MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 21 Mouharram 1437.

Flash info du 21 Mouharram 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Un joueur musulman des All blacks offre sa médaille !

C’est une belle image de générosité qu’a véhiculé un joueur musulman des All Blacks. Sonny Bill Williams, un joueur converti à l’Islam depuis 2008, a offert sa médaille de champion du monde samedi dernier.

Suite à leur victoire face à l’Australie, les joueurs néo zélandais ont reçu une médaille chacun. Le joueur musulman l’a offerte à un jeune garçon venu à sa rencontre sur la pelouse. Alors que le jeune supporter s’est élancé en courant vers les joueurs après la finale, il s’est fait plaquer au sol par un stadier. Cela dit, Sonny Bill Williams a permis au jeune garçon de rester avec lui, le prenant dans ses bras et l’accompagnant jusqu’aux tribunes.

C’est alors que le joueur musulman a offert au jeune supporter sa médaille d’or. Le jeune garçon, extrêmement ému laisse paraître sa joie devant les caméras. Sonny Bill Williams a raconté : « Un petit gars est venu vers moi en courant mais il s’est fait attraper par un stadier. C’était plutôt triste, c’était juste un petit garçon enthousiaste », propos relevés par le Huffington Post.

Interrogé sur cet acte généreux et spontané, le joueur des All Blacks a déclaré : « La médaille ne fait pas tout, je suis fier et honoré d’avoir gagné alors je me suis dit, pourquoi ne pas faire la soirée de ce petit gars ». La médaille du champion du monde a en effet fait le bonheur de ce garçon et donc, celui du joueur musulman.

Un joueur musulman des All blacks offre sa médaille !


***************************************

Palestine : 72 Palestiniens tués en Octobre.

Samedi dernier, un palestinien a été tué par l’armée israélienne en Cisjordanie. Ce dernier assassinat a fait monter à 72 le nombre de personnes tuées en Palestine en ce mois d’octobre.

Cette dernière victime était âgée de seulement 18 ans. Il se prénommait Mahmoud Nazzal et a été abattu par les troupes israéliennes. L’armée a tiré six fois sur le jeune homme, sans défense. Selon les témoins présents sur les lieux, les colons israéliens ont empêché le Croissant Rouge palestinien de venir en aide au jeune homme. L’Anadolu Agency a relayé l’information en précisant qu’en ce même jour, le président Mahmoud Abbas a demandé à la Cour Pénale Internationale de lancer les enquêtes pour les crimes commis par Israël.

En effet, depuis le 1er octobre, les troupes israéliennes multiplient les assassinats. Le Ministre palestinien de la Santé a ainsi souligné que le nombre de palestiniens tués en octobre s’élève à 72. Parmi ces victimes, nous comptons 4 femmes et 15 enfants. Malgré ces nombreux morts, l’armée israélienne poursuit ses meurtres et ses arrestations en tout impunité.

Au delà de l’occupation des terres, Israël se permet d’une part d’imposer ses règles allant même jusqu’à interdire l’installation de caméras à Al Aqsa et d’autre part de tuer sans foi ni loi.

Bilan : 72 Palestiniens tués en Octobre


**************************************************

La mosquée de Lunel a choisi son nouveau président.

L’union des musulmans de Lunel, gestionnaire du lieu du culte, a enfin permis aux fidèles d’élire dans le calme un nouveau président hier à 15h30. Le président démissionnaire était vivement critiqué depuis son entrée en fonction en janvier 2015.
Une élection attendue.

Programmée pour le 25 octobre dernier au départ, l’élection avait été reportée d’une semaine après qu’une bagarre ait éclatée et qu’un homme, frappé à coups de poings, ait été blessé. Désormais c’est de l’histoire ancienne, la mosquée a retrouvée son calme, elle a élu un nouveau président.
L’ancien président, Rachid Belhaj qui ne faisait plus l’unanimité au sein de la mosquée avait annoncé sa démission deux semaines auparavant sur fond de divergences entre les « modérés », et les « rigoristes » .
Pourtant la participation n’était pas au rendez-vous. Le changement tant souhaité n’a pas suscité d’engouements tant pour attirer des candidats à ce mandat que pour voter. Un seul candidat et 92 votants sur un total de 800 fidèles. L’élection de dimanche s’est tout de même déroulée dans le calme et tout est revenu à la normale.
Benaissa Abdelkaoui, nouveau président de l’association, mais toujours pas d’imam.

La mosquée retrouve une stabilité administrative après des mois de tumultes, de polémiques autour de départs de jeunes en Syrie. Benaissa Abdelkaoui, un habitué de la mosquée de Lunel, âgé de 57 ans a été élu avec 90 voix. Le nouveau président a assuré de sa volonté d’apaiser les tensions et de « parler à tous.»
Il bénéficiait du soutien du président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), Driss El Moudni, qui a exprimé sa satisfaction de ce vote pour enfin « tourner la page. » Pour lui « le nouveau président et le nouveau bureau vont tout faire pour que tout rentre dans la normale. Nous allons faire très vite une journée portes ouvertes pour bien montrer ce qui est fait à la mosquée ». L’une des premières tâches de l’association sera de trouver un nouvel imam. « Ce n’est pas simple. Il faut trouver quelqu’un de bien formé et de bilingue. On va les aider », a assuré M. El Moudni.

La mosquée de Lunel a choisi son nouveau président


*******************************************

Brest : les riverains déposent un référé contre la mosquée !

Les conflits s’accumulent à Brest entre les riverains et la communauté musulmane. Cette fois c’est les travaux en cours et futurs de la mosquée qui posent problème aux habitants du quartier. Certains points du permis de construire sont contestés et un référé a été déposé pour stopper l’avancée des travaux.
Une perte de confiance.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux reproches vont à l’encontre de la mosquée de Brest, tant sur le fond que sur la forme. A travers le référé déposé auprès du tribunal de Rennes c’est bien la forme que les habitants contestent, et plus précisément la nature des travaux réalisés. Ils s’inquiètent de voir le bâtiment prendre de plus en plus de place dans le quartier, car il grandit, il grossit, il est de plus en plus visible. Les travaux actuels prévoient un agrandissement des locaux pour notamment accueillir une école coranique. Ce que reprochent les voisins c’est principalement le fait qu’il n’y a pas de parking suffisamment grand pour les fidèles et ceci est contraire au plan d’urbanisme. De plus, certains riverains se plaignent régulièrement de ne pas pouvoir circuler dans le quartier les jours de grande affluence à la mosquée. Enfin, ils avancent régulièrement une « perte de confiance » avec les responsables de la mosquée, argumentant que si le tribunal jugeait les travaux non conformes, ils n’ont aucune garantie que la décision de justice soit appliquée.

Vu de l’extérieur, la situation de Brest semble tourner en rond et les habitants ne savent plus quoi trouver pour mettre des bâtons dans les roues de la communauté musulmane. Afin de faire avancer les choses, les responsables de la mosquée seraient bien inspirés d’ouvrir un dialogue avec les riverains et les Brestois en général afin de définir ensemble une cohabitation saine et durable.

Brest : les riverains déposent un référé contre la mosquée !


***************************************

Migrants : l’Autriche veut construire une clôture à sa frontière.

La ministre de l’Intérieur autrichienne, Johanna Mikl-Leitner, a annoncé vouloir mettre en place une clôture à Spiefeld, lieu où les migrants entrent en Autriche.
« Une barrière fixe ».

Le quotidien autrichien Die Presse titre : « une barrière fixe sur plusieurs kilomètres ». La ministre Johanna Mikl-Leinter a déclaré son intention de faire ériger une clôture à Spiefeld, à la frontière avec la Slovénie. C’est à cet endroit qu’entrent en Autriche les migrants qui ont transité par la Croatie puis la Slovénie, faute d’avoir réussi à passer par la Hongrie.
Un projet discuté.

La ministre de l’Intérieur autrichienne essaye tant bien que mal de se justifier, pour elle il s’agit d’ « assurer une entrée contrôlée et ordonnée dans le pays ». En effet, le gouvernement autrichien ne veut pas donner l’impression de renoncer à sa politique d’accueil des migrants, puisqu’elle est liée à celle de l’Allemagne voisine. Toujours pour la ministre, les conditions météorologiques rendent les routes de l’exil plus difficiles et peuvent « amener certains réfugiés à être plus agressifs ».

Le projet a logiquement suscité une levée de boucliers au sein de l’opposition. Ulrike Lunacek, députée européenne écologiste, y voit « un aveu d’échec » et met en garde contre « l’orbanisation » du parti conservateur autrichien, en référence à Viktor Orban, premier ministre hongrois, et à sa conception extrême droite d’une Europe chrétienne. Des dépenses inutiles sont dénoncées par le parti libéral Neos, rapporte Der Standard : « au lieu de gâcher des millions d’euros pour une clôture, cela aurait plus de sens d’investir cet argent dans des hébergements d’urgence à la frontière. »

Migrants : l’Autriche veut construire une clôture à sa frontière


*********************************************

Plus de cent réfugiés retrouvés dans un camion frigorifique dont 58 enfants.

Près de 130 migrants, dont la plupart soupçonnés d’être originaires de Syrie, ont été découverts samedi dans un camion frigorifique sur la frontière bulgare avec la Turquie, a annoncé le ministère de l’Intérieur de la Bulgarie, ajoutant que le chauffeur du camion avait été arrêté.

Un porte-parole du ministère a déclaré que 38 hommes, 33 femmes et 58 enfants ont été trouvés cachés derrière des bouteilles d’eau gazeuse au croisement de Kapitan Andreevo, ajoutant que leur état de santé n’était pas préoccupant.

La tentative d’exode de ces réfugiés rappelle le triste sort réservé à 71 migrants en août dernier. Ces derniers avaient été retrouvés gelés en Autriche dans un camion frigorifique conçu pour transporter des aliments congelés.

Chaque jour, la Bulgarie recense autour de 100 arrestations par jour de réfugiés qui tentent de traverser le pays clandestinement pour éviter d’être découverts et envoyés dans des camps en attendant une issue à leur demande d’asile. Le pays a jusqu’à présent évité l’afflux massif subi par la Grèce, où des milliers de réfugiés arrivent par la mer.

Les autorités bulgares craignent néanmoins une augmentation des arrivés de réfugiés avant l’hiver. La police a effectué samedi 6.000 contrôles de véhicules et a arrêté 16 trafiquants présumés ainsi que 495 réfugiés à l’échelle nationale.

Plus de cent réfugiés retrouvés dans un camion frigorifique dont 58 enfants


***************************************

Belgique : Le Conseil d’Etat donne raison à Meryem qui peut enseigner en portant le voile.

Une enseignante musulmane a été à deux reprises empêchée de faire cours car portant le voile. Elle a déposé plainte auprès du Conseil d’État belge qui vient de lui donner raison.

En 2010 et 2013, Meryem a été empêchée d’enseigner l’Islam dans les écoles de la commune de Chaudfontaine car voilée. Cette liégeoise a pourtant été choisie par l’Exécutif des Musulmans de Belgique pour ses qualités. Le bourgmestre Daniel Bacquelaine a refusé sa désignation en invoquant le règlement de travail du personnel de la commune qui est obligé de garder une « neutralité idéologique, politique, philosophie et religieuse », et le fait que « le port de tout signe ostentatoire d’appartenance politique, idéologique ou religieuse leur est interdit », dans leurs fonctions à l’école et en dehors.

Suite au premier refus, Meryem avait décidé de travailler dans une autre commune. Cependant, la professeure a été à nouveau désignée pour enseigner l’Islam dans les écoles de la commune de Chaudfontaine et à nouveau refusée.

« Il n’est pas bon pour les enfants de nos écoles d’être en contact avec une personne qui porte le voile islamique, symbole de la soumission de la femme à l’homme ».

Suite à cette situation, l’enseignante a décidé de porter l’affaire devant le Conseil d’Etat belge qui vient de lui donner raison. Une victoire contre l’islamophobie de certains bourgmestres.

Le Conseil d’Etat donne raison à Meryem qui peut enseigner en portant le voile


******************************************

Laisser un commentaire