MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 26 Joumada al Awwal 1436


Zyed et Bouna: 10 ans après? Qu’a t-on fait?

Le 27 octobre 2005, lorsque Zyed Benna, 17 ans, et Bouna Traoré, 15 ans, fuient la police et s’électrocutent dans un transformateur EDF à 18h12. Il aura fallu attendre presque 10 ans pour que les familles de Zyed et Bouna puissent se faire entendre dans une cour de justice.

Lundi, le gardien de la paix Sébastien Gaillemin, 41 ans, qui était sur place, et Stéphanie Klein, 38 ans, qui était au standard du commissariat, comparaissent pour non-assistance à personne en danger. Ils encourent jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.

Au premier, gardien de la paix, il est reproché de ne pas avoir alerté Zyed et Bouna du danger qu’ils risquaient à pénétrer dans le transformateur. La seconde, standardiste, est accusée d’avoir entendu un message radio mais d’être restée passive alors qu’elle aurait été en mesure d’aviser EDF. Dans un rapport rendu en décembre 2006, l’Inspection générale des services (IGS) pointe cette négligence, expliquant que si l’alerte avait été donnée à temps, EDF aurait pu intervenir un quart d’heure avant l’accident. La police des polices évoque également «une légèreté et une distraction surprenante» pour qualifier le comportement des forces de l’ordre.

«Deux individus sont localisés. Ils sont en train d’enjamber pour aller sur le site EDF. Il faudrait cerner le coin… Oui je pense qu’ils sont en train de s’introduire sur le site EDF… Il faudrait ramener du monde, qu’on puisse cerner un peu le quartier quoi. Ils vont bien ressortir… En même temps, s’ils entrent sur le site EDF, je ne donne pas cher de leur peau.»

Voici la retranscription des paroles des policiers a la poursuite de jeunes innocents qui revenait d’un match de football à Livry Gargan. La suite on la connait, émeutes, révoltes, jusqu’au couvre-feu décrété par le Premier Ministre, 2 734 personnes seront placées en garde à vue, 597 incarcérées.

Quel bilan depuis 10 ans? Qu’avons nous fait en tant que communauté pour résoudre ces problèmes? La faute à l’Etat? En partie oui! Et cela nous le savons pas besoin de le répéter a longueur de journée, ni de pleurer en victimes. Mais qu’avons nous fait pour que nos enfants soient prêts à affronter la vie. Des émeutes? Des voitures brûlées? Le collectif ACLEFEU avec son célèbre Mohamed Mechmache, s’est associé aux politiques comme l’on fait auparavant les Fadela Amara et autres consorts, pour quel résultat?

N’attendons pas que l’Etat agisse pour notre communauté, encore pire qu’il agisse au nom de notre communauté. Mobilisons nos efforts, dépassons nos rivalités, construisons l’avenir de nos enfants et la sécurité de nos parents. Les forces vives de nos communautés existent! Il ne se passe pas un jour sans que la rédaction d’ajib.fr ne reçoive des infos sur l’ouverture d’une nouvelle école, sur la création d’une nouvelle entreprise etc…

Alors oui le climat politique est exécrable et grandement islamophobe! Bien nous le savons, nous le constatons, pas besoin de le répéter à tue-tête pour tomber dans la déprime! Doit-on pour autant fuir, se résigner ou encore s’exprimer comme les faibles par la violence? Vous avez été nombreux à répondre à notre appel a témoignage, lorsque Nicolas Sarkozy s’est permis de dire qu’il ne voulait pas de femmes voilées au sein de la République. Bientôt nous partagerons avec vous ces nombreux témoignages de frères et de sœurs qui sont des exemples pour toute la communauté et la République de part leurs parcours, leurs réussites et leurs valeurs.

A l’image de Kennedy, posez vous la bonne question, ne vous demandez par ce que l’Etat peut faire pour vous mais:
QUE PUIS-JE FAIRE POUR MA COMMUNAUTÉ?

Pour revenir à Zyed et Bouna, « Ce que Dieu a repris Lui appartient, ce qu’Il avait donné Lui appartient aussi, chaque chose a chez Lui un terme déterminé, qu’elle patiente et espère avoir une récompense auprès d’Allâh pour ceci.». Qu’Allah accorde la patience et la force d’endurer cette perte.
********************************************

Assassinats de Chapel Hill : le projet humanitaire syrien d’un des défunts se concrétise

L’assassinat de trois musulmans sauvagement abattus aux Etats-Unis, à Chapel Hill, en Caroline du Nord, le 10 février dernier, avait suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Non seulement, ce drame a montré que l’islamophobie tue bel et bien, mais elle a révélé une indifférence médiatique face à ce crime. Ce deux poids deux mesures du traitement journalistique fut largement dénoncé par des internautes des quatre coins du monde, avec le hashthag #ChapelHillShooting.

Les défunts ont cependant ému des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Des hommages leur ont été rendus, que ce soit par le biais de rassemblement, ou encore par des actions plus concrètes comme la poursuite de l’un de leur engagement : l’aide au peuple syrien.

Ce fut l’objectif d’une campagne lancée pour parachever ce que l’un des étudiants avait déjà entrepris de leur vivant. A l’origine de cette reprise d’initiative, nous retrouvons la Société Médicale syro-américaine (SAMS)

Le rêve d’une des victimes, Deah Barakat, est ainsi devenu réalité avec une campagne de collectes de don, qui a récolté près d’un demi million de dollars pour les réfugiés syriens. Le jeune étudiant dentiste avait lancé la campagne « Refugee Smiles » l’été dernier pour aider les enfants syriens réfugiés en Turquie. Dans une vidéo YouTube, il avait énoncé que l’été prochain, avec une équipe de 10 dentistes, il se rendrait en Syrie pour offrir des soins dentaires d’urgence a des enfants. Avant son assassinat, il avait réussi à collecter entre 15000 et 20000 dollars par le biais de youcaring.com.

Après leur assassinat, en seulement trois jours, près de 300 000 dollars avaient déjà été collectés. Le succès est tel que la famille des défunts, et la SAMS, ont décidé de monter une Fondation. L’argent servira aussi à financer diverses programmes dont des projets d’éducation à l’avenir.

«Mon frère avait hâte d’aller en Turquie cet été, » a raconté Faris Barakat, le frère aîné de Deah à l’Agence Anadolu. La famille Barakat souhaite ainsi avec cette Fondation poursuivre le rêve de leur garçon, et le rendre perpétuel.

C’est un bel hommage,, et ElhamdouLilah, sa volonté d’aider les réfugiés syriens sera ncha Allah, concrétisée, et mettra davantage en lumière la situation critique des réfugiés syriens.
**************************************

Allemagne : l’interdiction généralisée du port du foulard jugée caduque

La plus haute juridiction d’Allemagne a déclaré vendredi que: « les enseignantes musulmanes peuvent porter le foulard islamique en classe tant que cela ne perturbe pas les activités scolaires « . C’est une décision positive pour la communauté musulmane du pays injustement pointée du doigt lors de débats qui sont, le plus souvent, émotionnels et largement instrumentalisés par les mouvements anti-musulmans.

La cour constitutionnelle a jugé que les enseignantes musulmanes dans les écoles publiques ne pouvaient plus être contraintes à une interdiction généralisée du voile. Cela remet en cause sa première décision de 2003 qui a permis à plusieurs länder allemands, en charge des prérogatives d’éducation, de proscrire aux enseignantes musulmanes le port du voile.

Les juges de la cour de Karlsruhe dans le sud du pays, ont défini qu’une interdiction ne peut être justifiée que si le port du foulard islamique conduit à un « danger suffisamment concret « de trouble aux activités scolaires ou remet en cause la « neutralité de l’État « .

La Cour constitutionnelle rappelle que c’est à chaque région de définir ses propres règles sur la question et qu’une interdiction généralisée n’est pas recevable. La décision judiciaire publiée Vendredi 13 Mars précise que les juges ont rendu caduque l’interdiction totale au motif qu’elle enfreint le droit fondamental de la liberté de culte en Allemagne.

Cette révision par la Cour constitutionnelle de la décision de 2003 est la réponse à l’action judiciaire entreprise par deux citoyens allemands de Rhénanie. Les plaignants, un professeur et un éducateur scolaire avaient déposé plainte suite à l’interdiction.

Nurhan Soykan, secrétaire général du Conseil Central des Musulmans d’Allemagne, s’est félicité de la décision de la Cour, en précisant que même si elle ne constituait pas un » permis général « pour le foulard, elle a envoyé un » message positif « .

Le pays, qui abrite près de quatre millions de musulmans, a âprement débattu de la question du foulard depuis que la France a adopté la loi en mars 2004. Elle a abouti à l’interdiction du port du foulard ou d’autres symboles religieux «ostensibles» dans les écoles publiques, excluant de fait plusieurs centaines de jeunes filles du système scolaire tout en discriminant les mères de familles voilées lors des sorties scolaires.

La décision ne manquera pas de relancer un débat de longue date dans le pays où des manifestations du mouvement populiste PEGIDA ont lieu régulièrement. Prenons conscience que le droit n’est pas figé et qu’il nous appartient pour le bien de notre communauté d’agir en saisissant la justice pour défendre nos droits.

Qu’Allah affermisse nos pas et nous accorde la patience dans l’effort. Amine
**************************

Alain Juppé : contre une loi d’interdiction du hijab à l’université, et pour réprimer les actes islamophobes

Il semble qu’Alain Juppé se démarque nettement de ses coreligionnaires, sur les questions des musulmans en France, et notamment celle du hijab. En effet, à l’inverse de Nicolas Sarkozy, le maire de Bordeaux n’est pas favorable pour l’interdiction du hijab. Il a jugé qu’il n’est pas nécessaire de légiférer sur le hijab à l’Université. D’ailleurs, pour cet élu, cela ne le choque pas de voir une femme voilée dans l’espace public, comme il l’explique lors d’une interview du Bondy Blog Café diffusé sur LCP.

Cette prise de position est s’oppose totalement à Nicolas Sarkozy qui lui va jusqu’à affirmer au cours d’une interview à Europe 1 le 19 février les propos suivants : « Nous ne voulons pas de femmes voilées, dans la République ». Des propos consternants, choquants, honteux, qui ont suscité une vive indignation au sein de la communauté musulmane.

Concernant l’islamophobie, une question lui a été posée sur la hausse des actes islamophobes en France, et la réponse d’Alain Juppé est claire : « il faut réprimer les actes racistes, les actes antisémites, et les actes islamophobes, de la même manière. il faut les réprimer avec la même vigueur, et la même énergie ».

Sa prise de position est salutaire à l’heure où la hausse de l’islamophobie n’est pas encore prise au sérieux par les autorités du pays. A l’heure où des personnalités politiques s’en prennent encore aux musulmanes portant le hijab en proposant des projets de loi liberticides (interdiction du hijab à l’université, dans les crèches, les centres de loisirs, et pour les assistantes maternelles à leur domicile même).

Un peu de raison, d’équité, et de lucidité dans les paroles d’un homme politique, cela fait toujours du bien à entendre.
*****************************************

Laurent Ruquier regrette d’avoir “banalisé” Eric Zemmour

Ce samedi 14 mars, Laurent Ruquier a évoqué lors de son émission ONPC sa collaboration avec Eric Zemmour et l’impact médiatique de ces cinq années. Interrogé sur le sujet, il a répété plusieurs fois son ressenti et a également parlé du livre de son ancien chroniqueur.
Ruquier se sent responsable

Je le regrette, car je suis en train de me rendre compte que j’ai participé à la banalisation de ces idées là

C’est ce qu’a répondu l’animateur suite à une remarque de son invité, l’écrivain et journaliste François de Closets, sur les thèses de M. Zemmour. A plusieurs reprises, Laurent Ruquier a dit qu’il regrette d’avoir donné la parole toutes les semaines pendant plus de cinq ans à celui contre qui de nombreuses personnes se dressent face à ses idées évoquées lors de son dernier livre. Il a ensuite ajouté :

Je ne veux pas qu’on me dise que les gens de gauche ont diabolisé et caché les sujets et que c’est ça qui a fait monter le Front National. Il n’y a pas plus médiatisé qu’Eric Zemmour ! Comment osez-vous dire qu’aujourd’hui on n’entend pas ces thèses ?

Un supplément sur Twitter

Suite à l’émission, M. Ruquier a à nouveau exprimé son regret via twitter en reprenant les termes utilisés lors de l’émission. Ces déclarations font jaser spectateurs et journalistes sur la toile, certains mettant en avant que cette prise de position va faire de la publicité pour le FN quand pour d’autres l’animateur de France 2 est depuis longtemps has-been et ne fait que confirmer ce fait via cette déclaration.

Il est un peu tard pour se rendre compte de cette “banalisation” tant M. Zemmour a brillé par son éloquence lors de toutes ces années sur France 2. De nombreux individus se sont exprimés en toute impunité de manière similaire à Eric Zemmour sur des sujets relatifs à l’islam, en revanche lorsque d’autres souhaitent aborder d’autres thèmes tels que le gouvernement, le CRIF, etc… la censure arrive bien avant cinq années de libre expression.
****************************
Maroc, Flagrant délit de corruption de deux agents de Police

La vidéo est de mauvaise qualité mais le son quant à lui est tout à fait audible. Elle vient d’être tout juste postée samedi sur la toile et génère de nombreux commentaires.

En effet, sur cette séquence qui se déroule à Agadir, on entend des policiers qui réclament illégalement 100 dirhams à un automobiliste afin de le laisser repartir tranquillement.

Ce triste incident montre les difficultés du petit peuple magrébin et arabe en général face à des autorités corrompues toujours plus avide de pouvoir, de finance et d’injustice.

******************************************

Québec : Actes islamophobes sur la Mosquée “On craint pour nos vies…”

En moins de 24 heures, la Mosquée de la Capitale au Québec a été la cible de deux actes islamophobes.

Des individus se sont acharnés contre les vitres du sous-sol en pleine journée et la porte principale quant à elle, a été fracassée à l’aurore.

L’ensemble de la Communauté musulmane du Québec est très touchée par ces actes de vandalismes accompagnés de messages haineux et islamophobes.

Cette Mosquée avait déjà reçu des menaces et trouvé des messages virulents à l’attention des musulmans il y’a à peine 3 mois.

L’Imam de cette Mosquée reconnait qu’il y’a une recrudescence des actes islamophobes envers les citoyens de confessions musulmanes et il déclare même :

“On craint pour nos vies… et celles de nos enfants.”

D’ailleurs, du liquide avait été aussi déversé par les fenêtres afin de terroriser les fidèles en pleine prière.
Depuis l’attentat du Parlement d’Ottawa et la tuerie du 7 janvier 2015, les actes et agressions islamophobes ont explosé. La vague d’islamophobie, la surmédiatisation du fait musulman risque de continuer à alimenter haine et amalgames.
*********************************************************
La malédiction des Rohingyas, en Birmanie

En Birmanie, la minorité musulmane est victime d’un véritable génocide. Les extrémistes bouddhistes brûlent et tuent des villages Rohingyas entiers.

Pour lutter contre ce drame, la Communauté musulmane doit alerter l’opinion publique sur ce silence complice de l’ONU. Est-ce que les interventions des États-Unis ne sont liées qu’aux intérêts financiers des multinationales ? Derrière cette passivité de l’Occident se cachent des contrats gaziers importants dont profitent les grandes firmes.

Indignation sélective, changeons les choses à notre niveau en soutenant les associations musulmanes qui luttent sur le terrain pour améliorer les conditions de vie des Rohingyas.

Pour faire un don : http://www.collectif-hameb.com/dons

********************************
Une sœur voilée témoigne sur la situation des musulmanes en France

De plus en plus de musulmans, dont la parole a été ficelée par des dits-représentants, décident de s’exprimer via Internet. L’occasion pour la Communauté de découvrir d’autres discours, celui de jeunes musulmans ou musulmanes qui subissent en premier lieu la montée de la haine en France.

Des idées fraîches, des envies de changer les choses et d’inciter la communauté à agir pour un avenir meilleur, la jeunesse a décidé de prendre la parole.

Nous vous proposons de découvrir le message de Nargesse Bibimoune, auteure du livre “Dans la peau d’un Thug”, qui donne son point de vue sur la situation des musulmans.

Message de Nargesse Bibimoune accompagnant la vidéo postée sur sa page Facebook :

“Salam ahleykom, bonjour mes chers lectrices lecteurs, mes amis, mes frères et sœurs de lutte, en religion ou en humanité.

Cette vidéo a pour but de parler de la situation des musulmans aujourd’hui en France, et de notre nécessité d’être visibles, présents et organisés.

Il ne se passe un jour sans que nos médias ne nous mitraillent autour des questions liées, de prêt ou de loin, à la religion musulmane. Amalgames, stéréotypes, mensonges, raccourcis, malhonnêté intellectuelle, nous et bien d’autres minorités aujourd’hui en France, sommes victimes des faiseurs d’opinions, ces médias à l’affût de la moindre news qui leur permettrait de faire le buzz.

Et il ne se passe pas une année sans que nos gouvernants viennent à nous proposer des lois islamophobes qui viennent réduire nos libertés au sein de la société. La loi de 2004, où nous collégiennes et lycéennes avons été forcées à retirer nos voiles à l’école et à nier une partie de notre identité à l’adolescence une période où la recherche de soi reste un processus complexe, une période où l’on acquiert les notions de justice et d’égalité. Dès notre plus jeune âge nous avons été confrontées à celle de l’injustice, du rejet et de l’exclusion.

Puis ce sont suivis toutes les polémiques autour des prières de rue, du hallal, du niqab, de nos mères accompagnatrices de sorties scolaires, du porc à la cantine. Et depuis le début de l’année 2015, suite aux tragiques événements, c’est un flicage à l’extrême qui est mis en place à l’égard de ceux qui ne sont pas Charlie; des dizaines d’arrestations et de mises sous écroue pour apologie du terrorisme, dont une personne en situation de handicap, des enfants devant les instances judiciaires et policières; l’école qui devait être le sanctuaire du savoir et de l’éducation devient alors le relais de la folie sécuritaire du gouvernement…

Maintenant plus que jamais, à la lumière des lois qui sont en train d’être pensées au gouvernement, nous devons en tant qu’individu nous battre pour inverser la tendance, nous organiser, rester unis. Nous devons résister face à des politiques qui deviennent de plus en plus hostiles à la religion musulmane au point qu’un pays avec son sens particulier de la laïcité souhaite gérer et développer un islam de France. Nous n’avons pas besoin de leur imam formé par la République, car le problème ne vient pas de là, mais bien de la capacité à cette république à accepter sa population dans toute sa diversité. Héritiers de l’immigration post colonisée, nous ne sommes que le revers de leur entreprise civilisatrice.

C’est pourquoi aujourd’hui, je vous parle à vous, musulmans ou alliés : il faut être conscient de la tragique réalité pour ne plus rester passifs face à ces abus. Qu’ensemble nous nous investissions dans la lutte pour la justice et l’égalité, qu’ensemble nous nous organisions, nous prenions la parole, nous nous impliquions dans notre réseau, nos familles, nos amis, nos collègues pour que cesse enfin tout ce racisme structurel dont nous sommes victimes, pour révolutionner notre monde, abattre les barrières fascistes réactionnaires, et lui donner la teneur que l’on souhaite. Nous ne devons pas nous exiler pour tenter de trouver un autre eldorado, on doit rester ici combattre, lutter et construire notre société idéale.”

***************************************************

Des leaders musulmans britanniques en chœur contre la « criminalisation de l’islam »

Plus de 200 imams, activistes et dirigeants d’organisations musulmanes ont fait paraître mi-mars une lettre ouverte au gouvernement, accusant le gouvernement de criminaliser l’islam à travers leurs récents dispositifs législatifs de lutte contre le terrorisme.

Les signataires dénoncent une « diabolisation des musulmans » malgré leur désaveu de la violence, et estiment que la menace terroriste est exploitée pour des raisons politiques avant les élections législatives prévues au mois de mai.

Ils accusent le gouvernement de vouloir détourner l’attention des électeurs de la crise économique et de la détérioration du système de santé, et de faire taire les critiques sur la politique étrangère britannique en agitant les menaces liées à la sécurité et à l’immigration et en exploitant les peurs des Britanniques. « L’utilisation de mots mal définis et politiquement chargés comme « radicalisation » et « extrémisme » est inacceptable », avancent les auteurs de la lettre.

La nouvelle loi antiterroriste (Counter-Terrorism and Security Bill 2015), portée par la secrétaire d’Etat à l’Intérieur Theresa May, facilite le retrait de passeport des personnes soupçonnées d’être impliquées dans des activités terroristes. La loi prévoit en outre que les autorités puissent empêcher des individus d’adhérer à un groupe terroriste en incitant les établissements publics tels que les écoles et les universités à signaler ceux qui présenteraient des « signes de radicalisation ».

Elle risque « de créer une chasse aux sorcières maccarthyste contre les musulmans ». « Ce discours ne fera que nuire à la cohésion sociale car il incite à la suspicion et à une sensation de malaise » au sein de cette communauté, jugent les signataires.
**************************************
Charlie Hebdo – “Je suis à la fois Charlie et pas Charlie”, confie Smaïn (BFM TV)
Comme toutes les célébrités maghrébines ou musulmanes, le comédien Smaïn a eu le droit à une question sur Charlie Hebdo. Renvoyé de facto à son appartenance supposée à la Communauté musulmane, l’humoriste a dû s’expliquer sur son silence durant la tuerie.

Les médias sont les principaux vecteurs de la montée de la haine et des amalgames en France. Est-ce que toutes les personnalités publiques qui passent sur le plateau de BFM TV, 3 mois après la tuerie, doivent exprimer leur avis sur ces terribles évènements ?

Il paraît évident que dorénavant Smaïn n’est plus le beur qui fait rire mais un comédien appartenant à la communauté musulmane car arabe. Qui a parlé de communautarisme ?…

Laisser un commentaire