MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 15 Ramadann 1436.

Flash info du 15 Ramadann 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
http://www.islamatouswebradio.info.


Le TGV Al-Haramain premier projet du genre au Moyen-Orient.

Le projet TGV Al-Haramain est décrit comme le plus grand projet de transport en commun dans le Moyen-Orient. Ce projet vital et stratégique est l’un des multiples projets de développement du transport ferroviaire en Arabie Saoudite. L’importance du projet réside principalement sur le nombre croissant de pèlerins, de visiteurs, de résidents et de fidèles dans les villes de Médine et La Mecque, année après année. Il permettra de relier Djeddah l’aéroport d’arrivée a la Mecque en moins d’une heure. Il reliera surtout Medine et La Mecque en moins de 2 heures.

Le train va grandement réduire la congestion sur les routes entre La Mecque et Médine, et par conséquent dans le gouvernorat de Jeddah. Il permettra également de réduire les accidents de la circulation routière ainsi que la pollution, résultant des émissions de carburant des véhicules. Sans compter que ce projet permettra d’offrir des emplois pour les jeunes saoudiens après obtention de formation et de qualifications nécessaires pour l’exploitation et la maintenance.

Le projet consiste à établir des pistes électriques d’une longueur de 450 kilometres entre La Mecque et Médine, en passant par Djeddah. Le projet va passer par deux phases importantes; le premier impliquera la construction des viaducs, des ponts, des passages souterrains, des canaux d’eau et d’autres infrastructures nécessaires, y compris les stations; et la deuxième phase consistera à élaborer les pistes et les chemins de fer et les trains.

Il ya quatre principales stations dans le projet entre La Mecque, Djeddah, King Abdullah Economic City a Rabigh et Medine. Une cinquième station supplémentaire sera établi à l’aéroport international King Abdulaziz avec le nouveau projet d’expansion de l’aéroport qui permettra de relier l’aéroport et la gare.

La station de La Mecque est la plus coûteuse avec 3.2 milliards de Riyals Saoudiens en raison de sa capacité et du relief de la region. Le projet comprendra la construction de 140 viaducs et 860 canaux d’eau pour décharger l’eau de pluie. 35 trains électriques avec une vitesse de 300 km par heure, ont été fabriqués avec des spécifications et des normes de classe mondiale par Talgo, un fabricant espagnol.

Les experts dans le domaine, ont déclaré que le TGV Al-Haramain est unique considérant qu’il sera le premier train électrique à grande vitesse dans le Moyen-Orient. Sept trains circuleront toute les heures au départ a l’arrivee de Djeddah, deux trains circuleront entre La Mecque et de Médine, et 4 trains circuleront entre La Mecque et Rabigh. Chaque train aura la capacité de transporter plus de 19 600 passagers par heure.
********************************

Le premier ministre britannique David Cameron demande à la BBC de cesser d’utiliser le terme « Etat islamique ».

Le premier ministre britannique David Cameron a appelé aujourd’hui à la BBC de ne plus utiliser l’expression «État islamique» en référence au groupe terroriste opérant en Irak et la Syrie. Le Premier ministre – qui appelle le groupe terroriste ‘ISIL’ – a déclaré que l’utilisation du terme Etat Islamique serait offensant pour les musulmans. Il a également dit que l’expression utilisée contribuait à la perversion d’une grande religion.

Aujourd’hui, M. Cameron a exhorté les imams et dirigeants musulmans de continuer à s’exprimer contre le terrorisme qui mène a la perversion d’une grande religion et que l’extrémisme est une porte d’entrée dans le terrorisme. Il a critiqué le présentateur de la BBC John Humphrys pour avoir utiliser le terme État islamique.

Le groupe terroriste est diversement connus sous le nom d’Etat islamique, d’Etat islamique d’Irak et de la Syrie (ISIS), État Islamique d’Irak et du Levant (ISIL) ou encore DAESH l’acronyme en arabe. Lors de son entrevue sur le programme Today de la BBC Radio 4, M. Cameron se referait au groupe terroriste avec le nom d’ISIL. «Je souhaite que la BBC cesse d’appeler ce groupe Etat islamique, car il est pas un Etat islamique; ce qu’il est est, c’est un régime barbare effroyable « , a déclaré M. Cameron. «Il est une perversion de l’islam et de nombreux musulmans qui écoutent ce programme devrait se sentir offenser a chaque fois qu’ils entendent les mots d’État islamique».

Au parlement aujourd’hui, leader du parti SNP Angus Robertson a soutenu cet appel pour que les politiciens et les médias cessent d’utiliser le terme «État islamique», et utilisent plutôt «Daesh» à la place. Il a exhorté le Premier ministre, les députés de tous les partis, le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a utiliser le terme approprié. M. Robertson a ajouté: «Le temps est venu dans le monde anglophone, à cesser d’utiliser le terme Etat islamique, ISIS ou ISIL, et à la place nous devont utiliser le terme Daesh couramment utilisée à travers le Moyen-Orient.».
**************************

Indonésie: plus de 140 morts après le crash d’un avion militaire.

Mardi 30 juin, un avion militaire de transport s’est écrasé dans une zone habitée à Medan, ville située sur l’île de Sumatra en Indonésie. Le bilan provisoire fait état de plus de 140 morts ce matin.
Un crash meurtrier

Cet avion de l’armée indonésienne était vétuste et avait été mis en service en 1964, soit depuis plus de 50 ans. Il s’agissait d’un appareil Hercule C-130 servant d’avion de transport militaire. A son bord, 122 personnes, aucun survivant du côté des passagers.

L’avion a complètement été pulvérisé et à l’heure actuelle, la cause de cet accident n’a pas encore été révélée. L’Hercule s’est écrasé dans une zone résidentielle habitée et a percuté un hôtel et un centre de massage.

Il y a des risques importants de voir le bilan provisoire de 142 morts s’alourdir dans les heures et jours à venir. En effet, les opérations de fouilles des décombres ne sont pas encore terminées.

« […] Des flammes aussi hautes qu’un immeuble de quatre étages […] Tout le monde criait et paniquait […] Je pensais que c’était une attaque terroriste ou quelque chose comme ça. J’ai vu un homme dont les vêtements étaient en feu tituber dans les débris. Son visage était recouvert de sang, de poussière et cendres […] J’ai eu la peur de ma vie, je croyais que j’allais mourir. » (Tumpak Naibaho, témoin du crash).

La sécurité aérienne est devenue une vraie problématique pour l’Indonésie, il s’agit du sixième accident mortel en moins de dix ans.

Le président indonésien a demandé expressément à ce que l’ensemble du matériel volant militaire soit vérifié et contrôlé.

« J’ai chargé le ministre de la Défense et le chef des forces armées de procéder à une réorganisation profonde de la gestion des équipements militaires » (Joko Widodo, président indonésien).
***************************

Tunisie : annulation officielle de la taxe de sortie du territoire de 30 dinars.

En octobre 2014, une nouvelle loi avait été adoptée en Tunisie contraignant chaque personne non résidente dans le pays à payer une taxe de sortie du territoire de 30 dinars, soit 13 euros.
Annulation officielle de la taxe.

Depuis l’entrée en vigueur de cette loi, la colère avait gagné de nombreux Tunisiens résidant à l’étranger, de nombreux touristes mais également des Libyens qui souhaitaient quitter le territoire. Suite à cette polémique, la question d’annulation de cette taxe faisait déjà écho depuis quelques mois.

Suite à l’attaque de Sousse du vendredi 26 juin, ayant causé la mort de 38 personnes, le ministère du Tourisme et de l’Artisanat a décidé d’entreprendre une série de changements afin de rehausser le tourisme dans le pays. Et parmi ces mesures, figure l’annulation de la taxe de sortie du territoire de 30 dinars qui s’imposait à tout étranger. Ces changements officiels ont été communiqués lundi 29 juin, lors d’une conférence de presse.
*************************

Angleterre : trois enseignants jeûnent avec leurs étudiants en guise de solidarité.

A l’heure où dans certains pays comme la Chine, les enseignants obligent leurs élèves à interrompre leur jeûne sous peine de retrait de leur diplôme, dans d’autres, ils jeûnent avec leurs étudiants en guise de solidarité.
« Nous voulions leur montrer que nous compatissions ».

Le temps d’une journée, trois enseignants de l’université de Cardiff, en Angleterre, ont décidé de faire quelques petites concessions et de jeûner du lever au coucher du soleil afin de soutenir leurs étudiants musulmans. L’un des professeurs témoigne :

« En voyant les efforts qu’ils font pour étudier tout en observant le jeûne, nous voulions leur montrer que nous compatissions et qu’il y a un élan de soutien à l’intérieur de l’université. ».

Un soutien moral.

Ces enseignants sont fiers et agréablement surpris de leurs jeunes étudiants pour leurs actes, mais également pour leur implication et leur esprit de solidarité. En effet, ces derniers participent à l’opération « nourrir les sans-abris de Cardiff » avec la mosquée Dar Ul-Isra qui offre tous les soirs l’iftar aux musulmans ainsi qu’aux non-musulmans. Andrew Bodgin, professeur à l’Académie anglaise Celtic Park Place, a déclaré :

« Nous sommes très touchés par leur formidable implication dans l’opération « nourrir les sans-abri de Cardiff », initiée par la mosquée locale Dar Ul-Isra tout au long du Ramadan, et nous avons souhaité, à notre tour, leur faire part de notre reconnaissance, les soutenir moralement, et établir des contacts privilégiés, dans un climat ambiant pollué par le dénigrement et la diabolisation de l’islam. ».

Vendredi, les trois enseignants rompront leur jeûne à la mosquée Dar Ul-Isra. Un acte de plus qui prouve que l’union et la solidarité permettent de briser les amalgames et favorisent l’entraide, la bonne entente et le vivre-ensemble.
******************

Les propos polémiques de l’adjoint au maire d’Angers.

Le climat islamophobe actuel semble ne pas vouloir se calmer. Il ne se passe pas une semaine sans que nous ayons droit à une polémique autour de l’islam. Aujourd’hui nous vous relayons une énième polémique d’un énième élu. Celle de Maxence Henry adjoint au maire d’Angers (Les républicains), qui compare les musulmans modérés de France aux allemands des années 30. Une polémique très surprenante étant donné que pour lui le seul islam possible est un « islam modéré », un islam façon Maxence Henry peut-être ? Une polémique sans queue ni tête.
Une comparaison inacceptable.

C’est sur sa page Facebook que l’adjoint a créé la polémique. Il s’en est ouvertement pris à l’islam et aux musulmans de France en faisant une drôle de comparaison : « Les musulmans modérés sont comme les Allemands des années 30, ils doivent choisir leur camp… » Il continue : « Les musulmans modérés doivent dénoncer à un islam radical qui n’est pas compatible avec la République. Et dire s’ils choisissent un islam modéré qui, lui, est compatible avec les valeurs de la République. » Il existerait alors plusieurs genres de musulmans, mais aussi des camps. À l’heure ou plusieurs se battent pour retrouver une certaine unité, lui n’hésite pas à parler de camps, une vision assez inquiétante de la part d’un responsable politique.

Les musulmans modérés dans le Coran : « Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste? … » (Sourate 2, Verset 85).
Un amalgame… ? Peut-être pas.

En voulant s’en prendre au terrorisme qui est revendiqué par des supposés musulmans, l’adjoint au maire d’Angers a commis un amalgame des plus dangereux : « À la base, c’est la même religion. Qui s’appuie sur le Coran, Mahomet… » associant l’islam au terrorisme, en le qualifiant de « nouveau fascisme contre lequel nous devons lutter. » Quel esprit de déduction et quelle culture.

La cerise sur le gâteau sera cette dernière déclaration qui non seulement le discrédite, mais nous met face à un réel oxymore, assez marrant pour le coup, un amalgame pour éviter un amalgame. Ce n’est pas dans la politique qu’il aurait dû se lancer mais dans l’humour, voici sa déclaration : « Cette distinction est urgente à faire, justement pour éviter les amalgames. ».
*********************

Le corps carbonisé de Brahim Ajaoun, 31 ans, retrouvé mardi soir.

Le corps carbonisé de Brahim Ajaoun, 31 ans, a été retrouvé sur un chemin forestier mardi soir à Offenburg en Allemagne, à une trentaine de kilomètres à l’est de Strasbourg. Le jeune strasbourgeois d’origine marocaine avait disparu en début de semaine dernière.

Le cadavre du jeune marié présentait aussi des traces de blessures par armes à feu. Le corps de Brahim Ajaoun a surement été brulé pour brouiller les pistes.

Brahim Ajaoun était un homme sans histoires. Sa disparition avait été signalée à la police par son épouse, inquiète de ne pas voir son mari rentrer du travail. La famille avait également diffusé un avis de recherche sur Facebook.

« Il est inconnu des services de la justice. Il menait une vie normale, c’était vraiment monsieur tout le monde » selon Michaël Wacquez, l’avocat de la famille.

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes, l’une en Allemagne et l’autre en France pour élucider les circonstances de ce meurtre mystérieux.
***************************

Canada : Record d’un demi-million d’électeurs musulmans.

Les musulmans sont de plus en plus nombreux et ils sont un demi-million à pouvoir potentiellement voter à en croire un sondage fait au Canada.

Ils deviennent donc intéressant pour les politiques surtout pour le prochain scrutin.

D’ailleurs le premier ministre Stephen Harper prend très au sérieux ce chiffre et a invité le 22 juin derniers des dirigeants musulmans à partager l’iftar, à sa résidence officielle. Le Bureau du premier ministre avait alors indiqué qu’il s’agissait du premier iftar à être célébré dans ce lieu.

Cette invitation a « surpris » le directeur du Conseil national des musulmans canadiens, Ihsaan Gardee.

En effet, les relations entre le gouvernement conservateur et la communauté musulmane sont froides en raison de toutes les polémiques au sujet des lois sur le voile intégral.

Pourtant aujourd’hui il semble que les évènements tournent à l’avantage de la communauté musulmane.
*********************
Une militaire israélienne chante en darija et provoque la colère des internautes.

Une vidéo intitulée « Une militaire israélienne chante en darija » circule depuis peu sur la toile. On y voit distinctement une jeune femme en uniforme militaire qui chantonne en arabe dialectal marocain.

Elle fredonne Kifach khelitini ya mama, ya mama dawini, Toul ôumri man nensak.
Qui signifie : Comment tu m’as laissé maman, ô maman guérit moi.

La vidéo a déchaîné la colère d’une multitude d’internautes.

En effet, comment une soldate de l’armée de Tsahal peut se permettre de fredonner ce type de chansons alors que celle-ci agresse, tire et emprisonne systématiquement les enfants en Palestine.

vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.

***************************************
Espagne : Les actes islamophobes explosent

A l’instar de la France, l’Espagne a enregistré une explosion des actes islamophobes.

C’est ce qu’a pu constater l’Union des communautés islamiques d’Espagne (UCIDE) et l’Observatoire andalous sur la situation de citoyen musulman et l’islamophobie en Espagne.

Les actes recensés concernent généralement, la profanation, l’agression et la discrimination. Les femmes selon ces organisations sont le plus touchées.

Les témoignages de situation de discrimination vécue pas les musulmans ne manquent pas.

En effet, on rapporte par exemple le cas d’une femme voilée à Victoria qui s’est vue refuser l’accès au bus urbain par un chauffeur. Ou bien dans la même ville, une jeune arbitre d’origine marocaine, âgé de 16 ans, a dû être hospitalisé après avoir été agressé par le père d’un joueur.

Selon ces organisations, les attentats survenus à Paris en janvier dernier expliquent partiellement cette situation.
********************************

Le contrat entre Orange et son partenaire israélien renégocié.

Orange a annoncé, mardi 30 juin, avoir renégocié son contrat qui la liait avec Partner, une société israélienne de télécommunication dont les activités dans les Territoires occupés palestiniens ont été dénoncées par les organisations de défense des droits des Palestiniens.

Orange devra verser 40 millions d’euros à Partner à la signature du contrat et à l’aboutissement d’une étude de marché « pour évaluer la façon dont Partner s’intègre à la dynamique du marché des services de télécommunication en Israël ». L’accord prévoit aussi un paiement additionnel de 50 millions d’euros devra être acquitté si l’accord de licence de marque est résilié dans un délai de 24 mois.

Le partenariat sera-t-il rompu dans les deux ans ? C’est ce qu’espèrent les associations, auteures d’un rapport sur « les liaisons dangereuses d’Orange » qui « demandent à Orange de conduire cette démarche à son terme », affirme l’Association France Palestine Solidarité (AFPS). « Elles déplorent néanmoins qu’Orange n’ait pas reconnu publiquement les risques en matière de droits humains liés à sa relation d’affaires avec Partner, à l’instar d’autres entreprises et investisseurs », précise-t-on.

Les organisations estiment que la rupture future du contrat entre le groupe français et Partner est le fruit d’une « pression » afin qu’elle prenne enfin « des mesures concrètes pour faire cesser sa contribution indirecte à des atteintes avérées en matière de respect des droits humains ».

« C’est surtout le déficit de réaction publique de l’État français qui inquiète au plus haut point nos organisations », ajoutent-elles. Après les déclarations d’Orange disant dans un premier temps sa volonté de se retirer d’Israël, la France, qui détient 25 % des parts du groupe de télécoms, a catégoriquement refusé le boycott.
************************

Canicule au Pakistan : des populations dispensées du Ramadan.

Etat d’urgence au Pakistan. La province du Sindh, où se trouve Karachi, déplore plus de 1 000 morts depuis le 25 juin selon les hôpitaux et les ONG. Les 20 millions de musulmans jeûneurs situés à Karachi et sa banlieue suffoquent littéralement. Depuis une semaine, la canicule sévit dans le sud du pays et les températures atteignent les 45°.

Le gouvernement et l’armée ont mis leurs services et hôpitaux en état d’alerte pour traiter les milliers de victimes déshydratées. Les médecins partis en vacances ont été rappelés. Les journées de mardi 24 et mercredi 25 juin ont été déclarées fériées pour encourager les jeûneurs à rester à l’abri du soleil.

La situation climatique est aggravée par de nombreux dysfonctionnements. Les habitants doivent subir de longues coupures d’électricité pouvant parfois atteindre plusieurs heures par jour, rendant impossible de se rafraîchir avec les ventilateurs et climatiseurs. Pour ne rien arranger, le système d’acheminement de l’eau de Karachi est perturbé.

Toutes ces conditions extrêmes compliquent l’épreuve du mois saint du Ramadan qui a commencé le 19 juin dans le pays. Pour éviter de nouvelles victimes, en particulier parmi les personnes âgées, des leaders religieux ont appelé les personnes âgées et les plus faibles à ne pas jeûner, rappelant qu’il leur est permis en islam de ne pas l’accomplir pour préserver sa vie et sa santé.

Laisser un commentaire