MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 7 Mouharram 1437.

Flash info du 7 Mouharram 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Être productif grâce aux grands noms de notre histoire.

Notre histoire est jalonnée de grands hommes et de grandes femmes qui ont contribué à faire briller l’Islam, l’exemple de leur engagement pour Allah soubhanou wa Ta’ala peut nous aider dans notre quotidien. Le musulman doit porter un regard sur son passé pour agir de manière efficace au présent. Nous allons observer cela à travers trois exemples caractéristiques de notre histoire.
Saladin, la sagesse incarnée en homme

Saladin (1138 -­1193), de son vrai nom, Salaheddine Youssouf al Ayyoubi est généralement connu des musulmans pour ses exploits lors des Croisades au XIIème siècle, et plus précisément au sujet de la conquête de Jérusalem. Mais si Saladin fut un chef charismatique à son époque, c’est aussi parce qu’il était empreint de nombreuses valeurs issues de l’Islam.

Nous savons par exemple, que Saladin aimait particulièrement la lecture des hadiths, il n’hésitait pas à réunir des savants chouyoukh) pour en discuter et en apprendre davantage. En outre, ce dernier appréciait aussi leur récitation avant les combats sur le champ de bataille.

Très attaché au Coran, on rapporte qu’il prenait soin de le lire et le méditer régulièrement, notamment durant la nuit. Saladin était, en outre, convaincu que les excès de biens matériels dans la vie nuisait au musulman. Dès lors, il s’astreignait à vivre de manière modeste, alors que son statut de sultan lui permettait d’obtenir tous les biens de cette dounia.

Cet engagement l’accompagna jusqu’à son lit mortuaire où Saladin exigea qu’on lui récite le Livre Saint pour accompagner son départ vers l’Akhira (Au-delà).
Soliman le Magnifique, l’éclat ottoman au service d’Allah SoubhanaHou wa Ta’ala

Soliman le Magnifique (1494 – ­1566) fut sultan de l’Empire Ottoman à son apogée au début du XVIème siècle.

Son œuvre se traduisit par la conquête de territoires en Europe de l’Est (Belgrade, siège de Vienne), l’embellissement de la capitale Istanbul (grâce au célèbre architecte Sinan dont les historiens attribuent plus de 300 réalisations), ou encore la promotion des sciences.

Soliman règne sur trois continents : l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Cet homme est reconnu par ses contemporains comme étant particulièrement ascète, il est très attaché à la moralité et aux mœurs convenables. De plus, Soliman est particulièrement doué pour la politique. A 15 ans, il fut nommé gouverneur de province et reçut une éducation de haut rang. Polyglotte, il maîtrise le turc, l’arabe et le persan.

Pour preuve de son engagement envers Allah SoubhanaHou wa Ta’ala, il commande à son architecte la célèbre Mosquée Süleymaniye (1550) qui abrite notamment une école coranique, un hospice et un lieu d’accueil pour les voyageurs.
L’émir Abdelkader, résister pour Allah

Abdelkader (1808­ – 1883) est célèbre pour sa résistance face au colonisateur français en Algérie entre 1830 et 1847.

Si l’émir parvient à résister à la tête de tribus musulmanes face à la plus grande puissance militaire de l’époque, c’est parce qu’il est animé par une foi en Allah inébranlable qui l’accompagne dans ses victoires et ses défaites.

Son secrétaire attitré Mohamed Ben Ruila, nous offre une description de l’homme: « Abdelkader n’aime pas le monde. Il s’en éloigne le plus qu’il lui est permis de le faire. Il se nourrit très sobrement, toujours simplement vêtu. Il n’aime qu’à prier Dieu et qu’à jeûner afin de s’absoudre de tout péché. Il craint Dieu, il est poli avec tout le monde, il est noble et ne veut pas le faire paraître. Il est très honnête et ne veut jamais rien prendre sur son compte dans le trésor public. Il rend la justice au plus humble des musulmans, sa justice est à la fois douce et rigoureuse. »[1].
Allah, nous interroge sur notre passé

« Nous n’avons jamais envoyé avant toi, comme prophètes, que des hommes pris parmi les habitants des cités et auxquels Nous transmettions Nos révélations. Que ne parcourent-ils la Terre pour voir quel a été le sort final de leurs prédécesseurs? Certes, la demeure de la vie future est d’une valeur autrement plus estimable pour ceux qui craignent le Seigneur. Le comprendrez-vous donc jamais? […] Il y a, à coup sûr, un enseignement dans l’histoire des prophètes pour les hommes doués d’intelligence. Ce Livre n’est point un récit inventé de toutes pièces, mais il est une confirmation des Écritures antérieures, un exposé détaillé de toute chose, une bonne direction et une grâce pour ceux qui croient en leur Seigneur. » [Coran, 12:109 et 12:111]

Regarder notre histoire est donc nécessaire pour comprendre les conséquences de notre succès ou de nos erreurs. Le musulman doit avoir conscience de son passé pour être efficace au présent et ainsi mettre son engagement en perspective. L’histoire permet de concevoir l’Islam dans sa dimension diachronique. La vie du croyant s’imbrique dans l’histoire de la Oumma et des grands hommes qui y ont contribué.

Être productif grâce aux grands noms de notre histoire


******************************

USA : la Turquie honorée pour son aide aux réfugiés.

Comme nous l’évoquions en juillet dernier, la Turquie répond présente aux réfugiés syriens notamment en construisant le plus grand camp de réfugiés.

Afin de signifier leur reconnaissance envers la Turquie, les musulmans du Conseil des Relations Américano-Islamiques leur ont décerné un prix humanitaire. Ce groupe de musulmans américains ont été touchés par l’aide précieuse apportée par le gouvernement turc aux réfugiés syriens dans le besoin. En effet, la Turquie ouvre ses portes à des millions de syriens chaque année et leur consacre d’importants moyens humains et financiers.

L’ambassadeur turc aux Etats-Unis, Serdar Kilic a souligné auprès de l’Anadolu Agency : « Juste pour donner un ordre d’idées, au cours des quatre dernières années, la Turquie a accueilli plus de réfugiés (seulement le nombre de réfugiés syriens) que les États-Unis en a accueilli en trente ans« . Serdar Kilic a ainsi commenté la remise de ce prix par le Conseil des Relations Américano-Islamiques. Il explique donc que cet honneur est largement mérité par le gouvernement turc. L’ambassadeur turc s’est vu remettre ce prix samedi dernier lors de la cérémonie annuelle organisée par le Conseil des Relations Américano-Islamiques.

La Turquie est en effet l’un des rares pays à recevoir les réfugiés sans compter. En plus des réfugiés syriens, le pays accueille des réfugiés irakiens depuis de nombreuses années. Le gouvernement turc appelle la communauté internationale à fournir davantage d’efforts pour les réfugiés qui ont plus que jamais besoin d’humanité.

USA : la Turquie honorée pour son aide aux réfugiés


******************************************

Convertie à l’Islam : de la haine à l’amour envers l’Islam.

L’Islam entre dans le cœur de milliers de personnes à travers le monde. Parmi eux, une convertie grecque dont nous vous rapportons le récit aujourd’hui. Cette dernière est née à Athènes, dans une famille orthodoxe très pratiquante.
De la haine envers l’Islam…

Son père avait développé une haine envers l’Islam, haine qu’elle explique par le fait que les turcs musulmans lui avaient confisqué ses biens. Il a donc transmis cette haine de l’Islam et des musulmans à sa famille. Cette sœur explique que les grecs leur ont également inculqué la répulsion envers les musulmans qui représentaient l’ennemi colonisateur. Elle témoigne : « pendant des siècles, ils nous ont appris en histoire et dans les livres religieux à haïr et à se moquer de la religion islamique ».

Ce qu’explique cette sœur quant à l’éducation apportée aux enfants est choquant. En effet, elle explique : « Dans nos livres, l’Islam n’était en fait pas une religion et Muhammad (que la paix soit sur lui) n’était pas un prophète ! Il était juste un leader très intelligent et politicien qui a rassemblé les règles et les lois des juifs et des chrétiens, a ajouté certaines de ses propres idées et a conquis le monde ». Au delà de cela, l’école grecque lui apprenait à se moquer des épouses du Prophète (qu’Allah les agrée) mais également des compagnons (qu’Allah les agrée). Cette sœur fait part du fait que cette épisode de sa vie l’a fortement marquée puisque ses parents et l’école s’entendaient sur la haine envers l’Islam.
A la découverte du véritable Islam.

Fort heureusement, son cœur n’a pas été touché par cette répulsion. C’est ainsi qu’elle témoigne « Al hamdouliLlah, Dieu a protégé mon cœur et la haine envers l’Islam n’y est pas entrée ». C’est une fois adolescente que cette sœur s’est intéressée de plus près à l’Islam.

Déçue par le comportement des orthodoxes, particulièrement des prêtres qui prenaient les biens de l’église et des fidèles, elle s’est totalement détachée de la religion chrétienne. Elle a donc longuement lu au sujet de la religion musulmane et a fini par l’embrasser. Elle fait part de sa reconnaissance envers Allah pour l’avoir guidée : « Al hamdouliLlah, il a eu pitié de mon âme et m’a guidée des ténèbres à la lumière, de l’enfer au Paradis inchaAllah ».

Guidée vers la lumière, cette sœur s’est aujourd’hui mariée avec un musulman, fortement attaché à sa religion. Elle explique que son mari l’aide dans l’accomplissement du bien et l’apprentissage de la religion. Cette sœur s’émerveille toujours autant en relisant le Saint Coran, ce Livre qui l’a poussée vers la Vérité.

Cette sœur explique tout de même qu’elle a rencontré des difficultés à pratiquer sa religion librement en Grèce : manque de mosquées, pas de cours religieux, etc. C’est ce qui l’a motivée à effectuer la Hijra avec son époux. Aujourd’hui dans un pays musulman, elle n’oublie pas de louer son Seigneur : « Merci Allah, Il nous a guidés et nous a donné la chance de migrer vers un pays musulman, où l’on peut entendre les douces paroles de l’Adhan, et nous pouvons accroître nos connaissances et notre amour pour Lui, et pour notre bien aimé Prophète Muhammad ».

MachaAllah, quel beau témoignage ! Qu’Allah nous permette de préserver notre foi et de l’augmenter.

Convertie à l’Islam : de la haine à l’amour envers l’Islam


***************************************************

La grenade, le fruit aux mille vertus.

Nous sommes dans la période idéale pour la consommation d’un fruit aux multiples vertus : la grenade. La grenade est mentionnée dans le Quran, un fruit qui se trouvera au Paradis, sans comparaison aucune bien entendu. La médecine prophétique le recommande également dans plusieurs soins. L’occasion d’en rappeler les bienfaits, lesquels font l’unanimité auprès des professionnels de la santé et de la beauté.

Un fruit mentionné dans le Quran.

Dans la sourate « les Bestiaux, verset 99 » :

« Et c’est Lui qui, du ciel, a fait descendre l’eau. Puis par elle, Nous fîmes germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure, d’où Nous produisîmes des grains, superposés les uns sur les autres; et du palmier, de sa spathe, des régimes de dattes qui se tendent. Et aussi les jardins de raisins, l’olive et la grenade, semblables ou différents les uns des autres. Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrissement. Voilà bien là des signes pour ceux qui ont la foi. »
« 141. C’est Lui qui a créé les jardins, treillagés et non treillagés; ainsi que les palmiers et la culture aux récoltes diverses; [de même que] l’olive et la grenade, d’espèces semblables et différentes. Mangez de leurs fruits, quand ils en produisent; et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et ne gaspillez point car Il n’aime pas les gaspilleurs. »

Plus de 250 études scientifiques ont démontré les vertus thérapeutiques de la grenade et de son jus. Il ne s’agit pas de toutes les citer mais de faire un zoom sur quelques unes d’entres elles. Des bienfaits qui agissent sur le corps, l’esprit et même la beauté.
La grenade est un antioxydant puissant pour notre santé.

Cette grosse baie aux graines roses voire rouges est composée d’un forte teneur en antioxydants, qui a des effets bénéfiques contre les maladies cardio-vasculaires, les cellules cancéreuses, et les troubles neurologiques. Ses effets antioxydants sont plus puissant que ceux du thé vert.

Maladies cardio-vasculaires, les anti-oxydants contenus dans la grenade contribuent à faire reculer le risque de maladies cardio-vasculaires. Elle améliore en effet la circulation sanguine dans les artères. La consommation de ce fruit pourrait aussi diminuer la pression sanguine chez les personnes souffrant d’hypertension.
Les cellules cancéreuses : d’après des résultats médicaux, la grenade joue un rôle dans le recul des cancers tels que le cancer de la prostate, le cancer du colon et le cancer du sein. Elle diminue la croissance des cellules cancéreuses.
Les troubles neurologiques. La grenade agit comme un neuro-protecteur alors que le cerveau est un organe très importante tant la dégénérescence est redoutée à cette époque. C’est un fruit utilisé pour traiter les symptômes de la maladie d’Alzheimer ou réparer les cellules cérébrales endommagées. Enfin, une consommation du jus de grenade améliore les capacités de mémorisation.

La grenade pour entretenir le corps et avoir une belle peau.

En plus d’être un anti-inflammatoire, un anti-bactérien et anti-virale, la grenade a un effet bénéfique pour la beauté et la forme physique tout comme il peut être utilisé comme « viagra naturel ».
Par ailleurs, une expérience sur des athlètes a démontré que la consommation d’un jus de grenade trente minutes avant la compétition permettait d’améliorer l’afflux sanguin, de mieux oxygéner les muscles, ce qui entretient la performance physique et fait diminuer la fatigue. Un effet dopant naturel avant d’accomplir un effort.
Autre bienfait de la grenade est celui de contribuer à une bonne santé, et d’améliorer la tonicité de la peau. La grenade ou le jus de grenade aide à diminuer le phénomène de vieillissement de la peau par sa richesse en oméga 3. Une qualité essentielle pour les personnes qui ont une peau sèche ou irritable. C’est un remède naturel qui soigne et lutte contre la chute des cheveux.

Pour terminer, parlons de sa consommation. La grenade se consomme en fruit frais ou en jus. Pour choisir les fruits frais, il faut tenir compte, à grosseur égale, de la lourdeur du fruit, qui sera plus juteux, de son écorce lisse, brillante et exempts de brunissures. Il est très sain de manger la peau fine qui entoure les graines. Le fruit est disponible durant sa saison qui s’étend de septembre à février dans l’hémisphère Nord. Les scientifiques recommandent, pour en obtenir les effets bénéfiques, d’en boire un quart de litre par jour. Il est préférable pour les jus de presser soi-même le fruit. Pour le reste de l’année, on peut se contenter des jus sans sucre ajouté.

Les bienfaits d’Allah sont nombreux, ainsi qu’Allah, exalté soit-Il, nous le rappelle dans la sourate Arrahman (le Tout Miséricordieux) verset 68 et 69 :
« On y trouve des fruits, des palmiers et des grenadiers » pour nous enjoindre de la célèbre question rhétorique au verset 69 « Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous ? »

La grenade, le fruit aux mille vertus


*******************************************

Le FC Séville refuse d’être sponsorisé par Israël !

Le club de football de Séville (Espagne) s’est récemment illustré en refusant une offre de sponsor d’Israël ! Malgré une nette augmentation en comparaison de ce qu’offrait le précédent sponsor, les dirigeants du club ne souhaitent pas mêler leur image à celle du pays colonisateur.

Nuire à l’image de Séville.

Dans un communiqué du club, le motif évoqué est qu’arborer Israël sur les maillots du club pourrait nuire à l’image du FC Séville notamment en raison de la politique menée à l’encontre de la Palestine. Une prise de position qui rappelle celles de Frédéric Kanoute, ancien joueur du club, qui avait milité contre l’euro espoir en Israël en 2012 et avait célébré un but en affichant un tee-shirt « Palestine » sous son maillot. Le ministère du tourisme israélien avait pourtant offert une somme proche des 5 millions d’euros par saison, soit près du double de ce qu’offrait la saison dernière la Malaisie. Le positionnement du FC Séville est clair et peut être salué : la Malaisie ok, Israël non.

Avec cette prise de position ferme et définitive, le club d’andalousie s’est attiré les foudres de la presse pro Israël allant jusqu’à dire que le club affiche sa haine envers Israël en préférant arborer un pays connu pour son antisémitisme (Malaisie) plutôt qu’Israël… Les dirigeants espagnols, à raison, n’ont pas souhaité répondre à ces provocations. C’est avec ce type de comportement que l’on lutte efficacement contre le pays dirigé par Netanyahu, sans violence mais avec fermeté.

Le FC Séville refuse d’être sponsorisé par Israël !


***********************************************

IUT de Saint-Denis : « des dérives communautaristes » inventées par le directeur ?

Depuis quelques mois, le directeur de l’IUT de Saint-Denis est présenté comme une victime du « radicalisme » et du « communautarisme » au sein de son établissement. Une version qui pourrait être remise en cause par les enquêteurs.

Selon les dernières informations révélées par la presse, l’association d’étudiants musulmans aurait peut-être été victime d’une manipulation de la part du directeur de l’IUT de Saint-Denis. Samuel Mayol serait accusé d’avoir lui-même introduit des tapis de prière dans le local de l’association pour faire croire à « des dérives communautaristes ».

La police judiciaire s’est vue remettre plusieurs éléments troublants, notamment des tapis de prière et une vidéo de surveillance, remettant en doute la version du directeur de l’établissement. La saisie des policiers intervient après une main courante déposée par la direction de Paris 13, dont dépend l’IUT du 93, qui a procédé à une enquête en interne. Vérification des badges et visualisation de toutes les vidéos de surveillance.

Depuis plusieurs années, Samuel Mayol accuse deux professeurs d’avoir laissé l’association musulmane « L’ouverture » faire « du prosélytisme religieux », « vendre sans autorisation des sandwichs halal » et « prier dans le local de l’association ». Des accusations appuyées par la découverte, selon la version du directeur, de nombreux tapis de prière. Les médias présentaient jusqu’à présent Mayol comme une victime du « radicalisme » suite à la réception de nombreux courriers de menaces de mort.

Mais voilà, les enquêteurs qui ont récupéré les bandes de vidéo surveillance, commencent à douter du témoignage du directeur de l’établissement. Sur plusieurs images, on peut voir Samuel Mayol s’introduire dans le local de l’association musulmane avec une sacoche rouge et un sac blanc. En sortant, le responsable n’avait plus le sac en question. Les enquêteurs s’interrogent sur ce que contenait la sacoche et le sac blanc…

De son côté, Samuel Mayol continue de maintenir sa version démentant « avoir mis quoi que ce soit dans le local de L’Ouverture ». Pour autant, la version de « la dérive communautariste » est de moins en moins crédible comme l’affirme plusieurs enseignants accusés.

Depuis plusieurs années, l’association d’étudiants musulmans « l’Ouverture » est traînée dans la boue par les médias. Accusée de tous les maux (radicalisme, menaces), l’avancée de l’enquête pourrait aujourd’hui permettre sa revanche sur tous ses détracteurs. Cependant, cette affaire révèle à nouveau « la présomption… de culpabilité » lorsque l’accusé est musulman.

IUT de Saint-Denis : « des dérives communautaristes » inventées par le directeur ?


*****************************************

La mairie de St-Denis (93) hisse le drapeau palestinien sur son fronton !

La mairie de St-Denis (93) a hissé sur son fronton le drapeau palestinien en guise de soutien à la reconnaissance d’un État palestinien. Une action symbolique à l’heure où une troisième Intifada éclate dans les territoires occupés.

« La Ville de Saint-Denis s’est toujours prononcée pour une paix juste et durable au Proche-Orient, et a toujours soutenu la création d’un Etat de Palestine avec Jérusalem-Est pour capitale. Par cet acte symbolique, nous voulons dire au gouvernement français, ‘le moment est venu de la reconnaissance de l’Etat palestinien’ », a déclaré le maire Didier Paillard.

L’ambassadeur et chef de la mission de Palestine en France, présent, a dénoncé l’action politique et militaire du gouvernement israélien de Benjamin Netanyahou soutenu par la « complicité internationale ».

« Nous avons tenu nos engagements, alors qu’Israël n’a respecté aucun accord. Ce dont rêve le peuple palestinien, c’est de liberté, de dignité et de paix. Est-ce trop demander ? »

Après la mairie de Tremblay-en-France, c’est au tour de la ville de Saint-Denis de montrer l’exemple. Une démarche salutaire que devrait prendre chaque maire de France afin de dire stop à la colonisation israélienne, au régime d’apartheid et oui à la reconnaissance d’un État palestinien.

La mairie de St-Denis (93) hisse le drapeau palestinien sur son fronton !


****************************************************
Palestine, Un soldat tué, 11 blessés, 5 dans un état grave. Un Érythréen tué par erreur car noir.

Un palestinien originaire de Jérusalem-est a ouvert le feu à la station centrale d’autobus de Bir al-Saba (Beer Sheva) dimanche soir, tuant un soldat israélien et blessant au moins 11 personnes dont 5 gravement.

Un palestinien a tué un soldat au couteau avant de lui arracher son fusil M-16. Il a ensuite ouvert le feu sur d’autres militaires, dont la plupart étaient membres des forces de sécurité d’Israël, a rapporté Ynet d’Israël. Les premières informations font état d’au moins quatre blessés parmi les soldats.

Les médias israéliens ont indiqué que le militaire tué était le sergent Omri Levi. Il était un membre de la brigade Golani de l’armée israélienne.

Reuters et Ynet, citant des médias palestiniens, ont affirmé que l’assaillant était Isam al-Araj de Shuafat, un quartier de Jérusalem-Est occupée dont les résidents palestiniens ont fréquemment été la cible de violences par les forces d’occupation israéliennes et les colons extrémistes.

Lors de l’attaque, un garde de sécurité a tiré sur Haftom Zarhum, un réfugié érythréen qui a été identifié à tord comme un terroriste , selon le journal Haaretz. Zarhum est décédé à la suite de ses blessures. Il s’était rendu à Beer Sheva dimanche pour se procurer un visa.

La vidéo capturée par les passants et postée sur les réseaux sociaux montre une foule de spectateurs, y compris des soldats et policiers israéliens en train de donner des coups de pied dans la tête du blessé qui se tord de douleurs. Cloué au sol sous une chaise, un israélien lui jette un banc malgré son innocence et les saignements importants. La foule chante la mort de Zarhum, en criant « mehabel » (terroriste), « tuez-le! » et «casser lui la tête! Casser lui la tête! Fils de pute » !

Ynet a rapporté que des médecins qui tentaient d’évacuer Zarhum ont fait face à l’objection de la foule sur les lieux, qui leur ont barré la route et ont scandé mort aux arabes, arabes dehors ! et Am Israël Chai.

Le correspondant de Haaretz, Chaim Levinson, a tweeté une déclaration d’un porte-parole de la police israélienne indiquant que Zarhum avait été tué en raison de sa couleur de peau.

«Un des blessés, qui a été abattu par les forces de sécurité, est un citoyen étranger. Pour le moment, il est difficile de savoir s’il est impliqué dans les événements ou s’il a été abattu en raison de son apparence extérieure », écrit Levinson.

Les réfugiés non-juifs des états africains connaissent régulièrement le racisme et l’hostilité en Israël. Les dirigeants sionistes les ont qualifié de menace démographique pour la majorité juive d’Israël, comme ils l’ont fait pour les palestiniens. Les africains expatriés en Palestine occupée vivent dans la peur de la détention illimitée et de la déportation.

Au cours de l’interrogatoire préliminaire, le gardien de sécurité qui a tiré sur Zarhum a été cité par un média israélien déclarant: « Je suis sûr que c’était un terroriste, il ne se cachait pas comme tout le monde. »

« Je l’ai vu courir vers moi et il ne se cachait pas comme les autres, donc je lui ai tiré dessus », a ajouté le gardien de sécurité.

Cependant, une autre vidéo de l’incident, largement partagée sur les réseaux sociaux, contredit celle de l’agent de sécurité. Dans la vidéo, un homme peut être vu à quatre pattes, n’opposant aucune menace pour personne et probablement essayant de s’échapper, quand un homme avec une arme de poing lui tire dessus.

Depuis le 1er octobre, les forces israéliennes ont tué au moins 42 Palestiniens. Un grand nombre de victimes ont été abattues suite à de simples soupçons ou lors de manifestations. Des exécutions extra-judiciaires qui vont à l’encontre de toutes les conventions internationales.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Israël : Un soldat tué, 11 blessés, 5 dans un état grave. Un Érythréen tué par erreur car noir. | VIDEOS


**************************************
Lauryn Hill participe à une campagne de sensibilisation pour la Palestine.

Cinq mois après l’annulation de son concert prévu en Israël, l’artiste afro-américaine Lauryn Hill participe à une campagne de sensibilisation à la cause palestinienne. « Quand je les vois, je nous vois » : un slogan qui fait mouche auprès de la jeunesse noire américaine.

Depuis quelques jours, la chanteuse Lauryn Hill participe à une campagne de communication en soutien au peuple palestinien. Dans une courte vidéo intitulée «Quand je les vois, je nous vois », l’artiste porte une pancarte « libérez les prisonniers politiques ».

Noura Erakat, professeur adjoint à l’Université George Mason et avocat des droits de l’homme, a dirigé la production de la vidéo. Il a indiqué à Al Jazeera que Lauryn Hill ne prenait pas parti dans le conflit israélo-palestinien, mais « croit en la dignité de tous les côtés ».

La vidéo, qui comprend également Cornel West, Alice Walker, Danny Glover et des dizaines d’autres universitaires, activistes et artistes, juxtapose meurtres d’afro-américains par la police et palestiniens tués par les forces israéliennes et des colons.

Un des auteurs du script de la vidéo, Mari Morales-Williams, militant du projet Black Youth 100, a indiqué qu’il était crucial de relier les deux mouvements pour contester contre le « préjugé selon lequel Afro-Américains et Palestiniens seraient « dangereux ». Pour les initiateurs de ce combat pour la liberté et la dignité, il est question « de lutter ensemble ».

En mai dernier, Lauryn Hill avait annulé un concert en Israël suite à la pression médiatique orchestrée par la campagne BDS. Elle avait indiqué à ses fans renoncer à son déplacement dans l’Etat sioniste puisqu’elle n’avait pas les moyens de réaliser le même concert dans les territoires occupés palestiniens.

Lauryn Hill participe à une campagne de sensibilisation pour la Palestine | VIDÉO


**********************************

Régionales : le Front national veut exclure l’islam du concordat.

Florian Philippot Le numéro 2 du Front national, candidat aux élections régionales en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, poursuit sa campagne en lâchant une nouvelle attaque de l’islam.

Opposé aux nouvelles constructions de mosquées, il a déclaré lundi 19 octobre sur i>Télé, qu’il « veut se battre pour que l’islam n’entre pas dans le concordat d’Alsace-Moselle » qui reconnaît et finance pourtant les autres cultes catholique, protestant et israélite. L’égalité pour tous, sauf avec le culte musulman.

Jeudi 15 octobre, lors d’un déplacement à Strasbourg, le candidat a même visé le projet d’agrandissement de la mosquée Eyub Sultan. Il a assuré qu’en cas de victoire, il ferait « sonder l’avis des Alsaciens » sur le projet, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse tenue devant l’édifice religieux. Le candidat a dénoncé également le financement de 492 000 euros apportés par la région, présidée par son concurrent Les Républicains-UDI-Modem, Philippe Richert pour la construction de la première grande mosquée.

Selon lui, les mosquées « ont le droit d’exister si elles le souhaitent, mais elles ne peuvent pas bénéficier de l’argent public, de l’argent des contribuables ». Pourtant, loin de l’est de la France, la politique du FN en matière de construction de lieux de culte musulmans se veut impitoyable. Les fidèles de Mantes-la-Ville (Yvelines) ou de Fréjus qui financent leurs mosquées eux-mêmes, en font les frais…

http://www.saphirnews.com/Regionales-le-Front-national-veut-exclure-l-islam-du-concordat_a21422.html
********************************

Hongrie : l’islam, religion d’un autre monde, hors d’Europe.

« L’islam n’a jamais appartenu à l’Europe, il s’y est invité », a déclaré Victor Orban dans une interview parue samedi 17 octobre dans l’hebdomadaire allemand Focus. Critiqué en Europe pour son refus catégorique d’accueillir des réfugiés en Hongrie, le Premier ministre dit également vouloir « défendre » les « valeurs culturelles » européennes, et se montre contre l’actuel accueil sur le continent.

S’il a concédé que les travailleurs turcs, majoritairement musulmans, venus reconstruire l’Allemagne dans les années 1960-1970 « appartenaient à l’histoire de l’Allemagne et donc de l’Europe », il n’en démord pas sur le fait que « spirituellement, l’islam n’appartient pas à l’Europe. C’est un corpus de règles d’un autre monde ». Cet habitué des propos antimusulmans oublie cependant que l’islam est une religion abrahamique à laquelle se rattache tout autant le judaïsme et le christianisme…

Victor Orban, dont le pays la Hongrie, a vu passer plus de 300 000 migrants depuis le début de l’année, a défendu fin septembre à l’ONU un système de « quotas mondiaux » afin de « répartir le fardeau » migratoire.

Au début du mois, dans une interview donnée à la radio hongroise Kossuth, il affirmait que les migrants étaient au moins 80 % formés de « jeunes hommes, un groupe qui ressemble plus à une armée qu’à des réfugiés ». Faux selon le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés et l’Unicef. D’après leurs statistiques, un tiers des réfugiés sont des femmes et des enfants.

La politique anti-immigrés hongroise est affichée sans complexe au point que la Hongrie vient d’ériger un mur de barbelés de 175 km avec la Serbie. Le 4 septembre dernier, une loi a été votée pour criminaliser les passages illégaux et donner encore plus de pouvoir répressif à l’armée.

http://www.saphirnews.com/Hongrie-l-islam-religion-d-un-autre-monde–hors-d-Europe_a21421.html
*************************************

Palestine : face à la répression d’Israël, la résistance s’amplifie.

La colère gronde contre l’occupation israélienne. Pas un jour ne passe sans manifestation à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza depuis plusieurs semaines. Dès le départ, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a donné carte blanche aux forces policières et militaires en leur assurant qu’ils n’avaient « aucune limite » dans leurs agissements au nom de la sécurité d’Israël.

Le bilan humain s’alourdit ainsi de jour en jour du côté palestinien. Depuis le 1er octobre, 42 personnes ont été tuées par les forces d’occupation israéliennes. Un millier de blessés palestiniens ont été dénombrés jusqu’à présent. En parallèle, les attaques au couteau contre les Israéliens, ciblant principalement des soldats, se multiplient, faisant huit morts. En réponse, Israël a fait savoir que les corps des assaillants palestiniens ne seront pas rendus à leurs familles. Le gouvernement a aussi accéléré la destruction des habitations où vivaient les auteurs d’attaques, sans égard pour les familles qui y habitent.

Quatre municipalités israéliennes, dont celle de Tel Aviv mise à l’honneur par la mairie de Paris en août 2015, ont annoncé que les employés chargés de l’entretien et du nettoyage, dont une large partie sont Arabes, ne sont plus autorisés à travailler dans les écoles.

Aucune d’elles ne citent expressément les Arabes comme cibles de leur mesure, faisant ainsi penser que celle-ci s’adresse également aux juifs. La ville Modiin-Maccabim-Reut a tout de même précisé que ce sont les « membres de la minorité » – arabe – qui sont interdits d’accès dans les établissements scolaires.

Le ministère israélien de l’Intérieur a appelé « tous les maires à continuer d’agir avec respect et équité à l’égard de tous les travailleurs, quels que soient leur religion, leur ethnie ou leur sexe » mais n’a pas pour autant demander l’annulation des mesures prises sous la pressions de parents d’élèves qui ont invoqué la sécurité de leurs enfants.

La Liste arabe unie, présente à la Knesset, a dénoncé des décisions « dangereuses d’exclusion raciste ». Elle a soutenu une manifestation organisée le 13 octobre à Sakhnin, dans le nord d’Israël, qui avait alors rassemblé des milliers d’Arabes, descendants de Palestiniens de 1948, pour crier leur solidarité envers leurs « frères » dans les territoires occupés.

Plusieurs manifestations de soutien à la cause palestinienne ont été organisées dans le monde samedi 17 octobre. A Paris, quelques centaines de personnes se sont rassemblées Place de la République pour dénoncer les crimes d’Israël et appeler les citoyens à s’engager durablement dans une campagne de boycott. Des manifestations similaires ont été constatées dans plusieurs capitales européennes et grandes villes françaises comme Lille, Londres et Berlin.

http://www.saphirnews.com/Palestine-face-a-la-repression-d-Israel-la-resistance-s-amplifie_a21420.html

Laisser un commentaire