MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 19 Shawwal 1436.

Flash info du 19 Shawwal 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
http://www.islamatouswebradio.info.

**********************************************

Le roi d’Arabie Saoudite quitte la Côte d’Azur pour le Maroc.

Après un séjour d’à peine 9 jours qui avait suscité une vive polémique, le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a quitté la Côte d’Azur pour se rendre au Maroc, à Tanger, ce dimanche.
Pourtant,, d’après l’ambassade d’Arabie Saoudite, il était prévu au départ que le roi et ses proches passent au moins 4 semaines dans leur villa de Vallauris, à côté de Cannes.
Il faut dire que son arrivée avait suscité une vive polémique en raison de travaux entrepris pour une élévateur facilitant l’accès de la villa à la plage, mais surtout pour la privatisation d’une partie de la plage publique. Cette décision avait provoqué l’indignation de plusieurs français dont des personnalités politiques. Une pétition avait même été lancée par Jean Noël Falcou, et avait récoltée près de plus de 151 000 signatures. Au moins 500 citoyens saoudiens ont également quitté tout comme leur roi, la Côte d’Azur plus tôt que prévu.

Quelques retombées économiques sont à craindre, et ces départs laissent un goût amer aux commerçants, et aux hôteliers. Beaucoup reprochent en effet tout ce tapage médiatique.
Cela dit, rien n’indique que le départ du roi saoudien et de ses proches est lié à la polémique et au mécontentement de certains français. Au moins, au Maroc, il sera probablement mieux accueilli qu’ici.

La plage de la Mirandole a été rendu de nouveau accessible au public dès aujourd’hui.
*************************************************

Défilé homosexuel en Terre Sainte : tensions entre laïques et religieux.

L’adolescente de 16 ans poignardée lors de la Gay pride du 30 juillet est décédée des suites de ses blessures trois jours plus tard. Le commanditaire, un juif orthodoxe du nom de Yishai Shlissel, a été immédiatement arrêté. Ce nouvel incident marque un nouveau point de rupture au sein de la société israélienne entre les démocrates laïques et les « ultras-orthodoxes ».

Six participants de la Gay-pride ont été poignardés.

Au défilé de la Gay pride organisé jeudi 30 Juillet à Jérusalem, ce sont six personnes au total qui ont été blessées par Yishai Shlissel, un juif orthodoxe récemment sorti de prison pour une attaque similaire en 2005. L’une d’elle, Shira Banki, une adolescente de 16 ans, a succombé à ses blessures. Dimanche soir, plusieurs personnes se sont rassemblées à Jérusalem pour commémorer la mort de la jeune fille. L’auteur avait exprimé, via les réseaux sociaux, l’ « abomination » que constituait la tenue d’une telle manifestation au sein de la ville sainte. D’après les témoins, il est entré dans la Gay pride et a commencé à poignarder tous ceux qui se trouvaient sur son chemin. La police a annoncé la création d’une commission pour savoir comment cette attaque a pu avoir lieu. Le ministre de la défense, Moshé Yaalon, a autorisé la mise en détention administrative, c’est-à-dire sans charges et à durée illimitée, d’extrémistes Juifs alors que cette mesure est régulièrement réservée aux Palestiniens.

Nombreux sont ceux qui ,parmi les médias nationaux et internationaux, ont fait un lien entre cette attaque et l’incendie vendredi d’une maison palestinienne dans lequel un bébé est mort brûlé vif alors qu’ il n’ y a aucun rapport apparent. Les crimes contre les Palestiniens restant pour la plupart impunis. En réalité, cette attaque risque de lancer à nouveau le débat sur l’identité nationale entre israéliens laïques et religieux. Devant la pression de ce drame, le Premier ministre Benyamin Netanyahu a affirmé être « déterminé à combattre les manifestations de haine, de fanatisme et de terrorisme, d’un côté comme de l’autre » .

Une nouvelle plaie pour Israël.

Même si le Premier ministre a dénoncé « un détestable crime de haine », il est acculé devant l’enchaînement des récents événements qui le met face à l’incohérence de sa politique. Les tensions entre les forces de l’ordre et la communauté religieuse ne datent pas d’hier et posent à nouveau la question des divisions au sein de la société israélienne. Certes les deux grands Rabbins d’Israël, David Lau et Yitzhak Yossef, ont condamné l’attaque, il reste qu’une grande partie de la communauté ultra-orthodoxe est opposée à l’affichage de l’homosexualité. Ce week-end, les forces de police ont fouillé la maison familiale d’un Rabbin connu pour son opposition au défilé et ont procédé à l’arrestation musclée de sa femme, la Rebbetsen Yocheved Grossman, car elle connaissait le commanditaire de l’attaque de jeudi.

La menace extérieure, sur laquelle s’est fondée l’Etat sioniste, ne semble plus fédérer les Israéliens face aux divisions internes des différents courants politiques et religieux. Laïques contre religieux, Séfarades (Juifs d’Afrique et d’Asie) contre Ashkénazes (Juifs d’Europe et d’Amérique), droite contre gauche, natifs contre immigrants, les divergences risquent d’éclater au grand jour pour Benyamin Netanyahu. La guerre entre partisans de la démocratie et fondamentalistes religieux a déjà commencé.

Israël a, en effet, cette particularité de n’avoir jamais clairement défini les interactions entre l’Etat, la nation et la religion. Le mouvement sioniste initial du XIXème siècle est à la base contre la religion. Pour autant, les pères fondateurs n’ont pas rejeté l’autorité des Rabbins qui leur accordait une relative crédibilité biblique. Les concessions octroyées pour cela (notamment par Ben Gourion) sont à la hauteur du fourvoiement : respect de l’alimentation kascher dans tout le pays, prévalence des lois rabbiniques en matière de mariage et de divorce, financement d’écoles privées religieuses par l’Etat, exemption de service militaire pour les étudiants du Talmud…Ces dispositions, largement étendues depuis, exaspèrent les laïques qui voient en eux une menace pour la démocratie.

Ces tensions sont plus vives à Jérusalem qu’ailleurs. Dans la ville trois fois sainte, un tiers de la population est ultra-orthodoxe. Le défile de la Gay pride ne pouvait être perçu que comme une provocation.

Du reste, il est étonnant que les leaders des deux autres religions monothéistes n’aient pas dénoncé le déroulement de cette marche. Et particulièrement les dirigeants du monde arabe alors que Jérusalem a en son sein le troisième lieu saint de l’Islam, al Masjid al Aqsa.

Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant.
***************************

Jérusalem, un bus de colons juifs prend feu lors d’un incendie.

Le journal palestinien Ramallah City nous apprend l’incendie d’origine naturelle qui vient de dévaster un bus de colons juifs, cet après-midi à Jérusalem. Cette vidéo filmée par le média en question affiche les pompiers qui tentent d’éteindre les flammes qui ont déjà endommagé l’ensemble du véhicule.

vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.

Jérusalem, un bus de colons juifs prend feu… par islamatouswebradio
***************************************

Apologie du terrorisme : le compte Twitter du sioniste niçois enfin supprimé ?

Le tweet d’un jeune niçois se réjouissant de la mort du bébé palestinien brûlé vif, vendredi en Cisjordanie, a provoqué l’indignation des internautes.

Ce 31 juillet, on pouvait lire les propos infâmes d’Ilan Choucroun sur son compte Twitter qui n’ont pas pour autant interpellé les pseudos acteurs de la lutte contre le terrorisme, il a écrit :

Ali Dawabsheh, ça va, t’as pas trop chaud ?

Nombreuses ont été les protestations d’internautes à la suite de ce tweet, choqués qu’aucun signalement pour apologie de terrorisme n’ait été fait par les autorités. On pouvait également découvrir sur son profil Twitter les fréquentations non surprenantes du jeune homme, que l’on voit poser au côté du maire de Nice, Christian Estrosi, connu pour être un fervent défenseur d’Israël.

Le compte Twitter d’Ilan Choucroun est cependant introuvable depuis ce dimanche matin bien qu’on ne connaisse pas encore le motif. Sera-t-il cependant condamné pour avoir, sans remords, fait ouvertement l’apologie du terrorisme ?

Un internaute a signaler que les comptes Facebook et Twitter d’Ilan Choucroun ont simplement été désactivé, aucune sanction n’a donc été prise à son encontre.
****************************************

Un acte islamophobe tous les deux jours en Belgique selon le C,C,I,B..

De 2011 à 2014, le nombre d’actes islamophobes a augmenté de 94%, selon le rapport du Collectif contre l’islamophobie en Belgique (C,C,I,B,), qui se base sur les chiffres du Centre Interfédéral pour l’Égalité des Chances. Rien que pour l’année 2014, un acte islamophobe serait commis tous les deux jours dans notre pays. L’association déplore que les pouvoirs publics n’aient pas pris conscience de « l’ampleur du phénomène et de son impact sur la cohésion sociale et les libertés publiques. ».

En 2014, le Centre a ouvert 260 nouveaux dossiers de discrimination et d’expression de haine à l’encontre de personnes musulmanes. 44% d’entre eux concernent des messages de haines sur internet et dans les médias, 23% concernent des discriminations sur le marché de l’emploi, 11% concernent l’enseignement.

Le centre relève également une augmentation des « dossiers liés à la vie sociale, qui témoignent d’un glissement des paroles vers des actes parfois agressifs, commis ouvertement dans l’espace public. »

« De manière générale, la tendance inquiétante qui consiste à exclure des personnes sur base de leur conviction religieuse et/ou de l’expression de leur conviction religieuse (en particulier le hijab) continue donc de s’accentuer.« , analyse encore le Centre.

Pour le C,C,I,B, trois mesures sont nécessaires pour lutter contre le phénomène : la reconnaissance légale de l’islamophobie, le monitoring permanent des actes islamophobes, et l’inclusion des femmes musulmanes, et particulièrement celles qui portent un signe convictionnel, dans l’enseignement supérieur et l’emploi.
*************************

Un centre musulman récolte un million d’euros pour ouvrir une école en région bruxelloise.

Un million d’euros ont été récoltés par le Centre El Hikma (la sagesse) à Forest, en région bruxelloise. Une somme, collectée exclusivement auprès de particuliers, qui permettra au centre musulman d’ouvrir une crèche à la rentrée prochaine, puis une école en 2016.

Le projet a été lancé il y a un an. Une année au cours de laquelle plus de 600 000 euros sont récoltés, principalement auprès des musulmans de la commune de Forest. Mais les dons ont commencé à stagner. Alors, Mourad El Habsaoui, chargé de la communication, a lancé une campagne de financement sur internet :

« Ce défi qui a été lancé, il y a un peu moins d’une semaine, était de récolter 300 000 euros. Autant être sincère, je n’y croyais pas vraiment » déclare Mourad El Habsaoui à la Radio-Télévision belge.

L’argent récolté par le centre d’activités musulmanes servira dans un premier temps à acheter un bâtiment. La crèche pourra ouvrir dès le mois de septembre prochain mais faute de temps l’école ne pourra néanmoins voir le jour qu’au plus tôt à la rentrée 2016.

« La maison de maître qui accueillera la crèche fait bien 400 m2, tandis que les lieux, composés de différentes structures, sont encore beaucoup plus spacieux », se réjouit le vice-président du centre Cimane El Bakkali.

A terme le projet d’école musulmane devrait pouvoir accueillir environ 450 élèves.
**********************************
Ofer Bronstein déclare, une partie des colons israéliens sont des terroristes et des fascistes.

Le président du Forum international pour la paix au Proche-Orient, Ofer Bronstein, était l’invité d’iTELE, l’occasion pour lui de tirer la sonnette d’alarme sur l’extrémisme des colons israéliens.

Après 50 ans d’occupation, le palestinien est considéré comme un sous homme et cela grâce aux prêches de certains rabbins et politiques. Le « palestinien est constamment humilié, on peut lui enlever sa maison, la détruire, le tuer ou le brûler ».

« Une partie des colons sont des fascistes et des terroristes. La colonisation israélienne est un obstacle à la paix, il faut l’arrêter. Il faut des actes et des mesures fortes et déterminées. Suite à cet acte barbare de terrorisme, j’espère que la société va prendre les mesures nécessaires pour éradiquer les colons extrémistes ».

A noter que Benjamin Netanyahou a été élu par ces extrémistes israéliens qui ont été assurés de pouvoir continuer leur colonisation et leur barbarie. D’après Ofer Bronstein, il y a autour de 400 000 colons israéliens et 30 à 40 000 seraient des extrémistes terroristes.

vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.

Ofer Bronstein déclare, une partie des colons… par islamatouswebradio
************************************

Les Etats-Unis livrent 8 avions de chasse F-16 à l’Egypte.

Les États-Unis ont commencé à livrer huit chasseurs sophistiqués « F-16 Bloc 52″ à l’Égypte, a annoncé récemment l’Ambassade des Etats-Unis au Caire.

L’Ambassade américaine au Caire a indiqué dans un communiqué publié par le site d’information Russia Al-Yaoum, que Washington livrera également 4 avions de chasse F-16 en automne prochain.

Le président américain, Barack Obama, a demandé la levée d’interdiction sur la livraison des armes au Caire pour permettre de vendre à la dictature égyptienne des armes américaines d’une valeur de plus de 1,3 milliard de dollars.

Obama a souligné dans une conversation téléphonique avec son homologue égyptien Abdel Fattah Al-Sissi fin mars dernier, que l’aide militaire américaine, sera consacrée à des tâches spéciales liées exclusivement à la lutte contre le terrorisme et au maintien de la sécurité dans la région du Sinaï, ainsi que la sécurité des frontières et la sécurité maritime.

Une affirmation qui est évidemment impossible à vérifier mais qui contraste avec la répression actuelle contre les opposants politiques en Egypte. Les Etats-Unis concurrencent ainsi la France qui a déjà livré plusieurs avions de chasse Rafale aux autorités égyptiennes.
*************************

Près de 27 millions de musulmans à la Mecque pendant le Ramadan.

Près de 27 millions de musulmans se sont rendus à la Mecque pour une Omra (petit pèlerinage) pendant le mois du Ramadan et l’aïd al Fitr. Un record annoncé par les autorités saoudiennes.

En 2015, ce sont 26 729 709 pèlerins qui ont fait un voyage à la Mecque pendant le Ramadan et la semaine qui a suivi, soi 4,6 % de plus que l’année précédente. Un nouveau record que les autorités saoudiennes expliquent par une meilleure prise en charge des pèlerins grâce notamment à un dispositif de transport de qualité.

Le conseiller du gouverneur de La Mecque et superviseur général en charge du développement urbain de La Mecque, Hisham al-Faleh, s’est félicité dans les médias locaux d’une amélioration de la circulation vers la Mosquée Sacrée de la Mecque.

Pour le démarrage de la saison du Hajj, septembre 2015, l’agence de voyage France Manassik propose des offres intéressantes avec des chambres face au Haram dès le 1er jour.
************************

Iran : un prédicateur condamné à mort pour distribution de livres sunnites.

Le site « Sunni Prisoners Iran » rapporte une nouvelle condamnation à mort contre un prêcheur sunnite en Iran. Farshid Nasseri est condamné à mort pour avoir distribué des livres religieux dans les marchés et places publiques du pays.

Né en 1987, Farshid Nasseri est un jeune prêcheur qui utilisait son argent pour imprimer des livres religieux de la Sunnah, ainsi que de CDs sur la croyance sunnite pour ensuite les distribuer aux gens dans les marchés, mosquées et places publiques.

Il a été arrêté le 21 Novembre 2010. Il a passé 13 mois au centre de détention à Sannandaj et à Zanjan où il a été soumis à des tortures, puis il a été transféré à la prison Evin à Téhéran, et ensuite à la prison de Raj Shehr à Karaj.

Après 3 ans d’incertitude, il a été condamné à mort. Son avocat ne pouvait pas avoir accès a son casier judiciaire, il n’était pas permis à Farshid Nasseri de se défendre par lui-même et d’assister à son procès.

En novembre 2013 il a été condamné à mort par le juge Mohamed Mogheseh de la branche 28 du Tribunal Révolutionnaire de Téhéran pour le chef d’accusation suivant « animosité contre Dieu » à travers sa collaboration avec des groupes jugés « salafis ».
*******************************

Le C,C,I,B, lutte pour la reconnaissance légale de l’islamophobie.

Le Collectif Contre l’Islamophobie en Belgique (CCIB) lance l’alerte auprès de la société belge. Dans son premier rapport d’activités paru fin juillet (plus bas), l’association, officiellement lancée en septembre 2014, affirme que le nombre d’actes islamophobes a augmenté de 94 % entre 2011 à 2014, passant de 95 à 185 actes par an en l’espace de quatre ans.

Pour la seule année 2014, au moins un acte islamophobe sont commis tous les deux jours en Belgique, sur la base des chiffres annuels officiels du Centre Interfédéral pour l’Égalité des Chances.

Le CCIB, rappelant que l’islamophobie est « une violation des droits de l’homme », assure que ces chiffres ne sont « que la partie visible de l’iceberg » et que la montée de la haine et des discriminations envers les musulmans se fait « sans que les pouvoirs publics ne prennent conscience de l’ampleur du phénomène et de son impact sur la cohésion sociale et les libertés publiques ».

Selon le Centre pour l’Égalité des Chances, les musulmans représentent 90 % des victimes de discriminations liés aux convictions religieuses ou philosophiques dans le pays. « Au total, le Centre a été interpellé près de 700 fois sur des faits de discrimination, de discours et de délits de haine liés aux convictions religieuses. Ceux visant les personnes musulmanes constituent l’écrasante majorité de ces signalements (9 sur 10) », indique le CCIB dans son rapport.

« Afin de lutter efficacement contre le racisme et la xénophobie », le CCIB s’est défini « trois priorités : la reconnaissance légale de l’islamophobie ; le monitoring permanent des actes islamophobes ; l’inclusion des femmes musulmanes, et particulièrement celles qui portent un signe convictionnel, dans l’enseignement supérieur et l’emploi ».

« L’islamophobie est un combat de longue haleine et c’est pourquoi nous avons besoin de chacune et chacun pour renforcer notre action pour plus de justice sociale et d’égalité entre les citoyens. Nos démocraties sont menacées par ces discriminations qui renforcent les fractures, les frustrations et les ruptures de citoyenneté », conclut l’association. Celle-ci organisera son premier gala de soutien le 18 septembre à Bruxelles.
******************************************

Laisser un commentaire