MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 1 Safar 1437.

Flash info du 1 Safar 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

France : Calais : violences entre migrants et policiers atténuées.

De dimanche à mardi, durant trois nuits consécutives, des violences ont éclaté à Calais entre migrants et forces de l’ordre. Retour sur ces affrontements et leurs causes.

Les violences éclatent aux abords de la « jungle » à Calais, le bidonville des migrants. D’après les policiers, les migrants se révoltent à cause de l’impossibilité de rejoindre l’Angleterre. En effet, de plus en plus de migrants tentent de regagner les camions en direction de l’Angleterre. Le port et le tunnel empruntés par les camions étant sous haute surveillance, les migrants ne peuvent parvenir à leurs fins.

Pour manifester leur colère, les migrants jettent des projectiles tout en insultant les policiers. Les forces de l’ordre quant à elles utilisent des grenades lacrymogènes, près de 600 ont été lancées. Au total, 29 blessés légers côté policiers. Soucieux face à cette situation, le responsable syndical des policiers a confié au Figaro : « On est inquiets, si un jour on a une révolte au sein du camp, ça va être la folie ».

Les forces de l’ordre soutiennent que les migrants sont poussés à la révolte par des associations, dont le groupe No Border. Quoi qu’il en soit, depuis mardi, les violences se sont atténuées. Reste à savoir si ce calme apparent va perdurer.

Calais : violences entre migrants et policiers atténuées


**************************************

L’Union Européenne demande l’étiquetage des produits israéliens.

Les 28 Etats membres de l’Union Européenne devront désormais indiquer si leurs produits proviennent des colonies israéliennes. C’est ce qu’a demandé hier la Commission européenne.

L’étiquetage des produits d’origine israélienne ne plaît pas à la colonie qui s’oppose à cette décision, d’après un communiqué. Pourtant, la nouvelle a été validée lors d’une réunion du collège des commissaires à Bruxelles comme le souligne La Tribune. Rappelons tout de même que cette décision a été reportée plusieurs fois, notamment de par la controverse qu’elle suscite.

Le communiqué officiel souligne donc que la commission Européenne a « adopté ce (mercredi) matin la notice interprétative sur l’indication d’origine des marchandises en provenance des Territoires occupés par Israël depuis juin 1967 ». Les israéliens, vivement opposés à cette décision accusent une décision politique.

Bien que les produits en provenance d’Israël ne représentent qu’un faible pourcentage de la marchandise entrant en Europe (moins de 1%), la commission Européenne tient tout de même à préciser cette provenance. Le gouvernement israélien se dit victime de cette décision. C’est à se demander ce qu’il redoute tant…

L’UE demande l’étiquetage des produits israéliens


**************************************

France : Perpignan : héros d’un braquage, son titre de séjour n’est pas renouvelé.

En mai dernier, Najim Benamar a eu une réaction des plus courageuses lors d’un braquage à Perpignan. Malgré cela, son titre de séjour n’a pas été renouvelé.

Najim Benamar est marocain et vit depuis quatre ans à Perpignan. Alors qu’il faisait ses courses au Carrefour City du Bas-Vernet, un homme armé entre dans le supermarché, avec l’aide d’une caissière, Najim permet la fuite du braqueur et son arrestation.

Grâce à son courage et son dévouement, le Marocain, âgé de 42 ans, vient de recevoir la médaille de bronze de la part de la préfecture des Pyrénées-Orientales. Cependant, il a aussi essuyé un refus de cette même préfecture pour sa demande de titre de séjour de longue durée. Le motif de ce refus serait qu’il ne parle pas assez bien français.

« On nous avait dit à l’époque qu’il pouvait avoir la nationalité française. Certes c’est la première fois qu’on fait la demande pour un visa de 10 ans, mais on lui refuse. Pourquoi ? Parce qu’il ne parle pas bien français ? Nous, on le voit au quotidien, il se débrouille ! », nous confie Farida, la belle-soeur de Najim.

Depuis quatre ans Najim fait renouveler ses titres de séjour, il en voulait un plus long afin de déménager et trouver un travail ailleurs. A l’image de Lassana Bathily, le Malien décoré et naturalisé après les attentats de janvier, Najim y croyait.

Son dernier titre de séjour expire le 12 décembre prochain, il a donc déposé une nouvelle demande avec ci-joint au dossier sa récente médaille obtenue le 28 octobre.

Perpignan : héros d’un braquage, son titre de séjour n’est pas renouvelé


******************************************

Amérique : expérience social : Un SDF se fait maltraiter par une policière et des passants, mais il n’en perd pas son bon cœur !

On dit souvent que ce sont ceux qui en ont le moins qui en donnent le plus, cette vidéo vous le prouvera certainement. Un groupe de 3 frères : ET, Moe et Omar ont souhaité faire une expérience dans les rues de New-York afin de récolter de l’argent pour un homme nécessiteux mais également dans le but de tester les réactions des passants face à 2 SDF différents…
Une expérimentation sociale criante de vérité

A travers la vidéo filmée en caméra cachée, on voit clairement que le jeune -et faux- SDF a été beaucoup mieux traité que l’autre plus âgé. Insulté, réprimé ou encore ignoré, ce dernier a été jusqu’à être « agressé » par une policière ! Cet homme, cet ancien vétéran, qui a été traité de manière abjecte du début à la fin sous les injonctions similaires et odieuses des passants : « trouvez-vous un job ! », a fini par fondre en larmes.

Mais la plus grande surprise fut de constater ce que cet homme a fait après avoir été aussi maltraité par les passants…

Une vidéo qui prouve que l’empathie, le bon comportement et la solidarité se font rares dans nos sociétés où, finalement, ce sont ceux qui en ont le moins qui ont gardé leurs meilleurs principes et valeurs humaines.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

The Homeless Man VS Homeless Child! (Social… par milkwithout7

Un SDF se fait maltraiter par une policière et des passants, mais il n’en perd pas son bon cœur !


***************************************

Arabie-Saoudite : la police confisque 48 000 canettes de bière camouflées en soda.

Un contrebandier a essayé de faire passer près de 48 000 canettes de bières camouflées en canettes de Pepsi en Arabie Saoudite au passage de la frontière Al Batha avec les Émirats arabes unis, d’après MBC.net.

La tentative a été arrêtée et la personne interpellée après que des agents de douane ont détecté l’arnaque avant le passage en Arabie saoudite où l’alcool est interdit.

« Un camion transportant ce qui semblait d’abord être des canettes de la boisson gazeuse Pepsi a été arrêté et après le processus standard d’inspection des produits, il est apparu que les bières contenant de l’alcool étaient recouvertes par des autocollants de la marque Pepsi « , a déclaré le directeur général à la frontière d’Al Batha, Abdulrahman al -Mahna.

Al–Mahna a également ajouté que cette dernière tentative est l’une des nombreuses nouvelles innovations pour faire pénétrer des boissons alcoolisées en Arabie Saoudite, mais il souligne fièrement que ses hommes « sont toujours prêts et en alerte pour mettre fin aux pratiques de contrebande en Arabie Saoudite.

Arabie-Saoudite : la police confisque 48 000 canettes de bière camouflées en soda


**************************************
Tunisie : malaise à l’assemblée après la récitation de la Fatiha pour Jamila Bouhired encore bien vivante.

L’assemblée tunisienne a commis un impair plutôt déplacé mardi dernier qui a plongé les députés de l’hémicycle dans un profond malaise.

Sous la suggestion de la députée d’Ennahda Yamina Zoghlami, les députés ont récité la Fatiha en hommage à la « regrettée » militante algérienne Jamila Bouhired. Le vice-président de l’assemblée des Représentants du peuple, Abdellfatah Mourou, a accepté cette requête sans demander davantage d’informations.

La vidéo ci-dessus montre l’émotion avec laquelle les députés tunisiens se sont recueillis en mémoire à cette grande dame de l’indépendance algérienne, épouse du célèbre et défunt avocat Jacques Vergès.

Or, coup de théâtre, l’ambassade d’Algérie à Tunis fait parvenir un courrier dans lequel il est stipulé que la militante du FLN algérien (Front de Libération National) est bel et bien vivante et que cet élan commémoratif est survenu un peu trop tôt…

Même si l’action symbolique est partie d’un bon sentiment, il n’en demeure pas moins que les députés se trouvent depuis lors dans un embarras de taille. Pour preuve le ton monte au sein du parlement tunisien :

« On vient d’être informé par l’ambassade algérienne qu’elle est en vie. Madame Zoghlami, tu as tué cette femme et nous avons lu la fatiha alors qu’elle est encore en vie!« , s’est écrié Abdellfatah Mourou, d’après la citation de la radio Jawhara FM. « Qu’est-ce qu’on fait de la Fatiha maintenant?« , poursuit-il et à l’intention de la députée Yamina Zoghlami « Vérifiez avant de nous demander de réciter la Fatiha ».

Jamila Bouhired est une figure de la lutte pour l’indépendance algérienne. D’un père algérien et d’une mère tunisienne, elle a mené le combat de front, elle a été arrêtée, torturée et condamnée à mort. Elle a finalement été graciée en 1962 suite à une formidable campagne menée au niveau mondial par l’avocat Jacques Vergès qui deviendra trois ans plus tard son époux.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Tunisie : malaise à l’assemblée après la récitation de la Fatiha pour Jamila Bouhired encore bien vivante || VIDEO


**************************************

France : Manipulation islamophobe : le directeur de l’IUT de Saint-Denis suspendu.

Le couperet est tombé pour Samuel Mayol. Le directeur de l’IUT de Saint-Denis, accusé de manipulation islamophobe, a été suspendu de ses fonctions, jeudi 12 novembre, sur décision de Jean-Loup Salzmann, président de l’université Paris 13 dont dépend l’IUT.

« J’ai pris cette décision pour répondre à la situation préoccupante des personnels de l’IUT », plongé depuis deux ans « dans un climat conflictuel et de suspicion généralisée », a déclaré Jean-Loup Salzmann.

Ce dernier a pris un arrêté dans lequel, selon l’AFP, le directeur de l’IUT est accusé, entre autres, d’avoir introduit « un nombre significatif d’objets cultuels », en l’occurrence des tapis de prière, dans le local d’une association étudiante musulmane – aujourd’hui exclue pour d’autres raisons selon la direction – pour faire croire à une dérive communautariste dans son établissement.

La présidence de l’université affirme détenir une vidéo où est vu Samuel Mayol entrer dans le local de l’association avec deux sacs pour n’en ressortir qu’avec un, celui contenant des tapis de prières selon Jean-Loup Salzmann… Le directeur de l’IUT a porté plainte à la mi-octobre contre le président de Paris 13 pour « dénonciation calomnieuse ». Il déclare être allé ce jour là « éteindre la lumière » et déposer un sac contenant « des tee-shirts » dans le bureau des sports situé à côté.

Il est suspendu pour une durée de quatre mois renouvelable, dans l’attente de la décision de la section disciplinaire de l’université. L’accès aux locaux de l’université lui est également interdit pour une durée de trente jours, également renouvelable.

Samuel Mayol, qui bénéficie jusque là du soutien du Premier ministre Manuel Valls, avait reçu le 26 octobre le prix de la Laïcité « pour son action en faveur de la neutralité dans l’enseignement supérieur face à la montée d’incidents communautaristes »… Des incidents montés de toute pièce de l’avis de la présidence de Paris 13 auxquels il devra répondre.

http://www.saphirnews.com/Manipulation-islamophobe-le-directeur-de-l-IUT-de-Saint-Denis-suspendu_a21525.html
****************************************

France : Cultures d’islam : Anne Hidalgo confirme la fin de l’ICI Barbès.

Anne Hidalgo a confirmé, lundi 9 novembre la fin du projet de l’Institut des cultures d’islam – ICI Barbès qui devait voir le jour cette année en complément de l’ICI Goutte d’Or, rue Stephenson, inauguré en 2013.

Jamel Oubechou, le président de l’ICI, avait dénoncé en septembre une position « idéologique et dogmatique » de la maire, qui a signifié pour lui « son opposition à la cohabitation du culte avec la culture ». L’ICI Goutte d’Or, comme l’ICI Barbès, devait en effet contenir une salle de prière pour les musulmans.

Anne Hidalgo, se désengageant d’une délibération votée en 2008 à l’époque de son prédécesseur Bertrand Delanoë, déclare cette semaine s’engager « à proposer au Conseil de Paris, dans les mois qui viennent, un projet pour qu’un lieu de culte musulman voie le jour rue Polonceau, aux conditions juridiques et financières satisfaisantes, sans cohabitation avec un espace culturel ».

Le bail du lieu de culte rue Stephenson menacé
La maire de Paris souhaite « pérenniser l’institution sur les deux sites actuellement occupés : rue Stephenson, avec la coexistence de surfaces dédiées au culte et à la culture, et rue Léon afin d’en faire, après concertation et travaux, le second site pérenne de l’ICI ». Une solution à ses yeux qui « tient compte des contraintes budgétaires » empêchant le déploiement de 16 millions d’euros pour un deuxième bâtiment rue Polonceau comme envisagé initialement.

Cependant, la justice a annulé fin octobre une délibération de 2013 relative à l’immeuble de l’ICI rue Stephenson sur arrêt de la Cour administrative d’appel, saisi par un contribuable parisien qui estime que le projet, qui accueille un lieu de culte géré par la Grande Mosquée de Paris, ne respecte pas la loi de 1905 relative à la laïcité.

« Le projet original est basé sur une stricte séparation des volumes de l’espace culturel, géré par l’ICI, et des volumes dédiés au culte, cédés de manière temporaire à une association. La décision de la Cour ne concerne que la partie, minoritaire, dédiée au culte. La partie culturelle, dont la Ville est propriétaire, relève d’une autre délibération que celle annulée par l’arrêt et n’est ainsi pas en cause », précise la mairie, pour qui « la décision se fonde sur la particularité des statuts de l’association à laquelle le bail a été octroyé pour gérer la partie cultuelle de l’ICI ». Aucune incidence donc sur les activités de l’ICI. En revanche, la décision ne sera pas sans conséquences pour le fonctionnement du lieu de culte.

http://www.saphirnews.com/Cultures-d-islam-Anne-Hidalgo-confirme-la-fin-de-l-ICI-Barbes_a21523.html

Laisser un commentaire