MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 25 Dhou al hijjah 1436.

Flash info du 25 Dhou al hijjah 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Des réfugiés syriens nettoient les rues de Béziers, Robert Ménard réagit.

Dimanche dernier, des familles syriennes, munies de gants et de sacs en plastiques, ont nettoyé spontanément les alentours des immeubles du quartier de la Devèze, à Béziers. Cependant, le maire de la ville, Robert Ménard, connu pour ces dérapages, y voit une opération de communication.
Des familles syriennes nettoient les rues de Béziers.

Les habitants de la rue d’Oran, dans le quartier de la Devèze à Béziers, ont pu constater dimanche des familles syriennes mettant du coeur à l’ouvrage pour nettoyer les environs. « Nous tenons absolument à ce que ce soit propre », explique un réfugié au Midi Libre, afin de préserver un environnement sain pour leurs enfants et éviter qu’on ne les rende responsables de la saleté des lieux.

« C’était déjà sale avant qu’ils n’arrivent mais on a l’impression que ça a empiré, on ne sait pas pourquoi. Ils utilisent les containers mais des déchets déposés se retrouvent à nouveau sur le parking… », avance un membre de l’association Cultures solidaires.
Robert Ménard s’en mêle.

Le médiatique maire de Béziers, Robert Ménard, aussi proche du FN que le FN lui-même, dénonce quand à lui une « opération de communication » auprès de L’Express : « ils peuvent nettoyer tout ce qu’ils veulent, ça ne fera pas oublier qu’ils occupent illégalement des logements sociaux », lâche-t-il, accusant une campagne de propagande. Rien que ça.

Des réfugiés syriens nettoient les rues de Béziers, Robert Ménard réagit


***************************************************

Insolite : huit hommes dans l’équipe d’Iran de football féminin.

L’équipe féminine d’Iran présente une drôle de particularité : elle est composée de huit hommes qui veulent devenir des femmes.

En football féminin, il n’est pas rare de voir des équipes tricher en alignant des hommes. Lors de la Coupe du monde de foot féminin 2011, la Guinée Équatoriale avait été obligée de renvoyer deux joueuses qui étaient des hommes. L’Iran vient de faire encore plus fort avec pas moins de huit hommes dans son équipe. Retour sur cette affaire incroyable.
Les joueurs vont changer de sexe.

C’est grâce à Mojtabi Sharifi, un fonctionnaire proche de la Football Association of Iranian Club que l’affaire a été révélée dans les médias iraniens : huit joueurs de l’équipe nationale féminine iranienne sont des hommes.

Mais ce qu’il faut impérativement noter, c’est que ces huit hommes, dont l’identité reste secrète, souhaitent devenir des femmes. Ils vont donc se faire opérer afin de changer définitivement de sexe. Cette pratique est d’ailleurs légale en Iran depuis 1979.
Des tests de féminités.

Dans le passé, l’Iran avait déjà été confronté à la présence d’hommes dans son équipe féminine de football. Ainsi, en 2014, quatre joueuses étaient en fait des joueurs.

Et afin d’éviter que cela ne se reproduise, l’Iran a instauré juste après cette première affaire des tests de féminité pour l’ensemble des joueuses de l’équipe nationale et de son championnat féminin. Et ce sont des nouveaux tests qui ont récemment mis à jour la présence de huit joueurs dans l’équipe féminine.

Insolite : huit hommes dans l’équipe d’Iran de football féminin


***************************************************

Le complotisme a poussé certains musulmans dans les bras de Poutine et de l’Iran.

Depuis quelques années, le complotisme se développe grâce aux réseaux sociaux et à la propagande de certains sites d’extrême droite qui ne disent pas leur nom, ou plutôt leur idéologie. Si la course à l’information qui buzze est la principale raison qui pousse aux récits complotistes, une autre est plutôt idéologique voire politique.

En France, les réseaux d’extrême droite ont le vent en poupe sur Internet. La montée en puissance de sites comme Egalité&Réconciliation ou Quenel+ (site de Dieudonné) ont permis la propagation de thèses conspirationnistes venues du Moyen Orient. Les réseaux iraniens en France notamment le Centre Zahra de Yahya Gouasmi ont tenté une OPA sur les banlieues avec en guest star Dieudonné. Malgré l’échec du « Parti Antisioniste » qui réalisa un score dérisoire aux élections européennes, l’idéologie complotiste et ce pacte Iran / dissidence n’ont pas cessé de se renforcer grâce notamment au duo Dieudonné / Soral.

Le site d’Alain Soral, Egalité&Réconciliation qui se veut être une plateforme d’information, est devenu le relais de la propagande russe et iranienne en France. Traductions des discours de Vladimir Poutine, d’Hassan Nassrallah ou de Mahmoud Ahmadinejad. Propagation des analyses complotistes de Thierry Meyssan, de la chaîne Al Manar du Hezbollah ou encore des récits mi-eschatologiques mi-voyance d’Imran Hussein. L’idéologue de la « dissidence » a même réalisé de nombreuses vidéos pour apporter son soutien à ce qu’il nomme lui même « la résistance à l’Empire et au Nouvel Ordre Mondial ».

Dieudonné, Imran Hussein : deux canaux pour toucher les musulmans.

Mais Alain Soral n’aurait jamais touché autant de monde dans la Communauté musulmane sans le soutien indéfectible de son ami Dieudonné. Ce dernier a fait sien le discours du polémiste d’extrême droite et s’est rendu à plusieurs reprises en Iran pour rencontrer des hauts dignitaires du régime. Par ses spectacles et ses vidéos qui atteignent des millions de vues, M’Bala M’Bala a petit à petit diffusé les thèses conspirationnistes de la propagande iranienne au sein des banlieues. A son tour, il partage sur sa page Facebook, composée de près d’un million de fans, des articles publiés sur E&R qui sont souvent des « copier-coller » de sites liés à Téhéran, au Hezbollah ou encore au Kremlin lorsqu’il est question du Moyen Orient.

Les nombreuses conférences d’Imran Hussein, traduites de l’anglais vers le français et diffusées sur E&R, permettent aussi de développer l’idée d’une alliance russo-iranienne contre le « Dajjal ». L’antisionisme, cause importante dans la communauté musulmane, sert d’appât pour propager une idéologie du « complot planétaire juif » contre le reste du monde. Le « cheikh » soufi non-arabophone se permet même de tordre les textes religieux pour arriver à ses fins. A titre d’exemple, Gog et Magog présents dans l’eschatologie musulmane, seraient les États-Unis et la Russie !

Par ce biais, une partie de la communauté musulmane va adhérer indirectement aux thèses d’Alain Soral sur les complots au Moyen Orient et répéter sans le savoir la propagande russo-iranienne. Les termes « complot sioniste », « complot wahhabite », « nouvel ordre mondial », « résistance à l’empire », « résistance du Hezbollah » vont devenir monnaie courante chez une jeunesse qui manque de repères et de culture historique sur le monde musulman. Ainsi, tout évènement liant des musulmans est désormais vu comme un « complot sioniste ». Révolutions arabes ? : « complot sioniste ». Rebelles en Syrie ? en Afghanistan ? en Libye ? « agents sionistes » ou « idiots utiles »…

Théorie du complot et islamophobie…

Pour les théoriciens du complot, les mouvements d’auto-détermination des peuples musulmans sont toujours le fait du « sionisme international » pour ne pas dire du « juif ». Pour l’extrême droite, il est impossible que des musulmans organisent par eux-mêmes la lutte contre l’impérialisme ou la tyrannie. Il est question de rabaisser les capacités du musulman pour ne pas dire l’arabe qui par nature est un incapable d’un point de vue raciste. Étrangement, cela n’empêche pas certains jeunes musulmans d’adhérer à ces thèses.

Le discours devient prévisible et les anathèmes fusent lors des débats au sujet des conflits dans le monde arabe. Un enfermement s’opère et les sources d’informations deviennent systématiquement les mêmes sans le recul nécessaire pour analyser les intérêts de chacun des acteurs. Avisés des complots et visionnaires, la Vérité leur est propre. Ainsi, on fait face à un véritable endoctrinement sectaire où ceux qui en échappent sont traités d’ »imbéciles re-salafisés » ou de « gauchistes ».

Malgré tout, on note une vague de rejet de l’idéologie complotiste dans la communauté. La première raison est évidemment le conflit sunnite / chiite qui révèle une politique iranienne anti-sunnite et ouverte à l’alliance avec les États-Unis. Également, les dissensions autour du business de la « dissidence » ont permis à certains de voir chez Dieudonné autre chose qu’un simple humoriste. Pour certains, il a trahi et est devenu un businessman, pour d’autres un agent iranien. Idem pour les fans d’Alain Soral, ce dernier enchaine ces derniers mois les polémiques à l’instar des accusations avérées d’insultes négrophobes proférées contre une mannequin noire.

En résumé, il est important de rappeler qu’un discours subversif n’est pas forcement « parole d’Évangiles ». Les réseaux irano-russes inondent Internet de théories farfelues basées sur une haine du juif et une dépréciation du musulman. Il est important de réagir sous peine de voir de plus en plus de jeunes se tourner vers le chiisme, Poutine et Marine Le Pen…

Cet article est concis du fait d’une volonté de ma part d’atteindre un maximum de personnes touchées par cette idéologie. Dans un prochain édito, je reviendrai sur les frappes russes en Syrie avec l’appui du Hezbollah et de l’Iran. J’expliquerai notamment pourquoi certaines accusations autour des rebelles sont fausses et pourquoi d’autres devraient paraître évidentes. La paresse intellectuelle, le peu de culture sur les questions géopolitiques, historiques et religieuses poussent une partie de la communauté dans les bras de Poutine et des Mollahs. Il est temps de dire stop, de rappeler que le monde n’est pas binaire, que condamner les bombardements russes n’est pas synonyme de soutien aux ingérences occidentales.

Le complotisme a poussé certains musulmans dans les bras de Poutine et de l’Iran


********************************************

France : Béziers : Tags islamophobes aux abords de la Mosquée.

L’islamophobie n’a hélas épargné aucun coin de France et Béziers semble particulièrement touchée.

C’est ainsi que des tags racistes et des slogans islamophobes ont été retrouvés sur des murs aux abords de la Mosquée de Béziers.

Béziers dont la ville a été le théâtre de discriminations et de discours islamophobes depuis la prise de poste de Robert Ménard, élu maire très proche du front national.

Des inscriptions tels que :

« Vive le FN » et « non à l’Islam » , y ont été inscrites.

Sur un panneau de signalisation indiquant la direction de la mosquée, l’indication « mosquée » a été barrée et des croix gammées ont été dessinées.

Évidemment face à cette déferlante les politiques restent muets … Pire ils accentuent la vague islamophobe.

Béziers : Tags islamophobes aux abords de la Mosquée


******************************************************

Abou Dabi refuse de fournir des visas à 15 judokas israéliens pour une compétition.

Selon plusieurs médias israéliens, Abou Dabi refuse de délivrer des visas aux membres de l’équipe israélienne de judo. Une décision qui est prise au moment où une 3ème Intifada est sur le point d’éclater en Palestine.

A l’occasion d’un tournoi décisif pour la participation aux Jeux Olympiques de Rio, 500 judokas originaires de 83 pays sont attendus pour une compétition à Abou Dabi. Selon les associations israéliennes, les sportifs de l’entité sioniste n’ont toujours pas obtenu leur visa.

Une quinzaine d’athlètes israéliens, dont une ancienne championne du monde et un champion d’Europe, attentent toujours un retour des organisateurs qui pour l’instant ne répondent pas.

En mai dernier, la délégation de judokas israéliens avait connu le même problème au Maroc. Pour le World Masters qui s’était déroulé dans la capitale Rabat, les sportifs israéliens avaient failli être renvoyés.

Depuis la création d’Israël, les Etats arabes, sauf quelques exceptions, refusent d’avoir officiellement des échanges avec la diplomatie israélienne. Cette politique s’applique aussi aux sportifs arabes qui refusent de jouer contre leurs homologues israéliens en guise de non-reconnaissance de l’entité sioniste.

Abou Dabi refuse de fournir des visas à 15 judokas israéliens pour une compétition


****************************************************

Palestine, Blessée par une grenade israélienne, la journaliste fait le job.

Son courage est admiré. En direct de Jérusalem, la journaliste de télévision libanaise Hanna Mahameed a été blessée par les éclats d’une grenade lancée par l’armée israélienne dimanche 4 octobre. Elle couvrait pour la chaîne Al Mayadeen le meurtre du jeune de 19 ans, Fadi Alloun, tué par des policiers israéliens.

Alors qu’elle commentait les images de heurts entre Palestiniens et forces d’occupation israéliennes, les Israéliens lancent des grenades pour disperser la foule. Dans le même périmètre, plusieurs journalistes se trouvaient sur place avec des gilets pare-balle siglés « PRESS » pouvant clairement les identifier.

L’un des engins a explosé juste à côté d’Hanna Mahameed qui s’est alors mise à hurler de douleur, blessée au visage. Les témoins de la scène ont vite accouru pour lui porter secours. Une scène filmée par sa caméra.

Mais quelques heures plus tard seulement, voilà que la journaliste est réapparu face caméra, cette fois avec un bandage sur le visage. Malgré ses blessures, elle a tenu à poursuivre son travail coûte que coûte. Un courage largement relayé dans les réseaux sociaux.

De son côté, le porte-parole de la police israélienne, Luba Samri, cité par The Guardian, a affirmé que « quiconque était présent avec les manifestants hors-la-loi risquait d’être blessé ». Un commentaire qui en dit long sur le niveau de violence qui a éclaté en particulier en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, annexée et occupée par Israël. De violents affrontements sont déplorés chaque jour depuis plusieurs semaines entre Palestiniens et soldats israéliens qui n’hésitent pas à tirer à balles réels, de même que les colons qui sont, pour la plupart, armés.

Le Premier ministre israélien, qui tait naturellement l’occupation comme source première des violences, a fait savoir qu’il ne poserait « aucune limite » à ses forces de sécurité et qu’il déclarait « la guerre aux lanceurs de pierres ».

http://www.saphirnews.com/Blessee-par-une-grenade-israelienne-la-journaliste-fait-le-job-video_a21381.html

Laisser un commentaire