MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone
octobre 2015 – MouslimRadio

Flash info du 19 Mouharram 1437.

Flash info du 19 Mouharram 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

43 corps de migrants découverts sur les côtes libyennes.

Sur des plages proches de Tripolie, la capitale libyenne, quarante-trois corps ont été découverts ce week-end. Il s’agirait de migrants originaires de différents pays d’Afrique.
Des corps retrouvés sur les plages libyennes.

Depuis samedi, les autorités libyennes ont retrouvé près de 43 cadavres sur les plages à l’est de la capitale Tripoli, d’autres pourraient encore être découverts après le naufrage de leur embarcation selon le Croissant-Rouge libyen. « Des habitants de la région nous ont prévenu de la présence de cadavres sur les plages autour du port de Zliten (160 km à l’est de la capitale). Nous y avons découverts d’abord 25 corps puis quatre autres », a déclaré le porte-parole du Croissant-Rouge Mohammad Al-Misrati.

Peu d’informations sur les pays d’origines des personnes décédées ont été communiquées, cependant l’agence de presse officielle des autorités libyennes de Tripoli a dévoilé que ces migrants viendraient de différents pays d’Afrique.
Quatorze autres corps…

Près de la ville portuaire de Khoms, à 40 km à l’ouest, c’est 14 autres corps qui ont été découverts selon le Croissant-Rouge libyen. « Des informations nous sont parvenues en matinée sur la présence de cadavres sur la plage de Siline » près de Khoms, a indiqué Fawzi Abdel-Aal, porte-parole du Croissant-Rouge libyen à Khoms, selon qui il s’agirait de migrants originaires de pays africains. Les victimes se trouvaient à bord d’une embarcation qui a fait naufrage près de Zliten.

En tentant de rejoindre l’île italienne de Lampedusa, qui n’est située qu’à un peu plus de 300 kilomètres des côtes libyennes, beaucoup de migrants risquent leur vie. La Libye est donc devenue ces dernières années une plaque tournante de l’immigration vers l’Europe.

43 corps de migrants découverts sur les côtes libyennes


***************************************

Palestine : Le jeune palestinien Ahmed rétablit la vérité.

Le 12 octobre dernier, le monde entier fut témoin du martyr qu’a enduré Ahmed, 13 ans à peine, accusé d’avoir tenté de poignarder un israélien. Ramallah News, rapporte une version bien différente, et pour cause, l’avocat d’Ahmed s’est exprimé pour rapporter le témoignage de ce tout jeune garçon.
Mort aux arabes

Ahmed, alors gravement blessé, gisant à même le sol, et son cousin présent au moment des faits ont été arrêtés par la police israélienne à Jérusalem, ce fameux 12 octobre dans l’après midi. Après un séjour à l’hôpital, Ahmed, lui sera transféré dans la prison de Hasharon. C’est dans cette geôle qu’il confiera à son avocat la vérité et les souffrances infligées dont il a été victime. Ce qui lui est conté est bien loin de ce que les médias et les autorités israéliennes ont cherché à faire croire. Il nous révèle qu’Ahmed a cherché à fuir un véhicule qui fonçait vers lui à toute allure. Pour échapper à cette traque d’un nouveau genre, il a couru vers les voies ferrées d’une ligne de tramway. La scène est d’une telle violence qu’Ahmed ne comprend pas tout de suite ce qui est en train de lui arriver. Autour de lui, plusieurs israéliens « armés de grands bâtons » se ruent pour l’assaillir de grands coups à la tête. Tombé sur le sol, la tête en sang, il sent encore son visage et tout son corps être martelés par des pieds et des mains qu’il ne discerne pas. Baignant dans son sang et peu avant de perdre conscience, il entend, en plus d’insultes obscènes, des menaces de morts :

Tuez le ! tuez le ! Mort aux arabes !

Un supplice en continu.

A son réveil, dans un hôpital israélien, il est enchainé à son lit et ce qu’il va y subir démontre le silence complice du corps médical. La police présente dirige autant d’insultes à son égard que de coups lui causant beaucoup de douleurs.

Un policier en civil est entré dans ma chambre d’hôpital en m’adressant les insultes les plus ignominieuses, en me souhaitant la mort.

Dans cet hôpital, exit de toute dignité, s’alimenter s’apparentait plus à une option qu’à un besoin vital. Etant menotté, se nourrir devenait impossible si l’on considère qu’aucune personne ne lui a proposé son aide. Les accès aux toilettes lui étaient systématiquement refusés. En conséquence, il devait se contenter d’une bouteille pour uriner. La liste est bien longue, et c’est dans « cette geôle bis » qu’Ahmed a vécu un calvaire pendant une semaine avant d’être conduit vers la prison de Ramla. Le lendemain de son transfert, malgré son état, Ahmed est pieds et mains liés sur une chaise subissant l’interrogatoire corsé d’un détective qui s’emploie plus à l’insulter et le maudire qu’à lui poser des questions.

La voix de ces enfants, qu’un Etat tortionnaire cherche par tous les moyens à faire taire, résonnent si fort dans leurs cœurs qu’elles parcourent le monde entier laissant aux témoins le choix. Le choix de s’associer « au silence » ou celui de le dénoncer.

Le jeune palestinien Ahmed rétablit la vérité


**************************************

Maroc : La plus grande centrale solaire du monde en construction !

Le Maroc, déjà connu pour son important investissement dans l’énergie solaire, vient de se lancer dans un projet de grande ampleur qui pourrait permettre d’alimenter en électricité pratiquement la moitié de sa population. En effet, une centrale solaire de la superficie de Rabat (117km²) est en construction dans la région de Ouarzazate.
Autosuffisant en ressources.

Pour cet énorme projet, le Maroc n’a pas lésiné sur les moyens. Ce sont près de 9 milliards de dollars qui sont investis par le pays pour mettre en place de 500 000 miroirs paraboliques disposés sur 800 lignes. Ces panneaux en verre de 12 mètres de haut suivent le déplacement du soleil afin de capter et de concentrer les rayonnements tout au long du cycle solaire quotidien (leur température s’élève à 393°C). Cette technologie, moins répandue et plus coûteuse que les panneaux solaires habituels, permet de produire de l’énergie même après le coucher du soleil et témoigne de la volonté du Maroc de réaliser un projet viable. La fin des travaux est prévue pour 2020 et la centrale devrait permettre à ce moment la la production de 580 MW par an, ce qui correspond environ à l’alimentation de 1 million de foyers. Le royaume ne souhaite pas s’arrêter là et vise l’autosuffisance en ressources. Un autre grand projet qui est à l’étude est le travail de dessalement de l’eau, un sujet important dans un pays de plus en plus touché par la sécheresse.

Le Maroc prépare le terrain pour le futur proche et anticipe la raréfaction du pétrole et l’augmentation des dépenses liées à l’importation. De plus cet investissement en énergie propre ne peut qu’être salué, tout comme la volonté d’autonomie. Les pays maghrébins, et africains dans leur ensemble, doivent tendre à l’autonomie afin de ne plus dépendre du bon vouloir occidental et de construire leur propre économie.

Maroc : La plus grande centrale solaire du monde en construction !


********************************
Islamophobie en belgique : Témoignage d’une maman musulmane molestée à la foire de Liège.

Une mère de famille et sa fille portent plainte contre des forains de la Foire de Liège. Elles ont été molestées dans une attraction. Elles portent toutes les deux le voile et elles dénoncent des actes islamophobes. Un dossier est ouvert au Centre pour l’égalité des chances. Vincent Jamoulle et Marc Evrard les ont rencontrées pour le RTL info de 19H.

Samedi dernier, la mère de famille est montée avec sa fille et son petit-fils de trois ans dans un train fantôme. Une attraction plongée dans le noir où une personne vient vous surprendre en vous touchant la tête. Pour cette dame et sa famille, les choses se sont mal passées.

« On s’est vraiment acharné sur ma fille et sur moi. On nous a attrapés avec la main à travers le foulard et on a carrément arraché le foulard à l’arrière », décrit la dame avant de poursuivre son récit.

« Comme je noue mes cheveux longs avec une pince, ils ont saisi la pince et ont fortement secoué ma tête. Ils ont continué à arracher mes cheveux malgré mes cris », ajoute-t-elle.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Une maman a été victime d’islamophobie à la foire de Liège

Islamophobie : Témoignage d’une maman musulmane molestée à la foire de Liège (Vidéo)


***********************************************

Palestine : Le prince saoudien envisage d’aider Israël contre une possible Intifada.

Mardi 27 octobre, le prince saoudien Al-Walid ben Talal a déclaré son futur soutien à Israël si une Intifada éclate avec les Palestiniens.

« Je me rangerai du côté de la nation juive et de ses aspirations démocratiques, dans le cas du déclenchement d’une Intifada palestinienne et j’userai de toute mon influence pour briser les initiatives arabes sinistres visant à condamner Tel-Aviv, parce que je considère l’entente israélo-arabe et une future amitié comme nécessaire pour empêcher l’extension dangereuse de l’Iran », a-t-il expliqué au quotidien koweïtien Al Qabas.

Il affirme également que l’Arabe saoudite doit revoir ses engagements régionaux et tracer avec Israël une nouvelle stratégie contre l’influence grandissante de l’Iran dans la région du Golfe.

« L’ensemble du conflit au Moyen-Orient équivaut, de mon point de vue, à une question de vie ou de mort pour l’Arabie Saoudite, et je sais que les Iraniens cherchent à renverser le régime saoudien en jouant la carte palestinienne », a-t-il ajouté, lors d’une tournée en soutien aux rebelles saoudiens qui combattent en Syrie.

Il estime qu’Israël et l’Arabie saoudite doivent s’unir pour déjouer les complots de Téhéran.

http://oumma.com/221894/prince-saoudien-envisage-d-aider-israel-contre-une-po
*************************************************

Palestine : Des passagers israéliens d’Iberia outrés par le mot « Palestine » prononcé par le pilote.

Une nouvelle fois, un pilote vient de déclencher l’ire des négationnistes israéliens en prononçant le mot « Palestine » dans son annonce d’atterrissage à Tel Aviv.
Cette fois-ci c’est sur un vol de la compagnie espagnole Iberia qu’un tollé a été déclenché quand des passagers israéliens ont entendu « Bienvenue en Palestine ».

« Tandis que plusieurs d’entre se sont mis dans une colère noire, décidant carrément d’en découdre avec le pilote qui a dû s’enfermer dans le cockpit, d’autres se sont retrouvés dans la prostration la plus totale », écrit le quotidien israélien Yedioth Aharonoth.

La compagnie espagnole a quant à elle affirmé que les passagers avaient dû mal comprendre….

C’est tout de même extraordinaire : Israël a détruit les aéroports permettant de se rendre directement en Palestine et bloque le port de Gaza, tirant sur les bateaux qui tentent de s’en approcher. Ce qui fait que non seulement on ne peut plus entrer dans Gaza mais que l’on ne peut se rendre dans le reste de la Palestine occupée qu’en passant par Tel Aviv, à condition de ne pas le dire et de ne pas être refoulé.

La Palestine n’apparaît pas sur les cartes israélienne de la région. Le mot Palestine est donc tabou et quiconque le prononce est un dangereux antisémite qui met en danger la sécurité d’Israël !

Et l’on voudrait qu’on cesse d’appeler au boycott d’Israël ?

http://oumma.com/221890/passagers-israeliens-diberia-outres-palestine-prononc

Flash info du 18 Mouharram 1437.

Flash info du 18 Mouharram 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Ile de France : une école musulmane ouvre enfin ses portes.

Bonne nouvelle pour les musulmans d’île de France ! Le projet d’école musulmane lancée par une association a enfin reçu l’agrément de l’Etat.

La route fut longue avant de parvenir à cet accord de l’Etat. En effet, depuis avril dernier, l’association est dans l’attente d’un numéro d’agrément puisque la déclaration d’ouverture de l’établissement avait déjà été reçue. Seulement voilà, les responsables de l’association ont dû patienter et batailler pour obtenir ce fameux numéro, qui comme le souligne le CCIF, n’est obtenu que par « simple inscription de l’établissement dans les registres académiques ».

A la rentrée 2015, l’association toujours en attente de ce numéro a décidé de faire appel au CCIF. Les mails et courriers envoyés par l’association en quête de réponse demeuraient alors sans retour. Lorsque le CCIF contacte le rectorat, l’instance rétorque que l’absence de réponse de sa part était due à « un manque d’effectif qui les aurait empêché de suivre le dossier ».

Un mois après l’intervention du CCIF, soit le 9 octobre dernier, l’association musulmane informe de l’ouverture de l’école puisque le rectorat a enfin daigné répondre à leur demande. Al hamdouliLlah, l’établissement privé musulman va pouvoir ouvrir ses portes après une longue attente. Bravo aux responsables de l’association pour leur engagement sans faille ainsi qu’à l’équipe du CCIF pour son soutien à la communauté.

Ile de France : une école musulmane ouvre enfin ses portes


*********************************************

Une fête qui n’est pas la nôtre, Halloween c’est pour les autres.

samedi 31 Octobre, nombreux sont ceux, petits et grands, qui fêteront Halloween à travers le monde. Malheureusement, certains de nos frères et sœurs célèbrent cet événement, même si cela est fait « sans convictions ». Or, il est interdit dans notre religion d’honorer cette tradition. Pour le comprendre, retournons aux origines de cette fête avant de nous arrêter sur les preuves nous interdisant de la célébrer, en nous basant sur la parole d’Allah et de Son Messager (‘alayhi salat wa salam).
Halloween une fête païenne dérivée en tradition chrétienne.

Tout le monde connaît le nom de cette fête si répandue à travers la planète, de même que les rituels qui la composent : se déguiser pour faire peur, sonner aux portes, réclamer des bonbons ou faire une mauvaise farce. Bref, les formes de cet événement sont bien connues mais quand est-il du fond ? Savons-nous ce qu’est réellement la fête d’Halloween ? Quelles sont ses origines ?

À la base, Halloween est l’héritage d’une fête païenne, connue sous le nom de Samain. Elle était également célébrée par les celtes et avait pour finalité d‘honorer le nouvel an. La fête de Samain s’étendait sur les sept derniers jours de l’année. Les païens croyaient que durant cette période, des rencontres pouvaient avoir lieu « entre certains hommes et les dieux ».

Puis, c’est au 8ème siècle que les papes Grégoire III et Grégoire IV ont instauré la fête de la Toussaint le 1er novembre, qui « honore tous les saints, connus et inconnus ». Cela a donc inscrit Halloween dans le christianisme, entraînant ainsi un syncrétisme entre la fête païenne et la fête chrétienne.

Le nom « Halloween », de par ses origines anglo-celtes, vient de la contraction anglaise « All Hallows Eve » qui signifie en anglais contemporain « the eve of All Saint’s Day », autrement dit « la veillée de la Toussaint ». La signification du terme Halloween nous confirme que cette fête est directement liée à la célébration des « saints » chrétiens. En bref, Halloween est une fête purement et simplement chrétienne, aux origines païennes alliant ainsi mécréance, polythéisme et associationnisme, qu’Allah nous en préserve !
Halloween une festivité… mais pas pour notre communauté.

Les explications des origines de cette fête devraient amplement suffire afin de convaincre les musulmans qui la célébraient de ne plus le faire. En effet, cette tradition va à l’encontre du principal fondement de l’Islam à savoir l’unicité d’Allah.

Or, certains affirment que pratiquer les rituels de cette fête ne signifie pas forcément partager les convictions qu’elle sous-tend. Ils expliquent donc qu’ils la célèbrent « pour faire plaisir aux enfants » ou encore « pour faire comme les autres, pour suivre le mouvement »… Nous répondrons à nos frères et sœurs à travers trois points incha Allah.

Tout d’abord, nous n’avons que deux festivités à savoir l’Aïd al fitr et l’Aïd al Adha. En dehors de ces deux fêtes, nous n’avons pas le droit de célébrer une autre tradition. C’est en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit au sujet des deux fêtes de l’Aïd « Toute nation a ses festivités et voici les vôtres ». Ainsi, il ne s’agit plus de « faire plaisir aux enfants » mais de suivre la voie du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Par ailleurs, nous ne devons pas ressembler aux non-musulmans. Au delà de cela, nous devons faire en sorte de nous différencier d’eux, pour ne pas faire partie d’eux. En effet, d’après ‘Abdullah ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée), le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui ressemble à un peuple fait partie d’eux » (Abu Dawud). Les ahadiths allant dans ce sens sont nombreux. Pourquoi « faire comme les autres » si c’est pour se retrouver avec eux dans le feu éternel ? Qu’Allah nous en préserve !

De plus, cette fête basée sur le polythéisme représente un danger pour notre foi ainsi que pour celles de nos enfants. En effet, même si cela se fait de manière inconsciente, nous finissons par « prendre goût » à cette festivité, comme si elle nous procurait un quelconque bien-être. Notre Seigneur a dit : {Mais vous préférez plutôt la vie présente, alors que l’au-delà est meilleur et plus durable} (Sourate 87 : Versets 16-17). Le plaisir que nous pouvons ressentir en fêtant ce genre d’événement n’est que tromperie et jouissance éphémère, embellies à nos yeux par Shaytan le lapidé afin de nous éloigner de l’Unicité d’Allah et de notre véritable but sur terre.

Rappelons-nous qu’Allah a menacé ceux qui préfèrent la vie présente et ce qu’elle contient comme biens matériels mais également comme festivités. C’est en ce sens qu’Il a dit : {Voilà ceux qui échangent la vie présente contre la vie future. Et bien, leur châtiment ne sera pas diminué. Et ils ne seront point secourus} (Sourate 2 : Verset 86).

Faisons en sorte de nous éloigner de ce qui entraînera notre perte dans cette vie et dans l’Autre incha Allah. Ainsi, ignorons la fête d’Halloween qui n’est pas pour nous, d’autant plus qu’elle n’engendrera que de mauvaises conséquences.

Qu’Allah nous éloigne de l’associationnisme et de toutes les formes de tentations. Puisse-t-Il nous pardonner et nous faciliter l’accomplissement de bonnes actions.

Une fête qui n’est pas la nôtre, Halloween c’est pour les autres


************************************************

Incarcéré au Maroc, Ali ARRAS est hospitalisé en soins intensifs.

Retour sur une affaire qui fait de plus de plus en bruit sur les réseaux sociaux et en Belgique. La mobilisation redouble d’effort pour réclamer la libération d’un innocent. Celle d’ un Belgo-Marocain de 53 ans, Ali ARRAS emprisonné à Salé II depuis plusieurs années et qui subit régulièrement des sévices en prison. Il a entamé une grève de la faim le 25 août dernier pour protester contre son incarcération, tôt mardi matin il a été transporté d’urgence à l’hôpital, son état de santé devenant préoccupant.
Manifestation pour Ali.

Ils étaient une centaine à s’être rassemblés mercredi devant l’ambassade du Maroc à Bruxelles pour soutenir la famille et demander des nouvelles de l’état de santé du prisonnier « politique » Ali ARRAS, qui a été transporté en soins intensifs à l’hôpital de Rabat. En vain ! Les autorités marocaines assurent qu’il est « bien soigné ».
Ali Arras avait entamé sa sixième grève de la faim en sept années d’incarcération. Il demande la fin des violences physiques, psychologiques infligées, et le droit à la visite consulaire.
« Je sais seulement qu’il est vivant », a déclaré sa soeur Farida.

Il est innocent. Si ce n’était pas le cas, je ne me mettrais pas dans un état pareil. On n’est pas de ce genre-là. On est des gens de principe et on sait que quand quelqu’un commet une erreur il faut qu’ils payent pour. ».

Elle rappelle que son frère a été reconnu innocent, le juge espagnol, Balthazar Garzon, avait en effet prononcé un non-lieu en 2009 après un d’enquête. Alors qu’il se trouvait à Melilla, il a été extradé (en 2010) vers le Maroc, qui l’a condamné, en 2012, à 12 ans de prisons pour « utilisation illégale d’armes » et « appartenance à un groupe ayant l’intention de commettre des actes terroristes ». Il assure que sa condamnation repose sur des aveux obtenus sous la torture. Il réclame depuis trois ans que la Cour de Cassation examine son dossier.
Ali ARRAS, lâché par les instances belges.

Nous avons interpellé toutes les autorités possibles et imaginables mais rien de concret n’a été entrepris, y compris par les autorités belges », regrette l’avocat.».

La condamnation en appel de Ali Arras s’est faite sur les déclarations d’un autre Belgo-Marocain, Abdelkkader Belliraj, qui faisait d’ARRAS un membre de son réseau alors que lui-même était condamné à perpétuité. Ali Aarrass nie formellement les accusations portées par Belliraj, également obtenues, semble-t-il, sous la torture.

Arras avait poursuivi la Belgique en référé devant les tribunaux bruxellois. Le ministère des Affaires étrangères lui refusait toute assistance consulaire au motif qu’il était binational et qu’une convention belgo-marocaine régissait la question.
L’avocat, Maitre Christophe Marchand de rappeler que Monsieur Arras est » belge et a fait son service militaire ». En première instance qu’en appel, les tribunaux avaient condamné la Belgique en 2014 à lui prodiguer cette assistance consulaire, mais les Affaires étrangères ont porté l’affaire en cassation, où les débats n’ont pas encore eu lieu. En attendant, le ministère, menacé d’astreintes par le jugement d’appel, a demandé à Rabat d’autoriser le consul belge à rendre visite à Ali Aarrass, mais les Marocains font pour l’heure, la sourde oreille devant des droits fondamentaux.
« Un rapport des Nations-Unies confirme qu’il a été torturé ».

Rappelle Alexis Deswaef, représentant de La Ligue des Droits de l’Homme (LDH).L’attitude de la Belgique suscite des interrogations alors que trois organisations internationales ont admis qu’Ali ARRAS avait été torturé en prison. En début de mois, le MRAX, La ligue des droits de l’Homme et Amnesty International ont lancé un nouvel appel pour demander la libération du citoyen belgo-marocain. Le MRAX souhaite que le gouvernement belge fasse pression auprès des instances marocaines pour au moins obtenir le droit de visite consulaire. Les humiliations et tortures ont été diffusés sur internet, les Nations Unies demandent sa libération immédiate en attendant la tenue d’un procès équitable.

Alexis Deswaef dénonce une discrimination des citoyens belges d’origine marocaine. « Le gouvernement se cache derrière le fait qu’il a la double nationalité ». « La nationalité prépondérante doit être prise en compte et c’est la nationalité belge. Il n’a jamais vécu au Maroc. Il faut savoir que toutes les personnes d’origine marocaine conservent leur nationalité marocaine, même si elles ne sont pas nées dans le pays. » Monsieur Arras est né en Espagne et est arrivé à l’âge de 15 ans en Belgique. Au Maroc, les associations de défense des droits de l’Homme continue également de demander sa libération, devant l’évidence que le prisonnier n’a aucune implication dans ce qui lui est reproché.
Le Maroc, interpellé par l’ONU, ne peut continuer à rejeter hermétiquement les diverses requêtes devant ce que le Groupe de travail des Nations Unies considère comme une détention arbitraire.
La famille continue son combat, sa sœur, Farida Arras, a annoncé mardi qu’elle entamait aussi une grève de la faim en soutien à son frère.

Incarcéré au Maroc, Ali ARRAS est hospitalisé en soins intensifs


*********************************************

Mohamed Abib, un père de famille, a été percuté et écrasé mortellement en se rendant à la mosquée.

Mohamed Abib, un quinquagénaire musulman, a été a percuté et écrasé mortellement en se rendant à la mosquée pour la prière du Fajr d’après islamic-events.be. Un chauffard, qui roulait à une vitesse excessive au volant d’une BMW Série 3, a fauché Mohammed ce dimanche 25 Octobre vers 05 h 50 dans la chaussée de Louvain à Bruxelles. Le père de famille est décédé sur place.

Selon la presse belge, un feu de signalisation, quatre véhicules en stationnement et la façade d’une habitation ayant au passage été endommagés.

Le chauffard a ensuite réussi à prendre la fuite à pied, abandonnant sur place sa passagère grièvement blessée dont les jours étaient considérés comme en danger lorsqu’elle a été transportée à l’hôpital.

Rapidement identifié, le fuyard qui a tué Mohamed Adib s’est rendu ce lundi à 13h, en présence de son avocat, à la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles.

Le conducteur a été inculpé d’homicide involontaire, coups et blessures involontaires ainsi que de délit de fuite. Le juge d’instruction l’a libéré sous conditions, notamment celle de suivre une formation auprès de l’Institut Belge pour la Sécurité Routière. Le parquet avait requis un mandat d’arrêt. G.A. est connu pour plusieurs faits, notamment d’alcool au volant, pour lesquels il doit comparaître devant le tribunal de police en novembre 2015.

C’est à Allah que nous appartenons et c’est vers lui que nous retournerons.

Mohamed Abib, un père de famille, a été percuté et écrasé mortellement en se rendant à la mosquée


***********************************************************

Projet de mosquée à Mantes-la-ville : les musulmans gagnent une manche contre le maire FN.

La communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines, propriétaire de l’ancienne trésorerie municipale, a confirmé à l’AFP la vente, annoncée par l’Association des musulmans de Mantes-Sud.

« Nous avons signé cet après-midi l’acte définitif d’achat de la trésorerie de Mantes-la-Ville et avons récupéré les clés », a indiqué à l’AFP le président de l’association cultuelle, Abdelaziz El Jaouhari.

Mosquée contre commissariat.

La future salle de prière est depuis plusieurs mois au centre d’un bras de fer tant politique que judiciaire entre l’association et Cyril Nauth, seul maire FN d’Île-de-France, élu en mars 2014, qui entend faire de ce local un commissariat.

L’actuel lieu de culte utilisé par l’Association des musulmans de Mantes-sud, un pavillon vétuste, doit être démoli.

L’ancienne majorité municipale socialiste avait décidé de racheter l’ancienne trésorerie à la communauté d’agglomération puis de la revendre à l’association. Mais le maire frontiste, qui avait fait de la lutte contre ce projet un point central de sa campagne, avait, une fois élu, dénoncé cette opération et refusé de signer la promesse de vente. La communauté d’agglomération avait alors décidé de céder directement le bâtiment à l’association.

Projet de mosquée à Mantes-la-ville : les musulmans gagnent une manche contre le maire FN


**************************************************

Des musulmans lynchés à mort et découpés en petits morceaux à Bangui.

Trois musulmans et un chrétien ont été lynchés jeudi dans la capitale centrafricaine, Bangui, ont rapporté des témoins, ce qui porte à 11 le nombre de personnes tuées cette semaine.

Selon des témoins, trois musulmans ont été attaqués jeudi à l’aube au moment de quitter le quartier PK5, enclave musulmane dans la capitale, pour entrer dans le sixième district, en secteur chrétien.

Deux d’entre eux ont été tués immédiatement : leurs corps ont été découpés en petits morceaux, précisent les témoins. Le troisième homme a réussi à s’échapper mais la foule l’a rattrapé et lui a jeté des pierres jusqu’à ce que mort s’ensuive. Son
corps a été abandonné près d’une église.

Une femme du sixième district souhaitant rester anonyme s’est dite sous le choc.

« C’est vraiment choquant ce que j’ai vu; même des enfants ont pris des pierres pour lapider un homme qui gémissait et implorait la pitié avant de mourir. Son cadavre se trouve encore près d’une Église dans le quartier », a-t-elle déclaré.

Des musulmans lynchés à mort et découpés en petits morceaux à Bangui


******************************************************

France : Photographiée par un inconnu, une musulmane voilée est ensuite agressée puis arrêtée par la police.

Alors qu’elle s’apprête à faire ses courses chez Ikéa en région parisienne, Mme M, est photographiée par un homme d’une trentaine d’années. Surprise, elle va à sa rencontre et lui demande s’il l’a réellement prise en photo, ce à quoi il répond oui, sans aucune gêne.

Mme M lui demande de supprimer la photo immédiatement, en lui indiquant que ce qu’il vient de faire est contraire à la loi.

« Je fais ce que je veux » lui répond-il alors, en ajoutant qu’elle ne connait rien à la loi.

Le ton monte. Il la tutoie. Elle lui demande de la vouvoyer, et réitère sa demande.

« On ne voit rien, t’es qu’un bras noir, Belphégor, de toute façon t’es déjà sur internet, je combats ton projet politique » lui rétorque-t-il.

Mme M est musulmane, et ça se voit.

Elle tente de garder son calme. Elle lui explique qu’elle n’a rien à voir avec la politique, qu’il ne faut pas faire d’amalgames, et lui demande pour la énième fois de supprimer la photo.

Toujours plus agressif, il continue de plus belle et se met à crier qu’elle veut instaurer la chariah en France, qu’elle est du côté de Daesh et qu’elle veut égorger les non-musulmans.

Choquée, Mme M lui demande encore une fois de supprimer la photo. Hors de lui, l’individu la menace:

« Commence à te taire parce que je vais vraiment m’énerver ».

Témoins de la scène, trois personnes s’interposent et demande à l’homme de se calmer et de supprimer la photo. L’homme continue à s’énerver et à insulter Mme M.

La police arrive. Ils sont cinq.

Les policiers demandent à Mme M de poser son sac et de ne pas bouger. C’est alors qu’ils commencent à la fouiller et à la palper en la questionnant :

« Êtes-vous armée ? Avez-vous proféré des paroles en arabe type ‘Allahou Akbar’? ».

L’homme, lui, a quitté les lieux avant la présence policière.

Un policier indique à sa collègue de s’attarder sur ses mollets « parce qu’il a dit qu’elle était armée aux mollets ».

Tout s’explique.

L’homme, en plus d’avoir pris en photo Mme M, de l’avoir diffusée sur internet, de l’avoir insultée et menacée, a appelé la police en prétendant à tort que la victime serait dangereuse et armée.

Mme M est choquée et en pleurs. « Il a le droit de la prendre en photo. Par contre il n’a pas le droit de la diffuser sur internet » continue un policier sans pour autant tenter de la rassurer.

A aucun moment les insultes, les menaces ou la dénonciation calomnieuse de l’homme ne sont évoquées.

Mme M a été agressée verbalement par un homme qui l’a préalablement photographiée pour alimenter un site de diffusion d’idées discriminatoires et islamophobes et s’est livré à une dénonciation calomnieuse à son encontre. A aucun moment la police n’a inquiété l’agresseur. A aucun moment elle n’a demandé à la victime si elle voulait porter plainte, alors qu’elle dispose du numéro de téléphone de l’agresseur et qu’elle pourrait par conséquent accéder à son identité.

La dénonciation calomnieuse à laquelle s’est livré l’agresseur semble être devenue légale. Le CCIF, qui a été saisi de l’affaire, et a encouragé la victime à porter plainte, ce qu’elle a fait.

Photographiée par un inconnu, une musulmane voilée est ensuite agressée puis arrêtée par la police


***********************************************

conférence-débat – Les musulmans importent-ils le conflit israélo-palestinien en France ?

L’argument de l’importation du conflit israélo-palestinien en France est régulièrement utilisé pour clore le débat sur les exactions commises par l’entité sioniste et empêcher les initiatives en faveur de la Palestine. Une conférence-débat est organisée :

Dimanche 1er novembre 2015 à partir de 14h.
Salle le Magallon – 4 bd du Magallon 13015 Marseille.
Métro Bougainville – Entrée libre.

[CONFERENCE-DEBAT] Les musulmans importent-ils le conflit israélo-palestinien en France?


***********************************************

Iran : encore une nouvelle condamnation à mort pour un prédicateur sunnite.

La Cour suprême iranienne a confirmé cette semaine la condamnation à mort d’un prédicateur arrêté en 2009. Shahram Ahmadi est accusé d’ »inimitié envers Dieu » car musulman sunnite.

Le tribunal a rendu le verdict final pour Shahram Ahmadi en prison depuis 2009 pour la simple raison d’être un prédicateur sunnite. En 2012, son frère cadet, Bahram Ahmadi, avait déjà été exécuté, avec cinq autres prédicateurs sunnites.

Shahram Ahmadi a été arrêté en 2009 alors qu’il rentrait chez lui. Les forces de sécurité iraniennes lui ont tiré dans le dos avant de le frapper et lui casser le nez.

Après des mois de détention en isolement, sous torture physique et psychologique, il a été amené devant un tribunal en 2012. Le procès n’a duré que 5 minutes et Shahram n’a pas été autorisé à parler ou à se défendre. En 5 minutes, le juge Muhammed Mogheseh l’a condamné à mort.

En Juillet 2015 sa condamnation à mort a été annulée, mais il a été condamné à mort à nouveau par le même juge dans la même cour, et il a été informé par son avocat que sa peine a bel et bien été confirmée le 25 octobre 2015.

Le frère de Shahram Bahram a été exécuté le 27 Décembre 2012, en même temps que 5 autres prisonniers qui étaient des amis proches de Shahram. Lorsque la mère de Shahram et Bahram Ahmadi est allée rendre visite à ses fils en prison en 2013, elle ne voyait que Shahram et ne savait pas que son plus jeune fils avait été exécuté. Elle ne l’a découvert qu’après. Elle s’est évanouie. Sur le chemin de l’hôpital, elle a eu un accident de voiture et lorsqu’elle se réveilla de son coma, elle a perdu l’usage de la moitié de son corps, paralysé.

Shahram souffre d’une maladie de l’intestin et d’une infection des reins. Il a perdu l’un de ses reins quand il a été arrêté et fusillé. Son deuxième rein est infecté à cause des mauvaises conditions de détention et la torture de ses geôliers.

Il souffre de fièvre et de diverses douleurs de forte intensité. Pourtant, Shahram est privé de soins médicaux et les autorités pénitentiaires refusent de le transférer dans un hôpital. Sa famille demande de l’aide et du soutien pour qu’il puisse avoir un juge et un procès équitable.

La minorité musulmane en Iran est largement discriminée par le pouvoir qui interdit toute démonstration de pratique islamique. Plus tôt dans l’année, un chef de tribu a été arrêté lors du mariage de son fils après avoir « osé » réaliser une prière en groupe.

Iran : encore une nouvelle condamnation à mort pour un prédicateur sunnite


****************************************************

«Les attaques contre des Juifs sont antisémites, comme le sont les attaques contre Israël», affirme le Pape François, selon le CRIF.

Le Congrès Juif mondial a rencontré le Pape François au Vatican lors de la célébration des 50 ans de la déclaration Nostra Aetate. Il s’est entretenu avec les associations juives et a fait un parallèle entre antisémitisme et antisionisme.

Le site du CRIF rapporte une rencontre entre de nombreuses organisations juives du monde et le Pape François. Ce dernier a souhaité rappeler la condamnation de l’antisémitisme par l’Eglise catholique.

Le Pape est ensuite allé plus loin, toujours selon le CRIF, en indiquant que les attaques directes contre l’existence de l’Etat d’Israël étaient, pour lui, une forme d’antisémitisme. Une manière de rendre impossible toute critique de la politique d’apartheid menée en Palestine occupée par l’entité sioniste.

« Il peut y avoir des désaccords politiques entre les gouvernements et sur des questions politiques, mais l’Etat d’Israël a parfaitement le droit d’exister, dans la sécurité et la prospérité « , a ajouté le Pape.

La position du Pape risque de faire grincer des dents à travers le monde musulman et au-delà. Israël est donc considérée comme un Etat juif que l’on ne peut pas critiquer sous peine d’être taxé d’antisémite. Une première dans le monde qui risque de faire débat à l’heure où des palestiniens sont exécutés dans les rues d’Hébron, Jérusalem ou Ramallah.

«Les attaques contre des Juifs sont antisémites, comme le sont les attaques contre Israël», affirme le Pape François (CRIF)


********************************************
Palestine : L’armée israélienne exécute un palestinien désarmé de 23 ans.

Un jeune palestinien de 23 ans a été tué par des militaires israéliens. La victime ne portait aucune arme selon les témoins de la scène.

Mahdi Mohtaseb a été tué par des soldats sionistes qui lui ont tiré dessus à plusieurs reprises. 11 fois selon les premiers témoignages. Pourtant, l’homme était désarmé, il venait de passer un chec- point israélien à Hébron sans encombre.

Évidemment, les forces israéliennes évoquent un homme armé d’un couteau. Mais les témoignages de palestiniens et d’activistes indépendants indiquent le contraire.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

L’armée israélienne exécute un palestinien désarmé de 23 ans | VIDÉO


***************************************

David Rachline du FN sommé par l’Etat de laisser la Mosquée ouvrir ses portes.

Le maire FN Davis Rachline se bat depuis plusieurs mois afin que la Mosquée du Var n’ouvre pas ses portes.

Pourtant, l’Etat vient de lui d’adresser une mise en demeure par le biais d’un courrier adressé à la municipalité de Fréjus pour lui enjoindre d’ouvrir, sous quinzaine, la mosquée nouvellement construite.

Le tribunal administratif avait déjà demandé une ouverture exceptionnelle pour la fête de l’Aïd en septembre.

David Rachline ne veut rien savoir et refuse de se soumettre à la décision de l’État. En effet, Il attend que le tribunal administratif, saisi sur le fond du dossier se prononce sur ce sujet.

De plus, il souhaite tenir un référendum afin que la population décide de l’ouverture de cet espace de prière ou non.

Quelle est cette fâcheuse habitude qu’ont pris certains élus du FN et d’ailleurs de se croire systématiquement au dessus des lois ?

David Rachline (FN) sommé par l’Etat de laisser la Mosquée ouvrir ses portes