MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 27 Joumada al Awwal 1436

Flash info du 27 Joumada al Awwal 1436

Le CFCM annoncera le début du mois de Ramadan le 17 juin

Moins de 100 jours à patienter avant la venue du mois béni de Ramadan que nous attendons tous. Pour cette année 2015, le mois de Ramadan devrait débuter aux alentours du 17 /18 juin 2015 inchAllah.

Chaque année et particulièrement en France, la date du début du mois de Ramadan suscite des polémiques jusque créer des confusions et des divisions dans la communauté. La moitié de la France jeûnant un jour l’autre jeûnant le lendemain et le pompon étant les insultes des uns envers les autres.

Les savants des quatre écoles sont unanimes pour dire que la base de la détermination du premier jour du mois de Ramadan est ce qui suit : « Le croissant sera guetté après le coucher du soleil du vingt-neuvième jour de Cha`bân [on observe du côté du couchant, juste après le couchant les vingt premières minutes environ]. S’il est vu, le jour d’après sera le premier jour de Ramadan, et s’il n’a pas été vu, le jour d’après sera alors le trentième jour de Cha`bân et le jour d’après sera donc le premier Ramadan »

Cette année, après concertation entre les membres du Bureau Exécutif du Conseil Français du Culte Musulman sur la fixation du 1er jour du mois béni de Ramadan, le CFCM se réunira à la Grande Mosquée de Paris le mercredi 17 juin 2015 à 18 h à l’occasion de la Nuit du Doute pour annoncer le 1er jour du mois de Ramadan 1436 H.

Le CFCM renoue avec la tradition de la nuit du doute après le cafouillage de l’an dernier entre les partisans de la vision et ceux du calculs. N’oublions pas qu’au-delà des divergences et débats qui animent les musulmans chaque année à ce sujet, notre temps est beaucoup trop précieux pour le perdre en polémiques incessantes et stériles. Il n’y a aucune divergence sur le fait que le mois de Ramadan doive être vécu avec piété et recueillement, entre les actes rituels et les actions de solidarité. C’est justement là que nous devrons concentrer tous nos efforts.
**********************************

Des médecins turcs donneront de leur salaire à des médecins syriens non rémunérés

Voilà maintenant 4 ans que la guerre en Syrie a débuté. Aujourd’hui, aucune solution n’est encore en vue pour mettre fin à cette guerre qui meurtrit tout un peuple et qui semble sans fin.
Près de 220 000 personnes ont été tuées dans le pays depuis le début des violences. Près de 3,8 millions de personnes sont des réfugiés, essentiellement dans les pays limitrophes.
Les problèmes s’accumulent pour le peuple syrien et revêtent toutes les dimensions (sociale, économique, sanitaire, éducation, etc).

Au niveau de la santé, des maladies resurgissent, les blessés sont trop nombreux, et il manque cruellement de personnel médical. Seulement 5000 médecins syriens sur 36 000 sont restés en Syrie selon l’organisation mondiale des médecins.

En Turquie, en solidarité avec les médecins syriens qui travaillent en zone de guerre, des médecins membres de la branche d’Istanbul de l’Organisation mondiale des Médecins ont décidé de leur donner de leur salaire.

A l’occasion du 14 mars, journée des Médecins, une réunion a rassemblé des médecins turcs volontaires pour discuter du partage de leurs salaires avec les médecins syriens qui ne sont plus rémunérés.

Les turcs espèrent collecter environ 2,2 millions de dollars pour ces médecins syriens bénévoles pour répondre aux salaires de 1000 médecins syriens pour une durée d’un an. L’argent leur sera directement remis par une délégation qui se rendra sur leur lieu de travail, les hôpitaux.

Un grand bravo à tous ces donateurs turcs solidaires de leurs confrères qui se trouvent dans un pays ravagé par la guerre. Respect également à tous ces médecins syriens, qui malgré les douloureuses conditions de travail, l’horreur de la guerre, les souffrances des blessés, le manque de matériel et d’argent, continuent leur travail. Ce sont les héros d’aujourd’hui.
*******************************************

Les musulmans britanniques remercient leurs mamans

C’est une vidéo émouvante et des plus symboliques qu’ont lancée les musulmans britanniques. Intitulée « Thank You Mother » – Merci Maman, cette vidéo fait l’éloge des mamans en énumérant les peines qu’elles ont subies pour leur enfant. L’importance de la mère en Islam ne fait aucun doute et c’est en ce sens que cette initiative est admirable.

Cette vidéo a été diffusée par Al-Mizan Charitable Trust, une association musulmane qui vient en aide aux familles démunies du Royaume Uni. Ce message vise donc à remercier toutes les mamans pour leurs sacrifices. C’est ainsi qu’il y est dit : « Merci maman de t’être réveillée pour moi lorsque je pleurais. Merci maman de m’avoir cuisiné de si bons repas. Merci maman de m’avoir appris à faire des millions de choses à la fois ».

La vidéo énumère ainsi la liste des innombrables tâches qu’ont accomplies nos chères mères. Evidemment, la vidéo ne peut recenser tout ce qu’une mère a fait pour son enfant mais elle se veut être un message d’amour et de reconnaissance envers la mère. La campagne #ThankYouMother a trouvé des adeptes sur les réseaux sociaux. En effet, l’association a appelé les internautes à partager le message qu’ils souhaiteraient faire passer à leur mère : « Rejoignez-nous sur Facebook, Twitter et Instagram et dites-nous ce que vous voulez dire à votre mère pour la remercier ».

Une initiative si simple mais tellement belle à la fois. Remercier sa mère est plus qu’un devoir lorsque l’on considère les peines qu’elle a endurées pour nous. Notre Seigneur a d’ailleurs révélé : {Nous avons commandé à l’homme [la bienfaisance envers] ses père et mère ; sa mère l’a porté [subissant pour lui] peine sur peine}. (Sourate 31 : Verset 14).

Qu’Allah nous permette d’être bienfaisants envers nos mères.Qu’Il préserve nos mamans et qu’Il les couvre de Sa Lumière.

**************************************

SUEDE: une ancienne bague viking témoigne des liens avec la civilisation islamique

Un mystérieux anneau retrouvé au cours de fouilles archéologiques sur le site scandinave de Birka, révèle plus d’un siècle après sa découverte les indices démontrant que des liens étroits existaient entre les Vikings et le monde islamique. Cette artefact a été mis à jour dans une sépulture datant du 9eme siècle.

C’est à la fin du 19eme siècle que l’anneau a été découvert lors de travaux pour la construction d’un centre commercial dans le nord de la Suède. Jusqu’à présent, on pensait qu’il était composé d’une améthyste violette sur laquelle sont gravés des caractères arabes mais c’est une étude scientifique récente parue dans le magazine Scanning qui a percé son secret.

Lors d’un examen méticuleux au microscope électronique à balayage, l’équipe du biophysicien Sebastian Wärmländer de l’Université de Stockholm a démontré que l’améthyste est en réalité un verre coloré (un matériau exotique d’usage à l’époque), serti dans un alliage d’argent de haute qualité.

Une inscription en langue arabe figure sur la surface du verre : « il-la-lah » soit «Pour Allah» ou « à Allah» . D’autre part les chercheurs ont remarqué que la monture en métal de l’antique bijou demeure en très bon état, ce qui laisse penser qu’il a été peu porté avant d’être enterré avec sa propriétaire.

Des éléments archéologiques ont permis de déduire que les peuples scandinaves commerçaient vraisemblablement avec l’Égypte et la Mésopotamie, il y a plus de 3400 années . Ainsi, les Vikings, habiles navigateurs auraient pu acquérir des objets en verre de commerçants musulmans dans ce creuset méditerranéen 2000 ans plus tard.

Pour l’heure, seuls des écrits anciens mentionnent ce type de rencontres. Elles auraient eu lieu, il y a environ 1000 ans entre les peuples Scandinaves et les membres de la civilisation islamique; celle-ci s’étendait des contreforts montagneux de l’Asie aux côtes occidentales de la méditerranée.

Cette bague bien conservée , probablement faite par un orfèvre arabe, avait eu peu de propriétaires avant d’atteindre les contrées des vikings. Il s’agit d’un précieux témoignage du passé selon les auteurs de l’étude, puisque c’est une preuve matérielle rarissime de contacts entre les mondes vikings et musulmans.
***************************************

Chalon-sur-Saône : vers un menu unique au sein des cantines scolaires

A Chalon-sur-Saône (71), la municipalité a décidé que, dès la rentrée prochaine, les cantines scolaires de la ville serviront un repas unique qu’il y ait du porc ou qu’il n’y en ait pas, et cela au nom du principe de laïcité.
La religion est l’unique raison ?

Gilles Platret, maire UMP de la ville, a annoncé hier la suppression du menu de substitution pour les enfants ne mangeant pas de porc ou de viande au sein des restaurants scolaires. A l’entendre, ce menu alternatif existe uniquement pour des raisons religieuses, il déclare :

“L’offre de restauration ne peut pas prendre en compte des considérations religieuses. Proposer un menu de substitution dès lors que du porc est servi, c’est opérer une discrimination entre les enfants, ce qui ne peut être accepté dans le cadre d’une République laïque.”

L’Observatoire de la laïcité n’est pas d’accord

Aujourd’hui, c’est à travers un communiqué que l’Observatoire de la laïcité s’est exprimé sur le sujet. Selon lui , “la laïcité ne saurait être évoquée pour refuser la diversité de menus” et que “cette offre de choix ne répond pas à des prescriptions religieuses mais à la possibilité pour chacun de manger ou non de la viande”.

Finalement, la réponse de l’Observatoire de la laïcité démontre que ce principe est bien trop souvent mal interprété et surtout que ce type de décision ne va qu’à l’encontre du vivre-ensemble.
************************************

Pour Netanyahu, pas d’Etat palestinien envisageable

Dans la dernière ligne droite avant les élections législatives en Israël, Benjamin Netanyahu a tenu un meeting ce lundi 16 mars 2015. A cette occasion, il a clairement signifié son rejet le plus total d’une solution à 2 Etats.
Discours sécuritaire pour rattraper le retard dans le sondage

Ce mardi, les électeurs israéliens sont appelés aux urnes afin d’élire les députés siégeant à la Knesset, l’assemblée israélienne. C’est une élection avec un enjeu important pour Netanyahu, garder le contrôle de la majorité. Or, depuis le début de la campagne, les sondages sont plus que défavorables pour le premier ministre. Sa politique économique étant inefficace, et sa politique sociale de plus en plus décriée par la population israélienne, le mettent dans une situation difficile pour conserver la Knesset de son côté. Le thème de la campagne électorale a donc été uniquement focalisée sur le discours sécuritaire. Érigés en principale cause de menace pour Israël, les Palestiniens sont les cibles décidées par Netanyahu pour gagner les élections.
Des vies sacrifiées pour la préservation du pouvoir

Pour sécuriser son fauteuil, Netanyahu invoque donc l’extrême péril que représente la création d’un Etat palestinien. Le jeu de politique politicienne joué par Netanyahu, le pousse même à réaliser des raccourcis inquiétants et de gros amalgames. Peu importe, la fin justifie les moyens…

Etat Islamique, Syrie, Irak, Etat palestinien, Iran, tout est mélangé dans son dernier discours, pour donner un sentiment de patchowork infernal dans lequel se trouve Israël aujourd’hui. Et dont bien sûr, Benjamin Netanyahu est le seul rempart. Il indique clairement qu’en cas de réélection, il ne permettrait pas la création d’un Etat palestinien, rien que ça.

«Tous ceux qui veulent la création d’un Etat palestinien et le retrait de territoires rendent ces territoires vulnérables à des attaques de l’islam extrémiste contre l’Etat d’Israël. Telle est la réalité qui s’est imposée ces dernières années. Celui qui n’en tient pas compte joue les autruches” (Benjamin Netanyahu)

Il est évident que personne n’est dupe. Cette stratégie tout sécuritaire permettra sans doute de mobiliser une partie de l’électorat la plus dure, mais c’est tout. Force est de constater que son message n’est pas écouté par la majeure partie de la population. Son principal rival, Isaac Herzog, rencontre une grande sympathie auprès des électeurs, et notamment son discours plus modéré. Du point de vue des responsables palestiniens, il est clair que pour avancer dans un dialogue apaisé et pour enfin trouver une solution convenable aux deux parties, il faille changer d’interlocuteur. Les échanges avec Netanyahu n’ont pas permis aujourd’hui de solutionner le conflit, bien au contraire. Empêcher une solution de paix est même devenu une stratégie politique pour remporter le maximum de siège à la Knesset, et c’est bien là le plus inquiétant.
************************************

USA : rencontres et questions aux musulmans

Organiser des rencontres avec les musulmans afin de véritablement les connaître et leur poser toutes les questions que l’on souhaite, voici le projet de quelques Américains ayant conscience que de l’ignorance ne naît que méfiance et rejet.
Rencontre et respect

L’initiative, ayant pour but d’encourager le dialogue entre musulmans et non-musulmans, s’est déroulée dimanche au Concordia College, une Université du Minnesota, au Nord des Etats-Unis. Elle a été l’occasion d’organiser une séance de questions-réponses à laquelle les habitants et étudiants des environs étaient conviés.
Un succès encourageant

La salle était remplie, et les personnes présentes ravies. Des musulmans d’origines égyptienne, américaine, ou encore pakistanaise ont éclairé leurs voisins au sujet de leur culture et de leur religion. Des voisins désireux d’en savoir plus sur les croyants d’une religion si souvent montrée du doigt. Parmi eux, Christopher Lantz qui conclut :

Selon moi, chacun devrait respecter sa propre culture, mais également comprendre celle des autres. Je crois que la compréhension mutuelle est un bon moyen d’éviter les conflits inutiles.

Une honorable initiative, destinée à se répéter prochainement dans une autre université, qui ne semble malheureusement pas à l’ordre du jour en France, où l’heure n’est ni au dialogue ni à la rencontre mais à la mise à l’écart probable des étudiantes voilées.
***************************
L’acteur américain, Chuck Norris appelle les Israéliens à voter Netanyahou

Chuck Norris, connu pour sa série télévisée Walker Texas Ranger, appelle à voter Benjamin Netanayahu aux prochaines élections législatives en Israël. Une position qui n’est pas anodine pour ce fervent défenseur du parti républicain.

Ce mardi, les israéliens élisent leurs députés. Une élection que Benjamin Netanyahu, actuel Premier Ministre, n’est pas sûr de remporter. Ce dernier mène depuis mars 2009 une politique d’extrême droite qui a mené Tsahal à bombarder à plusieurs reprises la Bande de Gaza. La dernière guerre israélienne a causé la mort de plus de 2000 civils palestiniens.

« J’ai écouté le discours de Benjamin Netanyahou au Congrès et j’ai vu un homme qui aimait son pays de tout son cœur et de toute son âme. J’ai également vu un leader fort indispensable à la sécurité de tous les Israéliens.

C’est pourquoi il est si important que vous conserviez un leader qui a du courage et une vision pour se lever contre les forces du mal qui menacent non seulement Israël mais aussi les États-Unis”, a affirmé Chuck Norris.

L’acteur américain, converti depuis plusieurs années au christianisme évangéliste, dirige une paroisse en tant que pasteur. Cet appel au vote pour le plus radical des Premiers ministres israéliens rappelle l’islamophobie de certaines stars outre-atlantique mises en avant par les organisations évangélistes proches des réseaux sionistes américains.

****************************************

Espagne : Congrès du tourisme “Halal” du 24 au 26 mars 2015

L’Espagne est devenue la sixième destination la plus prisée par les touristes musulmans. Ainsi le marché du tourisme musulman croit annuellement dans ce pays.

C’est la raison pour laquelle la ville de Cordoue en Andalousie a eu la fabuleuse idée d’accueillir le “premier Congrès internationale Halal” du 24 au 26 mars 2015.

Plusieurs pays y participeront dont le Maroc. Ce congrès intitulé “halal, un concept global’ abordera le sujet du halal dans la pratique, l’alimentation mais aussi dans le domaine du tourisme.

Pour l’Espagne, il s’agit de donner un vrai coup de pouce économique sachant que pour l’année 2014 plus de 1.155.662 touristes en provenance du monde musulman ont visité l’Espagne.

Le but de ce congrès est de mieux cerner les pratiques islamiques afin de mieux servir la clientèle.
***********************************************

Les agresseurs de Saïd Bourarach, noyé à Bobigny, en procès

Le procès des quatre hommes accusés d’avoir provoqué la mort de Saïd Bourarach, noyé dans le canal de l’Ourcq en 2010, s’est ouvert mardi 17 mars devant la cour d’assises de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

Les accusés comparaissent jusqu’au 26 mars pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, avec usage ou menace d’une arme ». Trois d’entre eux se sont présentés, libres, tandis que le quatrième, absent, sera jugé par défaut. Agés de 23 à 30 ans, ils sont passibles de 15 ans de réclusion.

La mort de Saïd Bourarach, vigile dans un magasin de bricolage, avait suscité une vive émotion. Une marche solennelle avait été organisée à Paris, dans les jours qui ont suivi le drame, entre la République et la Bastille. La famille de la victime et des associations musulmanes s’était étonnées de l’absence de réactions politiques, et d’une couverture médiatique relativement faible.

Surtout, les proches de Saïd Bourarach estiment que celui-ci a été victime d’un crime raciste en raison des liens supposés des agresseurs, de confession juive, avec la Ligue de défense juive (LDJ), un groupe extrémiste sioniste qui s’est rendu coupable de nombreuses agressions visant les personnes d’origine maghrébine. Mais le caractère raciste de l’agression n’avait été que brièvement retenu par la police avant d’être écarté.

Agent de sécurité et maître-chien pour l’enseigne de bricolage Bobigny Baktor, Saïd Bourarach avait empêché l’accès d’un client au magasin qui s’apprêtait à fermer, le 30 mars 2010. Pris à partie, le vigile a reçu des coups du client qui s’est vu asperger en conséquence de gaz lacrymogène. Après l’altercation, le client mécontent met ses menaces à exécution et revient avec un cousin et des amis. Le groupe de jeunes hommes ont alors poursuivi le vigile le long du canal. Son corps est retrouvé noyé le lendemain, mais les agresseurs affirment que Saïd Bourarach s’est jeté de lui-même dans le canal. A l’époque, ils avaient également accusé le vigile d’avoir proféré des insultes antisémites, une version qui avait alors été contestée par des témoins.

La justice estime cependant que ses agresseurs ont exercé sur lui une « pression psychologique » telle qu’il n’aurait eu d’autre alternative que le saut pour leur échapper. Cette analyse demeure contestée du côté de la famille Bourarach, pour qui la « qualification criminelle » ne correspond pas aux faits. Après cinq années d’attente, elle attend plus que jamais des réponses sur les circonstances de la mort de l’un des siens. Le procès dure jusqu’au 26 mars.
********************************

Laisser un commentaire