MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Autriche : des musulmans s’indignent d’une nouvelle loi pour encadrer l’islam

Jeudi 2 octobre dernier, le Ministre des Affaires Etrangères autrichien a annoncé un projet de loi visant à interdire le financement de projets musulmans par des organisations étrangères. Cette loi concerne tous les types de financement : écoles, mosquées, rémunération des imams. D’autres mesures sont envisagées par le Ministre comme la standardisation du Coran. Ces nouvelles ont indigné la communauté musulmane autrichienne qui dénonce une violation de la Constitution.

Encadrer l’islam, une seule et unique traduction du Coran

Mettre fin au financement provenant de l’étranger. C’est l’une des directives principales avancée par le Ministre. Si la loi est adoptée, elle entrera en vigueur le 1er janvier 2015, et la loi sur l’islam de 1912 en Autriche sera donc revu. A partir de là, plus aucune mosquée ou association ne pourra recevoir de l’argent provenant de l’extérieur de l’Autriche. Le projet annonce aussi que plus aucun imam ou responsable religieux étranger ne pourra venir exercer dans le pays. Les imams seront formés dans des universités autrichiennes. A l’heure actuelle, près de 300 imams exercent en Autriche, parmi lesquels 65 proviennent de Turquie.

Le ministre des Affaires Etrangères, qui est aussi le responsable de la politique d’intégration avait expliqué que l’objectif de l’encadrement de l’islam était d’éviter les dangers de l’extrémisme. « Le message clair doit être qu’il n’y a pas de contradiction entre un fidèle musulmane et un autrichien fier » avait-il affirmé. 

Quelques jours plus tôt, le Ministre avait déjà émis une autre proposition concernant la pratique de l’islam en Autriche. Il avait annoncé qu’une seule et unique traduction officielle en langue allemande du Coran sera émise. Autrement dit, le Ministre souhaite une version standardisée, et uniformisée du Coran. Selon lui, cette mesure vise à éviter les « mauvaises interprétations ». 

La communauté musulmane dénonce une violation constitutionnelle et un climat de suspicion

Naturellement, ces mesures ont indigné les musulmans. Des associations ont dénoncé la suspicion et la défiance envers la communauté musulmane. Proposer des mesures pour encadrer l’islam, ne font qu’entretenir un climat de défiance déjà existant envers les musulmans.

Ils déplorent aussi le non respect de la liberté religieuse, une liberté garantie par la Constitution. Enfin, beaucoup ont reproché le manque d’équité et d’égalité avec les autres communautés religieuses, notamment en ce qui concerne le financement étranger. D’ailleurs, un universitaire, Metin Akyurek, du Département de droit de l’Université de Salzburg, conscient des inégalités, avait proposé d’étendre les lois dont jouissent déjà les autres communautés religieuses (juive, protestante, catholique) du pays à la communauté musulmane pour plus d’égalité.

De même, l’idée d’une version standardisée du Coran est très controversée. Le Coran est en langue arabe et il ne peut y avoir une seule et unique traduction.

En Autriche, il y aurait environ plus de 500 000 musulmans, ce qui représente 6% de la population totale, mais aussi la deuxième communauté religieuse après les chrétiens. La présence de l’islam en Autriche est très ancienne, et remonte à l’annexion de la Bosnie-Herzégovine par l’empire austro-hongrois en 1908. C’est aussi le premier pays à reconnaître la liberté religieuse des musulmans avec une loi 1912 qui réglemente le culte. Une loi qui risque désormais d’être révisée pour imposer des mesures plus liberticides.

Laisser un commentaire