MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Istanbul : Sainte-Sophie objet de discorde et symbole du dialogue interreligieux

La visite du Pape François en Turquie a été particulièrement médiatisée. Le geste qui fut sans aucun doute le plus mémorable et le plus fort au cours de son séjour est sa prière dans la Mosquée Bleue d’Istanbul, ou Sultanahmet Camii.

Le 29 novembre, alors qu’il se trouvait en compagnie du grand mufti, le Pape a prié. Après avoir demandé s’il était autorisé à le faire, le Pape a fait une prière. « J’ai prié : pour la Turquie, pour la paix, pour le mufti… pour tous… et pour moi, qui en ai bien besoin. J’ai prié, vraiment. Et j’ai dit : « Seigneur, finissons-en avec la guerre ». Ce fut un moment de prière intense ». C’est en ces termes qu’il raconte ce moment de prière.

Après cette visite, le Pape se rendit dans l’ancienne basilique Sainte Sophie. Les visites du Pape au sein de ces deux lieux, la mosquée bleue et Sainte Sophie, est très fort, avec un message clair à faire passer : l’importance du dialogue interreligieux. Rappelons que Sainte Sophie détient un statut particulier. A l’heure actuelle le lieu est un musée mais l’idée de restituer Sainte-Sophie en un lieu de culte musulman est régulièrement relancée.

Durant longtemps, Sainte Sophie, fut le symbole de la prise de Constantinople en 1453 par les Turcs. La basilique fut alors transformée en Mosquée. Puis, en 1934,  Mustafa Kemal a décidé de transformer ce lieu en musée. Aujourd’hui, le musée est visité par des millions de touristes. C’est une manne financière non négligeable pour l’Etat. L’idée de restitution en mosquée n’est donc pas une proposition envisageable pour beaucoup.

Pour beaucoup de chrétiens, cela tout de même une crainte étant donné que d’autres édifices chrétiens ont été transformés en lieux de culte musulman. Le 29 mai dernier, à l’occasion de l’anniversaire de la prise de Constantinople, des fidèles se sont rassemblés près de la Sainte Sophie pour réclamer la réouverture du lieu en mosquée.

L’inquiétude est présente autour de cette question, qui finalement revêt une dimension politique et un aspect financier importants.
Symbole de laïcité turque ? Édifice historique chrétien ?  Symbole de l’islam et de la victoire de l’Empire Ottoman ? Cette ancienne basilique est objet de discorde mais reste néanmoins un édifice cher et emblématique pour tous les turcs.

Laisser un commentaire