MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 6 Dhou al hijjah 1436.

Flash info du 6 Dhou al hijjah 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.islamatouswebradio.info
******************************************************************

La Sorbonne vient en aide aux réfugiés syriens.

Philipe Boutry, président de l’Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne et le procureur général du Qatar ont annoncé, dans un communiqué publié cette semaine, la signature d’un protocole pour l’accueil dans l’établissement d’une centaine d’étudiants réfugiés.

L’initiative de la Sorbonne.

Philipe Boutry assure que c’est bien leur université, « fidèle à ses valeurs de solidarité et d’humanisme », qui a œuvré en ce sens prenant la décision d’accueillir les réfugiés étudiants. L’Emir de l’Etat du Qatar, informé de ce projet, s’est très vite rapproché de l’université en leur proposant un soutien financier.

Dans le cadre de ce partenariat, 600 000 euros par an pendant trois ans seront versés à l’établissement et serviront à financer les frais d’hébergement et les dépenses de la vie courante des étudiants. Le 28 septembre prochain, date à laquelle les modalités du dispositif entreront en vigueur, les étudiants pour la plupart syriens feront d’abord l’objet d’une présélection par le rectorat de Paris sans aucun appui du Qatar. Les étudiants retenus se verront proposer un parcours de formation adapté à leur niveau d’études mais aussi en fonction de leur connaissance de la langue française.
Des avis mitigés.

Parce que Doha suscite toujours la polémique là où elle se trouve, ici, elle n’en est pas moins épargnée. La controverse se fait déjà ressentir parmi les étudiants eux-mêmes jugeant l’implication du Qatar légèrement agaçante. Bien que les syndicats étudiants ne se sont pas encore fait entendre à ce sujet, RMC nous rapporte les propos d’Adrien, membre de l’Unef :

Cela pose la question de l’indépendance des formations.

Certains étudiants craignent que ce mouvement financier provenant d’entreprises, de fondations ou de gouvernements étrangers, entrave leur indépendance. La question d’une éventuelle influence qatari supposée est belle et bien soulevée. Quant à Justina étudiante interrogée par RMC, pousse son interrogation sur le long terme se demandant si, après le cursus universitaire, les étudiants devront être reconnaissants envers un État qui n’a pas souhaité leur présence sur leur territoire ?

Bien que que certains étudiants se montrent critiques envers ce partenariat, sur la page Facebook de L’université Paris 1- Panthéon – Sorbonne, certains y affichent leur soutien se disant « fier de leur université ».

« De se dire qu’on les intègre, cela nous amène à être un peu plus fier de notre pays et de notre fac plus particulièrement », estime Miriama étudiante en droit et en philosophie.
La réponse de Nabil Ennasri.

Pour répondre à cette vague de critiques et d’interrogations, Nabil Ennasri, directeur de l’Observatoire du Qatar, précise que les Qataris estiment avoir pris leur part du fardeau, depuis maintenant plus de quatre ans, en ayant envoyé des milliards de dollars à l’opposition syrienne et aux réfugiés qui se trouvent dans des camps au Liban, en Jordanie ou en Turquie.

La Sorbonne vient en aide aux réfugiés syriens


************************************************************

Palestine : Journée de colère pour Al Aqsa.

Depuis dimanche, les tensions entre Palestiniens, défenseurs de la mosquée sacrée d’Al Aqsa, et les forces de police appuyées par le gouvernement israélien ne cessent de s’amplifier. Tout est parti d’une décision du ministre de la Justice israélienne de vouloir déloger les « mourabitounes » qui occupent la mosquée sacrée par des veillés de Coran et des cercles d’études. Une décision qui transgresse le statut quo de 1967 et qui menace d’interdire les musulmans de rester sur le site sacré lors de la visite réservée aux Juifs (de 7h à 11h). Inacceptable pour les « mourabitounes » . Leur crainte : que les juifs extrémistes s’y implantent et rasent la mosquée sainte d’ Al aqsa.
La ligne rouge a été franchie.

Les déclarations du gouvernement israélien de ne pas vouloir enfreindre le statut quo en vigueur depuis 1967 sont à l’opposé des agissements de ce dernier. Le cynisme avec lequel il rend responsable les manifestants palestiniens de la violence actuelle est consternante.

En effet, Israël a décidé le 8 septembre d’interdire le mouvement des « mourabitounes ». Dimanche matin, ils ont blessé et arrêté le directeur d’Al aqsa, Omar Qaswani, ont tenté de déloger les occupants de la mosquée, ont expulsé la garde jordanienne et ont bouclé le secteur pour mener une attaque contre les « lanceurs de pierre ». L’éternel prétexte d’attaque préventive prôné par Israël n’a pas eu l’effet escompté.

L’ONU et les Etats-Unis ont appelé à la retenue et au respect du statu quo. Le roi Abdallah de Jordanie –gardienne de l’esplanade des Mosquées-a accusé Israël de provocation et avertit : « si cela se produit encore (…), la Jordanie n’aura d’autre choix que d’agir », sans autre précisions. Le Roi Salman d’Arabie Saoudite a interpellé Barack Obama pour faire cesser les « attaques israéliennes » devant ce qu’il considère comme « une infraction contre les lieux saints musulmans ».
Nous sommes tous des mourabitounes.

Vendredi après la prière, 4000 personnes ont manifesté à Aman en Jordanie sous les slogans « Alqsa est en danger »; « Nous sommes prêts à tous sacrifier » ou encore « le peuple veut libérer la Palestine ». Des milliers d’autres personnes ont manifesté à travers le royaume pour signifier leur solidarité avec la Mosquée sacrée et dénoncer les « violations » israéliennes de l’esplanade des Mosquées.

Idem pour les territoires palestiniens. En Cisjordanie, des manifestants se sont soulevés aujourd’hui contre les tentatives israéliennes d’imposer sa loi sur l’esplanade des Mosquées en scandant « nous sommes tous des mourabitounes ». Un appel lancé par le mouvement de résistance Hamas pour une journée de colère pour défendre le site sacré suite aux confrontations de ces derniers jours. La police israélienne a répondu en renforçant ses effectifs à Al Qods.

Malgré les appels internationaux au calme et à appliquer le statut quo en paroles mais aussi en actes, le Premier ministre israélien a décidé de déclarer la guerre aux « lanceurs de pierre et d’engins incendiaires ». Le porte-parole du ministre de la Justice israélienne, Moshé Cohen, a confirmé à l’AFP que le recours aux snipers contre les lanceurs de pierre était à l’étude par la justice israélienne, pratique pourtant interdite jusqu’à présent dans la ville sainte. Le maire de la ville, Nir Barkat, est allé jusqu’à demander la construction de barrières de séparation entre les zones arabes et les zones juives de la ville.

Quelques soient les mesures qu’ils prendront, les palestiniens et les musulmans du monde entier ne permettront, ni le partage du site sacré, ni la souveraineté israélienne sur le troisième lieu saint de l’islam.

Journée de colère pour Al Aqsa


***************************************************

La mosquée de Fréjus ouvrira mais que le jour de l’Aïd.

Le bras de fer qui oppose la mairie de Fréjus et sa mosquée continue.

Le maire FN David Rachline qui n’avait pas déclaré d’opposition concrète à l’ouverture de celle-ci s’est vite trouvé en porte à faux avec son électorat et surtout le site Fdesouche qui a réussi à raviver le débat autour de la mosquée. Suite à la pression des réseaux sociaux et la médiatisation de l’affaire, la mairie a alors tout fait pour empêcher l’ouverture du lieu.

Énième rebondissement dans ce duel, la justice vient d’ordonner à la mairie de laisser la mosquée ouvrir ses portes le jour de l’Aïd. Une amende de 1000€ a également sanctionné l’opposition irrégulière de la mairie de Fréjus.

Cette affaire largement médiatisée cache en fait des centaines de blocages en France de mosquées ou d’écoles musulmanes opérées par des mairies ou des conseils régionaux qui n’ont pourtant aucun lien avec le FN …

La mosquée de Fréjus ouvrira … mais que le jour de l’Aïd

Laisser un commentaire