MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 5 Rabi Al Thanni 1437.

Flash info du 5 Rabi Al Thanni 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Le hijab fait le buzz sur Instagram.

Les premières images de la collection de hijabs et abayas de la griffe italienne Dolce and Gabanna postées sur Instagram ont fait un buzz planétaire. Le monde musulman et ses 1,8 milliards de fidèles représente un enjeu économique majeur pour le secteur de la mode. Et les grandes marques l’ont compris.

Une promesse de plus de 484 milliards de dollars. C’est le poids de ce secteur économique pour 2019 selon une étude de marché récente. Beaucoup d’enseignes et de grandes griffes dont Dolce and Gabanna tentent de saisir cette opportunité. « Il y a un marché grandissant pour ce que l’on appelle la mode modeste », explique Reina Lewis, chercheuse et auteure d’un ouvrage sur la mode et le monde musulman, dans une interview donnée à la revue Internationnale Business Times.

« Les femmes musulmanes sont proactives, énergiques et influentes et veulent faire valoir leur identité à leur façon », soutient Shelina Janmohamed, vice-présente de l’agence de publicité Ogilvy Noor. Avec 11% des moins de 25 ans sur le marché de la mode en pleine tentative de compréhension de la population musulmane, les grandes marques ont bien saisi qu’il fallait qu’elles revoient leur plan de marketing.

Faire place à la féminité en mode spiritualité, c’est nouveau et ça ne fait que commencer !

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Algérie : le gouvernement algérien verse 26 millions de dollars à la Palestine.

La Palestine, délaissée par une partie de l’aide internationale est cependant bien soutenue par l’Etat algérien. Dimanche, l’Algérie a versé son aide annuelle à la Palestine. Cette aide financière s’élève à 26 millions de dollars, comme le souligne le communiqué de la Ligue Arabe.

Le gouvernement algérien a fait don de cette somme par le biais de l’ambassadeur algérien au Caire. Nadir Larbaoui, représentant de l’Algérie au sein de la Ligue Arabe, a ainsi remis un chèque s’élevant à 26 millions de dollars au secrétaire général de la Ligue Arabe lors de la dernière réunion ministérielle du conseil. Le communiqué publié par l’organisation a souligné que l’Algérie « a honoré pleinement ses engagements afin de soutenir le combat du peuple palestinien et lui permettre de réaliser ses aspirations légitimes à un État indépendant avec pour capitale Al-Qods ».

Chaque année, l’État algérien verse un montant de plusieurs millions de dollars à la Palestine. Notons que l’Algérie est le premier pays à avoir reconnu l’État de Palestine, suivi ensuite par d’autres nations dont la Syrie, la Turquie et la Mauritanie. En effet, cette reconnaissance a eu lieu dès le 15 novembre 1988 à Alger. C’est dans la capitale algérienne que le conseil national Palestinien a déclaré son indépendance. Le soutien moral et financier apporté par le peuple algérien aux palestiniens n’est plus à prouver.

D’ailleurs, lorsque le gouvernement algérien a apporté son aide financière à Gaza lors des bombardements de l’été 2014, Israël n’a pas manqué de pointer du doigt l’Algérie. Mark Regev, porte parole du gouvernement israélien avait en effet déclaré que « le soutien financier de l’Algérie à la bande de Gaza est une action de soutien à une organisation terroriste ». Cela dit, l’État algérien ne prête guère attention aux propos d’Israël et continue à soutenir la Palestine, coûte que coûte. Précisons que l’Algérie n’a jamais accepté l’implantation sur son territoire d’une ambassade israélienne. Israël ne possède donc pas d’ambassade en Algérie, ni de représentant sur le sol algérien.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Palestine : Jérusalem : Prison à vie contre les assassins de Mohammad Abou Khdeir, brûlé vif.

En juillet 2014, à Jérusalem, Mohammad Abou Khdeir, un adolescent palestinien, était enlevé par trois colons israéliens. Quelques heures plus tard, son corps brûlé à 90% de l’intérieur et de l’extérieur était retrouvé. Les meurtriers qui ont été arrêtés, avaient fait boire de l’essence à la victime. De plus, l’autopsie révèle qu’il a été brûlé vif.

Au cours du procès qui a actuellement lieu, le procureur a demandé la prison à vie à l’encontre de deux des meurtriers extrémistes. Ces derniers sont mineurs. Quant au troisième, âgé de plus de 30 ans, il a été décidé à la dernière minute de le soumettre à un examen psychiatrique. La famille de Mohammad Abu Khdeir souhaite voir cette peine de prison à vie prononcée tandis que durant l’audience, les tueurs avaient demandé pardon à la famille. « Nous demandons à la Cour d’appliquer la peine maximale prévue par la loi israélienne », ont dit les parents.

Les parents de Mohammad Abu Khdeir ont d’ailleurs demandé à ce que les habitations des accusés soient détruites. Comme cela est le cas lorsque des Palestiniens mènent des attaques anti-israéliennes. En juillet 2015, le procès avait été reporté en octobre de la même année. A présent, le verdict est attendu pour le 4 février.

La décision finale devrait avoir de fortes conséquences si justice n’était pas faite devant les tribunaux. Un climat de tension régnant déjà à Jérusalem et en Cisjordanie.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Angleterre : un jeune musulman de 20 ans produit un film pour combattre l’islamophobie.

Shay Miah est un jeune musulman britannique de 20 ans qui faisait partie du parlement des jeunes de Hatlepool, en Angleterre. Récemment, ce jeune prodige a décidé de mettre en pratique ses compétences afin de combattre l’islamophobie à sa façon.

Bientôt sur les écrans.

Le site d’information Hartlepool Mail a informé que le film sera bientôt disponible sur les écrans et diffusé par la chaîne britannique ITV. Ancienne victime d’islamophobie, ce fléau qui gangrène les sociétés actuelles, le jeune britannique a annoncé avoir subi à Sunderland -où il vivait- « les offenses langagières et physiques jusqu’à l’âge de 12 ans ». Pour lui, ce petit court métrage de 4 minutes réalisé à l’aide de l’organisation des jeunes Fixers est un moyen concret d’agir et de se battre.

C’est avec assurance qu’il a annoncé :

« Quand les gens entendent le nom de l’islam, ils pensent automatiquement au terrorisme. Je vis au Nord-est de l’Angleterre, mais j’ai l’impression qu’en produisant le film, je représente les musulmans dans la lutte contre l’islamophobie. »

Nous sommes impatients de vous dévoiler sa production, restez connectés !

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Le Hebzollah et l’Iran s’approprient les colis d’aide du Croissant Rouge.

Au Liban, les réfugiés syriens reçoivent des colis alimentaires du monde entier grâce au travail de nombreuses organisations musulmanes telles que le Croisant Rouge ou encore Syria Charity.

D’après une information parue dans la revue Aktüel, les colis d’aide du Croissant Rouge destinés aux réfugiés syriens au Liban sont étiquetés “Iran”. Une façon pour le Hezbollah d’assurer la propagande perso-chiite dans la région en assurant du soutien des iraniens dans la crise que vivent les syriens.

Pourtant, les colis sont bien ceux du Croissant Rouge turc qui apporte nourriture et objets de premières nécessités aux réfugiés partout dans la région. En Syrie, l’ONG Syria Charity vient en aide aux populations victimes des bombardements russes et des suppôts de l’Iran.

La population de Madaya subit depuis 6 mois un siège organisé par l’armée de Bachar Al Assad et le Hezbollah. Une opération spéciale est lancée pour aider ces populations grâce à une hyper-médiatisation de leur situation qui permet depuis quelques jours l’arrivée de vivres aux assiégés de tout âge.

Soutenir l’ONG Syria Charity et le peuple syrien : www.syriacharity.org
.

Clic pour voir la Source de l’article

*********************

France : L’imam sans mosquée, Abdelali Mamoun déclare : Des dizaines de mosquées sont gérées par des extrémistes.

L’imam (sans mosquée) Abdelali Mamoun, connu pour son souhait d’un “islam républicain et patriote”, déclare que des dizaines et des dizaines de mosquées seraient tenues par des individus aux idées extrémistes.

Lors d’un reportage proposé par France 24 intitulé “le jihad, le défi intérieur de la France” avec la controversée Dounia Bouzar, Abdelali Mamoun, imam de Beur FM, a déclaré que plusieurs dizaines de mosquées étaient gérées par des extrémistes. Des propos alarmistes qui rejoignent un discours ultra-sécuritaire des autorités françaises.

En juin 2015, l’animateur radio proche d’Hassan Chalghoumi n’avait pas hésité à tirer à boulet rouge sur les associations dites “salafistes” et appelait l’Etat à faire le nettoyage dans ces mosquées sur BFM TV.

“On compte à peu près 90 mosquées salafistes en France, une bonne quarantaine qui seraient véritablement sous l’emprise de leaders salafistes, donc à partir de là, il faut faire un travail de nettoyage j’en appelle aux pouvoirs publics pour faire ce travail. ” avait-t-il ajouté.

Au lendemain des attentats du 13 novembre, de nombreuses mosquées ont été perquisitionnées, plusieurs fermées et une détruite à Vénissieux. Des mesures d’exception qui ne font que conforter l’idée d’une droitisation des esprits qui conduit petit à petit à la ségrégation d’une partie de la population française.

Vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

********************

Des députés portent la kippa à l’Assemblée Nationale et provoquent la colère des internautes.

Meyer Habib (UDI) et Claude Goasguen (LR) ont décidé de porter une kippa à l’Assemblée Nationale en guise de soutien avec la communauté juive de Marseille. Suite à une agression contre un professeur juif, le Consistoire de la Cité Phocéenne a appelé les fidèles de la ville à enlever temporairement leur kippa.

Face à ce choix des autorités religieuses juives de Marseille, les deux députés ont enfilé une calotte en guise de soutien avec la communauté israélite. Une action qui a beaucoup fait réagir les réseaux sociaux notamment au sein de la communauté musulmane qui se plaint d’un deux poids deux mesures constant. Beaucoup rappellent que mi novembre, une musulmane voilée a été agressée physiquement par un homme armé d’un cuter. Une information qui n’a pas dépassé la colonne des faits divers.

D’aucun se questionnent sur ce non respect de la laïcité par deux élus de la République siégeant à l’Assemblée Nationale pendant leurs heures de travail. Un geste symbolique qui ne passe pas pour les internautes qui rappellent aussi qu’il y a quelques semaines, Latifa Ibn Ziaten, mère d’un des soldats tués par Mohamed Merah, avait été huée au sein même de l’Assemblée notamment par des élus socialistes car elle portait le voile…

Une situation complexe dans une France en pleine crispation identitaire qui se cherche et recherche des bouc émissaires. Les injustices contre la communauté musulmane, notamment les mesures d’exception, les polémiques stériles sur la laïcité et les lois islamophobes ne font qu’alimenter ce sentiment de deux poids deux mesures.

Vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Syria Charity : Cet enfant souffre de sous nutrition #SaveMadaya.

Le peuple syrien meurt de faim. Un triste constat qui nous fait frémir mais qui devrait surtout nous faire réagir.

Cet enfant de Douma souffre de sous-nutrition et Madaya n’est pas la seule ville assiégée dont la population en souffre. C’est pourquoi s’est engagée à soutenir Madaya, mais aussi les autres villes syriennes assiégées comme Ghouta, Daraya, Rastan, Talbissé et bien d’autres.

Soutenez notre programme d’aide alimentaire pour ces villes délaissées. Nous n’avons pas le droit de rester inactif face à autant de détresses. Réformons nous, Réformons le monde.

Pour faire un don, www.syriacharity.org
.

Pour voir une vidéo qui vous fendra certainement le cœur, rendez-vous sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

********************

France : Fin de la pudeur : Bientôt l’obligation de se doucher nu dans les clubs sportifs.

Le combat du gouvernement socialiste pour une laïcité exclusive continue de défrayer la chronique. Depuis quelques heures, une vidéo circule sur les réseaux sociaux et provoque l’ire des internautes.

Dans celle-ci, un journaliste de France Télévision rapporte le contenu d’un rapport des services de renseignement français sur la montée “du radicalisme” dans les clubs sportifs. Islam&Info avait évoqué à plusieurs reprises cette fiche des RG.

Le Ministère des Sports a indiqué qu’une charte laïque allait être instaurée dans toutes les fédérations sportives afin de faire respecter la laïcité. Une nouvelle mesure d’exception qui vise insidieusement les musulmans jugés trop pratiquement ou trop pudiques.

Désormais, les clubs qui permettront à leurs joueurs de faire la prière dans les vestiaires à la mi-temps se verront sanctionnés, leurs soutiens au niveau financier ou les infrastructures publiques retirés. Derrière ces mesures, c’est une énième tentative d’exclure au nom de la laïcité une partie de la population française. Cette ségrégation qui ne dit pas son nom continue de s’étendre à toute une communauté déjà touchée par la discrimination à l’embauche et le racisme.

Vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Palestine : Une université ciblée par une attaque israélienne.

Une université palestinienne a été la cible d’une attaque israélienne dans la nuit de dimanche à lundi.

C’est ainsi que des soldats israéliens ont saisi du matériel et provoqué des dégâts dans cette université près de Ramallah, en Cisjordanie occupée.

Ils sont entrés par effraction à 02h30 du matin en explosant serrures et portes des 3 bâtiments qui constituent la faculté.

L’armée israélienne a saisi du matériel informatique, des haut-parleurs ainsi que d’autres équipements utilisés par les étudiants.

Un homme enseignant dans la faculté a par ailleurs été arrêté.

Cette même université avait l’objet d’une attaque en 2014 par les forces d’occupation israélienne.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Corse : Profanation d’une Mosquée.

Une tête de sanglier a été découverte devant la salle de prière du quartier Saint-Jean à Ajaccio en Corse.

En effet, c’est une patrouille de police qui a fait cette désagréable découvert alors que même une journée porte ouverte allait se dérouler.

Il y’a quelques jours, ce lieu de culte avait déjà été dégradé et des corans avaient même été brulés.

Hélas, les islamophobes agissant dans le silence, aucun élément n’a pu permettre d’identifier les auteurs de ces actes inqualifiables.

Depuis les attentats de Paris et les mesures d’exception prises par l’État à l’encontre de la minorité musulmane, les agressions islamophobes envers les personnes ou les lieux de culte ont décuplé.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


The Voice Belgique : une candidate casse les clichés sur le voile.

Une psychologue de 37 ans a fait sensation mardi 12 janvier lors de la retransmission de The Voice en Belgique en se présentant avec un voile. Amina Skhiri a choisi de chanter I will survive de Gloria Gaynor. Un choix qui prend tout son sens si on rappelle le fait qu’avant d’être l’hymne de la victoire de la France lors de la Coupe du Monde 1998, I will survive est une ode à l’émancipation féminine.

Après une interprétation émouvante mais techniquement trop moyenne, aucun membre du jury n’a daigné se retourner, signifiant de fait l’élimination de la candidate. Amina Skhiri s’est tout de même montrée satisfaite d’avoir pu s’exprimer sur scène. « Pour moi, c’est déjà quelque chose. C’est intéressant de casser le cliché de la femme voilée qui reste tapie dans l’ombre ! À partir du moment où on a quelque chose à donner, je ne vois pas pourquoi le voile serait un frein », a-t-elle déclaré.

Le passage d’Amina Skhiri n’est pas sans rappeler la participation de Sœur Cristina, une religieuse catholique qui a remporté The Voice en Italie en 2014.

Vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : La veuve du chef d’entreprise tué par Yassine Salhi ne veut pas faire d’amalgames.

Le 26 juin 2015, Yassine Salhi avait décapité son patron Hervé Cornara. Laurence Cornara qui est son épouse a confié sa douleur à France 2 et tient à ne pas faire d’amalgames.  »Je ne veux pas faire d’amalgame, j’ai des amis qui sont musulmans, très bons amis, il y a des transporteurs avec qui on travaille qui sont musulmans, mon collègue qui est musulman avec qui tout se passe très bien » a-t-elle affirmé au journaliste qui l’interrogeait.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

La veuve du chef d’entreprise tué par Yassine Salhi témoigne

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Palestine : La violence des colons en Cisjordanie dont Jérusalem-Est : un terrorisme impuni.

Alors que la justice israélienne a récemment inculpé deux personnes pour l’incendie meurtrier perpétré à l’encontre d’une famille palestinienne dans le village de Duma en juillet 2015, les violences des colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est demeurent fréquentes et largement impunies.

Elles sont également un élément à prendre en compte dans le contexte de violences que connaissent la Palestine et Israël depuis octobre 2015. La violence des colons n’a cessé d’augmenter depuis une dizaine d’années. Selon les Nations unies, les attaques ont pratiquement quadruplé entre 2006 et 2014, et l’OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies) compte 300 attaques physiques sur l’année 2014.

Voici un point sur la violence des colons en Palestine : quelles sont ses manifestations, causes et impacts ? Qui commet ces violences ? Qu’est-il arrivé à Duma ? Pourquoi une telle impunité envers les colons violents ?

Les violences toujours aussi fréquentes commises par les colons se manifestent par des intrusions dans les villages et quartiers palestiniens, des lancers de pierre et de bombes incendiaires, des agressions physiques, et parfois des tirs à l’arme à feu. Les colons vandalisent également les biens des Palestiniens (maisons, voitures), les bâtiments (églises, mosquées, écoles), et incendient les terres agricoles et les oliviers. Les attaques ont lieu principalement à proximité des colonies. Elles sont le plus souvent perpétrées à Hébron, dans le gouvernorat de Naplouse et à Jérusalem-Est. Parmi les plaintes déposées, plus d’un tiers des attaques consistent en des violences physiques, tandis qu’une moitié des attaques touchent les biens des Palestiniens, comme le montre cette infographie de l’ONG israélienne Yesh Din

Il faut néanmoins souligner que les victimes d’attaques portent rarement plainte, car cela implique de se rendre dans une antenne de police israélienne située dans les colonies accessibles avec un permis. En outre, les victimes peuvent craindre les représailles des colons ou être découragées par le nombre restreint d’enquêtes menées à leur terme. Les causes de ces violences sont directement liées à la politique de colonisation de la Cisjordanie dont Jérusalem-Est, illégale au regard du droit international humanitaire qui interdit strictement le transfert de population civile d’un État vers un territoire occupé (article 49(6) de la Quatrième Convention de Genève).

Des avant-postes (ou « colonies sauvages ») sont aussi installés sur les terres palestiniennes, violant le droit international et la loi israélienne. Les violences sont pour les colons un moyen d’accaparer la terre. Leurs activités criminelles sont souvent suivies par la prise de contrôle de terres palestiniennes à l’endroit des violences, devenues des zones où les Palestiniens craignent légitimement de se rendre. Ils y cultivent ensuite la terre et se l’approprient, dans l’espoir que le gouvernement rendra légale cette prise de contrôle. Ces 3 Plateforme des ONG françaises pour la Palestine Octobre 2015 – mise à jour janvier 2016 pratiques sont encouragées par l’impunité des colons et l’autorisation a posteriori des accaparements de terres palestiniennes. A la fin août 2015, 25 avant-postes ont effectivement été légalisés ou étaient en cours de légalisation par les autorités israéliennes. En outre, les autorités israéliennes favorisent la violence des colons en les militarisant.

A chaque colonie est attribué un soldat qui coordonne des colons volontaires et les fournit en armes.

Les violences perpétrées par les colons ont des impacts très larges sur la population palestinienne. Outre l’impact physique et matériel, elles impactent le bien-être psychosocial, les moyens de subsistance. Les attaques créent un stress constant et un sentiment de peur, même pour le reste de la communauté qui n’a pas subi directement les violences. Les populations vivent sous la menace permanente car elles savent que les violences vont se reproduire. La violence des colons dans l’actualité De plus en plus de colons se réclament du « prix à payer » (« price tag »), sorte de label derrière lequel se cache un mouvement violent non homogène visant à faire pression sur le gouvernement israélien pour qu’il adopte une politique favorable aux colons ou en représailles à des mesures affectant leurs intérêts, en s’en prenant aux Palestiniens.

C’est notamment le cas après des démantèlements d’avant-postes illégaux. Une illustration frappante du « prix à payer » est l’attaque de Duma, survenue le 31 juillet 2015. Au milieu de la nuit, des colons se sont introduits dans le village de Duma au sud de Naplouse et ont mis le feu à deux maisons. Ali Dawabsheh, 18 mois, a été brûlé vif. Ses parents ont réussi à 4 Plateforme des ONG françaises pour la Palestine Octobre 2015 – mise à jour janvier 2016 s’extraire de l’incendie, brûlés à 80%. Ils sont morts dans les semaines suivantes. A ce jour, seul Ahmed, 4 ans, a survécu à l’incendie criminel ; il est encore hospitalisé, le corps brûlé à 60%. Les auteurs ont laissé derrière eux deux graffitis en hébreu : « vengeance » et « Longue vie au Messie ».

Le meurtre est interprété comme une opération du « prix à payer ». Après quelques arrestations puis libérations, et un certain silence des autorités autour de l’enquête, deux personnes ont enfin été inculpées pour meurtre fin décembre 2015. Mais l’affaire soulève encore plusieurs interrogations. Médecins du Monde, qui a apporté un soutien psychologique aux habitants de Duma, constate que 82% des bénéficiaires de son action risquent de développer des troubles de stress posttraumatique.

L’attentat de Duma a eu un impact psychologique et psychosocial sans précédent, non seulement sur les victimes directes, mais aussi sur les individus et les familles indirectement impliqués dans l’événement : les voisins, les collègues, les habitants du village en général, les équipes de secours. Médecins du Monde a également observé que les impacts psychologiques et psychosociaux vont au-delà du village de Duma. Dans leurs villages d’intervention, les psychologues de Médecins du Monde relèvent qu’un état de stress intense est devenu la norme, tous les habitants se sentant menacés par des attaques qui se répètent sans être jamais sanctionnées.

La violence s’est encore intensifiée avec l’escalade des tensions en octobre. Beaucoup interprètent le meurtre de deux colons du 1er octobre comme une vengeance pour le crime de Duma. 5 Plateforme des ONG françaises pour la Palestine Octobre 2015 – mise à jour janvier 2016 Pour le mois d’octobre 2015 seulement, l’OLP comptait 292 actes de violences perpétrés par des colons à l’égard des Palestiniens et de leurs biens, dont 2 meurtres.

Des attaques massives ont lieu, telle que celle survenue dans la nuit du 17 au 18 octobre à proximité de Hébron: 200 colons sont entrés dans les villages de Wad al-Haseen et Wad al-Nasara près de la colonie Kiryat Arba, protégés par des soldats israéliens. Ils ont jeté des pierres et des bombes incendiaires sur les maisons palestiniennes.

Deux systèmes juridiques distincts, une impunité institutionnalisée et la complicité de l’armée israélienne Alors qu’ils vivent sur le même territoire, Palestiniens et colons israéliens sont sujets à deux systèmes juridiques distincts, du fait de leur nationalité, en contravention avec les principes de territorialité et d’égalité devant la loi. Les Palestiniens de Cisjordanie sont sujets à la loi et aux tribunaux militaires et les Palestiniens de Jérusalem-Est sont soumis à une multitude de régimes dérogatoires (combinant droit pénal israélien et ordres militaires) alors que les colons relèvent du droit pénal israélien.

Ainsi, alors qu’un Palestinien peut être arrêté (voire tué) pour port d’arme, un colon est légalement autorisé à porter une arme. Selon le droit israélien, la police israélienne est chargée de faire respecter la loi israélienne parmi les colons israéliens. L’armée israélienne est, elle, responsable de la protection des civils palestiniens en vertu du droit humanitaire international (article 4 de la Quatrième Convention de Genève).

En juin 2013, le gouvernement israélien a classé les groupes se réclamant du « prix à payer » comme organisations illégales, et une nouvelle unité de la police a été créée spécialement pour enquêter sur les crimes de ces groupes. Il existait déjà une base légale pour poursuivre les auteurs des attaques, notamment les personnes incitant à la violence (code pénal et jurisprudence israélienne), mais elle n’a jamais été effective, tout comme les nouvelles mesures de 2013.

Le gouvernement israélien, la police et l’armée laissent les colons perpétrer leurs exactions dans l’impunité la plus totale. Une constatation largement documentée par Yesh Din dans son dernier rapport. Selon un autre rapport récent de Yesh Din, près de 85% des plaintes déposées suite à des actes violents de colons sont classées sans suite, faute d’enquête policière sérieuse. L’ONG estime qu’une plainte déposée par un Palestinien en Cisjordanie a 1,9% de chance d’aboutir à une enquête effective avec des suspects identifiés, poursuivis et condamnés. Les quelques mesures qui sont menées à leur terme sont des ordres d’éloignement de certaines zones de Cisjordanie, des assignations à résidence, des amendes, et dans des cas très rares, des arrestations et emprisonnements, mais la plupart du temps les suspects sont rapidement relâchés.

A l’inverse, les violences auxquelles des Palestiniens sont suspectés d’avoir pris part entraînent raids, couvre-feux, perquisitions, fouilles et arrestations de masse, ce qui se produit par exemple depuis le meurtre de deux colons israéliens début octobre 2015. 6 Plateforme des ONG françaises pour la Palestine Octobre 2015 – mise à jour janvier 2016 On assiste en outre à une complicité de l’armée israélienne dans les actions violentes des colons.

Outre son manquement à protéger les Palestiniens en tant que puissance occupante, l’armée escorte et protège parfois les colons pendant leurs assauts sur les villages et terres palestiniennes, et participe même aux violences contre les civils palestiniens. Qui est derrière la violence des colons ? Selon le Shin Bet (service de sécurité intérieur israélien), le noyau dur des colons violents se réclamant du « prix à payer » est basé dans le triangle YItzhar-Elon Moreh-Har Bracha ; des colonies situées autour de Naplouse.

Plusieurs types de personnes peuvent être impliqués dans le mouvement du « prix à payer » :

· Des étudiants de Yeshivas (écoles religieuses) des colonies de Cisjordanie, notamment les institutions religieuses Od Yosef Chai.

· Des activistes de l’organisation d’extrême droite Lehava ; plusieurs de ses membres ou sympathisants ont été inculpés pour des attaques du « prix à payer ». Elle est considérée comme une organisation terroriste par le ministre de la Défense israélien.

· Des anciens militants et sympathisants du Kach, parti d’extrême droite interdit en 1994, ainsi que des militants des partis politiques Foyer Juif et Union nationale.

· Les « hilltop youth » (« jeunes des collines »), de jeunes colons marginalisés actifs dans l’établissement d’avant-postes depuis les années 1990.

· Des rabbins influents dans les colonies tels que Diov Lor, rabbin en chef de la colonie de Kiryat Arba, ou Yosef Elitzur et Yithzak Shapira, rabbins de Yithzar appelant au meurtre des Palestiniens.

· Le Shin Bet a révélé que les hommes inculpés pour l’incendie meurtrier de Duma appartiennent au groupe Révolte, un mouvement visant, par l’action violente, à renverser le gouvernement d’Israël et à le remplacer par un roi. Ses membres seraient âgés de 15 à 24 ans. Rappelons également que la Jewish Defense League est une organisation terroriste interdite en Israël alors que sa branche française Ligue de Défense juive est autorisée en France. Certains de ses militants se sont rendus à plusieurs reprises dans les colonies israéliennes pour soutenir et défendre les colons.

Par ailleurs, différentes structures apportent un soutien aux colons violents :

· Plusieurs comités locaux de colons subventionnés par l’Etat israélien encourageraient le « prix à payer », incitant à la violence. Le think tank israélien Molad cite dans son rapport le Comité des résidents de Shomron, le Conseil des résidents de Samarie ou encore le Conseil des résidents de Binyamin.

· D’autres organisations sont connues pour apporter un soutien juridique aux colons se réclamant du « prix à payer », comme Honenu (qui a également soutenu financièrement l’assassin de Yithzak Rabin), The Organization of Human Rights of Judea and Samaria ou encore le Legal Forum for the Land of Israel. Certaines personnalités politiques exerçant ou ayant exercé un mandat sont également des soutiens plus ou moins affichés au mouvement du « prix à payer ».

Moshe Feiglin, ancien porteparole de la Knesset, a déjà été impliqué dans une attaque du « prix à payer » et a souvent 7 Plateforme des ONG françaises pour la Palestine Octobre 2015 – mise à jour janvier 2016 minimisé voire encouragé ces attaques, à tel point qu’il a été interdit d’entrée au Royaume-Uni, le gouvernement britannique craignant qu’il n’incite au terrorisme. Ze’ev Elkin, député du Likoud et ministre de B. Netanyahou, aurait lui communiqué en 2012 des informations à des activistes du « prix à payer » chargés de traquer les mouvements de l’armée, tout comme Uri Ariel, actuellement ministre de l’Agriculture.

Orit Strock, ancienne directrice de l’Organisation des droits de l’homme de Judée et Samarie et résidente d’une colonie d’Hébron, continuait, elle, à défendre les colons coupables d’attaques alors qu’elle était députée à la Knesset, entre 2013 et 2015. Si les personnes coupables de violences ne sont pas toujours identifiables, des organisations ou personnes les soutenant sont, elles, identifiées et doivent être sanctionnées. Selon la loi de 2013 sur l’illégalité des personnes et organisations relevant du « prix à payer », les poursuites sont également ouvertes à leurs soutiens financiers et idéologiques. Tzipi Livni (ancienne ministre de la Justice) et Yithzak Aharonovitch (ministre de la Sécurité intérieure) ont proposé en 2013 de qualifier les personnes ou groupes associés au « prix à payer » de « terroristes » afin de les sanctionner plus facilement et sévèrement. « Nous savons qui commet ces crimes » a ajouté Y. Aharonovitch en 2014 après une vague de crimes commis à l’encontre de Palestiniens. Les autorités israéliennes ont donc la possibilité d’identifier ces colons violents.

Mais le terrorisme des colons pèse sur l’appareil étatique israélien qui semble avoir donné sa « bénédiction » au « prix à payer ». Le 4 novembre 2015, la Haute Cour de Justice reportait la démolition d’une synagogue construite sur une terre palestinienne volée, affirmant qu’elle craignait les représailles de colons extrémistes.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Des Bosniaques musulmans accompagnent un Serbe orthodoxe dans sa dernière demeure.

Ils auront été de merveilleux voisins jusqu’au bout : les villageois musulmans de Raštelica, une bourgade située près de la localité de Hadžići, au cœur de la Bosnie-Herzégovine, profondément attristés par la disparition de Milan Lalušić, un visage familier de leur hameau, n’auront pas eu besoin de se concerter longtemps pour accompagner ce Serbe orthodoxe de 69 ans sans famille dans sa dernière demeure.

Dès l’annonce de son décès, ils se sont tous rassemblés dans la petite mosquée locale, tristes et pleins de gratitude à la fois, autour de l’imam Muamar effendi Mrkonje et du maire Hazret Subašić, afin de rendre un bel hommage posthume à ce concitoyen et ami estimé de tous, qui avait apporté sa pierre à l’édification de leur lieu de culte.

Milan Lalušić vivait seul, sans proches parents, ni enfants, et sera mort entouré de l’affection de ses voisins musulmans, sa grande famille de cœur, qui ont non seulement veillé aux préparatifs de ses obsèques comme s’il s’agissait de l’un des leurs, mais ont également conduit le cortège et procédé à l’inhumation dans le cimetière orthodoxe du hameau.

De nombreux fidèles ont assisté à ses funérailles, pleurant la perte d’un homme « bon et méritant », comme l’a décrit l’imam Muamar effendi avec émotion, lequel a pris en charge l’hébergement des prêtres orthodoxes. Après l’enterrement, ceux-ci, impressionnés par le dévouement des villageois de Raštelica, les ont félicités chaudement, avant de repartir marqués à jamais par le souvenir de ces voisins musulmans en tout point admirables et épatants.

Clic pour voir la Source de l’article

********************

Indonésie : Les images de l’attentat kamikaze à Jakarta.

Ce jeudi 14 janvier à Jakarta en Indonésie, des kamikazes se sont fait exploser près d’un café. Des coups de feu ont été échangés avec la police. Le bilan fait état de plusieurs morts dont cinq parmi les assaillants.

Vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

Le Hamas félicite le peuple tunisien pour le 5e anniversaire de sa révolution.
.
L’occupation libère le prisonnier jordanien Akram Zahra .
.
Istanbul: Réunion pour discuter des conditions des réfugiés palestiniens en Turquie.
.
Un journaliste militant détenu au passage al-Karama.
.
Une organisation turque appelle le monde entier à soutenir le journaliste Al-Qiq .
.
Le Hamas condamne les attentats en Indonésie.
.
Hamas au Liban: Les décisions de réduire les services fournis aux réfugiés menaces le droit au retour.
.
Un officier israélien blessé dans un attentat au couteau à Naplouse.
.
Destruction des installations agricoles à la Vallée du Jourdain .
.
Les forces d’occupation à Jénine: «Nous allons tuer tous ceux qui lancent des pierres ».
.
Des extrémistes israéliens effectuent des rituels talmudiques dans des sites islamiques sacrés.
.
Démolition d’une maison près du camp de réfugiés d’Al-Aroub, au nord d’Hébron.
.
Une campagne de raids et arrestations nocturnes en Cisjordanie occupée et à Jérusalem .
.
L’Occupation exécute un jeune palestinien à l’est d’Hébron.
.
Arrestation d’un palestinien près de la jonction de Beit Einoon à Hébron .
.
Un hashtag de solidarité avec le journaliste Mohamed al-Kik a été créé.
.
Une caisse de retraite américaine boycotte cinq banques israéliennes .
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire