MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 6 Rajab 1436

Flash info du 6 Rajab 1436


Belgique. 2014 sous le signe de l’islamophobie.

En Belgique francophone, la situation des musulmans ressemble fortement à celle des musulmans de France. En effet, dans son rapport annuel sur l’islamophobie publié ce jeudi par l’association Muslims Rights Belgium (MRB), il est question de 696 plaintes de discrimination islamophobe.
2014 une année noire.

Les plaintes enregistrées en ligne font état de plus de 300 actes islamophobes. Sont distingués deux secteurs, le premier est celui de l’enseignement, dans lequel 141 plaintes ont été signalées. Elles révèlent les dérives de quelques enseignants et préfets, notamment sur leur méthode pédagogique. Dans le secteur professionnel ce sont 183 plaintes qui ont été recueillies. Rappelons que 2013 fait office d’année record avec 713 actes islamophobes contre 696 en 2014. Ainsi, l’administrateur de l’association, Fouad Benyekhlef dénonce :

En 2014, on constate de façon très nette un glissement des paroles aux actes qui se traduit par des attitudes violentes sur la voie publique: projectiles, coups, crachats, arrachages répétitifs de foulard, plus spécifiquement sur les femmes converties…

On sent aussi que ces victimes d’agression ont de moins en moins confiance dans les institutions et en leurs représentants politiques – de par certains discours – et qu’elles portent pas plainte. Il faut une convergence des luttes pour dépasser les clivages entre discriminations.

Le profil des victimes.

Il faut avant tout savoir que seuls 16% des victimes osent entreprendre des démarches. Et comme en 2013, les victimes des actes islamophobes sont les femmes. Elles représentent 73% des victimes, contre 70,5% en 2013. Parmi toutes ces femmes 82% sont voilées. Et 71% d’entre elles sont victimes de discriminations islamophobes dans le domaine des institutions, administrations et pouvoirs publics. Elles sont presque toutes de nationalité belge (96%). Et 59% d’elles sont âgées de 18 à 29 ans. Au vu des données recueillies, il semble important que les fonctionnaires belges reçoivent des leçons de courage, s’en prendre à des jeunes femmes voilées, tout simplement honteux !

Ce que vivent les victimes est d’une façon ou d’une autre inacceptable. Les conséquences sont parfois dramatiques, ainsi, plusieurs jeunes femmes musulmanes ont peur de sortir, plusieurs d’entre elles vont jusqu’à renoncer à leurs études. Ceci se passe en Belgique, mais le constat est le même qu’en France, où l’état essaie tant bien que mal d’exclure les femmes voilées de leur université. Comment alors agir face à toute cette islamophobie ? La clé se trouve dans la patience, certes Allah est avec les endurants.
*************************************

Victoire : Rabia récolte la somme nécessaire pour son opération.

Il y a trois semaines, une collecte de dons avait été lancée par le fils Benali Rabia, 64 ans, atteinte d’un cancer développé à partir des ganglions. Ne bénéficiant d’aucune couverture médicale au Maroc, elle a rejoint la Belgique afin de pouvoir se soigner, néanmoins le traitement est au dessus de ses moyens et s’élève à 30 000 euros.
Forte solidarité.

L’appel à la générosité de la communauté a été plus que fructueuse, la collecte a ainsi permis à Rabia de dépasser le seuil des dons nécessaires pour pouvoir bénéficier d’une chimiothérapie et d’une autogreffe, soit près de 36 337 euros. Le fils de Rabia a tenu à remercier les donateurs.

vidéo a voir sur islamatous web radio point info

***************************************

Venue manger une pizza, une musulmane voilée se retrouve en garde à vue 24 heures.

Hakima Benaddi, une musulmane voilée d’origine marocaine, a été placée injustement en garde à vue 24 heures pour une simple pizza.

L’histoire remonte au vendredi 27 juillet 2012 à Davenport, une ville des États-Unis qui se situe en Floride. Accompagnée de sa fille de 23 mois, la jeune femme de 23 ans commande une pizza végétarienne dans un Domino’s pizza.

Lorsque Hakima Benaddi est servie, elle découvre que sa portion était tout à fait insuffisante. Elle est donc retournée se plaindre et demander un remboursement. « J’ai été surprise parce que ce que j’ai obtenu n’avait rien à voir avec ma commande », a expliqué Hakima. « Cette pizza était à peine appropriée pour nourrir un chien » ajoute-t-elle.

Le caissier a refusé de répondre à sa demande. Au contraire il s’est moqué d’elle et de ses difficultés à s’exprimer en anglais. Hakima comprend très rapidement la discrimination qu’elle subit et rétorque au caissier :

« C’est parce que je ne suis pas américaine, que je suis servie de cette façon? »

Accusée à tord, elle est placée en garde à vue.

Elle refuse alors sa pizza et met fin à l’altercation verbale. Mais le conflit n’est pas pour autant terminé, le gérant du Domino’s pizza appelle la police locale en accusant faussement Hakima Benaddi d’avoir menacé de faire « exploser la pizzeria ». La musulmane enceinte au moment des faits est alors arrêtée et placée en garde à vue. Suspectée pour des menaces qu’elle n’a jamais proférées, la police l’oblige à retirer son hijab pour prendre des photos. Hakima est finalement mise hors de cause et libérée 24 heures après son arrestation.

Hakima Benaddi ainsi que le Conseil sur les relations américano-islamiques en Floride (Florida CAIR) ont porté plainte contre la franchise Domino’s pizza de Davenport pour le traitement horrible qu’il lui a fait subir. Tous les témoignages recueillis par Florida CAIR confirment la version de la cliente musulmane.
************************************************

Bajrafil, Maquardt, Oubrou, Bencheikh et Finkelkrault veulent une réforme de l’Islam.

Depuis quelques semaines, un certain Félix Marquardt qui déclare être récemment converti, arpente les plateaux de télévision pour plaider une réforme de l’Islam. Pour mener à bien sa mission, cet homme de réseau s’est entouré de plusieurs personnalités musulmanes plus ou moins sulfureuses et médiatiques.

Ghaleb Bencheikh, Adnan Ibrahim, Asma Lamrabet, Mohamed Bajrafil et Félix Marquardt cofondateurs du “Forum mondial pour une réforme islamique” ont écrit une tribune commune pour appeller à une réforme de l’Islam. Les auteurs se sont donné comme but de réunir “les musulmans démocrates et réformistes du monde entier en faisant la part belle en particulier à l’islam d’Asie” afin de se lancer dans de mutiples réformes au niveau de l’égalité des sexes, de l’altérité confessionelle ou encore de plus de libertés fondamentales pour l’humain.

En ce début de semaine, Félix Marquardt accompagné par Mohamed Bajrafil (imam d’Ivry), Adnan Ibrahim (imam palestinien chiite officiant en Autriche), Ghaleb Bencheikh (animateur de l’émission “Islam” sur France 2 et islamologue), Omero Marongiu-Perria (sociologue) et Alain Finkielkraut (philosophe) se sont réunis pour évoquer une réforme de l’Islam sous le titre de “Islam et Démocratie au XXIème siècle”.

Depuis cette annonce et cette soirée, la Muslimsphère bouillone sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’internautes musulmans se questionnent sur le rôle de Marquardt, tout récemment converti et déjà en première ligne pour réformer l’Islam. Ce dernier est connu pour avoir un carnet d’adresse de chefs d’Etat et de milliardaires. D’autres s’insurgent devant la présence du sioniste et islamophobe Alain Finkielkraut que tout le monde sait opposé à la visibilité de l’Islam en France ainsi qu’au combat contre l’islamophobie. D’autres encore, se demandent comment un sociologue tel qu’Omero Marongiu-Perria pourrait avoir les compétences nécessaires pour apporter une alternative dans la pensée islamique alors qu’il n’est aucunement religieux et connu pour sa défense des lobbys LBGT. Il en va de même pour Ghaleb Bencheikh qui présente certes une émission sur l’Islam le dimanche matin mais qui est réputé pour son opposition à l’orthodoxie, lui qui déclarait récemment ne pas comprendre pourquoi les musulmans achètaient un mouton à l’aïd au lieu d’un ordinateur. La dernière énigme de cette alliance contre-nature est la présence de l’imam Bajrafil qui semble se laisser instrumentaliser par Félix Marquardt et qui a du mal à répondre aux questions des internautes sur Twitter choqués par sa présence dans un lieu aucuncement réservé à la pensée islamique.

Depuis quelques mois, les tentives d’OPA sur la représentativé des musulmans en France se mutliplient. Devant l’échec du CFCM (Grande Mosquée de Paris, UOIF et RMF), chacun en va de son idée pour prendre le leadership de la Communauté sans même se soucier de cette dernière.

L’année 2015 sera une année charnière pour les musulmans de France. Il sera question de protéger nos fondamentaux que les extrêmes de tout bord souhaitent modifier à leur image oubliant que sans clergé, l’Islam restera cette religion que même le bédouin au milieu du désert peut appliquer dignement. Les musulmans devront rester attentifs à toutes ces mascarades sponsorisées par des groupes d’influences obscurs.
**********************************************
Tareq Oubrou déclare, L’enfer disparaitra et on ira tous au paradis.

Tareq Oubrou, l’imam autoproclamé, qui était il y a quelques années le grand défenseur du voile et du caliphat islamique est devenu l’ennemi déclaré de toute visibilité musulmane.

L’imam blédard vraisemblablement complexé prétend s’appuyer sur la théologie pour pouvoir critiquer la femme musulmane voilée et la moquer. Encore faudrait-il qu’il est étudié l’Islam dans quelque université que ce soit.

Tareq Oubrou, en faux imam mais vrai dajjal, était récemment en conférence avec Finkielkraut pour parler de ” réforme de l’Islam ” … Un ” Islam ” hérétique dans lequel la femme voilée et l’enfer disparaitraient.

Un Islam ayant pour base légale la célèbre chanson de Polnareff : ” On ira tous au Paradis ! “ …

Quelques exemples des hérésies de Tareq Oubrou :

” Mets ton foulard dans ta poche ”,

” Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure. Le combat que les musulmans ont mené pour le port du voile me désole … ”,

” En outre, cette visibilité est néfaste car, à long terme, cette pratique pose des problèmes spirituels et psychologiques aux femmes qui veulent étudier ou travailler ”,

” Le voile cristallise. Cela me fait penser à l’escargot. Plus on appuie dessus, plus il se rétracte. Le voile, je suis bien placé pour en parler, derrière le voile il n’y a rien. “,

” cette position victimaire et cette posture de consommation de droits. ”, sur l’islamophobie.

Toutes ces paroles contre l’islam on été prononcé par ce fameux Tareq Oubrou.
vidéo a voir sur islamatous web radio point info

****************************

Projet d’attentat à Villejuif : les musulmans solidaires des chrétiens.

L’annonce d’un projet d’attentat contre des églises de Villejuif, en région parisienne, a choqué l’opinion publique en France. Les responsables de l’Eglise catholique ont rapidement réagi pour lancer un appel à l’apaisement et à ne pas céder à la peur contre le terrorisme.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a condamné, jeudi 23 avril, la tentative d’attentat, dénonçant « tout acte touchant à la sacralité d’un lieu de culte ». et a signifié, « au nom de tous les musulmans de France, à exprimer tout leur soutien et leur solidarité à leurs frères chrétiens ».

Dans un communiqué autre que celui de la Grande Mosquée de Paris qui a signé le communiqué du CFCM en tant que président de l’institution, le Rassemblement des musulmans de France (RMF), membre du CFCM, a réaffirmé « sa totale solidarité avec les Chrétiens de France, partage entièrement leur émotion et se tient totalement à leur côté dans ces moments difficiles ».

Le même jour, l’Union des mosquées de France (UMF), présidée par Mohammed Moussaoui, s’est dit « horrifiée par les révélations liées au projet d’attentat déjoué », de même que le meurtre dont a été victime Aurélie Châtelain et a exprimé « sa solidarité entière et son soutien total à nos concitoyens catholiques dont les cimetières et les églises ont été visés à maintes reprises ces derniers jours ». Des dizaines de tombes chrétiennes dans le cimetière Saint-Roch de Castres, dans le Tarn, avaient en effet été profanées le 15 avril.

« Face à cette violence, l’UMF appelle les musulmans et les chrétiens de France à lui opposer unité et solidarité et à intensifier le dialogue islamo-chrétien, source d’amitié et de fraternité, plus que jamais utile et nécessaire », conclut la fédération.

La Grande Mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne appelle les citoyens à « être vigilants pour que l’amalgame entre terrorisme et islam ne s’impose pas dans un contexte social très tendu ». « Musulmans, chrétiens et juifs doivent tous être unis dans ces moments difficiles pour affirmer leur soutien à la lutte contre la violence, quelque soit son origine et exprimer leur entière solidarité les uns envers les autres », poursuit son recteur Larbi Marchiche, qui considère les acte de violence terroriste comme le « fruit d’une pathologie mentale aux antipodes d’une religion de paix ».
*****************************************

Al Azhar condamne fermement l’assassinat des chrétiens éthiopiens par l’état islamique.

L’instance religieuse Al Azhar, basée au Caire, a fermement condamné ce lundi 20 avril l’exécution en Libye de 28 Ethiopiens capturés par le groupe « Etat Islamique » (EI).
Al Azhar, sur sa page officielle Facebook citée par OnIslam, a qualifié cet acte de « crime terroriste odieux commis par le groupe terroriste Daesh ». Le crime est d’autant plus atroce qu’il a été filmé. En effet, une vidéo diffusée dimanche dernier montrait l’exécution d’au moins 28 personnes présentées comme des chrétiens Ethiopiens.

« Daesh et les organisations similaires ne respectent de quelques manières que ce soient aucune religion, aucune loi ou aucune tradition humaine » avait affirmé un responsable d’Al Azhar.

A la suite de cette tragédie, l’Etat éthiopien a annoncé 3 jours de deuil national. En février dernier, le groupe terroriste avait décapité près de 20 chrétiens d’Egypte, un crime odieux largement condamné par la communauté internationale mais aussi par les savants musulmans à travers le monde.

Les chefs d’Etat de la Ligue Arabe se sont rencontrés ce mercredi 22 avril au siège de l’organisation panarabe au Caire pour discuter de solutions afin de mettre fin notamment à la crise en Libye. La formation d’une force conjointe d’action commune est notamment envisagée afin de combattre le groupe EI. Cette force serait aussi sollicitée pour intervenir dans des conflits au Moyen-Orient en cas de besoin.

Le secrétaire général de la ligue Arabe Nabil Al-Arabi cité par Itélé, avait précisé que « la création d’une Force arabe conjointe n’a en aucun cas pour objectif de former une nouvelle alliance ou armée hostiles à un quelconque pays, mais une force destinée à lutter contre le terrorisme et à maintenir la sécurité, la paix et la stabilité dans la région ».

Laisser un commentaire