous spécialistes d’une des traditions religieuses.

Selon les promoteurs du projet, il s’agit par là de mettre en lumière la diversité propre à chaque culte à travers la multitude d’interprétations qui existent à travers les sociétés mais aussi de montrer « comment les religions évoluent et changent comme des traditions vivantes qui ont un impact et sont affectées par les contextes culturel, historique et politique des fidèles ».

Les cours, qui débutent dès le 1er mars, sont gratuits mais sont exclusivement en anglais. Pour ceux qui sont désireux d’obtenir un certificat, chaque cours vaudra alors à l’internaute la somme de 50 dollars.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : La visibilité d’une élue voilée d’Argenteuil déclenche une polémique détestable.

Une élue voilée fait-elle tache sur la photo diffusée sur le site officiel d’une commune ?

Assurément non, mais dans un Hexagone obsédé par l’islam et perdant tout sens commun et de la mesure à la vue du voile, cette singularité est très vite perçue comme une anomalie mettant en péril la sacro-sainte loi de 1905, plus laïciste que laïque, comme de bien entendu…

Dans le collimateur des tenants de la laïcité dogmatique, en l’occurrence membres du Parti de la rose, Georges Mothron, le maire « Les Républicains » d’Argenteuil, essuie actuellement un feu nourri de critiques pour avoir consenti à ce que Fatiha Bacha, son adjointe déléguée à l’Enfance, s’expose aux yeux de tous, et au premier chef de ses administrés, sur le Net. La belle affaire !

Contacté par Oumma en fin d’après-midi, l’édile très sollicité n’a pas souhaité répondre à nos questions, refusant de communiquer sur cette polémique montée en épingle depuis Avignon, par le socialiste Amine El Khatmi, adjoint au maire, qui, comme tant d’autres, se fait plus royaliste que le roi pour gagner en notoriété et donner des gages de sa loyauté.

« Choquant et anti-républicain », c’est en ces termes virulents que celui-ci a fustigé sur Twitter la visibilité de Fatiha Bacha, et à travers elle, le premier magistrat de la cité, de surcroît issu des rangs de la droite (proprement inconcevable !), par qui l’intruse a été autorisée à poser sur la vitrine virtuelle d’Argenteuil.

« Fatiha Bacha, elle, est élue, même si je ne veux pas la cibler elle en particulier. Ce n’est pas d’elle dont il s’agit mais d’un principe, celui de la laïcité », a-t-il persisté et signé sur le Lab d’Europe 1.

Si Amine El Khatmi a réussi à enflammer les esprits au sujet de la compatibilité entre le port du voile, dont il a fait son épouvantail utile, et l’exercice de la politique à l’échelle locale, il n’a en revanche pas fait l’unanimité sur les réseaux sociaux, ni parmi ses collègues socialistes, à l’image de Philippe Doucet, l’ancien maire PS d’Argenteuil. Ce dernier s’est montré plus nuancé sur la question toujours aussi passionnelle en déclarant que « Rien ne s’y oppose sur le plan légal », tout en taxant son adversaire politique de « communautarisme ».

Oh, le vilain mot qui, loin de clore une énième polémique détestable, risque fort de donner du grain à moudre au FN et autres islamophobes de tous poils !

Clic pour voir la Source de l’article

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

Les journalistes tunisiens en sit-in de solidarité avec leur collègue al-Qiq.
.
Ikrima Sabri: L’occupation israelienne mène une guerre contre les monuments islamiques à Jérusalem.
.
Une colonne sioniste attaque à la voiture bélier une maqdessite et la blesse gravement.
.
Une association sioniste compte s’emparer de 2 bâtiments palestiniens.
.
Une opération chirurgicale de qualité à Gaza défiant le blocus.
.
Un soldat sioniste grièvement blessé dans une attaque au couteau au nord d’Hébron.
.
Al-Qiq pourrait mourir dans les heures à venir, s’inquiète son avocate.
.
Les services de renseignement de l’Autorité Palestinienne arrêtent un ancien captif libéré à Ramallah.
.
Des photos de Jérusalem exposées dans le métro d’Istanbul.
.
Les travailleurs: Nous n’acceptons pas la réconciliation qui ignore nos droits .
.
Halevy met en garde contre l’explosion de la bande de Gaza si le blocus continue.
.
L’occupation menace de détruire les maisons des militants de Qabatiya et arrête des ex-détenus à Hébron.
.
Un congrès pro-Palestine sera créé en Europe .
.
43 blessés dans des affrontements à Jérusalem.
.
Les maisons des martyrs de Qabatiya menacées de démolition.
.
Un colon tue une vieille palestinienne et blesse sa fille après une attaque à la voiture bélier.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire