MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 25 Rabi al Thani 1436


USA: 2000 personnes se rassemblent en mémoire des trois jeunes musulmans assassinés

C’est une effroyable nouvelle qui nous est parvenue depuis les états-Unis où 3 jeunes étudiants américains ont été brutalement assassinés sur le parking du campus de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill parce que musulmans. En mémoire des défunts tués d’une balle dans la tête, 2000 personnes se sont retrouvées pour une veillée du souvenir mercredi 11 février 2015.

Un crime raciste perpétré par Craig Stephen Hicks, âgé de 46 ans et qui vit dans le complexe universitaire. Il s’est rendu, peu de temps après le massacre, aux autorités du comté de Chatham. Il est inculpé pour trois chefs d’accusation d’assassinat au premier degré. Il a ainsi ôté la vie à Deah Shaddy Barakat 23 ans, sa femme Yusor Mohammad Abu-Salha 21 ans et sa sœur Razan Mohammad Abu-Salha 19 ans.

Un crime sans nom, qui a choqué l’ensemble des amis et professeurs, tant ces jeunes gens étaient connus pour leur bonté et leur altruisme. Un meurtre raciste sans équivoque dont la seule motivation est le rejet de l’autre parce que musulman, une tragédie qui malheureusement n’est pas un cas isolé.

Le frère de Deah Shaddy Barakat, Farris, a pris la parole lors du rassemblement :

« Je plaide que vous vivez dans leur héritage, que vous partagiez le bien que vous savez d’eux, voici le message de ma mère qui appelle au calme et rejette toute violence ou représailles ».

Trois personnalités uniques connues pour leur implication dans différents projets au bénéfice de la communauté, toujours volontaires pour offrir de l’aide aux sans-abri, aux enfants et aux réfugiés syriens. Le jeune Barakat a particpé à la collecte de fonds pour un programme d’aide aux enfants en Afrique. Myra Smith, coordonnatrice du programme a indiqué combien « il avait un grand cœur heureux et généreux ». Il est également instigateur d’un projet d’aide aux réfugiés syriens en turquie.

Toute les personnes qui ont croisé leur chemin, sont restées marquées par la générosité de leurs cœurs. Un de leur amis témoigne : »je ne peux pas expliquer combien Deah Shaddy Barakat était actif dans la vie de tout le monde, surtout la mienne » très ému par cette fin tragique.

Qu’Allah magnifie leurs récompenses, qu’Il accorde la patience à leurs proches et pardonne aux défunts. Amine.
*************************************
UK : la population musulmane a doublé en dix ans

L’étude des données démographiques de l’Angleterre et du Pays de Galles a révélé que la population musulmane croît davantage que le reste de la population du pays. Cette forte croissance démographique concernant les musulmans touche particulièrement le nombre d’enfants.

En effet, d’après l’étude publiée par la BBC, en 2001 seulement un élève sur 12 était musulman face à un tiers d’écoliers musulmans en 2011. En l’espace de dix ans, le nombre de musulmans en Angleterre et au Pays de Galles est passé de 1,55 million à 2,7 millions, soit près du double.

Cette étude relève cependant une donnée plutôt surprenante puisque les hommes sont plus nombreux que les femmes dans la communauté musulmane : il y aurait 57 hommes pour 43 femmes. Le vice premier-ministre Nick Clegg a réagi à ce rapport en déclarant : « Ce qui est incontestable, c’est que les musulmans britanniques peuvent être fiers de la contribution qu’ils apportent à notre pays ».

L’augmentation de la population musulmane en Grande-Bretagne avait déjà pu être constatée à travers le nombre important d’enfants portant le prénom Mohamed. En effet, rappelons que le prénom du Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut le plus populaire en 2014.
****************************************
Incendie au centre islamique de Houston

Ce vendredi 13/02/15 à 05h30 heure locale, un important incendie a eu lieu au niveau de l’institut islamique de Houston.
Une investigation en cours

Les pompiers de Houston sont intervenus ce matin au niveau du Quba Islamic Institute suite à une alarme incendie. Le feu avait déjà entamé la structure du bâtiment à l’arrivée des secours sur place, ils n’ont pu que constater une épaisse fumée et des flammes vives.

L’extinction complète de l’incendie a pris plus d’une heure. L’institut étant vide à cette heure-ci, aucune perte humaine n’est à déplorer. Néanmoins, l’immeuble n’est plus du tout viable. Il servait notamment de centre éducatif pour les jeunes musulmans de la zone sud de Houston, mais aussi de centre d’aide pour les familles de la communauté.

Les forces de police ont ouvert une enquête pour déterminer la cause exacte du déclenchement de l’incendie. Pour l’heure pas d’indication sur l’origine criminelle ou non de ce désastre.
**************************************
Un parti musulman fait trembler la classe politique

Les critiques explosent chez les politiques pour dénoncer ce nouveau parti musulman qui aimerait intégrer huit cantons aux élections départementales du mois de mars.
Présentation et projets de l’UDMF

Ce parti, l’Union des démocrates musulmans de France, a été créé par Najib Azergui en novembre 2012. L’UDMF aimerait participer aux élections départementales en mars et aimerait rassembler les 500 signatures pour participer aux élections présidentielles. Sur leur site, nous pouvons voir en introduction : « Nous sommes fier d’incarner aujourd’hui le renouveau et le dynamisme d’une France qui avait perdu tout espoir en l’avenir et en sa politique traditionnelle ». L’UDMF présente ses projets et montre clairement les difficultés économiques, la « crise des valeurs » et la « perte de confiance » de la France en « état d’urgence ». Les musulmans de France ont tout à fait le droit d’avoir un parti politique, il précise même que : « Dans la diversité sociale et culturelle qui compose notre Nation, l’islam, deuxième religion du pays, en était jusqu’alors exclus à cause de toutes une série de clichés que nous comptons bien balayer ».
L’UDMF dérangerait le paysage politique français

Jean-Frédéric Poisson, président du PCD, s’exprime sur ce sujet : « Nous ne sommes pas du tout dans le même état d’esprit, explique-t-il, car l’inspiration de l’UDMF semble tout droit issue d’une application stricte d’un certain nombre de principes du Coran dans l’espace public. Ce n’est pas l’aspiration du Parti chrétien démocrate. ». Il réduit le parti qui existe en un simple projet musulman. En voyant les propos que Jean-Frédéric Poisson a tenus après l’attentat de Charlie Hebdo, nous voyons qu’il n’a pas de vision très claire de l’islam :

« Alexandre Meyer : Jean-Frédéric Poisson, quelle est votre réaction face à cet attentat ?

” Jean-Frédéric Poisson : […] Aujourd’hui, en France, au-delà de l’émotion et de la tristesse qui assaillent les Français, il est temps de voir clair, et j’attends de l’intervention de François Hollande tout à l’heure une très grande fermeté à l’égard de cet aspect de la religion musulmane qui est barbare, qui ne demande qu’à continuer de l’être, et à l’égard duquel nous avons jusqu’ici fait preuve d’une assez grande faiblesse. “

Qu’en pense le FN ?

Au Front national, cette situation s’inscrit comme « la suite logique de tout ce que nous vivons », Louis Aliot estime que le projet de ce parti concernerait le voile et se résumerait à des interdits. Il pense que ce parti handicapera l’UMP et le PS sur des « minorités clientéliste très ciblées ». Il invite les autorités à vérifier les statuts et les légalités de l’UDMF. Louis Aliot affirme que les Français musulmans doivent se contenter des partis existants. Il croit que c’est une « dérive très claire » et une « américanisation de notre vie politique. »

Steeve Briois, maire FN d’Hénin-Beaumont, va jusqu’à dire que la présence de huit listes UDMF aux cantonales est une « attaque aux fondements même d’une république laïque » car il pense que cette république « doit combattre toute forme de replis communautaristes ». Il se dit aussi « profondément choqué » et « abasourdi » et accuse la classe politique de ne pas avoir pris « ses responsabilités ».
*******************************************
Etudiantes voilées : l’UMP donne raison aux enseignants d’université

L’UMP est vraiment décidé à utiliser l’Islam afin de remonter la pente électoral. C’est à travers une interview accordée au journal Le Figaro que Lydia Guirous, secrétaire générale de l’UMP, appelle à l’interdiction du voile dans les universités françaises au nom du principe de laïcité.
La République doit soutenir ses professeurs ?

Encore récemment, un professeur de droit a été démis pour avoir humilié une étudiante voilée tout en adressant une lettre à la présidence pour ne plus dispenser de cours aux étudiantes portant le voile. Suite à cela, Lydia Guirous appelle à une extension de la loi du 15 mars 2004 dans les universités publiques et soutient ces enseignants vecteurs de haine et de discrimination au sein même de l’université, lieu premier d’apprentissage de la différence. Elle déclare :

“C’est la responsabilité de la République de protéger tous ses enfants et ses professeurs ! La République doit être du côté des professeurs de l’enseignement supérieur qui se retrouvent seuls et isolés lorsqu’ils défendent nos valeurs fondamentales.”

Avenir professionnel et voile islamique

À quelles valeurs fait-elle allusion ? Si elle évoque la DDHC du 26 aout 1789 alors ces femmes voilées sont totalement dans leur droit. Mais la secrétaire générale de l’UMP se sert de ce fait d’actualité pour contribuer à l’amalgame et à faire croire que le voile est porté par des personnes ne souhaitant pas “s’intégrer”. Elle parle ainsi de ces jeunes étudiantes à l’université de “minorité radicalisée qui veut que la République s’adapte à leur moindre exigence”. En réalité, ces étudiantes sont surtout parmi les personnes que la société, et plus particulièrement le monde professionnel ne souhaite pas intégrer, Guirous se demande ainsi :

“Par ailleurs, il est du devoir de la République de tenir un langage de vérité à l’endroit de ces jeunes femmes qui décident de porter le voile ou le niqab à l’université: Quelle insertion professionnelle peuvent-elles réellement espérer ?”

Un avis qui est rapidement remis en question par les membres de l’UMP à l’instar de Rachida Dati qui a bien compris que la voix du musulman est d’or pour les prochaines élections, être la deuxième religion de France ce n’est pas rien en nombre d’électeurs.
*****************************************
La cour fédérale du Canada donne gain de cause à une musulmane portant le niqab

La semaine dernière, la Cour fédérale du Canada a donné gain de cause à Zunera Ishaq, une Torontoise d’origine pakistanaise qui s’est opposée à l’obligation de se dévoiler leur visage lors des cérémonies de citoyenneté.

En 2013, cette musulmane, qui porte le niqab par conviction, a intenté un recours en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés au motif qu’elle contrevient à ses croyances religieuses. Zunera Ishaq accepte de se découvrir le visage devant des fonctionnaires à des fins d’identifications et de sécurité mais refuse catégoriquement de rester dévoilée pendant la cérémonie.

La Cour fédérale autorise donc les femmes musulmanes à prêter leur serment de citoyenneté en portant un voile intégral et invite Ottawa à mettre fin à cette politique, qu’elle juge «illégale».

Le premier ministre Stephen Harper a annoncé, jeudi, que le gouvernement compte déposer un avis d’appel concernant cette décision.
********************************************

Le faux imam Rachid Birbach chante « Am Israël Hay » avec la LDJ

Rachid Birbach, prétendu imam, était présent à la manifestation organisée par plusieurs associations juives en mémoire à Ilan Halimi. Le faux imam d’Auxerre a de nouveau fait de l’excès de zèle en chantant pour Israël.

Selon la LDJ, milice radicale juive, la nouvelle marionnette de certains cercles sionistes parisiens, a fait le spectacle lors de la manifestation en hommage à Ilan Halimi, tué 9 ans plus tôt par le “Gang des Barbares”. Rachid Birbach a “entonné devant une foule médusée puis enthousiaste le chant de ralliement « Am Israël Hay »”, écrit le site communautaire
********************************
La France vend des avions de combat type Rafale à l’Egypte, les yeux fermés sur la repression

La répression menée en Egypte depuis juillet 2013 ne dérange pas le gouvernement français. Il a signé avec l’Egypte un accord pour la vente de 24 Rafale, l’avion de chasse du constructeur français Dassault, pour un montant de 5,2 milliards d’euros. C’est le premier contrat à l’exportation du fleuron de l’aéronautique française, 30 ans après le premier vol de cet appareil conçu par Dassault Aviation.

François Hollande l’a confirmé jeudi 12 février. « La signature interviendra le 16 février au Caire. J’ai demandé au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de signer au nom de la France », a indiqué le président de la République. Il a aussi estimé que cette vente de Rafale « pourra être un élément de conviction supplémentaire » en vue de futurs contrats à l’export à l’heure où des négociations seraient toujours engagées avec l’Inde et le Qatar. Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, a remercié l’Egypte pour « sa confiance ».

Les négociations ont été conclues en trois mois, un temps record en matière de contrats d’armement qui s’explique par les bonnes relations qu’entretiennent la France et l’Egypte depuis l’arrivée au pouvoir d’Abdel Fattah al-Sissi. Selon le ministère de la Défense, l’acquisition de Rafale aurait été évoquée pour la première fois au mois de septembre 2014, lors de la rencontre de Jean-Yves Le Drian avec le président égyptien au Caire.

La dégradation de la situation géopolitique au Proche-Orient a profité à l’Egypte comme à la France pour faire aboutir aussi rapidement les négociations. « L’Egypte a besoin d’un avion opérationnel pour protéger ses frontières et frapper au-delà si besoin. La situation au Moyen-Orient est instable. A l’Ouest, il y a la Libye qui sombre dans le chaos. A l’Est, l’Egypte est régulièrement attaquée à sa frontière par des groupes islamistes implantés au Sinaï, comme Daech », a expliqué à 20 Minutes Laurence Daziano, maître de conférence à Sciences-Po.

En plus des 24 avions de chasse, la vente porte également sur une frégate multimissions FREMM, fabriquée par le groupe DCNS, spécialisé dans l’industrie navale militaire. En juin 2014, des corvettes Gowind du même groupe ont été acquises par la marine égyptienne. Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme dont Amnesty International et Human Rights Watch ont de nouveau critiqué la vente d’armes au pays des pharaons. Jean-Marie Fardeau, directeur du bureau de HRW à Paris, déplore une « diplomatie du portefeuille » alors que la situation est « exceptionnellement dure, répressive en Egypte ».
***********************************************

Laisser un commentaire