MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 27 Dhou al Qa'da 143

Flash info du 27 Dhou al Qa’da 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
http://www.islamatouswebradio.info

**********************************************

USA : elle se convertit après un voyage au Kenya.

Il y a quelques semaines de cela, nous partagions avec vous la conversion à l’Islam de Nicole Queen, une ancienne catholique, d’origine américaine. Elle s’était convertie à l’Islam après avoir visionné des vidéos à ce sujet. Aujourd’hui, nous vous parlons de Cindy Weber, également convertie et originaire du Wisconsin aux Etats-Unis.
De la recherche du bonheur…

Alors qu’elle avait reçu une éducation religieuse à l’église, cette sœur s’est intéressée à l’Islam il y a 23 ans de cela. C’est lors d’un voyage au Kenya qu’elle a connu l’Islam et les musulmans. Cindy s’était rendue au Kenya pour enseigner tout en prêchant sa religion, le catholicisme. Elle avait donc le statut d’enseignante missionnaire, une tâche qui lui tenait à cœur.

Seulement voilà, Cindy sentait qu’il lui manquait ce quelque chose que les kényans avaient en eux. Elle témoigne : « La première chose que j’ai remarqué chez les musulmans, c’est qu’ils avaient une bonne vie de famille et je pense que c’est quelque chose que je cherchais ». Elle explique donc qu’elle se sentait « vide » alors qu’elle voyait ces familles unies et heureuses. Cindy s’est alors penchée sur cette religion qui apportait tant de bien être à ses voisins.

Après avoir étudié et longuement lu au sujet de l’Islam dont elle ne connaissait presque rien, elle s’est aperçue de la véracité de ce chemin. Cindy s’est procurée des lectures au centre islamique de Chicago. Les membres de ce centre lui ont alors transmis les coordonnées de la mosquée de la ville. Cindy s’y est rendue deux semaines plus tard, afin d’y prononcer la Chahada et d’entrer dans la communauté musulmane machaAllah.
A l’épanouissement d’une sœur.

Aujourd’hui, 23 ans après sa conversion à l’Islam, Cindy Weber témoigne de sa vie de femme musulmane, et de mère comblée. Sa fille a été scolarisée dans une école publique puis dans une école musulmane. Au sein de ces deux établissements, elle portait le hijab sans jamais avoir à se justifier. Cindy a également un garçon nommé Abdullah. Ses deux enfants ont désormais 19 et 22 ans mais Cindy explique que l’éducation religieuse débute dès le plus jeune âge par le biais des parents et se poursuit à l’âge adulte, par nos propres recherches.

Heureuse et épanouie, Cindy a enfin trouvé la vie de famille dont elle rêvait lorsqu’elle était au Kenya. Elle a gardé sa passion pour l’humanitaire puisqu’elle est engagée dans diverses associations d’aide aux plus démunis, notamment aux réfugiés. Quel beau cheminement vers l’Islam que celui de cette sœur, machaAllah ! Allah l’a guidée, {c’est ainsi qu’Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut} (Sourate 74 : Verset 31).
********************************************

Hajj 2015 : les pèlerins de Crimée, plus nombreux.

Plus que quelques jours avant le début des rituels du Hajj pour nos frères pèlerins. Alors que les guinéens sont privés d’accomplir le Hajj pour des risques liés au virus Ebola, le quota de pèlerins en provenance de la péninsule de la Mer Noire a été doublé.

C’est ainsi que le nombre de pèlerins venus de Crimée atteindra cette année un record. Plusieurs centaines d’entre eux ont d’ailleurs déjà pris la route pour Médine. Le vice premier ministre du pays a expliqué que le nombre de pèlerins est élevé cette année, en comparaison aux années précédentes : « Le quota pour les pèlerins de la Crimée contient 300 places. Toutefois, en tenant compte de l’activité des musulmans de Crimée, il a été porté à 322 personnes ».

Ce quota, bien que minime par rapport à d’autres pays, est une grande victoire pour les musulmans de Crimée. En effet, ils ont vu ce quota doubler en l’espace d’un an. C’est ce que souligne le vice premier ministre à l’Itar Tass New Agency : « Nous avons battu le record de l’année dernière où nous avions envoyé 150 pèlerins. Lorsque la Crimée était une partie de l’Ukraine, nous avons envoyé environ 100 personnes ». Passer de 150 à 300 pèlerins est donc un soulagement pour ces musulmans.

Cette nouvelle est d’autant plus réjouissante que ce quota devrait augmenter l’an prochain inchaAllah, pour atteindre 400 voire 600 personnes. Les musulmans de Crimée voient donc leurs chances d’accomplir le Hajj augmenter chaque année, al hamdouliLlah.

Qu’Allah permette à chacun d’entre nous d’accomplir le pèlerinage. Qu’Il nous pardonne nos péchés, Lui qui est Le Clément, Le Sage.
***********************************

Plusieurs maires prêts à accueillir des réfugiés dans leurs communes.

Après l’image effroyable du jeune Aylan, mort noyé sur une plage turque, les maires de onze communes situées au sud de Toulouse se sont déclarés « prêts à accueillir » des réfugiés. Suite à ce mouvement, Strasbourg et Lille ont également rejoint le réseau des villes solidaires.
« Nous sommes prêts à accueillir ».

A l’initiative de Christophe Borgel, député PS de la 9e circonscription de Haute-Garonne, onze maires ont publié un appel intitulé « Nous sommes prêts à accueillir ». Les communes en question sont Saubens, Labarthe-sur-Lèze, Pins-Justaret, Roques-sur-Garonne, Pinsaguel, Eaunes, Villate, Ramonville, Roquettes, Lagardelle-sur-Lèze et Portet-sur-Garonne.

« Depuis plusieurs semaines, nous voyons sous nos yeux le drame que vivent des milliers d’hommes et de femmes poussées à quitter leur pays par la peur et la misère », annoncent les représentants locaux des onze communes. Ces derniers ajoutent en référence à la photo d’Aylan : « L’image de cet enfant échoué sur une plage turque est insoutenable. Il représente aujourd’hui l’humanité toute entière ».

Dans leur appel, les maires de la 9e circonscription de Haute-Garonne, au sud de Toulouse, apportent aussi que « François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont rappelé la nécessité pour l’Europe d’accueillir. Nous voulons leur répondre, nous sommes prêts en tant que maires à y prendre notre part. ».

Le député Christophe Borgel appelle sur son blog à un sursaut « républicain » : « Aucun républicain ne peut accepter de faire comme si ces hommes, ces femmes, poussés à quitter leur pays dans d’effroyables conditions, par la peur de la guerre, des répressions, par la misère, par la recherche tout simplement d’un avenir pour leur enfant, cachaient en leur sein des terroristes. »
L’appel de J-C Cambadélis : un réseau de « villes solidaires ».

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, avait appelé, le 3 septembre, à développer un réseau de « villes solidaires » : « J-C Cambadélis et Pierre Cohen, président de la Fédération Nationale des Elus Socialistes et Républicains (FNESR), appellent donc l’ensemble des élus locaux socialistes et apparentés à prendre leur part, aux côtés des villes qui s’y sont déjà engagées, dans une grande mobilisation pour les réfugiés, afin de structurer un réseau de villes solidaires prêtes à s’engager à accueillir des familles sur leur territoire. ».

L’appel a donc été entendu dans la région de Toulouse, mais aussi par les villes de Lille et de Strasbourg. Le maire socialiste du chef-lieu d’Alsace a affirmé vendredi que Strasbourg allait rejoindre le réseau des villes solidaires. Tandis que Martine Aubry, maire de Lille, s’est dite prête à « accueillir une centaine de réfugiés sans difficulté ».
***************************

Des stages de « déradicalisation » expérimentés par le tribunal de Mulhouse.

Le procureur général de Colmar a pris l’initiative de tester dès la fin de ce mois de septembre des stages de « dé-radicalisation » pour les personnes arrêtées pour des infractions liées à l’Islam, d’après Le Parisien, à l’exception des actes terroristes. Une première en France qui pourrait être étendue à tout le territoire en cas de succès.
En quoi consistent ces « stages de déradicalisation » ?

Nous ne savons pas quels rapports ont permis d’aboutir à l’éclosion d’un tel programme mais les spécialistes assurent que « l’aspect religieux n’est pas central dans la phénomène de radicalisation ». On soupçonne qui ou quoi d’ailleurs, l’isolement, le chômage, le net ? Pas de réponses, mais un programme. Le programme est donc destiné aux personnes poursuivies pour des faits mineurs, ou avec un préjudice faible en lien avec l’islam radical, dans le cadre d’un contrôle judiciaire ou d’une liberté surveillée. La mesure d’accompagnement pourra également être appliquée aux mineurs par un juge des enfants dans le cadre d’une mesure judiciaire.
Le programme sera organisé en quatre étapes, sur une période de deux ou trois mois. La première étape consistera à diagnostiquer les personnes ayant été influencées par un réseau dit « dhijadiste ». Il s’agira de prendre connaissance de l’environnement social, familial et psychologique du « stagiaire », pour ensuite l’aider à reconstituer un lien social. On veillera dans un troisième temps à désintoxiquer « les islamistes radicaux » sous emprise sectaire en déconstruisant tout le discours djihadiste grâce notamment aux témoignages de personnes victimes de terrorisme. Enfin la dernière étape sera consacrée à la réinsertion professionnelle et sociale des individus. D’ors-et-déjà, une centaine de personnes pourraient « bénéficier » de ce programme.
L’initiative pourrait être étendue à tout le territoire.

Nathalie Goulet, présidente de la Commission d’enquête sur l’organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe au sénat, soutient « cette bonne initiative » et a déclaré :

ces stages permettent d’entourer les jeunes radicalisés et de sécuriser des familles souvent très inquiètes et la plupart du temps à l’origine des signalements » .

Le stage prévu pour pallier à des poursuites dans le cas d’une radicalisation dite mineure, donc sans gravité apparente, est particulièrement soutenu par le ministère de la Justice. Il est susceptible d’être étendu à d’autres tribunaux sous le ressort du tribunal de grande instance de Mulhouse. Mais avant cela, le dispositif devrait faire l’objet d’une première évaluation en fin d’année pour en affiner les procédures puis d’une deuxième pour constater son l’efficacité sur les stagiaires. Nathalie Goulet de préciser qu’ « on ne peut jamais être sûr de l’amendement des gens ; ces individus sont en probation, il faut pouvoir assurer un contrôle de leurs agissements en ne les perdant pas de vue » et d’ajouter que « cette expérience participe à l’élaboration d’une méthodologie commune pour lutter contre cette pathologie à laquelle notre société est confrontée » . Le choix de l’Alsace comme terrain d’expérimentation n’est pas dû au hasard, elle est, d’après un rapport, la première région frappée par le phénomène de radicalisation avec 157 signalements entre avril et mai 2015.
***********************************

Air France condamné pour discrimination en raison de l’origine étrangère d’un salarié.

Mohammed est le seul membre de son équipe à ne pas avoir obtenu le statut de cadre et le salaire qui va avec. La cour d’appel de Paris vient de condamner la compagnie aérienne à lui verser plus de 156.000 euros. Air France va se pourvoir en cassation.

C’est une victoire marquante pour Mohammed*. Le salarié quadragénaire entré chez Air France comme mécanicien en 1997 vient d’obtenir la condamnation de la compagnie aérienne pour discrimination. Mohammed se bat depuis 2008 pour faire reconnaître l’inégalité de traitement dont il s’estime victime, mais a essuyé deux revers, aux prud’hommes, en 2009, puis en appel en 2012. Un an plus tard, la Cour de cassation avait toutefois cassé les précédentes décisions et renvoyé l’affaire devant la cour d’appel de Paris. Laquelle lui a finalement donné raison dans un arrêt rendu le 4 septembre 2015.

Depuis son embauche comme mécanicien révision moteur, Mohammed a plusieurs fois changé de postes au gré des formations. Après un congé individuel de formation (CIF), il décroche, en 2003, un certificat de qualification de technicien qualité. A partir de 2006, ses cartes de visite témoignent qu’il exerce comme « expert méthode-management de projets », à la direction qualité sécurité-environnement et développement durable. « L’exercice de cette fonction devrait lui donner droit au statut de cadre, explique à l’Express Rachid Brihi, son avocat. Tous ses collègues l’ont obtenu. » Mohammed réclame la régularisation de sa situation, mais sa demande reste lettre morte.

Le salarié saisit les prud’hommes en 2009. Il s’estime victime d’une discrimination en raison de ses origines maghrébines ou de ses activités syndicales, puisqu’il a détenu différents mandats, au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) notamment. Les prud’hommes, puis la cour d’appel, jugent d’abord qu’il ne soumet « ‘aucun élément de faits’ susceptibles d’établir qu’il aurait été victime d’une discrimination en raison de son origine ethnique », rappelle l’arrêt du 4 septembre. Mais la Cour de cassation ne fait pas la même analyse: Mohammed pointe au contraire qu’il est le seul salarié d’origine étrangère de son équipe et que tous ses collègues sont classés cadres sauf lui.
******************************************************

Une commune française n’accueillera que des réfugiés chrétiens car « ils ne décapitent pas leur patron ».

Une petite commune française s’est dite prête mardi soir à accueillir «une famille» de réfugiés d’Orient «à la condition expresse» qu‘ils soient chrétiens, assurant que ces derniers «n’attaquent pas les trains armés de kalachnikovs» et ne «décapitent pas leur patron».

Alors que l’idée de trier les réfugiés selon leur religion, déjà exprimée par deux maires en France, a été vivement critiquée par le gouvernement, le conseil municipal de Charvieu-Chavagneux a approuvé à l’unanimité un texte proposant d’accueillir uniquement des chrétiens d’Orient.

«Les chrétiens ne mettent pas en danger la sécurité d’autrui», justifient les élus, en faisant référence à une série d’attaques jihadistes menées depuis le début de l’année en France.

Selon eux, les chrétiens «n’attaquent pas les trains armés de kalachnikovs», contrairement au jeune Marocain maîtrisé fin août dans un train Thalys Amsterdam-Paris; «ils n’abattent pas des journalistes réunis au sein de leur rédaction», à l’inverse des frères ayant décimé la rédaction du journal Charlie Hebdo en janvier; et «ils ne procèdent pas à la décapitation de leur patron comme nous l’avons vu à quelques kilomètres de notre commune».
*************************************************************
Le président du Parti Populaire prétend que 5 000 jihadistes se sont camouflés parmi les réfugiés.

Les partis populistes d’extrême droite européens profitent de la grave crise humanitaire au Moyen Orient pour surfer sur les peurs. Le dernier en date est Mischaël Modrikamen, président du Parti Populaire en Belgique, qui évoque l’arrivée de « 5000 combattants de Daesh » parmi les réfugiés.

Comment susciter le rejet, la peur et la haine ? Pour certains partis et médias d’extrême droite, cela est extrêmement simple. Il suffit de déclarer que parmi les réfugiés se seraient infiltrés des combattants jihadistes prêts à frapper l’Europe. Une méthode utilisée depuis quelques jours par de nombreux sites islamophobes et / ou complotistes qui usent de ce procédé pour susciter la haine du réfugié. De fausses photos, des montages et des informations sans aucune source sont diffusés sur les réseaux sociaux et partagés par des milliers de personnes.

« Puisqu’on ne filtre plus rien, l’état islamique nous envoie 5000 djihadistes. Ils le disent eux-mêmes, ceux-ci sèmeront le chaos. Trois quarts des peuples d’Europe nous disent qu’il faut contrôler cette immigration et on ne les écoute pas. » Et de conclure, « le peuple n’a plus que quelques défenseurs. Nous en faisons partie ».

Mischaël Modrikamen amplifie une fausse information selon laquelle 4 000 jihadistes de l’organisation Etat Islamique se seraient infiltrés parmi les réfugiés. Cette information diffusée par un média russe a rapidement été relayée par la plupart des sites d’extrême droite, même ceux se prétendant « amis des musulmans ». Une excuse pour la sécurité des citoyens qui cache en fait un refus catégorique d’accueillir des réfugiés musulmans, vus comme des envahisseurs.

vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.

Le président du Parti Populaire prétend que 5… par islamatouswebradio
*********************************************
Turquie : le PKK tue 14 policiers turcs dans un attentat à la bombe.

Le PPK (parti des travailleurs kurdes) continue ses attentats contre les autorités turques. Après avoir tué 15 soldats dans une embuscade, le groupe armé kurde réitère dans l’est du pays et fait exploser un véhicule de police.

Dans la province d’Igdir, à l’est de la Turquie, le PKK a fait exploser un engin piégé au passage d’un véhicule de transport de police. Selon les premières informations données par l’agence de presse Cihan, 14 policiers sont morts et d’autres sont blessés. Ces derniers ont rapidement été transférés dans les hôpitaux les plus proches.

Le véhicule de police escortait un groupe de douaniers au poste-frontière de Dilucu lorsqu’un objet piégé a fait exploser le convoi. Parmi les victimes, les secours ont compté Fehmi Sahin, ancien garde du corps d’Abdullah Gül, ancien président de la Turquie.

La Turquie a déclaré la guerre à l’organisation marxiste PKK en même temps qu’à l’organisation jihadiste Etat Islamique. Une partie du pays fait désormais face à une mini guerre civile entre les forces de sécurité turques et les sympathisants du PKK. Les dernières opérations meurtrières du groupe armé séparatiste ont provoqué la colère de l’opinion turque et notamment des mouvements nationalistes.
*****************************

Allemagne : Incendies criminels contre des foyers pour réfugiés.

De nombreux incendies ont frappé des foyers pour réfugiés en Allemagne.

Le dernier en date a causé plusieurs blessés à Rottenburg. Le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd et c’est en sautant par les fenêtres que certains réfugiés ont pu échapper aux flammes.

Un autre foyer qui allait ouvrir ses portes a été lui aussi victime d’un incendie.

Des groupuscules d’extrême droite islamophobes sont d’ors et déjà pointés du doigt. Il est à rappeler que ces groupes entretiennent de très bonnes relations avec les groupes islamophobes en France.
*****************************************

Laisser un commentaire