MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 14 Rabi Al Thanni 1437.

Flash info du 14 Rabi Al Thanni 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


USA : 53 musulmans quittent leur emploi pour pouvoir accomplir leur prière .

Dans le Wisconsin aux États-Unis, plusieurs employés musulmans ont pris la décision de quitter leur emploi après que les horaires de pause aient été modifiés. En effet, ces employés musulmans pouvaient jusqu’alors prier aux heures de pause.

Seulement voilà, les responsables de l’entreprise Ariens ayant pris la décision de changer ces horaires, les employés musulmans ont logiquement décidé d’arrêter de travailler. Ce ne sont pas moins de 53 employés de cette boîte qui ont donc quitté leur emploi. Et pour cause, ces derniers ne pourront plus effectuer leur prière à l’heure. Appliquer le deuxième pilier de l’Islam comme il se doit ou le délaisser : la question ne se pose évidemment pas. Le départ de ces employés ne sera pas sans conséquence pour l’entreprise qui devra remplacer une cinquantaine de personnes en quelques jours.

Les responsables de l’entreprise se désolent donc de cette décision. Ils avaient jusqu’à présent tout mis en œuvre pour permettre aux musulmans de prier sur leur lieu de travail à des heures précises mais ils expliquent que la demande croissante de fabrication les contraint à modifier ces horaires. « Nous demandons aux employés de prier durant les pauses dans les salles de prière désignées. Notre environnement de fabrication ne permet pas de pauses imprévues dans la production », souligne le porte parole de la société.

Les responsables de l’entreprise Ariens précisent qu’ils ont un profond respect pour l’Islam, preuve en est, les salles de prière aménagées. Les responsables de la boîte ont précisé qu’ils feront leur possible pour répondre aux besoins des employés en déclarant : « Nous accueillerons tous les employés souhaitant reprendre leur travail en vertu de la nouvelle politique, nous tenterons de chercher des solutions dans les changements qui ne coïncident pas avec les temps de prière. Nous respectons leur foi, et nous respectons leur décision indépendamment de leur choix de retourner au travail ou pas ». La direction de l’entreprise tente donc de récupérer ses employés musulmans. Ces frères somaliens n’ont pas hésité un instant à quitter leur emploi pour privilégier leur prière. Cela nous rappelle que même si l’on travaille, la dounia ne doit pas être une priorité car adorer Allah est le seul but pour lequel Il nous a créés.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Les mystères d’Allah toujours pas élucidés, une 9ème planète peut-être découverte.

Deux chercheurs de la California Institute of technology s’atèlent à la recherche pour trouver une hypothétique raison à » la déformation de certains corps au delà de Neptune ». Les simulations numériques viennent à la conclusion qu’une 9ème planète existerait.

Les chercheurs de la Caltech se sont basés sur les travaux d’Urbain Le Verrier, éminent astronome français en 1846. Ce dernier avait émis l’hypothèse de l’existence d’un corps au delà du soleil autour de la trajectoire d’Uranus pour enfin découvrir, avec ses calculs, Neptune. Les chercheurs américains sont allés encore plus loin.

En travaillant de la même manière que le français, ils ont calculés que, par delà Neptune, « dans une région appelée ceinture de Kuiper », « une planète géante dix fois plus grosse que la Terre et dont la révolution autour du soleil prendrait 10000 à 20000 ans » existait sûrement. Les résultats de ces calculs ont été publiés hier, le 20 janvier, dans la Revue The Astronomical Journal et laissent les spécialistes penser qu’il faudra passer à la phase d’observation.

Nul besoin, pour nous musulmans, du télescope géant Keck, à Hawaï, mobilisé spécialement pour les prochaines observations de cette découverte, pour être certains de la grandeur de notre univers. La Parole d’Allah t’ala nous suffit comme outil de certitude pour prendre conscience qu’une telle création formidable vient d’un Créateur encore plus Grand. Allaho Akbar !

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : Le conseil d’État condamné pour une assignation à résidence jugée illégale.

Le Conseil d’État a décidé pour la première fois de suspendre l’assignation à résidence d’un homme, à Vitry-sur-Seine. L’Etat doit lui verser 1500 euros.

Pour la première fois depuis la proclamation de l’état d’urgence, le Conseil d’État a décidé vendredi de suspendre l’assignation à résidence d’un homme, à Vitry-sur-Seine, près de Paris, et a condamné l’État à lui verser 1 500 euros

La plus haute juridiction administrative a jugé que le ministère de l’Intérieur n’avait pas apporté assez d’éléments montrant que cet homme serait un islamiste radical représentant une« menace grave », et a estimé que, dans ces conditions, l’assigner à résidence était « illégal ».
« Atteinte grave à la liberté d’aller et venir »

Pour le Conseil d’Etat, « aucun élément suffisamment circonstancié produit par le ministre de l’Intérieur ne permet de justifier » que l’intéressé « appartiendrait à la mouvance islamiste radicale ». Le ministère s’est donc rendu coupable d’une « atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d’aller et venir ».

Les autorités affirmaient en particulier qu’il avait été signalé le 13 mai dernier prenant des photos aux abords du domicile d’un journaliste de Charlie Hebdo placé sous protection policière.

Or, au terme de deux audiences les 19 et 21 janvier, ce qui est plutôt rare pour ce genre d’affaires, le Conseil d’Etat a établi que l’homme rendait en réalité visite à sa mère, habitant « à proximité immédiate », et qu’il utilisait son téléphone sur le mode haut-parleur, plus commode parce qu’il avait son casque de scooter sur la tête. Une position qui a donc été « confondue avec celle d’une personne prenant des photographies ».

Vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Complément d’enquête. Halim, fiché S et assigné à résidence

Clic pour voir la Source de l’article

********************

François Hollande veut prolonger l’état d’urgence de trois mois supplémentaires.

François Hollande a indiqué par le biais d’un communiqué qu’il souhaitait prolonger l’état d’urgence pour une période de trois mois. Une proposition qui permettra aux forces de police de continuer leurs perquisitions et de maintenir les assignations à résidence de nombreux citoyens de confession musulmane.

L’état d’urgence a été vivement critiqué jusqu’à l’ONU qui a dénoncé des mesures abusives, disproportionnées qui nuisent aux libertés fondamentales. Depuis le 13 novembre, 3300 perquisitions ont été effectuées pour seulement un cas de mise en examen pour terrorisme. Des résultats décevants qui interrogent.

Manuel Valls a annoncé hier qu’il souhaitait voir l’état d’urgence maintenu “jusqu’à la destruction de l’organisation jihadiste “Etat Islamique””.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : L’homme abattu à Barbès sans lien avec un réseau islamiste.

La police allemande a annoncé vendredi 22 janvier que Tarek Belgacem n’avait pas de lien avec un quelconque « réseau islamiste ». Celui qui est surnommé « l’assaillant du commissariat du 18e » avait été abattu dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris le 7 janvier dernier, date anniversaire des attentats de Charlie Hebdo.

D’après un rapport d’enquête, l’homme aurait couru au devant des policiers avec un hachoir de boucher en criant « Allah Akbar ». Les forces de l’ordre ont alors fait feu, puis auraient retrouvé sur lui un engin explosif factice ainsi qu’un papier mentionnant une allégeance à l’État islamique et une volonté de venger les attaques en Syrie. « Je suis Abou Jihad Tounsi, Tarek Belgacem », aurait-il été écrit sur ce document.

Tarek Belgacem, Tunisien de 24 ans, vivait jusqu’ici dans un foyer en Allemagne, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. D’après ses parents, il s’est rendu à Paris pour récupérer son passeport et régulariser sa situation. Taoufik Belgacem, son père, a annoncé mardi 19 janvier qu’il portait plainte contre X pour homicide volontaire. Il exige des éclaircissements sur les circonstances de l’évènement. « Si on s’en tient à la thèse du parquet, elle explique qu’il a « exhibé » une hache. Est-ce que le fait d’exhiber une arme justifie de tuer quelqu’un ? Est-ce que c’est proportionné ? », expliquai alors Nasr Azaiez, l’avocat de la famille.

Dans une interview à Streetpress, Taoufik Belgacem affirme que son fils ne s’est pas radicalisé : « Mon fils n’est pas un terroriste. Il ne fait pas la prière, fréquente les filles, va en boîte, boit de l’alcool… Vous trouvez que c’est le comportement d’un terroriste ? ». Il a par ailleurs profité pour solliciter de l’aide : « Je demande aux témoins qu’ils se fassent connaitre et racontent la vérité. ».

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Le cri d’amour poignant d’une petite syrienne : « Prenez mes yeux et donnez-les à mon papa ».

« Prenez mes yeux et donnez-les à mon papa», derrière cette supplication déchirante adressée à des médecins turcs, c’est une petite fille syrienne de 5 ans, prénommée Gozyasi, qui exprime son indicible douleur à la vue de son papa, profondément meurtri dans sa chair, qui ne sera plus jamais le même.

Un jeune papa de 27 ans, Mamum Halid Nasir, au destin brisé, qui a perdu ses membres inférieurs, la vue et l’ouïe il y a un an, dans le bombardement de sa maison, à Idlib, par les forces du régime syrien, et si tendrement aimé par son enfant que celle-ci ne peut se résoudre à ce qu’il soit plongé dans le noir pour toujours, sans pouvoir à nouveau croiser son regard.

Ce cri d’amour poignant poussé par la petite Gozyasi a ému les hommes en blouse blanche de la ville de Reyhanli, située dans la province turque de Hatay, là où ses parents et leurs cinq enfants ont trouvé refuge après le drame.

« J’aime beaucoup mon père », a confié la petite fille. « Je suis très triste pour sa situation. Mon papa ne me voit pas, ça me rend très triste. Prenez mes yeux et donnez-les lui. Je veux qu’il me voie et qu’il m’aime. Qu’Allah ne nous sépare pas de lui. Je l’aime énormément », a-t-elle imploré à la fois le corps médical et la miséricorde du Très-Haut

« Il y a tout juste un un an, mon fils pouvait marcher, parler et voir, comme tout le monde. Aujourd’hui il est condamné au lit », se lamente une mère très éprouvée, Waffa Awad, 49 ans, en décrivant une existence difficile qui contraint sa petite famille à survivre plutôt qu’à vivre. « Nous essayons de survivre et de répondre aux besoins de mes cinq petits-enfants, Les voisins nous aident parfois. Nous sommes venus à Reyhanli pour fuir la guerre et sauver nos vies », a-t-elle précisé récemment au correspondant de l’Agence turque Anadolu.

A travers sa requête bouleversante pour son papa si atrocement handicapé et vulnérable, la petite Gozyasi en a touché plus d’un. Que n’aimerait-on qu’un miracle se produise pour que le père et sa charmante enfant puissent à nouveau profiter pleinement l’un de l’autre, par-delà le cauchemar syrien et ses tragédies humaines incommensurables.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Tunisie : les manifestations pour l’emploi se multiplient.

La clameur de protestation populaire monte depuis mercredi à Kasserine, allant en s’amplifiant dans plusieurs villes du gouvernorat, comme la cité Ezzouhour, dans plusieurs délégations à Thala, Feriana, ou encore à Béjà, El Fahs, Siliana, jusqu’à Tunis, à mesure que la détresse sociale des Tunisiens, notamment des plus jeunes, éclate au grand jour contre un chômage désespérément endémique et des promesses de renouveau non tenues.

Cinq ans après la révolution qui a fait vaciller l’autocrate Ben Ali, la Tunisie est à nouveau le théâtre de manifestations houleuses et de heurts violents avec les forces de l’ordre, comme seule la désespérance humaine la plus profonde peut en créer. L’histoire cruelle semble se répéter, car cette fois encore, c’est la mort insupportable d’un jeune chômeur de 26 ans qui a mis le feu aux poudres. Ridha Yahyaoui, diplômé en climatisation, a en effet succombé à son électrocution, samedi 16 janvier.

A Sidi Bouzid, le fief de la révolution tunisienne, la tension a atteint son paroxysme lorsque les manifestants, n’y tenant plus, ont explosé de colère. Les forces de l’ordre ont alors recouru au gaz lacrymogène pour disperser la foule. Kasserine et Sidi Bouzid, deux villes logées à la même enseigne et abandonnées à leur triste sort depuis une cinquantaine d’années. Il est à noter qu’un couvre-feu a été instauré dans la ville de Kasserine, dans la journée du mardi 19 janvier, à partir de 18h jusqu’à 5 heures du matin, selon le communiqué du ministère de l’Intérieur.

« La révolution des jeunes est confisquée par les vieux ! » peut-on lire sur une feuille portée par un jeune homme silencieux au milieu des centaines de diplômes brandis par les chômeurs de Kasserine », rapporte le site d’information tunisien « nawaat » dans son reportage tristement édifiant, intitulé  » Personne ne saura calmer la colère de la faim. »

Et de poursuivre : « Nous sommes le mercredi 20 janvier 2016, cinq jours après la mort de Ridha Yahyaoui, « martyr du chômage ». Près de 1500 personnes scandent d’une même voix « Travail ! Liberté et dignité ! » dans les jardins du gouvernorat. Une ambiance qui a des airs de décembre 2010, quand les jeunes de Kasserine ont rallumé, par leur détermination et courage, la flamme de la rébellion.

Le sit-in des jeunes chômeurs de Kasserine se poursuit au siège du gouvernorat malgré la répression policière. Mercredi matin, des centaines de jeunes continuent à occuper les lieux. Wahida Zidi, 34 ans, originaire de Foussana, est diplômée en psychologie de la faculté du 9 avril. Après 6 ans de travail précaire dans un centre d’appel à Tunis, elle est revenue à sa ville natale dans l’espoir de trouver un travail décent. Sur les escaliers du grand bâtiment déserté par le gouverneur et les fonctionnaires, Wahida martèle : Nous ne lâcherons pas nos droits ! Les décideurs qui nous dupent avec des promesses non tenues ! C’est fini ! Les responsables qui font la sourde oreille ! c’est fini ! Nous devons rester ici, solidaires et déterminés jusqu’à ce qu’ils nous écoutent ! ».

Des images de ces Tunisiens poussés dans la rue par l’urgence de leur extrême précarité et une inertie polique désespérante.

Vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

La colonisation choquante et ravagente à Salfit.
.
Haniyeh: Nous ne préparons pas pour une nouvelle guerre.
.
Des manifestations de masse au Liban contre les réductions des services de l’UNRWA.
.
Un résistant mort dans l’effondrement d’un tunnel à Khan Younes.
.
La Sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête 4 partisans du Hamas et convoque 7 autres, y compris des dirigeants.
.
Une force sioniste ciblée par des tirs à feu à l’est de Gaza .
.
Les forces de l’Autorité Palestinienne arrêtent 4 jeunes de Salfit.
.
Une jeune fille grièvement blessée pour avoir tenté une attaque au couteau.
.
Al-Qiq est dans un état critique après 60 jours de grève de la faim.
.
Hamas: Les déclarations d’Abbas représentent un déclin national dangereux.
.
Incitation d’un site européen contre les journalistes et les blogueurs palestiniens.
.
Campagne de dons à Yabod pour les Jérusalémites dont les maisons sont détruites.
.
Hébron : Protestation contre les confiscations des maisons palestiniennes par les colons.
.
Continuité du soulèvement de Jérusalem: Affrontements en Cisjordanie et Gaza.
.
Abou Marzouk : On est prêt à former un gouvernement d’union national factionnel .
.
Les forces d’occupation menacent les citoyens au sud de Jenin.
.
L’armée égyptienne tire vers les pêcheurs et les employés de la frontière de Gaza .
.
Londres : BDS fait irruption à une conférence d’Aylon .
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire