MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 24 Rabi al Thani 1436


Rapport annuel du CCIF: Augmentation de l’islamophobie de 10,6% en 2014, et de 70% en janvier 2015.

Ce mercredi 11 février, un mois après le rassemblement national qui avait suivi les attentats, le CCIF a organisé sa conférence de presse annuelle afin de présenter les chiffres et tendances de l’islamophobie pour l’année 2014 ainsi qu’un état des lieux du phénomène depuis le 7 janvier 2015.

Des médias nationaux et internationaux étaient présents, nous vous proposons une mini revue de presse ci-dessous.

Les informations à retenir:

Pour l’année 2014, nous avons recensé 764 actes islamophobes, soit une hausse de 10,6% de l’islamophobie. Chaque jour en moyenne, au moins 2 cas d’islamophobie sont recensés par nos service.

77% des actes islamophobes sont des discriminations, et 71% de ces discriminations surviennent…Dans les institutions. Chiffres qui illustrent bien le phénomène structurel (racisme institutionnel) qu’est l’islamophobie

81,5% des victimes sont des femmes! Elles représentent la quasi-totalité des victimes d’agressions physiques
22 agressions physiques pour l’année 2014, soit presque 2 par mois…

Entre le 7 janvier et le 7 février 2015, nous avons enregistré 153 actes islamophobes, soit une augmentation de 70% comparé à la même période l’année dernière.

Depuis les attentats: plus d’une trentaine de sites musulmans attaqués, 10 agressions physiques, et une prolifération des discours haineux sur Internet.

Nous observons avec déception et inquiétude un décalage énorme entre les discours officiels qui se veulent rassurants et rassembleurs, et la réalité du terrain. Les amalgames et les préjugés à l’encontre des musulmans sont plus forts que jamais et entrainent un passage à l’acte violent et/ou discriminant de plus en plus fréquent.

Plus que jamais, la France doit prendre ses responsabilités. Le gouvernement, en faisant de la lutte contre le racisme et l’islamophobie une de ses priorités pour 2015, la société civile en ne tombant plus dans le piège de la division qui ne fait que générer violences et frustrations.
*************************************************
Colombie : des messages de soutien et des cœurs sur une mosquée vandalisée

L’islamophobie gagne du terrain puisqu’une mosquée colombienne a également été la cible d’actes de vandalisme dans la ville de Norwich samedi matin. Seulement voilà, parallèlement à cette haine envers l’Islam, des colombiens se sont montrés solidaires envers la communauté musulmane.

C’est ainsi que des habitants de la ville se sont rendus devant la mosquée vandalisée et y ont affiché des messages de soutien ainsi que des cœurs. L’objectif de cette initiative est évidemment de manifester leur désaccord avec les actes islamophobes et leur solidarité avec les musulmans.

Ruth Phelps, une habitante de la ville s’est d’ailleurs confiée au quotidien local Norwich Evening News : « Je vis à Norwich depuis 23 ans et je sais que nous sommes tous ensemble dans cette communauté ». Alors que le coût des dégâts constatés par les responsables de la mosquée s’élève à plusieurs centaines de dollars, les habitants de la ville ont répondu présents aux côtés des musulmans pour une aide financière. Ruth Phelps, ancienne habitante de la ville s’est également dite touchée par cet acte ignoble : « Ce qui est arrivé est terrible » et souligne qu’il revient à chaque citoyen d’aider les musulmans dans cette épreuve.

Ce mouvement de soutien envers la communauté musulmane est tout simplement incroyable : affichage de messages de paix, de cœurs et participation à la réparation des dommages… Que de beaux gestes de soutien en cette période d’hostilité envers l’Islam ! Le mois dernier, nous relations un élan de solidarité similaire en Suède. En effet, suite à des attaques de mosquées, des cœurs avaient été affichées sur les lieux de culte.
************************
Lettre du Pr Azzouzi Abdel-Rahmène: « Une France qui chaque jour renie un peu plus ses valeurs républicaines… »

Chers collègues et amis,

Il faudrait peut-être que je continue à faire semblant de partager un chemin commun avec vous dans une France qui chaque jour renie un peu plus ses valeurs républicaines. Je ne le ferai pas car beaucoup trop nous sépare. Devrais-je faire semblant d’accepter votre absence de réaction, alors que toute une partie de nos concitoyens vit déjà dans une situation d’exception et que des lois visant implicitement les Français musulmans se succèdent ? Devrais-je faire semblant d’accepter votre adhésion religieuse à une laïcité qui est devenue en réalité l’arme ultime et exclusive contre les musulmans de France ? Devrais-je faire semblant d’accepter votre mutisme lorsque l’école de la République s’attaque avec violence à des enfants de 8 et 10 ans parce que musulmans ? Devrais-je faire semblant d’accepter que vous détourniez le regard lorsque la police française, institution républicaine où le racisme est endémique, tout comme dans l’armée française, interroge ces mêmes enfants, comme on interroge des criminels, sous la bienveillance de la ministre de l’Éducation ?

Devrais-je faire semblant d’accepter qu’une mère de famille, parce que musulmane, se voit retirer brutalement ces cinq enfants un matin, à 6h00, par ces mêmes forces de police qui vont jusqu’à refuser qu’elle allaite son bébé de 3 mois ? Devrais-je accepter dans la mort de Bertrand Bilal à Joué-les-Tours que le parquet fasse obstruction à la justice en refusant de nommer un juge d’instruction, empêchant ainsi de réfuter la version officielle de djihadisme reprise machiavéliquement par le ministre de l’Intérieur et le Premier ministre ? Devrais-je faire semblant d’ignorer la politique islamophobe de l’État français qui, premier pourfendeur de la laïcité, s’immisce en permanence dans la gestion du culte musulman pour mieux l’empêcher de s’organiser, tel que le fait le préfet Burdeyron qui privilégie la gestion du culte musulman angevin par le consulat du Maroc plutôt que par les dignitaires angevins d’obédience musulmane ? Devrais-je faire semblant d’ignorer cette lecture de la laïcité à géométrie variable par le gouvernement français qui demande aux musulmans d’être invisibles dans l’espace sociétal français, mais qui termine ce merveilleux élan républicain du 11 janvier dans la synagogue de la Victoire, en présence des Premier ministre et ministre des Affaires Étrangères du gouvernement israélien sous les cris de « Bibi » et de nombreux drapeaux israéliens agités dans un lieu de culte par des citoyens français de confession juive ?

Devrais-je continuer de feindre l’approbation lorsqu’à longueur de temps, et malgré le tsunami qui vient de s’abattre sur la France, les médias continuent, comme si de rien n’était, à inviter les mêmes Zemmour, Finkelkrault, Fourest et autre Pelloux pour nous prodiguer les règles d’un vivre-ensemble dont ils n’auront jamais le secret ? Devrais-je faire semblant d’accepter l’ostracisation permanente de Tariq Ramadan, intellectuel contemporain hors norme, pendant que Zemmour sature les plateaux des médias, mais aussi les salles municipales de France et de Navarre ? Devrais-je faire semblant d’ignorer l’apartheid médiatique et politique dans lequel sont tenus des milliers d’intellectuels et d’experts français de confession musulmane qui pourraient apporter la contradiction, voire la construction, dans les innombrables débats et questions qui les concernent directement et dont les Français sont abreuvés jusqu’à plus soif ? Devrais-je faire semblant d’ignorer que la discrimination à l’emploi et aux logements dont sont victimes les Français de confession musulmane est la règle plutôt que l’exception ? Devrais-je faire semblant de soutenir aux prochaines élections cantonales la nuée de candidats et candidates locaux tous plus blancs les uns que les autres, comme pour mieux signifier, génération après génération, que les minorités n’auront jamais vocation à représenter l’ensemble de leurs concitoyens, ce qui me donnent la nausée ?

Insidieusement, la France est probablement devenue la nation démocratique la plus islamophobe du monde et vous, élus du peuple de France, vous en portez, que vous le vouliez ou non, que vous en soyez conscients ou inconscients, une part de responsabilité. Parce que vous avez trop longtemps détourné le regard, des millions de Français de confession musulmane vivent quotidiennement dans le malaise et l’incertitude. Je vous reproche, toutes ces années, d’avoir laissé vos hauts responsables politiques, mais également les grands médias nationaux installer progressivement le poids d’une culpabilité imaginaire sur les épaules, déjà chargées par l’Histoire, de vos concitoyens français d’obédience musulmane majoritairement issus des colonies de feu l’Empire français.

Honte sur ces puissants, mais lâches, de jeter en pâture toute une partie de la population française, parce que musulmane, à la vindicte populaire. Et si ce n’était cet attachement viscéral aux véritables valeurs de la République, qui n’ont plus cours dans notre présente société asservie par l’argent, mais également à cette incompressible volonté de donner corps à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, véritable patrimoine génétique du digne et généreux peuple de France, alors notre lien à la France serait pour le moins conflictuel. Je n’ai, en effet, aucune appétence pour les États malveillants et ceux qui les servent.

Parce que la France est cette nation particulière dans laquelle vivent pacifiquement de citoyens athées, chrétiens, juifs et musulmans, pendant longtemps, j’ai cru que nous finirions, à force de bonne volonté, par construire une Terre d’Andalousie, fruit du génie français qui aurait pu servir de modèle de société dans un monde en perte de repères et de sérénité. Mais le camp des éradicateurs est activement à l’œuvre et couvre les voix et actes du camp des conciliateurs. Ce qui en ressortira sera le fruit de vos actions ou inactions et celui de vos combats ou capitulations. Ceux qui ne s’obstinent pas à construire la paix obtiennent la guerre. Aussi petite fut ma contribution, mon retrait n’est pas une défaite pour moi mais pour vous. À présent, je m’en lave les mains et après toutes ces années de luttes et d’avertissements sans succès, je m’en retourne à mon épouse, à mes enfants et à mes deux ânes.

Fraternellement.

Pr Azzouzi Abdel-Rahmène,

Chef de service d’urologie – CHU d’Angers,
Ex-conseiller municipal de la ville d’Angers.
******************************
VIDEO: « Es-tu méchant? – Oui. – Pourquoi? – Parce que tu l’as dit! »

Voici une vidéo forte intéressante réalisée par Abdelkarim El-Fassi des Pays Bas en anglais, qui montre comment les esprits peuvent être forgés par la parole! C’est à travers l’innocence d’enfants que le réalisateur passe un message fort, celui de l’amalgame et de l’auto flagellation!

Il amène insidieusement, à faire ressentir un sentiment de culpabilité à des enfants totalement innocents. Ainsi un enfant blond présente ses excuses pour l’atrocité du terroriste Anders Breivik ou encore un autre qui doit s’excuser pour les actes odieux des frères Kouachi car il leur ressemblerait.

Une vidéo choc, sur la fabrication de la culpabilité dans la société, qui nous donne une bonne leçon à retenir!

**********************************
Obama envoie l’armée de terre contre l’E.I.

Injustice sur injustice, le monde ne va pas bien : plus rien n’est stable. L’actualité annonce mauvaise nouvelle sur mauvaise nouvelle. Une question se pose : faire ou ne pas faire la guerre, pour la paix ? Marchons ensemble pour la paix…
La famille Obama menacée par des hackers E.I.

Les hackers qui se revendiquent de l’Etat Islamique (E.I.), ont menacé la femme et les enfants du président Barack Obama. Ils ont souhaité une « sanglante Saint-Valentin » à Michelle Obama, la femme du Président américain. Dans un message, ils écrivent : « Sanglante St-Valentin #Michelle Obama! Nous vous surveillons, vos filles et votre mari ! ».
La Cyber-insécurité

Une enquête a été lancée par la police américaine sur le hack du compte Twitter du magazine Newsweek de New-York. Les hackers ont posté un message disant : « Je suIS IS », Islamic State of Iraq and Syria, se référant au « Je suis Charlie » de l’attentat de Charlie Hebdo. L’intrusion n’a duré que quelques minutes, Newsweek a vite repris le contrôle de son compte.

Dû aux nombreux piratages informatiques de journaux populaires, Josh Earnest affirme que : « Ces derniers mois, plusieurs médias et d’importantes institutions ont été compromis, ou du moins leurs systèmes informatiques ». Le représentant de la Maison Blanche ajoute que : « Cela nous rappelle combien c’est important que le Congrès légifère en matière de Cyber-sécurité, comme l’a souligné le président le mois dernier, et qu’il y a des choses de bon sens que nous pouvons faire pour mieux protéger les Américains et mieux répondre à ces incidents quand ils surviennent »

Selon certaines sources, les Etats-Unis vont mettre en place un centre d’analyse des Cyber-menaces.
Obama lance la poursuite de la guerre contre l’E.I.

La Maison Blanche veut que des raids des forces spéciales agissent sur des opérations de sauvetage ou des opérations de renseignements.

L’article 2 du document transmis au Congrès annonce que : « Les pouvoirs accordés (…) n’autorisent pas l’usage des forces armées des Etats-Unis dans des opérations durables de combats terrestres offensifs ». Cet article permettrait le déploiement de soldats mais ne permettrait pas d’actions offensives terrestres.

Selon New York Times, Obama interprète porte ouverte à des opérations au sol, de courte durée, afin de « traquer des dirigeants ennemis ou secourir du personnel américain ».

L’autorisation semblerait avoir une validité de 3 ans « à moins qu’elle ne soit renouvelée ». Elle annonce que le président devra informer de la situation tous les six mois au Congrès. Par contre, aucune limitation géographique n’est précisée aux opérations par l’armée contre l’E.I.

Le Président américain n’ordonnera pas d’opérations terrestres au Moyen-Orient mais pourrait, si nécessaire, le faire pour le déploiement des forces spéciales contre l’Etat islamique. Aussi, il a affirmé mercredi dernier que la coalition internationale menée par les Etats-Unis contre ISIS « est à l’offensive » et que l’Etat islamique « sera vaincu ».
*************************************
Montréal : Une école musulmane visée par des tirs à la carabine

En début de semaine un établissement musulman de Montréal a essuyé des tirs de carabine. Plus d’une demi douzaine de vitres ont été brisées sous l’impact des balles.

Les responsables de l’établissement ont contacté la Police qui a ouvert une enquête.

Fort heureusement ce matin là, les enfants n’étaient pas encore en classe.

La Communauté musulmane canadienne est très inquiète et ne se sent pas en sécurité. Les élèves sont choqués et craignent pour leur vie.

Suite à la tuerie de charlie hebdo, comme en France, les associations musulmanes québecoises ont constaté une augmentation des agressions à caractères islamophobes.

Le coordinateur du collectif contre l’islamophobie québecois n’a pas hésité à pointer du doigt la responsabilité des médias québecois qui à travers leur titres à forte connotation islamophobe ont largement contribué à accentuer les sentiments islamophobes. Il dénonce :

“Il y a un focus qui est mis sur la communauté musulmane plus que sur toute autre. Il ne passe pas un jour sans qu’un article soit publié à son sujet, ce qui contribue à gonfler la menace aux yeux de l’opinion publique”

Partout dans le Monde, l’islamophobie véhiculée par les médias et les politiques se transforment en un sauf conduit pour tous les islamophobes qui ne se gênent plus pour ôter la vie d’innocents.
******************************************

L’UAM 93 va organiser une grande manifestation contre l’islamophobie !

Le site de l’Union des Associations Musulmanes du 93 annonce l’organisation prochaine d’une grande manifestation contre l’islamophobie à Paris. Une décision importante à l’heure où le silence des associations musulmanes se fait pesant…

L’UAM 93 joue les premiers rôles contre la vague d’islamophobie qui touche notre pays. Sur son site, l’association annonce une réunion réservée aux imams et aux présidents de mosquées afin d’organiser prochainement une grande manifestation à Paris pour dire stop à l’islamophobie.

“Le CFCM, honnêtement, il faut l’oublier” déclarait récemment à l’AFP son secrétaire Général M’Hamed Henniche.

Alors que les organisations telles que l’UOIF d’Amar Lasfar, la Grande Mosquée de Paris de Dalil Boubakeur ou encore le RMF d’Anouar Kbibech, toutes principales composantes du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), sont aux abonnés absents lorsqu’il s’agit d’évoquer la souffrance de toute une Communauté, l’UAM 93 montre la voie en s’impliquant sur le terrain au côté des musulmans du quotidien.

Dans son communiqué, l’association rappelle son “rôle prépondérant auprès des responsables politiques, médiatiques, religieux et autres personnalités afin d’apaiser les tensions” après la tuerie de Charlie Hebdo. L’UAM-93 annonce que “la peur croissante liée à la montée des actes islamophobes” pousse ses représentants à organiser une réunion de travail le Dimanche 15 Février 2015 à 18h30 avec les responsables de mosquées pour organiser prochainement une grande manifestation contre l’islamophobie à Paris.

L’association dirigée par Hassen Farsadou appelle les musulmans à lui signaler “tout acte islamophobe constaté dans votre entourage ou dans votre ville”. Une démarche positive que toutes les mosquées de France devraient suivre afin que les musulmans se sentent soutenus dans leurs difficultés actuelles.

Par cette démarche salutaire, l’UAM-93 démontre qu’il est tout à fait possible d’être une organisation musulmane respectée par les autorités publiques et d’agir pacifiquement aux côtés des musulmans du quotidien qui souhaitent défiler dans les rues de la capitale pour dénoncer la montée de la haine.
*********************************

Angers : un élu démissionne avec fracas contre l’islamophobie en France

Membre du conseil municipal d’Angers depuis 2008, Abdel-Rahmène Azzouzi a annoncé sa démission dans une tribune intitulée « Devrais-je faire semblant ? » et publiée mardi 10 février sur Le Monde des religions, pour protester contre la « politique islamophobe de l’Etat français ».

Il n’y a pas de raisons locales à sa démission, a confirmé l’élu de gauche à Ouest France, il ne veut plus « cautionner la dérive avec les Français de confession musulmane, dans les tribunaux, dans les écoles ».

Selon le chef du service urologie du CHU d’Angers, un régime d’exception visant systématiquement les musulmans est instauré en France. « Des lois visant implicitement les Français musulmans se succèdent », affirme-t-il dans sa tribune. « Insidieusement, la France est probablement devenue la nation démocratique la plus islamophobe du monde », où « des millions de Français de confession musulmane vivent quotidiennement dans le malaise et l’incertitude » s’emporte l’urologue. Pour lui, les hauts responsables politiques sont coupables de « de jeter en pâture toute une partie de la population française, parce que musulmane, à la vindicte populaire ».

Abdel-Rahmène Azzouzi s’offusque aussi du dévoiement de la laïcité, « devenue en réalité l’arme ultime et exclusive contre les musulmans de France », selon lui. « Devrais-je faire semblant d’ignorer cette lecture de la laïcité à géométrie variable par le gouvernement français qui demande aux musulmans d’être invisibles dans l’espace sociétal français, mais qui termine ce merveilleux élan républicain du 11 janvier dans la synagogue de la Victoire, en présence des Premier ministre et ministre des Affaires Étrangères du gouvernement israélien sous les cris de « Bibi » et de nombreux drapeaux israéliens agités dans un lieu de culte par des citoyens français de confession juive ? », s’interroge l’ex-conseiller municipal. « Le camp des éradicateurs est activement à l’œuvre et couvre les voix et actes du camp des conciliateurs. (…) Aussi petite fut ma contribution, mon retrait n’est pas une défaite pour moi mais pour vous. »
**********************************

Un jeûne interreligieux contre la violence initié

« Jeûnons ensemble. » En marge des réponses sécuritaires et éducatives, le père Patrice Gourrier et Mohammed Chirani, tous deux chroniqueurs sur RMC, ont lancé, mardi 10 février, un « appel interreligieux au jeûne, à la prière et au partage contre la violence et la division », pour la semaine du 7 mars – deux mois après les attentats. Le rabbin Avraham Weill et le moine bouddhiste Matthieu Ricard se sont joints à l’initiative soutenue par l’hebdomadaire chrétien La Vie.

Les organisateurs entendent ainsi mener un « combat spirituel (…) contre toutes les divisions, qu’elles soient collectives, comme le terrorisme et le radicalisme, ou individuelles, au cœur même de notre être », indiquent-ils dans le texte de leur appel.

Tradition commune à toutes les religions, jeûner permet de devenir « plus forts spirituellement » et de « contenir notre colère », explique Mohammed Chirani à La Vie. « Se priver de nourriture affaiblit le corps et atténue les passions qui nous divisent », renchérit le Père Patrice Gourrier.

Les participants seront libres de choisir le jour qu’ils jeuneront parce que « traditionnellement, les catholiques sont invités à se priver de nourriture plutôt le vendredi, jour de la crucifixion du Christ, mais aussi le mercredi, jour où Judas a trahi Jésus », explique le père Patrice Gourrier. Les musulmans jeûnent « plutôt le lundi et le jeudi, pas le vendredi », et les juifs « ne souhaitent pas que ce soit durant le shabbat, le samedi », précise Mohammed Chirani. A chacun son choix.
*************************************

Laisser un commentaire