MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 10 Safar 1437.

Flash info du 10 Safar 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************


Cessez de défoncer nos portes !

Cessez de défoncer nos portes, cessez d’effrayer nos enfants ! Au nom d’une volonté d’épuration, hypocrite volonté qui voudrait qu’aujourd’hui tombent tous les énergumènes qui s’explosent et se font exploser, la France -cette consciente à retardement- a eu la belle idée d’entamer la chasse aux sorcières. Depuis ces horribles attaques parisiennes, il ne se passe pas un jour sans qu’une porte tombe, sans qu’une interpellation soit. On veut nettoyer le territoire mais on se moque éperdument de ceux qu’on salit. Et pour cause, le vacarme a toujours rassuré en période de peur.

Dans un coma profond, les gouvernements français ont pendant des années braqué le fusil sur une population en mal d’intégration, selon eux. La communauté musulmane est devenue l’alibi de tous les maux sociétaux, on lui prête cordialement la crise économique, le manque de croissance, la crise du logement et de tous les fléaux que contient ce beau pays. On a donc entamé la première chasse aux sorcières, celles contre les voilées et les barbus, trop visibles dans leurs différences. On a fait d’eux les coupables idéaux, les plaçant dans le bûcher avec hâte. Et on a oublié le reste. On a oublié qu’à force de se moquer du monde, d’autres se moqueraient de nous. Dans un coma profond, la France s’est trompée de cible. Délibérément, certainement. Il y a des cibles que les fléchettes de la raison de masse atteignent plus facilement. Puis, on a goûté au cataclysme en France, à un brin de l’horreur syrienne et palestinienne. Puis enfin, en balbutiant, on s’est dit que peut-être on était allé trop loin, que peut-être la France a trop voulu patauger dans la gadoue et qu’à force de suivre l’oncle Sam qui lui va toujours trop vite partout, nous sommes devenus à notre tour, nous Français, les cibles. Cibles de ceux qui auraient dû être nos véritables cibles. Mais non, notre pauvre France préfère guérir que prévenir et préfère de surcroît se moquer de son peuple hébété. Alors, comme un gouvernement n’avoue jamais ses erreurs et comme tous les gouvernements aiment se confondre en excuses, l’Hexagone a réagi. Agir serait trop présomptueux. La France est réactionnaire.

Hollande, ce président-coquille et Valls, ce socialo-Sarkozyste sont tour à tour montés au créneau. « L’islamisme doit tomber ! ». Et nous revoilà dans les fameuses sérénades de bien-pensants qui du haut de leurs perchoirs ont décidé, micro au gosier, de nous sortir de tout le blabla soporifique afin d’apaiser les âmes. Mais à aucun moment, on n’avouera que la France est responsable de cette terreur, que la France a trop joué avec le feu et a brûlé ses citoyens. Oui, au-delà de ces énergumènes sans étiquettes, de ces monstres sans humanité, la France doit elle aussi comparaître devant son peuple. Elle doit, elle aussi, répondre de ces odieux crimes parisiens perpétrés sur son sol et de tous les autres en dehors de l’Hexagone. On ne peut être engagé partout et se désengager de son pays. On ne peut prétendre s’occuper de la misère du monde alors qu’on alimente la haine sur son propre sol. La France, de par ses dirigeants, est une formidable mauviette. Elle fait -et très mal- puis s’étonne du retour de flamme. L’Histoire nous rappelle que le boomerang revient toujours au lanceur.

Après les paroles, les actes. On aime beaucoup les actes en France mais après de longues paroles. D’ailleurs, on en voit peu, des actes. Sauf quand il s’agit de faire du bruit pour rassurer une population logiquement apeurée. On a donc depuis quelques jours observé des centaines de perquisitions et des dizaines d’interpellations. On a cassé des portes, on a brisé des rêves d’enfants. On est allé chez le barbu, chez la voilée, chez l’informaticien, chez l’humanitaire, chez le journaliste. On est allé chez le musulman. Le focus était sur le terroriste, le tir a dévié vers l’Arabo-musulman. Et puis le drame fut. On a défoncé les portes de braves innocents dans leur sommeil, on a effrayé des femmes et des enfants qui n’ont jamais rien demandé, on a blessé des citoyens français lors d’interpellations musclées et pire, on a fait du mal aux enfants. On ne doit pas faire de mal aux enfants. On ne doit pas faire de mal aux enfants de la France. On ne doit pas faire de mal aux enfants de la France surtout quand leurs parents sont indemnes de tout reproche. Et les bavures se comptent. On commence à faire une rafle générale, on fait des descentes dans des quartiers comme si on voulait dératiser en masse.

Mais que s’est-il passé ces dernières années ? Pourquoi n’est-on jamais aller dénicher « les terroristes » si nos services de renseignements savaient où ils étaient terrés ? La France était-elle en période d’observation ou a-t-elle raté le départ ? Cherche-t-elle à rattraper son retard en faisant un carnage et plein de grossières bavures aujourd’hui pour rassurer une majorité et apeurer une minorité ? Voilà des questions que nos hauts responsables auront du mal à accepter. Cessez de casser nos portes ! Cessez de casser les portes des musulmans ! Il est temps de faire un réel mea culpa, douce France. Il est temps d’avouer que tu perds le fil et que tu ne sais plus où donner de la tête, que tes alliances t’ont joué de mauvais tours, que tes soi-disant amis t’ont mise dans le pétrin avant de filer. Tu es embourbée en Syrie, tu aides Bashar, tu alimentes la peste pour guérir du choléra. Et sur ton sol, tu laisses les clivages s’étendre. On ne se dit plus frères et sœurs en humanité que par les réseaux sociaux. Dans la rue, les Charlie d’hier sont comme sur la BD : on les cherche. L’hypocrisie gagne du terrain. DAECH et compagnie ont en réalité gagné, ils nous ont divisé. Et vous êtes, vous dirigeants de la France, les coupables de ce marasme. Et injustement, vous défoncez nos portes, vous brisez nos rêves.

Cessez de défoncer nos portes !

*************************************


Belgique : Les employées de l’Office bruxellois de l’Emploi peuvent désormais porter le hijab.

Une décision du tribunal du travail donnant raison à trois travailleuses musulmanes pourrait bien faire jurisprudence.

Voilà un jugement qui pourrait faire l’effet d’une véritable bombe dans le droit du travail en Belgique. Pour la première fois, la justice belge a considéré que la loi luttant contre les discriminations (NdlR : que ce soit l’âge, le sexe ou la religion) était plus importante qu’un règlement de travail. Le cas concerne un sujet à haute portée médiatique : celui du port du hijab dans une entreprise. Un conflit opposant Actiris, l’Office bruxellois de l’Emploi, à trois de ses travailleuses qui refusaient de retirer leur voile a été tranché ce lundi en faveur de ces dernières.

Le président du tribunal du travail a ordonné à Actiris la cessation d’une partie de l’article 10 de son règlement, car celui-ci irait à l’encontre d’une ordonnance de 2008 visant à promouvoir la diversité et à lutter contre la discrimination dans la fonction publique régionale bruxelloise.

Le point à supprimer est le suivant : « Durant leurs prestations, les membres du personnel d’Actiris n’affichent leurs préférences religieuses, politiques ou philosophiques ni dans leur tenue vestimentaire, ni dans leur comportement ».

[MàJ] Les employées de l’Office bruxellois de l’Emploi peuvent désormais porter le hijab

*************************************


Pour Marion Maréchal-Le Pen, les musulmans ne peuvent pas avoir exactement le même rang que la religion catholique.

C’est une interview donnée au journal Présent, quotidien de la presse nationale et chrétienne, qui marque un peu plus la ligne politique que représente Marion Maréchal-Le Pen au sein du Front national.

Dans cette interview, relayée par l’AFP le 20 novembre, Marion Maréchal-Le Pen estime que les musulmans « ne peuvent avoir exactement le même rang » que les catholiques en France. Pour justifier son propos, elle développe :

Il faut accepter de définir et de revendiquer quel est notre héritage et quelle est notre identité. Ça passe par l’affirmation de notre héritage gréco-romain et chrétien. Il faut dire que la France est une terre culturellement et très longtemps spirituellement chrétienne.

Partant de cet « héritage », la tête de liste aux régionales en PACA ajoute :

Et dans ces conditions, si des Français peuvent être musulmans et exercer leur foi, il faut qu’ils acceptent de le faire sur une terre qui est culturellement chrétienne. Ça implique aujourd’hui qu’ils ne peuvent pas avoir exactement le même rang que la religion catholique. Ne serait-ce que parce que nous avons des traditions populaires qui ont des connotations spirituelles qui peuvent s’exercer dans le cadre public, ce qui aujourd’hui ne peut pas être le cas de l’islam.

Pour Marion Maréchal-Le Pen, les musulmans ne peuvent pas avoir « exactement le même rang » que la religion catholique

*************************************





Pancartes à la main un jeune musulman rend hommage aux victimes des attentats de Paris.

Ce jeune musulman s’est rendu sur les lieux des attentats commis à Paris. Devant le bar, Le Carillon, de la rue Bichat puis en face de la terrasse du restaurant, Le Petit Cambodge, mitraillés par les assassins, il tient des pancartes sur lesquelles il a inscrit en anglais, Le terrorisme n’est pas l’Islam et L’Islam est comme cette fleur. Le terrorisme n’a pas de religion.

Photos a voir sur www.muslimradio.info.

Pancartes à la main …. un jeune musulman rend hommage aux victimes des attentats de Paris (Photos)

*************************************


Attentats de paris : Deux mosquées de Montpellier profanées, la jeunesse musulmane se révolte.

Suite aux terribles attentats de Paris, l’état d’urgence a été proclamé. Depuis une véritable politique d’humiliation et d’intimidation a été lancée contre la minorité musulmane française.

Près d’un millier de français de confession musulmane ont été perquisitionnés et des dizaines mis sous assignation à domicile sans qu’aucune charge réelle ne soit retenue contre eux.

De nombreuses mosquées ont subi des perquisitions injustifiées menées avec zèle. Celles-ci ont vu des lieux de culte se faire saccager et des livres saints jetés à terre. Et pourtant dans ce climat de peur les témoignages manquent. C’est un élu d’Aubervilliers qui le premier a permis de briser l’omerta sur ces pratiques.

Depuis d’autres mosquées ont sans doute subi le même sort. C’est ainsi que deux mosquées de Montpellier ont été perquisitionnées par les forces de police. Des photographies témoignent de la violence utilisée et du manque d’égard du à un lieu de culte. Rappelons qu’aucune des mosquées perquisitionnées n’a ensuite été poursuivie pour quelque délit que ce soit.

La jeunesse du quartier de la Paillade de Montpellier a été profondément heurtée par ces profanations injustifiables. La soirée s’est donc fini en émeute et dans le feu.

On assiste donc aujourd’hui à une politique inique instituant de facto la responsabilité collective de la minorité musulmane et cela avec la complicité des auto-proclamés représentants de la communauté du CFCM.

Après les lois islamophobes ce sont désormais les mosquées qui sont souillées par l’injustice. On imagine mal la police se comporter ainsi dans des églises ou des synagogues. Et que penser du silence des politiques ?

Ces réactions abjectes révèlent la haine latente cachée de certaines élites françaises contre la minorité musulmane. Une haine et des réflexes hérités directement de la période de Vichy et coloniale.

Deux mosquées de Montpellier profanées, la jeunesse musulmane se révolte

*************************************


Attentat de paris : Deux mosquées de Vénissieux et Beausoleil fermées arbitrairement.

C’est une première en France. Des mosquées sont fermées en France par les forces de police. L’Histoire retiendra que ces mesures liberticides dignes des heures les plus sombres de l’histoire française auront été rendues possibles par un état d’urgence proclamé par un gouvernement de … gauche.

Si une série de fermetures sont à venir partout en France, c’est à Vénissieux que la fermeture a été la plus rapide.

Deux mosquées sont d’ors et déjà fermées par l’état, celles de Vénissieux et de Beausoleil.

L’état d’urgence permettant n’importe quel abus, la préfecture a bien précisé que ces mosquées n’étaient nullement liées au terrorisme. On justifie pourtant l’interdiction du culte en commun à la population de ces quartiers en déclarant que ces mosquées ne respectaient les « valeurs de la république ».

Outre le caractère arbitraire et extra-légal de cette mesure, on remarque que l’on vient ici tout simplement de réhabiliter en France le crime de la pensée et la responsabilité collective.

Après près d’un millier de perquisitions islamophobes et la profanation de plusieurs mosquées, la France s’enfonce doucement dans un état d’exception justifiant une politique de répression et d’apartheid anti-musulmane.

Deux mosquées de Vénissieux et Beausoleil fermées arbitrairement

*************************************


Attentat de paris : Isère : « L’islamisme tue » sur la grille d’une Mosquée.

Les attaques islamophobes contre les Mosquées ne se comptent plus depuis le terrible attentat de vendredi 13 novembre à Paris.

C’est ainsi que les fidèles de la mosquée de Chavanaz ont découvert des inscriptions islamophobes sur la grille de la Mosquée et sur les murs de celle ci.

Des inscriptions tels que :

“L’islamisme tue” ou “Islam hors d’Europe” ont été inscrites.

Le Nord Isère est un des fiefs de l’extrême droite radicale et identitaire. Malheureusement ces attaques ne sont pas évoquées dans les grands masses médias ou encore passées comme des faits divers, encourageant ainsi les islamophobes dans leur impunité.

Isère : « L’islamisme tue » sur la grille d’une Mosquée

***************************************


Attentat de paris : Une fille musulmane de 13 ans, caillassée par des islamophobes, blessée au visage à Toulouse.

Une jeune fille de 13 ans a été blessée au visage par des islamophobes.

Ces agresseurs lui ont lancé des pierres en la traitant de « terroriste ».

Les agressions contre les femmes musulmanes se multiplient partout en France. Les chiffres sont pour l’instant non divulgués intégralement. En effet, le CFCM télécommandé par l’État ne reçoit ses chiffres que grâce aux services français …

Attaque au cutter, passage à tabac, les agressions islamophobes se sont multipliés depuis les attentats. Ces agressions lâches touchent comme à l’habitude d’avantage les femmes et les jeunes filles portant le voile.

Comme à l’accoutumé les mosquées, le CFCM et la plupart des imams ne donnent que peu d’importance à ce genre d’agressions gravissimes.

Une fille musulmane de 13 ans, caillassée par des islamophobes blessée au visage à Toulouse

*************************************


France : Tags islamophobes sur plusieurs murs de la ville de Pau.

Des tags islamophobes ont été découverts un peu partout sur les murs de la ville de Pau.

C’est ainsi que des inscriptions tels que, islam hors d’Europe, ou, Musulman égale terroriste, ont été inscrites sur les façades de bâtiments appartenant à la ville.

Mais ces inscriptions ont été découvertes aussi sur le panneau de signalisation de rond-point, sur les murs du centre commercial, le mur d’une université et d’une école, sur les bennes à ordures ainsi que sur le stade. La liste n’étant pas exhaustive …

Les services municipaux ont procédé rapidement au nettoyage.

Une ambiance pesante pèse sur toute la communauté musulmane qui depuis les attentats subit la règle de la responsabilité collective instaurée par nos médias et nos politiques irresponsables.

Pau : Tags islamophobes sur plusieurs murs de la ville

***************************************


France : Dans la ville de Blaye : Attaque islamophobe d’un restaurant de kebab au fusil, interpellations.

Dans le cadre de l’enquête menée suite aux coups de feu tirés sur le restaurant La Medina à Blaye, cinq hommes ont été déférés devant la justice.

En effet, ils sont suspectés d’avoir attaqué le restaurant de kebab en utilisant armes de poings, batte de baseball et couteau en proférant des insultes islamophobes à l’encontre du gérant.

Ces cinq individus sont entrés dans le restaurant dimanche soir et ont menacé de mort le gérant qui s’y trouvait avec son épouse.

Le patron appelle en vain la police, ce qui les fait fuir dans un premier temps avant qu’ils ne reviennent pour tirer sur le restaurant !

Le patron et son épouse ont été transportés à l’hôpital. Ils sont sains et saufs.

On remarquera que cette attaque n’est qualifiée de terroriste par aucun média.

Blaye : Attaque islamophobe d’un restaurant de kebab au fusil, interpellations

Laisser un commentaire