MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 Rajab 1436.

Flash info du 18 Rajab 1436.

 »
La bourse saoudienne est sur le point de s’ouvrir aux capitaux étrangers.

Les investisseurs étrangers pourront bientôt accéder à plus de 10 pour cent de la valeur du marché boursier du Royaume Saoudien. Le régulateur national a déclaré lundi dernier la mise en place de règles d’ouverture de la place boursière, évaluée à prés de 575 milliards de dollars , aux investissements directs internationaux dés le mois prochain.

Cependant, les avoirs des investisseurs qualifiés externes au royaume ne pourront excéder 10% de la valeur du marché, selon le communiqué du Capital Market Authority (CMA). Le régulateur a fixé une limite de 5% pour la prise d’intérêts sur une valeur et jusqu’à un plafond maximal de 20% pour plusieurs valeurs.

L’Autorité des marchés de capitaux, basée à Riyad, a restreint la participation étrangère d’une valeur unique à 49 pour cent, et permettra aux investisseurs institutionnels, avec un minimum de 18,75 milliards de riyals (de 5 milliards de dollars) sous gestion, d’investir directement dans le marché boursier, selon les règlements publiés sur son site Web lundi. L’AMC se réserve le droit d’abaisser cette limite à 11,25 milliards de riyals.

Le marché saoudien est de loin le plus grand dans le monde arabe et l’une des dernières grandes bourses, à l’échelle mondiale, à s’ouvrir aux capitaux étrangers ; cette réforme s’inscrit dans une démarche volontariste d’attraction des capitaux internationaux. Les spécialistes en charge des fonds d’investissement estiment que le marché saoudien pourrait attirer 50 milliards de dollars ou plus dans les prochaines années .

Les lois fiscales saoudiennes seront applicables aux investisseurs étrangers et une taxe de 5% sera prélevée sur les dividendes versés par les sociétés cotées. Les autorisations d’achats directs de valeurs saoudiennes par des investisseurs étrangers débuteront dés le 15 Juin 2015.

L’indice boursier saoudien,Tadawul All Share Index, a augmenté de 17 pour cent cette année, une performance remarquée au niveau international.
**************************************
 »
Les Dômes Ottomans de la Mecque en cours de restauration pour être replacés.

Nous vous parlions récemment sur Ajib.fr des avancées des travaux du mataf, zone de circumanbulation. En effet, l’expansion du mataf sera prête pour ce ramadan 2015. L’information récente qui a été officiellement confirmée par le Sultan Al Qurashi, le directeur de la gestion de projet à la Président pour les Affaires de Deux Saintes Mosquées fut un soulagement après plusieurs mois de travaux.

Avec une capacité de 100 000 personnes par heure, les travaux de cette zone seront bel et bien bouclés pour ce ramadan 2015. De quoi ravir les fidèles de plus en plus nombreux à réaliser leur grand pèlerinage.
Autre bonne nouvelle qui va en ravir plus d’un, notamment ceux qui dénonçaient la destruction du patrimoine historique de la Mecque avec les récents travaux : les dômes ottomans qui avaient été enlevés il y a deux ans du mataf seront finalement replacés. Cette nouvelle nous ait rapporté entre autre par l’Agence Islamique Internationale de Presse.

Ces dômes qui datent de l’époque ottomane avaient été ôtés pour faciliter les travaux d’expansion du mataf. Selon Sultan Al Qurashi, ils sont actuellement en cours de restauration, en prenant en compte les nouveaux arrangements de la zone. Cela dit, le comité technique des travaux d’expansion a annoncé que les dômes ne seront pas réinstallés au niveau du Mataf.
********************************************
 »
Chine : Les commerces et les restaurants Ouïghours contraints par les autorités chinoises de vendre de l’alcool et du tabac.

Les persécutions que subissent quotidiennement les ouïghours, ethnie chinoise de confession musulmane de la région du Xinjiang, ne sont plus un secret. Les décisions prises par les autorités chinoises pour empêcher les ouïghours de pratiquer leur foi sont toujours aussi consternantes et choquantes.

Interdiction de porter la barbe, et le voile à certains endroits, interdiction de jeûner le mois de ramadan pour les fonctionnaires et les étudiants, répressions de manifestations, interdiction de rassemblements, assassinats, emprisonnement de imams, restrictions liées à la pratique religieuse, interdiction du niqab, la liste des violations des libertés commises par le Parti-Etat chinois est longue. Dans un délire communiste islamophobe, les autorités sont persuadées de pouvoir s’immiscer dans les choix les plus personnels des habitants du Xinjiang.

Comme si nous n’avions pas encore atteint le summum de l’absurdité dans ce flot de discriminations, récemment, la Radio Free Asia nous rapporte que les autorités s’en prennent désormais aux commerces qui ne vendent pas d’alcool et de tabac. Elles ont en effet ordonné à ces commerces et ces restaurants de vendre de l’alcool et des cigarettes. Conscientes que la non présence d’alcool et de tabac est liée à des convictions religieuses, elles menacent de poursuites les commerces qui refusent d’en vendre, et de fermeture. Usant de tous les moyens possibles pour essayer d’affaiblir la pratique des musulmans, les commerces musulmans sont maintenant obligés de commercialiser au moins 5 marques différentes d’alcool et de cigarettes.

« Nous avons une campagne visant à affaiblir la religion ici, et cette mesure fait partie de cette campagne » explique Adil Sulayman, le secrétaire du Parti du village Aktah à la radio Free Asia pour justifier cette décision.
Le fait de s’abstenir de consommer de l’alcool et des cigarettes est perçu comme une « forme d’extrémisme religieux » pour les autorités ajoute-t-il.

Les intimidations, les violations des droits de l’Homme sont quotidiennes pour ce peuple minoritaire qui souffre terriblement, et dont le sort semble très peu préoccuper nos médias, et les Etats.
****************************
 »
One Path nous présente, The White Coats, au service des sans abri à Sydney.

Récemment sur Ajib.fr, nous vous avions parlé de l’initiative de la communauté musulmane de Sydney qui a consisté à créer une studio de télévision baptisée One Path. Depuis sa base, la société One Path Network fait des films, édite des vidéos sur sa chaîne YouTube, et fait des interviews à des Shouyoukhs locaux sur les principes de l’islam, mais aussi des sujets diverses. Il aura fallu rassembler près d’un million de dollars pour permettre à ce studio télévisé d’exister et de contrer le traitement de l’islam par les autres médias australiens. Et quoi de mieux en effet que de donner la parole aux musulmans, et surtout à des personnes de sciences pour expliquer l’islam.

La chaîne télévisée montre aussi des initiatives menées par des fidèles. La chaîne a diffusé récemment l’une de ces initiatives. Il s’agit de l’engagement des « White Coats » (Manteaux blancs). Ces volontaires parcourent les rues de Sydney pour venir en aide aux plus démunis. Une équipe de tournage de One Path les accompagne dans leur entreprise, et réalise un superbe documentaire que vous pouvez visualiser ci-dessous.

A travers ce documentaire de 6 minutes, nous découvrons l’immense générosité de ces « manteaux blancs » ainsi appelés par les sans abri en raison de leurs tenues vestimentaires, qui donnent de leur temps aux laisser-pour-compte. Ils leurs distribuent des repas généreusement préparés par la communauté, mais aussi des packs comprenant des produits d’hygiène, des coussins, etc. Nous découvrons également le parcours de quelques sans abri pour qui la vie a basculé tragiquement, alors que certains d’entre eux avaient des situations correctes (diplômes d’études supérieures, travail, stabilité familiale, etc). Comme quoi personne n’est à l’abri de la pauvreté et du besoin, lorsque Dieu en décide autrement.

Que Dieu nous éloigne du besoin. Remercions Le sans cesse pour tout ce qu’IL nous a accordé. Que Dieu récompense ces frères, The White Coats, pour leur grand dévouement.

Vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.

******************************
 »
France, 2 euros par personne, pour aider l’Ecole la Plume à Grenoble.

2 euros. C’est le prix d’environ 2 baguettes, ou d’un ticket de transport, voire celui d’un café. 2 euros c’est aussi la somme que l’association à la tête de l’Ecole la Plume à Grenoble propose à 20 000 personnes de verser pour leur venir en aide.

L’opération 20 000 musulmans se mobilisent pour aider La Plume a pour objectif de collecter 40 000 euros afin de poursuivre le projet éducatif de l’école. Si 20 000 personnes donnent chacune 2 euros cet objectif sera atteint, avec la volonté de Dieu. Fondée en 2001 à Grenoble, la première école musulmane de France traverse aujourd’hui des problèmes financiers, étant une école hors contrat et ne recevant donc pas de subventions de l’Etat.

La direction de l’école La Plume en association avec l’APEP (Association des Parents d’Elèves de la Plume) sollicite tous les musulmans, soucieux d’accorder une bonne éducation aux enfants de la communauté de les aider à atteindre cet objectif. Chaque euro est le bienvenu (vous pouvez bien évidemment donner plus que deux euros si le coeur vous en dit), bien évidemment faire des invocations, et enfin partager l’information.

Pour plus d’informations :

Le site internet de l’école : 3w.ecolelaplume.com.

Et pour finir, une petite vidéo de l’école et de ses élèves qui ne peut nous laisser indifférent tant le travail mené pour l’éducation et l’épanouissement de ces enfants est remarquable.

Vidéo a voir sur islamatouswebradio.info.

**********************************
 »
France : François Fillon est contre l’enseignement de l’Islam à l’école.

François Fillon y est allé, lui aussi, de sa déclaration concernant les réformes des programmes d’Histoire au Collège. Marion Maréchal-Le Pen avait tweeté, plus tôt dans la semaine, son indignation qualifiant « d’effarante » la nouvelle mesure.

Invité sur RTL, celui qui rêverait d’être président de la République au détriment son frère-ennemi Nicolas Sarkozy s’est exprimé sur la réforme du programme d’Histoire dans les collèges menée par Najat Vallaud-Belkacem. Dans celle-ci, l’Islam, notamment, devient un segment obligatoire du cursus, ce qui n’a pas manqué de faire bouillir François Fillon lâchant au micro de Jean-Michel Apathie un : «On a promis une refondation, on a plutôt une destruction».

Il ajoute : « Pardon de citer les textes, mais en 5ème, il est obligatoire d’étudier ‘L’islam : débuts, expansion et cultures’ et facultatif d’étudier ‘Une société rurale encadrée par l’Église’ », marquant d’autant plus sa gêne de voir l’Islam prendre une place important dans le programme scolaire. Or, ce qu’oublie de mentionner M. Fillon est quue le christianisme est au programme de 6ème, le module complémentaire de 5ème ne venant que renforcer les acquis appris en classe précédente.
Un Islam trop gênant ?

On ne cesse de nous rabâcher que l’Islam doit prendre sa place dans République, que les imams doivent être formés et que les étudiants doivent comprendre le message essentiel de la religion islamique. Alors que, pour une fois, on propose à une jeunesse de comprendre -sommairement- l’avènement de l’Islam -seconde religion de France- et son Histoire, voilà que les détracteurs islamophobes dans l’âme montent au créneau prétextant le prosélytisme.

A ne pas se leurrer, quelque que soit le compartiment de la société où est mentionné l’Islam, les politiques trouveront toujours à redire. Preuve que le problème est bien plus profond.
********************************
 »
France : Affaire Robert Ménard : encore des dérapages malgré l’enquête en cours.

Mardi 05 mai 2015, des policiers ont perquisitionné la mairie de Béziers suite aux graves propos du maire, Robert Ménard.

Enquête ouverte et perquisition.

Suite aux infâmes méthodes de fichage des élèves de Béziers par rapport à leur confession religieuse, le procureur de Béziers a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire.

Cette affaire a pris des proportions importantes, allant jusqu’à la condamnation du gouvernement et de l’ensemble de la classe politique.

De plus, des policiers ont effectué une perquisition dans les locaux de la mairie pour tenter de mettre la main sur les listes en question.

Convocation au commissariat et autres dérapages.

Ce mercredi 06 mai 2015, Robert Ménard a été convoqué au commissariat de Montpellier. Le maire a été entendu pendant environ une heure par des fonctionnaires de police de la PJ.

A sa sortie du commissariat, Robert Ménard à nié conserver les listes d’enfants portant des noms à consonance maghrébine. Néanmoins, il se permet de nouveaux dérapages, sans doute plus grave encore.

« Oui, il y a trop d’immigrés à Béziers, L’intégration est donc impossible, et encore moins l’assimilation. Oui, il faut faire des statistiques ethniques », déclare Robert Ménard, maire de Béziers.

Ce personnage tient des propos nauséabonds, et utilise des pratiques interdites par la loi, le fichage religieux. Ce comportement, raciste et islamophobe est confirmé à peine 24h après l’ouverture d’une enquête. Un élu de la république, responsable d’une ville de taille moyenne -environ 70 000 habitants et qui prône ce genre d’idées est extrêmement dangereux pour notre démocratie.
*********************************
 »
France : Deux individus interpellés après la tentative d’incendie à la mosquée de Mâcon.

Ce mardi, au lendemain du placement en garde à vue de deux individus suspectés de la tentative d’incendie ayant visé la mosquée turque de Mâcon ce dimanche 26 avril, un point presse a été tenu par Karine Malara, procureur de la République.

Il apparait que les deux individus reconnaissent la matérialité des faits. Ils excluent en revanche tout mobile religieux.
Leur garde à vue prolongée, ils pourraient, selon l’avancée des auditions, être jugés dès ce mercredi dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate.

Toujours présumés innocents dans l’attente d’un jugement, ils risquent jusqu’à dix ans de prison.
********************************
 »
Allemagne : 4 terroristes d’extrême droite préparaient des attentats islamophobes en Allemagne.

La police allemande a interpellé 4 terroristes d’extrême droite soupçonnés de préparer des attentats islamophobes. Le Parquet fédéral allemand soupçonne ces quatre personnes d’avoir fondé et d’appartenir à une organisation terroriste, la « Oldschool Society ».

Environ 250 policiers ont été mobilisés pour l’interpellation et les perquisitions menées aux domiciles des terroristes. Du matériel « pyrotechnique d’une forte puissance explosive ainsi que d’autres pièces à conviction » ont été découverts.

Les trois hommes et la femme de nationalité allemande, âgés de 22 à 56 ans, sont soupçonnés par le Parquet fédéral d’avoir planifié des attentats contre des mosquées et des foyers de demandeurs d’asile ainsi que l’assassinat de personnalités musulmanes.

Depuis plusieurs mois, les groupes islamophobes se sont multipliés en Allemagne à l’instar du mouvement xénophobe allemand Pegida qui organise des manifestations anti-Islam dans le but de nuire aux musulmans allemands.
***************
 »
France : Un détenu frappe l’imam de la prison de Poissy et explique pourquoi il l’a agressé.

Un détenu de la maison centrale de Poissy, dans les Yvelines, a frappé l’imam de la prison. L’agression a eu lieu le Vendredi 24 avril.

Vers 14 h 30, Philippe sortait de sa séance de boxe quand il est entré dans la salle de prière de la prison et a donné des coups de poing et de pied à l’imam. Le détenu de 38 ans a rapidement été maîtrisé par les surveillants.

Il savait qu’il était imam.

L’agresseur purge actuellement une peine de 30 ans pour des faits de vol à main armée et complicités d’assassinat. Selon le Parisien, il comparaissait, ce mardi, devant le tribunal correctionnel de Versailles pour répondre de faits d’agressions sur l’Imam.

Lors de son audition, Philippe a tout avoué. Le détenu assume avoir giflé le religieux musulman en connaissance de cause. En effet, le quadragénaire a expliqué au juge « qu’il savait qu’il était l’imam et que cet acte entraînerait automatiquement son transfert vers un autre établissement car il se sentait menacé à Poissy ».

Selon le quotidien, l’affaire a été renvoyée et sera examinée le 30 juin 2015.
****************************
 »
France : Le CCIF décide de porter plainte contre Robert Ménard.

Hier soir dans l’émission « Mots Croisés » sur France 2, le maire de Béziers, Robert Ménart, se vantait de détenir le nombre exact d’enfants de confession musulmane dans sa commune. Interrogé sur la manière de récolter ses chiffres, le maire avoue fièrement avoir mis en place un fichage basé sur les noms des enfants à partir de la liste des classes des écoles de sa ville: «Ce sont les chiffres de ma mairie. Pardon de vous dire que le maire a les noms, classe par classe, des enfants. Je sais que je n’ai pas le droit mais on le fait. » Ajoutant: « Les prénoms disent les confessions. Dire l’inverse, c’est nier une évidence ».

Ayant donc reconnu lui-même l’illégalité totale de cette démarche, le maire de Béziers continue de se penser au-dessus des lois de la République.

Une pratique qui nous ramène aux heures sombres de notre pays, avec pour première cible, des enfants.

Des propos qui se font écho des campagnes de calomnies islamophobes que subissent les musulmans depuis plus de deux décennies et qui visent à les marginaliser de la société.

Jusqu’où iront les islamophobes ? Cette question est d’autant plus légitime qu’après avoir été discriminée, vilipendée, ostracisée, la communauté musulmane se voit maintenant fichée de manière assumée.

Pas un jour ne passe sans que des propos ouvertement islamophobes ne soient tenus par un homme politique, un chroniqueur ou un polémiste rappelant ce qu’ont pu subir les juifs durant la seconde guerre mondiale, qui, par une approche essentialiste de leur identité ont été massacré pour ce qu’ils étaient.

Le CCIF interpelle les bonnes consciences et ceux qui prétendent que l’islamophobie est inexistante : que faut-il de plus pour admettre la réalité du phénomène islamophobe dans notre pays ? Il s’agit de dénoncer un climat qui a pris trop d’ampleur et pour lequel toutes les forces de la nation doivent se mobiliser. Autrement, elles seront responsables et devront assumer les conséquences de leur passivité.

Le CCIF décide de porter plainte contre Robert Ménard et de saisir les institutions compétentes afin de mettre fin à des pratiques illégales et discriminantes qui menacent notre vivre ensemble.
*********************
 »
Maroc : mariage refusé pour appartenance à la mouvance sataniste.

Un jeune marocain de 26 ans s’est vu interdire son mariage avec une femme allemande pour “appartenance à une mouvance sataniste”. Une décision prise après une enquête de la police d’Agadir.

Amine Khairi, originaire d’Agadir, souhaitait se marier avec une jeune allemande. Comme pour tout mariage mixte, des vérifications doivent avoir lieu afin de cerner les raisons et conditions de cet union. Après deux semaines d’enquête, la préfecture de police d’Agadir a rendu son jugement : “demande refusée”.

« Les enquêtes réalisées ont permis de prouver que le demandeur marocain fait partie des adorateurs de Satan » rapporte les policiers en charge du dossier.

Amine Khairi a vendu dans le passé des “vêtements et accessoires en rapport avec ce courant” et “la femme allemande fait également partie du même groupe, d’après son apparence”. Le couple ne pourra donc pas se marier car appartenant “à une mouvance sataniste”.

Amine Khairi est fan de musique métal comme il le précise aux médias marocains. Il s’habille en conséquence avec des vêtements de “gothiques”. Une allure qui ne passe pas dans un pays qui se veut musulman et traditionnel.
******************************
 »
France : L’info sur la possible conversion de Jean Marie le Pen à l’Islam, était un canular.

Depuis hier, les internautes partagent un masse une information selon laquelle Jean Marie Le Pen penserait à se convertir à l’islam pour ennuyer sa fille. Une information publiée par un site parodique algérien à l’image du gorafi français et repris par plusieurs médias.

Si vous utilisez les réseaux sociaux, vous n’avez pas pu passer à côté de l’article buzz du moment intitulé “Jean-Marie Le Pen : ‘Pour faire chier Marine, je vais me convertir à l’Islam’”. Un article publié sur le site parodique algérien “Bled-Mikey.com” et qui a rapidement fait le tour de la toile.

Le site de Bledy-Mickey.com se décrit comme “un site parodique et néanmoins burlesque sur l’Algérie. Il se veut impartial, apolitique et indépendant. Tous les articles relatés sont faux – jusqu’à preuve du contraire – et rédigés dans un but humoristique”.

Après une rapide vérification sur Google, l’information est bien sortie de l’imagination des rédacteurs du site. A nouveau, beaucoup d’internautes musulmans se sont fait piéger sans prendre le temps de vérifier par eux mêmes. Un automatisme qui tarde à venir à l’heure de la culture du partage en un clic.

Récemment, un élu du Front National du 93 avait été démis de ses fonctions après avoir annoncé sa conversion à l’Islam. Maxime Buttey avait reçu de nombreuses menaces et insultes après avoir déclaré être musulman et patriote. Un déclaration qui n’avait pas plus au bureau politique du FN qui l’avait écarté avant de l’exclure définitivement.

Jean Marie Le Pen a récemment été suspendu du Front National après son dérapage chez Jean Jacques Bourdin où il a réitéré sa phrase polémique autour du “point de détail” de l’holocauste pendant la seconde guerre mondiale. Une position condamnée publiquement par sa propre fille et présidente du parti.
*************************
Le chef du protocole saoudien viré, après avoir frappé un journaliste.

Lors de la visite du roi du Maroc Mohamed VI en Arabie Saoudite, un journaliste a été giflé par le chef du protocole Ahmed al-Tobaïchi. Un coup qui lui a coûté sa place suite à la pression des réseaux sociaux.

Alors que le roi Mohamed VI et le roi Salman s’embrassaient à la sortie de l’avion comme il est de coutume entre les deux monarques, le chef du protocole a giflé un photographe présent pour immortaliser l’événement. Les raisons d’un tel acte restent pour l’instant inexpliquées mais ont secoué les réseaux sociaux.

La vidéo diffusée sur Twitter a rapidement provoqué la colère des internautes. Le roi Salman a décidé de limoger son chef du protocole après son geste contre le journaliste. Une décision saluée par les “twittos” saoudiens.
*********************************
 »
Amérique : Charlie Hebdo récompensé aux Etats-Unis, malgré un important boycott.

Standing ovation pour le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, Gérard Biard. Il a reçu, mardi 5 mai à New York, le prix « courage et liberté d’expression » au nom de l’hebdomadaire satirique, décernée par la célèbre association mondiale d’écrivains PEN, devant un parterre de plus de 850 invités prestigieux.

Pourtant, la remise du prix avait été vivement critiquée. Elle a été boycottée par plus de 200 écrivains qui ont d’ailleurs refusé d’assister au gala. Dans une lettre ouverte publiée le 26 avril sur le site The Intercep, les écrivains s’indignaient de la sélection de Charlie Hebdo. Pour eux, le journal « valorise un contenu offensant : un contenu qui attise les sentiments anti-islam, anti-Maghreb, anti-arabe qui sont déjà courants dans le monde occidental ». De six au départ, ils sont rapidement passés à 204 signataires à ce jour. Parmi eux, de grands noms comme Joyce Carol Oates, Michael Ondaatje, Russell Banks ou encore Wallace Shawn, Craig Lucas, Eve Ensler, Francine Prose.

Evidemment, les romanciers condamnent fermement l’attentat qui a décimée la rédaction de Charlie Hebdo le 7 janvier, mais ne se privent pas d’accuser librement le journal de mettre de l’huile sur le feu. « Les caricatures du Prophète représenté par Charlie Hebdo peuvent être interprétées comme la cause d’une plus grande humiliation et souffrance » pour une catégorie de la population française qui est « formée par un héritage colonial et dont une large partie est musulmane pratiquante ».

Surtout, les auteurs ne digèrent pas du tout la décision de leurs pairs du PEN American Center d’honorer l’hebdomadaire : « Il y a une différence entre soutenir une liberté d’expression qui va à l’encontre de l’acceptable et récompenser une telle liberté d’expression. Charlie Hebdo semble très sincère dans son dédain de toutes les religions. ».

Le président américain du PEN, Andrew Solomon, se défend pourtant d’approuver le contenu de Charlie Hebdo. « La récompense n’est pas nécessairement en accord avec le contenu exprimé ». « Si nous approuvions la liberté d’expression seulement à ceux avec qui on est d’accord, la notion même de liberté d’expression serait très limitée », dit-il. Salman Rushdie, menacé depuis de longues années depuis la parution, en 1988, de son ouvrage Les Versets sataniques, a tancé ses confrères sur Twitter. Pour l’écrivain iranien, ce sont des « lavettes », qui ont « horriblement tort » car selon lui, « démystifier la religion n’est pas de la haine » mais de « la satire ».

Malgré le boycott, le prix a bien été décerné au journal. Loin des lourdes accusations en France à l’encontre de ceux qui ne se sentent pas Charlie, le débat, s’il est vif, est bien plus serein aux Etats-Unis. Dès le lendemain de l’attentat, des médias avaient refusé de publier la Une de Charlie avec la caricature du Prophète. Quelques intellectuels avaient affirmé ne pas être Charlie, sans être accusés de défendre les terroristes.
***************************
France : Les musulmans d’Evreux se rassemblent, divisés sur la mosquée.

L’Association des musulmans d’Evreux (AME) tient sa deuxième rencontre annuelle des musulmans samedi 9 mai de 11h à 21h à la Halle des expositions de la ville de l’Eure. Près de 500 participants de l’agglomération ébroïcienne sont attendus pour cette deuxième édition. Parmi les intervenants, Tareq Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux, Nassima Prudor, enseignante de l’islam aux mosquées de Bondy et de Villeparisis, en région parisienne, ou encore Mohamed Bajrafil, théologien et imam de la mosquée de Ivry-sur-Seine -Val-de-Marne.

A travers le thème « L’Islam au-delà des caricatures », l’AME invite à une réflexion sur la position de l’islam face aux préjugés et aux caricatures avec des conférences-débats, agrémentés d’une soirée artistique. L’association entend ainsi apporter sa participation au débat autour du vivre ensemble, prégnant dans la société depuis des décennies.

L’AME porte aussi le projet de la mosquée d’Evreux « qu’elle entend faire aboutir en partenariat avec toutes les institutions républicaines ». Un plan qui va être difficile à mener à bien en raison des tensions permanents avec l’Union cultuelle musulmane d’Évreux (UCME) qui a obtenu les permis de construire de la part des mairies d’Évreux et de Guichainville le 13 avril et contre qui l’AME a porté plainte en mai 2013 pour contester le choix de l’UCME par le prédécesseur du maire actuel d’Evreux.

Sans attendre la décision des juges, Moustapha MBodji, président de l’AME, a de nouveau demandé le 22 avril une consultation publique car « il appartient désormais aux Ébroïciens musulmans de débattre et d’adopter l’un des deux projets déjà présentés. » Un débat qui va certainement se poursuivre au sein des fidèles présents à la deuxième rencontre annuelle des musulmans.
***********************

Laisser un commentaire