MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 14 Dhou al hijjah 1436.

Flash info du 14 Dhou al hijjah 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Bousculade à Mina : la présence du fils du roi serait-elle à l’origine du drame ?

Si tel était le cas, cela pourrait être à l’origine de l’énorme bousculade qui a causé la mort de centaines de personnes et d’autant de blessés. La cause du drame le plus tragique depuis 25 ans serait du « au non respect des consignes » selon le ministère de la santé. L’enquête est en cours, mais cette tragédie soulève bien des questions. En effet, les premières données montrent que la fermeture d’un passage aurait conduit les pèlerins à se rediriger vers une autre route. Des sources évoquent notamment la présence du fils du Roi d’Arabie Saoudite sur les lieux, qui aurait joué un rôle central dans cette tragédie.

Le convoi de Mohamed Ibn Salman a-t-il joué un rôle dans ce drame ?

Alors que le chef du Comité du hajj, Khaled Al Faisal a blâmé « certains pèlerins de nationalité africaine », le ministre de la Santé saoudien, Khalid Al Faleh a, quant à lui, attribué cela au manque de discipline : « Si les pèlerins avaient suivi les instructions, on aurait pu éviter ce genre d’accident », a déclaré Khaled al-Faleh. Un accident dont le bilan s’est alourdit samedi : 769 morts et 934 blessés.
Une toute autre version est avancée par Fars News Agency et le quotidien libanais Ad diyar. D’après le journal arabophone, le convoi du Prince Mohammed Ibn Salman, actuel ministre de la Défense saoudienne, serait à l’origine de la bousculade.
Explication : le Prince Mohammed Ibn Salman serait arrivé jeudi 24 septembre sur le site de Mina pour assister à la première Jamarat escorté par 200 militaires et 150 policiers.

« Comme le convoi s’est dirigé à contre sens, pour arriver le plus vite possible, c’est à ce moment que le déferlement s’est développée le plus pour prendre de l’ampleur, jusqu’à provoquer cette bousculade meurtrière », affirme un site palestinien.

La présence du Vice-Prince héritier et de son convoi aurait nécessité un changement de trajectoire pour les pèlerins, provoquant la panique parmi ces derniers et la suite tragique que l’on connait.

Toujours selon le quotidien libanais, le ministre de la Défense saoudienne aurait été évacué après l’incident et les autorités saoudiennes chercheraient, pour des raisons évidentes, à étouffer l’affaire. Ces informations ont été qualifiées d’ « incorrectes » par les autorités saoudiennes.

Témoignage d’un pèlerin.

Des pèlerins ont expliqué la bousculade par la fermeture d’une route à Mina et la mauvaise gestion par les forces de sécurité du flux des fidèles.

Dans une vidéo publiée par Shehab News Agency, un pèlerin témoigne du drame humain.
« Vers huit heures du matin, nous avons effectué le rituel de la ‘lapidation de satan’, qui s’est bien déroulée ».
« Au moment du retour, nous sommes revenus par l’autoroute. C’est là qu’ils ont fermé le passage qui menait vers nos tentes », témoigne le pèlerin. « Nous avons donc rebroussé chemin pendant environ trois kilomètres », poursuit celui qui explique le drame par « un problème d’organisation de la circulation ».
« Après cela, ils nous ont dit que le passage était ouvert de nouveau. » C’est à ce moment-là que les pèlerins entament le chemin de retour vers le passage initialement fermé. « C’est là que les gens ont commencé à se bousculer », confie-t-il. « Nous avons vu des morts, des gens en train de se faire piétiner », explique-t-il, visiblement touché. Et de conclure : « C’est désolant qu’une chose pareille ait eu lieu », avant de fondre en larmes.

L’Iran, qui a payé le plus lourd tribut (136 victimes) et grande rivale de l’Arabie Saoudite, entend bien suivre l’enquête sur les causes de cet « incident tragique ». La plupart des chefs d’Etat ont exprimé leur affliction, leur solidarité au royaume saoudien reconnaissant les efforts accomplis pour permettre un bon déroulement du hajj.

Pour le grand mufti d’Arabie Saoudite, cheikh Abdelai Al Cheikh, la bousculade était hors du contrôle humain : « Vous n’êtes pas responsable de ce qui s’est produit (…) Vous n’avez pas à être blâmé. Le sort et le destin sont inévitables », a-t-il dit à l’adresse du prince héritier et ministre de l’Intérieur, Mohamed Ben Nayef, qui préside également la commission du hajj.

L’identification des victimes se poursuit et les familles des portés-disparus doivent s’armer de patience , ce qui prendra encore deux ou trois jours selon un diplomate marocain, le Maroc qui compte 87 personnes à avoir péri dans la bousculade.

Le pèlerinage s’achève, des leçons seront à tirer de ce drame, et le décret divin ne saurait être remis en question. « Certes nous sommes à Dieu, et c’est à Lui que nous retournons ».

Bousculade à Mina : la présence du fils du roi serait-elle à l’origine du drame ?


*********************************************************

Le Pape prie pour les musulmans après la bousculade meurtrière pendant le Hajj

Le Hajj 2015 a été endeuillé par une bousculade à Mina qui a fait plus de 700 morts parmi les pèlerins. Le Pape François a souhaité apporté son soutien aux musulmans lors d’une veillée de prières.

En visite à New-York, le Pape a exprimé son sentiment de proximité (avec les musulmans) face à cette tragédie » dans la cathédrale St-Patrick.

« En ce moment de prière, je m’unis avec vous tous pour prier Dieu, notre père tout-puissant », a-t-il dit.

Les propos du Pape François sur cette tragédie tranchent avec les commentaires des sites d’extrême droite qui se revendiquent de tradition chrétienne. Un bon pied de nez aux islamophobes.

La bousculade tragique à Mina (près de la Mecque) a ému le monde musulman. Plus de 717 pèlerins ont trouvé la mort dans des circonstances encore assez troubles. Cet accident a relancé les querelles entre saoudiens et iraniens. Ces derniers ont ouvertement accusé la monarchie des Saoud d’être responsable.

Le Moyen Orient est actuellement en pleine ébullition. Les conflits confessionnels qui opposent sunnites et chiites empoisonnent tous les évènements politiques et diplomatiques dans la région.

Le Pape prie pour les musulmans après la bousculade meurtrière pendant le Hajj


*******************************************************
Face à l’imam Rachid Abou Houdeyfa, intégristes chrétiens appelant à la croisade et « NotInMyName » musulmans.

La polémique autour des propos de l’imam Rachid Abou Houdeyfa sur la musique continue d’alimenter les débats sur la toile et ailleurs… Aux origines de ces attaques, un seul homme exilé au Japon : Boris Le Lay.

Ce militant breton est un intégriste chrétien partisan du choc des civilisations. Depuis quelques mois, il publie sur Youtube des analyses vidéos promotionnant notamment le « choc des civilisations » et des théories complotistes farfelues.

Dans sa dernière vidéo publiée le 26 septembre, Boris Le Lay appelle les chrétiens à la croisade contre les musulmans qu’il nomme « envoyés de Satan » ayant « déclaré la guerre au Christ « . Remettant au gout du jour un discours moyenâgeux, l’homme appelle ses sympathisants à se préparer « à une croisade pour repousser l’Islam, secte diabolique, de l’Europe chrétienne ».

Bernard Cazeneuve s’était rendu aux Etats-Unis en février dernier afin d’appeler les géants de l’Internet à combattre la propagande jihadiste. Devant les responsables de Google, Facebook, Apple et Twitter, le Ministre de l’Intérieur français avait exhorté ces firmes américaines à « une responsabilité partagée » pour combattre les tentatives d’ »endoctrinement sectaire ». Six mois après, le discours intégriste chrétien et l’appel au meurtre contre les musulmans français ne sont toujours pas inquiétés sur Internet comme le prouve la multiplication de comptes Youtube et Facebook appelant ouvertement à la croisade contre une partie de la population française.

Le plus grave dans cette affaire reste la reprise de cette vidéo par de nombreux médias mainstream tels que l’Express. Le journaliste Jérémie Pham-Lê, qui a récupéré et diffusé le montage vidéo contre l’imam de Brest, a simplement qualifié Boris Le Lay de « militant nationaliste breton » ! Une faute grave pour un auteur productif sur un site extrêmement visité comme celui de l’Express. A titre d’exemple, l’article inquisiteur contre Rachid Abou Houdeyfa se basant sur une vidéo tronquée a été partagé plus de 7 600 fois sur Facebook !

A noter aussi le retour des Not In My Name, des « musulmans complexés », « progressistes » et « réformistes » font depuis quelques semaines du « Abou Houfeyfa bashing » dans les médias et notamment à travers les radios s’adressant à la diaspora maghrébine. De Beur FM à Radio France Maghreb 2, les attaques contre l’imam brestois et d’autres prédicateurs au milieu de la tourmente notamment pendant le Salon Musulman du Val-d’Oise ne faiblissent pas. Cette fois ouvertement dans le même camps que Nadine Morano, les Femen ou encore Boris Le Lay, certains chroniqueurs de ces radios n’hésitent pas à s’en prendre ouvertement à l’imam sans même avoir pris le temps de regarder les différentes vidéos dans leur entièreté, préférant se baser sur des montages de propagandistes islamophobes.

A radio France Maghreb 2, on n’hésite pas à reprendre la rhétorique de Nadine Morano et des sites d’extrême droite en expliquant que l’imam fait du lavage de cerveau à des enfants, ce qui est très dangereux.

Au milieu de sophismes d’un niveau affligeant et d’analyses secondaires qui prouvent que la vidéo en question n’a même pas été vue dans son entièreté, l’un des chroniqueurs appelle tout d’abord à faire pression sur la direction de la mosquée pour empêcher l’imam de s’exprimer librement puis ensuite d’envisager d’autres méthodes sous entendant des actions judiciaires contre le religieux.

Les radios adressées à la diaspora maghrébine ont depuis quelques années compris le tournant religieux de la communauté musulmane. Une réislamisation qui a poussé ces dernières à réadapter leur discours et les sujets d’information. Pour autant, certains chroniqueurs (pas tous… Dieu merci) restent en partie déphasés avec la Communauté comme le prouvent les multiples attaques contre des religieux qui feraient selon eux du tort aux musulmans. Un « NotInMyName » de plus qui entraîne un « Abou Houdeyfa ou un Abou Anas » au même moment où ces derniers font face aux puissants réseaux islamophobes d’extrême droite.

Depuis, l’imam de Brest a répondu à ses détracteurs afin de rappeler qu’il était en droit de tenir un discours religieux au sein de sa mosquée n’en déplaise aux islamophobes.

Derrière la critique de l’avis religieux autour de la musique, se cache (à peine…) une volonté claire de s’en prendre à l’islam et ses fidèles. Boris Le Lay et les Femen n’ont jamais dissimulé leur islamophobie. Ce qui est plus inquiétant, c’est de retrouver dans le même camp de la critique hystérique, des militants maghrébins ou musulmans qui profitent de la situation pour continuer leur entreprise de déstabilisation contre l’imam brestois qui visiblement dérange de plus en plus les « NotInMyName » et les « réformateurs Kawakibi« .

Pour toute personne sensée, la question religieuse autour de la musique doit rester secondaire face aux attaques des sympathisants du choc des civilisations. Les désaccords et la diversité des avis doivent être débattus en interne et au calme… Loin, très loin des partisans d’une croisade moderne contre l’Islam et ses fidèles. Gageons que cet article poussera tous les détracteurs de l’imam Rachid Abou Houdeyfa à plus de retenu étant donné la période difficile qu’il traverse. Une situation qui doit nous pousser à l’union autour de la lutte contre l’islamophobie et non autour d’un avis juridique ou d’une personne…

Face à l’imam Rachid Abou Houdeyfa, intégristes chrétiens appelant à la croisade et « NotInMyName » musulmans


**************************************************************************

La France, « pays de race blanche » : le racisme de Nadine Morano s’expose.

Nadine Morano aurait pu prendre sa carte au Front National mais c’est au nom des « Républicains » qu’elle continue de tracer sa route, fidèle à elle-même : celle d’une femme politique en croisade contre l’islam et la présence musulmane en France et qui banalise toujours plus le racisme et la xénophobie dans la classe politique.

La France est « un pays judéo-chrétien, de race blanche » qui « accueille aussi des personnes étrangères » – sous-entendu, en vrac, noires, musulmanes ou « jaunes » – dans « sa grandeur », a-t-elle déclaré dans l’émission On n’est pas couché diffusée samedi 26 septembre. « La race blanche », quésako ? « C’est vous et moi ! », répond sans détour l’eurodéputée à Laurent Ruquier.

A ceux qui ne sont pas de « race blanche », « j’ai envie qu’ils aiment la France, qu’ils se sentent appartenir à une communauté nationale », dit-elle. Nadine Morano, une mauvaise VRP pour la France.

Yann Moix, qui a épinglé ses contradictions et son délire d’une « France éternelle », a bien tenté de faire entendre raison à la candidate aux primaires des Républicains. Sans succès. « Dès lors que vous voulez faire d’une religion (l’islam) une religion minoritaire, on n’est plus dans un Etat laïc. (…) La laïcité, c’est de ne pas se poser cette question », a fait part le chroniqueur.

Bien que les positions de Nadine Morano soit connue, la séquence télévisuelle, qui aura sans aucun doute sa place au prochain Y’a Bon Awards, est effarante.

http://www.saphirnews.com/La-France-pays-de-race-blanche-le-racisme-de-Nadine-Morano-s-expose-video_a21340.html

Laisser un commentaire