MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Le Petit Quotidien : « la guerre contre les djihadistes » expliquée aux enfants

Le Petit Quotidien, « seul journal imprimé chaque jour pour les écoliers âgés de 6 à 9 ans », a proposé à ses jeunes lecteurs une découverte de l’Islam pour le moins spécifique. En effet, dans un dossier intitulé « comprendre la guerre contre les djihadistes » (le nom du dossier en dit long…), les auteurs du quotidien s’appliquent à expliquer ce conflit aux enfants. Cette explication figure dans un numéro spécial puisque quand il s’agit d’Islam, les rédacteurs semblent bien inspirés.

A la une de ce numéro spécial, une question : « Pourquoi la France participe à une guerre contre les terroristes ? ». En première de couverture est ajoutée une mention surlignée de rouge : « ATTENTION Ce numéro parle d’un sujet très difficile. ENFANTS n’ouvrez pas ce numéro seuls. ADULTES A vous de décider si vous voulez lire ce numéro avec vos enfants ». Les auteurs veillent donc à bien prévenir les lecteurs de la sensibilité du sujet, au cas où les enfants seraient tentés de rejoindre les plateaux d’Irak.

Dans une double page, la fameuse « guerre contre les djihadistes » est expliquée (à des enfants de 7 ans). Trois définitions sont données : islamiste, djihadiste et terroriste. Le terme islamiste est défini par le quotidien en ces termes : « musulman qui veut imposer des règles très strictes […] : interdiction d’écouter de la musique, obligation pour les femmes d’être couvertes d’un habit noir et d’être accompagnées d’un homme pour sortir, obligation pour tous de prier… ». Et pour accompagner le tout, une illustration d’hommes barbus portant chèches et fusils.

Ce dossier informatif adressé aux enfants ainsi que son réel intérêt nous intriguent. De plus, si l’on prend en compte les règles « très strictes » qui sont exposées, il y aurait beaucoup plus « d’islamistes » que le prétend le Petit Quotidien. Quant à nous, nous nous interrogeons sur la visée d’un tel numéro qui pour le coup mérite amplement son nom : un vrai numéro !

 

Laisser un commentaire