MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 17 Joumada al Awwal 1436

Flash info du 17 Joumada al Awwal 1436

http://www.katibin.fr/wp-content/uploads/2015/03/juppe-bordeaux-3116952-jpg_2751019-620×330.jpg
Alain Juppé contre l’interdiction du voile à l’université; « ce pays devient fou »

Interviewé lors d’une émission télévisée diffusée sur la chaîne LCP, Alain Juppé a exprimé sa position vis-à-vis de l’éventuelle future interdiction du voile à l’université et se déclare catégoriquement contre.
Une position claire

Le maire de Bordeaux a tenu à exprimer sa position de manière claire. Ainsi, et pour éviter toute déformation de ses propos, M. Juppé a fait part de certains de ses avis lors de l’émission Bondy Blog Café. A la question : « Est-ce que ça vous dérange de voir des femmes voilées ? » il rappelle, dans un premier temps, sa position ferme contre le voile intégral, faisant ainsi la distinction entre ce dernier et le voile « foulard ». Puis il déclare : « Qu’on l’interdise (le foulard) dans des lieux comme l’école, où les enfants sont en formation, n’ont pas encore complètement acquis l’esprit critique (…), je pense que c’est une bonne chose et j’ai voté cette loi et elle s’applique. »

Le rappel étant fait, il poursuit :

A l’université, c’est différent. On a des jeunes gens et des jeunes femmes qui sont adultes, qui ont tout à fait leur liberté de jugement et je ne vois donc pas tout à fait nécessaire de légiférer dans ce domaine-là. Il conclut son interview en ajoutant : Mais dans l’espace public, moi, ça ne me choque pas de voir quelqu’un qui porte un foulard, voilà. Il faut apaiser ces tensions qui sont des tensions inutiles.

« Ce pays devient fou »

Lors d’une autre interview, le maire de Bordeaux a témoigné de son désarroi face à certaines situations. Il se dit “horrifié” par certaines lettres qu’il reçoit ainsi que par le surnom que lui a attribué un candidat du Front National : “Ali Juppé”. Il déclare également :

« Il y a aujourd’hui en France du racisme, de l’antisémitisme et de l’islamophobie (…) Le ministre de l’intérieur disait récemment qu’en janvier, le nombre d’actes anti-musulmans a dépassé la totalité des actes anti-musulmans de l’année précédente. En un mois, autant qu’en un an (…) Ce pays devient fou. »

Et oui M. Juppé… Cependant, le président de l’UMP, lui, ne semble pas être du même avis. Il a lui aussi fait un rappel formel : “nous ne voulons pas de femmes voilées en France.”
************************************
http://www.katibin.fr/wp-content/uploads/2015/03/squ%C3%A9mo-620×330.jpg
Une mosquée détruite à Mayotte pour la “protéger”

La mosquée verte de Mtsangamouji, à Mayotte, a été en partie détruite le vendredi 27 février par ceux même qui l’avaient construite. Le motif : certains prêches jugés “trop radicaux” et non conformes au discours habituellement tenu par les imams de l’ile.
Des prêches menés par des “étrangers”

Dans de nombreux quartiers de la ville les habitants prient la semaine dans des “mosquées moussadas” plus petites et proches de leurs lieux de résidence et se retrouvent le vendredi dans les plus grandes mosquées de la ville. Depuis plusieurs années, une de ces “moussadas” été investie chaque vendredi par un prédicateur issu d’une autre ville, Doujani, ville dont il aurait été chassé selon certains témoignages. Ce prédicateur est présenté comme prônant un discours proche de l’islam chiite, rabaissant la femme et ne lui accordant qu’une place minime dans la société. Lassés par ces discours qui ne correspondent pas à la pensée majoritaire à Mayotte, les habitants du quartier ont choisi de détruire l’entrée de la mosquée à coups de pioche et de marteaux afin de ne plus permettre à ce prédicateur de s’exprimer dans ces lieux.
Le maire a laissé faire

C’est leur mosquée après tout, c’est la population qui l’avait financée

C’est ce qu’a déclaré Saïd Maanrifa Ibrahima, le maire de la ville, après avoir applaudi cette “prise d’initiative”. Un des fidèles de la mosquée a quant à lui déclaré

Nous préférerons détruire la mosquée que de la laisser aux mains de ces gens

Devenue une sorte de salle des fêtes, plus personne ne pourra l’utiliser pour y faire des discours du vendredi, ou bien pour y prier au quotidien.

C’est une solution assez radicale qu’ont choisi les habitants de ce quartier, la première des conséquences est qu’ils n’auront plus de lieu de culte à proximité de leur domicile, ce qui risque de les handicaper au quotidien. Bien qu’il soit compréhensible que la majorité ne soit pas en accord avec les propos tenus, détruire l’édifice va au mieux repousser le problème dans un autre édifice.
********************************
http://www.katibin.fr/wp-content/uploads/2015/03/11056972_10206381365001245_371805014_n-605×330.jpg
La discrimination des banques

La Société Générale décide de fermer le compte de l’OMCA

Zoubir Zehioua, le président de l’Organisation des Musulmans de la Côte d’Azur, a reçu un courrier le 12 janvier qui annonçait la clôture du compte bancaire Société Générale de l’association et ce, sans motifs ni explications. L’OMCA gérait une mosquée des Moulins (Attaqwa), était créditeur depuis 15 ans et ne présentait aucun problème, relevés bancaires à l’appui, depuis la création du compte en 1998.

Voici un extrait de la lettre que le président a reçu : « Nous sommes au regret de vous informer que nous n’avons plus convenance à maintenir la relation de compte que nous avons avec vous et que nous souhaitons y fixer une échéance prochaine. Ainsi nous vous prions de noter qu’elle prendra fin dans 60 jours, soit le 12 mars, date à laquelle votre compte sera clôturé ».

Il a répondu alors : « Nous sommes surpris d’une telle décision qui, d’autant plus, intervient juste après les tragiques attentats contre Charlie Hebdo. Recevoir cette nouvelle en de telles circonstances provoque en nous une incompréhension mêlée de suspicions concernant un possible amalgame ».

Finalement, les membres de l’association ont été reçus par le directeur de la SG, la semaine dernière. Le président de l’OMCA résume :

« Un homme très correct qui nous a simplement dit que c’était des directives de sa direction. Alors, j’ai insisté et il a fini par me dire que, peut-être, à son avis, c’est parce que l’on recevait des dons en liquide ».

« On fait la quête deux fois par mois et il y a dans la mosquée une petite urne pour les dons. On ne va pas demander un chèque aux gens pour un ou deux euros ? Et puis, c’est pareil à l’église, non ? ».

Après cet événement, certains musulmans ont fermé leur compte à la Société Générale.
L’affaire BarakaCity

Cette affaire nous rappelle celle de BarakaCity. En août dernier, l’organisation humanitaire islamique BarakaCity a vu ses comptes Société Générale et CIC fermés, sans raisons ni motifs. Eux aussi étaient « sains et largement créditeurs ». L’association avait réussi à récolter plus de 3 millions de dons. Les réponses étaient du même genre : « La Société Générale a pour règle de ne pas commenter sur les cas particuliers pour des raisons de confidentialité ».
***********************************
Ali Yashar, l’imam oublié en Bretagne depuis 10 ans

Ali Yashar, ex-imam d’Argenteuil, est depuis plus de 10 ans en résidence surveillée. Il est accusé de prêches radicaux malgré le manque de preuves. Les Ministres de l’Intérieur successifs de Dominique de Villepin à Brice Hortefeux ont déclaré que son dossier était vide.

Cette mise au ban de la société est simplement basée sur de faux témoignages qui ont bouleversé la vie de l’imam Ali et de sa famille. Malgré son dossier vide, Ali Yashar continue de subir l’islamophobie de ce petit village qui a vu débarquer cet imam de banlieue parisienne et l’injustice d’un Etat qui refuse de revenir sur ses erreurs.

*******************************************
Cameroun : “Même aux animaux, je ne donnerai pas cette eau”, les pires conditions

A qui le confort de la vie occidentale est devenu une normalité, ce rappel s’impose.

Pour tous ceux qui ont douté de la véracité de l’histoire dramatique de Mounira, cette musulmane de 14 ans, qui en allant puiser de l’eau a été emportée par les flots en tentant de rattraper sa maman enceinte qui a trébuché dans la rivière.

Pour tous ceux qui ont douté du fait que nombreux sont les musulmans qui étudient le meilleur livre dans les pires conditions, cette vidéo est pour vous!

En effet, dans cette séquence du Dawah tour 2015, l’association LIFE qui a pour but d’aider les minorités musulmanes en Afrique, filme la Mosquée insalubre et l’eau impropre du puits du village.

L’eau est boueuse et comme l’affirme le frère, membre de LIFE :

” Même aux animaux, je ne donnerai pas cette eau”.

Pourtant, les paysans l’utilisent eux, à défaut de trouver mieux. Souvent, ils attrapent des maladies liées à la consommation de cette eau.

Si nous leur venons pas en aide, Qui le fera ?

Que vont-ils devenir ?

Alors qu’Allah nous a privilégiés sur le plan matériel, qu’avons nous fait pour les populations musulmanes les plus démunies ?

Nous devons agir car c’est de notre devoir.

Nous ne devons pas fermer les yeux.

“ C’est quand elle se transforme en misère que la pauvreté entame la dignité humaine, et devient une menace pour la foi ”

****************************************
Emotion, les versets d’Allah psalmodiés depuis la cellule d’un jeune Rohingya

Quand les versets d’Allah sont récités, le cœur est épris d’un sentiment partagé entre la crainte et l’amour du Seigneur. Mais lorsque ces mêmes versets sont merveilleusement psalmodiés par un jeune prisonnier Rohingya, à ce même sentiment, s’ajoute une sérieuse remise en question : « Et moi, comment aurais-je réagi ? »

« C’est un effet de la Grâce de mon Seigneur qui veut m’éprouver : Serai-je reconnaissant ou ingrat ? Celui qui est reconnaissant, l’est à son avantage ; quant à celui qui est ingrat, qu’il sache que mon Seigneur se suffit à Lui-même et qu’Il est Généreux. » {Sourate 27/ Verset 40}

Qu’Allah renforce notre foi et nous permette de réagir sagement dans chacune de nos épreuves, et qu’Il assiste fermement nos frères opprimés à travers le monde.

Laisser un commentaire