MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 3 Rabi Al Thanni 1437.

Flash info du 3 Rabi Al Thanni 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Syrie : Enfin une bonne nouvelle pour Madaya !

Les Nations Unies révèle, en ce début de Janvier, que le gouvernement syrien accepte enfin l’accès des aides humanitaires à Madaya. Une nouvelle que l’on attendait tant.

Un mélange de joie mêlée, à du septicisme pour certains, à l’annonce de cette formidable nouvelle que les habitants auraient aimé apprendre par le biais des autorités locales et non par les informations. Les derniers convois humanitaires remontent à octobre 2015 malgré les demandes incessantes de l’ONU, pour pénétrer dans la ville assiégée.

L’ONU « accueille avec satisfaction l’autorisation du gouvernement syrien d’accéder à Madaya, Fua et Kefraya » deux autres loclités au nord-ouest du pays.

L’Angleterre, quant à elle, qui se prononcait en ces termes, » si l’Angleterre peut assurer la sécurité des pilotes de la RAF et faire descendre de la nourriture, elle le fera », a appelé au parachutage de nourriture avec la Royal Air Force.

La situation est telle que « la moindre quantité de nourriture, même minime, peut résoudre la crise pendant une semaine ou dix jours », regrette un médecin sur place.

Qu’Allah fasse que ce vent de paix soulage les coeurs de nos frères et soeurs, sauve plus de vies que l’on ne pourrait espérer, et surtout que cette paix s’installe définitivement dans le pays. Amine.

Clic pour voir la Source de l’article

****************************************************


Éducation : de l’équité envers les enfants en Islam.

Après avoir évoqué la confrontation à la perte douloureuse d’un enfant, une épreuve qu’il faut surmonter avec courage, patience et espoir de la récompense divine, nous nous penchons aujourd’hui sur un sujet éducatif qui mérite le rappel. L’équité envers les enfants : un point qui semble évident mais que certains délaissent malheureusement. Arrêtons nous donc sur l’importance de l’équité envers ses enfants en Islam.
L’équité, de quoi parle-t-on ?

L’importance de l’équité en Islam est primordiale. Mais savons-nous ce que signifie ce terme ? L’équité est définie dans le Larousse comme la « qualité consistant à attribuer à chacun ce qui lui est dû par référence aux principes de la justice naturelle ». L’impartialité, le fait de ne pas prendre partie, s’inscrit également dans ce cadre.

L’équité envers nos enfants signifie donc accorder à chacun son droit sans en diminuer ni en augmenter quoi que ce soit par rapport aux autres. L’équité revient donc à être juste envers les garçons comme avec les filles, envers les plus petits comme envers les aînés. L’équité envers les enfants doit se faire dans tous les domaines : qu’il s’agisse du plan matériel, affectif ou comportemental. En effet, la différence de traitement entre les enfants peut par exemple avoir lieu en gâtant matériellement l’un d’entre eux plus que les autres ou en l’embrassant davantage que ses frères et sœurs ou encore en lui accordant un traitement de faveur dont le reste de la fratrie serait privé.

Bien que l’amour pour chacun de nos enfants soit immense, il est humain, naturel et parfois inexplicable d’avoir des sentiments différenciés pour eux. Par exemple, certains parents vont avoir un petit penchant pour leur cadet car c’est « le plus petit » ou encore pour leur aîné, car c’est le premier. Notons que plusieurs sociologues et psychologues dont Catherine Sellenet soulignent que les parents ont souvent un enfant « préféré », bien que cela ne s’avoue pas aussi facilement. Comme l’explique cette sociologue et psychologue clinicienne, « la préférence parentale est en effet un phénomène indicible, qui dérange, qui se vit honteusement ».

Malgré les sentiments plus forts que certains parents ressentent pour un ou plusieurs enfants, l’équité doit primer sur tout sentiment. L’amour ne se contrôle pas mais l’équité, elle, relève de notre propre volonté. Il s’agit donc pour chaque parent de faire en sorte que cette préférence, si elle a lieu, ne soit pas visible aux yeux du reste de la fratrie. Si cette différence est perçue au grand jour, elle n’apportera aucun bien à la fratrie, bien au contraire. En effet, savoir qu’il existe un frère ou une sœur « chouchou » peut entraîner de la rivalité au sein de la fratrie, de la compétition voire même un sentiment d’exclusion du cercle familial et un désir de vengeance.

Ne pensons pas être à l’abri de ce genre de pièges chers frères et sœurs. Lorsque la fratrie perçoit une différence d’amour ou de traitement, cela peut s’avérer très néfaste, comme cela a été révélé par Allah concernant l’histoire du Prophète Youssouf (‘alayhi salam) qui était plus aimé par son père que le reste de la fratrie : {Il y avait certainement, en Joseph et ses frères, des exhortations pour ceux qui interrogent, quand ceux-ci dirent : « Joseph et son frère sont plus aimés de notre père que nous, alors que nous sommes un groupe bien fort. Notre père est vraiment dans un tort évident. Tuez Joseph ou bien éloignez-le dans n’importe quel pays, afin que le visage de votre père se tourne exclusivement vers vous, et que vous soyez après cela des gens de bien »} (Sourate 12 : Versets 7 – 9). Nous devons tirer une leçon de cette jalousie dans la fratrie car les récits des prophètes (‘alayhoum salam) et des peuples précédents nous ont été révélés en tant que leçons de vie et preuves pour que l’on puisse raisonner.
L’équité évoquée et appliquée par le Prophète (‘alayhi salat wa salam) et ses compagnons.

L’équité envers les enfants est d’une telle importance qu’elle a fait l’objet de nombreux récits prophétiques et exhortations des compagnons. Un jour, ‘Omar ibn Abdul Aziz (qu’Allah l’agrée) serra contre lui l’un de ses fils qu’il aimait particulièrement et lui dit : « Ô untel, j’en jure par Allah que je t’aime, mais je ne peux pas te préférer à ton frère, ne serait-ce par une bouchée ».

L’équité envers les enfants est un devoir pour nous, un ordre qui nous a été transmis par le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam). D’après un hadith rapporté par Ibn Hanbal (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Soyez équitables envers vos enfants ! Soyez équitables envers vos enfants ! Soyez équitables envers vos enfants ! ».

Le fait d’être juste de manière générale, est un devoir pour tout musulman. Chers frères et sœurs, nous devons être justes et équitables envers nos enfants comme l’a ordonné le Prophète (‘alayhi salat wa salam), d’autant plus que les personnes équitables seront récompensées pleinement par Allah. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a en effet dit : « Les justes seront auprès d’Allah, sur des trônes de lumière. Ce sont les personnes équitables dans les jugements qu’ils rendent, qui sont impartiaux dans leur famille, et envers ceux qui dépendent d’eux ». (Muslim).

L’équité envers les enfants est également un bienfait puisque cela permettra à nos enfants de vivre de manière épanouie, sans envier l’autre ni le dénigrer. Pensons qu’une fois plus âgés, nous souhaiterions que ces enfants soient pour nous de tout repos et bienfaisants comme nous l’avons été envers eux. C’est en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) nous a mis en garde contre l’injustice faite aux enfants : « Pratiquez l’équité entre vos enfants dans les dons, de la même manière que vous aimez qu’ils pratiquent l’équité entre vous concernant la bienfaisance et la politesse ». (Muslim).

Appliquons nous chers frères et sœurs, à traiter nos enfants de la même manière quels que soient nos penchants affectifs pour l’un ou l’autre. Rappelons nous que nous devrons répondre de toute injustice, quelle qu’elle soit. Pour finir, relevons le beau témoignage d’un bédouin qui illustre la façon dont nous devrions aimer nos enfants. Lorqu’on lui demanda : « Lequel de tes enfants aimes-tu le plus ? », il a répondu : « Le plus jeune jusqu’à ce qu’il devienne grand, le malade jusqu’à ce qu’il recouvre sa santé et l’absent jusqu’à ce qu’il revienne » (Tadhkiratoul Aba, p.83).

Qu’Allah nous permette d’être justes et équitables envers nos enfants. Qu’Il fasse de notre descendance des serviteurs pieux et de bons parents.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Palestine : Cisjordanie : les colons à la foire aux armes contre les Palestiniens.

En Cisjordanie, Betar Illit est la seconde plus grande colonie juive. Elle est illégale et regroupe une majorité d’ultras-orthodoxes. Dernièrement, ses colons ont participé à une vente d’armes organisée par la municipalité. Elle a justifié cet événement en brandissant les diverses attaques au couteau menées par les Palestiniens. Les colons seront même accompagnés afin d’acquérir des permis de ports d’armes. Ce qui pourrait créer davantage de tension dans la région car trois villages palestiniens sont à proximité.
Une hausse dangereuse des autorisations de ports d’armes.

La municipalité s’est vantée de pratiquer des prix très intéressants afin de favoriser les ventes. Un représentant local, sous couvert d’anonymat, a indiqué que les colons étaient en majorité novices en matière d’armes et qu’ils bénéficieraient donc d’explications. Heureusement… D’après le Ministère de l’Intérieur israélien, entre octobre et décembre 2015, en Israël, 13 124 demandes d’autorisation de ports d’armes ont été déposées. 7 500 ont pour l’instant étaient approuvées. Un chiffre en forte augmentation puisqu’entre mai et juin 2015, il y avait eu 1 500 demandes seulement.
Des armes qui vont accroître la violence des colons.

Face à eux, les Palestiniens ont déjà l’armée israélienne déployée pour protéger les colonies. A présent, leurs vies sont aussi menacées par des colons armés qui pourraient très bien faire usage de leurs armes sans motif. Les colons s’en prennent très souvent aux Palestiniens et ne sont pas inquiétés par la justice israélienne pour autant. Contrairement aux Palestiniens qui sont arrêtés au moindre soupçon et subissent notamment la détention administrative. D’ailleurs, les associations comme B’Tselem montrent que les violations des droits des Palestiniens ne cessent d’augmenter en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Sans parler évidemment de la Bande de Gaza et des Palestiniens vivant en Israël.

Pour rappel, toutes les colonies israéliennes se trouvant à Jérusalem-Est, comme sur le plateau du Golan et en Cisjordanie sont illégales au regard du droit international. Malgré tout, le gouvernement israélien ferme les yeux, ce qui en fait un état hors la loi !

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Le Grand Rabbin de France déclare : « Nous continuerons à porter la kippa ! »

Mardi, au lendemain de l’agression d’un professeur juif par un adolescent de 15 ans à Marseille, Zvi Ammar (président du Consistoire israélite de Marseille) a conseillé à toute la communauté juive de ne plus porter la kippa provisoirement. Une suggestion qui a fortement déplu au Président du CRIF et au grand Rabbin de France.
Se cacher pour se protéger.

« On doit dans des situations exceptionnelles prendre des décisions exceptionnelles. Je le fais avec beaucoup de tristesse, j’ai mal au ventre quand je lance cet appel. Malheureusement, on peut facilement être identifié et donc agressé, et je ne veux pas qu’il arrive un malheur à aucun de nous. Je ne m’attendais pas du tout à en arriver là […] Tout peut arriver. Donc je demande avec beaucoup de peine à ma communauté de retirer la kippa provisoirement ».

Voilà ce qu’a conseillé Zvi Ammar pour « protéger » la communauté juive de Marseille. Mais d’après Roger Cukierman et Haïm Korsia ce conseil serait de très mauvais augure.
« Nous continuerons à porter la kippa ».

Il y a quelques heures en début de soirée, Haïm Korsia, le grand rabbin de France a réagi aux propos tenus par M. Ammar et a affirmé : « Nous ne devons céder à rien, nous continuerons à porter la kippa ». Roger Cukierman, quant à lui a qualifié cette attitude de « défaitiste » en déclarant : « Cette incitation n’est certainement pas une bonne idée. Cela traduit une attitude défaitiste, de renoncement. ».

Cependant, le président du Consistoire israélite de Marseille assure qu’il ne s’agit pas de se cacher mais poursuit en affirmant que « le fait de ne pas porter la kippa signifie qu’on ne veut pas être identifié comme juif »… Et enfin, il termine en se désolant : « Que dans un pays comme la France, une puissance mondiale, le pays des droits de l’homme, on en arrive à prendre une mesure aussi ridicule est malheureusement nécessaire ».
Et pourtant…

Nous rappellerons que dans cette même « puissance mondiale », que dans ce même « pays des droits de l’Homme » le nombre d’agressions islamophobes -dont les femmes voilées sont principalement les victimes- est nettement supérieur et beaucoup plus alarmant que les agressions judéophobes dont on parle pourtant plus. Et pourtant, la femme voilée, elle, se bat quotidiennement pour continuer à porter librement et fièrement son voile, dans un pays où dissimuler sa religion est devenu une nécessité afin d’aspirer à vivre en paix. Pays des droits de l’Homme qu’ils disent…

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Maroc : elle allait être enterrée alors qu’elle était vivante !

Elle n’a rien de fictive, la scène s’est déroulée samedi dernier à Berrechid, au Maroc, et est relatée par le journal Assabah. Au moment de l’enterrement, entendant des soupirs, les proches ont eu la présence d’esprit de découvrir le visage de la prétendue défunte. Stupeur, la femme de 57 ans était encore vivante !
Elle n’était que dans le coma.

Fatima Nabili, de son nom, a été transportée dans l’immédiat à l’hôpital. Loin d’être morte, il semblerait qu’elle ait été dans un coma profond, tellement profond que les autorités hospitalières ont délivré un certificat de décès permettant l’inhumation du corps. Une grave erreur médicale qui nous rappelle bien d’autres affaires similaires.

Une enquête aurait été ouverte par la police judiciaire de Berrechid pour faire la lumière sur cette étrange affaire selon bladi.net. Le mari de Fatima Nabili, lui, ne comprend pas : « C’est un scandale ce qui est arrivé et une honte… ils doivent absolument prendre leur responsabilité dans ce qui vient de se produire. ».

La mort est un décret d’Allah, elle ne vient ni avant, ni après l’Heure prescrite. Gloire au Créateur.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Cologne : « une chasse à l’homme » déclarée par les hooligans ?

Le journal allemand Express rapporte que selon des sources policières, une vingtaine de personnes ont agressé plusieurs hommes d’origines pakistanaise, syrienne et africaine dans la ville de Cologne.
Agressions raciales ?

Les faits se sont déroulés non loin de la gare de Cologne, en Allemagne, dans la soirée du 10 janvier vers 18h30. Toujours d’après la police allemande, une vingtaine de personnes ont pris à partie six Pakistanais dont deux ont dû être transportés à l’hôpital. Une demi-heure plus tard, cinq autres hommes ont brutalisé un Syrien de 39 ans qui s’en sort avec de légères blessures. La liste s’allonge et les autorités confirment également que trois hommes d’origine guinéenne et un dont l’origine reste a déterminer ont été également victimes d’agressions.
La thèse hooligan.

Si le doute subsiste dans les inconscients, la police allemande privilège la prudence à des accusations hâtives qui pointeraient du doigt une hypothétique vengeance liée aux événements du nouvel an. Dans l’affaire des agressions sexuelles, selon les médias et les sources policières, la grande majorité des attouchements seraient l’œuvre de « migrants » bien que l’enquête soit toujours en cours. Toutefois, concernant ces derniers événements, les autorités allemandes n’écartent pas la piste impliquant des partisans de l’extrême-droite.

La police rapporte aussi que ces agressions ont été planifiées sur les réseaux sociaux. L’expression « une chasse à l’homme » a été postée sur un groupe privé de Facebook, dans lequel certains ont proposé d’effectuer des promenades dans le centre-ville. Express affirme que ces personnes seraient décrites comme proches du milieu hooligans ou encore de videurs de bars et boîtes de nuit ayant pour but de devenir les nouveaux nettoyeurs en « mettant de l’ordre » dans la ville.

A la suite de ce post qui tournait sur les réseaux sociaux, la police allemande s’est engagée dans un contrôle massif, interrogeant ainsi près de 153 personnes dans la soirée du dimanche. Ce contrôle a permis l’identification de 13 personnes connues des services de police dans des affaires liées à l’extrême-droite. En plus de ces 13 personnes, 18 autres ont été également reconnues comme appartenant à la bande des bikers, les « Hells Angels ».

Après les agressions sexuelles, et la manifestation organisée par le groupe Pegida, la tension est montée dangereusement à Cologne, si bien que les répercussions s’en font ressentir sur la scène politique. La chancelière, Angela Merkel, doit aujourd’hui faire face à des amalgames qui pourraient être une cause intrinsèque de cette nouvelle chasse à l’homme.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


France : Il milite contre daesh et se retrouve violemment perquisitionné.

“Nous avons entendu de très forts coups sur la porte, mon père s’est levé en sursaut et s’est dirigé vers la porte, il a demandé à plusieurs reprises d’arrêter de taper car il s’apprêtait à ouvrir…en vain…”

C’est dans la nuit du 2 décembre, aux alentours de 2 heures du matin, qu’une dizaine de policiers encagoulés accompagnés de maîtres chiens, beaucoup trop impatients pour attendre qu’on leur ouvre, ont décidé de fracturer la porte, pour procéder à une perquisition violente…qui comme des centaines d’autres ne donnera aucun résultat.

Quatre personnes étaient présentes au domicile au moment des faits: M. Y visé par la perquisition, son père, sa mère atteinte d’un handicape et son neveu âgé de 2 ans. Nul besoin de s’étendre sur le traumatisme que porte cet enfant de 2 ans depuis cette perquisition.

A peine entrés, les policiers ont annoncé la couleur. Ils ont mis à terre et menottés M. Y et son père. Celui-ci, sans doute pour bien s’assurer qu’il ne puisse se mouvoir avait la tête écrasée par les bottes d’un des policiers.

S’apercevant de la présence de la mère de M. Y, un officier d’intervention lui crie de s’allonger par terre. Celle-ci, handicapée et sous traitement pour diabète ne peut s’exécuter et c’est sous les cris et des injures que l’officier souhaite surpasser l’incapacité physique de Mme Y.

Mme Y a alors été escortée avec brutalité au salon. Mais l’humiliation et la violence qu’elle subi ne semblent pas suffisantes. Au moment où elle demande à pouvoir se rendre aux toilettes, on lui répond par la négative avant de le lui concéder à la condition qu’une femme policier soit présente.

Quant à l’enfant de deux ans, après que la famille ait notifié qu’il se trouvait seul dans sa chambre, Mme Y a pu le conduire lui aussi au salon où il a assisté à l’intégralité de la perquisition. Interrogé par M. Y à nombreuses reprises sur les raisons de cette perquisition, on lui répondra finalement :

“On est là suite aux événements qui se sont déroulés à Paris récemment, je ne peux en dire plus, nous recevons un nom et une équipe d’intervention puis nous intervenons”.

Après avoir fouillé tout leur matériel informatique et que les maîtres chiens aient inspecté toute leur maison jusqu’à leur balcon, rien n’a été trouvé. Au contraire, M. Y a pu leur présenter plusieurs prospectus contre Daesh, qu’il distribuait gratuitement à son entourage et aux mosquées.

Un interrogatoire est venu clôturer la perquisition. Elle tourne autour de son opinion sur des questions religieuses : quel serait l’origine de la barbe, son opinion sur le voile intégral, ou encore ce qu’il pense de la finance islamique, si tel ou tel élément fait partie du Coran…

Ce type d’interrogatoire pose une vraie question quant à la stratégie de lutte anti-terroriste du gouvernement. Est-ce que la radicalisation d’un individu est jugé en fonction de son degré de pratique religieuse? Quelle est la définition du terme radicalisation? Quel lien un tel interrogatoire peut-il avoir avec la suspicion d’agissement de terrorisme d’un individu ?

www.Islamophobie.net
.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************

France : Marc Trévidic fustige l’état d’urgence qui se passe de la Justice.

Invité sur BFM TV / RMC par Jean-Jacques Bourdin, l’ex-juge anti-terroriste Marc Trévidic a fustigé l’état d’urgence mis en place par François Hollande et conforté par la quasi unanimité des parlementaires. Pour le très médiatique spécialiste du terrorisme, “on est en rentré dans un Etat qui veut se passer de la justice”.

Depuis la mise en place de l’état d’urgence, les forces de police ont effectué plus de 3200 perquisitions à travers la France et ont assigné des centaines de personnes. Ces actions policières effectuées à n’importe quelle heure de la nuit, comme le prévoit les mesures exceptionnelles votées par l’Assemblée Nationale et le Sénat, sont directement décidées par les préfets.

Des listes de foyers à perquisitionner sont dressées et les procès verbaux permettant ces “perquisitions administratives” sont directement signés par le préfet. Contrairement à l’accoutumée où un juge doit donner son aval suite à des éléments de preuve, l’exécutif peut donc se rendre chez les militants associatifs, les personnes soupçonnées ou dénoncées comme “radicaux”, chez des restaurateurs halal ou des mosquées sans aucun motif.

De nombreuses organisations musulmanes ont dénoncé ces mesures d’urgence qui ont alimenté les préjugés sur une minorité musulmane présentée, indirectement, comme une Vème Colonne prête à frapper. D’autres associations de protection des droits de l’Homme comme Amnesty International ont condamné les pleins pouvoirs donnés à l’appareil répressif.

Vidéo a voior sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Suisse : Le badge d’une trentaine d’agents musulmans retirés.

Plusieurs employés de confession musulmane se sont vus retirer le badge leur permettant d’accéder à leur lieu de travail.

En effet, sur décision de la police de Genève suite au révision des procédures de sécurité à l’aéroport de nombreux musulmans ne peuvent plus travailler sur le tarmac de Cointrin en Suisse.

Leur badge étant désactivés, ils se retrouvent sans emploi et donc sans ressources.

En France aussi ce type de mesures discriminatoires ont été prises.

Récemment, Islam&Info évoquait le retrait de 70 badges à des employés musulmans, empêchant par la même occasion l’accès à certaines zones des aéroports de Paris. Une nouvelle mesure qui provoquera des dizaines de licenciement.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Allemagne: Des réfugiés tabassés à Cologne.

Plusieurs réfugiés dont des pakistanais et des syriens ont été tabassés à Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne.

En fin d’après-midi, un groupe d’environ vingt personnes a pris à partie six Pakistanais qui ont du être transportés à l’Hôpital.

Un autre groupe s’est aussi attaqué à un Syrien qui a été légèrement blessé.

La Police essaie de déterminer si ces attaques sont une vengeance suite aux plaintes de plusieurs femmes habitants Cologne affirmant avoir été victime d’agressions physiques émanant de personnes étrangères.

Le jour des ces agressions racistes, la police avait reçu des éléments faisant état de “groupes de personnes qui cherchaient à provoquer” des heurts.

La veille, samedi, entre 1700 et 3000 militants d’extrême droite avaient manifesté dans une atmosphère très tendue pour réclamer le départ de la chancelière Angela Merkel.

Même si rien n’établit à ce jour la culpabilité de réfugiés, les événements de Cologne ont instillé un peu plus le doute dans l’opinion publique sur la capacité du pays à intégrer le million de demandeurs d’asile venus rien que l’an dernier de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan ou d’Afrique du Nord.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


France : A Paris, des avocats se liguent contre les stigmatisations religieuses.

Un nouveau pas en faveur du dialogue interreligieux a été franchi dans le monde des avocats avec le lancement, lundi 11 janvier, de l’association « Fraternité du Barreau de Paris ».

À l’origine du projet, quatre avocats se définissant tous comme des « descendants d’Abraham » : Carbon de Seze et Philippe Lucet, chrétiens, Bernard Cahen, juif, Chems-Eddine Hafiz, musulman. Les statuts de l’association engagent les membres à « participer dans la vie civile à la lutte contre toute forme de stigmatisation ou de discrimination liées à la religion » et ce, « dans le respect du principe de laïcité ». Le collectif défendra ainsi « les intérêts et la dignité des citoyens des trois grandes religions monothéistes (…) par tous les moyens légaux (…) en vue de faire condamner toute personne physique ou morale qui y porterait atteinte. »

Par ailleurs, Chems-Eddine Hafiz, vice-président du Conseil français du culte musulman (CFCM), a pris la présidence de la Fraternité du Barreau de Paris. Il explique au site Opinion internationale que les évènements de janvier 2015 sont à l’origine de l’association : « (c’est là) que m’est venue l’idée de la Fraternité du barreau.

Les attentats du 13 novembre ont accéléré le mouvement, et nous avons signé nos statuts six jours plus tard ». Selon Chems-Eddine Hafiz, le combat sera notamment de défendre l’islam en priorité « puisque c’est lui qui est mise en cause aujourd’hui ». Ensemble, ils veulent « œuvrer à une meilleure connaissance de la religion musulmane : elle n’est pas celle qui est en train de s’exprimer, qui donne la mort et noircit l’âme de l’humanité ».

Une première réunion d’information et d’adhésion est organisée lundi 11 janvier afin d’ouvrir l’association à « tous les avocats épris de justice et de liberté, partageant des valeurs de fraternité, et ce, quelle que soit leur croyance ou leur philosophie de vie ».

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


France : Marseille : vive émotion après la violente agression d’un enseignant juif.

Les réactions d’indignation sont unanimes. L’agression à la machette d’un enseignant de confession juive, qui s’est produit lundi 11 janvier vers 9h, près de la mairie du 9e arrondissement de Marseille, a été largement condamné. Selon le journal La Provence, la victime, qui se rendait alors à l’Institut franco-hébraïque de La Source, a été touchée au dos et à la main et doit vraisemblablement la vie sauve à sa Torah avec laquelle il s’est protégé.

L’auteur de cette attaque est un lycéen de 16 ans qui aurait affirmé lors de son interpellation avoir agi « au nom d’Allah » et du groupe État islamique, selon le procureur Brice Robin. Il a affirmé que l’adolescent s’en est pris verbalement à l’armée française qui « garde les juifs » et que son profil « semble être celui d’une personne radicalisée via Internet ».

Le jeune homme est inconnu des services de police et ne présenterait aucun trouble psychologique. Il évolue même « dans un milieu tout à fait normal et classique, et, en plus, il a de bonnes notes au lycée », a fait savoir le procureur. « On sent bien que c’est quelqu’un qui ne maîtrise pas complètement les fondements de l’islam », a fait part Yannick Bloin, directeur adjoint de la sécurité publique. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’affaire et une enquête a été ouverte pour « tentative d’assassinat aggravée en raison de l’appartenance à une religion et en relation avec une entreprise terroriste ».

L’agression a été fermement dénoncée jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Le président François Hollande a dénoncé « une agression antisémite commise par un jeune homme dont les motivations ne laissent hélas aucun doute ». Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a exprimé dans un communiqué « sa totale solidarité avec la victime de cette agression et avec sa famille ».

Comment ce jeune homme en est-il arrivé là ? L’enquête le déterminera, de nombreuses questions restent encore en suspens. Le lycéen est toujours, depuis lundi, en garde en vue, qui fut prolongée de 24h.

Clic pour voir la Source de l’article

***************************************************


Amérique : Un médecin musulman, dont la mosquée a été criblée de balles, assistera à la dernière allocution d’Obama face au Congrès.

C’est un insigne honneur qui était « inimaginable » même dans ses rêves les plus inaccessibles mais que des circonstances douloureuses ont rendu possible, le Dr Mohamed Qureshi, président de la mosquée Baitul Aman criblée de balles en novembre dernier, dans la foulée des attentats de Paris, par un énergumène ivre de haine et grisé par l’alcool, assistera ce soir à une grande tradition qui rythme chaque année la vie politique américaine : l’ultime discours sur l’état de l’Union prononcé par Barack Obama face au Congrès, avant la frénésie de la course à l’élection suprême.

Ce médecin d’origine pakistanaise, né en Angleterre et installé dans le Connecticut, connu pour son remarquable travail au sein du centre médical qu’il dirige, où les soins sont abordables pour les familles les plus déshéritées et les personnes âgées, comptera au nombre des invités triés sur le volet qui prendront place sous la coupole du Capitole et seront tout ouïe lors de cette dernière allocution de l’ère Obamanienne. Plus que tout autre, il espère vivement que l’homme fort de Washington, outre la valorisation de son bilan et de sa vision de l’Amérique au-delà de 2016, mettra l’accent sur le fait que tous les « Américains, sans distinction, partagent les mêmes préoccupations face à l’avenir, à l’égard du devenir de leurs enfants, de leurs proches » et de la société qu’ils leur laisseront en héritage.

Traumatisé par des tirs en rafale qui ont ciblé sa mosquée et les diatribes anti-islam virulentes découvertes par la suite sur la page Facebook du tireur fou, Ted Hackey, Mohamed Qureshi s’insurge contre une rhétorique politicienne délétère qui exalte un nationalisme revanchard et la haine de l’altérité, dont Donald Trump est l’un des tribuns les plus fielleux et délirants à la fois.

« Le vrai message de l’islam est pacifique et par conséquent est le meilleur antidote contre l’ISIS qui sème le malheur partout », se plait-il à répéter, en évoquant avec une émotion palpable la veillée organisée au sein de sa mosquée suite à la tuerie de San Bernardino, en présence de concitoyens chrétiens et bouddhistes, afin d’appeler ensemble à la paix dans le monde.

« Il est essentiel de tendre la main, d’être visibles et de montrer notre volonté de faire le bien autour de nous. Chaque 11 septembre, une collecte de sang a lieu dans l’enceinte de notre lieu de culte. Parce que des extrémistes islamistes ont pris des vies américaines, nous, les Américains de confession musulmane, nous nous rassemblons pour donner notre sang et sauver des vies », a-t-il insisté quelques jours avant de pénétrer dans le saint des saints du pouvoir législatif américain phagocyté par les Républicains.

Clic pour voir la Source de l’article

****************************************************


Turquie : Au moins huit morts et plusieurs blessés après une explosion à Istanbul.

La déflagration s’est produite ce mardi matin dans un quartier touristique, près de la basilique Sainte-Sophie et de la Mosquée bleue. L’origine de l’explosion est encore inconnue.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Explosion dans le centre touristique d’Istanbul… par ITELE

Clic pour voir la Source de l’article

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

Les forces d’occupation dévastent al-Issaouia et arrêtent deux frères.
.
Les forces d’occupation dévastent Qalqilya et 7 blessés lors des confrontations à Hébron .
.
Une délégation dirigée par Bhar visite les familles des quatre personnes enlevées en Egypte.
.
Campagne internationale de solidarité avec le journaliste al-Qiq.
.
L’occupation arrête 4 jeunes et bloque une route principale à l’est de Jérusalem .
.
Le Hamas: Nous attendons encore la réponse du Comité des factions sur le passage de Rafah.
.
L’unique centrale électrique de Gaza risque de s’arrêter.
.
Les terres agricoles continuent d’être rasées au sud de Jénine.
.
3 palestiniens tués par l’occupation israélienne à Bethléem et Hébron.
.
Le Hamas condamne l’attentat d’Istanbul.
.
L’occupation reporte le procès de l’enfant Muawiya Alqam.
.
Les colons et les agents du renseignement prennent d’assaut les cours d’Al-Aqsa.
.
Le Brésil refuse un colon comme ambassadeur et met Netanyahou dans l’embarras.
.
Libération du captif Ahmed Al-Hour.
.
Fusillade au point de contrôle Container près de Bethléem.
.
Un enfant jérusalémite arrêté et agressé par les forces occupantes.
.
L’occupation arrête sept jeunes palestiniens dans des raids en Cisjordanie.
.
La Ligne verte : un nouveau projet sioniste pour couper Jérusalem avec le tramway .
.
Notifications sionistes d’arrêter la construction de 4 champs agricoles.
.
Appels à libérer le journaliste Swidan.
.
Liban: Fermeture des centres de l’UNRWA par les réfugiés palestiniens.
.
Khalil al-Hayya appelle le gouvernement à remplir ses responsabilités à Gaza.
.
Arrestation de trois citoyens lors d’une offensive israélienne à Naplouse..
.
Le Hamas tient l’occupation responsable de la vie du journaliste Al-Qiq.
.
L’occupation continue d’harceler les pêcheurs dans la mer de Gaza .
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire