MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 23 Rabi al Thani 1436


USA-France: Pourquoi Obama n’utilise jamais les mots Islamiste et Djihadiste?

Une fracture sémantique existe entre les Etats Unis et la France sur la question de la guerre contre le terrorisme. Une différence rhétorique qui pour des alliés dévoile des points de vue nuancés sur cette problématique.

Lorsque le 1er Ministre Valls s’exprime à l’assemblée le 13 janvier dernier, dans un contexte post traumatique des évènements tragiques de Paris, il déclare : « Il faut toujours dire les choses clairement: oui, la France est en guerre contre le terrorisme, le djihadisme et l’islamisme radical ».

A contrario, sur la rive opposée de l’Atlantique, la présidence américaine utilise d’autres termes pour parler du même évènement. Barack Obama par la voix de son secrétaire d’État John Kerry choisit d’évoquer « l’extrémisme violent et le terrorisme » ; en aucun cas l’islam n’est relié directement ou indirectement.

Le porte-parole Josh Earnest précise même lors d’une interview radiophonique quelques jours après la tragédie: « Ces individus sont des terroristes. Ils ont essayé d’invoquer leur interprétation pervertie et déformée l’islam pour tenter de justifier leurs actes ». Il poursuit : « Nous ne voulons pas être dans une situation où nous donnons de la légitimité à leur justification illégitime de cette violence ».

En 2010, le patron de la CIA allait plus loin dans l’explication de texte :

« Nous ne décrivons pas nos ennemis comme des djihadistes ou des islamistes car le djihad est un combat sacré, un principe légitime de l’islam, qui signifie se purifier ou purifier sa communauté, et il n’y a rien de sacré ou de légitime dans le fait de tuer des hommes, femmes et enfants innocents. »

Une réflexion absente des discours ambiants en cours en France, où l’on somme l’ensemble de la communauté musulmane de montrer patte blanche pour des crimes qui en réalité ne la concernent d’aucune manière. Un choix politique regrettable qui d’emblée jette la suspicion sur l’ensemble des citoyens musulmans du pays et contribue à diviser .

A la question de cette prudence dans le choix sémantique de la Maison Blanche, Obama lui-même rappelle : « dans ce combat, je pense qu’il est important de prendre en compte le fait que l’immense majorité des musulmans rejette cette idéologie ».

Volonté de ne pas froisser ses alliés stratégiques au Moyen Orient ou prise de conscience acquise depuis le 11 septembre ? Toujours est-il que le poids des mots est lourd de sens dans des sociétés où les médias de masse orientent les opinions publiques.

Refuser l’amalgame c’est aussi le combattre par les mots ; les termes « islamisme », « islam radical » n’ont aucun fondement rationnel si ce n’est d’alimenter peurs et fantasmes. Parler de terroristes suffit pour le ministre français des affaires étrangères :

« Je pense que l’expression islamiste […] n’est probablement pas celle qu’il faut utiliser. J’appelle ça des terroristes. Parce que dès lors que vous utilisez le mot islam, vous favorisez une espèce de vision de continuité entre le musulman, qui pratique sa religion qui est une religion de paix, et puis quelque chose qui serait une certaine interprétation de la religion musulmane ».
**************************************

France: Hausse des conversions à l’Islam en 2015

Les attaques perpétrées début janvier à Paris ont eu une conséquence pour le moins inattendue. En effet, alors que l’objectif principal des médias télévisés est de provoquer haine et crainte à l’égard de l’Islam et des musulmans, certains français ont opté pour la curiosité et par conséquent, la conversion à l’Islam.

En s’intéressant de plus près au véritable Islam et non à celui que présentent les médias, bon nombre de personnes ont embrassé la religion de la droiture et de la Vérité. C’est ce que relèvent les responsables de la Grande Mosquée de Paris qui ont enregistré 40 conversions à l’Islam le mois dernier alors qu’en janvier 2014, ils avaient délivré 22 certificats de conversion. Les conversions à l’Islam ont donc doublé en l’espace d’un an sur cette même période sobhanAllah ! Parmi ces nouveaux musulmans, toutes professions sont confondues : policier, directeur d’établissement ou encore médecin ; les responsables de la Mosquée de Paris sont fiers de ce mélange social s’unissant sous un même culte.

Cette hausse des reconversions à l’Islam est également observée dans d’autres villes telles que Strasbourg ou Aubervilliers qui notent une augmentation de 30% du nombre de convertis, d’après RTL. A Lyon, les conversions à l’Islam auraient quant à elles augmenté de 20%. Une nouvelle convertie à l’Islam a d’ailleurs témoigné pour RTL. Ayant embrassé l’Islam suite aux attentats de janvier, elle affirme : « Ça me donne encore plus envie d’aller vers l’islam et de montrer à tout le monde que ce n’est pas ça ».

Ainsi, les attaques de janvier ont entraîné au sein de la population un sentiment de curiosité envers l’Islam. Le mois dernier, nous évoquions d’ailleurs la rupture de stock des exemplaires du Saint Coran à la Librairie La Procure de Paris. « On sentait que les gens avaient envie de lire le Coran, de comprendre. Dès samedi, je n’avais plus rien dans le rayon. Tout avait été vendu donc on a vraiment senti que les gens avaient besoin de s’informer » avait expliqué la responsable du rayon Religions. Vif intérêt pour l’Islam menant parfois voire souvent à une conversion, preuve {qu’Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut} (Sourate 74 : Verset 31).
****************************
Islamophobie: Un enseignant de Paris 13 refuse de faire cours à des étudiantes voilées

Un professeur de l’université Paris 13 a été suspendu pour avoir tenu des propos islamophobes. Ce dernier avait en effet déclaré le 2 février dernier qu’il ne souhaitait pas faire cours devant une étudiante voilée.

Alors que cet homme enseigne depuis 28 ans au sein de l’établissement, il assurait un cours de droit des assurances à une promotion de Master 2. C’est au cours de cet enseignement qu’il visa verbalement une étudiante musulmane et voilée, assise au premier rang. D’après Le Parisien, l’enseignant a fait part de son opposition « au port de signes religieux dans l’espace public ».

Un étudiant présent lors de ce cours a témoigné anonymement, reprenant les propos du professeur, qui « ne s’attendait pas, après Charlie, à devoir faire cours devant une étudiante voilée ». Face à ces propos, plusieurs étudiants ont pris parti pour la jeune musulmane et ont ensuite dénoncé les propos à caractère islamophobe de l’enseignant.

La direction a alors tranché en faveur de la sœur voilée, soulignant que « le port du voile est autorisé à l’université ». Le professeur a donc été suspendu pour discrimination. Le président de l’université Paris 13, bien décidé à défendre les libertés individuelles a déclaré : « le port du voile est autorisé à l’université, si un enseignant, a fortiori un avocat qui connaît le droit, s’autorise à faire de la discrimination, la première chose à faire c’est de le suspendre ».

La réaction des responsables de l’université ainsi que celle des étudiants fait plaisir à voir. Force est de constater que les professeurs d’université ne mâchent pas leurs mots face aux étudiantes musulmanes, au point d’afficher clairement leur islamophobie. En début d’année, c’est un professeur de Sciences Po Aix qui avait qualifié une étudiante musulmane de « cheval de Troie de l’islamisme ».
***********************************

Lyon : l’association « Les Nuits du Ramadan » lance sa campagne d’adhésion, Oummatycard

Tout comme l’an dernier, l’association lyonnaise Les Nuits du Ramadan proposera cette année une nouvelle édition durant le mois de Ramadan.

En 2014, les Nuits du Ramadan qui s’étaient tenues à l’Eurexpo, avaient accueilli près de 50 000 visiteurs. Rupture du jeûne, prière du Tarawih, et découverte d’espaces d’expositions, le musulman pouvait venir passer un moment de spiritualité et convivial en ce mois béni. L’un des principaux objectifs et de rompre l’isolement de certains musulmans, favoriser le partage et les échanges dans un climat de spiritualité. Les Nuits du Ramadan, ce sont aussi des conférences, des ateliers divers, pour les jeunes et les moins jeunes, un concours de Coran, etc.

Suite au succès de la première édition, les initiateurs du projet ont lancé pour la deuxième édition un nouveau site pour promouvoir l’évènement avec une nouveauté.

Afin de pouvoir assurer la pérennité de l’évènement, les cotisations d’adhérents représentent une partie importante du financement. L’association propose donc une carte d’adhésion d’une valeur de 30 euros (ou 20 euros pour les étudiants et les demandeurs d’emploi). Cette carte baptisée #oummatycard pourra permettre à ses détenteurs de bénéficier des avantages suivants :

-profiter de tarifs préférentiels auprès de commerçants, entrepreneurs en ligne et restaurateurs partenaires (liste consultable sur notre site) et ce jusqu’au 31 décembre

-bénéficier de l’entrée et du parking gratuit pendant toute la durée de l’événement 2015

– participer à une aumône continue : 10% de l’adhésion est reversée à la construction d’un deuxième puits en Afrique, suite au succès rencontré en 2014 avec l’ONG Life.

Il n’est pas nécessaire d’être de la région Rhône Alpes pour bénéficier de ces avantages (du moins le premier et le deuxième). Les avantages pourront être appliqués auprès des partenaires qui se trouvent partout en France. Elle est valable du 01/01/2015 au 31/12/2015.

L’association espère obtenir 1000 adhésions. N’hésitez donc pas à faire connaître l’oummatycard autour de vous.

Pour adhérer dès à présent à la Oummaty Card : Adhérez.

Site web de l’événement : www.lesnuitsduramadan.fr (Vous y trouverez également la liste des partenaires).
*************************

États-Unis : 3 étudiants musulmans froidement abattus !

Alors que les actes islamophobes se multiplient en France et dans le monde en général, ce sont des innocents qui sont en train de payer pour des actes qu’ils n’ont pas commis, sous le silence complice des médias.
3 étudiants froidement abattus à leur domicile

Hier, mardi 10 février, c’est au sein d’un quartier universitaire de Chapel Hill que 3 étudiants ont été retrouvés morts. Shaddy Barakat, 23 ans, Yusor Mohammad, sa femme de 21 ans et Razan Mohammad, sa sœur de 19 ans, étudiaient à l’université de Caroline du Nord. A 17h00, les coups de feu se sont fait entendre au sein du quartier universitaire : Craig Stephen Hicks, 46 ans, a assassiné les 3 étudiants en médecine par balle. Les habitants du quartier sont choqués par le drame. L’une d’eux confie :

« C’est un quartier vraiment calme, avec beaucoup d’étudiants, de jeunes professionnels et des familles. Je pensais être en sécurité ici. »

Le tueur se rend immédiatement à la police

Quelques instants plus tard, l’assassin s’est rendu lui-même à la police, et 10 minutes après le crime, les cadavres ont été découverts. Craig Stephen Hicks est un islamophobe, qui ne s’en cache pas. On peut lire sur sa page Facebook : « Étant donné les énormes dégâts que votre religion a faits dans ce monde, je dirais que j’ai non seulement le droit, mais aussi le devoir, de l’insulter. »

Parmi les 3 défunts (qu’Allah leur fasse miséricorde), Shaddy Barakat, étudiant en odontologie, était bénévole au sein d’une association qui octroie des soins dentaires aux jeunes palestiniens. Il était contre toute forme de discrimination et s’exprimait ainsi sur son compte Twitter :

« C’est vraiment triste d’entendre des gens dire que nous devrions “tuer les juifs” ou “tuer les Palestiniens”. Comme si cela allait changer quelque chose. »

Le silence des médias dénoncé

Si le monde s’est littéralement mobilisé pour une dizaine de morts il y a tout juste un mois, personne ne s’est tourné vers le crime de ces 3 jeunes étudiants musulmans. Un groupe de soutien sur Facebook -qui a récolté en quelques heures plus de 25 000 « j’aime »- a alors été créé dans le but de dénoncer ce silence médiatique et le hashtag #MuslimLivesMatter a été lancé.

Mettez fin à ce silence criminel. Partagez, diffusez, informez, car le média c’est VOUS !
**************************************

Avignon : grande marche “contre la barbarie” en hommage à Mohamed El Makouli

Samedi 14 février, se déroulera la marche organisée en hommage à Mohamed El Makouli (qu’Allah lui fasse miséricorde), victime d’islamophobie, assassiné par 17 coups de couteau.

Gare-Centre, Avignon 84 000

Marche / de Gaza à Paris, contre la barbarie

“Hommage à Mohamed de Carpentras assassiné le 15 janvier, et à toutes les victimes de la barbarie et de l’islamophobie.”



*****************************************************
Al-Sissi : les enregistrements compromettants

Dimanche 8 février, des enregistrements audio de l’actuel président égyptien ont fuité dans la presse. Ces conversations dateraient d’avant la prise de pouvoir d’Al-Sissi, lorsqu’il occupait les fonctions de ministre de la défense.

Dans ces enregistrements audio nous pouvons entendre Al-Sissi échanger avec Abbas Kamil brigadier général et chef de cabinet d’Al-Sissi, et Mahmoud Higazi ancien chef des services secrets égyptiens, actuellement à la tête de l’armée.

Al-Sissi aurait donné pour consignes à Abbas Kamil, de solliciter l’Arabie Saoudite, le Koweït et les Emirats Arabes Unis afin que ces pays financent l’Egypte à hauteur de 10 milliards de dollars chacun. Néanmoins, Al-Sissi à précisé que les fonds doivent être versés sur le compte de l’armée et non celui de l’Etat égyptien. La seconde partie de la conversation est consacrée aux modalités de transfert de l’argent sans en informer l’opinion publique.

Or, la dernière partie de l’échange est vraiment intéressante. Al-Sissi indique que ces monarchies “ont de l’argent comme du riz, et qu’ils devaient en recevoir une part comme les Américains”.

Lors des appels suivants, Al-Sissi se montre irrespectueux voire insultant envers ces pays. En effet, ils sont considérés comme des “demi-Etats” qui doivent “passer à la caisse car ils ont vie de luxe et sont plein d’argent”.

Le Koweït aussi en prend pour son grade : “Ils nous doivent cela car nous les avons aidé quand ils étaient dans le pétrin“, en référence à l’envoi de troupes égyptiennes lors de l’invasion du Koweït par l’Irak.

Et pour finir, c’est le Qatar la principale cible de mépris et d’irrespect. Selon Abbas Kamil, l’émir du Qatar à “un compte en banque de plus de 900 milliards de dollars”. Cette phrase est accompagnée d’une insulte que la décence ne nous permet pas de retranscrire dans cet article.

Ces révélations sont faites à moins d’un mois de la réunion des donateurs pour l’Egypte, lors de laquelle seront présents les responsables saoudiens, qataris, émiratis et koweïtien. Les principaux intéressés apprécieront ces écarts de langage.

Après un putsch militaire, et un début d’exercice de la fonction présidentielle plus que discutable, Al-Sissi nous montre une nouvelle facette de sa personnalité, pleine de mépris, de jalousie et d’envie. Apparemment la fin justifie les moyens, car au-delà d’accepter les fonds de personnes qu’il n’apprécie vraiment pas. Des fonds qui n’auraient pas transités par les comptes de l’Etat et à l’insu du peuple égyptien.
*********************************
Un enfant marocain de 9 ans violemment arrêté par la police suédoise

C’était il y a quelques jours en Suède, un enfant d’origine marocaine, âgé de 9 ans, s’est fait très brusquement et violemment arrêté par la police… pour une histoire de ticket.

L’enfant a à peine 9 ans et s’est déjà vu être victime de bavure policière. Il y a quelques jours, dans la ville de Malmö, ce tout jeune Marocain a eu le malheur de croiser un policier pour le moins, impitoyable. Le simple fait de voyager sans ticket aura coûté à cet enfant une arrestation disproportionnée étant donné le motif, et assez choquante au vu de son âge.

Le jeune écolier de 9 ans s’est retrouvé au sol, sous un policier qui l’écrasait sans gêne et qui lui fermait sa bouche sans aucune retenue dans ses gestes brusques et violents. Alors effrayé par ce qui lui arrivait, ce jeune musulman s’est instinctivement mis à prononcer la shahada (l’attestation de foi en Islam) : « J’atteste qu’il n’y a de Dieu en dehors d’Allah et que Mohamed est son Messager. »


****************************************************************************
Choquée par les amalgames entre musulmans et terroristes, Éloïse embrasse l’Islam

Y a-t-il une forte hausse des conversions à l’Islam en France depuis les attaques contre Charlie Hebdo ? Certains médias l’affirment. C’est le cas de RTL qui assure que le nombre de personnes convertis à l’islam se serait multiplié au niveau national.

Selon RTL, en janvier 2015, la Grande Mosquée de Paris a délivré 40 certificats de conversion. Sur la même période l’année dernière, elle n’en avait donné que 22, soit deux fois moins. A Strasbourg, les conversions, par rapport à janvier 2014, auraient augmenté de 30%, tout comme à Aubervilliers, et un peu moins à Lyon (15 à 20%).

Si ces chiffres sont à prendre avec prudence puisque d‘autres sources les contestent, il est certain que l’explosion des ventes de Coran dans l’hexagone aura un effet positif sur les chiffres de conversion à l’Islam en France.
Éloïse, une musulmane fraîchement convertie

La station de radio mentionne le cas d’Éloïse, une musulmane fraîchement convertie. La jeune fille a été choquée par les dérapages et les amalgames qui ont été faits par la suite, entre musulmans et terroristes, elle a eu envie de donner une autre image de la religion:

« Ça me donne encore plus envie d’aller vers l’Islam et de montrer à tout le monde que ce n’est pas ça ».

Éloïse, 18 ans, a embrassé l’Islam un mois jour pour jour après l’attaque de Charlie Hebdo
*************************************
Un enseignant viré après s’en être pris à une étudiante voilée

Un enseignant de l’université Paris-XIII Villetaneuse en Seine-Saint-Denis, qui avait annoncé son intention de ne plus donner de cours devant une étudiante voilée, a été a été démis de ses fonctions par sa direction.

Le lundi 2 février, l’enseignant exprime son hostilité «au port de signes religieux dans l’espace public» quand il remarque une musulmane en hijab assise au premier rang.

Selon un des étudiants présents cité par le Parisien, le professeur a dit « qu’il avait grandi à Sarcelles, il a fait l’éloge du multiculturalisme mais il a aussi dit qu’il ne supportait pas l’affichage de signes religieux et qu’il ne s’attendait pas, après Charlie, à devoir faire cours devant une étudiante voilée ».

Quatre étudiants ont alors pris sa défense, reprochant à l’enseignant une prise de position «idéologique» sans rapport avec l’objet du cours, qui s’est ensuite poursuivi normalement.

Plusieurs élèves indignés par l’humiliation infligée à leur camarade rapportent les faits à la direction de l’université.

Depuis vendredi dernier, le professeur qui donne cours depuis 1987 dans cette université au nord de Paris a été déchargé de son enseignement pour avoir discriminé l’élève voilée.
***************************

Laisser un commentaire