MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 17 Rabi al Thani 1436

« Stop Djihadisme » : la presse anglo-saxonne se moque de la campagne française

La fameuse affiche du gouvernement français dans le cadre de la campagne Stop Djihadisme a bien amusé la presse anglo-saxonne. Vu de l’étranger, le document publié sur le site stop-djihadisme.fr sur les « premiers signes qui peuvent alerter sur un processus de radicalisation en marche » a bien été moqué.

Rien d’étonnant, vu son contenu et sa présentation, lorsqu’on voit les critères de détection retenus comme le changement brutal du régime alimentaire illustré par une baguette de pain barrée. Ce pictogramme en particulier a retenu l’attention de la presse américaine et britannique. Le choix de la baguette de bain, emblème de la nourriture française a suscité de nombreuses remarques. The Express, quotidien britannique, a intitulé un de ces articles ainsi : Un site du gouvernement français moquée pour sa mise en garde sur les djihadistes qui pourraient ne pas manger de baguettes ».

Le site américain Quartz a également répondu avec amusement à cette affiche. « Si vous vivez en France et que vous ne mangez pas de baguettes, vous pourriez être un terroriste » : c’est en ces termes qu’est intitulé l’article.

Même sur les réseaux sociaux, la campagne Stop Djihadisme a fait rire les internautes. Souvent détournée en dérision, beaucoup dénoncent la contre-productivité et le risque de stigmatisation de certains citoyens avec cette campagne. De quoi faire réfléchir les initiateurs de ce document.
**********************************************
Le témoignage poignant d’Ahmed et de son père

Les membres d’Islamotion, en partenariat avec le CCIF, sont partis à la rencontre du jeune Ahmed et de son père accusés d’apologie du terrorisme.

Âgé de seulement 8 ans, Ahmed est accusé d’apologie de terrorisme puis vient le tour de son père. Et pourtant. Dans le témoignage vidéo qui suit, l’enfant dément ces accusations et dévoile la violence portée à son égard par les représentants de l’institution scolaire et cela à plusieurs reprises.


**************************************
Le porte-parole de la mosquée de Chelles témoigne

Après les attentas du 7 janvier, les musulmans ont été victimes de nombreux actes injustes et d’une islamophobie maladive.
Le porte-parole d’une mosquée s’exprime

Afin de mieux comprendre la situation des musulmans faces à de telles réactions, le porte-parole de la mosquée de Chelles a été interrogé. Il déclare être “fier” de ce qu’il est, et condamne les amalgames, injustes, dont sont victimes les musulmans.

Il affirme :

« Ici, aucun fidèle n’appelle le prophète Mahomet mais Mohamed (…) Pour ma part, je n’ai plus envie de dire ce que je ne suis pas. Je n’ai pas à faire la différence entre le fait d’être Français et musulman. J’ai envie que l’on vienne nous voir à la mosquée pour connaître notre religion, nos activités. Aujourd’hui les ventes du Coran explosent mais cela ne va pas aider celui ou celle qui le lit s’il n’a pas les clés pour en comprendre les versets. Nous sommes Français et musulmans »

Et à la question : “que pensez-vous d’un islam français ?” Il répond : « L’islam n’a pas de nationalité. Je comprends que ceux qui défendent cette idée demandent une religion qui respecte la République… Bien entendu, les lois de la République doivent être respectées par tous, y compris par les musulmans. Mais les Français musulmans doivent aussi être respectés. Nous n’avons rien à voir avec des gens qui ne nous représentent pas, une dizaine de fous furieux qui sèment la terreur. Tout le monde a été horrifié. Ensuite, il y a toujours dans notre pays cette distinction latente qui est entretenue entre musulmans et non musulmans. »

Pour finir, il insiste sur le fait que “les premières victimes des attentats se sont les musulmans eux-mêmes… C’est en Syrie, en Irak, au Mali ou au Nigeria, qu’il y a le plus de massacres. Nous sommes atteints physiquement et moralement car notre religion est salie par des personnes qui ne nous représentent pas…”

En ces temps de doutes où la désinformation et la manipulation règnent, il est important pour le musulman d’accroître ses connaissances et d’approfondir l’apprentissage de sa religion et pour le non-musulman, de puiser ses informations à la source, afin de ne pas être induit en erreur.
*******************************************
USA : Discrimination anti-musulmane affichée et assumée

Aux États-Unis, une responsable d’un club de tir a décidé de refuser l’accès à son établissement à n’importe quel musulman sous prétexte de garantir la sécurité de ses clients. Elle affiche fièrement son opinion et ses choix sur les réseaux sociaux et dit même recevoir le soutien d’élus du gouvernement.
Des propos affligeants sur les musulmans

“Chaque jour… Partout dans le monde… Des musulmans tuent des innocents au nom d’Allah et de leur prophète pédophile et meurtrier Mahomet“

Voici ce que pense Jan Morgan, la propriétaire d’un stand de tir en Arkansas (USA) à l’égard des musulmans. Un discours qu’elle tient publiquement sur sa page Facebook (125.000 fans) et qu’elle défend bec et ongles. Elle se permet également de rajouter :

“Étant donné que je n’ai aucun moyen de faire la différence entre un musulman qui tue au nom de sa religion et du Coran, et un qui ne le fera pas, j’ai fait le choix de la sécurité pour mes clients, comme je le ferais face à n’importe quelle personne qui décide de prendre part à une organisation qui lui ordonne de commettre des crimes contre des innocents”

Ne pas la blâmer

C’est l’avis de l’ancien candidat à la maison blanche Herman Cain, qui exprime ainsi son opinion face à une violation de la loi à travers une discrimination pour motif religieux. Au sommet de son art, cette citoyenne des USA a même refusé l’accès à des hindous qui n’étaient pas de confession musulmane, mais qui devaient probablement entrer dans ses critères du “terroriste potentiel”. Le département de la justice américaine s’est quant à lui positionné favorablement pour aider les clients qui auraient été rejetés de l’établissement et qui souhaitent entamer une procédure judiciaire à l’encontre de Jan Morgan.

Il est triste et désolant de voir ce type de réaction et encore plus ce type de communication aussi fièrement affichée en 2015. Face à ce type d’individus, il faut être très patient et réussir à les amener sur le chemin de la tolérance et du respect de l’autre afin de faire disparaitre petit à petit ce mode de pensée.
********************************
Lettre ouverte d’une musulmane à François Hollande

Sous la forme d’une lettre ouverte titrée « Puis-je enfin travailler et étudier avec mon voile ? », Nora s’adresse à François Hollande :

À l’attention : de Monsieur le président François Hollande
Monsieur le Président,

Je vous demande d’autoriser enfin les femmes musulmanes à porter le voile au travail, à l’école et partout.

Combien de femmes musulmanes brillantes cessent leurs études parce qu’on ne leur laisse pas avoir leur personnalité, combien de mères au foyer ont du mal à s’en sortir financièrement, car on leur interdit de travailler avec leur voile ?

Sachez, Monsieur le Président, que le voile pour la femme musulmane est cher à son cœur.

Combien de femmes sont frustrées de le retirer avant de rentrer dans un lieu où on l’interdit, combien de femmes sont malheureuses de ne pas être ce qu’elles veulent être ? Certains pays l’autorisent. Pourquoi pas la France ?

Combien de femmes seront heureuses de cette nouvelle incroyable ? Croyez-moi, vous allez apporter de la joie à ces femmes, comme une liberté intérieure. Soyez tolérant s’il vous plait, Monsieur le Président.

Je vous prie d’accorder un minimum d’attention à cette demande. En attendant je l’espère, de bonnes nouvelles, veuillez agréer Monsieur le Président, mes salutations distinguées.
************************************
Un syndicaliste risque d’être viré par sa hiérarchie pour “apologie du terrorisme”

Vendredi dernier, une cinquantaine de salariés de l’usine Bombardier de Crespin (Nord) ont manifesté contre le licenciement d’un de leurs collègues sous motif d’”apologie du terrorisme”.

La vie de Karim Khabati, syndicaliste, secrétaire du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)a été bouleversé suite à une altercation avec certains de ses collègues le 8 janvier. En effet, ces derniers auraient rapporté à leur hiérarchie des “propos inacceptables” tenus par celui-ci, selon la Voix du Nord. Or, le contenu des paroles reprochées est tenu secret.

Le soir de la dispute, Karim Khatabi est mis à pied et une procédure de licenciement est lancée. Rodrigue Louadoudi, délégué syndical SUD, rapporte :

“Les accusations portées par la direction sont creuses, on n’a que des bouts de phrases et certains témoignages se contredisent.”

D’après M. Louadoudi M. Khatabi, serait la cible d’une “cabale” car il aurait exigé la démission du directeur de l’usine Bombardier de Crespin invoquant le non-respect de la sécurité des travailleurs.

La direction se défend en affirmant qu””avec n’importe quel autre salarié, cela aurait été la même chose” et soulignant vouloir seulement “maintenir l’harmonie” sur le site.

Le principal intéressé est bouleversé par cette affaire et nie farouchement avoir tenu des “propos inacceptables” :

Ça m’a profondément touché qu’on me prête de tels propos. Tous ceux qui me connaissent vous diront que ce n’est pas moi. Je suis musulman, mais si je fais le ramadan, je ne vais pas à la mosquée. Me traiter de fondamentaliste, c’est surfer sur la vague de l’islamophobie. Je suis avant tout l’homme à abattre.

Une manifestation contre le licenciement de M. Khatabi réunissant une cinquantaine de salariés s’est tenue quelques heures avant la réunion du comité d’entreprise empêchant ainsi l’entrée de l’usine.

Les résultats du vote du comité ont penché contre le licenciement avec cinq voix contre et trois voix pour.
******************************************
Nadine Morano : “Nous sommes en guerre contre les radicaux !”

L’eurodéputée Nadine Morano était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Elle est revenue sur la menace terroriste en France ainsi que sur le port du voile intégral.

“Il faut lutter contre le communautarisme. Nous sommes en guerre contre les radicaux, les islamistes qui utilisent l’islam à des fins de terrorisme, à des fins de communautarisme, et qui nuisent à la France”.

Nadine Morano, spécialiste de Twitter, s’est à nouveau lancée dans un long discours islamophobe à l’heure où la France continue de s’enfoncer dans une crise identitaire et économique. L’eurodéputée UMP s’est acharnée sur ce qu’elle nomme le communautarisme et les comportements communautaristes.

Après avoir parlé de terrorisme et de laïcité en République, elle est revenue sur le port du voile intégral et le non-respect de cette loi inique qui exclue des milliers de musulmanes. Pour Morano, il faut durcir la loi afin que la récidive soit durement punie.

Le rapprochement entre le voile et le terrorisme devrait être sévèrement réprimandé afin de ne pas attiser une spirale de la haine qui encouragerait certains à s’en prendre aux femmes portant un foulard. Son discours islamophobe insinue qu’une femme voilée est dangereuse et donc qu’il pourrait être envisageable de s’en prendre physiquement ou verbalement aux femmes musulmanes visées par Nadine Morano comme une forme de spectre du terrorisme.

A l’heure où la France connaît une cristallisation de la société comme jamais auparavant, les politiques incompétents en mal de voix continuent de souffler sur les braises pour alimenter la haine et les polémiques autour de l’Islam. La Communauté doit renforcer son action juridique, associative et politique pour faire barrage à l’islamophobie.
********************************

Laisser un commentaire