MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 9 Safar 1437.

Flash info du 9 Safar 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************


Amérique : Texas : Jack, 7 ans, offre ses économies à une mosquée.

Hier, nous évoquions la solidarité des étudiants français de Cachan envers les mosquées touchées par des actes islamophobes. Aujourd’hui c’est au Texas que cette solidarité envers les mosquées prend place.

En effet, un petit garçon âgé de 7 ans a fait preuve de générosité vis-à-vis de la mosquée de son quartier. Alors que le centre islamique de Pflugerville au Texas a été la cible d’actes islamophobes à la suite des attentats de Paris, le responsable des lieux s’est exprimé devant les caméras d’abc news. Des pages du Saint Coran ont été déchirées et des excréments ont été déposés sur le lieu de culte.

Le responsable du centre islamique s’adressait donc à la caméra quand un enfant de 7 ans s’est approché de lui, en lui tendant ses économies afin d’aider la mosquée. Un acte généreux et tellement touchant en cette période éprouvante. Faisal Naeem, le responsable des lieux, a fait part de son émotion face à un si beau geste de solidarité : « Cet enfant représente l’espoir. Un jour, je ne serai plus là, mais mon fils et Jack, tous les deux américains, vivront ensemble en paix ». Ce don va bien au delà de l’aspect financier car il représente un acte de paix et de soutien envers la communauté musulmane, fortement touchée depuis les attentats.

Jack Swanson, accompagné de sa maman, a tenu à offrir la totalité de ses économies à la mosquée, soit 20 dollars. Le geste est si symbolique que la somme en devient immense. C’est ce qu’a souligné Faisal : « Les 20 dollars de Jack valent 20 millions à nos yeux ». Bien que non musulmane, la mère de Jack confie qu’elle soutient son fils dans cette solidarité envers la mosquée dans une période où la paix se fait désirer. Bravo et merci à cet enfant pour cette belle leçon de vie !

Texas : Jack, 7 ans, offre ses économies à une mosquée

*************************************


Palestine : L’armée israélienne bombarde la bande de Gaza.

Alors que tous les regards sont rivés sur la France depuis une semaine, la situation au Proche Orient ne s’améliore pas. Il y a quelques jours de cela, nous vous relations la vidéo choc de colons israéliens pénétrant dans un hôpital en Cisjordanie. Ces colons avaient enlevé un patient en fauteuil roulant après en avoir abattu un autre.

L’armée israélienne poursuit ses enlèvements et ses attaques en toute impunité et désormais, à l’abri des regards ou presque. En effet, des pêcheurs gazaouis ont été attaqués et des raids aériens ont été lancés sur la ville. D’après Libération, l’armée israélienne a également abattu deux palestiniens en Cisjordanie lundi dernier.

Les raids ont été lancés en pleine nuit dans le nord et le centre de la bande de Gaza mais le nombre de victimes reste inconnu. L’armée israélienne a annoncé avoir fait au moins 78 morts palestiniens depuis le mois d’octobre. Elle affirme d’ailleurs riposter aux attaques du Hamas.

Les heurts entre soldats israéliens et jeunes palestiniens se poursuivent donc, bien que beaucoup de médias demeurent discrets à ce sujet. Espérons que ces attaques prennent fin et que le quotidien des palestiniens soit facilité.

L’armée israélienne bombarde la bande de Gaza

*************************************


islam : Une obligation souvent négligée : la zakat.

Alors que la nouvelle année hégirienne vient de débuter, et au vu des nombreux frères et soeurs qui utilisent ce début d’année ou la date de Achoura comme échéance annuelle pour le paiement de l’impôt purificateur de nos biens (Zakat), Ajib lance en coopération avec Mathieu (Moussa) Grohs, licencié en droit islamique de l’université islamique de Médine et auteur du livre-DVD La Zakat Facile, une chronique explicative de plusieurs articles sur les principales obligations de la Zakat et les moyens simples de s’en acquitter.

S’il y a un pilier de l’islam largement délaissé de nos jours par de nombreux musulmans pratiquants, c’est celui bien de la Zakat.

Et pour cela, il n’y a qu’à voir le taux de pauvreté grandissant dans les pays musulmans, mais aussi les appels aux dons incessants dans notre communauté en France.

Mais permettez-moi de vous poser une petite question :

Ce taux est-il dû au fait qu’il n’y ait pas d’argent dans les mains de notre communauté ? Loin de là.
L’argent est bien là, mais ce qu’il fait défaut est le partage effectif de nos richesses.

Cela est encore plus vrai lorsque l’on regarde les écarts de richesses dans les pays musulmans où la fameuse parole : « Les riches sont de plus en plus riches, et les pauvres de plus en plus pauvres » n’a que d’illustration plus frappante.

Non pas que les riches ne méritent pas leur richesse, non.
Mais c’est là un point important sur le fait que la distribution de la richesse, d’un point de vue économique ne se fait pas comme il se doit.

Et lorsqu’on y regarde de plus prêt, tout cela est dû au fait que la Zakat n’est pas appliquée comme il se doit dans beaucoup de pays et de communautés musulmanes à travers le monde. Et la communauté française n’y fait pas exception.
La zakat : nous avons tous à y gagner.

La zakat compte d’innombrables bienfaits, dont les dénombrer tous serait impossible dans un simple article. Néanmoins, je vous propose de nous attarder sur deux bienfaits.

Alors que beaucoup de personnes ne souhaitent pas donner la Zakat par avarice ou autre motif financier, il convient de noter, qu’au contraire, la zakat est une cause d’augmentation et d’abondance pour celui qui s’en acquitte conformément au hadith :

« L’aumône ne fait en aucun cas diminuer les biens du bienfaisant ».

Et lorsque l’on sait que la racine du mot Zakat en arabe signifie augmentation, on comprendra tout de suite les bienfaits d’Allah sur celui qui la donne, et pourquoi la Zakat a été appelée Zakat de part le Législateur…

Ainsi, la Zakat a des répercussions positives envers la personne qui la donne, mais également pour les plus démunis, car c’est également une occasion pour eux de pouvoir subvenir à leurs besoins de première nécessité.
La zakat : un remède pour les cœurs.

La zakat est non seulement un remède pour les cœurs de ceux qui s’en acquittent, en leur donnant la possibilité de se distancer de l’argent et se focaliser sur les valeurs morales et notre relation avec leur Créateur, mais la zakat est également un remède pour les cœurs des ayants droits et des personnes qui ont besoin de cet argent.
Tout le monde connaît les hadiths qui vont dans ce sens. Et pour n’en citer que deux :

« Ne vous jalousez pas, n’enchérissez pas les uns sur les autres, ne vous haïssez pas, n’agissez pas avec perversité les uns à l’égard des autres, ne concluez pas d’achats au détriment les uns des autres (…) »

Ou encore :

« Ne rompez pas vos relations, ne vous ignorez pas, ne vous détestez pas, ne vous enviez pas, soyez des serviteurs d’Allah unis par la fraternité. (…) »

Et comment la jalousie ne peut-elle pas surgir de la part des plus faibles qui voient d’autres profiter de biens matériels et de bienfaits d’Allah innombrables, mais qui eux, n’arrivent pas à assouvir leur besoins de première nécessité ?

Car une société où les personnes aisés financièrement et les pauvres ne communiquent pas, ne s’entraident pas, n’est pas une société digne d’être qualifiée d’islamique exemplaire.

« L’exemple des croyants dans leur amour mutuel et leur pitié l’un pour l’autre est comparable à un corps.
Lorsqu’un un des membres du corps éprouve une douleur, c’est comme si tout le corps souffrait de l’insomnie et de la fièvre. »

Et c’est pour cette sagesse que l’islam ordonne aux plus aisés de participer à un taux infime à la réduction des inégalités sociales, pour que nous puissions vivre en paix et en harmonie.
La zakat : un pilier et non pas un « simple obligation »

N’oublions pas qu’il ne s’agit pas ici d’une « simple obligation » mais bien d’un pilier de l’islam. Oui, d’un pilier.

Ainsi, je pense que chacun d’entre nous mérite de se remettre en question :
Donnons-nous la zakat comme il se doit ?
Nous acquittons-nous de ce pilier tel que l’islam nous l’a ordonné ?

Lorsque l’on scrute les textes sacrés, et notamment le noble Qur’an nous nous rendons compte que la Zakat est un des piliers (avec la prière) religieux de longue date.
Pour ne citer qu’un verset dans ce sens, nous pouvons citer le verset 31 de la Sourate Maryam dans lequel nous pouvons trouver une parole que Jésus (‘Isa) –que la paix et le salut d’Allah soient sur lui– prononça et qui est la suivante :

« Et Il m’a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la zakat ».

Pour plus d’informations sur comment la Zakat permet de réduire les inégalités sociales de manière effective, rendez-vous dans la vidéo 2 du DVD « La Zakat Facile » intitulé :
Comment la Zakat participe-t-elle de manière effective à la réduction des inégalités sociales ?

Une obligation souvent négligée : la zakat

**************************************


France : L’Etat d’urgence sera prolongé de trois mois, pour quelles mesures ?

Les députés ont voté la prolongation et le renforcement de l’Etat d’urgence. Il est clair que la France a pris un tournant singulier et grave. Il sera donc maintenu jusqu’à fin février de l’année 2016. Un projet de loi qui modifie plusieurs dispositions de la loi de 1955 sur l’état d’urgence, préparé en urgence au lendemain des attentats de Paris.
Qu’implique l’Etat d’urgence pour les citoyens français ?

L’assemblée nationale a voté jeudi 19 novembre, par un projet de loi, la prolongation de l’Etat d’urgence avec 550 voix pour et 6 contre. Seulement six députés se sont opposés à tomber dans l’abîme du tout sécuritaire. Figurent parmi eux 3 écologistes (dont Noël Mamère), 2 membres du PS et 1 abstention. Noël Mamère dénonce « une surenchère sécuritaire qui vise à transformer l’exception en ordinaire ».

L’annonce faite par le Président Hollande a malgré tout été suivie favorablement avec les implications que cela comporte notamment en matière de restriction des libertés. Le texte est passé au Sénat pour examen et devrait vraisemblablement être promulgué mercredi.
Fallait-il en arriver là pour prétendument assurer notre sécurité alors que les attentats sont le fait de l’incompétence même de la machine étatique, aujourd’hui c’est le peuple qui devient le dommage collatéral de tout un système.
Pour preuve, les mesures retenues après 5 cinq heures de discussion entre les parlementaires sont des mesures sans lien aucun avec les attentats du 13 novembre. D’ors-et-déjà, des citoyens de confession musulmane ont été assignés à résidence et des lieux de culte ont fait l’objet de perquisitions brutales.

En effet, les mesures renforcées pendant ces trois mois viseront notamment à :
• Étendre à l’assignation à résidence pour des personnes dont le « comportement » pourrait laisser penser qu’il présente un trouble à l’ordre public ! Les députés ont pour cela adoptés des assignations à résidence à raison de douze heures par jour.
Il pourra être interdit à la personne assignée à résidence d’entrer en contact avec d’autres personnes.

• Dissoudre toutes associations ou groupes jugés extrémistes ou qui comprennent parmi leurs membres des personnes assignées à résidence.

• Procéder à des perquisitions, au cours desquelles il pourra être fait copie de tout support ou équipement informatique. Le procureur de la République sera informé de toute perquisition qui se déroulera en présence d’officiers de la police judiciaire.

• Supprimer tout contrôle de la presse et de la radio.

Les députés adoptent également le blocage de tout site suspecté.

« L’état d’urgence doit être prolongé sur tout le territoire, en métropole comme en outre-mer, (…) d’autres libertés ont été ou peuvent être temporairement limitées. (…) Nous sommes en guerre ! » a notamment martelé le Premier ministre, Manuel Valls, au cours des discussions.

Le texte de loi prévoit ainsi que : « le ministre de l’intérieur peut prendre toute mesure pour assurer l’interruption de tout service de communication au public en ligne provoquant à la commission d’actes de terrorisme ou en faisant l’apologie. »
Contrairement à la loi de 2004 qui prévoyait une mesure similaire, cette nouvelle législation permet un blocage administratif, par décision du Ministère de l’Intérieur, sans passer par le juge.

Et le Président qui disait encore lundi : »L’état d’urgence, c’est vrai, justifie certaines restrictions temporaires aux libertés. Mais y recourir, c’est nous donner tous les moyens de rétablir ces libertés pleinement ». Pas sûr !
D’ ici février, les Français risquent d’y laisser certaines plumes.

L’Etat d’urgence sera prolongé de trois mois, pour quelles mesures ?

*************************************


France : Angers : sous le choc, un musulman pris pour un terroriste raconte sa mésaventure.

La vidéo est tournée par Ouest-France, elle met en évidence un homme de confession musulmane vivant dans la ville d’Angers. Celui-ci raconte sa mésaventure : les forces de police ont défoncé injustement sa porte, effrayant sa famille dont ses enfants et sa femme enceinte. Des snipers ont été utilisés, de quoi donner la chair de poule à une famille tranquille.

Ironie du sort, Fateh s’avère être un musulman actif contre le DAESH et le pseudo-Etat Islamique. L’amalgame fait encore beaucoup de mal…

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Intervention musclée à Angers par OuestFranceFR

Angers : sous le choc, un musulman pris pour terroriste raconte

**************************************


Le Raid à Saint-Denis : la vérité rétablie par le Maroc.

Ces derniers jours, l’ensemble des médias ont relayé presque simultanément l’assaut qui a été mené par les forces de l’ordre pour interpeller les cibles. Pourtant, un élément de taille semble avoir été malencontreusement oublié.
Qui a permis le démantèlement de la cellule terroriste ?

Bernard Cazeneuve a déclaré devant la presse qu’un pays « hors d’Europe » a permis la localisation des terroristes, sans toutefois le nommer. Pourquoi ? Cité dans les colonnes du 360, pour Tahar Ben Jelloun, écrivain et poète marocain, les questions demeurent et restent sans réponses.

Est-ce pour le protéger où parce qu’il ne fallait pas dévoiler les services de renseignements qui ont apporté une grande aide à la France?

En effet, le Maroc est un pays hors d’Europe et ce statut seul pourrait-il expliquer qu’il soit la cause d’un non droit de citer ? Bien que le Maroc fasse figure d’exemple en matière de lutte contre le terrorisme, il semblerait que son aide soit appréciée dans le silence. Plus qu’une aide, ce sont bien les services de renseignements marocains qui ont apporté tous les éléments permettant de géo-localiser les terroristes. Faudrait-il faire taire le pays hors d’Europe pour masquer des enjeux sensiblement politiques et internes à la France ?

Bien au delà des enjeux politiques, tout citoyen a le droit mais aussi le devoir de s’interroger sur qui nous gouverne et surtout sur la direction que semble vouloir prendre un gouvernement qui tend vers l’opacité.

Le Raid à Saint-Denis : la vérité rétablie par le Maroc

***************************************


Perquisition à la mosquée Sunna de Brest et au domicile de l’imam Rachid Abou Houdayfa.

Une perquisition administrative a eu lieu cette nuit à la mosquée Sunna de Brest, dans le quartier de Pontanézen, ainsi qu’au domicile de l’imam Rachid Abou Houdayfa par environ 80 policiers.

La perquisition a duré près de trois heures, entre 3 h 20 et 5 h 40, « Des dizaines de fourgons de CRS et des hommes armés ont quadrillé les lieux » rapporte le telegramme.

Les deux perquisitions ont été menées quasi-simultanément à la mosquée Sunna et au domicile de l’imam qui ne se trouvait pas sur les lieux. Il passait la nuit chez des membres de sa famille.

« Il a immédiatement rejoint les policiers, a précisé le directeur de cabinet du préfet, Jean-Daniel Montet Jourdran. Aucun élément permettant de confondre cette personne n’a été trouvé sur les lieux ».

Rachid Abou Houdayfa a donné d’avantage d’informations concernant cette perquisition administrative dans un communiqué officiel publié sur sa page facebook.

Suite à la perquisition administrative, vendredi 20 novembre 2015

Brest, Vendredi 20 novembre 2015.

Dans le cadre de l’état d’urgence national mis en place depuis vendredi 13/11/2015, une perquisition administrative (aucun lien avec les événements dramatiques) s’est faite tôt ce matin dans les locaux de la Mosquée Sunna de Brest du Centre Culturel et Islamique de Brest (CCIB). Cette perquisition s’est déroulée en présence d’un membre de l’association et dans un respect total du lieu du culte sans aucun incident à déplorer.

Nous tenons à préciser que rien n’a été relevé ni récupéré comme éléments condamnables.

Par ailleurs, nous rappelons la communauté musulmane à la plus grande sérénité et à la collaboration avec les autorités pour le bien-être et la sécurité de nos concitoyens. C’est ainsi que les amalgames et les calomnies seront dissipées et la confiance mutuelle restaurée.

Nous rappelons que les locaux de la Mosquée du CCIB sont toujours ouverts pour les prières quotidiennes ainsi que la prière hebdomadaire du Vendredi.

Administration du CCIB.

Il n’y a eu aucune interpellation. Comme précisé dans le communiqué, les enquêteurs de la police judiciaire et des renseignements n’ont trouvé aucun élément condamnable.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Perquisitions à Brest. L’interview du préfet du… par Letelegramme

Perquisition à la mosquée Sunna de Brest et au domicile de l’imam Rachid Abou Houdayfa

*************************************


Nice : le Raid se trompe d’appartement et blesse une fillette.

Elle et sa famille ne s’attendaient certainement pas à une telle visite. Une fillette de 6 ans a dû faire un court séjour à l’hôpital à cause… d’une erreur d’adresse. Les hommes du Raid l’ont superficiellement blessée alors qu’ils tentaient d’entrer dans un appartement, à tort. C’était celui du voisin de palier qui était en fait visé.

Jeudi matin, à 4 h 30, les policiers du Raid interviennent dans le cadre de la perquisition administrative d’un appartement de la rue Marceau, à Nice. Ils filent au troisième étage de l’immeuble et enfoncent une porte. Dans la pièce voisine, la fillette dort avec deux autres enfants. C’est là que la jeune niçoise est blessée, au cou et à l’oreille. Son père, lui, est plaqué à terre et menotté. Or, la famille n’était pas la cible des hommes du Raid.

La petite fille a été touchée par des éclats de bois provenant de la porte, au moment de son ouverture par les forces de l’ordre. Un dédommagement est prévu, selon la police.

« J’ai cru que ma fille était morte », raconte le père de la fillette à Nice-Matin. « Je comprends que la police fasse son travail dans un contexte difficile. Mais il faut faire attention. Quand j’ai vu ma fille en sang, j’ai reçu un coup de poignard au cœur… ».

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Une fillette blessée lors d’une perquisition du… par nice-matin

Nice: le Raid se trompe d’appartement et blesse une fillette (Vidéo)

*************************************


Coran brûlé à Calais : le procureur a ouvert une enquête

Hier, Jean-Pierre Valensi, procureur de la République, a confirmé avoir ouvert « une enquête préliminaire (jeudi 12 novembre, NDLR) » pour tenter d’identifier le manifestant ayant mis le feu à un Coran, boulevard Jacquard à Calais, lors d’une manifestation le 8 novembre dernier. « J’ai ordonné une enquête, c’est en cours. Les enquêteurs ne m’ont pas encore rendu compte », a précisé le procureur de Boulogne-sur-Mer hier. « Avec le contexte actuel, les effectifs sont pris par d’autres choses. Ça va mettre un certain temps. »

Deux jours avant l’ouverture de cette enquête, des citoyens ont dénoncé le fait que cet acte a été commis « sous les yeux des forces de l’ordre et sans réaction de leur part », et ont ainsi lancé une pétition en ligne « pour inciter le procureur à ouvrir une enquête ». Hier, elle cumulait 1694 signatures.

Coran brûlé à Calais : le procureur a ouvert une enquête

*************************************


Perquisition à Roissy : des signaux faibles de radicalisation relevés.

Une perquisition administrative a été menée dans les locaux d’entreprise à l’aéroport de Roissy par 70 militaires du Groupement de gendarmerie des transports aériens (GTA) Nord.

Ce sont 2010 casiers d’employés qui ont été fouillés. Etait notamment concernée l’entreprise Servair, filiale d’Air France de restauration et de logistique aéroportuaire. Air France Cargo et Fedex, située également sur le même site de Roissy, ont également fait l’objet de perquisitions administratives mercredi.

Des objets révélant un « prosélytisme avancé » et des « signaux faibles de radicalisation » ont été retrouvés, a déclaré, jeudi 19 novembre, la préfecture déléguée aux aéroports. Elle n’a pas fournit plus de précisions mais à ce stade, ce sont des exemplaires de Coran et des tapis de prière qui auraient été saisis. « Par ailleurs, de nombreux objets dérobés au sein de l’entreprise ont été découverts de manière incidente et ont été remis au responsable sûreté », a ajouté le préfet du 93. Une plainte devrait être déposée par l’entreprise.

En fonction des résultats de l’enquête, les titulaires des casiers suspects pourraient se voir retirer leur badge d’accès à la zone réservée, a précisé à l’AFP une source aéroportuaire. Depuis les attentats contre Charlie Hebdo, une « dizaine d’employés travaillant sur la plateforme se sont vus retirer leur badge parce qu’ils avaient une pratique religieuse radicale ou étaient en contact avec des radicaux ».

http://www.saphirnews.com/Perquisition-a-Roissy-des-signaux-faibles-de-radicalisation-releves_a21602.html

*************************************


L’Etat remboursera les dégâts à la mosquée d’Aubervilliers

Une trentaine de responsables de mosquées de Seine-Saint-Denis ont rencontré, jeudi 19 novembre, le préfet du département Philippe Galli pour une réunion d’échanges autour des événements qui ont secoué la France le 13 novembre.

Le représentant de l’Etat a assuré auprès du président de l’Association des musulmans d’Aubervilliers (AMA) que les dégâts consécutifs à la perquisition effectuée dans leur mosquée seront réparés, reconnaissant au passage n’avoir rien trouvé contre eux, a-t-on appris dans la soirée. Un soulagement pour l’AMA qui avait déploré des milliers d’euros de dégâts.

Philippe Galli a également assuré qu’il délivrera à la police « des consignes de respect des lieux de culte » lors d’éventuelles perquisitions dans le département, nous a indiqué le représentant d’une mosquée présent à la réunion.

http://www.saphirnews.com/L-Etat-remboursera-les-degats-a-la-mosquee-d-Aubervilliers_a21598.html

Laisser un commentaire