MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 21 Rabi Al Awwal 1437.

Flash info du 21 Rabi Al Awwal 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Chine : une journaliste expulsée pour avoir défendue les Ouïghours.

Les Ouïghours, cette minorité de musulmans vivant en Chine et persécutés depuis bien des années sont empêchés de pratiquer leur foi librement, de se laisser pousser la barbe ou de porter le voile. La journaliste Ursula Gauthier, travaillant pour l’Obs, sera expulsée de Chine pour avoir défendue cette minorité en expliquant qu’elle est victime de l’amalgame musulmans/terroristes.

Accusée de « défendre le terrorisme », la journaliste sera expulsée du pays. Ursula Gauthier avait rédigé un article critique sur la politique chinoise. Cet article a visiblement déplu au gouvernement chinois qui y voit une défense du terrorisme. La journaliste explique sur France 24 que le bilan de la liberté d’expression en Chine est « inquiétant ».

Ursula Gauthier se confie au sujet des accusations portées contre elle : « Les autorités chinoises m’accusent de soutenir le terrorisme ». Le ministère chinois des Affaires étrangères a publié un communiqué affirmant que la journaliste n’avait « pas sa place en Chine ». Pourtant, elle avait simplement expliqué la politique répressive en Chine, notamment suite aux attentats de Paris. Dans cet écrit, Ursula Gauthier dénonçait les mesures répressives à l’égard des musulmans et la politique « anti-terroriste » pratiquée au Xinjiang.

Pour ces propos, la journaliste doit payer par une expulsion du pays, prévue aujourd’hui, jeudi 31 décembre. Elle a fait l’objet d’une vague de soutien, notamment provenant de journalistes d’autres quotidiens. Nous pouvons quant à nous saluer le courage d’Ursula Gauthier qui défend la cause des musulmans de manière juste, malgré les risques encourus.

***************************************************


Philippines : les collégiens chrétiens et musulmans échangent sur Skype.

Aux Philippines, principal pays catholique d’Asie, jeunes chrétiens et musulmans participent à un dialogue intereligieux.

L’initiative a été lancée par l’ONG Peace Tech qui se sert du logiciel d’appels Skype afin de mettre en contact les collégiens chrétiens et musulmans. Une partie de ces collégiens se trouve au Sud du pays tandis que l’autre est au Nord. L’utilisation de l’outil informatique s’avère donc indispensable pour établir le dialogue entre les adeptes des deux religions.

Cette sensibilisation à la religion d’autrui a donc été intégrée dans le programme scolaire du pays. Les enseignants doivent ainsi faire connaître l’Islam et le christianisme, mais également favoriser le dialogue entre les collégiens des différents cultes par le biais de Skype. Parallèlement à cela, l’initiative est enrichie par des cours d’éducation civique et morale, poussant les adolescents à s’interroger sur des questions cultuelles.

Gianna Montinola, la présidente de l’ONG Peace Tech considère « les nouvelles technologies indispensables à l’éducation pour contrer la propagation du radicalisme religieux sur les réseaux sociaux », comme le relève La Croix. A l’origine de cette initiative, le canadien Robin Pettyfer qui relève qu’« Avec plus de moyens, nous pourrions étendre l’initiative à d’autres pays en conflits ». Faire dialoguer jeunes chrétiens et musulmans à l’école, une initiative en effet bien peu exploitée dans le monde, l’hexagone ne faisant évidemment pas exception à ce constat.

***************************************************


« Les mythes sur la femme musulmane », un bel article corrigeant les préjugés.

« Mythos on Muslim Women », un article paru il y a deux jours au Times of Malta, premier journal d’informations sur l’île de Malte, fait du bien pour casser les préjugés en période de trouble. Il parle du sujet épineux des femmes en Islam, et du point de vue des sociétés occidentales sur le sujet. Un article qu’on aurait bien aimé lire en France dans un journal de premier rang.

L’article commence par citer les changements en cours dans les sociétés d’Asie du sud, des sociétés musulmanes alphabétisées où les femmes prennent un rôle actif tout en respectant de manière de plus en plus authentique leur religion, un paradoxe inconcevable pour la pensée libérale.

L’importance traditionnelle des femmes musulmanes dans la société islamique a toujours été, et continue d’être le fondement de la famille islamique et également de la société, et ce sans contradiction avec un respect d’une pratique vestimentaire stricte qui protège et d’une éthique du respect mutuel qui consolide.

L’article rappelle ainsi les paroles de la Première Dame Michelle Obama qui s’exprimant à propos du port du hijab de certaines étudiantes affirmait : « Vous vous demandez si quelqu’un ne voit jamais au-delà de votre foulard pour voir qui vous êtes vraiment. Au lieu de cela, ils [les gens] sont aveuglés par les peurs et les idées fausses dans leur propre esprit. Et je sais combien cela peut être pénible et frustrant ».

L’article indique effectivement que les femmes ont émergé comme la pièce centrale de la narration occidentale de l’islam à la fin du 19e siècle en particulier à l’époque où les Européens se sont établis en tant que puissances coloniales dans les pays musulmans. Nous laissons les historiens commenter ces faits.

La participation grandissante de nos soeurs à l’éducation, à la production de livres, à la rédaction d’articles (comme chez Ajib.fr évidemment!) et à l’économie en tant que créatrices d’entreprises prouve que nos soeurs sont décomplexées de ces préjugés et participent activement à la création et à la transmission de savoir, de richesses… et de valeurs.
Souhaitons que d’autres journalistes prennent de plus en plus le courage de le reconnaître et de le rappeler.

**************************************************


Dossier : Ce que vous devriez savoir sur Rachid Birbach

Un coup ambassadeur puis un autre imam, Rachid Birbach collectionne les statuts avec une facilité déconcertante malgré un CV détonnant. Et pour cause, ses références sont à la limite du risible que nous peinons à y croire. Nous avons donc décidé de vous révéler la véritable identité de l’homme qui a trompé les médias et par la même occasion, insulté les musulmans. Sur les pas de Birbach l’imposteur…

Qui est réellement Rachid Birbach ?

D’après Le journal israélien coolisrael, qui avait partagé l’une de ses vidéos hilarantes en juillet 2014, livre une biographie confuse du personnage, né le 3 mars 1978 au Maroc et déclare ce qui suit :

« Il a fait 7 ans d’études approfondies de la Charia entre le Maroc, l’Arabie saoudite et l’Inde. Rachid Birbach a fait des conférences dans les mosquées sur le vivre ensemble et la lutte contre l’extrémisme, l’antisémitisme et le radicalisme. Rachid Birbach effectue un travail de terrain avec les jeunes des quartiers sensibles dans tout le département du Rhône. »

Rachid Birbach entretient aussi des liens avec le CRIF, à l’instar de son semblable Hassen Chalghoumi, à qui il fait honneur en louant à chacune de ses apparitions l’Etat meurtrier.

Premières interventions publiques.

Encore peu connu, il était intervenu le 22 Mai 2013, à Auxerre, lors d’une « rencontre de lutte contre le fanatisme contre l’extrémisme contre le radicalisme et contre tout ceux qui utilise l’islam pour planté la haine et la terreur » explique-t-il de manière exhaustif dans la description de cette vidéo, la seule qu’il ait partagé sur son compte YouTube.

***************************************************

France : Bernard Cazeneuve rend visite à la communauté musulmane de Corse.

Après plusieurs jours de manifestations aux slogans racistes, le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve s’est rendu en Corse afin d’apaiser les tensions. Le chef de Place Beauvau en a profité pour rencontrer les responsables du culte musulman saccagé par des islamophobes.

Depuis une semaine, les musulmans d’Ajaccio vivent dans la peur. Tous les jours, des manifestations sont organisées par des militants indépendantistes qui scandent des slogans racistes tels que « Arabi Fora », les arabes dehors. A plusieurs reprises, le quartier des jardins de l’Europe a été envahi par des centaines de personnes qui souhaitaient en découdre avec les habitants.

En se rendant en Corse, le Ministre de l’Intérieur a souhaité apaiser les tensions, apportant son soutien aux deux parties victimes. Bernard Cazeneuve a promis d’offrir plus de moyens à la police sur l’île afin de répondre aux demandes des manifestants en colère suite à l’agression des pompiers la nuit de Noël. Dans un second temps, il s’est rendu dans le lieu de prière vandalisé par des islamophobes pendant les manifestations.

« Je tiens donc à exprimer ma solidarité aux forces de sécurité, je tiens également à exprimer ma réprobation la plus ferme à l’égard de ceux qui ont commis des actes anti musulmans, racistes et xénophobes qui n’ont pas leur place sur cette île ».

A Ajaccio le calme revient petit à petit même si la communauté craint désormais des agressions islamophobes. Les amalgames volontaires entre voyous et musulmans ont mis sur le banc des accusés une communauté musulmane corse souvent silencieuse et sans problème.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

***************************************************


L’humoriste Sacha Baron Cohen donne 900.000 euros aux victimes du conflit syrien.

L’humoriste controversé Sacha Baron Cohen a fait un don de 900 000 euros à deux ONG qui opèrent en Syrie. Save the Children et International Rescue Committee vont pouvoir intensifier leur travail dans le nord du pays.

Sacha Baron Cohen, acteur et humoriste, et son épouse Isla Fisher ont décidé de faire un don de 900 000 euros pour aider les victimes du conflit syrien. Le couple a d’abord offert 450 000 euros à l’association britannique Save The Children qui lance une campagne de vaccination visant à protéger 250 000 enfants contre la rougeole. Pour Justin Forsyth, directeur général de l’ONG, « cet argent va sauver des vies ».

Le couple d’acteurs ne s’est pas arrêté là puisqu’il a ensuite donné 450 000 euros à International Rescue Committee qui soutient les réfugiés syriens ayant fuit le conflit.

« Le don de Sacha et d’Isla est un magnifique geste d’humanité », a réagi de son côté David Miliband, président de l’ONG.

En France, l’ONG humanitaire et médicale Syria Charity opère directement dans certaines zones de conflit. Récemment, son hôpital dans la ville d’Alep a été bombardé par l’armée russe causant la mort de plusieurs membres de l’association.

Pour soutenir l’ONG Syria Charity : www.syriacharity.org
.

***************************************************


Ferhat Mehenni quémande l’aide d’Israël pour briser l’unité de l’Algérie.

Israël a toujours su comment instrumentaliser les antagonismes culturels et religieux de ses voisins arabes pour mieux consolider sa supériorité stratégique dans la région. Le Liban constitue à ce titre un bon exemple. Des projets de déstabilisation interne de certains pays, comme l’Algérie par exemple, qui refuse toute normalisation de ses relations avec Israël, peuvent également être menés. Dans cette optique, l’Etat hébreu dispose d’un vrai relais via le Mouvement de l’Autonomie de la Kabylie ( Le Mak), une organisation séparatiste d’extrême droite, qui demeure néanmoins minoritaire en Kabylie.

Emmené par son fondateur Ferhat Mehenni, une délégation du MAK avait même été reçue en visite officielle en Israël le 20 mai 2012. Un déplacement qui avait suscité une vive indignation des milieux politiques et médiatiques en Algérie. Le porte-parole des Affaires étrangères algériennes , Amar Belani avait alors évoqué « une feuille de route qui consiste à se mettre au service du plus offrant dans des projets scélérats visant à attenter à l’Unité Nationale ».

Déterminé à faire éclater l’unité algérienne, l’activiste Ferhat Mehenni quémande l’aide d’Israël même quand il se trouve à l’étranger. Ainsi le site Europe-Israël nous apprend « qu’en visite actuellement au Canada « le militant Ferhat Mehenni, fondateur du Mouvement de l’indépendance de Kabylie, a rappelé l’importance qu’Israël soutienne les droits du peuple Kabylie, une région berbère située dans le Nord de l’Algérie qui est occupée par les Arabes. »

Devant les membres de la section Québec du Centre consultatif des relations juives et israéliennes(CIJA), le président du Gouvernement provisoire kabyle a exhorté l’État Juif de reconnaître la nécessité du peuple kabyle d’accéder à son indépendance. « Dès que ce sera fait, nous retournerons à Jérusalem pour sceller des accords d’amitié et de coopération avec le gouvernement et le peuple d’Israël », a dit Ferhat Mehenni.

Rappelons que le mardi 29 décembre 2015, l’activiste d’extême droite Ferhat Mehenni qui était venu à Lausanne pour se recueillir sur la dépouille de Hocine Aït Ahmed, a été humilié par Jugurtha, le propre fils de Ait Ahmed, qui a refusé de lui serrer la main.

http://oumma.com/222277/ferhat-mehenni-quemande-l-aide-d-israel-briser-l-unit

**************************************************


L’acteur américain, Samuel. L. Jackson, déclare :  » Les musulmans sont devenus les nouveaux hommes noirs ».

Lors d’une interview accordée au site Hollywood Reporter cette semaine, l’acteur américain dénonce la montée en flèche de l’islamophobie aux Etats-Unis après les attentats en Californie et à Paris. Dans cet entretien, il a notamment déclaré:  » Les musulmans sont devenus les nouveaux hommes noirs ».

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Samuel L. Jackson prend la défense des… par nonstoppeople-officiel

http://oumma.com/222276/samuel-l-jackson-musulmans-devenus-hommes-noirs

****************************************************


Etats-Unis : la énième agression contre un Sikh, pris pour un musulman, révèle un racisme et une islamophobie alarmantes.

Un Sikh, coiffé de son turban traditionnel, pris pour un musulman et agressé violemment par des islamophobes aussi ignares que féroces, la scène intolérable n’a hélas plus rien d’exceptionnel Outre-Atlantique, où la sauvagerie d’êtres incultes frappe à tout moment et sans discontinuer depuis le 11 septembre, faisant une énième victime samedi 26 décembre, en Californie.

La clavicule fracturée après avoir été roué de coups, Amrik Singh, 68 ans, un citoyen américain natif de la région du Pendjab et installé depuis plusieurs années à Fresno, a eu le malheur, ce matin-là, de croiser la route de deux jeunes garçons d’une vingtaine d’années qui ont vu rouge en apercevant ce conducteur à la barbe fournie et revêtu d’un turban bleu.

Ivres de haine et d’une ignorance crasse, ces deux brutes épaisses ont mis plein gaz pour foncer droit dans le camion de celui qu’ils ont confondu avec un musulman, hurlant au moment de l’inévitable collision : « Pourquoi êtes-vous ici ? ».

Ce choc frontal avec le racisme primitif et aveugle a suscité un immense émoi au sein de la communauté Sikh américaine, tout en faisant les manchettes de la presse nationale, dont le Washington Post qui perçoit dans cette nouvelle attaque abjecte la partie émergée de l’iceberg en ce qui concerne le déchaînement de violence anti-Sikh sur le sol de la bannière étoilée.

Effrayés et scandalisés, les Sikhs américains, durement éprouvés par la récente profanation d’un temple dans le comté d’Orange et le passage à tabac d’un épicier à Chicago, en septembre dernier, traité de « Ben Laden » par ses assaillants enragés, ont serré les rangs sur Twitter, se dressant à la fois contre une islamophobie à son paroxysme et une inculture dangereusement banalisée, via le hashtag #WhyWeAreHere.

Iqbal S. Grewal, un membre éminent du Conseil Sikh de Californie, observe avec inquiétude et gravité que « les Sikhs, dans l’inconscient collectif, sont assimilés à des terroristes et des radicaux depuis le 11 septembre », déplorant vivement que cette « dernière agression inacceptable soit désormais le lot quotidien des siens, alors même qu’ils sont des citoyens épris de paix, désireux d’apporter leurs contributions positives et constructives à ce pays, et qu’ils n’ont rien à voir ni de près ni de loin avec Al-Qaida, l’ISIS ou tout autre groupe radical. »(traduction Oumma).

Harsimran Kaur, directeur juridique de la Sikh Coalition, a pour sa part dressé un état des lieux particulièrement sombre, affirmant dans un entretien au Washington Post que les choses ont empiré depuis le 11 septembre. « Les gens étaient d’abord en colère contre les terroristes, et maintenant ils sont en colère contre les musulmans et toute personne considérée comme telle, ou perçue comme étant « l’autre », cet alien. Cela va bien au-delà d’une simple erreur d’identité et c’est très alarmant », a-t-il souligné, en condamnant avec véhémence la rhétorique islamophobe des deux rivaux Républicains Donald Trump et Ben Carson, dont l’ambition dévorante donne lieu au spectacle pitoyable de la surenchère de propos racistes.

http://oumma.com/222275/etats-unis-enieme-agression-contre-un-sikh-pris-un-mu

**************************************************


L’émouvant récit de son pèlerinage à La Mecque par Malcolm X.

Placés sous le signe de l’infinie dévotion, accomplir le Hajj et se mêler à sa procession unique au monde constituent un aboutissement spirituel suprême si exceptionnel et poignant qu’il peut métamorphoser un homme, bouleverser sa vision du monde ou ébranler ses certitudes.

Malcolm X,alias al-Hajj, Malik al-Shabazz, est revenu totalement transformé de son grand voyage en Terre Sainte effectué en avril 1964, profondément impressionné par le rayonnement planétaire de l’islam et son arc-en-ciel d’origines brillant sous toutes les latitudes. L’extraordinaire générosité et ouverture d’esprit de ses innombrables frères en Dieu, blancs et noirs unis par des liens de fraternité indestructibles, ont produit en lui un tel électrochoc que ses opinions sur le racisme en ont été entièrement chamboulées.

« Après l’illumination spirituelle que j’ai eu le bonheur de recevoir à la suite de mon récent pèlerinage à la cité sainte de la Mecque, je ne souscris plus à aucune accusation généralisée contre aucune race. Je concentrerai désormais mes énergies à vivre la vie d’un véritable musulman sunnite », répétait-il transcendé par un pèlerinage qui changea sa vie, encore plus que pour d’autres, affichant une sérénité à toute épreuve qui illuminait son visage, alors même que les mois qui suivirent allaient être semés d’embûches et au final lui coûter la vie.

A l’heure de commémorer le cinquantième anniversaire de sa disparition tragique, survenue à l’aube de ses quarante ans, le 21 février 1965, nous vous proposons de lire le récit détaillé qu’il fit de cette expérience en tout point bouleversante et marquante.

Voici la magnifique lettre adressée par al-Hajj, Malik al-Shabazz, à ses assistants de Harlem :

« Jamais je n’ai connu d’hospitalité aussi sincère ni de fraternité aussi bouleversante que celles des hommes et des femmes de toutes races réunis sur cette vieille Terre Sainte, patrie d’Abraham, de Mohamed et des autres prophètes des Saintes Écritures. Durant toute la semaine qui vient de passer, j’ai été à la fois interdit et charmé par la bonté et la gentillesse déployées, autour de moi, par des personnes de toutes les couleurs.

J’ai eu la chance de visiter la cité sainte de la Mecque, j’ai fait sept fois le tour de la Ka’aba, guidé par un jeune nommé Mohammed; j’ai bu l’eau du puits de Zam-Zam, j’ai fait sept fois l’aller-retour, en courant, entre les collines de Safa et Marwa. J’ai prié dans l’ancienne cité de Mina et j’ai prié sur le Mont Arafat.

Il y avait des dizaines de milliers de pèlerins, qui étaient venus de partout à travers le monde. Ils étaient de toutes les races, il y avait des blonds aux yeux bleus et des noirs africains. Mais nous nous soumettions tous aux mêmes rituels, dans un esprit d’unité et de fraternité que mes expériences, aux États-Unis, m’avaient amené à croire impossible entre un Blanc et un Noir.

L’Amérique a besoin de comprendre l’islam, parce que c’est la seule religion qui ignore le racisme. À travers mes voyages dans le monde musulman, j’ai rencontré, discuté et même mangé avec des gens que nous aurions considéré comme des Blancs, aux Etats-Unis – mais la mentalité du Blanc était absente de leur esprit et avait été remplacée par l’islam. Jamais auparavant je n’avais vu une telle fraternité réunissant des gens de toutes les races.

Peut-être serez-vous renversés par ces mots, surtout venant de moi. Mais ce que j’ai vu et vécu au cours de ce pèlerinage m’a obligé à réviser certaines idées qui étaient miennes, à rejeter certaines conclusions auxquelles j’étais parvenu. Cela n’a d’ailleurs pas été très difficile. Car en dépit de mes fermes convictions, j’ai toujours été un homme qui sait faire face à la réalité et qui l’accepte, qui aime vivre de nouvelles expériences et apprendre de nouvelles choses. J’ai toujours gardé un esprit ouvert, ce qui est nécessaire à une flexibilité qui va de pair avec toute quête intelligente de la vérité.

Au cours de mes onze derniers jours, ici, dans le monde musulman, j’ai mangé dans le même plat, bu dans le même verre, dormi sur le même tapis et prié le même Dieu que mes frères musulmans aux yeux les plus bleus, aux cheveux les plus blonds et à la peau la plus blanche qui soient. Dans leurs paroles comme dans leurs actes, les musulmans « blancs » sont aussi sincères que les musulmans « noirs » d’Afrique, qu’ils soient du Nigéria, du Soudan ou du Ghana. Nous sommes véritablement frères. Parce qu’ils croient en un seul Dieu, ils excluent de leur esprit, de leurs actes et de leurs comportements toutes considérations raciales.

J’ai pensé, en les voyant, que si les Blancs américains admettaient l’Unicité de Dieu, ils pourraient peut-être admettre également l’unicité de l’homme et ils cesseraient de s’affronter, de nuire à autrui pour des raisons de couleur.

Le racisme étant le véritable cancer de l’Amérique, nos “chrétiens” blancs devraient se pencher sur la solution islamique du problème; solution qui a fait ses preuves, et qui pourrait peut-être intervenir à temps pour sauver l’Amérique d’une catastrophe imminente – celle-là même qui s’est abattue sur l’Allemagne raciste et qui a fini par détruire les Allemands eux-mêmes.

Chaque heure passée ici en Terre Sainte m’a permis de mieux comprendre le problème racial des États-Unis. On ne saurait blâmer le Noir pour son agressivité dans ce domaine : il ne fait que réagir à quatre siècles de racisme conscient de la part des Blancs. Mais si le racisme mène l’Amérique au suicide, je crois que les jeunes Blancs de la nouvelle génération, ceux des universités, verront ce qui crève les yeux, et que nombre d’entre eux opteront pour la vérité spirituelle. C’est le seul moyen qu’ait encore l’Amérique d’éviter le désastre auquel mène inévitablement le racisme.

Jamais je n’ai été honoré comme ici. Jamais je ne me suis senti plus humble et plus digne. Qui aurait cru qu’un simple Noir américain serait comblé de tant de bénédictions. Il y a quelques nuits de cela, un homme que l’on aurait appelé un « homme blanc », aux Etats-Unis, un diplomate de l’ONU, un ambassadeur, un ami des rois, m’a gracieusement cédé sa suite à l’hôtel, m’a donné son lit pour la nuit. Jamais je n’aurais même rêvé d’être l’objet d’un pareil honneur, d’un honneur qui, aux Etats-Unis, aurait été réservé à un roi, et non à un Noir.

Louanges à Dieu, le Seigneur des mondes ! ».

Sincèrement, al-Hajj, Malik al-Shabazz (Malcolm X).

http://oumma.com/219905/l-emouvant-recit-de-pelerinage-a-mecque-malcolm-x

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

L’occupation arrête quatre palestiniens des territoires de l’intérieur pour leur participation aux affrontements.
.
L’Egypte remet le corps d’Isaac Hassan à travers le passage de Rafah.
.
Les forces d’occupation dévastent Yaabed et tirent sur un jeune palestinien.
.
Le ministère de la santé: 2015 est l’année la plus difficile pour les malades de Gaza.
.
L’occupation sioniste commence à construire une tour militaire à l’est d’Hébron.
.
Al-Masri: Al-Qassam se prépare pour la prochaine bataille.
.
Les colons juifs profanent encore la mosquée Al-Aqsa.
.
Un soldat israélien blessé dans une attaque à la voiture bélier.
.
6 palestiniens arrêtés par les forces israéliennes en Cisjordanie.
.
Le Forum palestinien appelle à condamner les dirigeants d’occupation comme criminels de guerre.
.
Détérioration de la santé du journaliste gréviste al-Kik.
.
L’Autorité palestinienne empêche une marche du Fatah d’atteindre le checkpoint de Beit Eil.
.
Le journaliste gréviste de la faim Mohammed al-Qiq à l’hôpital.
.
« Adalah » accuse les soldats israéliens d’avoir torturé un enfant de Gaza.
.
600 violations sionistes de la liberté des médias en Palestine en 2015.
.
Procès de deux pêcheurs de Gaza pour avoir blessé des soldats.
.
Turquie: Nuit palestinienne dans la ville de Kayseri pour la diffusion de la cause.
.
Le roi saoudien réaffirme la constance des positions du royaume envers la Palestine.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire