MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 19 Dhou al hijjah 1436.

Flash info du 19 Dhou al hijjah 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Zunera Ishaq : Le débat du voile intégral fait mouche au Canada.

Toronto – Le désir ardent qu’une femme peut avoir pour couvrir son visage est devenu une question centrale depuis le début des campagnes électorales canadiennes.

L’une des femmes au cœur du débat n’est autre que Zunera Ishaq, une dame de vingt neuf ans, maman et professeure qui fut mise en lumière lorsqu’elle s’est rendue au tribunal.

Elle prit cette initiative afin de contester une nouvelle réglementation du gouvernement qui cherchait à empêcher les femmes musulmanes de couvrir leur visage au cours de leur « citizenship ceremony », soit la cérémonie de citoyenneté canadienne durant laquelle un individu devient pleinement Canadien et reçoit son certificat de citoyenneté après avoir prêté serment.

Zunera Ishaq gagna l’ensemble de ses procès, poussant l’état Canadien à faire appel à la cour suprême. Elle confie que cette « décision personne n’est pas l’affaire de l’état. ».

Alors que les Conservateurs la considèrent comme un énorme problème, elle estime que cette question tant débattue est mineure et somme toute, banale.

La récupération politique qui en a été faite a permis à ces mêmes Conservateurs d’être revigorés en passant de la troisième place à la première dans les sondages électoraux alors qu’ils semblaient très mal partis.

Pris de courage incertain, le mouvement conservateur a influencé les refus d’acceptation des réfugés syriens, même après la tragédie d’Alan Kurdi, cet enfant de trois ans mort sur une plage grecque, dont la famille espérait trouver refuge au Canada.

Cette question médiatisée sera-t-elle traitée comme elle l’a été en France ?

Zunera Ishaq : Le débat du voile intégral fait mouche au Canada


***********************************************
Nadine Morano sera citée à comparaître par le CRI pour ses propos islamophobes.

Ses déclarations chez Laurent Ruquier lors de l’émission « On n’est pas couché» sont les derniers d’une longue série de l’eurodéputée qui ont soulevé une vague d’indignation. Nadine Morano est isolée jusque dans son propre camp qui redoute une réaction négative des électeurs quelques jours avant le lancement de la campagne des élections régionales prévue en décembre. Un enjeu primordial avant l’élection présidentielle de 2017.
Nadine Morano persiste et signe ses propos islamophobes.

Après le tollé provoqué par ses propos indécents samedi soir, Madame Morano n’a pas jugé bon de les tempérer. On a pas jugé bon de relever leur caractère islamophobe, préférant parler de « propos de Nadine Morano sur la race blanche ».

Il faut garder un équilibre dans le pays, c’est-à-dire sa majorité culturelle. Nous sommes un pays judéo-chrétien, le général de Gaulle le disait, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères. (…) Je n’ai pas envie que la France devienne musulmane ».

Ainsi après avoir maintenu ses propos sur la « race blanche » mercredi, elle a officiellement été évincée de la tête de liste départementale en Meurtes-et-Moselle pour le parti Les Républicains que la Commission nationale d’investiture n’avait pas encore validée. Philippe Richert , tête de liste de la région Grand-Est, a , d’ors-et-déjà, affirmé ne pas vouloir de Madame Morano.

Nadine Morano qui, de toute évidence, n’a pas encore saisi le concept de « nation » et prétend à une élection dans une démocratie, n’en démord pas pour autant et persiste à se croire indispensable pour le parti des Républicains. Tout en défiant le président de son parti, Nicolas Sarkozy. Des déclarations aussi indignes que burlesques, sans parler de ses critiques répétitives de la religion musulmane :

« Sarkozy sait que je suis un homme politique avec un grand H et, en même temps, une femme. Il ne sait pas comment s’y prendre et évite la confrontation directe. ».

« M. Richert, c’est un nul qui ne sait pas conduire sa campagne régionale. Il n’est pas mon patron. Il n’est qu’un chef de file. Quant à Nicolas Sarkozy, ce n’est même pas la peine qu’il songe à se présenter à la présidentielle, je le dézinguerai ! ».
La Coordination contre le racisme et l’islamophobie saisie la justice.

« Que dire de la stupide Morano ? » s’est navré le président du parti des Républicains, Nicolas Sarkosy, qui ne sait plus quoi faire du zèle islamophobe de son ancienne ministre. Des musulmans sur qui elle crache aujourd’hui, alors qu’elle n’avait pas hésité à frapper à leur porte pour être élu députée en 2007. C’est toujours la même rengaine, me direz-vous. Une de trop pour la Coordination contre le racisme et l’islamophobie qui a décidé de saisir la justice contre celle qui « attise la haine ».

On lui reproche, à juste titre, d’opposer les citoyens les uns aux autres, d’exploiter les plus vils sentiments de l’Homme, sans en mesurer les conséquences. « La Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie (CRI), après avoir recueilli l’avis de son avocat, a décidé de faire citer dans les prochains jours Nadine MORANO devant le Tribunal correctionnel de BOBIGNY pour le délit de provocation à la haine raciale et espère que son immunité parlementaire sera levée et que la justice mettra un terme à ces déchainements de haine et de mépris » .

Nadine Morano joue les têtes brulées et ne voit pas le danger venir, aux musulmans de la région Grand Est de rendre service à la France en dézinguant cette islamophobe convaincue aux prochaines élections.

Son cas sera examiné par la commission nationale d’investiture (CNI) le 7 octobre, à l’occasion de la validation de la liste LR-UDI de la région Grand Est, dont elle tenait la tête de liste en Meurthe-et-Moselle.

Nadine Morano sera citée à comparaître par le CRI pour ses propos islamophobes


*******************************************************

La Mecque : l’Arabie Saoudite et l’Iran trouvent un accord sur le rapatriement des corps.

Après de vives tensions entre les deux États, suite au drame qui a eu lieu à Mina, les ministres de la Santé saoudiens et iraniens ont trouvé un accord pour le rapatriement des corps.
La menace de l’Iran.

Le président iranien Hassan Rohani a écourté lundi son séjour à New York où il participait à la 70ème Assemblée générale de l’ONU, afin d’être présent à Téhéran, lors du retour des dépouilles de 130 iraniens décédés à Mina prévu le mardi. Mais le retour des corps dans leur pays a été retardé de plusieurs jours et c’est dans ce contexte que certains responsables iraniens ne se sont pas fait attendre pour s’exprimer. Mercredi dernier, le guide suprême Ali Khamenei avait déclaré que si l’Arabie Saoudite ne remplissait pas son devoir quant au rapatriement des corps des pèlerins iraniens, l’Iran réagirait « durement« . L’Arabie Saoudite s’est également vu accusée de freiner les démarches pour le rapatriement des dépouilles. D’après l’Iran, les autorités saoudiennes ont refusé d’accorder des visas aux responsables iraniens qui désiraient intervenir sur le sol mecquois pour superviser les opérations de recherches. A la suite de plusieurs accusations en cascade, l’ayatollah Ali Khamenei s’est de nouveau exprimé affirmant que :

Si l’Iran devait réagir, sa réaction sera dure et que les Saoudiens ne feraient pas le poids.

Selon lui, la République islamique d’Iran avait fait preuve de retenue, de politesse islamique et de fraternité mais le retard qu’a pris le rapatriement a suscité de vives réactions allant jusqu’à la menace verbale.
Apaisement des tensions.

Alors que l’Arabie Saoudite rétorquait à l’Iran d’exploiter le drame, en réponse à la longue liste d’accusations, la tension entre les deux rivaux s’est apaiséé jeudi. A priori, Hassan Hachemi, ministre iranien de la Santé et Khaled al-Faleh son homologue saoudien ont confirmé avoir trouvé un accord afin de rapatrier « au plus vite » les dépouilles. Selon l’agence officielle de presse de la République islamique, il a été rappelé aux autorités saoudiennes qu’aucune des familles des victimes « ne souhaitait d’enterrement en Arabie saoudite » et qu’elles avaient toutes demandé « le rapatriement rapide et respectueux des corps » en Iran. A l’occasion de cette rencontre, le ministre saoudien a transmis à l’ayatollah Khamenei, au gouvernement et à la nation iranienne « les condoléances » du roi Salmane.

Bien que l’Iran dénombre pas moins de 464 pèlerins décédés pendant la bousculade à Mina, vingt-deux autres pays déplorent des disparus, dont l’Egypte, le Nigeria, le Mali l’Indonésie, l’Inde et le Pakistan, pour les plus touchés. Quant à l’Europe, une seule victime aurait été enregistrée et serait un ressortissant néerlandais.

La Mecque : l’Arabie Saoudite et l’Iran trouvent un accord sur le rapatriement des corps


****************************************************


Québec : l’Assemblée nationale vote à l’unanimité une motion condamnant l’islamophobie.

La motion condamnant l’islamophobie déposée par le parti politique Québec solidaire (QS) a été adoptée, jeudi, à unanimité par les 125 députés de l’Assemblée nationale. Le texte vise à « condamner l’islamophobie, les appels à la haine et à la violence envers les Québécois de confession musulmane ».

La députée de Québec solidaire, Françoise David, à l’initiative de la motion a insisté pour inclure le terme « islamophobe » dans le texte malgré les réticences du Parti libéral, du Parti québécois et la Coalition avenir Québec.

« Les incidents qui se multiplient depuis quelques semaines sont des incidents qui touchent particulièrement les musulmans du Québec », a indiqué la porte-parole du parti de gauche.

« Ce dont on s’est rendu compte, c’est qu’un certain nombre de gens mêlent tout : djihad, niqab, islam, radicalisation » ajoute Françoise David.

Le texte appelle les élus à s’inquiéter de la prolifération de propos « à caractère islamophobe et raciste » sur les réseaux sociaux ces dernières semaines. Il exige également de l’Assemblée nationale qu’elle affirme que « les Québécois de confession musulmane sont des citoyens à part entière et que cette Assemblée condamne sans réserve les appels à la haine et à la violence contre tous les citoyens du Québec ».

Ce vote survient quelques jours après l’agression d’une musulmane enceinte par deux adolescents qui voulaient lui arracher son hijab dans l’arrondissement d’Anjou à Montréal.

Québec : l’Assemblée nationale vote à l’unanimité une motion condamnant l’islamophobie


***************************************************

Suisse : l’initiative contre le niqab horrifie les milieux touristiques.

L’initiative de l’UDC pour interdire le niqab alarme les milieux économiques suisses, en particulier celui de l’hôtellerie-restauration. La clientèle arabe n’a jamais été aussi importante
Une menace pour le tourisme helvétique.

Les parlementaires qui portent le plus préjudice à l’économie suisse sont membres de l’UDC, estime le magazine économique Bilanz au terme de cette législature. L’initiative contre la burqa lancée par quelques ténors du parti ne va pas améliorer leur réputation auprès des milieux économiques. En particulier celui de l’hôtellerie-restauration.

«Cette initiative présente un danger majeur pour le tourisme: nous ne pouvons pas nous permettre de faire fuir notre clientèle du Moyen-Orient», fustige Stefan Otz, directeur de l’Office du tourisme d’Interlaken.

La station bernoise n’a jamais attiré autant de ressortissants du Golfe. «Nous sommes passés de 3000 à 90 000 nuitées en dix ans! Ils représentent 14% de notre clientèle cette année. Nous accueillons une nouvelle génération, qui vient en voyage de noces par exemple. Nous en avons besoin pour pallier le franc fort et le recul de la clientèle européenne», souligne le responsable.

«Parmi les Saoudiennes qui viennent en été, plus d’un tiers porte le niqab, estime-t-il. Les touristes apprécient notre pays pour sa liberté. Les tour-opérateurs ne vendront pas notre destination si elle n’est plus associée à cette tolérance.».

Suisse : l’initiative contre le niqab horrifie les milieux touristiques


******************************************

Centrafrique : Mosquée détruite et musulman égorgé par des chrétiens.

Après la véritable épuration ethno-confessionnelle de Centrafrique, les massacres anti-musulmans reprennent à Bangui.

La semaine dernière, un jeune musulman a été égorgé par les anti-balakas.

Ces milices chrétiennes, les anti-balaka, étendent leurs exactions en s’en prenant au quelques centaines de musulmans qui ont réussi à survivre à Bangui. Outre ces massacres, des pillages et des exactions contre les femmes musulmanes et leurs enfants sont commis systématiquement par ces milices chrétiennes.

Aujourd’hui, c’est la Mosquée de Lakouanga à Bangui qui a été détruite par des chrétiens.

En mai 2014, cette Mosquée avait déjà été détruite accompagnée du lynchage de tous les musulmans rencontrés aux abords de ce lieu de culte.

La reconstruction de la mosquée de Lakouanga était par la suite devenue un projet symbolique impliquant musulmans et chrétiens en Centrafrique, les deux communautés s’étaient ainsi associées en avril 2015 pour reconstruire l’édifice.

Hélas, cette timide accalmie aura été de courte durée. Depuis plusieurs jours, les massacres continuent et comme en 2013 et en 2014 tout ce qui est musulman est systématiquement ciblé.

Et n’oublions pas cette vidéo de la chaine France2 qui montrait l’armée française qui désarmait les musulmans, pour laisser les chrétiens les massacré ensuite. Une complicité qui en dit long sur les intention de la france envers l’islam…..

Centrafrique : Mosquée détruite et musulman égorgé par des chrétiens


*****************************************************

Interreligieux : l’équipe de cricket du Vatican face aux musulmans.

Le club de cricket de Saint Pierre, plus connu sous le nom St Peter’s Club va affronter le Mount Cricket Club, une équipe musulmane venue de Grande Bretagne, le 17 octobre prochain.

« Ce sera des musulmans et des catholiques jouant ensemble, un pont entre les croyants grâce au sport », a fait savoir Robert McCulloch, prêtre australien qui a officié durant 34 ans au Pakistan. « Le pape François dit que les murs ne sont jamais des solutions, les ponts le sont toujours. Ce que nous faisons ici est fait un bon pont, un petit contrepoids à une culture de la violence dans le monde. ».

L’équipe qui défend les couleurs du Vatican est composée de prêtres et de séminaristes essentiellement originaires d’Asie du Sud-Est. Créée en 2013, le St Peter’s Cricket Club jouera également contre une équipe de Buenos Aires, ville natale du pape François, et l’équipe anglicane Church of England XI et ce, dans le cadre de matchs symboliques et de rencontre entre hommes de foi.

http://www.saphirnews.com/Interreligieux-l-equipe-de-cricket-du-Vatican-face-aux-musulmans_a21366.html
*****************************************************

Crash de la « comète Morano » : Ruquier « un peu coupable ».

Laurent Ruquier s’est décidé à revenir sur la polémique « #RaceBlanche » près d’une semaine plus tard. L’animateur de France 2, qui avait invité Nadine Morano dans son émission On n’est pas couché diffusée samedi 26 septembre, se sent « un peu coupable » après le tollé qu’ont suscité ses propos.

Dans son émission quotidienne Les Grosses têtes sur RTL, l’animateur évoque la « comète Morano » qui s’est « désintégrée » sous ses yeux, sous les rires de ceux qui l’entourent.

« Je vais vous le dire, je suis malheureux pour elle, je vous jure. Je me sens coupable en fait, je vous jure. Je n’y suis pour rien au fond. Je n’ai rien forcé à quoi que ce soit mais je me sens un peu coupable parce que je l’aimais bien cette femme », a-t-il déclaré lors de l’émission de jeudi 1er octobre. Il parle ainsi de Nadine Morano au passé, son éviction des régionales signifiant là le début de sa mise à l’écart politique… que les téléspectateurs consternés par les déclarations de l’eurodéputée y voient en revanche d’un bon œil.

http://www.saphirnews.com/Crash-de-la-comete-Morano-Ruquier-un-peu-coupable_a21367.html
***************************************************

Une opération tous voilés pour aller voter au Québec.

Un succès inattendu. Suite à la décision de la Cour d’appel fédérale du 15 septembre confirmant l’autorisation du port du niqab pour voter, Catherine Leclerc simple citoyenne résidente de Longueuil a lancé un mouvement sur Facebook qui a pris de l’ampleur. Elle invite à venir déposer un bulletin dans l’urne le visage couvert à l’occasion des prochaines élections du fédérales du 19 octobre.

« Pour que ça prenne cette ampleur là, c’est parce qu’il y a un malaise, et que ça bouillait (…). Je ne suis pas toute seule à penser ça, on prêche l’absurde par l’absurde », explique l’instigatrice de l’opération dans les colonnes du Journal de Montréal le 30 septembre.

« Cet évènement n’est ni en faveur ni ne condamne aucune religion ou groupe. Nous sommes pour l’exercice de la démocratie dans la laïcité et dénonçons les symboles religieux (toutes religions confondues) qui représentent l’inégalité », explique-t-elle sur Facebook. Son mouvement lancé en protestation de la loi contre le niqab dans les cérémonies d’assermentation rassemble – virtuellement – près de 8 000 personnes à ce jour qui annoncent aller voter le visage couvert. Sa page a été partagée plus de 150 000 fois.

Certains de ses soutiens, ne manquant pas d’humour, ont même posté des photos avec le visage couvert de masque ou de sac à patate. L’auteur elle-même a partagé un tutoriel pour montrer comment porter le niqab. Selon l’institution Élections Canada, tout citoyen canadien peut voter le visage couvert que ce soit avec un niqab, foulard, sac à patates… S’il refuse de se dévoiler pour vérification de son identité, il n’aura qu’à porter serment, montrer une pièce d’identité et justifier de son adresse. A l’approche des élections, Élections Canada a fait savoir qu’aucune mesure spéciale ne sera prise si des milliers de personnes viennent voter intégralement voilées.

Les partis politiques sont discrets sur cette question. Seul le Parti conservateur du Canada a rappelé par courriel que s’il est élu, il déposerait dans les 100 jours un projet de loi pour forcer la prestation du serment de citoyenneté à visage découvert. Du côté du Bloc québécois, on prend clairement position en faveur du vote à visage découvert.

Le débat autour du niqab inquiètent les musulmans qui déplorent une hausse des actes islamophobes. « On est tannés que des choses aussi marginales que le port du niqab soient instrumentalisées pour obtenir des gains politiques. Il y a clairement un malaise au Canada par rapport à une minorité religieuse », déplore Haroun Bouazzi porte-parole de l’Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec (AMAL) jeudi 1er octobre.

Bonne nouvelle toutefois, le Parlement du Québec a dénoncé à l’unanimité l’islamophobie.

http://www.saphirnews.com/Une-operation-tous-voiles-pour-aller-voter-au-Quebec_a21365.html
****************************************************

Face au problème de Nadine Morano, Guaino reporte son rapport sur l’islam.

Des Républicains veulent faire preuve de précaution. Après les propos de Nadine Morano sur la « race blanche », Henri Guaino a décidé de reporter son rapport sur l’islam. Prudent, l’auteur du fameux rapport sur l’islam de France, fruit de la journée de réflexion organisée par les Républicains en juin dernier, semble vouloir éviter toute parole malheureuse.

« J’ai été chargé d’un rapport avec Gérald Darmanin sur l’islam. Premièrement, nous avons refusé de le rendre dans ce contexte, on va attendre, hein puisque le contexte est terrifiant avec les réfugiés, la violence du débat, voilà… », se justifie-t-il désormais. Pour lui, les attaques contre sa camarade politique et députée européenne relève d’une « chasse aux sorcières », même s’il a condamné ses propos.

Avant l’été, Henri Guaino s’était pourtant agacé que le choix de plancher sur l’islam n’ait pas été mieux assumé par son parti. En effet, la journée de débat public annoncée au départ s’est terminée en demi-journée de travail à huis clos. Tout en condamnant le dérapage de Nadine Morano, il a affirmé que « la question de la religion n’est pas pour moi une vraie question. Mais la question du mode de vie, des mœurs, de la façon de vivre ensemble, c’en est une, et dont il va falloir que l’on parle avec ceux qui ont du mal à la partager ».

La raison de cette soudaine approche prudente, Henri Guaino la justifie dans l’angoisse identitaire qui gagne, selon lui, la population. « Je pense que ça crée une angoisse chez beaucoup de gens. Pourquoi ? Parce que nous vivons en même temps ce que vous appelez « la coloration », où nous vivons une période d’insécurité culturelle, d’insécurité identitaire, on appelle ça comme on veut, qui vient se rajouter à l’insécurité économique, sociale », explique-t-il en parlant de l’arrivée massive de réfugiés en Europe.

« Et dans cette insécurité là, tout signe d’un changement brutal de mode de vie est pris comme une angoisse supplémentaire. Moi, je ne crois pas du tout que la France soit raciste. C’est sans doute un des pays les moins racistes dans l’Histoire », tient-il à souligner. Des propos dignes de sa ligne politique mais qu’il ne veut pas plus développer en ce moment, à l’occasion de la sortie du rapport, pour ne pas mettre de l’huile sur le feu. Après les propos de Morano, de nouvelles sorties chocs seraient donc à attendre prochainement…

http://www.saphirnews.com/Face-au-Moranogate-Guaino-reporte-son-rapport-sur-l-islam_a21364.html

Laisser un commentaire