MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 28 Ramadann 1436.

Flash info du 28 Ramadann 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
http://www.islamatouswebradio.info.

**********************************************

Recette de l’Aïd : Boule énergie choco-datte.

La combinaison du chocolat et des dattes marchent à merveille. Ces petites bouchées pourront trouver leur place dans les plateaux de gâteaux de l’Aïd.

Ingrédients.

20 dattes, type deglet nour.

65 gr de noix de coco râpée.

2 cuillère à soupe de cacao.

Graines de sésames ou coco râpée.

Préparation.

Réhydratez les dattes dans de l’eau chaude pendant 10 minutes.

Dans un mixeur, versez les dattes, le cacao et la noix de coco.

Mixez jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

La pâte doit être légèrement collante et malléable.

Si la pâte est trop dure ajoutez des dattes, si elle est trop collante ajoutez du coco.

Formez des boules puis roulez dans les graines de sésames.

Ces boules énergies se conservent 1 mois au réfrigérateur.

Bonne appétit………….

Cette recette est dispobie sur le site islamatouswebradio.info. dans la rubrique recette.
********************************

Bouchra Masmoudi obtient 20 sur 20 au bac de philosophie et reçoit un prix.

Élève au lycée Wallon, à Valenciennes, Bouchra Masmoudi est devenue l’une des perles du bac et pour cause, elle a reçu le prix de la meilleure copie de l’Académie Nord – Pas-De-Calais pour la filière Economique et Sociale.
Bon raisonnement.

Âgée de 18 ans et née à Oran, elle est arrivée en France à l’âge d’un an avec sa famille qui s’est installée à Aulnoye-Aymeries. Elle découvre la philosophie en terminale et décrit son professeur de « génial ». Face à une telle admiration de cette matière, elle raconte avoir choisi parmi les trois sujets proposés le jour du bac celui de la conscience : « la conscience n’est-elle que le reflet de la société à laquelle on appartient ? ». Interviewée par lavoixdunord, elle explique ce que représente ce sujet :

« Par exemple Kant. Si on n’avait pas cette conscience en nous, ça serait des pensées sans un sujet qui les pense. Alors on se dit : la conscience, ce n’est pas forcément que la société… Mais pour d’autres philosophes, la conscience se réalise au contact de l’autre. Par exemple, Robinson Crusoë, sans Vendredi, il ne sait plus vraiment écrire, il perd un peu de son humanité… Donc la conscience, c’est aussi un peu le reflet de la société ! ».

Lors de la remise du prix, Bouchra Masmoudi réalise que sa copie a été sélectionnée parmi 57 autres copies de la section Economique et Sociale ayant obtenu eux-aussi 20 sur 20. Ce choix s’explique par le fait qu’elle ait « fait preuve d’interdisciplinarité, par exemple en citant le sociologue Pierre Bourdieu » s’est-elle réjouie.

Récemment admise à Sciences Po Lille, la jeune bachelière démontre une nouvelle fois que l’excellence ne vise pas qu’une partie de la société.
***********************************************

Cinq Marocains arrêtés pour ne pas avoir respecté le jeûne du ramadan.

Selon l’Association marocaine des droits humains, mardi dernier, cinq jeunes marocains ont été arrêtés à Marrakech pour avoir bu en pleine journée devant les commerçants.
Une histoire de température.

Ils auraient bu du jus de fruit. « Ces jeunes accompagnaient un de leurs amis (…) à l’aéroport de Marrakech. Et il semble que la chaleur les ait poussés à boire du jus de fruit en public à côté de vendeurs de la place Jemaa el Fna », résume Omar Arbib, président de l’organisation de défense des droits de l’Homme. Les jeunes se sont justifiés auprès des policiers en expliquant que la température était trop élevée pour pouvoir jeûner dans de bonnes conditions.
Entre un et six mois de prison.

Selon Omar Arbib, le geste de ces jeunes étant en pleine journée et aux yeux de tous a attiré l’attention des vendeurs de la place qui les ont dénoncés à la police. Les cinq Marocains doivent êtres présentés devant la justice dans les jours qui suivent en présence de l’avocat de l’association marocaine des droits de l’Homme. Ils encourent entre un et six mois de prison.
***********************************

Grand moment de panique à la mosquée Hassan 2, au Maroc.

Alors que la mosquée Hassan II située à Casablanca au Maroc était bondée dans la nuit du lundi à mardi 14 juillet 2014, un mouvement de foule s’est déclenché suite à une panique générale.

Un bruit d’explosion provenant de l’aile réservée aux femmes suivi de cris et de hurlements ont affolé certains fidèles qui ont commencé à courir dans tous les sens.

D’après certains témoins, l’origine de ce mouvement de panique serait un haut parleur qui aurait explosé en tombant. Le bruit a fait craindre le pire aux femmes présentes dans la mosquée.

Une femme évoque la présence d’un rat dans la salle de prière des femmes qui aurait déstabilisé les fidèles. L’explosion de l’un des haut-parleurs de la mosquée aurait ensuite accentué l’effet de panique.

Les bousculades ont fait plusieurs blessés légers qui ont été transportés à l’hôpital.

vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.



**********************************

Recette de Makouda.

Ingrédients :

3 Pommes de terre.

1 oignon.

1 poignée de gruyère râpé.

2 œufs.

1 poignée de persil.

1 pincée de cannelle.

Sel et poivre.

Préparation :

Dans un saladier, râper cru les pommes de terre et l’oignon.
Ajouter les œufs, le persil finement coupé, le sel, le poivre et la cannelle.
Tout mélanger puis former des boules.
Faire frire dans l’huile très chaude quelques minutes et c’est prêt.

Bonne appétit………….

Cette recette est dispobie sur le site islamatouswebradio.info. dans la rubrique recette.



*************************************

Moyen Orient : l’Iran nouveau partenaire des Etats-Unis au grand dam de l’Arabie.

L’Iran vient de parvenir à un accord avec les puissances occidentales sur le nucléaire. Un objectif que s’étaient fixés depuis longtemps américains et iraniens pour officialiser un partenariat stratégique au Moyen Orient.

Depuis de nombreuses années, le « Grand Moyen Orient » de George Bush est dans un chaos total. Les guerres en Afghanistan puis en Irak ont fini de révéler le jeu double de l’Iran et sa volonté hégémonique au détriment de l’Islam et des musulmans. Les « révoltes arabes » ont été majoritairement un échec pour les peuples autochtones tandis que chaque jour la situation se dégrade au Shâm (Irak-Syrie).

Les principaux acteurs de la politique au Moyen Orient ont montré l’étendue de leurs capacités géostratégique dans une guerre régionale interminable. De l’Arabie saoudite à l’Iran, en passant par la Turquie et le Qatar, jusqu’aux Etats-Unis, chaque pays a joué ses cartes, officiellement ou officieusement. De ces confrontations diplomatico-militaires en résulte aujourd’hui une guerre ethnico-religieuse où sunnites, kurdes et perso-chiites jouent leur avenir sur peut-être des siècles.

De ce « grand chaos » en ressort aussi une politique américaine du diviser pour mieux régner souhaitant désormais officiellement s’appuyer sur l’Iran chiite pour contrer toute puissance sunnite capable d’aspirer à un projet politico-religieux anti-américain.

Iran et Etats-Unis : du militaire à l’économie même combat.

Les récents accords trouvés entre occidentaux et iraniens sur le nucléaire ne sont qu’une petite partie du jeu géostratégique américain dans la région. Si depuis plusieurs années la rédaction Islam&Info insiste pour démystifier la dite « résistance à l’Empire irano-chiite », c’est évidemment parce que des indices voire des preuves ont été nombreuses ces dernières années. Mais entre suivre des gourous et réfléchir soi-même, il y a un monde.

Au delà de la redondance de l’histoire perso-chiite dans la région et de ses nombreuses trahisons aux différents Califats face aux forces extérieurs (Francs lors des croisades, soutien à l’invasion Mongole), le néo-empire Perse a démontré sa coopération avec les néo-conservateurs américains lors des différentes invasions américaines post-11 Septembre. Aujourd’hui il en est de même en Irak, où les Etats-Unis ont « donné les clés du pays à l’Iran » (voir entretien de Myriam Benraad dans le journal Libération) et en Syrie où les milices chiites irako-libanaises s’en prennent à la population sunnite et aux rebelles syriens. De l’armement jusqu’au commandement, les forces chiites, qui ont largement participé à la confessionnalisation du conflit, prennent leurs ordres à Téhéran.

Au niveau économique, les Etats-Unis profitent du retrait des principales firmes étrangères pour se réimposer comme le principal partenaire de l’Iran. Les entreprises américaines n’ont pas attendu les accords sur le nucléaire pour débuter leurs négociations. Que ce soit dans l’informatique, l’automobile ou le pétrole, Wall Street est prête à tout rafler pour le plus grand bonheur des autres pays, forcés par l’Empire américain de participer à l’embargo malgré les conséquences désastreuses sur leur économie.

Le grand perdant…

Le grand perdant de ces nouveaux accords est évidemment l’Arabie Saoudite, principal allié avec Israël des Etats Unis dans la région. La monarchie Saoudienne, qui a démontré son incapacité à soutenir les populations sunnites en Irak, Syrie et Yémen, est désormais au pied du mur à l’heure où son principal ennemi redevient un allié de poids des occidentaux. Ces dernières années ont démontré aux américains que malgré l’embargo, la diplomatie iranienne avait plus de poids dans la région que les Saouds. A Téhéran, on n’hésite plus à se féliciter de l’influence grandissante de la « révolution islamique iranienne » dans la région suite à la prise de 4 capitales arabes avec Damas (Syrie), Bagdad (Irak), Beyrouth (Liban) et dernièrement Sanna (Yémen) suite à la passivité incompréhensible de l’Arabie devant les rebelles houthis.

L’Arabie Saoudite n’est plus un allié indispensable aux américains depuis que le Gaz de schiste permet aux US autosuffisance et première place en terme de production de pétrole. La monarchie saoudienne est même un ami de plus en plus gênant pour les Etats-Unis qui ont du mal à expliquer au monde leur lutte contre l’organisation jihadiste « Etat Islamique » et leur alliance avec le foyer du « wahabisme ». Malgré les efforts de libéralisation de la politique saoudienne, les Saoud restent une épine dans le pied des diplomaties occidentales qui pourraient très bien demain se passer d’eux voire les remplacer par d’autres princes ou familles plus conciliantes… Qui aurait parier sur tant de bouleversements dans le monde arabe en moins de 5 ans ?…

Et Israël dans tout ça…

Sous l’air Ahmadinejad, les tensions entre israéliens et iraniens apparaissaient comme importantes. Cependant, concrètement rien ne permet d’affirmer que l’Iran avait une véritable volonté de s’en prendre aux intérêts israéliens. La preuve en est : la sécurisation des frontières d’Israël par le Hezbollah depuis des décennies sans aucun débordement majeur malgré les bombardements israéliens contre les positions de la milice chiite libanaise aux mains de Téhéran. Cette dernière a préféré s’en prendre aux rebelles syriens sunnites et ainsi défendre la dictature d’Al Assad, faisant ainsi son rôle de chair à canon pour la protection des intérêts du néo Empire Perse. Le colonialisme israélien a des beaux jours devant lui…

Empire Perse contre Califat Ottoman ?

L’Iran apparaît donc désormais officiellement comme le nouvel allié de l’Occident au Moyen Orient au détriment de la monarchie saoudienne. Les Etats-Unis activent la carte de la division ethnico-confessionelle pour mieux empêcher toute émergence d’une force islamique sunnite anti-américaine capable de répondre aux défis du 21ème.

La Turquie d’Erdogan de son côté semble la dernière puissance musulmane capable de réagir face à la résurgence de l’Empire Perse Chiite. La militarisation des kurdes à sa frontière par les occidentaux peut être un déclic de taille bien que l’ex-capitale du Califat soit depuis des années entre les mains de l’OTAN, organisation militaire sous contrôle américain…
*******************


Nantes : Gilbert Collard, FN a menti : Pas d’église transformée en Mosquée.

Gilbert Collard, député FN a toujours participé comme son parti à véhiculer l’islamophobie au point qu’il en est arrivé à tronquer la vérité.

En effet, le 9 juillet dernier, Gilbert Collard, député FN du département du Gard s’insurgeait qu’à Nantes, une mosquée remplace une église, propos illustré par la photo d’une église en ruine.

Mais le souci pour G. Collard c’est que la photo n’est pas prise au bon endroit et que la Mosquée évoquée ne remplace pas une chapelle.

La photo qui illustre le tweet en question n’a pas été prise à Nantes, mais à Maison-Ponthieu, commune de 275 habitants située dans la Somme, à quelque 500 kilomètres de là.

Le lieu de culte nantais auquel fait référence Gilbert Collard est la Mosquée Assalam qui est composé d’un centre culturel et d’une bibliothèque.

La mosquée Assalam a bien été inaugurée en présence du consul du Qatar car un mécène du Qatar a contribué à l’édification de ce lieu de culte.

En revanche, cette mosquée n’a jamais remplacé une chapelle, comme le prétend Gilbert Collard, dans la lignée d’un article erroné publié dans valeurs actuelles.

L’apparition du tweet de Gilbert Collard intervient alors que le polémiste Denis Tillinac et Valeurs actuelles viennent de lancer, jeudi 9 juillet, l’appel « Touche pas à mon église », relayé sur Twitter par l’élu frontiste.

Parmi les signataires de cet appel contre la reconversion des églises françaises en mosquées, on retrouve… bizarrement… Philippe de Villiers, Eric Zemmour, Nicolas Sarkozy et bien d’autres…

Ce tweet de propagande mensongère a pu être dévoilé. C’est ainsi que le FN continue avec l’aide des médias, à l’instar de valeurs actuelles à stigmatiser les musulmans, à contribuer à l’augmentation de l’islamophobie et à tenter de diviser les français en les désignant comme des envahisseurs qui viendraient s’attaquer au patrimoine historique de la France.
***********************************************

L’Inde rafle le record du plus grand iftar d’Asie.

Le record du monde reste détenu par l’Égypte. A Alexandrie, une rupture de jeûne a été organisée vendredi 26 juin conviant 7 000 personnes autour d’une table de 4,3 km de long. Pour les plus grands iftar au monde, il faudra désormais compter avec l’Inde.

Le pays vient de réaliser le plus grand Iftar d’Asie, rapporte New Delhi Television. Samedi 11 juillet, plus de 3 500 musulmans se sont rassemblés le long des rives du lac Dhal, à Srinagar, dans la vallée du Cachemire.

C’est Sharjah, aux Émirats arabes unis, qui détenait le record du continent avec un repas s’étalant sur 1,3 km mais, depuis la semaine dernière, la ville de Srinagar, avec son iftar long de 1,6 km, l’a surpassé. Le repas a été organisé par l’entreprise d’événementiel Loud Beetle en coopération avec des sociétés privées du Cachemire.

« En dehors d’être le plus grand iftar de l’Asie à partir de maintenant, nous essayons de montrer que l’islam est une religion connue pour son humanité et son esprit d’unité », a déclaré Ahmar Khan, un des organisateurs. Pendant des siècles, le Cachemire avait pour tradition d’organiser des iftar pour les pauvres, mais un repas de cette envergure est rare. Une façon de rappeler que la rupture du jeûne est plus intense quand il se déroule en communauté.
****************************

Laisser un commentaire