MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 22 Joumada At-Thani 1436

Flash info du 22 Joumada At-Thani 1436


USA : Munira Khalif, une musulmane aux résultats scolaires exceptionnels

Cette semaine, FOX 9 nous dresse le portrait d’une jeune musulmane américaine aux résultats scolaires pour le moins impressionnants. Munira Khalif, d’origine somalienne est tellement brillante qu’elle a été acceptée dans les huit écoles de la Ivy League. Précisons que la Ivy League regroupe les huit établissements universitaires les plus anciens et les plus prestigieux des Etats Unis.

Cette sœur aura donc le choix entre les universités de Brown, Columbia, Cornell, Dartmouth, Harvard, Pennsylvania, Princeton et Yale. Malgré cette réussite scolaire des plus impressionnantes, Munira Khalif a confié être « très surprise ». Elle explique que son plus grand bonheur a été d’annoncer cette nouvelle à ses proches : « Le meilleur moment pour moi était de pouvoir appeler les membres de ma famille et d’entendre leur excitation. C’était vraiment une bénédiction de Dieu ».

En plus des huit écoles les plus prestigieuses, cette jeune musulmane a également été acceptée à l’université de Stanford, à Georgetown et à l’université du Minnesota. Munira Khalif, pleine d’enthousiasme et de motivation se dit « honorée d’avoir la possibilité de choisir parmi ces écoles, car elles sont toutes des lieux incroyables pour apprendre et grandir ». Avant de se décider, la jeune femme visitera les différents établissements et fera son choix en fonction de ses orientations personnelles et professionnelles.

La réussite scolaire de cette sœur est remarquable, d’autant plus qu’elle porte le hijab machaAllah ! Le système scolaire américain ne se focalise donc pas sur le voile islamique mais sur les compétences de chacun afin de tendre vers une égalité des chances. Il y a quelques temps de cela, nous évoquions d’ailleurs les résultats impressionnants de la sœur Saheela Ibrahim. Classée parmi les 50 adolescents les plus intelligents au monde, cette jeune musulmane voilée a intégré l’université d’Harvard à seulement 16 ans !

Les exemples de réussite scolaire dans la communauté musulmane sont nombreux et pourraient l’être davantage, notamment en France. Néanmoins, il faudrait que le système scolaire français passe outre la tenue vestimentaire des musulmanes afin que leurs capacités puissent enfin être dévoilées.
***********************************************

Boko Haram : Des enfants dessinent des scènes atroces

Triste et atroce. Des enfants, qu’on imagine sains et saufs, s’expriment sur feuilles. Le dessin facilite l’expression de leurs pensés et ils reconstituent des scènes qu’ils ont vécu. C’est l’UNICEF qui aide ces enfants traumatisés par la violence, avec certaines méthodes dont une consiste à donner “un papier, des stylos et des crayons de couleur afin qu’ils puissent dessiner, raconter, témoigner, extérioriser”. Une fois qu’ils se mettent à dessiner, le silence règne avec émotions.

Abba, 10 ans : “J’ai vu un papa à qui ils ont coupé la tête. Puis j’ai vu des boutiques brûlées alors que Boko Haram continuait à tirer sur les fuyards… Un moment, des avions sont venus et ont jeté du feu à côté de Boko Haram. Nous sommes restés coincés cinq jours avant de pouvoir fuir la nuit.”

Amina, 6 ans : “J’ai vu des cadavres par terre, des feux partout. Une tête avec du sang partout. Des animaux qui courent et qui pleurent…”

Bintou, 10 ans : “J’ai vu des fusils et des couteaux. Ils ont tué des gens avec leurs fusils et égorgeaient les gens avec leurs couteaux. On a fui dans la brousse, on s’est retrouvés au bord du fleuve et ils nous ont ramenés à la ville. Ils ont choisi les jeunes filles et ils ont enfermé les enfants dans une maison. Ils nous ont laissé après pour regagner le Niger.”

Falmata, 9 ans : “Nous avons fui pendant trois jours tout en nous cachant. Un jour, j’ai vu une maman et son mari tués et tués par un élément de Boko Haram. Le soir, ils ont tué en égorgeant deux hommes qui tentaient de traverser.”

Ousmane, 9 ans : “Le matin, nous avons entendu des tirs incessants. Au début, nous avons cru que ce sont les militaires qui testaient leurs armes. Après, nous avons vu les gens courir et nous avons pris la fuite. J’ai vu des boutiques brûlées, j’ai vu quelqu’un à qui on a coupé le cou. Les insurgés tiraient sur ceux qui étaient tombés…”

Depuis près d’un an, Boko Haram attaque les populations des villes et des village. L’ONG affirme que depuis août 2014, près de 150 000 personnes trouvent refuge dans le Sud-Est du Niger.
***********************************

[Caricature] Prison requise pour deux reporters turcs.

Deux journalistes turcs, Ceyda Karan et Hikmet Cetinkaya, du journal Cumhuriyet sont accusés “d’insultes aux valeurs religieuses” et “d’appel à la haine”. Les faits qui leur sont reprochés son l’illustration de leur éditorial d’une caricature du prophète (paix et salut sur lui), ainsi un procureur d’Istanbul a requis mercredi quatre ans et demi de prison contre les deux reporters.
Les accusations portées contre les journalistes

Un acte d’accusation a alors été redigé, ce dernier comprend 38 pages, et liste 1280 plaignants. Les accusations principales sont “l’incitation à la haine” et “l’insulte aux valeurs religieuses” accuse alors le procureur d’Istanbul, en Turquie ils sont punis par la loi, on peut lire dans le document :

Il est impossible de prévoir les conséquences de la publication de ces dessins en Turquie où une majorité de la population est musulmane, étant donné les débordements en France.

A l’heure actuelle, la publication de ces dessins ne sert pas l’intérêt général et ne peut en aucun cas être rattachée à une défense de la liberté d’expression.

Le procureur évoque également les manifestations devant le bureau d’Istanbul du journal, après la publication des caricatures, pour ajouter que les journalistes ont grandement contribué à troubler l’ordre public.

Les journalistes accusent le gouvernement

Ceyda Karan dit :

Nous sommes menacés de prison pour notre défense de la liberté d’expression.

Menacer un journaliste parce qu’il a publié un dessin ne comportant pas de menace, ne peut venir que d’un gouvernement autoritaire et religieux.

De son côté Hikmet Cetinkaya, connu pour son oppositiuon au régime d’Erdogan, refuse toute intimidation, il a d’ailleurs retweeté mercredi la caricature de Mahomet qui faisait la une de Charlie Hebdo une semaine après les attentats du 7 janvier dernier, avec la pancarte «Je suis Charlie» et le surtitre «tout est pardonné».

Ces deux journalistes semblent apporter un soutien de taille à la France, à Charlie Hebdo, et à la liberté d’expression. Cependant les français ne semblent pas se battre pour voler à leur secours, après le désintéressement des français pour le dernier numéro de Charlie Hebdo, et pour les victimes du Kenya touchées par le même virus que la France en janvier, voilà un autre exemple.

Soutenez la France, elle ne vous soutiendra pas, le message semble assez clair.
**************************************
France Manassik, Hajj 2014, entre joies et larmes

Nombreux sont ceux d’entre nous qui se retrouvent perdu dès lors qu’ils prévoient d’accomplir le cinquième pilier de l’Islam.

Avec l’agence France Manassik, spécialiste du Hajj et de la Omra soyez sereins, l’agence s’occupe de tout.

En effet, France Manassik c’est une équipe de plus de 10 ans d’expérience qui vous accompagne dans ce voyage.

Hamza, Shaik abdelkarim, Shaik Mohamed, Moustapha, Hassan et pleins d’autres sont à votre écoute pendant la période du Hajj et même pendant la Omra.

Nombreux sont les témoignages gratifiants venant de pèlerins qui ont opté pour France Manassik..

RESERVATIONS OMRA & HAJJ:
France Manassik
123, Rue Des Bourguignons 92270 Bois Colombes
Tél.: 0147690904 / 0681830235 / 0668981439
Mail: suivi@francemanassik.net

***********************************
L’imam AbdelFattah Rahhaoui de nouveau mis en garde à vue.

Récemment, nous avons publié un communiqué du cheikh AbdelFattah Rahhaoui suite à des pressions de la part de la justice française. Il s’avère que ces dernières s’amplifient comme le démontre cette nouvelle mise en garde à vue du religieux dans les locaux du commissariat de Toulouse.

Selon son entourage, l’imam AbdelFattah Rahhaoui est actuellement en garde à vue sans que la famille n’en connaisse les motifs réels. Le fils du directeur du groupe scolaire Al Badr nous a expliqué que la police pourrait d’ailleurs prolonger l’emprisonnement dans les locaux du commissariat.

Pour la famille de la victime, il apparait clairement que cette nouvelle affaire n’est qu’une intimidation de plus contre le prédicateur toulousain qui depuis des années prend des positions politiques courageuses.

Les proches du cheikh AbdelFattah Rahhaoui se donnent le droit d’avertir l’ensemble de la Communauté musulmane et notamment celle de Toulouse afin que les pressions cessent. Il est important de continuer à soutenir nos leaders qui sont sur le devant de la scène.

Communiqué d’AbdelFattah Rahhaoui publié sur sa page Facebook :

Assalamou alaykoum wa RahmatuLlah wa barakatuh,

Chères sœurs, chers frères,

L’invraisemblable actualité m’oblige à nouveau à venir vers vous, afin de vous informer de l’incroyable traitement qui m’est réservé depuis plusieurs jours par la justice de notre pays.

En effet, après avoir été mis une première fois en garde à vue du 30/03/15 au 31/03/15, pour un motif tout à fait étonnant, à savoir “travail dissimulé” et “outrages”; alors que j’ai apporté de multiples preuves que ceci est totalement infondé, j’ai dû de nouveau répondre à une convocation aujourd’hui, 09/04/15 à 10h00.
Quelle ne fût ma surprise de me voir à nouveau mis en garde à vue pour un motif complètement risible, en l’occurrence “la protection des familles”. Vraisemblablement, certaines instances de notre pays ne peuvent plus se passer de moi alors que je ne cherche qu’à apporter l’excellence à nos enfants, tant sur le plan scolaire, spirituel que humain.

Comme me l’affirmait mon avocat, mes propos “dérangent” et les réelles motivations de l’excès de zèle dont je fais l’objet sont à chercher sur le terrain politique. Il ne fait aucun doute pour moi que ma fermeté et mon intégrité, dont je ne peux me détacher, et que j’ai affirmé haut et fort suite aux évènements de Charlie Hebdo ont fortement déplu à certaines personnes et ces dernières chercheraient à me le faire payer sans hésiter à gaspiller inutilement l’argent du contribuable français. Il est vrai que contrairement à d’autres représentants de la communauté musulmane, je ne courbe pas l’échine. Je reconnais la barbarie des attentats sans pour autant valider les ignobles caricatures fanatiques de ce journal. Par le Créateur, je ne me mettrai jamais à genoux, je ne cèderai pas aux tentatives d’humiliation et je continuerai inchAllah à employer mes forces pour que les droits et l’expression des musulmans soient respectés .

Par conséquent, je vous invite tous chères sœurs, chers frères à diffuser très largement mon histoire pour la faire connaître à celles et ceux qui ne sont pas encore au courant car nous ne devons plus servir de bouc émissaire aux injustices électoralistes. Pour celles et ceux qui le peuvent, venez Allah y jazikum bil Kheyr affirmer votre indignation devant le commissariat de l’Embouchure à Toulouse et pour les autres invoquez ardemment le Tout Puissant pour que je triomphe de cette oppression.

Je ne manquerai pas bi Idhni Llah de vous tenir informé de la suite des évènements. Je vous rappelle que nous sommes tous frères et sœurs et que notre Prophète Bien Aimé (Paix et Bénédictions d’Allah sur Lui) nous a enjoint d’être solidaires les uns envers les autres notamment lorsqu’il déclara: “L’exemple des musulmans dans leur amour, de miséricorde et de compassion mutuelle est comme celle d’un corps, si l’un des organes est atteint, le corps répond par l’insomnie et la fièvre.” (hadith rapporté par Anas Ibn Bashir).

L’état de la Oummah de nos jours est tel que ce que je subis pourrait arriver à n’importe lequel d’entre vous. Je souhaite que la communauté prenne conscience des libertés abusives que les Autorités Publiques s’autorisent. Elles touchent ceux d’entre nous qui veulent mener à bien un projet d’émancipation pour une communauté trop souvent reléguée en marge de la société

BarakAllahou fikoum wa assalam alaykoum wa Rahmatou Llah wa barakatuh.
******************************************

Grande-Bretagne : les crimes islamophobes bientôt pleinement reconnus ?

Si aujourd’hui les actes et crimes islamophobes sont classés parmi la masse des autres délits, ils pourraient bientôt être considérés comme des actes de haine spécifiques comme le sont les attaques antisémites. C’est en tout cas l’engagement du parti conservateur dont est membre le Premier minsitre David Cameron s’il obtient la majorité aux prochaines élections législatives du 7 mai.

Theresa May, la ministre de l’Intérieur, a précisé que chaque police locale Grande-Bretagne devra enregistrer ces crimes comme des actes clairement islamophobes, dans une catégorie bien distincte. Une annonce naturellement vivement saluée par les Britanniques de confession musulmane, un électorat que séduisent les conservateurs à l’approche du scrutin.

Aujourd’hui, seules quelques forces de police, dont celle de Londres, reconnaissent les actes islamophobes comme tels. Habituellement, ces derniers sont reconnus comme des délits au même titre que les coups et blessures.

Le ministère de l’Intérieur ne publie aujourd’hui aucune statistique nationale concernant les délits islamophobes contrairement aux actes antisémites. Si adoptée, cette loi permettrait pour la première fois de rassembler des données chiffrées précises sur les crimes de haine islamophobes en Grande-Bretagne, à l’heure où les associations musulmanes tirent régulièrement la sonnette d’alarme sur la situation. Les actes islamophobes sont en hausse régulière en Grande-Bretagne depuis le 11 septembre 2001. Mais les tensions sont particulièrement en recrudescence depuis le meurtre sauvage du soldat Lee Rigby en mai 2013, suivi des attaques contre la rédaction de Charlie Hebdo en janvier dernier.
***************************************************

Laisser un commentaire