MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 5 Rabi Al Awwal 1437.

Flash info du 5 Rabi Al Awwal 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************


France : Vendée : parce que le principe de laïcité doit s’appliquer à tous.

L’entrée dans le mois de décembre suscite de nombreux débats autour de l’école et de la laïcité, comme certaines comptines apprises par les élèves. Ainsi, en Vendée deux clans sont en contradiction : les partisans de la laïcité et les défenseurs des valeurs chrétiennes.

En cause dans ce débat : la présence de crèches religieuses dans des lieux publics. En Vendée, la crèche est installée depuis plusieurs hivers dans le hall de l’hôtel du département. Les partisans de la laïcité ont décidé de demander sa suppression, soulignant la loi de 1905 concernant la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Comme le fait remarquer Valentine Zuber, spécialiste de l’histoire de la laïcité en France, le débat autour de la laïcité « arrive régulièrement, toujours à la même période d’ailleurs avant Noël. Cela concerne le plus souvent des histoires de crèches dans les écoles, dans les mairies ou aujourd’hui au conseil général. Des histoires de sapins apparaissent également », propos relevés par Le Parisien.

Les partisans de la laïcité ont amené le débat sur cette crèche jusque devant les tribunaux. Le tribunal a tranché en leur faveur. Le conseil général de Vendée devra donc démonter la crèche installée depuis des années dans le hall. Valentine Zuber fait face à la triste réalité quant à la laïcité à la française : « je constate qu’il y a deux poids, deux mesures. La laïcité vis à vis des musulmans, c’est normal. En revanche, la laïcité vis à vis du catholicisme, ça ne l’est plus ». Fort heureusement, tous les citoyens ne cautionnent pas la « laïcité » à la française.

Vendée : parce que le principe de laïcité doit s’appliquer à tous

**************************************************


France : Prières de rue comparées à l’occupation : Marine Le Pen relaxée.

Le tribunal correctionnel de Lyon a relaxé mardi la présidente du Front national, Marine Le Pen, poursuivie pour incitation à la haine après avoir comparé, fin 2010, les prières de rue de musulmans à l’Occupation nazie.

Les magistrats ont suivi l’avis du parquet qui avait requis la relaxe à l’égard de Marine Le Pen, lors de l’audience le 20 octobre. Elle était jugée pour « provocation à la discrimination, à la violence ou à la haine envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion », pour des propos tenus il y a cinq alors lors d’une réunion publique à Lyon, alors qu’elle était en campagne pour la présidence du FN face à Bruno Gollnisch.

Prières de rue comparées à l’occupation : Marine Le Pen relaxée

***************************************************


France : Une femme dégrade la Grande Mosquée de Lyon et menace de mort les musulmans présents à l’intérieur.

Selon lyon capitale, une femme a été arrêtée ce lundi après avoir commis des dégradations dans la grande mosquée de Lyon et menacé de mort les musulmans présents à l’intérieur.

D’après le site d’actualité, une procédure pour dégradations de biens privés, violences volontaires et menaces de mort a été ouverte contre une jeune femme de 20 ans. Elle avait été interpellée ce lundi 14 décembre à 17 heures boulevard Pinel dans le 8e arrondissement de Lyon alors qu’elle venait de commettre des dégradations dans la grande mosquée de Lyon avec un extincteur. Elle avait dans le même temps, frappé un agent de sécurité et menacé de mort l’ensemble des personnes présentes dans l’édifice religieux.

La jeune femme de 20 ans a été admise dans un hôpital psychiatrique.

http://journaldumusulman.fr/une-femme-degrade-la-grande-mosquee-de-lyon-et-menace-de-mort-les-musulmans/

**************************************************


France : L’enseignant d’Aubervilliers qui se disait agressé au cutter a tout inventé.

L’enseignant d’Aubervilliers qui affirmait qu’il avait été agressé au cutter dans une école maternelle par un individu se revendiquant de Daesh, a tout inventé. L’instituteur a reconnu avoir menti, a rapporté la section antiterroriste du parquet de Paris.

Selon les enquêteurs, l’instituteur avait déclaré qu’il avait vu surgir un homme masqué, ganté, et habillé d’une combinaison similaire à celle d’un peintre en bâtiment, chaussures militaires aux pieds. L’agresseur, disait l’enseignant, lui aurait donné un coup de poing puis se serait saisi d’un cutter et d’une paire de ciseaux qui se trouvaient dans la pièce pour le blesser. L’enseignant souffre de blessures superficielles à la gorge et au thorax.
L’enseignant se serait automutilé.

En réalité, l’enseignant de 45 ans se serait automutilé. « Une nouvelle audition est en cours pour déterminer les motivations qui l’ont conduit à mentir. Il est encore trop tôt pour le dire », souligne une source judiciaire contactée par le journal l’express.

Les enquêteurs vont tenté de déterminer si l’instituteur souffre de fragilités psychologiques.

L’enseignant d’Aubervilliers qui se disait agressé au cutter a tout inventé

***************************************************

France : Aubervilliers : retour sur ces fausses agressions imputées à des musulmans imaginaires.

Les principales chaînes et sites d’information ont durant toute la journée d’hier évoqués l’agression d’un professeur. L’agresseur, qui va rapidement devenir imaginaire suite aux aveux de la fausse victime, est évidemment un « jeune musulman radicalisé ». Un de ceux qu’on voit désormais tous les jours à la télévision.

Mais ce mensonge autour de cette agression nous rappelle que ce n’est nullement un cas isolé. BFM TV est revenu sur les cas les plus médiatisés. Un simple point commun : le coupable est un arabe et musulman.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Aubervilliers : retour sur ces fausses agressions imputées à des musulmans imaginaires | VIDEO

***************************************************


France : Malgré l’absence de fiche S, 70 agents perdent leur badge dans les aéroports de Paris.

Les aéroports de Paris sont actuellement en train de mener une véritable « purge » parmi leurs employés et prestataires. Plus de 70 agents ont perdu leur badge qui leur permet de travailler dans certaines zones de l’aéroport.

Les aéroports de Paris (Roissy et Orly) sont extrêmement surveillés depuis les attentats du 13 novembre à Paris. Grâce à la mise en place de l’état d’urgence, 4000 casiers de personnels ont été perquisitionnés en l’espace d’un mois. Un chiffre ahurrissant qui dévoile la psychose dans laquelle vivent les autorités. Au final, les perquisitions ont seulement découvert des tapis de prière et des Coran.

Malgré le peu de matière entre les mains, le patron des aéroports de Paris a préféré retirer l’accréditation à 70 employés soupçonnés d’avoir des comportements inquétants ressemblant à du radicalisme. Résultat, de nombreux agents se retrouvent dans l’incapacité de travailler et pourraient être licenciés.

Selon une information de RMC, deux musulmans ont porté plainte pour discrimination contre la société Securitas qui opère à Orly-Ouest. Les deux plaignants accusent la société d’avoir demandé à ses agents de tailler leur barbe.

« Bizarrement, une semaine et demie après les événements à Paris, toutes les personnes barbues ont été convoquées par le directeur, toutes de confession musulmane, confie Bachir.

Hier, Islam&Info rapportait le licenciement du président d’une association musulmane assigné à résidence dans l’impossibilité pour lui de se rendre à son travail.

Les mesures prises par le gouvernement peuvent entraîner une mort sociale et économique sur le simple soupçon de « radicalisme », du port d’une « barbe trop longue » ou d’une tâche sur le front. Une situation inadmissible pour un pays comme la France qui chaque jour rappelle son attachement aux valeurs de la République et aux Droits de l’Homme.

Malgré l’absence de fiche S, 70 agents perdent leur badge dans les aéroports de Paris

***************************************************


France : A Toulouse, une jeune étudiante voilée frappée et accusée d’être une terroriste.

Une étudiante toulousaine portant le voile a été frappée par une islamophobe après s’être fait cracher dessus. Selon la victime, l’agresseuse l’a comparé à une terroriste.

Samedi 12 décembre, une jeune femme voilée de 22 ans a été agressée par une islamophobe d’une cinquante d’années à la station de métro Roseraie. L’agresseuse a traité l’étudiante de « terroriste » avant de lui cracher dessus et de la frapper. Une plainte a été déposée par la victime.

Depuis les attentats du 13 novembre, une nouvelle vague d’islamophobie a touché la France. Une montée de la haine provoquée par les amalgames et une surmédiatisation du fait religieux musulman.

A Toulouse, une jeune étudiante voilée frappée et accusée d’être une « terroriste »

***************************************************


France : Hitler et les Roms : la condamnation d’un député annulée.

Des gens du voyage ou des Roms, « Hitler n’en avait peut-être pas tué assez ». Le député-maire de Cholet (Maine-et-Loire) Gilles Bourdouleix avait été condamné en appel en août 2014 pour ces propos scandaleux lancés en juillet 2013.

Suprise mardi 15 décembre : la Cour de cassation a annulé sa condamnation pour « apologie de crime contre l’humanité », estimant que le député avait tenu ses propos « dans des circonstances exclusives de toute volonté de les rendre publics ». Pour les juges, les déclarations du maire ne sont condamnables que si elles étaient « proférés »., à savoir « tenus à haute voix dans des circonstances traduisant une volonté de les rendre publics »..

Gilles Bourdouleix (ex-UDI), qui encourait une peine de cinq ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende, avait été condamné à 3 000 euros d’amende avec sursis en première instance, peine confirmée par la cour d’appel d’Angers, qui avait estimé que les propos étaient bel et bien publics, le rendant coupable d’une apologie de crime contre l’humanité. La condamnation est désormais annulée.

http://www.saphirnews.com/Hitler-et-les-Roms-la-condamnation-d-un-depute-annulee_a21719.html

***************************************************


Amérique : Un juge américain dans la tourmente pour avoir ordonné à une femme pasteur, coupable d’une agression islamophobe, de se familiariser avec l’islam.

Faut-il clouer au pilori le juge Paul Yee Jr, au motif qu’il aurait violé les droits constitutionnels de Daisy Obi, 73 ans, une femme pasteur d’origine nigériane officiant à Somerville, une localité située au nord de Boston, pour lui avoir ordonné lors de sa comparution dans son tribunal il y a un an de cela : « Je veux que vous appreniez la religion musulmane. Je veux que vous vous inscriviez et assistiez à un cours d’introduction à l’islam. Je veux que vous fassiez des efforts pour comprendre les musulmans, car ils doivent être respectés, ainsi que leurs droits fondamentaux, Ils peuvent adorer Allah … mais ils doivent être respectés » ?

Dans l’émission matinale de la chaîne conservatrice et islamophobe Fox News, le sort du magistrat a été récemment scellé sans sourciller par des commentateurs acrimonieux, lors d’un procès en sorcellerie orchestré devant les caméras. S’ils sont nombreux, à l’instar de Pamela Gellar, la pasionaria pro-sioniste qui crie à l’islamisation de l’Amérique entre deux campagnes d’affichage ordurières, à jeter l’anathème sur lui, lui reprochant une position à contre-courant, un tantinet trop islamophile, ils sont plus rares à évoquer le fond de l’affaire et à révéler l’agression commise contre sa locataire musulmane par Daisy Obi, « la propriétaire de l’enfer », telle que l’a décrite le juge Paul Yee Jr. en personne.

Les faits remontent en 2012, lorsque Daisy Obi, propriétaire d’une vaste maison, a loué l’un de ses appartements à une famille de confession musulmane, composée de Gihan Suliman, de son mari et de leurs cinq jeunes enfants.

A peine avaient-ils emménagé que les premiers ennuis commencèrent et s’enchainèrent très vite, Guhan Suliman se plaignant en vain que l’électricité et le chauffage soient défectueux, jusqu’à ce jour où tout a basculé, juste un mois après leur arrivée, quand Daisy Obi s’est mise à hurler sa haine de l’islam en injuriant sa locataire depuis le haut de l’escalier.

Ce n’était que là que les prémices d’un véritable cauchemar, Guhan Suliman subissant un harcèlement psychologique quotidien d’une rare violence de la part de Daisy Obi, laquelle éructait de rage à chaque fois qu’elle la croisait, seule ou accompagnée de ses enfants, mais le pire restait à venir. La mère de famille musulmane a été en effet brutalisée chez elle par sa propriétaire, et dans l’altercation qui s’ensuivit, celle-ci l’a poussée de toutes ses forces dans un escalier d’une vingtaine de marches.

Une chute qui aurait pu être fatale à Guhan Suliman et qui lui a causé de profondes séquelles physiques et psychologiques, entraînant la condamnation de son agresseuse qui n’était pas à son coup d’essai contre des locataires musulmans.

Niant tout en bloc, prétendant être la victime et non la coupable, la ligne de défense de Daisy Obi a échoué à convaincre de sa bonne foi le juge Paul Yee Jr, lequel se retrouve aujourd’hui dans la tourmente pour avoir enjoint à une femme pasteur de se familiariser avec l’islam et de respecter toutes les religions, dont la religion musulmane.

Sans grande surprise, sur Fox News, la chaîne qui ne craint pas d’outrepasser ses prérogatives et de faire mentir son slogan vertueux « Juste et équilibré », un verdict sans appel est tombé, alors même que le tribunal du Massachusetts doit statuer sur cette affaire retentissante début janvier.

http://oumma.com/222199/un-juge-americain-tourmente-ordonne-a-une-femme-paste

**************************************************


USA: Frank Gaffney, le théoricien bidon de l’islamophobie.

Les dernières semaines ont été particulièrement fructueuses pour Frank Gaffney, le controversé président du centre d’études sur les politiques de sécurité (Center for Security Policy). Bénéficiant de soutiens dans la classe politique américaine, à l’instar du sénateur républicain Ted Druz qui a déclaré à son sujet : « Frank est un patriote, il aime son pays et il est très lucide sur le danger sans précédent que représente le terrorisme islamiste radical. »

Frank Gaffney profite de cette période électorale pour effectuer un retour en grâce. Ignoré un temps par les conservateurs, ses études ont capté l’attention d’un … Donald Trump. C’est en effet son centre de recherche qui a influencé le candidat à propos du bannissement des musulmans des USA. Il est en effet à l’origine de la fameuse étude sur laquelle s’est basé Trump pour proposer la fermeture des frontières aux musulmans. Pour alimenter son discours islamophobe, Trump a cité « les travaux » de ce centre de recherche qui souligne que 25 % des sondés d’une « étude » sur la violence étaient absolument convaincus que les violences subies par les américains aux USA étaient en partie dues au jihad globalisé.

Les critiques ont fusé lorsque l’on a appris que le sondage a été réalisé sur un échantillon composé seulement de 600 personnes, ce qui le rend très peu crédible. Face au manque de sérieux de cette pseudo étude, Frank Gaffney le président du centre a été contraint de se justifier en faisant dans la surenchère lors d’une conférence sur le déclin sécuritaire dans le Nevada en affirmant à propos des musulmans : « N’importons plus de djihadistes, on en a déjà bien assez. »

Gaffney, ex- membre du staff du président Reagan, rélégué aux oubliettes depuis des années voit son influence croître dans le débat politique au USA, en nourrissant de théories et de chiffres fumeux la rhétorique anxiogène des candidats. L’islamophobie décomplexée se mêle aux questions de sécurité des frontières, une véritable aubaine pour ces mêmes candidats qui n’ont rien à offrir aux américains.

http://oumma.com/222197/usa-frank-gaffney-theoricien-bidon-de-l-islamophobie

***************************************************



La photo de la principale suspecte très activement recherchée.

Canada : La police canadienne multiplie les appels à témoins pour retrouver la dangereuse assaillante d’une jeune fille voilée.

Alors que seule son image a été capturée par une caméra de vidéosurveillance, une Canadienne, âgée approximativement de 20 à 30 ans, agresseuse d’une jeune fille voilée à bord d’un train de banlieue du réseau Scarborough Rapid Transit, n’a toujours pas été interpellée par la police de Toronto qui multiplie les appels à témoins pour remonter sa trace.

Cette véritable furie qui, jeudi 10 décembre, dans le courant de l’après-midi, a vu rouge en apercevant une adolescente revêtue d’un hijab dans le wagon où elle avait pris place, s’est rendue coupable d’un acte odieux, insultant copieusement sa victime effrayée, avant de lui asséner de violents coups de pieds et de s’acharner contre son voile pour le lui arracher.

Selon le récit des faits délivré par les forces de l’ordre, lorsque la jeune fille, croyant s’extraire des griffes de son assaillante, a réussi à sortir du bus, son calvaire était hélas loin d’être fini, puisqu’elle a été pourchassée par l’inconnue devenue hors de contrôle qui l’a injuriée de plus belle sur sa tenue vestimentaire.

L’histoire officielle ne dit pas si de bonnes âmes ou des sauveurs providentiels ont volé à la rescousse de la jeune musulmane en grand danger, à l’heure où la police, sur les dents, mise sur la diffusion de la photo de la principale suspecte pour l’empêcher de nuire à nouveau.

Cette énième attaque islamophobe, commise à nouveau par une femme, vient tristement allonger la liste des crimes anti-musulmans recensés à Toronto et sa région au cours du mois écoulé.

http://oumma.com/222195/police-canadienne-multiplie-appels-a-temoins-retrouve

**************************************************


Bruxelles : une jeune mère de famille refoulée du cirque Bouglione en raison de son voile.

Tout à sa joie de s’octroyer une parenthèse récréative en compagnie de ses deux jeunes enfants, Safia Chaddad, 26 ans, une mère de famille bruxelloise, était loin d’imaginer que son dimanche au cirque serait plus humiliant que festif, plus désenchanté qu’enchanteur, sous des chapiteaux où, avant même que le spectacle ne commence, l’islamophobie violemment ordinaire a frappé.

Munie des invitations remises par une amie qui travaille avec l’association européenne interinstitutionelle Afiliatys, la jeune femme voilée était heureuse de retomber en enfance en ce dimanche 6 décembre, entourée de ses deux charmants bambins de 3 et 5 ans qui avaient les yeux brillants à l’évocation de la piste aux étoiles. Un instant de pur bonheur attendu avec impatience et partagé en famille, puisque ses deux sœurs l’accompagnaient, mais dont la magie n’aura pas opéré longtemps, à la consternation générale.

En franchissant l’entrée du cirque Bouglione qui avait dressé ses tréteaux au pied de l’Atomium, à Bruxelles, Safia Chaddad prenait plaisir à découvrir les lieux avec le regard émerveillé de l’enfant qui sommeillait en elle, sans réaliser qu’elle détonnait dans le paysage en raison d’un voile porté depuis l’âge de 13 ans, mais qu’elle était la seule spectatrice, ce jour-là, à arborer.

Alors que ses deux petits étaient sur le point de se régaler avec des friandises qui étaient offertes aux jeunes gourmands pour la Saint Nicolas, un homme, le visage renfrogné et autoritaire, est brusquement arrivé à son niveau, la pointant du doigt comme s’il désignait une vulgaire resquilleuse ou criminelle, sans le moindre égard pour ses enfants effrayés et ses deux sœurs atterrées, avant de lui barrer l’accès au cirque en hurlant : « Vous, vous ne rentrez pas ! ».

L’immense stupeur passée, Safia Chaddad, d’abord figée sur place et incapable de réagir, a réussi à demander des explications à celui qui se présentait, le ton menaçant, comme le directeur d’Afiliatys. Ce dernier est alors entré dans une colère noire pour toute réponse, lui lançant furieux : « C’est votre foulard ! Tout signe religieux est interdit, allez voir le règlement sur les tickets ! ».

A ces mots, la jeune femme s’est empressée de vérifier ce que stipulait le règlement du cirque Bouglione, mais contrairement aux vociférations du directeur d’Afiliatys, et à son interprétation liberticide de la charte interne, il n’est fait mention nulle part de l’interdiction du port du voile et de tout autre couvre-chef religieux ostensible.

Soutenue par ses sœurs non voilées scandalisées, Safia Chaddad a pris son courage à deux mains pour protester contre ce refoulement arbitraire, suintant l’islamophobie primaire, mais l’homme, mis hors de lui par la résistance qui lui était opposée, est sorti de ses gonds, se disant prêt à appeler la police. La police, dont certains agents se trouvaient sur place pour surveiller le cirque, a observé de loin l’incident, sans juger bon de voler à la rescousse du directeur d’Afiliatys…

« J’ai finalement quitté les lieux, avant qu’il ne mette ses menaces à exécution, par fierté et pour préserver ma dignité », nous a confié Safia Chaddad, encore sous le choc de ce dimanche de fête gâché par un abus de pouvoir caractérisé, révélateur du racisme anti-musulmans prégnant.

« L’amie, grâce à qui j’avais pu obtenir ces invitations et qui était à nos côtés, a pris mes petits pour qu’ils puissent assister au spectacle, tandis que je décidais de partir. Je n’ai pas encore porté plainte, mais je compte bien le faire. Mes amies s’en sont déjà chargées auprès de la ligue des droits de l’homme, et j’attends actuellement de voir ce qu’il va en ressortir », nous a-t-elle précisé.

Safia Chaddad n’avait jamais subi un tel affront de toute sa vie, aussi brutal, offensant et injuste, et la sidération n’en a été que plus grande lorsque cette discrimination impensable s’est abattue sur elle, glaçant d’un coup l’enthousiasme de sa petite famille qui s’apprêtait à rire aux éclats et à passer un merveilleux moment de réjouissance.

« Je porte le voile depuis l’âge de 13 ans, j’ai fait toutes mes études en étant voilée et jamais je n’ai connu cela ! Ça été un énorme choc qui a d’ailleurs handicapé ma réaction», a-t-elle renchéri, toujours en proie à une forte émotion, en soulignant toutefois : « Sincèrement, je ne pense pas qu’il y ait une montée de l’islamophobie en Belgique depuis tous ces événements (les attentats de Paris et l’état d’urgence décrété à Bruxelles), notamment à Bruxelles car j’y vis et je ne la ressens pas du tout. Bien au contraire, les gens ont l’air d’être compatissants, on dirait ! Al hamdoulillah, mes enfants ont très vite oublié, même si sur le moment, ils étaient apeurés, ne comprenant pas ce qui se passait».

Les jours passent mais sans apaiser le traumatisme ressenti par Safia Chaddad, d’autant plus que la récente révélation d’une collègue du directeur d’Afiliatys l’a profondément heurtée, ravivant son humiliation : « Aujourd’hui, je reste très choquée par cette situation et surtout par ce que je viens d’apprendre : ce fameux Monsieur Eveillard (directeur général d’Afiliatys) a ordonné à sa collègue, qui distribuait les petites assiettes de St Nicolas aux enfants, de ne pas en donner à mes enfants, car leur mère était voilée ! C’est inadmissible et condamnable !», s’est-elle exclamée, indignée.

« Mon but est de partager cette humiliante mésaventure avec vos lecteurs et leur dire qu’il ne faut pas se taire, mais bel et bien réagir face à ces discriminations », a conclu Safia Chaddad, blessée au tréfonds d’elle-même mais déterminée à ne pas rendre les armes devant l’intolérance sectaire et agressive qui a fait d’un dimanche au cirque, distrayant et joyeux, une épreuve mortifiante.

http://oumma.com/222194/bruxelles-une-jeune-mere-de-famille-refoulee-cirque-b

**************************************************


Etats-Unis : la communauté juive de Durham se mobilise contre l’islamophobie.

La communauté juive de Durham, en Caroline du Nord, a tenu à réagir dans la nuit de vendredi aux récentes dérives des « débats » sur l’Islam.

Le groupe qui s’est rassemblé aux côtés des musulmans dans la rue, le soir de la fête de la Hannukah, a déclaré que le peuple juif a le souvenir de ces oppressions. Ce qui les obligeait à prendre la défense des musulmans. Beth Bruch, une des participantes, a témoigné en déclarant : « J’ai le même sentiment devant toutes les victimes d’injustice et d’oppression ».

Le mouvement s’inscrit dans une démarche globale de certaines communautés juives à travers le pays qui ont réagi à cette montée de l’islamophobie.

Manzoor Cheema, membre des musulmans pour la Justice Sociale (Muslims for Social Justice), n’a pas hésité à relier cette islamophobie aux dérives de la société et aux combats pour les droits des noirs et contre le sexisme et l’homophobie.

Reprenant les propos polémiques de Donald Trump il a ajouté : « Le véritable danger dans ses propos, c’est la banalisation d’un discours. Ces paroles feront que des personnes trouveront normal de diaboliser et d’attaquer les musulmans en toute impunité. » (Traduction oumma). La manifestation de Durham était initiée par l’association des Juifs contre l’islamophobie à New-York.

http://oumma.com/222193/etats-unis-communaute-juive-de-durham-se-mobilise-con

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

Batesh: Nous sommes prêts pour toute autre forme de soulèvement anti-occupation.
.
Les soldats israéliens attaquent des jeunes hommes de la ville d’Arraba.
.
Des fanatiques israéliens prennent d’assaut la mosquée al-Aqsa.
.
FPLP »: Une initiative nationale pour résoudre la crise du passage de Rafah.
.
Hamdan: Pas de contradiction dans la relation du « Hamas » avec l’Arabie saoudite et l’Iran.
.
Un journaliste pourrait être condamné à la détention administrative.
.
« Ensemble pour un hiver chaud » : Campagne pour soutenir les Palestiniens.
.
L’ancien président soudanais appelle le Caire à révoir sa politique envers le Hamas.
.
Gaza: Les militants du Hamas organisent un lancement électronique.
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête le correspondant d’Al-Aqsa TV à Naplouse.
.
Sondage: 66% des palestiniens soutiennent le soulèvement armé.
.
Raids et arrestations nocturnes à Naplouse et Tulkarem.
.
Arrestation de 15 instituteurs depuis le déclenchement de l’Intifada.
.
Al-Qassam: Nos armement est le langage et le symbole de la victoire sur l’occupant.
.
Arrestation d’un citoyen de Jénine par l’armée sioniste.
.
La députée Jarrar : Mon arrestation est purement politique.
.
Libération des jeunes palestiniens kidnappés par des colons à Jénine.
.
Abbas opère un deuxième remaniement gouvernemental et Hamas y voit une forme d’autoritarisme.
.
Ezzahar: Pas d’échange de détenus sans nos conditions.
.
Jet de pierres sur une voiture à Ramallah et 3 colons blessés.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire