MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 5 Rajab 1436

Flash info du 5 Rajab 1436

Les savants musulmans : « Les constellations », de ‘Abd al-Rahman Al-Soufi.

Le cratère d’Azophi visible sur une des faces de l’astre lunaire vous dit peut être quelque chose : ce relief particulier de la Lune porte le nom latin de l’éminent savant musulman du Xieme siècle qui n’est autre que Abd al-Rahman ibn ‘Umar al-Soufi, plus connu sous le nom d’al-Soufi.

Il naquit en Perse le 7 décembre 903 et vécu 83 ans notamment à Bagdad (Irak) et Ispahan (Iran). Homme de sciences, il passa son existence à améliorer les connaissances astronomiques.

Il a traduit en langue arabe l’astronomie grecque antique dont le centre des connaissances de l’époque fut Alexandrie. Il est le premier à tenter de trouver des correspondances entre les noms des constellations grecques et arabes.

En outre, il est le premier à découvrir en 964 le Grand Nuage de Magellan visible depuis le Yémen. Le premier européen à pouvoir le contempler fut Magellan au cours de son voyage autour du monde au XVIe siècle. Il est également le précurseur dans l’observation de la Galaxie d’Andromède M31 en 905.

Entre autre, Il remarqua que l’axe de la Terre était incliné par rapport à l’équateur céleste et il calcula plus précisément la durée de l’année tropique: le cycle et rythme des saisons.

Ayant observé le ciel constellation par constellation: il décrivit les étoiles, leur position, leur magnitude apparente, leur couleur. Al-Soufi trouva de nombreuses utilisations innovantes de l’« almicantarat » (L’astrolabe).

Son œuvre la plus célèbre est Kitab suwar al-kawakib « Le Livre des constellations d’étoiles fixes », qu’il publia vers 964. Dans cet ouvrage, le savant musulman décrit les 48 constellations qui furent établies par Ptolémée et y mentionne ses critiques et apporte ses corrections. Pour chacune d’elles, il indique les noms arabes locaux des étoiles, fournit des dessins des constellations, et un tableau des étoiles montrant leur emplacement exacte et leur taille.

L’ouvrage d’Al-Soufi suscita des travaux supplémentaires sur l’astronomie dans les mondes arabes et islamiques , exerça une forte influence et fut déterminant pour le développement de la science en Europe. A nous de nous réapproprier cet héritage riche d’enseignements légué par nos prédécesseurs et qui témoigne que l’Islam et la Science ne sont en réalité que les deux faces d’une même pièce.
***************************************

USA : elle se convertit en voyant ses enfants pratiquer l’Islam.

Alors qu’elle avait épousé un musulman, Kara ne partageait pas les convictions religieuses de son époux. C’est après plusieurs années de vie commune et des enfants, que cette femme a décidé d’embrasser l’Islam en 1993.

En effet, en voyant son mari et ses enfants pratiquer leur religion et adopter un bon comportement en tant que musulmans, Kara a été convaincue par le message de l’Islam. Kara, 45 ans, a fait le choix de témoigner de son cheminement vers l’Islam sur la chaîne Iqra. Elle a ainsi confié : « Une fois que nous nous sommes mariés, j’ai commencé à apprendre l’Islam, peu à peu; mon mari était comme une sorte de très bon exemple de l’Islam, un bon musulman ». Kara a donc cheminé vers l’Islam en voyant son mari être « un bon musulman ».

Mais c’est une fois retrouvée face à l’épreuve que Kara s’est rendue compte du bienfait de l’Islam. Elle témoigne de l’épreuve qui a touché son mari et elle-même : « Malheureusement, il est devenu très malade et pendant qu’il était à l’hôpital, une école islamique avait ouvert; et des gens sont venus nous en informer et il a dit je veux mettre les enfants à l’école ». Kara ne s’est pas opposée à la volonté de son mari, n’y voyant aucun inconvénient.

Elle ne se doutait alors pas de l’importance que ce choix allait avoir dans sa vie. En effet, Kara explique : « Une fois que je les ai mis dans l’école, je me suis rendue compte à quel point c’était merveilleux, et l’école m’a vraiment montré la beauté de la religion, et pas seulement le côté religieux de celle-ci mais aussi le mode de vie ». C’est donc par le biais des cours islamiques suivis par ses enfants que Kara a eu le déclic de cheminer vers l’Islam. Alors qu’elle était de confession catholique, Kara s’est mise à la recherche de réponses dans l’Islam avant d’embrasser la voie de la Vérité.

Aujourd’hui, cette sœur est installée en Jordanie et est à la tête d’un centre d’études à Amman, tout en portant le hijab machaAllah. C’est ainsi que Kara a tenu à témoigner de son cheminement vers l’Islam. Mariée à un musulman, c’est entre autres par le biais de ses enfants qu’elle s’est convertie à l’Islam sobhanAllah. En début de semaine, nous évoquions le témoignage sur l’Islam d’une chrétienne qui s’exprimait voilée, puis qui a embrassé l’Islam quelques mois plus tard. Ces parcours de convertis sont tous aussi remarquables les uns que les autres. N’hésitez pas à nous faire également profiter de vos témoignages inchaAllah !
***************************************

Une loi américaine sanctionnant le boycott d’Israël

Depuis le début de l’occupation sioniste sur le territoire palestinien, les palestiniens semblent abandonnés à leur sort. Malgré la pluralité des gouvernements et organisations qui se mobilisent et se manifestent pour le rétablissement de la paix et la justice en Palestine, rien ne semble bouger. La Palestine a par conséquent rejoint la cour pénale internationale afin d’y juger Israël pour ses crimes de guerre. Mais depuis les années 2000, les consciences semblent s’éveiller, et comprendre les rouages du système auquel elles ont à faire. Ainsi la meilleure arme pour lutter contre ce système est le boycott. Alors que différents constats prouvent que les gouvernements sont prêts à aller très loin pour aider Israël, et de cette façon achever la Palestine. Après la récente affaire des policiers français qui embarquaient des jeunes femmes, parce que militantes de la cause palestinienne, et la nouvelle loi israélienne sanctionnant le boycott, c’est au tour des États-Unis de se mettre en évidence, en effet le congrès américain projette d’interdire le boycott d’Israël.
Pourquoi interdire le boycott ?

C’est d’une flagrance irréfutable, le boycott est une arme des plus légales et loyales. Malgré un maillage assez important des marques pro-israéliennes, le boycott semble porter ses fruits. Ainsi, on pourra mettre en avant le recul de plusieurs grandes enseignes. (McDonalds, Sfr, CocaCola etc…) Conscients de l’ampleur que celui-ci prend, des députés du Congrès américain ont donc présenté un projet de loi interdisant non seulement le boycott de l’occupation israélienne, mais permettant aussi de lutter contre les campagnes de boycott qui ont pris beaucoup trop d’ampleur selon eux. À l’origine de cette loin le député républicain Peter Roxam. Le comble de cette loi est qu’elle met d’accord républicains et démocrates, surtout connus pour leur opposition, et leur mésentente.
L’objectif de cette loi

Les États-Unis sont depuis des années un allié de poids pour Israël. Ainsi, après les différents financements à hauteur de plusieurs milliards d’euros, les États-Unis avec leur dette importante ne peuvent plus se permettre d’aider qui que soit financièrement. Cette loi paraît être une compensation, elle aura des objectifs multiples, elle accordera un statut économique spécial pouvant le protéger d’éventuels obstacles. Elle obligerait alors les Etats-Unis à mettre un terme à leurs relations avec les pays, les institutions et organisations qui boycottent l’occupation afin que les Européens cessent ce boycott. Il faut savoir qu’en Europe le boycott est comparé à un “tsunami”. Cette loi a donc été rédigée surtout pour l’Europe, les entreprises européennes souhaitants collaborer avec les États-Unis ne devront pas boycotter Israël. Il sera certainement difficile de nier l’influence des États-Unis sur l’Europe.

Les partisans du boycott israélien pourront donc jubiler. C’est un système qui a longtemps fait tourner en bourrique les pro-palestiniens. Il commence par le financement involontaire de multinationales, qui elles même financent Israël, qui lui même massacre les palestiniens. Les pro-palestiniens manifestent contre un massacre qu’elle finance à petite ou grande échelle, c’est là un véritable paradoxe, qui se traduit par une perte de temps et d’argents. Mais cela semble bien révolu. La prise de conscience a été imminente. La particularité du boycott est qu’il se fait surtout sur les plus petites dépenses souvent négligées. De cette manière, chacun pourra apporter sa pierre à l’édifice, mais pourra surtout se venter de soutenir cette noble cause qu’est la libération de la Palestine.
****************************************************

La grand mère de Barack Obama à la Mecque pour accomplir une Omra

Sara Omar, grand-mère du président américain Barack Obama, a souligné l’importance de l’exposition sur le Prophète Muhammed à La Mecque à laquelle elle a été invitée et a expliqué qu’elle reflètait les enseignements de l’Islam qui appellent à la tolérance et rejettent la violence .

Sara est venue à la Mecque avec son fils Saeed Obama, oncle du président Obama et son petit-fils Mousa Obama pour accomplir une Omra. Elle a salué les efforts du gouvernement saoudien à agrandir les deux saintes mosquées.

Sara et les membres de sa famille ont visité le salon du Prophète, qui est situé dans le quartier Naseem à La Mecque, pendant deux heures.

“Je suis très heureuse de visiter cette exposition, qui est un bon exemple pour la propagation de l’Islam d’une façon moderne, étayée par des documents scientifiques et authentiques.”

La grand-mère de B. Obama a également exprimé l’espoir que l’exposition serait visitée par d’autres pays, avec l’appui du gouvernement saoudien afin d’éliminer les malentendus à propos de l’Islam.
*******************************

Inde : le Ministre de l’Intérieur Rajnath Singh propose un débat national sur la question de la conversion et une loi l’interdisant.

Le 23 mars dernier, le Ministre indien de l’Intérieur, Rajnath Singh a appelé au lancement d’un débat national sur la question de la conversion, et une éventuelle loi anti-conversion sur le plan fédéral. Le sujet des conversions est très sensible en Inde, nation où les tensions religieuses sont vives, et où les nationalistes souhaitent protéger une société majoritairement hindoue.
Le ministre fédéral de l’Intérieur favorable à une loi anti-conversion.

C’est à l’occasion d’une Conférence des commissions des Minorités de l’Etat le 23 mars que le Ministre a mis en avant cette question sensible qui fait régulièrement débat au sein des autorités politiques en Inde. Pour lui, il est nécessaire d’adopter une loi interdisant les conversions religieuses. Selon lui, se convertir n’est pas nécessaire, et affirmer le choix d’une religion plutôt qu’une autre est inutile. « Avons-nous besoin d’imposer la suprématie de notre Foi sur les autres ? Ne pouvons-nous pas décider que servir l’humanité est bien ? Mais pourquoi les individus doivent se convertir à une autre foi ? » C’est en ces termes que l’homme politique indien s’est prononcé pour défendre la nécessité d’une telle loi.

Cela dit, le fait même de prendre le temps de légiférer afin de prohiber une liberté de choisir et de changer de religion est futile. De plus, contrairement à ce que pense le Ministre, la conversion n’a pas pour objectif de montrer une suprématie religieuse.

D’ailleurs, les libéraux s’opposent à une telle loi, et dénoncent la confusion insinuée entre liberté de religion, liberté de conversion, et que finalement la liberté de religion comprend même la liberté de changer de confession religieuse. Chaque individu est après tout libre d’accepter ou de rejeter ce qu’il croit être dans son intérêt.
« Protéger la religion hindoue », une nécessité pour le parti BJP.

Les actuels changements démographiques de l’Inde créent une inquiétude chez certaines personnalités politiques, notamment les partis nationalistes, comme le parti BJP (Bharatiya Janata Party) Parti du peuple indien. Ce parti prône l’idéologie de l’hindutva, selon laquelle la nation indienne est dans son essence hindoue. Pour ses partisans, il est nécessaire de protéger la religion hindoue qui serait menacée par les religions musulmanes et chrétiennes. Pourtant, les hindous restent la communauté religieuse très majoritaire du pays.

En réalité, les conversions ne sont pas les seules responsables de ces changements au sein de la population indienne. La différence des taux de fécondité explique par exemple que la communauté musulmane est en forte croissance.

Depuis quelques mois, les tensions sont vives entre les communautés musulmanes, hindoues, et même chrétiennes. Au delà de ces tensions, c’est une bataille de qui attirera le plus d’adeptes.

Ce n’est pas la première fois qu’une loi sur le thème des conversions est mis proposée. Il existe déjà une loi datant de 2013 sur la restriction des conversions. Baptisée, « Liberté des Actes de Religion », elle a en réalité pour objectif de lutter contre les conversions « frauduleuses ou forcées ». La loi controversée avait largement été dénoncée par des associations à la suite de son adoption par l’Assemblée législative.

Mais une loi interdisant totalement les conversions ne pourrait en principe être adoptée en raison de ses contradictions avec les principes même de la Constitution de l’Union indienne.

Selon une récente étude du think tank Pew Research Center, l’Inde, deviendra le plus grand pays musulman au monde, et dépassera ainsi l’Indonésie. Mais les hindous resteront beaucoup plus nombreux que les musulmans. La population hindoue connaîtra une légère baisse selon les chiffres de l’étude (80% aujourd’hui, pour passer à 77% en 2050).
**************************

Israël fête ses 67 ans ?

Israël, État Colon et terroriste fête ses 67 ans d’existence. Mais en réalité, que fête-t-il ?

Est-ce son statut démocratique qui le pousse à voter des lois de sanctions et à emprisonner ? Ou bien est-ce sa propension à avoir la gâchette facile pour éradiquer un peuple entier ? Ou encore est-ce sa faculté à déloger, coloniser de jour en jour la Cisjordanie et plus globalement cette petite Palestine étouffée ?

Si Israël est à la fête, nous, nous avons le cœur en berne. 67 ans que nous voyons des corps criblés de balles, décortiqués ou encore déformés par des gaz nocifs. 67 ans que la haine se déverse sur Gaza, plus grande prison à ciel ouvert, plus grosse densité humaine au monde. 67 ans qu’on nous dorlote avec une pseudo-paix basée sur une annexion des territoires palestiniens grandissante. 67 ans que l’on voit la carte palestinienne rongée. 67 ans que des femmes pleurent leurs maris et enfants. 67 ans que l’embargo continue poussant les habitants à creuser des tunnels ou à manger des pierres. 67 ans que le monde se tait, complaisant et complice de génocides.

Alors oui Israël peut se réjouir, ses alliés arabes sont là. Ils sont là pour lui serrer la pince, la chouchouter et lui faire des promesses. 67 ans que la coalition des arabes dénonce hypocritement la situation palestinienne alors que la plupat ont des accords commerciaux avec l’Etat colon et pire, font des transactions d’armes. 67 ans que de pauvres individus, musulmans ou non, se battent pour clamer les droits de la population palestinienne bafoués. 67 ans que l’ONU se confond en excuses, en rapports et pseudo-réprimandes.

67 ans c’est long. 67 ans dans ces conditions c’est long notamment pour ceux qui les vivent. Ce qui est sûr, c’est que 67 ans de plus et on ne verra plus qu’un petit pois vert sur la carte, symbole du territoire palestinien. Où est donc cette justice que l’on mentionne tant de fois sans qu’elle ne soit appliquée sur cette Terre ? Où est-elle pour rétablir le droit du pauvre, de l’orphelin, de la veuve, du malade, du tourmenté et du volé ? La Démocratie a failli dans ce monde, la Palestine est l’exemple même de cet échec cuisant. Parler pour parler, parler pour endormir le peuple, parler pour donner l’espoir d’une paix inexistante, voilà à quoi est réduite la condition de la Palestine.

“L’armée la plus morale du monde” déverse le sang sans rougir, “l’Etat le plus démocratique” ne cesse de contribuer à l’écrasement et l’extinction des Palestiniens sur leur sol, le monde, lui, continue son observation lointaine avec ses sanctions imaginaires. Dites-nous alors qu’est-ce qui doit nous réjouir, nous aussi pour que l’on savoure cette 67 ème année d’existence du cancer du monde ?
**********************************

Des touristes français se rendent en Syrie

Depuis le début des combats en Syrie, le tourisme s’est effondré. C’est l’un des piliers de l’économie syrienne, le gouvernement a donc décidé de multiplier les actions pour faire revenir les touristes en Syrie.
17 français en voyage touristique cette semaine

Le voyage a été organisé par la communauté syrienne à Paris, qui souhaite par ce geste montré leur solidarité avec le gouvernement syrien, et ce à l’encontre des directives du Quai d’Orsay. Le gouvernement français prône la rupture de contact avec le gouvernement de Bachar Al-Assad.

Le groupe est bien arrivé à Damas, et a été reçu par le ministre syrien du tourisme.

“Nous sommes venus rencontrer les Syriens, voir la situation et visiter des zones accessibles”(l’un des participants au voyage)

De son côté le gouvernement syrien profite de cette initiative pour capitaliser politiquement, et marketer ce voyage.

“Nous apprécions la détermination des Français à briser la barrière psychologique érigée par leur gouvernement et leur volonté de connaître la vérité” (Bichr Yazigi, ministre du Tourisme syrien)

Autant il est honorable pour la communauté syrienne en France de vouloir participer au mieux-être des populations locales, cette initiative est tout de même gangrenée par une récupération politique indécente.

Plus de 220 000 Syriens ont perdu la vie depuis le début des combats, soit environ quatre ans.
************************

Rebondissement inattendu pour la mosquée de Mantes-la-Ville.

Un nouvel épisode dans le projet de mosquée à Mantes-la-Ville bloqué par le Maire FN, Cyril Nauth, depuis son élection en mars 2014. Le préfet des Yvelines, Erard Corbin de Mangoux, a décidé de relancer le dossier et de de se mêler en personne de « ce sujet complexe » d’après Le Parisien.

Au départ, une convention signée fin 2013 prévoyait que la communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines (CAMY) vende une ancienne trésorerie aujourd’hui désaffectée à la ville pour que cette dernière les cède ensuite à l’association des musulmans de Mantes-sud (AMMS). Mais le nouveau maire Front National refuse d’honorer la convention depuis son élection.

Pour contourner le refus de Cyril Nauth, le préfet propose de ne plus passer par la municipalité de Mantes-la-Ville pour la transaction et donc de vendre directement à l’AMMS l’ancienne trésorerie municipale afin de la transformer en lieu de culte musulman.

Toujours selon le quotidien, la préfecture « consciente du caractère sensible de cette opération » se refuse pour le moment à commenter l’affaire.
****************************

Centrafrique : Ils mangent les femmes musulmanes et les bébés [ Attention, images insoutenables ].

Le génocide en Centrafrique de la part des anti-balakas, milices chrétiennes envers les musulmans continue dans le silence le plus absolu. Le peuple musulman centrafricain est oublié.

C’est donc la raison pour laquelle nous diffusons cet extrait de l’émission ” L’effet Papillon” qui date de l’année dernière mais qui est hélas encore d’actualité.

Nous conseillons aux personnes à l’âme sensible de ne pas regarder ces images qui sont insoutenables.

C’est ainsi que les populations musulmanes civiles ont été la cible de massacres infâme allant jusqu’au cannibalisme par les milices chrétiennes de triste renommé surnommées “anti-balakas”.

En effet, sous prétexte de vengeance contre les troupes Sélékas composées de musulmans, les anti-balakas ont profité du climat de terreur pour imposer un véritable conflit ethno-confessionnel en Centrafrique.

Les miliciens chrétiens anti-balakas n’ont pas hésité à massacrer les musulmans, les découper à la machette, les brûler, et même les manger ( cannibalisme).

Depuis les musulmans centrafricains sont morts par milliers et les déportés se comptent eux par centaines de milliers.

*********************************************

Pierre Sarkozy à Tel Aviv comme DJ pour fêter la naissance d’Israël.

Dans la famille Sarkozy, on peut aussi bien être président de la République que producteur de rap. La presse israélienne s’est félicitée de voir débarquer pour les fêtes du jour de l’indépendance Pierre Sarkozy, le DJ de la famille.

Dans une interview au site internet du quotidien à grand tirage Yediot Aharonot, Pierre Sarkozy avait révélé qu’il se produirait pour la troisième fois en Israël. “Dj Mosey”, comme on le surnomme dans le milieu, a officié derrière les platines à l’occasion de la rave party organisée pour le 67ème anniversaire de l’Etat israélien.

“Lorsque je suis arrivé en Israël la première fois, j’ai été agréablement surpris. Je ne me suis pas senti en danger, au contraire, l’atmosphère est très détendue, artistique et ouverte”, ajoute-t-il.

Pierre Sarkozy est revenu sur son ascendance juive et notamment son grand-père qu’il n’a pas connu. Il a expliqué aussi qu’il “y a pire” que d’être le fils du Président Nicolas Sarkozy.

“C’était un homme formidable, qui a élevé mon père. Malheureusement il est mort longtemps avant que je ne naisse et je ne l’ai pas connu”.

L’indépendance d’Israël est intervenue après que l’ONU ait décidé de partager la Palestine en deux afin de satisfaire les lobbys sionistes occidentaux. Le mandat britannique a pris fin le 14 mai 1948 en Palestine.
****************************

Attentat déjoué à Villejuif : l’appel à l’apaisement de l’Eglise

« Nous ne sommes pas sur la Terre pour devenir les ennemis des uns des autres », a déclaré, jeudi 23 avril, l’archevêque de Paris Mgr André Vingt-Trois qui refuse de « céder à la tentation ou au piège que veulent tendre les réseaux terroristes de la surenchère médiatique permanente », après la découverte de la préparation d’un attentat « imminent » à l’encontre d’une ou deux églises de Villejuif (Val-de-Marne). Dans le cadre de cette affaire, un jeune étudiant en informatique de 24 ans, présenté comme le principal suspect, a été placé en garde à vue.

Consternées, mais responsables, les personnalités chrétiennes ont tenu à exprimer avec force qu’elles ne cèdent pas à la peur. Après un entretien avec Bernard Cazeneuve sur l’extension du plan Vigipirate aux églises, Mgr André Vingt-Trois a fait part de son refus de « céder à l’idée que nous sommes des victimes exceptionnelles ». « Nous ne voulons pas nous incliner devant une conception du monde qui ferait de nous des ennemis les uns des autres »,, a-t-il ajouté. Le ministre de l’Intérieur s’est dit « impressionné » par les différentes prises de positions des représentants chrétiens. Ils ont témoigné d’un « grand sens éthique » et d’une « grande responsabilité comme souvent » ainsi que d’une « très profonde humanité », a-t-il reconnu.

Sid Ahmed Ghlam, un Algérien de 24 ans, est soupçonné également d’avoir tué Aurélie Châtelain. La jeune professeur de fitness, qui habitait la petite ville de Caudry (Nord), a été retrouvée morte dimanche dans son véhicule. Elle s’était rendue dans la commune de Villejuif pour un stage de pilates. Elle déjeunait quand le tueur présumé a tenté de lui voler sa voiture, sans succès.

Guy Bricout, le maire de Caudry, a annoncé qu’il allait demander la Légion d’honneur à titre posthume à Manuel Valls et François Hollande pour « son acte courageux », même s’il n’était pas forcément volontaire. Il a également demandé au maire de Villejuif de faire de la jeune maman une citoyenne d’honneur. En effet, par sa présence, le tueur présumé, n’aurait pas pu aller au bout de son projet d’attentat. Le Premier ministre a tôt fait de la placer parmi les « victimes du terrorisme ». Sid Ahmed Ghlam s’est blessé par balle – sans doute après avoir tiré sur Aurélie Châtelain – et a appelé les secours en déclarant une fausse agression à son encontre. Cependant, les investigations policières ont permis de révéler aux enquêteurs des preuves sérieuses de son mensonge. Très vite, son ADN et son sang ont été retrouvés dans la voiture de la victime.

Une grande émotion s’est emparée des habitants de Caudry. Aurélie Châtelain, originaire du nord, était très connue et très appréciée. Une marche blanche est prévue dimanche 26 avril en la mémoire de l’ancienne conseillère municipale.
****************************

Laisser un commentaire