MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 10 Rabi al Thani 1436

1 Février World Hijab Day 2015 : Un million de personnes attendues dans les rues

Comme chaque année depuis maintenant 3 ans, le Journée Mondiale du Hijab aura lieu ce 1er février. L’initiative, fondée par une new-yorkaise, consiste à inviter les femmes, quelques soient leurs convictions, de porter le hijab en solidarité avec les musulmanes.

Le hijab est encore aujourd’hui mal perçu par les sociétés. Qualifié d’objet de soumission, de signe de régression de la place de la femme, il est encore beaucoup trop attaqué. L’ignorance est souvent la source de cette hostilité.

Et les musulmanes qui ont fait le choix de le porter doivent régulièrement, si ce n’est quotidiennement, se battre contre les préjugés des gens, faire face à des regards pesants, des remarques, et, parfois, des discriminations, notamment sur le marché du travail. Pire encore, certaines sont victimes de violences physiques.

Les responsables de cet évènement ont annoncé qu’ils attendaient la participation de près de 10 millions de personnes à travers le monde. Ils espèrent que les messages de paix, de tolérance et d’ouverture d’esprit seront transmis par le biais de cette nouvelle édition. Les réseaux sociaux constituent la scène privilégiée pour cet évènement.

Le 1er février, près d’un million de personnes sont attendues dans les rues de près de 116 pays selon les organisateurs de la Journée.
*****************************
USA : Kamala Khan, une héroïne anti-islamophobie au secours des habitants de San Francisco!

Afin de répondre aux messages anti-Islam de Pamela Geller sur les bus de la ville, blogueuse et islamophobe américaine, la communauté de San Francisco a affiché des messages pour la paix. C’est en utilisant la nouvelle héroïne musulmane de Marvel, Kamala Khan, que ces messages de paix ont été diffusé.

Les tweets commentant cette initiative ne se sont pas faits attendre. En effet, un internaute a confié : « Certaines personnes ont été surprises par la peinture sur les annonces de bus anti-musulmanes à San Francisco, visant à répandre l’amour ». Pamela Geller a donc vu ses affiches anti-Islam dans lesquelles on pouvait notamment lire « Tuer les juifs est un culte qui nous rapproche de Dieu » ou d’autres balivernes de ce genre, recouvertes par des messages de paix tel que « Stop à la haine », décoré de cœurs.

L’islamophobe Pamela Geller s’était appliquée à propager ces affiches anti-Islam suite aux attaques perpétrées à Paris. Une vieille habitude apparemment puisque la blogueuse avait déjà procédé de la sorte en mai dernier. Cette campagne anti-Islam avait d’ailleurs entraîné la da’aw de la communauté musulmane. Répondre au mal par le bien ou comment dépasser les provocations par la bonne action, un rappel pour chacun d’entre nous.

Précisons tout de même que ces affiches anti-Islam avaient été condamnées et qualifiées de « racistes » et « d’islamophobes » par une partie de la population non musulmane. Ces habitants de San Francisco ont en effet jugé inutile de répandre davantage de haine qu’il n’y en a déjà. Invitons Mme Geller à réfléchir de la sorte, cela lui serait tellement profitable.
***************************************
UK : un membre du conseil de Manchester suspendu pour islamophobie

Après avoir publié des commentaires anti-Islam sur Facebook, Dave Balderstone, un membre du conseil de Manchester s’est vu suspendu de ses fonctions. Ses propos ont été qualifiés de « violation du code de conduite des employés ».

Le porte-parole du conseil a déclaré au quotidien Manchester Evening News : « Nous prévoyons les normes les plus élevées de conduite pour nos employés et prenons cette question très au sérieux ». Dave Balderstone, âgé de 46 ans, avait posté ce commentaire à caractère islamophobe sur Facebook : « Mettez l’Islam hors de la Grande Bretagne, nous avons besoin que notre pays soit de retour ».

Ces propos ont d’abord été commentés par un collègue, affirmant qu’il ressentait un « dégoût » face à ces paroles islamophobes. Abonné à la page British National Party, le parti d’extrême droite anglais, Dave Balderstone ne se doutait sûrement pas que ses propos allaient être dévoilés dans la sphère professionnelle. L’information n’a pourtant pas tardé à remonter aux oreilles des responsables du conseil qui ont décidé de suspendre l’employé.

La décision du conseil de Manchester est remarquable puisque les responsables ont sanctionné leur employé pour son islamophobie. Une nouvelle qui démontre que cette haine envers les musulmans ne demeure pas dans l’indifférence et l’impunité, du moins, en Grande-Bretagne.
********************************
Algérie : Une sans-abri morte de froid dans l’indifférence

Une sans-abri, Khalti Fatouma dormait dans les rues d’Alger dans l’indifférence totale.

Elle a été retrouvée en fin de semaine dernière gisant à même le sol dans les escaliers d’un bâtiment du quartier Hussein Dey … Elle n’a pas pu résister au froid glacial des nuits algéroises et personne n’a daigné lui tendre la main en lui ouvrant sa porte.

Elle est morte seule à quelques mètres à peine des résidents qui n’ont même pas pris la peine d’entendre ses derniers soupirs, ses dernières prières.

La mort de Khalti Fatouma, rahimahouAllah, est une triste et sinistre image reflétant cet individualisme occidental qui gagne peu à peu les terres musulmanes. Le “progrès” que souhaite inoculé la nomenklatura en place …

Un électro-choc peut-être pour les algérois qui les poussera à réagir ?
********************************
Les députés européens demandent à l’UE qu’israël soit sanctionné

Des membres du Parlement européen ont demandé aux autorités de l’Union Européenne de sanctionner l’israel.

C’est ainsi qu’une soixantaine de députés ont saisi la Haute Représentante de l’UE aux affaires étrangères, Federica Mogherini, afin qu’elle dénonce les accords d’association signés avec l’état colonisateur.

Ceux-ci ont principalement argumenté leur demande en rappelant les crimes de guerre de l’armée israélienne contre des civils mais également des associations humanitaires présentes à Gaza ou en Palestine occupée.

Les euro-députés espèrent que des sanctions économiques obligeront l’état israélien à enfin respecter le droit international. Mais de nombreux réseaux s’activent afin de faire échouer cette initiative populaire et démocratique.

Depuis bientôt 70 ans la colonisation de la Palestine continue en effet avec le soutien tacite ou avoué des élites occidentales européennes et américaines …
******************************
[Témoignage] : réprimée par l’école de son enfant, elle nous partage son histoire

Avec une centaine d’actes islamophobes recensés en quelques jours seulement suite aux attentats de Charlie Hebdo, la communauté musulmane est incontestablement la première à subir -injustement- les représailles de ce drame. Et ces représailles ne semblent pas toucher à leur fin… Pas plus tard qu’hier, nous avons pris contact avec une jeune maman musulmane qui vous révèle son témoignage dans l’espoir d’obtenir gain de cause et qui demande l’aide de sa communauté. Ce témoignage a pour but de faire entendre son histoire, une histoire parmi d’autres que les médias occidentaux étouffent et ignorent.

Témoignage

« Salam aleykoum, je me présente je suis madame Bessayah Anais, Française reconvertie à l’Islam et je porte le voile, j’habite la commune du Manoir (27460) depuis 1 an déjà.

Voilà, depuis jeudi 15 janvier 2015, je rencontre de gros problèmes avec Mr RENARD le directeur de l’école de mon enfant : l’école Becquart au Manoir. Ce jeudi-là, je reçois un coup de téléphone vers 9h20 de la part de ce directeur qui m’a questionnée sur mes éventuelles revendications que je pourrais avoir envers lui ou envers l’école, si j’avais de l’agressivité de la colère envers lui ou envers l’école et s’il était nécessaire de sa part de faire un signalement auprès de l’inspection académique ou encore prendre des dispositions nécessaires me concernant ou concernant mon fils Ilyes âgé de 6 ans. Ne comprenant pas pourquoi de telles questions, je lui ai demandé si mon fils avait dit ou fait quelque chose qui nécessitait son appel, ou encore si moi j’avais également dit ou fait quelque chose de déplacé. Il m’a répondu que non, je lui ai alors reposé la question « pourquoi cet appel, pourquoi aujourd’hui m’appeler et me poser toutes ses questions ? » C’est alors qu’il m’a ressortit une ancienne histoire qui date de septembre où il m’avait accusé d’avoir insulté et menacé un autre enfant suite à un différend banal qu’il a eu avec mon fils, ce qui est une fausse accusation (…)

Pour en revenir à notre conversation de jeudi, je lui ai fait le rapprochement des attentats qui venaient tout juste de se passer envers Charlie Hebdo je lui ai demandé s’il y avait un lien. Il a alors refusé de me répondre, je lui ai donc dit que « ce n’est pas parce que je porte le voile, que je suis une terroriste ! Nous ne cautionnons pas ce qui s’est passé (…) ». Je lui ai rappelé un fait très grave qui était arrivé à mon fils suite aux attentats envers Charlie Hebdo, lors d’une représentation à l’école pour expliquer aux enfants que ce qui s’était passé est grave, ils ont donné à mon fils le rôle d’un des frères Kouachi ! Et ce n’est pas pour autant que je m’en suis plaint. (…) J’ai aussitôt contacté la gendarmerie qui m’a entendue et a également entendu dans l’après-midi M. le directeur. Le dossier a été transmis au parquet d’Evreux.

Depuis, à l’école ça ne se passe pas du tout bien que ce soit avec moi ou mon fils, de mon côté on ne m’adresse plus la parole, même pas un “bonjour” ou un “au revoir” auxquels j’avais droit avant d’aller me plaindre. Mon fils se plaint également que le comportement de sa maîtresse ne soit pas pareil, donc en reprenant les mots de mon fils : « la maîtresse est méchante et toujours en colère » alors que mon fils n’avait jamais rencontré de soucis. Et surtout il s’est plaint à deux reprises que le directeur aurait « levé la main sur lui », plus précisément : il l’a attrapé par le bras, l’a serré fort et l’a poussé. La deuxième fois, il l’a attrapé par le haut de son manteau et l’a secoué. Imaginez l’impact psychologique sur un enfant de 6 ans !

Donc jeudi, après avoir récupéré mon fils en pleurs, je l’ai emmené voir mon médecin traitant qui l’a examiné qui a pu également entendre ses plaintes, sa peur de retourner à l’école car le directeur lui faisait peur… Donc certificat médical à l’appui pour un arrêt de 2 jours, mon fils a développé de l’eczéma sur ses deux mains. J’ai également en ma possession le courrier du docteur, donc sur ces faits vendredi matin je suis retournée à la gendarmerie de Pont de l’arche pour déposer plainte contre le M. Renard. Tout ça n’est que représailles du au signalement que j’ai fait concernant le directeur, il pensait pas que je me défendrais.

Et grosse surprise : ce lundi, j’ai reçu une convocation officielle de la mairie du Manoir me demandant de me présenter vendredi qui arrive (le 30/01/15) à 16h30 pour une « conciliation » disent-ils. Seront présents : les gendarmes, le directeur ainsi que les autres enseignants, un inspecteur académique, madame le maire et sur tout ce beau monde, il faut que je sois seule à devoir me présenter. Donc aujourd’hui (le 28/01/15) vers 17h00 j’ai contacté madame le maire [cf. enregistrement conversation téléphonique ci-joint] pour lui demander pourquoi une convocation aussi officielle à la mairie, sachant que le problème n’est pas sur le temps de la cantine ou des heures périscolaires ? Elle m’a répondu que c’était « un terrain neutre » et qu’il valait mieux (régler les choses) là-bas qu’à gendarmerie ! Elle m’a dit que « je n’avais pas à venir accompagnée », que je devais venir seule, sans mon avocat et que « si les médias, avocat, représentant, ou même un imam venait, il ne serait pas autorisé à rentrer dans la mairie » et que si je ne viens pas « c’est la justice qui s’occupera de l’affaire » et m’a raccrochée au nez…

Aidez-moi s’il vous plait ! Je ne suis qu’une simple maman avec trois enfants en bas-âges, mon mari travaille en déplacement la semaine sur Paris, vers qui me tourner ? Qui peut m’aider à ne pas tomber dans un piège qui montrerait une fois de plus que les musulmans n’ont pas leur place ? Je suis Française reconvertie à l’Islam et je suis aussi citoyenne de ce pays, j’ai des droits et des devoirs. Je suis Anaïs porte-parole de mon fils et de moi-même. »

Cordialement, Madame Bessayah

Tel : 06.95.61.49.69

Mme Bessayah a reçu une lettre de la part du Conseil des Maîtres attestant que son fils se jetait par-terre. Ce dernier, ne niant pas les faits, explique à sa mère qu’il joue tout simplement, comme à son habitude. De plus, il affirme qu’aucune personne ne l’a ausculté et pourtant, sur la lettre, la signature de l’infirmière et celle d’un psychologue se trouvent parmi les autres. Nous rappelons qu’Anaïs Bessayah possède un avocat, elle a rendez-vous ce vendredi 30 janvier 2015 à la mairie et celle-ci insiste afin qu’elle s’y rende seule.
*****************************

Laisser un commentaire