MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 20 Rabi Al Thanni 1437.

Flash info du 20 Rabi Al Thanni 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Objectif 100 000 euros pour l’îlot des Combes : un noble projet à soutenir.

Cultiver. Se ressourcer. S’initier. Voilà les trois principaux objectifs de l’îlot des Combes. Ce magnifique projet ne pouvait pas laisser l’équipe de Ajib.fr indifférente. Et pour cause ! L’îlot des Combe offre un lieu unique pour apprendre à jardiner en famille, entre ami(e)s, apprendre à cuisiner sainement, impliquer des jeunes des banlieues urbaines dans un projet collaboratif de grande importance.

L’îlot des Combes est un lieu de production, de ressourcement et d’initiation autour de l’agroécologie, situé au Creusot en Bourgogne. Il intègre une micro-ferme en permaculture et un espace d’accueil avec cuisine pédagogique, salles d’atelier et plusieurs chambres, avec l’objectif de pouvoir bientôt héberger une quarantaine de personnes sur place.

Désormais, des stages aux thématiques diverses sont proposées : cuisine naturelle, confection de cosmétiques, gestion des émotions, etc.

Porté par de nombreux bénévoles, l’îlot s’est mis en place très rapidement. Acheté à la fin de l’année 2014, le projet a déjà réalisé des travaux considérables et commencé un aménagement ambitieux en permaculture sur les 2 hectares du terrain. Un verger conservatoire a été planté et les visiteurs profitent des nombreux animaux sur place (chèvres, moutons, abeilles…).

Les fondateurs du lieu sont inspirés par les valeurs de l’islam, mais le lieu est ouvert à tous et l’accueil de publics de toutes origines et de toutes sensibilités spirituelles fait de l’îlot des Combes un lieu particulièrement chaleureux et riche. L’îlot accueille en particulier des publics de banlieue urbaine qui y découvrent un nouveau mode de vie et s’ouvre à une alimentation écologique, au travail de la terre, au partage, à de nouvelle formes d’éducation.

Pour en savoir plus sur ce magnifique, nous vous invitons à vous rendre sur leur site web : http://www.lilotdescombes.fr/.

L’îlot des Combes organise par ailleurs un événement ce 31 janvier à partir de 15H, à Paris, pour la clôture de la récolte de fonds.

Il est encore temps de vous inscrire pour partager un moment convivial autour d’un noble projet : inscription à l’événement.
https://www.helloasso.com/associations/l-ilot-des-combes/evenements/ensemble-pour-l-ilot-de-la-ville-a-la-terre-pour-une-r-evolution-des-coeurs

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Académie française: Jean d’Ormesson voudrait un représentant de l’islam.

Alors que l’Académie française accueillait ce jeudi 28 janvier 2016, en présence du ministre de l’intérieur, Manuel Valls, le nouvel académicien tant controversé Alain Finkielkraut, Jean D’Ormesson voudrait, quant à lui, voir une représentation des religions équitable au sein de l’Académie. Il serait «heureux de voir un représentant de l’islam» à l’Académie française».

C’est lors d’un entretien enregistré et diffusé sur Public Sénat que le philosophe Jean D’Ormesson s’est dit être «très loin de Finkie», comme un désaveu de l’idéologie du philosophe juif avant de relever ce qu’il y a de magnifique dans son admission au sein de l’institution :« Mais ce qu’il y a de beau chez lui c’est que c’est un juif polonais. Sa mère ne parlait pas français. C’est magnifique. C’est l’intégration française».

Il a également déclaré, en proposant «(..) de dire des choses un peu dangereuses» souhaiter «que nous fassions la même chose, dans les années qui viennent, avec les musulmans». Et de rajouter : «l’islam n’est pas représenté à l’Académie. Il serait normal qu’elle soit représentée. Je pense que cela se fera».

Une ambition positive pour l’Académie française, assumée par l’intellectuel Jean D’Ormesson, avec le constat suivant dont beaucoup devraient s’inspirer : « Il y a un grand nombre de français musulmans. Je crois que ce serait équitable, souhaitable, je serais heureux qu’il y ait un représentant de l’islam».

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Le monde de l’invisible : la croyance aux anges et leurs caractéristiques.

Tout musulman croit au monde de l’invisible puisque cette croyance fait partie intégrante de la foi. Dans ce monde de l’invisible, existent les anges qu’Allah nous a décrits dans Son Livre et que Son Messager (‘alayhi salat wa salam) a également évoqués. Nous lançons aujourd’hui la série « le monde de l’invisible » à commencer par la croyance aux anges. Nous nous intéressons pour ce premier article à la croyance aux anges en tant que pilier de la foi ainsi qu’à leurs caractéristiques.

Croire aux anges, un pilier de la foi.

Il a été rapporté dans le célèbre hadith dans lequel Jibril (‘alayhi salam) rend visite au Prophète (‘alayhi salat wa salam) pour l’interroger sur l’Islam, sur la foi et sur la perfection dans l’adoration, que la croyance aux anges est un pilier de la foi. C’est ainsi que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « La foi consiste à croire fermement en Allah, ses anges, ses livres, ses messagers, au Jour dernier et enfin croire fermement au destin qu’il soit bon ou mauvais ». (Muslim).

La croyance aux anges constitue donc un pilier, sans lequel la foi ne peut être complète. Notre Seigneur a évoqué cette croyance aux anges dans le Saint Coran en expliquant qu’elle faisait partie de la bienfaisance. Il a ainsi révélé : {Mais la bienfaisance consiste à croire en Allah, au Jour dernier, aux anges, au livre et aux Prophètes} (Sourate 2 : Verset 177). Le fait de croire aux anges fait donc partie de la bienfaisance comme l’a dit Allah.

Au delà de cela, croire fermement aux anges fait partie de ce que nous a enseigné le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Lui-même a cru aux anges au même titre qu’il a cru à la révélation divine. C’est ainsi qu’Allah dit : {Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, ainsi que les croyants : tous en cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses Messagers} (Sourate 2 : Verset 285).

L’éminent Cheikh Al Fawzan (qu’Allah le préserve) a expliqué que la signification de la croyance aux anges est le fait de « croire en leur existence et aux actes qu’ils accomplissent dans cet univers. Les anges font partie des créatures d’Allah. Allah les a créés pour qu’ils l’adorent et mettent ses ordres à exécution dans cet univers. Allah envoie donc les anges pour mettre ses ordres à effet ».

Les caractéristiques des anges.

Les anges sont donc des créatures à part entière, créées par le Créateur des cieux et de la terre. Il nous est impossible d’imaginer comment sont les anges mais nous pouvons appréhender leurs caractéristiques par le biais du Saint Coran et des ahadiths.

Pour commencer, il faut savoir chers frères et sœurs, que les anges ont été créés de lumière. D’après Aisha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Les anges ont été créés de lumière, les djinns d’une flamme d’un feu pur et il créa Adam de ce qui vous a été mentionné » (c’est à dire d’argile NDR) (Muslim). La lumière est donc la source qui a permis de construire les anges machaAllah.

Au delà de leur création, les anges sont caractérisés par le fait qu’ils constituent la plus grande armée d’Allah. En effet, notre Seigneur évoque à de nombreuses reprises les anges en tant qu’armée comme dans Sa parole {A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre} (Sourate 48 : Verset 4). Les anges sont donc très nombreux si bien que nous ne pouvons imaginer leur nombre. Notons qu’Allah a fait de dix-neuf d’entre eux les gardiens de l’Enfer.

Il nous faut également savoir chers frères et sœurs que les anges sont d’immenses créatures. Ils sont en effet d’une taille impressionnante, qu’on ne peut appréhender. Ils possèdent d’ailleurs plusieurs ailes. Allah les a décrits de la manière suivante : {Louange à Allah, Créateur des cieux et de la terre qui a fait des anges des messagers dotés de deux, trois ou quatre ailes} (Sourate 35 : Verset 1). Certains anges possèdent bien plus que quatre ailes. Parmi eux, notons que Jibril (‘alayhi salam) a été vu par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) alors qu’il possédait 600 000 ailes, chacune d’entre elles couvrait l’horizon sobhanAllah. L’apparence de Jibril (‘alayhi salam) est d’ailleurs évoquée dans le Saint Coran comme étant d’une grande beauté.

Enfin, une des caractéristiques des anges est leur grande force par la Grâce d’Allah. Jibril (‘alayhi salam) est qualifié de celui qui a une force impressionnante comme suit : {Que lui a enseigné celui dont la force est prodigieuse} (Sourate 53 : Verset 5). Parmi les preuves de l’importante force des anges, il y a le fait qu’un seul soufflement dans la Trompe au Jour dernier, foudroiera tous les habitants des cieux et de la terre, sauf ceux qu’Allah aura décidé d’épargner comme cela a été décrit dans sourate Zummar. Ce soufflement dans la Trompe proviendra d’un seul ange et cela est révélateur de la force dont un ange peut disposer.

Qu’Allah raffermisse notre foi ainsi que celle de nos proches de jour en jour. Qu’Il nous pardonne et nous préserve le jour où il n’y aura plus aucun secours.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Conversion : des indigènes embrassent l’Islam dans les montagnes mexicaines.

L’Islam atteint le cœur de plus en plus de personnes à travers le monde, notamment aux Etats-Unis comme nous l’avons évoqué l’an dernier.

Le Chiapas, un Etat mexicain majoritairement indigène, n’a pas fait exception dans l’acceptation de l’Islam. En effet, nombreux sont ceux qui embrassent l’Islam, dans cet Etat situé au cœur des montagnes mexicaines machaAllah. La propagation de l’Islam dans le Chiapas est telle qu’une grande mosquée domine le paysage montagneux.

Les convertis à l’Islam sont tellement nombreux dans cette région que mêmes les imams sont des reconvertis. Parmi eux, Anastasio Gomez qui s’est renommé Ibrahim Chechev a confié : « Moi je ne suis pas né musulman, je le suis devenu en 1995. J’ai été le premier de ma famille », propos relevés par Le Parisien. Comme la famille de cet imam, ce sont des familles entières qui embrassent progressivement l’Islam dans cet Etat mexicain.

Alors que le Mexique est l’un des pays les plus catholiques au monde avec 82% de la population de confession catholique, l’Etat mexicain de Chiapas voit son nombre de catholiques diminuer. En effet, seulement la moitié de la population est catholique dans cet Etat, faisant de lui l’Etat le moins catholique de tout le Mexique. Cela prouve une fois encore que la parole d’Allah touche qui Il aura décidé de guider vers Sa lumière, quels que soient le lieu, la nationalité ou les origines. Notons que le pape devrait visiter la grande mosquée de Chiapas courant février inchaAllah.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Appel à l’aide de la Libye pour l’état déplorable de son système de santé.

Depuis la chute de Kadhafi, le pays est plus que jamais divisé. Il possède deux gouvernements et l’un d’entre eux a appelé à l’aide l’OMS (Organisation mondiale de la santé) au sujet de son système de santé.

La population mise de côté à cause des divisions.

Il n’y a pas eu de véritable transition politique dans le pays. Avec deux gouvernements et une absence totale d’unité nationale, le chaos menace. D’ailleurs l’Etat Islamique gagne beaucoup de terrain. La population est laissée pour compte. Seule l’ONG Médecins sans frontières est sur place, ce qui est insuffisant. L’une des responsables de la structure a indiqué que le système manque de matériel, de médicaments, de personnels. Les soins les plus élémentaires sont quasiment impossibles.

Les Occidentaux ont aidé à la chute de Kadhafi. Bernard-Henry Lévi s’était vanté de son rôle également. Où est-il aujourd’hui ?

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : Incompréhension après l’interdiction de la journée internationale du hijab à Lyon.

La 2e édition du World Hijab Day à Lyon, journée internationale du hijab qui vise à sensibiliser le monde entier à la signification du voile porté par les femmes musulmanes, a été interdite par la préfecture. L’événement prévu le 1er février prochain a reçu, dans un premier temps, l’approbation du préfet avant que ce dernier ne change d’avis. Le rassemblement a été jugé par le Préfet de Lyon comme “risquant d’engendrer des mouvements de foules dangereux”.

“Ce n’est pas seulement un événement lambda qui a été interdit aujourd’hui, c’est la liberté qui est bafouée.
Cette restriction des libertés vise des musulmanes et des musulmans soucieux du bien vivre ensemble, prônant des valeurs de partages que sont nos valeurs islamiques mais aussi nos valeurs républicaines.” affirme avec regret l’équipe de la World Hijab Day France.

Les organisatrices sont bien évidemment déçues par cette décision incompréhensible au vu du succès rencontré l’année dernière.

En interdisant cette journée, la préfecture de Lyon n’interdit pas seulement un simple rassemblement ou une quelconque manifestation. Elle interdit une “expérience riche et enrichissante” qui vise à initier une culture du dialogue entre des femmes issues de cultures différentes.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


L’assassin de Mohammed El Makouli considéré comme pénalement irresponsable.

Une quarantaine de personnes s’est rassemblée, hier, devant le palais de justice d’Avignon à l’appel de l’association “Respect égalité dignité” pour soutenir Nadia El Makouli, qui était reçue par un juge d’instruction. Et dans le même temps pour dénoncer “le crime barbare et islamophobe” dont a été victime Mohamed El Makouli l’époux de Nadia.

Le 14 janvier 2015 au soir, Mohamed El Makouli, 47 ans, et son épouse Nadia ont été victimes d’une terrible agression à leur domicile au mas de Fontabelle, situé au Beaucet. Leur voisin, prénommé Thomas, âgé de 28 ans, armé d’un couteau, a fait irruption dans leur domicile en criant : “Je suis ton Dieu, il n’y a pas d’Islam“. Il s’est rué sur Mohamed en lui assénant 17 coups de couteau. 17 coups comme le nombre de morts lors des attentats de janvier 2015. Nadia, après s’être interposée et avoir été blessée aux mains a fui avec son bébé, à la demande de son mari agonisant.

Placé en garde à vue Thomas, assisté de Me Laurent Penard, a été interné à l’hôpital psychiatrique de Montfavet où une schizophrénie a été diagnostiquée. La première expertise effectuée par un collège de deux psychiatres, qui a conclu à une abolition du discernement au moment des faits, vient d’être confirmée à la fin décembre par une deuxième expertise.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


L’Iran a recruté de force des milliers d’Afghans sans papiers pour se battre en Syrie.

L’ONG Human Rights Watch dénonce les campagnes iraniennes de recrutement forcé à l’encontre de milliers d’afghans sans papiers. Ces derniers sont envoyés sur les champs de bataille en Syrie ou expulsés vers leur pays d’origine.

Depuis 2013, des milliers d’afghans combattent dans les milices chiites pro-gouvernementales en Syrie. Selon l’ONG Human Rights Watch, ces miliciens seraient forcés par le gouvernement iranien.

L’ONG a interrogé une vingtaine de ces afghans ayant vécu en Iran et que les autorités souhaitaient forcer à rejoindre la Syrie sous peine d’expulsion.

“Certains ont dit qu’eux ou des proches ont été forcés de combattre en Syrie et ont ensuite fui vers la Grèce ou bien ont été déportés en Afghanistan pour avoir refusé”, affirme HRW. “D’autres ont dit avoir été volontaires pour combattre en Syrie, soit par conviction religieuse, soit pour régulariser leur statut de résidence en Iran”, ajoute l’organisation.

Entraînés par les forces armées iraniennes, les afghans sont envoyés comme de la chair à canon dans les combats les plus périlleux contre les rebelles syriens et jihadistes. Les témoignages confirment que les commandants iraniens menacent de mort les afghans qui refusent de combattre avec de simples armes légères et sans soutien de l’artillerie contre des positions rebelles extrêmement protégées.

Selon HRW, 3 millions d’afghans vivent en Iran. Seulement un tiers d’entre eux possèdent un statut légal de réfugiés. Les autres risquent la déportation dans un Afghanistan détruit par des décennies de guerre.

L’Iran est le principal partenaire de Bachar Al Assad dans la région. Les forces spéciales iraniennes, des généraux et autres haut gradés dirigent les milices chiites en Irak et Syrie. Ces dernières soutiennent l’armée du régime souvent dépassée par les groupes rebelles sunnites.

Hier, le président François Hollande a rencontré son homologue iranien afin de conclure des partenariats commerciaux. Total, SNCF ou encore Airbus ont signé de nombreux contrats juteux qui s’élèvent à des milliards de dollars.

Comme nous vous l’annoncions il y a des mois, l’Iran est officiellement réinstauré dans la communauté internationale. Le Diable d’hier est devenu l’ami des démocraties occidentales aujourd’hui.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Les “déontologues” ces nouveaux inquisiteurs de la fonction publique.

La nouvelle est passée quasiment inaperçue et pourtant.

France Info nous apprend que le gouvernement a décidé que désormais obligation sera faite pour chaque administration d’avoir un référent chargé de “veiller au respect de la laïcité”. Apparemment on s’est rendu compte après 110 ans de laïcité que celle-ci n’était pas respectée au sein de l’administration. Un peu comme on s’est rendu compte 100 ans après que le voile des jeunes femmes dérogeait lui aussi tout d’un coup à cette loi 1905 …

Marylise Lebranchu avec sa nouvelle loi “Déontologie, droits et obligations des fonctionnaires” introduit donc une nouvelle fonction, celle de déontologue. celui-ci ou celle-ci sera charger de “déceler les signes de radicalisation chez des agents qui travailleraient dans les écoles ou bien aider des fonctionnaires à réagir face à des comportements inappropriés d’usagers”.

Vous l’avez bel et bien compris, cette loi n’est que l’énième contorsion de douleur du système français face à l’irruption dans ses locaux de jeunes français musulman(e)s. En effet, cette mesure n’est que la suite logique de tout une série de lois islamophobes qui n’ont eu cesse de vouloir expulser du champ socio-économique la jeunesse musulmane de ce pays.

Après les attentats de Paris tout est devenu plus clair : le système mène une politique officielle de coercition contre la minorité musulmane visible au nom d’une soit disant lutte contre la “radicalisation”. En effet, derrière cette appellation trompeuse ce sont bien toutes les formes de religiosité musulmane qui sont combattues. Sinon comment expliquer que le voile, la barbe ou encore le changement de façon de vivre soient interprétés par les services de l’état comme une “radicalisation dangereuse” ? Tous les changements d’idéologie d’un homme ne s’accompagnent-ils pas de variations physiques ou comportementales ?

Ces “déontologues” donc, auront la fonction entre autre de surveiller, à la manière des inquisiteurs d’antan, les novices durant leur période de stage d’un an afin d’annuler le cas échéant leur contrat de travail avant que celui-ci ne soit validé …

Après les écoles, les établissements scolaires, les organisme sociaux, les médecins, les organismes d’HLM, les musulmans pourront maintenant avoir la chance de se faire dénoncer pour leur religion au travail.

On notera qu’au racisme assumé de droite la gauche aura préféré la réinstauration du crime de la pensée à la mode stalinienne.

“S’il n’adhère pas à nos valeurs c’est donc qu’il est fou ! Il mérite donc une rééducation dans un camp de déradicalisation …”

Dans ce schéma orwellien d’organisation et de contrôle de la pensée des minorités on retrouve quand même ce vieil héritage chrétien issu de l’inquisition.

Après l’inquisiteur, le commissaire politique, voilà donc le déontologue : un délateur professionnel chargé de traquer l’habitus musulman au sein de l’administration française.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Cherki (PS) : « Monsieur Finkielkraut ne serait pas juif, il serait un des porte-paroles du Front national ».

Le député socialiste de Paris Pascal Cherki, invité vendredi dans Politique matin, a réagi à la nomination jeudi du philosophe Alain Finkielkraut à l’Académie française.

« Je trouve que Monsieur Finkielkraut a dérivé et je ne suis pas adepte de sa philosophie réactionnaire », a attaqué l’élu frondeur. Aujourd’hui, Monsieur Finkielkraut ne serait pas juif, il serait un des porte-paroles du Front national. (…) Je suis moi-même juif et je ne me reconnais pas dans cette philosophie réactionnaire, je suis plutôt un héritier des Lumières et les Lumières pour moi ça émancipe, ça ne divise pas les gens. »

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Latifa Ibn Ziaten : « J’ai pardonné à Mohammed Merah ce qu’il était ».

Latifa Ibn Ziaten, la mère d’Imad, tué par Mohamed Merah, sera ce dimanche 31 janvier, à 17h, l’invitée du grand rendez-vous politique de Beur FM « Toute la République », animé par Abdelkrim Branine.

Parmi les trois grands temps forts de son interview passionnante de bout en bout, un extrait diffusé hier, jeudi 28 janvier, dans l’émission « Les Zinformés » a démontré, s’il en était besoin, l’immense grandeur d’âme de cette femme remarquable qui est à la fois capable de dépasser son deuil cruel dans l’intérêt général, mais aussi l’affront d’avoir été huée dans l’enceinte de l’Assemblée nationale, le 8 décembre dernier, en raison de son voile.

« Je suivais le parcours de Mohamed Merah parce que c’était important pour moi de le connaitre, de savoir qui était ce jeune de 23 ans ? Et quand j’ai vu son parcours… J’ai vu qu’il n’avait pas eu la chance qu’ont mes enfants, du tout.. C’est un enfant qui est né vide, sans amour, sans cadre, sans chance si on peut dire… Parce que s’il avait été aimé par ses propres parents, lui il serait là et nos enfants aussi… C’est pour ça que j’ai pardonné à Mohamed Merah ce qu’il était. Pas ce qu’il a fait mais ce qu’il était », a déclaré la fondatrice et figure de proue de l’association « Imad Ibn Ziaten » pour la jeunesse et la paix.

Une association dont l’idée s’est imposée à elle, après avoir croisé la route d’un groupe de jeunes à Toulouse, alors qu’elle avait éprouvé le besoin de se rendre sur les lieux où avait grandi et vécu Mohammed Merah, afin de tenter de comprendre sa trajectoire chaotique, jusqu’à commettre l’irréparable.

« Et là, l’un d’eux m’a dit : « regardez Madame où on habite, regardez ce quartier fermé, on a rien »… Vous savez, lorsque les rats sont enfermés, ils deviennent enragés et lorsqu’ils sortent ils font des ravages sur la société. J’ai regardé au fond de ses yeux et j’ai vu une souffrance énorme. Je me suis dit qu’il fallait leur tendre la main, les écouter, il faut ouvrir ces cités fermées. Vous savez quand un jeune part en prison pour une petite bêtise, pour 6 mois et bien s’il ne veut pas sortir de sa cellule que peut-il devenir ? Un monstre et un danger pour la société », a-t-elle déploré avec l’extraordinaire humanité et lucidité qui la caractérisent.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Déchéance de nationalité : vers une peine pour « apostasie républicaine » ?

Le journal Le Monde titrait fin décembre 2015 que « 85% des Français seraient favorables à la déchéance de nationalité » (1) . L’article nous apprend plus précisément qu’on trouve parmi eux aussi bien des citoyens proches des partis de droite et d’extrême droite que des sympathisants de gauche et d’extrême gauche.

S’il n’est pas étonnant de constater cette position chez des individus plutôt politisés à droite et pour qui l’idée de patrie fait sens, il est en revanche plus surprenant de l’observer chez des individus de gauche qui ont, pour nombre d’entre eux, substitué l’idée d’une citoyenneté française et nationale à celle d’une citoyenneté humaine et mondiale. Paradoxalement, le concept de nationalité serait devenu obsolète et vide de sens mais on pourrait tout de même déchoir les individus qui n’en seraient pas dignes…

Dans l’absolu, il n’y a rien d’exceptionnel à ce qu’une législation sanctionnant lourdement les individus condamnés pour terrorisme soit mise en œuvre ; au contraire. Cependant, comme les débats politiques et médiatiques de ces dernières semaines l’ont mis en évidence, ce projet de loi sur la déchéance de nationalité tient davantage à sa symbolique qu’à son efficacité répressive.

En effet, qui pourrait raisonnablement envisager qu’un individu projetant de se faire exploser au cœur de la capitale craindrait qu’on lui fasse « sauter » sa nationalité ? Il va sans dire que cette mesure s’inscrit – comme la majorité des sujets de discussion médiatiques, politiques et sociétaux actuels – dans une perspective globale de normalisation et d’encadrement des relations entre Islam et République.

Symboliquement, ce projet de loi véhicule deux idées fortes. Premièrement, il insinue qu’il est inconcevable qu’un citoyen français puisse porter gravement atteinte à la République et à sa population ; comme si des attaques commises à l’endroit de la Nation ne pouvaient pas provenir d’esprits entièrement français. Ce qui signifie en filigrane que le mal ne provient pas d’ici, il est extérieur à la France. Il ne peut pas avoir été, même en partie, engendré par le système républicain français.

Pourtant, les frères Kouachi, Amedy Coulibaly et autres Mohamed Merah en sont bel et bien des produits. Deuxièmement, le projet de loi contient un message fondamental : il s’adresse à ceux qui, par leurs manières d’agir et de penser, ne suivent plus le chemin emprunté par le reste de la société. Car s’il est aisé de distinguer des terroristes qui se revendiquent comme tels et de leur ôter la nationalité après-coup, il est en revanche beaucoup plus difficile d’identifier ceux qui portent les germes de la radicalisation.

Comme les perquisitions aléatoires dans le cadre de l’état d’urgence l’ont montré, la pression sociétale et le jeu de l’agenda politique rendent complexe la définition de critères pertinents : qu’est ce qu’un individu radicalisé ? A l’inverse, qu’est-ce qu’un esprit véritablement français ? De même, quelles sont les atteintes aux valeurs de la Nation qui sont susceptibles de mériter une déchéance de nationalité ?

Si un esprit entièrement français ne peut attenter à la vie, à l’honneur et aux biens de ses concitoyens, il semblerait approprié de proposer un projet de loi qui déchoirait de leur nationalité les hommes politiques condamnés à moult reprises par la justice pour avoir ouvertement trahi la confiance des électeurs. Ce qui contribuerait par la même occasion à un réel renouvellement de la classe politique.

La construction de l’idéaltype du républicain modèle semble aussi laborieuse que celle du musulman radicalisé. Pourtant, le message paraît clair : les individus qui ont l’intention d’apostasier des valeurs républicaines – qu’ils soient terroristes ou non – sont, à terme, des candidats potentiels à la « déchéance symbolique » de nationalité. On peut imaginer par exemple, si un référendum populaire était organisé, que Rachid Abou Houdeyfa se verrait retirer sa nationalité bien qu’ayant ouvertement pris position contre les attentats commis sur le sol français.

Ce sont bien les valeurs qui l’animent et qu’il diffuse qui posent problème parce qu’elles génèrent un sentiment de rupture radicale avec la culture dominante. En somme : le citoyen français a des références culturelles et sociales spécifiques à assimiler et vis-à-vis desquelles il doit se conformer. Ou plutôt : il existe certaines valeurs qui sont incompatibles avec la République et qu’un véritable citoyen français ne peut intérioriser, faute de quoi il s’expose à une sanction sociale et/ou juridique.

Il y a fort à parier que l’idéologie du melting-pot et du multiculturalisme chère à la gauche ne survive pas au climat d’hostilité que nous traversons actuellement. Et comme un symbole, elle semble vivre ses dernières heures sous un mandat de gauche.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

55 000 fidèles ont prié ce vendredi à Al-Aqsa .
.
Le camp de réfugiés de Qalandiya enterre le corps du résistant Hussein Abu Ghosh .
.
Gaza : 7 palestiniens blessés lors des confrontations avec les forces d’occupation .
.
Funérailles solennelles pour les 7 « martyrs des tunnels ».
.
La police israélienne photographie les enfants palestiniens et les violente à Jérusalem.
.
7 Palestiniens enlevés par les troupes israéliennes à l’aube.
.
La Turquie dénonce le feu vert d’Israël pour la construction de 153 logements.
.
L’occupation entrave la circulation des citoyens, au sud de Jénine .
.
Arrestation d’un citoyen de Jénine au point de passage Al-Karama .
.
Le Hamas appelle à la sauvegarde de la résistance armée, repoussant la coordination de sécurité .
.
Bilan de jeudi: fusillade, un colon blessé et 15 points de confrontation.
.
Bilan des opérations par tunnels : 64 morts sionistes et 91 blessés .
.
L’occupation prend d’assaut Jénine et arrête les citoyens .
.
Jet de cocktails Molotov vers des véhicules israéliens à Bethléem.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire