MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 chabann 1436.

Flash info du 18 chabann 1436.

Ecouter la Radio, en direct sur :
http://www.islamatouswebradio.info

 »
France : Du « porc halal » retrouvé en supermarché : les explications du fabricant.

Des consommateurs de viande halal ont alerté la rédaction de Saphirnews sur la présence, en rayon de supermarchés, de tranches de foie de bœuf estampillés halal avec la mention… « viande de porc origine Union européenne ». Du porc halal ? Il n’en fallait pas plus pour que l’information se propage rapidement sur les réseaux sociaux pour vilipender la marque Shems, à l’origine du produit labelisé halal via la Société française de contrôle de viande halal (SFCVH), l’organisme de certification rattaché à la Grande Mosquée de Paris.

Contactée, la société Elivia, chargée de fabriquer les produits Shems, a répondu à nos demandes d’explications, mercredi 3 juin, par la voix du directeur qualité adjoint de la société angevine. « Je présente mes excuses au nom de la société pour cette anomalie, nous n’avions aucune volonté de provoquer nos consommateurs », nous a-t-il signifié.

Ce représentant de la société Elivia, spécialisée dans la transformation de produits de boucherie, plaide « l’erreur humaine » d’un salarié aujourd’hui « extrêmement affecté ». « L’anomalie nous a été remontée le 30 mai par les magasins, eux-mêmes alertés par des consommateurs », entraînant un retrait immédiat des produits et leur contrôle pour s’assurer de la traçabilité des lots concernés qui avaient une date limite de consommation (DLC) courant jusqu’au 4 juin, indique le directeur.

Ce sont « 549 barquettes » distribués dans « 52 points de vente identifiés grâce à son système de traçabilité », et principalement situés en Ile-de-France, qui ont été concernés par l’erreur « due à une manipulation humaine de paramétrage informatique de l’étiquette ».

La ligne de production à partir de laquelle le produit est fabriqué est entièrement dédié au halal, assure-t-il : « le site ne produit pas de foie de porc ». Une position réaffirmée dans un communiqué en date du 3 juin de la direction qui nous est adressée : « La non-conformité ne concerne que l’étiquetage. ».

« Afin d’éviter le renouvellement d’un tel défaut et conscients de l’importance que représentent les mentions figurant sur l’étiquette, cette erreur nous conduit à renforcer nos procédures par la mise en place d’un double contrôle à cette étape », assure-t-on. « Conscients de l’importance de cette erreur pour les consommateurs de produits halal, Elivia tient à leur présenter toutes ses excuses », répète la société. Un sursaut de communication important de la part d’Elivia qui met fin aux spéculations. Cette histoire n’est toutefois pas pour redorer le blason de la SFCVH auprès de consommateurs défiants à l’égard de cette certification.
*********************************************
 »
Palestine : Les lanceurs de pierres palestiniens risquent maintenant dix ans de prison.

Depuis le 31 mai, les sanctions contre les lanceurs de pierres palestiniens sont facilitées grâce à un projet de loi approuvé par un comité ministériel israélien.
Un projet de loi adopté à l’unanimité.

Selon The Times of Israel, le texte prévoit une sanction de dix ans de prison à l’encontre de tout manifestant pris en train de lancer des pierres sur des véhicules en mouvement. Bien évidemment, ce projet de loi a été approuvé, le 31 mai dernier, à l’unanimité par le gouvernement israélien.

« Le projet de loi, qui devrait faire l’objet de plusieurs lectures de la part du Parlement avant d’entrer en vigueur, est un amendement d’une loi existante qui sanctionne les lanceurs de pierres d’une peine pouvant aller jusqu’à vingt ans d’emprisonnement, mais seulement dans le cas où leur intention d’infliger des dommages est prouvée », déclare le journal.
La sanction reste « très légère au vu du crime ».

Dans la majeure partie des cas les lanceurs de pierres palestiniens écopaient de trois mois de prison, cependant, afin de mettre en vigueur cette nouvelle loi il reste difficile de « prouver » l’intention de causer des dommages sur les véhicules ou de blesser les soldats israéliens. La sanction pouvant s’élever à dix ans de prison ferme reste, pour la ministre de la Justice chargée du texte, Ayelet Shaked (du Foyer juif, parti d’extrême droite), « très légère au vu du crime ».

« Cette loi est la première décision majeure de la nouvelle ministre de la Justice, qui cherche à reprendre une proposition de loi présentée par l’ancien cabinet mais qui n’est pas devenue une loi parce que le Parlement a été dissous en vue des élections du 17 mars », analyse The Times of Israel.
***********************************************
 »
Halal : Aldi vendait du boudin noir faussement étiqueté « halal »

La chaîne de grande distribution Aldi, leader mondial du hard-discount, a vendu du boudin noir faussement étiqueté « halal » à ses clients au Royaume-Unie.

En effet, les produits n’étaient pas du tout « Halal » puisqu’il contenait du porc.

L’enseigne s’est expliqué en affirmant qu’il s’agissait juste d’une erreur d’étiquetage de la part d’un salarié mais que la viande est bien bonne à la consommation selon le rite musulman.

Cette erreur a provoqué l’indignation de la communauté musulmane britannique.

L’enseigne a toutefois présenté ses excuses et déclaré que cette erreur est un cas isolé.

La chaine de distribution propose une contrepartie. En effet, venir en magasin et se faire rembourser le produit acheté… Se moque t-elle de ses clients musulmans ?

Cette mésaventure souligne tout de même l’absence cruelle de rigueur dès lors qu’il s’agit de « Halal ».
************************************************************
 »
France : SCANDALE : L’imam Abdelfattah Rahhaoui de nouveau convoqué par la police !

Depuis quelques mois, et plus précisément la tuerie de Charlie Hebdo, l’imam et directeur Abdelfattah Rahhaoui du groupe scolaire Al Badr à Toulouse est victime de pressions judiciaires importantes. Une nouvelle convocation envoyée par le commissariat de Toulouse vient de parvenir au religieux qui sera donc auditionné ce jeudi 4 juin avec une possible nouvelle garde à vue…

Abdelfattah Rahhaoui, imam et directeur du groupe scolaire Al Badr, est à nouveau convoqué par un officier de police judiciaire du commissariat de police de Toulouse. Sur le document officiel que s’est procuré Islam&Info, aucune mention de la raison de la convocation envoyée au domicile du religieux.

Pourtant, les lois françaises stipulent que toute personne convoquée par les services de police doit être « exactement renseignée sur les raisons de la convocation ». Une erreur (volontaire ?) qui pourrait s’expliquer par une volonté de mettre la pression sur le principal concerné, ce qui est totalement illégal au regard des lois françaises et européennes. Pour autant, l’imam Rahhaoui, joint par téléphone, nous a indiqué qu’il se présenterait devant l’officier de police judiciaire étant donné qu’il n’avait rien à se reprocher.

La communauté peut craindre une nouvelle garde à vue contre un représentant religieux respecté pour son travail dans la région toulousaine ainsi que son courage à dénoncer les irrégularités politiques et médiatiques. Il est de notre devoir de soutenir pacifiquement et intelligemment l’imam Abdelfattah Rahhaoui qui fait face, seul, aux intimidations répétées contre sa personne et celles de sa famille. Entre les menaces de mort d’islamophobes, les pieds de porc laissés devant son établissement ou encore les multiples garde-à-vue sans preuves sérieuses, l’heure est à la cohésion de la Communauté devant une nouvelle injustice. N’abandonnons pas les locomotives de notre Oumma ! Solidaires, dénonçons cet acharnement judiciaire à l’encontre d’un religieux et directeur d’école !
********************************
Bosnie, Un Musulman choisi par le Pape pour sculpter sa chaise en bois.

Un musulman a été choisi afin de sculpter la chaise en bois du Pape pour sa prochaine visite à Sarajevo le 6 juin.

En effet, c’est une famille musulmane de Bosnie qui a eu ce privilège et qui en est ravie.

Nombreuses sont les personnes qui voient en ce choix un symbole de paix entre chrétiens et musulmans.

Certains y reconnaissent la beauté incontestable de l’art musulman.

Jolie revanche pour la Bosnie à qui la guerre a arraché plus de 260 000 âmes.

vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.

************************************
 »
USA : panneaux d’affichage pour expliquer l’Islam en pleine autoroute .

Comme l’an dernier avec les panneaux « Jesus is Muslim », une autre initiative a vu le jour aux Etats-Unis. Afin de lutter contre les préjugés et de véhiculer le message de l’Islam, une campagne publicitaire a été lancée dans le Michigan. C’est ainsi que plusieurs affiches et panneaux publicitaires contenant des messages de paix avec l’Islam ont été placardés dans la ville.

La campagne a été lancée par l’ICNA (Islamic Circle of North America) dont le responsable s’est confié au Houston Chronicle. Les panneaux d’affichage contenaient notamment le message »Muhammed believed in peace, social justice, womens rights » – Mohamed (‘alayhi salat wa salam) croyait en la paix, en la justice sociale, aux droits des femmes.

Ces messages sont visibles de plusieurs autoroutes de Houston. Un numéro est d’ailleurs indiqué pour les personnes souhaitant se renseigner au sujet de l’Islam auprès de l’organisation Why Islam. En effet, sur ces panneaux, il est également indiqué : « Qui est Muhammad ? Vous avez des questions, obtenez des réponses ! ». Des exemplaires du Saint Coran seront également offerts à tous ceux qui sont désireux d’en savoir davantage sur l’Islam.

L’objectif de cette campagne est évidemment de sensibiliser le public à l’Islam et aux véritables questions qui se posent autour de cette religion. L’ICNA se réjouit d’ailleurs du succès que remporte cette campagne. En effet, depuis la mise en place de ces affichages, une cinquantaine de personnes ont souhaité s’informer au sujet de l’Islam. Cette initiative aura donc le mérite d’avoir attirer l’attention des plus curieux et pourquoi pas de contribuer à la guidée de certains d’entre eux incha Allah.
**********************************
 »
Palestine : Gaza pilonnée par Israël hier soir !

L’histoire semble se répéter. A l’approche du mois béni de Ramadhan, Israël a hier soir bombardé à Gaza en représailles aux 3 roquettes envoyées depuis la bande, attaque apparemment revendiquée par DAESH. On le sait, tout motif est bon pour Tsahal afin de pilonner l’enclave palestinienne et le monde reste complice muet et désintéressé préférant faire la chasse aux voiles.

On compte 15 raids au total mais fort heureusement, aucun blessé n’est à déplorer selon les sources sur place.
*******************************
 »
Marseille : l’association Solidarité au cœur de Marseille accueille les plus démunis.

Pendant qu’on s’apprête à accueillir le mois sacré, l’association Solidarité au cœur de Marseille se dépêche de faire son programme des menus de « el iftar » pour les nécessiteux. Pour cela, l’association lance un appel à la participation dans le but d’enrichir ses ressources financières et humaines. De nombreuses personnes ont répondu présentes pour faire des dons et aider à préparer les plats de « el iftar ».
Les préparatifs.

Le mois de Ramadan approche à grands pas. « Au niveau de notre association, nous sommes en pleine préparation de notre grande opération de distribution de repas pour la rupture du jeûne, aux personnes qui traversent un moment difficile. Des chapiteaux seront mis en place pour accueillir les sans-abri pour un » iftar » sur place avec tout l’équipage de l’association », un geste de solidarité envers les plus démunis partagé par Zoubida, fidèle au poste depuis plus de dix ans.
Les besoins augmentent chaque année.

Pour pouvoir faire face à la demande d’aide de plus en plus grande de la part de nos bénéficiaires, nous avons besoin du soutien de toutes et tous. Au total, les dons fournis par les commerçants s’élèvent à plus de 25 000 euros, précise l’association. Un geste conséquent mais tout juste suffisant pour venir en aide aux plus démunis, explique l’initiatrice du projet, Aïcha Muniga.

« Chaque année, les besoins augmentent. Ajourd’hui, on fait 350 repas, contre 100 il y a quelques années. Les plus démunis sont de plus en plus nombreux à venir nous voir. En règle générale, ce sont les mêmes personnes, mais il y a beaucoup de jeunes maintenant. »

Les portes de l’association seront probablement ouvertes à partir de 10 heures du matin pour les cuisiniers bénévoles et les personnes chargées de l’organisation. « Solidarité au cœur de Marseille » servira les repas en quatre temps. Dès la fin du jeûne, vers 21 heures, vers de 22 heures et un autre un peu plus tard afin de servir tout le monde » précise Aïcha Muniga. Tous ensembles pour un « iftar » au service des plus démunis est une action qui fait ses preuves au fil des années.
**********************************
 »
France : Nouvelle trahison du CFCM.

Le CFCM a finalement participé ce jeudi matin à la « réunion de travail sur l’islam de France » organisée par l’UMP, devenue Les Républicains. Malgré le boycott annoncé la veille par l’instance elle-même, des membres du Conseil français du culte musulman ont participé à cette mascarade.

Dalil Boubakeur accompagné de son futur successeur Anouar Kbibech et du vice-président du CFCM Hafiz Chems-Eddine ont fait le déplacement pour s’entretenir avec Nicolas Sarkozy.

Hier, Abdallah Zekri, un des responsables du Conseil français du culte musulman affirmait :

« On ne peut pas participer à une telle initiative, qui stigmatise les musulmans. En France, il y a une urgence, c’est la crise économique, sociale et morale, c’est à cela que doivent s’atteler les partis politiques. » avant de conclure: «Nous refusons d’être manipulés. ».

Le trésorier et futur secrétaire général de l’instance, Abdallah Zekri a déclaré aujourd’hui :

« Le CFCM avait clairement décidé la semaine dernière, lors d’un bureau exécutif, de ne pas se rendre à cette réunion », a souligné Abdallah Zekri, exprimant « colère et dégoût » devant la « lâcheté de certains membres ».

Selon Abdallah Zekri « les invités ont subi des pressions de la part de Nicolas Sarkozy qui a dit à certains: Vous pensez que je ne serai pas là en 2017 ? ».
*******************************

Laisser un commentaire