MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone
janvier 2015 – MouslimRadio

Flash info du 12 Rabi al Thani 1436

Explosion des ventes de livres islamiques en France

Au lendemain de l’attentat de Charlie Hebdo à Paris, les librairies ont constaté une forte augmentation des ventes de Corans et de livres concernant l’Islam. Qui ? Où ? Combien ?
Les conséquences médiatiques

Voulant être réactifs aux événements dramatiques, les médias balancent des informations sans se préoccuper des conséquences que leurs dires peuvent créer. Suite à cela, la culture arabo-musulmane aurait repris le devant de la scène mais elle aurait aussi pris un coup en dessous de la ceinture. Si le travail avait été fait correctement, seul le terrorisme aurait été dénoncé et concerné.
En conséquence et afin de soutenir les victimes de l’attentat, le journal Charlie Hebdo a explosé ses ventes. Bizarrement, ce ne sont pas les seuls. Les librairies ont été en rupture de stock de Corans, de livres parlant de Djihâd, d’interaction entre islam et christianisme, de terrorisme, la religion en général et bien d’autres parlant d’Islam.
Témoignage et l’oublie de la Palestine

À la Fnac de Saint-Lazare à Paris, les responsables du rayon Sciences Humaines et Religions disent avoir été en rupture de stock dès le lendemain et ils ajoutent : « Habituellement, le rayon fonctionne bien, mais là, en quelques heures, le rayon était vide, je n’avais plus de Coran. Les livres de Tariq Ramadan ou l’Islam expliqué aux enfants (et à leurs parents) marchent très bien aussi ».

À la librairie musulmane du 11ème arrondissement de Paris, le responsable dit qu’il n’a pas vraiment remarqué de grands changements. Sauf pour le livre La Biographie de Muhammad le Prophète qui a été vendu 10 à 15% en plus par rapport à d’habitude.

À la Fnac de La Valentine, le vendeur indique avoir : « plus de demandes sur ce que sont les religions chrétiennes, musulmane ou judaïque ». Puis il ajoute que ces livres vendus sont : « uniquement liés au terrorisme en France, leurs réseaux, les risques et à la religion » et que : « la guerre judéo-palestinienne, il n’y a pas de demande » avec étonnement.

Les clients des ouvrages

Ces clients ne sont pas forcément pratiquants et semblent issus de milieux très différents et de tous âges. Ils veulent s’informer sur ce que dit le Coran ou notamment sur la violence ou encore sur le Djihâd.
********************************
Un journal japonais s’excuse après avoir publié la Une de Charlie Hebdo

Après avoir publié la Une de Charlie Hebdo présentant une caricature du prophète Mohamed -que la Paix et le Salut d’Allah soient sur lui-, le quotidien japonais Tokyo Shimbun présente ses excuses aux musulmans ce 29 janvier 2015.
“Excuses aux musulmans”

C’est à travers un entrefilet ayant comme titre “excuses aux musulmans” que nous pouvons lire : “notre journal a blessé des musulmans en reproduisant une caricature de Mohamed. Nous présentons sincèrement nos excuses”. En effet, le journal avait présenté le dessin de Luz en première page de son édition du 13 janvier puis à l’intérieur le 14 janvier.
Les musulmans japonais choqués et blessés

A côté de cet entrefilet, le journal a tenu à donner des précisions à travers un petit article “À propos de la reproduction de caricatures“. Il précise avoir reçu des lettres de protestations de la part de deux associations de Pakistanais musulmans du Japon se disant choqués et blessés par cette publication et s’étaient rassemblés devant le siège du journal le 22 janvier dernier afin de dénoncer cela. Le Tokyo Shimbun précise encore que “nous n’avions aucunement l’intention d’insulter l’islam”.

Finalement, le journal japonais semble avoir fait la distinction entre liberté d’expression et atteinte à une religion et une communauté -avec plus ou moins de pression-, chose que très peu ont su faire en France.
****************************
Après Ahmed, un enfant de 9 ans est auditionné pour apologie du terrorisme

Il y a quelques jours, l’histoire d’Ahmed, le petit garçon accusé d’apologie du terrorisme à 8 ans, a suscité l’indignation de bon nombre de personnes, musulmanes et non-musulmanes. Aujourd’hui, c’est au tour d’un autre petit garçon, âgé de 9 ans cette fois, qui a dû y passer.
Une paranoïa frénétique

Non, ce n’est pas une blague. M. Matlouti, père de famille, a porté plainte le 23 janvier pour dénonciation calomnieuse contre la gendarmerie de Villers-Cotterêts, qui a convoqué et fait passer une audition à son fils, le 15 janvier. En effet, le fils de M. Matlouti a été accusé d’apologie du terrorisme… à 9 ans.

L’enfant n’aurait pas respecté la minute de silence en hommage aux victimes de Charlie Hebdo et aurait crié « Allahu akbar, vivie le Coran » durant celle-ci. Sauf que ces accusations ont été démenties par le jeune garçon qui affirme n’avoir aucunement tenu de tels propos. De plus, aucune preuve ni témoin ne semblent exister afin d’affirmer que de telles paroles ait été prononcées. Le seul à avoir « entendu » ces propos est celui qui est à l’origine de toute cette histoire et de cette accusation : son camarade d’école, un autre enfant.
Aucune preuve, aucun témoin et pourtant…

Jean-Baptiste Bladier, procureur de la République de Soissons, s’est indigné face à cette situation d’un ridicule inqualifiable :

« On est dans une cantine municipale qui accueille plusieurs écoles, pendant la minute de silence il n’y a aucun témoin qui entend ce garçon de neuf ans venir dire “Allah akbar, vive le Coran” ! » Il poursuit : « C’est un autre enfant qui vient (le) dire après coup à sa mère qui est l’une des employées de la cantine, qui le dit à la personne qui encadre la cantine, un signalement est rédigé, (…) on prévient la brigade de gendarmerie. »

M. Bladier insiste et déclare que l’enfant accusé de terrorisme ne comprend même pas ce qu’il se passe et répond aux enquêteurs « qu’il y a eu un quiproquo entre les deux enfants. »

Une situation gravissime !

Le père de l’enfant a contacté la radio Beur FM et a témoigné son désarroi, il a également pu échanger avec un avocat présent lors de l’émission qui a pu lui adresser son soutien ainsi que quelques conseils. M. Matlouti affirme que les gendarmes ont refusé de lui octroyer une copie de l’audition de son fils.

Cette situation est gravissime car si l’audition de cet enfant n’est pas supprimée, elle restera enregistrée dans le système de traitement des infractions constatées et cette accusation en lien avec le terrorisme suivra ce petit écolier de 9 ans, à vie. La France semble s’être engagée dans un processus provocateur noyé dans le ridicule, qui alimente les polémiques et suscite les indignations de plus en plus intenses… Mais des indignations qui ne sont pas entendues.
************************
Eric Cantona s’exprime au sujet de l’attaque contre Charlie Hebdo, des musulmans et de l’Islam

Diego Giuliani d’euronews a rencontré l’ancien footballeur français Eric Cantona qui a parlé des risques de dérives racistes après l’attaque contre Charlie Hebdo.

Voici ce qu’il en pense :

**************************
#Ahmed8ans : la version de Najat Vallaud-Belkacem contestée par le CCIF

L’affaire du petit Ahmed, 8 ans, convoqué au commissariat de Nice pour s’expliquer sur ses propos tenus après les attentats de Charlie Hebdo, provoque depuis mercredi une pluie de réactions.

Le député-maire de Nice Christian Estrosi a soutenu sans réserve le directeur d’école, « qui a dénoncé les faits avec courage. J’attends de la justice de la fermeté face à la responsabilité parentale », a-t-il écrit sur Twitter.

Devant l’ampleur médiatique de l’affaire, la ministre de l’Éducation nationale a décidé d’intervenir pour prendre fait et cause pour la direction de l’établissement où est scolarisé Ahmed. « Je le dis avec force, non seulement cette équipe a bien fait de se comporter ainsi, mais son travail de suivi, et pédagogique et social, est une œuvre utile et je l’en remercie », a déclaré Najat Vallaud-Belkacem jeudi 29 janvier.

« Le directeur de l’école a porté plainte contre le père et pas contre l’enfant », a-t-elle aussi déclaré. Une procédure a été lancée contre le père en raison de son « attitude brutale » lors d’un de ses passages à l’école. « Il s’est même à plusieurs reprises introduit sans autorisation dans l’établissement scolaire en menaçant le personnel. Donc c’est pour cette raison précise, et cette raison seulement que le directeur de l’école a porté plainte contre le père et pas contre l’enfant », a raconté la ministre.

Le CCIF contre-attaque
Aussitôt après les déclarations de la ministre, l’avocat de la famille, Me Sefen Guez Guez, s’est dit « scandalisé par (ses) mensonges ». « J’ai signé personnellement le PV où seul le petit Ahmed est poursuivi pour apologie d’acte de terrorisme », a-t-il assuré sur les réseaux sociaux. Il dénonce également la tentative de diabolisation des parents opérée par l’école et ses soutiens. « Il est apparu que la situation personnelle de cet enfant était préoccupante, au point d’ailleurs que l’équipe a fait remonter un signalement à la protection de l’enfance du département », a notamment déclaré la ministre de l’Education nationale à la presse.

« On voit qu’il y a une réelle volonté de la part des autorités et des médias à étouffer cette affaire », a déclaré pour sa part la porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), Elsa Ray sur Beur FM, qui appuie la version de l’avocat. « Ensuite, il a été dit que l’enfant aurait dit « Mort aux Français », « les musulmans ont raison, ont bien fait, il faut tous les tuer ». L’enfant dément formellement. (…) Il a reconnu avoir dit « les terroristes ont eu raison », mais sans savoir ce qu’était le terrorisme. Lorsque les policiers lui ont demandé s’il savait ce qu’était le terrorisme, il a répondu non », a-t-elle indiqué jeudi soir.

Des violences contre l’enfant dénoncées

Un juif antisioniste agressé, un ex-membre de la LDJ rejugé
Après les attentats, les atteintes aux libertés mieux admises des Français
Apologie du terrorisme : un enfant de 8 ans dans la tourmente
Les musulmans de la région PACA se mobilisent contre la radicalisation
Condamné pour terrorisme, un Franco-Marocain déchu de la nationalité française

Elsa Ray a confirmé que les parents ont déposé plainte jeudi « pour violences à l’encontre de leur enfant de la part de l’équipe pédagogique ». Ahmed aurait reçu « à plusieurs reprises une claque derrière la tête. (…) Il y a vraiment eu plusieurs actes de violences qui sont consignés sur témoignages de l’enfant et des parents, dans un PV ». Une dose d’insuline aurait même été refusée à l’enfant alors qu’il est diabétique.

De son côté, l’Observatoire national contre l’islamophobie s’est indigné du traitement réservé à Ahmed. « La lutte contre la radicalisation ne doit pas donner lieu à une hystérie collective mais doit s’inscrire dans le cadre légal républicain », a insisté l’instance.

Le bras de fer est engagé. Le dossier a été transmis au parquet, qui sera chargé d’engager ou non des poursuites.

Flash info du 11 Rabi al Thani 1436

Connaissez vous les règles d’enterrement en Islam?

Cette tombe respecte l’ensemble des regles de la sounnah concernant la mort. Le corps du mort doit être sur son côté droit, en direction de la Mecque, et il se doit de bien refermer sa tombe, puis le recouvrir de terre. Il faut recouvrir le trou de terre pour que la tombe soit relevé du sol de la taille d’une main, et ceci pour que la tombe soit visible et que personne ne marche dessus, et il est permis de mettre une pierre sur la tombe pour que les gens sache que c’est une tombe, et pour y faire une visite.

Lors de visite d’une tombe dans l’islam il est recommandé de lui faire le salam, et des invocations pour lui. Par contre, sachez qu’il n’est pas permis de décorer les tombes, comme l’a dit le messager d’Allah (sallaallahou ‘alayhi wa sallam).

Allah dit dans le Coran : « Toute âme goûtera à la mort ». Sourate 3 Aali ‘Imran-la famille d’Imran, verset 185.

On mets le musulman dans un linceul blanc dans une tombe anonyme.

Qu’Allah nous permette de respecter ses règles lorsque nous rencontrerons la mort, qu’il puisse nous faciliter le passage de l’épreuve de la tombe.
*********************************
Numéro vert #StopDjihadisme : un musulman se sentant visé appelle…

La récente mise en place d’un numéro vert pour dénoncer les potentiels djihadistes ne passe pas dans la Communauté musulmane. Pour beaucoup, les “signes de radicalité” avancés par le Ministère de l’Intérieur peuvent être trouvés chez la plupart des musulmans. Sur les réseaux sociaux, les internautes de confession musulmane se questionnent sur cette nouvelle façon d’agir contre le terrorisme et craignent surtout les amalgames.

Depuis hier, l’infographie des “premiers signes de radicalité” est détournée pour démontrer la dangerosité de cette nouvelle démarche du Ministère de l’Intérieur. Zoubir fait partie de ces musulmans qui vivent leur foi pleinement sans pour autant être de “dangereux radicalisés”. Il a décidé d’appeler le numéro vert #StopDjihadisme afin de démontrer l’absurdité de cette nouvelle forme de délation qui ne fera que renforcer les amalgames et l’islamophobie dans notre pays.


*********************************
Canada : semaine de sensibilisation au hijab à l’université de Saskatchewan

Au Canada, une association musulmane termine une semaine de sensibilisation à l’Islam. Invitant les étudiantes à porter le hijab pour manifester leur soutien à la communauté musulmane, cette association a réussi à faire passer un message en faveur du port du hijab à l’université.

C’est ainsi que plusieurs étudiantes se sont vêtues du hijab ce mercredi au sein de l’Université de Saskatchewan. Une étudiante en sociologie a exprimé son vif intérêt pour l’Islam et la civilisation musulmane en ces termes : « En tant que femme blanche du Canada, si je veux parler d’une autre culture, je dois la connaître un peu », propos relevés par CBC News.

Au delà du message de soutien que cette initiative véhicule, les étudiantes souhaitant se mettre dans la peau des musulmanes, sont curieuses de connaître la réaction des autres personnes. « Je suis intéressée de voir [… si les gens me dévisageront], si quelqu’un passe un commentaire ou ce qu’ils penseront en général » a déclaré Michelle MacDonald, l’étudiante en sociologie.

A l’occasion de cette initiative, une professeure du campus a d’ailleurs affirmé que « de manière générale, les gens devraient cesser de porter des jugements sur ce que les autres portent, que ce soit des talons hauts, une jupe ou un voile ». Ces propos ainsi que la motivation de ces étudiantes démontrent que pour certains canadiens, le hijab a toute sa place dans la sphère publique et que la tolérance fait encore des adeptes à travers le globe.

Les étudiants canadiens ne sont pas les seuls à s’engager de la sorte. En effet, rappelons qu’en septembre dernier, des étudiants américains avaient également invité leurs collègues à porter le hijab afin de les sensibiliser à cette question. Il ne fait aucun doute que voile islamique représente un objet de controverses, particulièrement ces dernières années, d’où l’intérêt croissant de sensibiliser tout un chacun à ce sujet.
***************************
Grande Bretagne : « Visit my Mosque » une invitation au partage

S’ouvrir aux autres, voici le chemin pris par les mosquées britanniques ; ainsi ce dimanche 1er février, les édifices musulmans de tout le pays sont invités à ouvrir leurs portes au public. Cette initiative a pour but d’apaiser les tensions et de permettre à tout un chacun de découvrir ce lieu de culte tant fantasmé en brisant les préjugés et idées mensongères qui l’entourent.

Le Conseil Musulman Britannique (MCB) a déclaré dans un communiqué : « Les membres de la communauté sont là pour répondre à la curiosité et aux questions de nos concitoyens, afin de partager un moment privilégié de convivialité et d’ouverture ».

Organisée par le MCB, cette journée est soutenue par tous les représentants religieux du pays. Ils souhaitent montrer leur solidarité avec la communauté musulmane face à l’accroissement inquiétant des actes islamophobes dans toute l’Europe. Concrètement, cette journée permettra à tous les citoyens qui le souhaitent de venir partager un moment chaleureux pour mieux se connaitre réciproquement et se comprendre.
**********************
Radicalisation Djihadiste: Les premiers signes qui peuvent alerter sont completement ridicule

Le gouvernement Valls/Hollande a franchi un pas que l’on imaginait impensable. Un site dédié à la prévention et à la lutte antiterroriste « Djihadiste » a été lancé hier pour signaler les cas de radicalisation! Sur un air de 1930, on appelle littéralement via ce site gouvernemental a dénoncer la pratique religieuse de concitoyens français.

Un numéro vert permet à ceux qui s’interrogent ou qui s’inquiètent d’un possible embrigadement de l’un de leurs proches d’avoir un entretien détaillé. Au terme de cet entretien, ils sont conseillés sur la marche à suivre et orientés vers les services (in)compétents placés sous l’autorité des préfets, dans chaque département.

Cela ne vous rappelle rien? La délation? Durant la seconde guerre mondiale la délation était alors considérée comme une des méthodes de collaboration.

Alors quels sont les signes de cet embrigadement? D’après l’infographie publiée sur le site, ne plus écouter de musique, ne pas faire de sport, changer de style vestimentaire, ne plus regarder la télévision sont des signes de radicalisation. Nous retrouvons même le fait de changer brutalement ses habitudes alimentaires : avec un dessin d’une baguette barrée. Quelle honte! Le Ministère de l’éducation nationale nous avait déjà fait le coup avec une formation des professeurs aux signes de radicalisation. Le tollé soulevé par ces publications avait forcé le ministère à désavouer le rectorat de Poitiers à l’origine de cette formation.

En parcourant le site internet, des vidéos stéréotypes qui ne font que renforcer la stigmatisation des populations musulmanes en France. La cristallisation de la prévention contre le terrorisme sur le djihadisme est un fait très grave. Rappelons que sur les 20 dernières années, le terrorisme dit « djihadiste » ne représente que moins de 10% des actes terroristes recensés dans le monde.

Quand est-ce que le gouvernement comprendra que le nerf de la guerre ne se trouve pas dans la religion mais dans les conditions sociales dans lesquelles, le gouvernement a enfermé les français musulmans depuis de nombreuses années ? En aucun cas, l’Islam ne mène au terrorisme. La ghettoïsation, la misère sociale, l’échec scolaire sont des sources du terrorisme.

Il est nécessaire de se mobiliser pour ne pas laisser passer ce genre d’action et de message dans notre société. Faite le savoir à Valls et son équipe : https://twitter.com/manuelvalls
*******************************
De précieux conseils pour une peau saine

En tant que propriété de Dieu, et de par la valeur de notre santé, il est de notre devoir de prendre soin de son corps. Voici quelques conseils qui vous permettront d’avoir une peau rayonnante de santé, avec la volonté d’Allah (Louange à Lui).

Nettoyer et hydrater sa peau

Il est important de bien nettoyer sa peau, notamment avant de se coucher, même si l’on ne s’est pas maquillé. En effet des bactéries se déposent sur notre peau durant la journée. Le maquillage, la poussière, la pollution peuvent irriter l’épiderme et boucher les pores durant la nuit. Vous pourrez nettoyer votre visage avec de l’eau fraîche pour tonifier la peau et un produit pour ne pas l’agresser. Préférez un produit lavant doux. Puis appliquer une crème hydratante.

Évacuer son stress

En plus de son effet néfaste sur notre moral et sur notre vitalité, le stress est un grand ennemi de la peau. Une étude réalisée aux Etats-Unis a établi que le stress pouvait accélérer le vieillissement cutané de 5 ans. En effet, les hormones produites par l’anxiété entraînent des inflammations dans l’épiderme et brisent le collagène qui garantit l’élasticité de la peau. Les rides ont alors tendance à apparaître plus vite et les boutons à se multiplier. Les solutions sont de privilégier les aliments riches en antioxydants comme l’orange, le brocolis, la carotte, l’asperge etc… et s’accorder des moments de détente, de méditation et de repos.

Privilégier les produits naturels

Le mieux est d’opter pour des produits naturels afin de garder une peau saine. Leur formule naturelle garantira une meilleure tolérance. Dieu nous a fait don d’une nature qui regorge de richesses dont une multitude d’actifs qui aident à nourrir la peau grâce aux nombreux éléments nutritifs qu’ils renferment. Voici quelques unes de ces merveilles:

L’huile d’avocat ralentit le vieillissement grâce aux vitamines qu’il contient;

L’extrait de noyau d’abricot tonifie la peau et la raffermit;

L’huile d’argan est composée de vitamine E qui dispose de propriétés hydratantes et qui protège les tissus du vieillissement;

Le miel est riche et détient une action antiride très efficace.

Manger mieux

Si notre organisme fonctionne c’est grâce à ce que l’on en fait à travers notre alimentation et notre hygiène de vie. Voici quelques consignes alimentaires.

Les omégas 3 présents dans les poissons gras comme le saumon ou le thon sont excellents pour la peau. Ils stimulent l’hydratation de l’épiderme de la peau et permettent de la garder souple et ferme. Vous trouverez les omégas 3 également dans l’huile de colza et dans les amandes. Attention aux graisses saturées que l’on trouve par exemple dans la charcuterie. Elles accélèrent le vieillissement de la peau.

Bouger et être dynamique

Les exercices physiques réguliers permettent eux aussi de lutter contre les rides et garder une peau saine. La raison a été scientifiquement prouvée: les efforts physiques fournis par le corps permettent à la peau de s’oxygéner et apportent des nutriments nécessaires à la production de collagène, essentiel pour garder la peau souple. Faire une heure de sport par semaine serait une très bonne habitude à prendre!

Vitamine ou rien

Les crèmes qui contiennent de la vitamine A, sont efficaces pour garder une peau lumineuse. Elles favorisent la production de collagène et le renouvellement des cellules de la peau. Il suffit que vous appliquiez une petite noisette tous les trois jours et les bienfaits de la vitamine A se feront sentir.

Avec la volonté d’Allah (Louange à Lui), les résultats seront visibles; cela dépend également de vous!

Et finissons par ce verset coranique:

“Mangez donc de ce qu’Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez reconnaissants pour les bienfaits d’Allah, si c’est Lui que vous adorez.”
[Sourate Les Abeilles, Verset 114]
*******************************
Que faire en se réveillant d’un cauchemar ?

Nombreuses sont les personnes qui, durant une certaine période, subissent chaque soir la même rengaine, la même torture : les cauchemars !
Petit rappel

En Islam, il y existe trois sortes de rêves : le bon rêve, le mauvais rêve et le rêve qui provient des pensées de la personne. D’après un hadith authentique, selon Abou Hourayra (qu’Allah soit satisfait de lui) le Prophète (paix et bénédictions sur lui) a dit :

« Au fur et à mesure que le temps progresse, le rêve du musulman devient de plus en plus vrai. Ceux d’entre vous dont les rêves sont les plus vrais sont ceux qui évitent le plus le mensonge. Le rêve du musulman est l’une des 45 parties de la prophétie. Il existe trois sortes de rêve : le bon rêve qui est une bonne nouvelle venue d’Allah ; le mauvais rêve à travers lequel Satan apporte la tristesse, et le rêve qui n’est que le reflet des propres pensées de l’intéressé.» [Rapporté par Mouslim]

Dans le cas du cauchemar, certaines paroles sont à prononcer au réveil, mais pas seulement. Cette vidéo vous expliquera donc chaque geste à faire et chaque invocation à réciter dans un tel cas :


************************************
François Hollande caricaturé en Hitler à la Une de l’hebdo marocain Al Watan Al Ane

A la une du journal marocain « Al Watan Al Ane », le président François Hollande caricaturé en Adolf Hitler, avec croix gammée et uniforme nazi.

Cette une choc est en première page de l’hebdomadaire arabophone en date du jeudi 29 janvier qui est titré :

« Les Français vont-ils faire renaître les camps de concentration d’Hitler pour exterminer les musulmans ? »

« C’est une sonnette d’alarme pour la classe politique, au Maroc et en France »

Le directeur de la publication d’Al Watan Al Ane, Abderrahim Ariri, « assume » sans problème cette couverture et cette comparaison avec le régime nazi.

« C’est une sonnette d’alarme pour la classe politique, au Maroc et en France […] Depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, nous avons beaucoup de témoignages qui nous indiquent que l’islamophobie a pris des proportions très inquiétantes en France. » assure-t-il à francetv info.

Contacté par telquel.ma, Abderrahim Ariri estime que « le gouvernement français n’assure pas la sécurité des citoyens musulmans en France, comme c’est le cas pour la communauté juive ».

« Plusieurs lieux de culte musulmans sont attaqués quotidiennement sans que cela n’alerte les autorités françaises », ajoute le journaliste.

Abderrahim Ariri compare le climat actuel à la Nuit de cristal de 1938, survenue après l’assassinat d’un responsable du Troisième Reich par un juif réfugié en France.

Le journal est tiré à environ 12 000 exemplaires par semaine. L’Élysée n’a pas réagi pour le moment.
*************************
Réponse des internautes à l’infographie « radicalisation djihadiste » du gouvernement

Mise en ligne le mercredi 28 janvier, la plate-forme web « Stop-djihadisme » lancée par le gouvernement français a beaucoup fait parlé d’elle. Le site en question inclut des vidéos et des documents « contre-propagande » destinée aux « personnes en voie de radicalisation » ainsi que des conseils à leurs proches.

Les avis concernant l’efficacité d’une telle campagne (notamment la fameuse vidéo d’une minute 55 sec) sont très mitigés mais c’est surtout l’infographie « radicalisation djihadiste » listant les premiers signes de radicalisation qui a attiré toutes les attentions.
Les internautes dénoncent les amalgames

Très critiquée sur les réseaux sociaux [certainement parce qu’elle rappelle le document stigmatisant émanant des services du rectorat de Poitiers intitulé « prévention de la radicalisation en milieu scolaire »], les internautes dénoncent les amalgames qui pourraient découler de cette infographie qui incite à la suspicion.

Certes, le ministère de l’Intérieur précise que « chaque situation est spécifique » et que « l’identification d’un ou plusieurs signes n’implique pas systématiquement une radicalisation » mais comme le précise Geoffrey Dorne, un designer qui a décortiqué l’image : « au mieux personne ne le lit, au pire, personne n’en tient compte, car, l’image est déjà dans la tête, la suspicion également ».

Sur internet, les internautes n’ont pas manqué de réagir avec le hashtag #StopDjihadisme, souvent avec humour.

— A priori ce qui font un régime sans gluten ont du soucis a se faire ! Mdr

— Le gouvernement vous invite à vous méfier de ceux qui ne mangent pas de baguette.

— Tu te cherches spirituellement? Tu te poses des questions? Tu fais ta crise d’ado? Tu es foutu.

— J’avais raté ça. J’en ai 5,5 sur 9….c’est grave ?

Des internautes ont détourné l’infographie en mettant eux aussi 9 situation qui pourrais presenter des signe de radicalisation islamophobe
****************************
Drôle de mésaventure pour le policier chargé de protéger Hassen Chalghoumi

Ce jeudi 29 janvier au matin, le policier en charge de la protection de Hassen Chalghoumi, l’imam cathodique chouchou des médias, a vécu une drôle de mésaventure.

Le policier se trouvait sur le parking du commissariat de Drancy en Seine-Saint-Denis lorsqu’il a actionné par erreur son pistolet-mitrailleur MP5, qui se trouvait dans un sac, avant de se tirer une balle dans la cuisse, sans toucher l’artère fémorale.

Rapidement pris en charge par les secours, le fonctionnaire de police rattaché au service de la protection a été évacué vers l’hôpital le plus proche.

« Il semble que le tir soit parti alors qu’il n’avait pas enclenché le cran de sûreté de son arme » révèle le Parisien.

La balle a pu être extraite et ses jours ne sont pas en danger.
******************************
Yliès, 6 ans, sa maîtresse le fait jouer le rôle d’un des frères Kouachi et le traumatise

Les abus islamophobes suite aux attentats de Paris de ce début janvier ne tarissent pas et les premières victimes demeurent les enfants. Après l’affaire d’Ahmed 8 ans accusé d’apologie de terrorisme, de Yazid 13 ans insulté de djihadiste par son professeur ou encore Ryan dont la directrice d’école voit son avenir avec une arme face à la police, voilà une nouvelle mère de famille qui a décidé de témoigner sur la situation de son fils à l’école depuis ces dernières semaines. Elle vient de communiquer au site Katibin la terrible épreuve que son fils, Yliès, âgé de seulement 6 ans a subi tout au long de ce dernier mois.

Tout d’abord, la maman, française reconvertie à l’islam, a été contactée par le directeur de l’établissement scolaire de son enfant afin d’établir si elle avait une quelconque animosité envers l’école ou l’un de ses responsables ou enseignants, question qui n’avait pourtant aucun fondement dans la mesure où ni elle ni le jeune garçon n’avaient eu un comportement déplacé.

La maman a immédiatement fait le lien entre les questions et les attentats de Paris, bien que le directeur ait refusé de pointer une quelconque corrélation entre les deux. Elle lui a asséné :

« Ce n’est pas parce que je porte le voile, que je suis une terroriste ! Nous ne cautionnons pas ce qui s’est passé (…) ».

Elle a d’ailleurs rebondi sur ce rapport en lui rappelant un fait scandaleux et manifestement immoral. En effet, lors d’une représentation théâtrale organisée par l’école afin de montrer aux enfants la gravité des récents événements, son enfant de 6 ans a dû jouer le rôle d’un des frères Kouachi. Comment demander à un tout jeune enfant de jouer le rôle d’un terroriste ?

Dès lors, la vie du petit a drastiquement changé. Sa mère rapporte :

Depuis, à l’école ça ne se passe pas du tout bien que ce soit avec moi ou mon fils, de mon côté on ne m’adresse plus la parole, même pas un “bonjour” ou un “au revoir” auxquels j’avais droit avant d’aller me plaindre. Mon fils se plaint également que le comportement de sa maîtresse ne soit pas pareil, donc en reprenant les mots de mon fils : « la maîtresse est méchante et toujours en colère » alors que mon fils n’avait jamais rencontré de soucis. Et surtout […] le directeur […] l’a attrapé par le bras, l’a serré fort et l’a poussé. La deuxième fois, il l’a attrapé par le haut de son manteau et l’a secoué. Imaginez l’impact psychologique sur un enfant de 6 ans !

Yliès a peur de retourner à l’école. Il pleure. Il a été obligé de se rendre chez le médecin qui lui a prescrit deux jours d’arrêt. Il a ensuite développé de l’eczéma sur les deux mains.

La maman a contacté la gendarmerie en déposant plainte contre le directeur de l’école.

Désormais, cette dernière est convoquée à la mairie pour une “conciliation” réunissant les gendarmes, le directeur, des enseignants, un inspecteur académique et madame le Maire.

Madame le Maire appelée par la mère de famille qui a souhaité lui soumettre ses interrogations quant à cette convocation a répondu que la mairie est “un terrain neutre” et qu’elle ne devait pas venir accompagnée, « si les médias, avocat, représentant, ou même un imam venait, il ne serait pas autorisé à rentrer dans la mairie » aussi si elle ne venait pas « c’est la justice qui s’occupera de l’affaire » pour finalement couper court à la conversation.

La maman appelle au secours devant cet acharnement notoire et islamophobe. Elle a grandement besoin du soutien de toute la communauté.
*******************