MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 17 Joumada At-Thani 1436

Flash info du 17 Joumada At-Thani 1436


Partez à la rencontre des musulmans du Japon avec Darifton & Compagnie

Rencontre des musulmans au Japon. C’est ainsi que s’intitule le tout nouveau documentaire de l’équipe Darifton et Compagnie.

A l’occasion d’un voyage à Tokyo l’un des frères de l’équipe est partie à la rencontre de la communauté musulmane japonaise, en particulier les convertis. A travers cette réalisation, nous pouvons découvrir le témoignage de ces japonais qui ont choisi d’embrasser l’islam, mais aussi l’histoire de la grande mosquée de Tokyo, ou encore la tolérance et le respect des japonais envers l’islam et ses fidèles. L’un des responsables de la mosquée nous apprend notamment qu’il y aurait en tout 10 000 japonais musulmans, et 100 000 musulmans d’autres nationalités.

Au pays du Soleil Levant, l’islam est encore bien récent, la communauté musulmane reste encore embryonnaire mais de plus en plus de personnes embrassent l’islam.

Nous remercions Darifton et Compagnie pour leurs superbes vidéos, qu’on aime voir et revoir.

**********************************************

Santé: Les innombrables bienfaits du gingembre

Les Zingibéracées… quésaco ? Un nom bien étrange pour désigner une famille de plantes dont beaucoup offrent une multitude de bienfaits. L’une d’elle, que beaucoup connaissent mais que finalement nous consommons assez peu ici est, le gingembre. Le gingembre est une plante herbacée à rhizome souterrain muni de racines avec des tubercules. Ce sont ces rhizomes que nous consommons.

Qu’il soit frais, séché, confit, râpé, moulu, le gingembre est un véritable allié pour la santé. Très présent dans la cuisine asiatique (indienne, chinoise, japonaise), le gingembre peut également se trouver sous forme d’huile essentielle (utilisation par voie orale, en diffusion, ou en onction avec une huile végétale). Les manières d’utiliser le gingembre sont donc très multiples, tout comme les bienfaits qu’il peut nous procurer. En effet, que ce soit pour la beauté, ou la santé, en soin préventif ou curatif, le gingembre présente de multiples bienfaits. Nous allons voir quelques unes de ces vertus.
Un anti-inflammatoire

Les propriétés anti-inflammatoires du gingembre sont très reconnues.
La consommation de gingembre diminue les douleurs liés à l’arthrite:

« Parce qu’il empêche la production des prostaglandines, hormones précurseurs des mécanismes inflammatoires », explique le Docteur Odile Morant, médecin phytothérapeute.

Un remède anti-nausée

Le gingembre est utilisé contre le mal des transports, pour les nausées en général. Il est souvent très apprécié par les femmes enceintes au premier trimestre de grossesse pour soulager les nausées. Des capsules de gingembre leur sont proposées en pharmacie. Il existe même des chewing-gums au gingembre anti-nausées.
Un puissant anti-oxydant

Le gingembre est très riche en anti-oxydants. Une quarantaine de composés anti-oxydants ont été découverts dans le gingembre permettant de lutter contre les radicaux libres, et certains de ces composés seraient résistants à la chaleur. Lorsqu’on l’associe à l’oignon et l’ail, on crée une synergie entre leurs différents composés antioxydants, qui boosterait les potentiels de chacun de ces aliments. L’effet antioxydant serait donc encore plus important.
Le gingembre contre les migraines et les problèmes digestifs

Le gingembre serait également un bon remède naturel pour les maux de tête. Le gingembre pourrait stimuler la sécrétion de bile et l’activité de différents enzymes digestifs, facilitant ainsi la digestion. Il détient également un effet anti-spasmodique.
Effet contre le rhume, et la toux

Le gingembre est également un remède naturel contre les états grippaux (rhume, toux, fatigue,…).
De par ses propriétés réchauffantes, sa grande contenance en vitamines (C, D et B) et sa grande richesse en sels minéraux (potassium…) et en oligo-éléments (calcium, magnésium, cuivre, zinc), il donne de l’énergie à l’organisme.
Pour soigner le rhume et la toux, il peut être consommé en décoction. On y ajoute souvent du citron pressé, et du miel, voire même de la cannelle, et des clous de girofle, un peu comme un grog, (mais avec l’alcool en moins).
Un aphrodisiaque ?

Tout le monde a probablement déjà entendu parler de l’effet aphrodisiaque du gingembre cru. Et pourtant, la stimulation de la libido que cette racine aurait est régulièrement remis en cause puisqu’à ce jour, aucune étude scientifique ne le prouve vraiment. Cela dit, consommer du gingembre ne peut que nous faire du bien, et reste un tonifiant naturel.

Le gingembre est certes une plante mais cela n’empêche pas qu’il doit être consommé avec précaution. En effet, il est déconseillé chez les patients qui souffrant de maladies inflammatoires de la peau, d’ulcères du système digestif. Pour les personnes ayant des traitements médicamenteux (notamment les problèmes de diabète, de maladies cardiovasculaires), le gingembre est également à consommer avec modération, et même en demande l’avis d’un médecin.
*********************************

Ahmed Al-Souafiri, le professeur palestinien inébranlable

Alors que le massacre de nos frères en Palestine se poursuit, la volonté et la persévérance demeurent toujours présentes dans le cœur des opprimés.
Un choc soudain

Alors qu’il a perdu ses deux jambes lors d’une offensive à Gaza pendant sa jeunesse, Ahmed n’aura pas baissé les bras afin d’arriver à son but. Courageusement, il raconte l’horreur :

« J’étais chez mon ami pour réviser un cours de technologie de l’information. A mon retour vers la maison, j’ai senti une bonne odeur. Quelques minutes plus tard, un avion de l’occupant israélien a tiré un missile. J’ai compris que j’allais mourir, je n’ai pas perdu conscience. »

Ce professeur palestinien n’a rien abandonné et a fait de son handicap une force pour avancer. Son enseignement, qu’il poursuit très vite dans une école à Safed, à l’est de Gaza, demeurait toujours l’une de ses priorités et ce, malgré le très lourd choc qu’il venait de subir.
Ahmed Al-Souafiri, un model de courage

« Cette blessure a failli détruire ma vie mais j’ai refusé de renoncer à mener une vie normale. J’ai passé mon baccalauréat et j’ai intégré l’université islamique à Gaza où j’ai poursuivi mes études en lettres arabes pour devenir enseignant. »

Amputé des deux jambes et de son bras gauche, Ahmed réussit ses objectifs et devient très vite l’un des professeurs les plus admirés de la ville. C’est ainsi qu’il s’est, petit à petit, mis à exhorter les Palestiniens de son entourage, ses proches, sa famille et ses précieux élèves :

« Ne pas baisser les bras pour ne pas donner à l’occupant israélien la satisfaction de nous vaincre. »
**************************************************

La communauté musulmane vers une meilleure représentativité ?

Ce lundi 30 mars 2015, dans la préfecture de la Haute-Loire, à Puy-en-Velay, se sont réunis une trentaine de personnes pour une rencontre des plus encourageantes, celle de la création “d’une instance de dialogue sur la plus représentative possible des musulmans de France”. Un pas en avant pour la communauté musulmane de France en manque flagrant d’une représentativité solide.
La parole aux musulmans

Évidement, une telle réunion ne pouvait se tenir sans la présence de représentants des musulmans de France, l’objectif n’est pas d’en créer un nouveau, mais de renforcer l’actuel, de cibler les priorités de façon la plus représentative possible. Ainsi ont été réunis : le conseil français du culte musulman (CFCM), le réseau des Conseils régionaux du culte musulman (CRCM), des imams, des intellectuels, des universitaires, et des personnes de confession musulmane issues de la sphère associative, du monde de l’entreprise, et du secteur caritatif ou culturel. C’est donc par une volonté de la part des musulmans de France qui se sentent soit mal représentés, soit pas du tout représentés, que cette réunion a eu lieu. Le ras-le-bol fait suite à la nomination de personnes comme Chalghoumi ou encore Birbach, par qui ? Comment ? Pour qui ? Au nom de qui ? Des questions sans réponses qui agacent, mais surtout qui ne servent pas les intérêts de la communauté musulmane. Il fallait donc saisir le taureau par les cornes.
Le but

Ouvrir le dialogue, pour une représentativité optimale des musulmans de France. Une façon de cibler les besoins, les priorités, et de trouver des solutions communes qui seraient conformes aux lois républicaines, et qui discrimineraient moins la communauté musulmane -petit rappel, les discriminations vont à l’encontre des principes républicains-. Avoir ainsi des réponses concrètes liées à leurs besoins, et leurs attentes. Réfléchir alors ensemble pour de vraies solutions. Le gouvernement français semble tendre l’oreille aux musulmans, c’est peut être le début d’une véritable relation entre la communauté musulmane et les instances dirigeantes françaises… ou pas.
Prochaine étape

Dès juin, une réunion en présence du premier ministre est attendue, certainement l’étape finale qui officialisera alors ce projet. Lors de cette réunion, les préfets de certains départements seront aussi attendus, avec chacun leurs priorités concernant les besoins liés à leur géographie. De cette façon les musulmans espèrent être mieux représentés, avoir de la voix, et par conséquent peser un peu plus dans les discours politiques.

On peut parler de “révolution” puisque c’est une nouvelle génération qui va pouvoir s’exprimer, une génération qui connaît parfaitement les rouages du système, qui connaît mieux la France, ses problèmes, sa réglementation, et son histoire. Une génération longtemps spectatrice qui aura certainement l’occasion de montrer qu’elle a , de toute évidence, un rôle à jouer en France, n’en déplaise aux frontistes.
*************************************

Maroc : durcissement des peines pour insultes envers Allah, ses prophètes et ses messagers

Dévoilé cette semaine, le projet du nouveau code pénal marocain prévoit un durcissement des peines pour insultes envers Allah, ses prophètes et ses messagers.

En effet, le texte alourdit les peines contre tout propos ou acte blasphémateur. Accessible sur le site du ministère de la Justice et des Libertés, l’article 219 de l’avant-projet de loi réserve des amendes de 20 000 à 200.000 dirhams (1900 à 19 000 €) ainsi que « des peines d’emprisonnement d’une année à cinq ans » pour toute personne coupable « d’atteinte, d’offense ou d’insultes envers Allah, ses prophètes et ses messagers. »

Ce crime sera punissable quel que soit le mode de diffusion, « que ce soit à travers des discours, des menaces prononcées dans des espaces ou des réunions publiques, ou à travers des écrits, des paroles, des imprimés, par le biais de moyens audiovisuels et électroniques, ou encore par le biais de caricatures, dessins, chants, mimiques ou tout autre moyen ».

article 219 de l’avant-projet de loi du code pénal marocain

Autre nouveauté, l’article 223 prévoit une condamnation de 6 mois à 2 ans d’emprisonnement contre les auteurs de profanations de lieux de culte ou de textes religieux sacrés.

Par ailleurs, le Maroc avait défendu un projet de résolution sur le blasphème à l’ONU. « Comment prétendre promouvoir le droit à la liberté de religion et tolérer le blasphème des Prophètes ? » s’interrogeait l’ambassadeur du Maroc à l’ONU au siège des Nations Unies à New York. « L’Homme et sa foi ne font qu’un » ajouta Omar Hilale.
******************************************

Projet d’attentat contre la mosquée Essalam : l’association musulmane prend quelques mesures de précaution

La communauté musulmane de Montélimar est sous le choc depuis l’interpellation des quatre lycéens qui projetaient un attentat terroriste contre la mosquée Essalam. Les adolescents scolarisés dans un lycée militaire de Montbonnot-Saint-Martin avaient pour projet de faire exploser une bombe artisanale dans le lieu de culte musulman.

« Encore une fois on ne comprend pas. Notre imam est très tolérant. Notre mosquée est très ouverte. On essaie quand même de relativiser car ce sont des jeunes mais on attend la suite de l’enquête » confie le docteur Gherissi Semghouni, président de l’association cultuelle musulmane de Montélimar, au Dauphiné Libéré.

L’association a pris quelques mesures de précaution

Cette révélation a eu des conséquences immédiates sur le quotidien de la mosquée, l’association musulmane a pris des mesures pour assurer la sécurité des fidèles. D’ores et déjà, l’association a décidé de mettre en place un système de vidéosurveillance qui sera installé dès la semaine prochaine. En attendant, les cours hebdomadaires de langue arabe et d’apprentissage du Saint Coran dispensés aux 200 enfants sont suspendus par précaution.

« Nous avons joint les familles pour leur expliquer la situation. Pour le moment c’est mieux comme ça », a expliqué le docteur Gherissi Semghouni tout en précisant au quotidien régional que : « Les heures de prière sont maintenues ».
**************************************************
Des manifestants anti-racistes et anti-islam s’affrontent en Australie

Plusieurs manifestations et contre-manifestations se sont déroulées ce samedi en Australie. A Melbourne, des centaines de militants anti-racistes se sont violemment affrontés avec des manifestants anti islam.

Plusieurs personnes ont été blessées et trois manifestants ont été arrêtés par la police qui s’est efforcée de séparer les deux groupes.

**********************************

La mosquée d’Aix-les-bains incendiée en projet de reconstruction – Appel aux dons

Dans la nuit de jeudi 8 à vendredi 9 janvier, au lendemain de l’attentat commis par des terroristes dans les locaux de Charlie Hebdo, un incendie a eu lieu à la mosquée, rue des Petits Pains, à Aix-les-Bains sur les coups de 22 heures.

Dans un premier temps, la thèse accidentelle (court-circuit) avait été privilégiée. Après le passage de la police scientifique qui a relevé «la présence d’un produit accélérateur, probablement du gazole », Le procureur de la République, Thierry Dran, a confirmé l’orientation criminelle de l’incendie…

L’heure est à la reconstruction… APPEL aux dons…

Dans le but d’offrir, aux musulmanes et musulmans de la ville d’Aix-les-bains, un meilleur cadre de pratique et de promotion de l’islam, l’association a initié un projet de reconstruction de la mosquée, en partie détruite dans l’incendie mais aussi devenue trop vétuste.

Les lieux n’autorisant pas une construction “en dur”, l’option de la construction modulaire a été adoptée.

“La République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte”. L’article 2 de la loi de 1905

Le financement est assuré exclusivement par la contribution directe des adhérents, des sympathisants de l’association et de tous les musulmanes et musulmans qui aiment et soutiennent les actions de solidarités et d’initiatives.

Le coût total du projet s’élève à :

Pour l’ensemble modulaire transport, montage compris : 180 391 euros
pour les frais divers administration, logistique, frais annexes : 6 000 euros

Coût Total : 186 391 euros*

A l’heure actuelle nous n’avons récolté à peine 3000 euros…

toutes contributions même infimes sont la bienvenue…

pour les dons https://sites.google.com/site/associationmusulmanefr/5-faire-un-don

tous les details sur le projet : https://sites.google.com/site/associationmusulmanefr/home

Barak Allahoufikoum
**********************************************

L’imam Abdelfattah Rahhaoui harcelé par la police ? Nouvelle convocation au commissariat

Depuis plusieurs mois, l’imam prédicateur et directeur du groupe scolaire Al Badr, AbdelFattah Rahhaoui, subit une série de convocations au commissariat de Toulouse. Pour lui, il ne fait aucun doute que ces “intimidations” font suite à ces prises de positions affirmées sur le droit des musulmans notamment après la tuerie de Charlie Hebdo.

Le 1er avril, AbdelFattah Rahhaoui publiait sur sa page Facebook un communiqué indiquant qu’il avait été convoqué par le SRPJ pour une audition policière, puis placé en garde à vue dans les locaux du Commissariat de l’embouchure à TOULOUSE. Le lendemain, l’imam a été menotté comme un criminel pour être présenté devant un juge d’instruction pour “outrage contre des inspecteurs du travail et pour travail dissimulé au sein de son établissement musulman”. Devant un dossier totalement vide, les autorités ont été obligées de relâcher Mr Rahhaoui dont les péripéties ne s’arrêtent pas là.

Le 2 avril, le directeur du groupe scolaire Al Badr a reçu un nouveau courrier (voir document ci-dessous) du commissariat central de police indiquant qu’il allait de nouveau devoir répondre, “en urgence”, à une convocation, cette fois du service “Brigade des protections des familles” pour une… “affaire le concernant”. Une indication très peu rassurante lorsque l’on sait comment a fini la première convocation.

Islam&Info a été contacté par des proches d’AbdelFattah Rahhaoui qui assurent que l’imam n’a rien à se reprocher que ce soit vis-à-vis des élèves ou de ses enfants. Pour autant, ils ne comprennent pas comment un directeur d’un groupe scolaire privé musulman réputé pour son sérieux est autant harcelé lorsque dans l’école publique, les affaires de pédophilie font chaque semaine la une de l’actualité.

AbdelFattah Rahhaoui a déjà indiqué qu’il reviendrait sur les batailles judiciaires et politiques qu’il a menées et mène toujours pour la création puis la sauvegarde de son groupe scolaire qui visiblement dérange par son autonomie et sa qualité. L’imam prédicateur n’est aucunement intimidé et se prépare à défendre l’intérêt des musulmans français malgré les multiples attaques qu’il subit par les autorités.

La Communauté musulmane est depuis des années la cible de lois et mesures discriminatoires à son encontre. Des frères et sœurs (imams, intellectuels ou militants) ont décidé de se mettre en avant afin de faire avancer et préserver les derniers droits encore détenus. Il est important que la Oumma soit solidaire des difficultés et intimidations que connaissent ses leaders en soutenant ces derniers.

Islam&Info continuera d’informer ses lecteurs sur la situation de notre frère AbdelFattah Rahhaoui et appelle la Communauté à ne pas l’oublier dans ses invocations. Il est important de médiatiser la situation de cet imam prédicateur qui fait beaucoup pour la communauté musulmane de Toulouse. En ces temps difficiles, la Oumma doit être solidaire ! Restons attentifs et prêts à se mobiliser pour plus de justice et d’équité !
*****************************************************

Laisser un commentaire